Partagez|

Futurama !

Cleo_chan
***
***
avatar

Féminin Age : 22
Messages : 299
Date d'inscription : 04/06/2008

RPG


MessageSujet: Futurama ! Jeu 8 Jan 2009 - 11:47

Prologue



Ça m'a pété dans la tête, un soir d'hiver, peu après la nouvelle année. Comme un éclair d'illumination, une envie de pisser. Il fallait que j'écrive.
Mais écrire vraiment, à la Warrio, de faire 6 pages de RP sur une histoire rocambolesque, à la limite de l'incompréhensible. Mis à part que ses textes sont drôles et donnent envie de lire.
Je pourrais également faire référence à Amaya et l'a placer en citation à côté des plus grands auteurs. Ce qu'elle fait vraiment agréable à lire, ses histoires sont bien et elle a un talent incontesté pour la rédaction.
Je ne peux non plus commencer sans nommer Yuke, ce kéké a énormément d'imagination. Il est parfois difficile de le suivre, mais c'est un vrai chef d'équipe qui adore entreprendre des choses, mettre au point des projets ...
Pourquoi elle dit ça ? On s'en tape ! Bah peut-être, mais ce sont eux qui m'ont donné l'envie de commencer, la dose d'adrénaline qui oblige à se lancer, partir à l'aventure en ayant qu'une vague idée d'où on va, de ce qu'on va faire ... Et c'est ça qui me plait, partir de rien pour arriver à un RP qui a un début, une fin et un fil conducteur bâtis sur du solide, quelque chose qui tienne et que le lecteur puisse accepter sans se dire que c'est à chier, que ça ne tient pas debout et qu'il faut réfléchir trois heures pour comprendre deux lignes.
Voilà, c'est ça, ce sont eux, sans le savoir qui ont fais que je débute.

Cette Fic commence quelques années après que le Seigneur de Feu Ozaï est été neutralisé par l'Avatar Aang.
Je la classe dans le genre du Fantastique car les persos seront téléportés dans un autre monde.
Je me suis dit Que se passerait-il s'ils étaient dans notre monde ? Les rues, les villes, les pays actuels qui grouillent de monde. Que feraient-ils ?
Et bien c'est ce que je vous propose de découvrir.

En espérant que ça vous plaise.
Cléo.
Revenir en haut Aller en bas
Cleo_chan
***
***
avatar

Féminin Age : 22
Messages : 299
Date d'inscription : 04/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Futurama ! Ven 9 Jan 2009 - 10:50

Chapitre 1:
Retour en arrière ...



«Laissez-moi entrer ! Laissez-moi entrer !
- Tais-toi espèce de folle !
- Mais qu'est-ce qu'elle veut cette gamine ?
- Je suis désolé Chef, elle'
- JE VEUX ENTRER !
- Entrer ? Mademoiselle, c'est impossible, on ne pénètre pas dans le palais sans autorisation ou invitation
- Il faut que j'entre, ALORS VOUS ALLEZ ME LAISSER ENTRER !
- Mademoiselle, calmez-vous !
- Stop !»


°°... flash back ...°°

Je m'appelle Cléo, je suis une fille de l'Eau née au pôle Sud, dans un petit village excentré, loin de toute forme de vie.
Passé la majorité, j'ai commencé à faire quelques missions et j'ai réussis à devenir Sergent. A ce moment là, notre très aimée Chef de Nation Zamaliablack a disparue. Personne ne sait ce qu'elle est devenue, si elle avait été assassinée ou kidnappée. Une chose était sûre: elle n'avait pas déserté, elle n'aurait jamais laissé tomber sa Nation.
Lotto, à l'époque danseur de l'Eau fut nommé nouveau Chef. Les hauts gradés décidèrent de renouveler les Amiraux. Doudidouda qui était un Major, monta Amiral. Le Conseil voulut qu'une jeune fille soit aussi promut à ce rang. Ils me choisirent donc. Pourquoi moi ? Pourquoi pas une autre ? Je ne le sais pas moi-même. Peut-être voyaient-ils en moi un grand avenir ? Si c'était le cas, i se trompaient, ou avait-il raison ? Là aussi je ne sais pas si j'ai fait un bon choix.


°°... quelques années auparavant ...°°

voir >ici<

Je revenais du Dojo des Glaces où j'avais rencontré Doudi. Il faisait froid, la neige dans la cité de glace devenait de plus en plus épaisse et profonde.
Je me dépêchais de rentrer chez moi. Quand j'arrivais, je découvris sur le sol du salon un parchemin:

J'ai de grandes nouvelles pour toi, Cléo.
Mon père et moi t'attendons.
Kalis.


Je compris tout de suite le sens de ce message et me préparais à repartir sur le champ.
Je me dirigeais ver les profondeurs souterraines où j'avais rencontré, dans un monde fantastique et terrifiant, un scientifique et sa fille Kalis qui étudiaient les réactions et la façon dont fonctionnait le cerveau des maîtres des Eléments. Ils cherchaient comment nous pouvions les maîtriser: par la pensée ? Grâce à la force ? Ou encore au Chi ?
Mais ils ne parvinrent pas trouver des réponses.
Quand j'allais les voir, ils m'annoncèrent une nouvelle extraordinaire:

«Tu sais Cléo, commença le père, nous avons réussi à construire ton clone
- Mon clone ? Ha oui ! Le truc avec la génétique ...
- Oui, c'est ça, sauf que le "truc" est trop complexe. Je sais que nous pouvons aller encore plus loin, mais nous n'avons pas les outils nécessaires. Ils doivent être beaucoup plus perfectionnés.
- Nous avons donc eu l'idée construire une machine à aller dans le futur.
- Dans le futur ?!
- Oui, ça parait impossible mais nous pensons qu'elle peut marcher. Nous devons faire des essais.»


Dernière édition par Cleo_chan le Dim 25 Jan 2009 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cleo_chan
***
***
avatar

Féminin Age : 22
Messages : 299
Date d'inscription : 04/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Futurama ! Dim 25 Jan 2009 - 1:27

Chapitre 2:
... puis tentative d'avancée dans le futur



Elle m'emmena dans une pièce étrange, elle était vaste et remplie de machines en métal, de réservoirs ... Mais dans tout ce désordre, une masse sombre dans un coin attira mon attention: Kalis s'y dirigea et fit rouler cette chose jusqu'au centre de la pièce. Montée sur roulettes, elle avançait doucement. Au fur et à mesure qu'il se détachait de la pénombre, l'engin paraissait de plus en plus volumineux, il était gigantesque !
Kalis saisit le tissu qui le recouvrait et le tira, en déclarant fièrement:

«Voici la Machine à remonter le temps !»

Le voile blanc tomba au sol, découvrant plusieurs centaines de pièces de métal assemblés pour forme une énorme machine !
Je levais les yeux: la chose touchait le plafond dans la hauteur et prenait plus de la moitié de l'espace en largeur !

«La construction a été très difficile, nous avons mit plus de 6 mois à la confectionner. Elle nécessite énormément d'énergie: nous avons dû capter la force des éclairs pour l'alimenter ! Chaque pièce joue un rôle très important, cette machine est très fragile.»

Pendant qu'elle récitait fièrement son discours sur la composition de cette œuvre, je faisais le tour, admirant la façon dont elle était construite, comme elle devait être compliquée à manœuvrer et en me disant que l'idée d'avancer dans le temps était au combien géniale ! Mais serait-ce possible ?
«... donc pour assembler les pièces, tu dois les souder, mais encore une fois, c'est très difficile parce que'
- Kalis, excuse-moi de t'interrompre mais ... tu veux que je sois un ... un testeur ?
- Un cobaye ?
- Oui, c'est ça !
- Et bien, oui ! J'aimerais que tu testes la machine. Mais pas de soucis, tu ne sera pas seule: j'ai tenu à ce qu'il y est un maître de chaque Nation.»


Ne pas être la seule à jouer les cobayes me rassura un peu. A la vue de l'engin, je n'étais pas totalement en confiance.
Mes compagnons de voyage arrivèrent. Après de rapides présentations, nous nous mîmes en tenue pour partir. Une armure, un casque et de l'Eau dans une gourde pour moi.
Je fus prête très vite mais en attendant les autres, j'eus une montée subite de "stress" comme on appelle cela dans le monde d'aujourd'hui.
Je ressentis de la peur, de l'angoisse: Et si la machine ne fonctionnait pas ? Et si elle nous téléportait dans le futur et que l'on ne puisse plus venir ? Et si ... Et si ... Je ne sais pas ... Jusqu'à présent, je n'avais pas réalisé combien l'expédition était périlleuse !
Je devais absolument parler à Kalis avant de partir.

«Kalis, c'est le premier essai que tu fais ?
- Le tout premier, tu as de la chance !
- Ho oui ... beaucoup de chance ... Comment est-ce que ça marche ?
- C'est très complexe, il y a énormément de choses à faire au moment du test. Ce sera très difficile !
- Penses-tu que cette machine est réelement capable de nous transporter dans le futur ?
- Et bien honnêtement, je n'en sais rien
- !!
- Mais ... mais ne t'inquiète pas ! Heu .. je suis sûre que ça peut marcher ! Oui, oui, ça peut fonctionner ! Je te le promets ! On va ... on va y arriver !»


Ça peut fonctionner ... j'étais encore moins rassurée !
Je restais stupéfaite devant cette réponse: Comment voulais-elle nous faire tester une chose dont elle ingnorait les capacités ?!
J'avançais jusqu'à la pièce où se trouvais la machine, doucement, en tremblant ... J'observais l'engin: comment une telle chose faite de bout de métaux dégingandés pouvait réussir à fonctionner ? Et encore moins à nous envoyer dans ... le futur !
Je cherchais par tout les moyens une façon de me calmer quand les autres membres de l'équipe me rejoignirent. Chacun, me voyant perspicace, m'accordèrent un sourire crispé. J'avais de plus en plus peur, j'étais encore moins sûre de moi, je frissonnais ...
Kalis nous fit embarquer et nous répéta ce qu'on devait faire une fois là-bas, l'heure de rendez-vous pour revenir et quelques consignes de sécurité.

«... Et je vous fait la promesse que tout se passera bien, rappelez-vous en ! Allez, c'est partit !

Elle abaissa la manette, appuya sur un bouton et l'horrible engin se mit en route, vrombissant, émettant un bruit atroce !
Je tentais de me calmer ... il le fallait absolument avant que je n'ai une crise cardiaque !

«Tout se passera bien ... tout ce passera bien ...»
Répétais-je alors que la machine prenait de la puissance et que le bruit devenait insupportable

«Tout se passera bien ...
- Bonne chance !
- TOUT DOIT BIEN SE PASSEEERRR ... !!»


Je n'entendis pas la fin de ma phrase, le son de ma propre voix, tant le vacarme était assourdissant ! A présent l'engin vibrait, nous étions trop secoués ! J'avais le tournis et me sentais de plus de plus mal ...
!CRAC! !BOUM!
Soudain, un grand craquement, suivis de près par une énorme explosion se firent entendre alors que la machine était en pleine action !
Un épais nuage de fumée blanche émana de ce qu'ils appelaient «moteur» et envahi la pièce. Tout redevint calme et le silence pesant reprit son règne parmi les objets métalliques et les personnes ahuris devant le spectacle, à ma grande satisfaction
.
«Que s'est-il passé ? Sommes-nous dans le futur ?!
- Y a-t-il quelqu'un ?
- Youhou !
- Mais nooonnn: vous ne voyez pas que ce truc tout déglingué n'a pas fonctionné ? Rien qu'à voir son aspect et ce brouillard, j'en suis sûre ...
- Oui, effectivement Cléo a raison: je suis au regret de vous dire que l'essai a échoué.»


Plusieurs voix s'élevèrent, encourageant Kalis, des paroles emplies de regrets: «Quel dommage !» «Ho, je suis déçus» «Ce sera pour une autre fois !»
Quand à moi, je me contentais de pousser un énorme soupir de joie et de soulagement avant de filer aux toilettes ...
Revenir en haut Aller en bas
Cleo_chan
***
***
avatar

Féminin Age : 22
Messages : 299
Date d'inscription : 04/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Futurama ! Dim 25 Jan 2009 - 2:28

Chapitre 3:
La faille spacio-temporelle


Je sortais des toilettes, mon état s'était un peu amélioré:
«Ho mon Dieu, ça fait du bien, cet engin donne des nausées horribles ...
- Ça va, Cléo ?
- Mieux, merci. Je suis désolée d'avoir réagis comme je l'ai fait, tu m'en veux ?
- Non, ne t'inquiète pas; je savais que tu n'étais pas enchantée de servir de cobaye et j'ai bien vu que tu n'avais pas confiance en la machine
- Ha non ... pas du tout même !
- J'ai vu que tu étais même soulagée que ça ne fonctionne pas. Mais c'est normal que tu réagisses comme ça; c'est nouveau ^^
- Les autres sont partis ?
- Oui, je les ais renvoyé chez eux car je mettrai du temps à tout réparer et à améliorer.
- Je voudrais rester pour t'aider, si ça ne t'ennuie pas
- C'est gentil, mais tu es sûre ? Ce n'est pas drôle de vivre enfermée dans un sous-sol
- Oui, je le veux, t'aider est la moindre des choses !»


Kalis semblait contente que je lui propose mon aide, je devais me faire pardonner après ma réaction: elle était triste et je n'y avais même pas prêté attention, trop heureuse que mon calvaire soit terminée. Je ne m'étais pas comportée en amie et je le regrettais.

Ainsi je restais pendant une semaine chez Kalis et son père pour les aider. Je faisais un peu tout: la cuisine, le ménage, jusqu'aux réparations de machines complexes ! Mais je m'amusais bien, je trouvais ça drôle ! Son père calculait et je construisais. Il disait que je me débrouillais plutôt bien !
Mais après une semaine à ce rythme, j'eus envie de voir le soleil et de retourner à l'extérieur. Je fis la proposition à Kalis de promener pendant une journée puis de rentrer le soir à la tombée de la nuit. Elle accepta, visiblement enchantée de faire une sortie entre fille !
Le lendemain donc, nous étions dehors à gambader dans les champs et à faire des batailles de feuilles comme des gamines ! Mais le principal était de se divertir ... et c'est exactement ce que je comptais faire ! Nous voulions profiter au maximum de cette journée.

Nous décidâmes de nous aventurer plus loin que prévu, dans les bois. Je m'y sentais si bien, c'était étrange d'ailleurs: je ressentais un grand flux d'énergie dans cet endroit, cela provenait-il des arbres ? Après maintes vérifications, j'en conclus que l'hypothèse était fausse. Je me mis à la recherche de la source de cet intense flux. Au plus j'avançais, au plus il s'intensifiait. Je pensais au début que c'était un Chi ... mais en me rapprochant, je m'aperçus que c'était autre chose ... Je ne parvenais pas à l'identifier, c'était si bizarre !

«Que ce passe-t-il ? ... Cléo ?
- Oui ...
- Quoi oui ? Q'est-ce qu'il y a ?
- Tu ne sens pas ? Le Chi ... il n'est pas normal ... et si puissant !
- Je ne suis pas maître, je te rappelle ...
- Ha oui, excuse-moi ... Mais c'est ... impressionnant ! Il grandit encore plus quand je me rapproche !
- Tu es sûre que c'est un Chi ?
- Non justement ! Si on trouve sa source, on saura sa nature
- Oui, logique ... mais là tu verras à qui tu as à faire, alors le Chi ne te servira à rien ...»


Je me retournais vers Kalis et lui jetais un regard incendiaire et admiratif en même temps. Il n'était peut-être pas compliqué de savoir ça, mais pour une fille sans pouvoir, cela prouvait qu'elle était très intelligente
«Tu sens quelque chose ?
- Toujours la même chose ... le pouvoir grandit encore
- Mais quand trouverons-nous la source ?! Son propriétaire doit être très puissant !
- Pas que "très puissant", bien plus à mon avis !»


Nous débouchions sur une petite clairière bordée de grand arbre et plongée dans la pénombre. Malgré l'obscurité assez profonde, les alentours étaient éclairés par une lumière tellement forte ... el en était aveuglante !
Je dus me couvrir les yeux et je mis un certain temps à m'y habituer avant de ne pouvoir distinguer quoi que ce soit !
Quand la vision me revint, je découvris une lumière blanche émanant d'une brèche dans l'espace qui nous entourait, elle flottait, béante.

«Mais ... qu'est-ce donc ?!
- Tu avais raison, elle est bien plus que "puissante" ... ceci est une faille spacio-temporelle !
- Une quoi ?
- Une coupure dans le temps ! Deux époque se sont rencontrées en même temps et cela crée une brèche !
- Mais ... mais, comment peuvent-elles se rencontrer ? Et c'est grave ?
- Non ! Mais c'est rare et éphémère ! Si on la traverse, elle mène à une autre période de l'histoire, celle qui s'entre-choque avec la notre en ce moment. Celle-ci doit sûrement conduire à une époque future ! J'aimerais tant l'étudier, mais vu l'état de la faille, elle va s'éteindre dans très peu de temps !
- Ho ! Et le voyage est sans danger ?
- Non, mais' ...»


Je n'attendis pas la fin de sa phrase et sauta dans la brèche sans hésitation !
Ses dernières paroles parvinrent tout de même à mes oreilles:

«Mais il est sans retour !»
Revenir en haut Aller en bas
Cleo_chan
***
***
avatar

Féminin Age : 22
Messages : 299
Date d'inscription : 04/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Futurama ! Dim 25 Jan 2009 - 23:18

Chapitre 4:
Un nouveau monde


Mais où avais-je atterris ?!
Je me trouvais dans une salle aux murs d'un blanc parfait et au sol bleu marine à la texture mousseuse. Une ... chose été collée au mur, recouverte d'une couverture de la même couleur que le sol. Je m'approchais pour toucher l'objet en question: je m'enfonçais en m'y asseyant, c'était confortable.
Contre le mur était fixé des planches sur lesquelles reposaient des ouvrages composés de feuilles de papier reliées entre elles et écrites en lettres très régulières, j'admirais l'auteur de ce document: il était très doué en calligraphie ! J'en consultais un autre: il était écrit de la même façon ! Exactement les mêmes lettres que sur le précédent, une parfaite copie ! J'en conclus qu'ils devaient être du même auteur. Mais quand j'en ouvrait un autre, la même chose se présenta à moi pour la troisième fois !
Je secouais la tête, espérant que ce que je voyais était une hallucination. Mais ces ouvrages étaient bien réels, tous les mêmes, mais bien réels !
J'entendis des bruits de pas de l'autre côté de la porte, il devait y avoir un couloir menant à la pièce. Je m'attendais à faire une rencontre: Une dame âgée d'une quarantaine d'années à la peau tannée et aux cheveux noirs et crépus entra, portant un tablier, ayant dans les mains un chiffon et un objet bizarre: bleu, munis d'un long tube terminé par une sorte de balais, semblant assez lourd.
Elle ne me remarqua pas tout de suite et le mis en route. Un horrible bruit s'en échappa, me faisant sursauter. Elle passa l'espèce de balais sur le sol: un peu de poussière s'y trouvais ça et là et en quelques secondes, elle fut aspirée ! Cet chose aspirait tout ce qui se trouvais sur son chemin !
Un faible cris d'étonnement et de frayeur s'échappa de ma bouche. La dame se retourna, un regard incendiaire dans le yeux, mais quand elle me vit, son expression changea brusquement et elle se mit à crier de toutes ces forces !

«HHHAAAA !! MAMYA !
- HAAA ! Qu'est-ce qu'elle veut cette folle ?!
- DIOS MIO !
- Ne m'approche pas avec ce truc ! Il va m'aspirer !
- ¡Fuera! ... ¡FUERA!
- Hein ? Qu'est-ce qu'elle veut ? Mais elle folle ! Mais elle est folle !»


La dame me poursuivit avec l'engin qui vrombissait toujours, elle voulait m'aspirer ! Je tentais de me défendre; j'empoignai une chaise et lui lançais dessus avec force. Elle se retrouva par terre et sembla inconsciente. J'entendis quelqu'un qui courait dans le couloir. Un homme entra, affolé:
«Mais que se passe-t-il ici ?! Qui êtes-vous ?
- Je ... heu ... je m'appelle Cléo, je suis une fille de la Tribu de l'Eau et je'
- De la Tribu de quoi ? Ho ! Qu'avez-vous fait à Mariella ?!
- Elle a hurlé des paroles sataniques et a voulu m'aspirer avec cette chose ! C'était de la légitime défense !
- Paroles sataniques ?! Mais enfin, elle est Espagnole !
- Espagnole ?
- Oui ! Elle vient d'Espagne voyons ! Et ceci est un aspirateur, pour faire le ménage, elle a pris peur et a crus que vous étiez un cambrioleur ! Et d'ailleurs, qui êtes-vous ?!
- Cléo ! Mais que ... un cambrio quoi ?
- Ça y est, elle se réveille ! Ne vous inquiétez pas Mariella, tout va bien
- ¡Vete!
- Mais qu'est-ce qu'elle veut ?! Dites-lui d'arrêter avec ce truc !
- Elle veut que vous sortiez. Et ce truc, c'est un aspirateur !»


Nous transportâmes la dame sur une chose que l'homme appelait "canapé" et qui servait à se reposer.
Voyant que j'étais pacifique et que je n'étais pas habituée à ces objet ni à cette façon de vivre, il m'invita à rester et à passer un peu de temps avec lui.

«Asseyez-vous à table, vous voulez du café ?
- Du quoi ?
- Hum ... trop long à expliquer, je vais vous faire goûter.

Il me laissa seule quelques instant dans une vaste pièce où se trouvaient une grande table en bois entourée de chaises assorties et d'un meuble renfermant des assiettes ainsi que des verres. Dans un coin de la salle était fixé au mur, une plaque de métal blanc. Je croyais qu'il cachait quelque chose et voulut l'enlever en prenant soin de ne rien casser, mais quand je m'approchais pour le toucher, je m'aperçus qu'il était chaud ! Je posai ma main dessus mais la retira instantanément; cette chose était brûlante !
- Haha, il ne faut pas toucher !
- Excusez-moi, mais qu'est-ce que c'est ?
- Cela s'appelle un "radiateur", c'est fait pour chauffer la maison !
- Comment ??
- De l'eau chaude circule à l'intérieur et de cette façon elle permet à la température d'être plus agréable
- Mouai ...
- Vous n'êtes vraiment pas d'ici à ce que je vois ... d'où venez-vous ? J'ai crus comprendre que vous étiez une «fille de l'Eau», c'est ça ? Vous venez du pôle Antarctique ?
- Heu ... je ne savais pas qu'il existait d'autres pôle que le Nord et le Sud
- C'est ça: Antarctique au Nord et Arctique au Sud
- Et bien je suis née au pôle Sud
- C'est vrai ?! Mais aucune forme de vie humaine été détectée là-bas !
- Mais non ! Nous sommes beaucoup: toute une tribu
- Même si ce n'est pas énorme ... c'est extraordinaire !
- Mais j'ai oublié un détail capital !
- Lequel ?
- Vous croyez si je vous dit ... que je viens du passé ?
- Quoi ?! Mais c'est impossible !
- Impossible, mais pourtant vrai ...»
Revenir en haut Aller en bas
Cleo_chan
***
***
avatar

Féminin Age : 22
Messages : 299
Date d'inscription : 04/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Futurama ! Mer 11 Fév 2009 - 22:53

Chapitre 5:
Rien que la vérité


Il resta bouche bée, ébahi devant ce que je venais de lui dire. J'avais d'ailleurs annoncé la nouvelle comme une chose tout à fait anodine et sans importance, ce qui devait encore le déstabiliser davantage.
Après quelques secondes de réflexion, il bafouilla sans trop comprendre:

«Mais ... mais ... mais comment est-ce possible ?!»

Je pris subitement un air grave, sérieux et distingué pour lui donner un explication, puis tout en goûtant au liquide à la senteur indéfinissable qu'il m'avait apporté, je commençais:
«C'est très simple, mais très complexe à la fois ...»
Dès que j'eus trempé les lèvres dans le breuvage noirâtre, un horrible goût parvint à ma bouche, me faisant perdre tout sérieux:
«Pouah ! Mais c'est immonde, votre truc !
- C'est parce que vous n'êtes pas habituée, c'est très énergisant
- Ha oui, c'est si horrible que ça vous donne envie de courir partout ? Oui, c'est compréhensible ...»


Il me considéra, consterné, pendant que j'entamais un discours portant sur l'énergie que le café procurait, les réactions méta-physiques que cela entraînait sur le corps ... Je me rendis alors compte qu'il valait mieux que j'arrête là les hypothèses plus folles les unes que les autres, avant de me faire interner.
«Oui, donc ... Je ne saurais pas vous expliquer en détails la façon dont je me suis retrouvée chez vous ...
- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Vous vous êtes faite aspirée par un trou noir ? Vous étiez congelée jusqu'à maintenant ? Ou alors ... les extraterrestres vous ont téléportée pour moi ? Mais oui, c'est ça ! Je suis l'élu ! Je suis l'élu !

Il se mit à danser et à se dandiner sur sa chaise, d'une façon si ridicule ... Je me sentis mal à l'aise et j'eus, pendant un instant, de la peine pour cet homme dont le cas semblait aussi désespéré que le mien ... "aussi" car il n'existait personne de pire que moi ...
- Hum ... je suis désolée de vous décevoir, mais ce n'est rien de tout cela; je n'ai compris, de la première à la dernière probabilité !
- Alors ... alors je ne suis pas l'élu ?!
- Et bien ... je ne crois pas !
- C'est dommage: rencontrer ou toute forme de vie autre que Terrestre est le rêve de tout scientifique ...
- Scientifique ?! Vous en êtes un ?
- Bien sûr ! Je fais des recherches sur la bio-chimie et'
- Génial ! Je suis vraiment bien tombée, les scientifiques comme Kalis sont très rares et se cachent pour faire leurs expériences et tout le blabla comme la bio-machin-truc !
- Rares ? Mais c'est nous représentons une profession à part entière !»


Je restais moi aussi étonnée: Le monde s'était énormément développé depuis mon époque ! En qu'elle année étais-je arrivée ? Je voulais en savoir plus. Mais d'abord, je dus raconter en détails mon aventure.
Mon hôte ne me crus pas tout de suite, je me montrai alors très persuasive, mais il me questionna longuement: Comment s'appelait mon village ? Sous quel gouvernement vivions-nous ? Qu'elles étaient les différentes Nations ? Et enfin; Qu'elle était la profession de mes parents ?

«Votre mère était maître ... de quoi ?
- De l'Eau, elle l'a maîtrisait
- Vous voulez dire qu'elle savait utiliser l'eau ... comme ayant une vertus médicinale ?
- Non, pas seulement ! Elle pouvait l'a contrôler sous tout ses états, lui donner la forme qu'elle souhaitait: l'Eau suit chacun de ses mouvements
- Pardon ? C'est vrai ? Non, je ne peux pas le croire !
- Mais bien sûr que si !
- Tout ce que vous racontez est faux ! Vous ne faites que mentir, depuis le début ! J'aurais dû m'en douter !
- Mais ... ce n'est pourtant que la vérité !
- Oui, tout à fait ! Et j'ai vu des éléphants roses hier !
- Ça c'est parce que vous avez fumé de l'herbe, je n'ai rien à voir dans cette histoire
- D'accord, ce n'est pas drôle ... mais il n'empêche que vous me racontez que des mensonges !»


Il se leva subitement d'un bond, hors de lui. Il me traita d'imposteur, et voulu que je sorte de chez lui.
Le voyant très en colère, près à "appeler la police" comme il le disait, ou plutôt le criait, si bien. Je gardai mon calme et me concentrai pour ne pas céder à l'énervement.
Il s'approcha de moi et saisit mon bras. Je parvins à me dégager, son emprise n'étant que superficielle. Il ne cessa de crier, de m'injurier et de s'agiter. Je sentis la colère monter en moi ... Mais avant que je puisse la contrôler, elle explosa:

«HOOOWWW !! Taisez-vous maintenant ! Vous m'exaspérez avec vos états d'âme et toutes ses choses si futiles ! N'avez-vous rien d'autre à dire, à penser, à savoir ?»

Il parut surprit de ma réaction, pourtant compréhensible. Croire à mon histoire était sans doute difficile, mais supporter des injures en ne racontant que la vérité l'était encore plus.
Je me ressaisie et me rassoyais, essayant de calmer.

«Cette chose, ce ... liquide dans la tasse, il y a de l'eau dedans ?
- Oui ... oui, oui
- Bien, je vais vous montrer quelque chose»


Je me détendis et me préparai à utiliser ma maîtrise sur ce qu'il nommait "Café". Je crus, au premier abord, l'exercice difficile car je ne connaissais pas ce breuvage, ni ce qu'il contenait, mais je réussis avec facilité à ressentir l'Eau présente et à l'a maîtriser.
Il m'observait avec méfiance, une pointe d'anxiété dans le regard.
Je levais le bras et fis un mouvement circulaire avec ma main; l'Eau suivit au centimètre près chacun de mes gestes, formant un cercle sans défaut.
Son visage se décomposa la vu de l'Eau ... en un instant, il parut dépassé par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux, pourtant si anodin pour moi

«Haaa ! Mais ... mais ...
- Ça s'appelle de la "maîtrise"
- Non ... comment faites-vous ?!
- C'est inné: ou on a le pouvoir de maîtriser un élément, ou pas
- Ho mon Dieu ... alors vous êtes ... comment di-on ? "Maître de l'Eau" ?
- Exactement !
-Je déteste ça; encore une chose inexpliquée et inexplicable ...»
Revenir en haut Aller en bas
Vido
**
**
avatar

Masculin Age : 25
Messages : 287
Date d'inscription : 11/04/2009

RPG


MessageSujet: Re: Futurama ! Ven 3 Juil 2009 - 22:43

RP verrouiller pour cause d'inactivité. Si vous voulez le continuer adressez vous a un Modo.
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar-rpg-project.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Futurama !

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» TITANIC II (futurama)
» Futurama
» [Animation] Futurama : Les films
» Créations réalistes FUTURAMA par Artanis One
» Futurama(1999)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: