Partagez|

Les Chroniques du Sekai

Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Les Chroniques du Sekai Ven 13 Juin 2008 - 22:49

Ba alors je me lance dans un RP j'espère que vous aimerez... Si vous avez des envies ou des propositions, n'hésitez pas a m'envoyer un mp... je peux incorporer vos idées je suis ouvert, et j'adore les courants d'air mdr...
A plus et bonne lecture!


Dernière édition par Yuke le Sam 30 Mai 2009 - 8:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Sam 14 Juin 2008 - 0:02

PARTIE 1: Les rives du Drana.


Mon grand père disait toujours quand nous allions sur les bords du grand lac Oaxang aux berges rouges, que la vie était comme un grand voyage... Sauf que nous étions déjà arrivés à destination en naissant. Il me répétait toujours; "Ne cherche jamais en vain ce que tu as déjà en toi."
Chaque fois que je repensais à lui mon pincement au coeur revenait, toujours aussi poignant. Cela ne faisait qu'un an qu'il m'avais quitté, et même si j'étais heureux qui ait pu quitter ce monde sans souffrance, il me manquait souvent.
Je secouai la tête pour chasser mes pensées. Debout sur le ponton, j'attendais depuis vingt bonnes minutes le passeur qui n'arrivait toujours pas. Je resserrai le haut col de mon manteau noir, et vérifiait une énième fois mes deux sacoches en cuir que je portais croisées en bandoulière. D'un geste machinal, je remontai mes lunettes teintées et abaissai mon chapeau. Même s'il était peu probable qu'un fils de la terre se méfie de moi ici, je préférerai ne pas me découvrir pour l'instant.
C'était la première fois que je voyageais à la vue de Sujets. Mon grand-père m'avais toujours mis en garde contre eux mais le fleuve Drana était remplis de pyrovores à cette époque de l'année. Et ce village avait de plus la qualité de vendre du china, un composé médicinal extrêment rare.
Soudain, un bruit sourd se fit entendre, suivi d'un chuintement distinct. La passeur arrivait. Je montai ma manche gauche et accolait ma bouche dessus.
- Reste calme, Mess. Je ne veux pas avoir d'ennui...
Je sentis la chaleur de Mess irradier sur mes lèvres, puis redescendit ma manche sous mon manteau pour vérifier si mon poignard était toujours en place. Non loin de là, dans le brouillard épais qui couvrait la surface sombre et calme du Drana, la silhouette d'un homme s'agitait pour ouvrir un pont de pierre dans le fleuve. Bientôt, le passeur posa le pied sur le pont et dit avec un accent bourru;
- Y'a que vous?
Je fis signe que oui de la tête. D'un air maussade, il fit demi-tour et s'aventura sur le pont.
- Allez-y... J'ferme la marche. Allez, allez!
Sans hésiter, je passai devant et m'enfonçai dans le brouillard opaque précédant l'aube.
Le passeur rabaissait le passage du pont de roche sans difficulté , effaçant son passage avec une précision déconcertante. La traversée dura plusieurs minutes, avant que Mess, loti dans ma manche gauche ne se mette à s'agiter par à coup. Je posais pied à terre et les avertissements de mon grand père me revinrent subitement en mémoire. Les Sujets étaient dangereux. Il y en avais trois devant moi plus le passeur derrière.
Le bruit du pas derrière moi me fit réagir en un instant; j'évitai de justesse le coup du passeur et le frappait de deux doigts au niveau de la nuque. Il s'écroula de tous son long sur l'herbe mouillée. Aussitôt, ses trois acolytes bondirent sur moi, toutes griffes dehors. Leurs mouvements étaient secs et précis, mais leur grande puissance se développait sur des gestes directs. Il me suffit de toucher les points nerveux des deux premiers pour me débarasser d'eux comme pour le passeur. Hélas le troisième s'écarta juste à temps et me paralysa avec une clé sur mon bras gauche. Il passa simultanément un couteau sous ma gorge et grinça;
- Toi, t'es pas d'ici... j't'explique; les rives du Drana, c'est la bourse ou la vie! T'as compris?!


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 21:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Dim 15 Juin 2008 - 0:51

Pour mon premier contact avec des Sujets, c'était plutôt prévisible. Mais c'était tout de même assez étrange de vivre à travers son propre corps l'expérience d'un autre. Dans ma manche gauche que mon agresseur serrait fermement, je sentais le corps chaud de Mess glisser lentement sur mon bras.
Mais ce n'était pas le moment. Quelqu'un nous observais. Je retins Mess et me laissai déposséder de mes biens. Quand l'homme s'aperçut que mes sacoches ne contenaient que de la nourriture, des herbes séchées, quelques bocaux et flacons de poudres diverses, plus un rouleau vierge, il ressera son étreinte et gronda d'un ton menaçant;
- Où est c'que tu caches ton argent et tes bijous, abruti? Réponds vite avant que j'm'énerve!
Je n'avais aucune idée de ce que pouvais bien vouloir dire abruti, mais cela ne semblait pas très amical. Je mémorisait le nouveau mot pour pouvoir le réutiliser plus tard. Il me fallait visiblement répondre si je ne voulais pas envenimer la situation. Avec une certaine appréhension, je me risquais à accomplir mon rite de passage à l'âge solitaire; je parlai alors pour la première fois à un Sujet. La vibration qui naquit dans ma gorge me fit frissonner tout entier. Je découvit ma voix en même tant que mon interlocuteur;
- Je n'ai ni richesse ni bien, Sujet. Ton embuscade est vaine...
Ma voix était chaude et teintée d'un accent étrange, impossible à qualifier. Les sons vocaliques étaient tous extrêment différents de ceux de man agresseur. Il parut surpris au début, puis me poussa vers le sol. Je me rattrapai sans difficulté, pendant qu'il pointait poing serré sur ma poitrine.
- Dommage pour toi... dit-il avec un sourire.
Il s'accroupit comme pour donner un coup, je vis ses muscles se tendre, mais je restait immobile. La figure du maître de la terre se teinta de colère.
- Comment...?!
Il eut à peine le temps de se retourner pour voir la gigantesque vague le percuter de plein fouet et le projeter littéralement dans les airs. D'un oeil impressionné, je contemplai les deux raies pyrovores mordre son veston, creusant deux trous carbonisés dans son dos. Le brigand ne tarda pas à reprendre son esprit et sentir les brûlures sous ses omoplates. Il se leva d'un seul coup et gesticula dans tous les sens. Les pyrovores tombèrent au sol, mais l'homme s'enfuit sans demander son reste en hurlant de terreur.
Les deux animaux blanc aux rayures sang rampèrent jusqu'à l'eau, laissant sur l'herbe deux trainées noires. Un rire cristallin résonna à ma droite. Je me retournai pour découvrir sans plus tarder la responsable de tout ce remue ménage salvateur.
La jeune femme abaissa sa main de devant sa bouche en révélant un sourire éclantant. Toute habillée de bleus, elle me détailla quelques instant avec son large sourire et dit enfin sur un ton amusé;
- Et bien, on peut dire qu'il a pris un bon bol d'eau chaude, non? Heureusement que j'étais là, jeune inconnu... Vous l'avez échappé belle.
Elle rejeta d'un geste gracieux ses cheveux noirs en arrière et devina;
- Tu n'es pas d'ici, n'est-ce pas? Tu as un nom? Moi c'est Calimara. Je suis une maîtresse de l'eau...


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Dim 15 Juin 2008 - 0:58

Dsl s'il y a des fautes.... Je me suis pas relu ce soir...

Je vous rappelle que je suis ouvert à vos commentaires, même désaprobateurs, s'ils sont constructifs, donc n'hésitez pas... Je suis aussi près à intégrer vos doubles personnels ou des persos de votre création, ainsi que des scenes qui vous plairaient, si vous le souhaitez (pi c'est toujours marrant et inspiratif de faire participer ses lecteurs)

Voia donc j'attends vos coms, un peu plus détaillés que "c'est trop nul" "bof" ou autres "j'adore" en tous genre pour que je m'améliore...

Yuke a votre service! lol a bientôt les zamis!!

si ca vous plait, faites lire à d'autres ;D

Bonne nuit! momo
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Ghosty
**
**
avatar

Masculin Age : 27
Messages : 156
Date d'inscription : 12/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Dim 15 Juin 2008 - 22:54

... j'aime beaucoup je dirais simplement que tu as du talent et de l'imagination a revendre ^^
histoire interessante et pas compliqué a lire c'est bien .Pour ce qui est d'integret les perso des lecteurs dans ton recit ba ca le rendra que plus vivant ( il me semble mais je sait meme pas si ce que je dit tient la route aang ) enfin bref moi je suis ok Aang
Chapo youké ^^ continue j'attend la suite avec impatience Iroh
Revenir en haut Aller en bas
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Lun 16 Juin 2008 - 0:35

Merci ghosty? Dois -je comprendre que tu voudrais te voir dans ma fic à un moment?

Merci pour ta critique ca fait plaisir... SI tu vois des défauts, n'hésite pas à me les exposer. La suite prévue pour demain...

A+
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Lun 16 Juin 2008 - 22:15

Avis aux lecteurs; cette partie de ma fic est dédicacée à Elda... pour son accueil chaleureux sur le forum lol... ALors si vous aussi vous voulez une dédicace un jour soyez tres gentils avec moi, et ca arrivera surement^^

Voila aussi une petite nota bene; Sekai veut dire monde, univers, en japonais... Voila le pourquoi du comment du titre de ma fic...(et ui le on connais pas vraiment le nom du monde d'avatar, si je ne m'abuse...

Voila pour les extras...bonne lecture et à bientôt! lâchez vos coms pour que je m'améliore... tchô re; bonne lecture!

___________________________________________________________________________________

Partie 3


Calimara amenait avec elle une odeur étrange, sucrée et entêtante en même temps. Ce devait être ce que les Sujets appelaient du parfum. Elle portait une longue tunique de soie drappée sur elle assez simplement, qui révélait discrètement mais sûrement ses attributs féminins.
Même si sa présence ici était tout à fait plausible, je remarquai immédiatement les défauts de sa tenue; les filles de l'Eau croisaient leur toge au niveau de l'épaule et non du cou, et leur bottines étaient faites de peaux de phoques ou de rennes. La jeune femme portait des chaussures de cuir d'orignal. De plus, ses gestes était mesurés et minimaux. Les filles de l'eau étaient fluides et fantaisistes.
Sa voix était très travaillée mais tous ses détails n'échappaient pas à un Chroniqueur comme moi. De plus Calimara n'était pas un prénom, mais une jonction de deux termes de dialectes anciens des tribus du FEU; Cali était le nom d'une déesse de la mort et mara signifiait "en silence'. Calimara voulait dire littéralement "la mort silencieuse".
- Tu n'es pas une fille de l'Eau. Ce sont les pyrovores qui ont soulevé cette eau. Tu n'y es pour rien.
La jeune femme afficha un air surpris, mais son sourire indéchiffrable revint bientôt camper sur son visage.
- Je vois qu'on ne peut rien te cacher... D'où viens-tu?
- D'aucun endroit qu'une fille du Feu puisse connaître, répondis-je simplement.
Elle parut une fois de plus déstabilisée mais ça ne dura qu'une fraction de seconde cette fois-ci.
- COmment sais-tu que je suis...
Elle baissa la voix si bas qu'elle murmura la fin de sa phrase:
- ... de la Nation du feu?
Cette femme était très intelligente et mentait très bien. Il était impossible pour mes sens de déceler la moindre de ses intention. Par contre, elle semblait transparente à Mess qui tapotait sur mon bras les mises en garde à chacune de ses interventions. Il était tant d'abattre les premières cartes avec cette dangereuse inconnue.
- Tu n'es pas de la originaire de la Nation du Feu même si tu en maîtrise le Chi. Nous ne sommes pas en terrain stratégique. Même les services spéciaux n'ont rien à faire ici.
Il y eut un silence pesant, puis je poursuivai;
- Je suppose que tu t'es montrée par intérêt, mais je n'ai ni richesses ni quoi que ce soit qui puisse te contenter pour l'instant... Je me rends au temple de l'air boréal... Je peux t'y guider si tu veux...
Le sourire de la femme décrut un petit peu, puis elle répliqua:
- Tu es vraiment étrange. Comment quelqu'un comme toi qui ne vient de nulle part et qui n'est ni maître de l'Eau, du Feu ou de la Terre pourrait me conduire à un temple de l'Air?
Je ramassais mes affaires une à une quand je répondis;
- Peut-être juges-tu un peu trop vite. Ce n'est pas parce que je ne suis jamais allé dans un endroit que je ne sais pas comment m'y rendre...
Elle se tut un intant, puis;
- Tu marques un point, là. Mais que va chercher un banni comme toi dans un temple en ruine???
- Je ne suis pas un banni. Et ce n'est pas le temple de l'Air qui m'interesse. Je cherche des Sujets.
- Pardon? fit mine de s'étrangler la jeune femme. Tu vas au pôle nord seul sans y être jamais allé vers un temple désert pour chercher des plantes?
Je l'avais visiblement choquée, mais je ne voyais vraiment pas en quoi. Elle était étrange.
- Et laisse moi deviner fit-elle en riant, tu vas traverser l'océan arctique en nageant c'est ça?
Vraiment, je ne comprenais pas pourquoi c'était drôle. Je répondis sans ambage:
- Oui, si je ne trouve aucun moyen plus rapide...
Elle me regarda, l'air ahurie.
- Mais d'où est-ce que tu sors?
- De terre, je crois. Je dormais dans une boîte bizarre amplie de velours rouge, recouverte de terre. J'ai mis un temps fou à sortir. Je me demande ce que je pouvais bien faire dans un endroit pareil. Vous, les Sujets, avez de drôles d'habitudes.
La jeune femme ouvrit la bouche.
- Un cercueil...?? murmura-t-elle, bouche bée.
Je me retournai et commençait l'ascension de la colline au pied de laquelle nous nous trouvions. Le soleil commençait à empourprer le ciel de ses rayons chaleureux. Derrière moi, une voix s'écriame rattrapa en marmonnant;
- J'y crois pas... un mort-vivant qui va dans un trou paumé pour faire de la soupe... Et uis c'est quoi ça, un sujet... Non mais je me suis pas bien réveillée ce matin... De quel pied je suis sorti en premier? Hey! Attends-moi, étranger!!
Je me retournai pour l'attendre, et à peine arrivée, elle débita;
- Des gens comme toi, je suis sûre de jamais en retrouver. Peu importe où tu vas, je te suivrais jusqu'à ce que je comprenne qu'est que que signifie ton charabia! D'abord, comment est-ce que je t'appelle, moi?
- Heu... Je ne sais pas. Tu n'as qu'à choisir.
Elle fronça les sourcils, une fois de plus décontenancée. Son regard porta sur mon manteau de cuir, et soudain son visage s'illumina;
- Yuke! C'est marqué sur ton manteau!
Je fis une moue d'indifférence, même si elle ne pouvait la voir derrière mon col, mes lunettes teintées et mon chapeau bien enfoncé. Ca ne devait être que le nom du couturier qui l'avait fabriqué. Mais cela semblait lui plaire. Elle dit sur le ton de la plaisanterie;
- Alors, comme ça tu es un mort vivant, Yuke?
Je la regardai sans comprendre. Je n'avais aucune idée de ce que pouvait être un mort vivant. Je décidai de ne pas répondre.
- Bien, répondis je simplement. Allons-y.
Elle retint mon bras.
- Attends, tu ne m'as pas rép...
Mess commencait à en avoir assez d'être dérangé de la sorte. Elle poussa un grand cri et fit un bond en arrière...
- TA MANCHE!!! ELLE M'A MORDUE!!!
Elle paraissait affolée. Je tentai de la rassurer;
- Mais non! C'est Mess, mon bras gauche.
Elle devint aussi pâle qu'un linge et cessa immédiatement de gesticuler. Elle balbutia;
- Ton... C'est ton... bras qui m'a... mordue???
Pendant un instant, sa poitrine cessa de se soulever, puis elle murmura:
- Je-le-crois-pas!! Je le crois pas...


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Elda
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Lun 16 Juin 2008 - 23:23

wow c'est vraiment sympa de ta part ^^ non seulement tu me dédicaces un chapitre mais en plus c'est super bien ficelé et vraiment bien écrit. Très bonnes descriptions, très bons dialogues, c'est vraiment très agréable à lire !

J'ai beau chercher je ne trouve rien à dire de négatif :p
Revenir en haut Aller en bas
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Sam 28 Juin 2008 - 18:18

après quelques jours de répit, voici la suite de mes chroniques. Bientôt le deuzième chapitre pour vous!!
Il comportera des plantes sympatiques qui piquent, percent, mangent et sont vilaines... Il y aura donc une spéciale dédicace... La personne visée se reconnaitra ^^

Bonne lecture, ,n'hésitez pas a lacher vos comms ici ou sur le topic de réaction au fanfic je vous en remercie d'avance et vous souhaite bonne lecture!! Appa

*********************************************************

Je la regardais avec intérêt et lui demandai;
- Tu n'as pas de bras gauche toi?
Elle plissait les yeux, comme si elle cherchait à savoir si j'étais sérieux ou pas.
- Bien sûr que j'en ai un... Mais mon bras gauche ne mords pas lui, au moins! Je suis normale, moi!
Je reculai devant sa hargne soudaine. Je ne savais pas que les bras gauches pouvaient être si sereins. Les Sujets avaient de la chance: les relations qu'ils entretenaient avec leurs membres semblaient inexistante.
- Je peux voir? demandai-je en tendant la main.
Elle amorca un geste de méfiance mais décida de me laisser faire. Mes aînés avaient raison; les Sujets prêtaient facilement leurs membres. C'était plutot rare chez nous. Avec une infinie prudence, j'auscultai son bras. Celui-ci, comme dans nos vieilles histoires, ne réagissaient pas ou très peu a mon toucher. C'était incroyable de pouvoir toucher quelqu'un comme ca. Ca me faisait presque peur. J'arrêtai mon indiscrétion et me retournai pour commencer à marcher. La jeune femme m'interpela:
- Qu'est-ce qu'il y a? Quelque chose ne va pas?
- Tout va bien. Je te remercie beaucoup de m'avoir présenté ton bras gauche. Il est extraordinaire.
Elle fit une moue d'incompréhension, puis répéta une nouvelle fois ce que je venais de dire comme si je n'avais pas été clair:
- Extraordinaire?
- On peut y aller? tranchai-je immédiatement pour mettre fin au dialogue.
Elle acquiesça d'un signe de tête et nous nous mîmes en chemin. Le soleil se levai et quand nous arrivâmes en haut de la colline, ses rayons roses et orangés faisaient chatoyer toutes les collines vertes devant nous. La rosée y était pour beaucoup, mais quelques fleurs avaient déja éclos et leurs pétales aux couleurs vives faisaient du paysage un terrain gondolé magnifique.
- Le plateau Dranien... annonça la jeune femme. Tu ne compte quand même pas traverser cette horreur?
- Si... Alors à partir de maintenant, tenons nous sur nos gardes...
Elle semblait au courant des dangers, mais je préférai prendre les devant:
- Nous allons traverser par en dessous. Je ne veux pas marcher sur les cîmes.
Elle protesta immédiatement comme je m'y attendai:
- Tu es encore plus fou que je croyais! Il est pas question de passer par ici! C'est une mangrove infestée de pyrovores! Ils sont en plein période d'accouplement!
- Justement... Les femelles sont donc hyperréactives. La moindre hormone mâle les emmènera au fin-fond du monde.
Elle allait encore intervenir, mais devant ma détermination, elle céda:
- Mais oui bien sûr! j'avais oublié que j'étais avec un mort vivant qui avait un bras qui mord, partant au pôle nord chercher des sujets ou je-en-sais-quoi dans un endroit introuvable! Comment ai-je pu penser une seule seconde que ça posait un problème de traverser le repère central d'accouplement d'une espèce carnivore qui trouvait l'homme particulièrement à son goût? Vraiment, où avais-je la tête?
Elle prenait un ton spécifique pour sa tirade. On aurait dit qu'elle voualit signifier autre chose que ce qu'elle disait. C'était sûrement de l'humour!
Je partis dans un grand éclat de rire qui la fit sursauter. Ensuite elle me jeta un regard de désolation totale avant de lâcher:
- Ton cas est désespérément grave. Je me demande si j'ai bien fais de t'accompagner.
- C'est précisément pour ça que tu l'as fait, non?
Elle se tut en baissant les yeux.
- Entrons! fis-je.
EN un seul geste large, je dégainai mon poignard à l'intérieur de mon manteau, faisant une large entaille dans le sol mousseux en rengainai. Je m'accroupis et avec mes mains gantées, écartait la faille. En dessous, un réseau de racines enchevêtrées et de lianes menaient une quinzaine de metres plus bas au véritable plateau Dranien.
La voix de Calimara me parvint par derrière:
- Tu es une fine lame. Pourtant je ne reconnais pas ton style. Tu portes d'étranges vêtements, et ses gants aussi me semblent de facture inconnue. POurquoi caches-tu ton visage?
- Peut-etre parce que je n'en ai pas... répondis-je avant de sauter vers la mangrove sombre.


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Mer 2 Juil 2008 - 19:25

Bon alors petite précision: les épisodes spéciaux comme celui qui suit sont des petites précisions historiques ou des renseignements sur mon perso que je n'aurai probablement pas le temps de préciser dans la fic... Alors a vous de choisir si vous souhaitez les lire ou pas... C'est votre choix. N'empêche que c'est la dedans que vous en apprendrez le plus sur mon perso et sur toute l'imagination qui grouille dans mes tits neurones... Dans celui-ci, j'explique où se trouve le Drana sur la carte que vous pouvez voir dans les génériques de 'Avatar, le dernier maître de l'air'. Donc, faites un pause sur votre épisode pour la voir et lisez mon épisode spécial. ENsuite, j'en dirai un peu plus sur mon perso mystérieux et un peu plus aussi a propos de Mess... a oui et un peu au sujet de Calimara aussi ^^

Alors, ca vous interresse? Pour les curieux, c'est par ici:

Spoiler:
 

Attention avis aux lecteurs; Vos commentaires et vos interrogations sont bienvenus: c'est en fonction d'eux que je vais rédiger mes prochains épisodes spéciaux... Alors postez moi (ou mp si vous etes timides XD) ce que vous aimeriez savoir ou éclairicr...
Et puis je vous rappelle que si vous avez des scenes que vous aimeriez lire, n'hésitez pas a me les suggérer. Ceux qui vont avoir leur perso dans la fic, je suis a lécoute de vos attentes: pour l'instant Elda notamment.
a bientot!! ^^

Edit Zama = Je trouve ça super, hate de lire la suite ;) 200 XP tu en dis quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Jeu 14 Aoû 2008 - 3:51

Bon je viens décrire la suite, mais elle est un peu longue. Je coupe en deux savamment, pour que vous puissiez le lire en deux fois si vraiment vous êtes pressés. Mais sachez que normalement c'est un seul bloc, alors vous feriez mieux de lire les deux ensemble.
J'attends vos critiques!

******************************************

La mangrove était baignée dans la pénombre, uniquement éclairée par les dards éclatants des pyrovores. Ceux ci ne faisaient que très peu attention à nous, sauf si on osait poser le pied dans l'eau. Auquel cas leurs épines dorsales s'hérissaient de ces dards fluorescents dont la piqûre était fatale. Calimara avait échappé par miracle à quelques faux pas. On pouvait dire qu'elle avait eu de la chance... Peut -etre même un peu trop.
J'avais décidé de m'arrêter à son quatrième " plouf!... Saleté de trou de m*§$@*!". Elle devait être fatiguée. Mon grand-père m'avait raconté que lorsque l'astre solaire disparaissait à l'horizon, les Sujets devenaient souvent fatigués et avait besoin de dormir. Cela signifiait "rester immobile jusqu'a ce que le jour revienne".
Cela faisait plusieurs heures que Calimara s'était endormie. Tout autour de nous, le silence s'était emplit de bruits nouveaux et tus auparavant. Tous les animaux osaient se montrer. Les pyrovores se livraient à leur dance nuptiale, produisant ça et là des claquement en sautant hors de l'eau. Le dôme de mousse ou nous nous trouvions respirait au rythme des faibles remous de la mangrove. Au dessus, quelques oiseaux discrets chassaient les insectes en produisant des ultrasons. Et Mess pouvait aussi sentir les racines des arbres bouger dans la vase, à la recherche de quelque partenaire avec qui s'enlacer.
Un mouvement étrange attira mon attention. Mess avait entendu quelque chose. Mess voyait un arbre bouger devant nous. Moi, je ne percevais qu'un tourbillon dans les courants d'énergie qui voguaient en harmonie. C'était un Chi incroyable. Celui de Calimara était ardent et tumultueux, constamment rayonnant de fureur, mais ce dernier était souple, apaisant, complètement fluide.
Il ressemblait à s'y méprendre à celui de la mangrove.
Mess me fit me lever en insistant, puis s'avança juste qu'à la limite de la berge. Je le sentis reniffler l'air.
Soudain, le Chi d'Eau changea de forme. Il s'allongea, monta vers les cimes des arbres et se fit immobile. Je perdis sa trace.
Au dessus de nous, un changement se produisait. L'aura de Calimara s'agrandit et commença à s'agiter comme la veille. Le jour! Le soleil vient de se lever... Le balet des pyrovores s'arrêta instantanément, comme s'il sentaient le changement eux aussi. Les mâles s'en furent vers le Drana, en abaissant leurs épine dorsale. Les femmelles se mirent à chercher refuge sous les manteaux de mousses des monticules verts qui parsemaient l'étendue aqueuse.
Mess regagna précipitamment ma manche. Je me retournai vers la silhouette ardente de Calimara. Elle faisait un bruit étrange avec sa bouche, qui intriguait Mess. Je suivis les habitudes des Sujets en me pliant à leurs règles:
- As-tu bien dormi?
- Oui. Tu es réveillé depuis longtemps?
- Ici, depuis deux cent soixante six jours et le même nombre de nuits, répondis-je d'un ton égal. Tu viens? Nous devons partir...


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Jeu 14 Aoû 2008 - 3:52

et la suite...

*****************************

Je vis dans le Chi de Calimara quelque chose se produire: comme une sorte de reflux au niveau du coeur. Cela ressemblait à de la stupéfaction.
Je repartis vers le nord en recalant mes besaces. Derrière moi, la jeune femme murmurait;
- Il se fout de moi? 266? Non ou alors il a pas compris... POurant, j'ai bien dit réveillé... Et puis même, vu sa taille, il peut pas être né il y a 266 jours... Oui mais il m'a dit qu'il était sorti d'une...
Elle frissonna pour chasser ses idées.
- Bon, faisons comme si c'était normal, souffla-t-elle. Je n'ai rien entendu d'anormal...
Elle se rapprocha de moi à grande enjambée, pour se mettre à côté de moi.
- Dis moi, Yuke, ces plantes sont si importantes pour que tu sortes d'un cercueil, traverse la mer, et te fasse attaquer par des brigands? A quoi servent-elles?
Je biffurquai un peu à gauche pour éviter un trou d'eau, et répliquait:
- Elle servent à fabriquer un infusion.
Les épaule de Calimara s'affaissèrent.
- Quoi?! Du thé?
- Cette lotion se boit, si c'est ce que tu veux savoir.
- Heu, et cette infusion elle fais quoi? Elle rend super fort? Et fais voler? Et soigne toutes les blessures?
- ... Non.
Je m'arrêtai pour regarder vers le ciel que Calimara ne pouvait pas voir.
- Elle fait marcher les Sujets.
- Les sujets? Qu'est ce que c'est?
- Les bipèdes. Ceux qui marchent debout. Les gens comme toi...
La jeune femme semblait agacée par ces paroles.
- Dis donc... T'es aussi un bipède que je sache!
- Ce n'est pas le problème.
Le Chi fluide réapparut un instant sur ma gauche. Maintenant j'en étais sûr. On nous suivait.
- Dépêchons nous... Il y a quelqu'un derrière nous.
- Hein? Mais il fait noir! On ne voit rien...
- Je l'espère bien...
Je la saisis en lui mettant une main devant la bouche et plongeait entre les racines d'un arbre. ELle se débattit, puis se tut soudain.
Les pyrovores s'en furent en un seul instant. L'eau se vida. Quelque part sur notre gauche, un bruit inquiétant, comme un bruit de succion, s'éleva.
Le Chi m'empêchait de bouger, tellement il était dense... Comme des serpent, des centaines de végétaux glissaient sur l'eau en cherchant quelque chose. Calimara sentait le danger mais ne pouvait savoir d'où il venait. Plongée dans l'obscurité totale, elle ne pouvait qu'entendre la reptation lente des plantes entre les arbres...

********************************************

Zazam je sens que ton passage favori va pas tarder XD


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Magma
***
***
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 580
Date d'inscription : 19/08/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Mar 19 Aoû 2008 - 21:01

je suis eboustouflé tu as beaucoup de talent et d'imagination. Et lire ce genre de rp fait relativement plaisir, chapeau seigneur ultime des nomades de l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Mer 27 Aoû 2008 - 17:23

Merci ^^ ca fait plaisir.
Voici la suite:

*****************************

Le Chi fluide était celui de l'Eau. Mais les circonvolutions étaient celles de la haine, de la fatigue et de l'énervement. Les Maîtres de l'Eau classique pensaient toujours à se reposer. Ils restaient toujours posés et ne succombaient que très rarement à leur haine.
- TriAqua! laissai-je échapper dans un souffle. Ils m'ont retrouvé!
- Quoi? fit Calimara tout bas.
- Je vais avoir besoin de ton talent!
Je l'attrapai et nous propulsait en avant. Notre refuge explosa comme un fêtu de paille piétiné par un taureau. D'immenses gerbes de ronces fouettèrent le sol dans tous les sens, éjectant des mottes de mousse et des quantités d'eau impressionnante. Je recouvris complètement la jeune femme pour qu'elle ne soit touchée par aucune des gouttes qui affaibliraient son pouvoir.
- Maintenant, Lumière!
Elle s'exécuta au quart de tour et fit un lance flamme vers le haut. La vive lueur flamboyante éclaira le spectacle incroyable de la clairière; un titan de 15 mètres de haut, entièrement composé de végétaux, fouettait l'air dans notre direction. Dès que le Maître qui se trouvait à l'intérieur apperçut les flammes, il recula rapidement.
Calimara poussa un cri en l'apercevant. Visiblement, elle ne s'attendait pas à ca. Son flux brûlant s'interrompit, replongeant la scène dans les ténébres. C'est alors qu'on s'aperçut de l'effet de ses quelques secondes: tous les animaux criaient, déranger dans leur pénombre habituelle, et nous considéraient désormais comme des intrus. De partout, des chants d'oiseaux s'élevaient, hostiles, ainsi que des grognements appeurés.
- Yuke! Qu'est-ce que c'est?
- C'est un Maître de l'Eau!
Je la tirai par la manche en courant vers un endroit plus étroit.
- Qu'est-ce qu'il nous veut? COmment nous a-t-il trouvé?
- C'est un des mercenaire de TriAqua. Ils me poursuivent depuis le pôle sud...
Un sifflement strident retentit derrière nous. Quelque chose nous frôla de prêt et alla s'écraser à quelques centimètres. Des bouts de terres nous volèrent en pleine figure. J'entendis le cri de Calimara juste devant.
C'en était trop. Je me retournai et attrapai l'immense ronces avant que le Maître ne la rappelle à lui.
- Aaaahhh!!!
Calimara libéra un anneau de feu gigantesque pour se libérer de l'emprise végétale. Elle porta quelque chose à sa bouche, juste avant que le feu ne disparaisse. J'arrivai sur la tête du titan vert et luttait pour ne pas qu'il me fasse tomber. Il s'en était aperçut et se secouait dans tous les sens, laissant Calimara tranquille, comme je l'espérais.
Dans la direction de la jeune fille, je perçus un chuintement anormal. C'était un son inaudible à l'oreille humaine.
- Des ultrasons!! C'est avec ça qu'elle les contrôle!
Aussitôt, une armée de pyrovores jaillit de tous côtés, illuminant l'enclos d'arbres d'un lueur rouge. Les raies venimeuses se jetèrent sur le titan et aussitôt, on entendit des claquements secs, comme des coups de fouet. Un bouillonnement d'étincelles s'échappa de dessous le colosse avec une odeur d'herbe brûlée.


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Mer 27 Aoû 2008 - 18:41

Je dédicace cette partie à mes amis qui y apparaissent, Ghosty, Didou et Mizu.

*************************************************

- ELDA!!! POUSSE TOI!!!
La jeune femme eut une hésitation, mais se reprit et courut derrière un arbre. Au même moment, une lance de glace énorme traversa le titan végétal de part en part, le clouant à un arbre.
Cette fois ci, je reconnus aussitôt la signature des Maîtres. Il n'y avait aucun doute!
Deux jeunes hommes apparurent à l'orée de la clairière, les mains encore fumante de glace après la lance énorme. Ils portaient tous deux la toge d'aigue-marine aux insignes des Emissaires Spéciaux de Sa Majesté Zamalia.
Enfin!
Mais mon attention se reporta vite sur le colosse. Le Maître de TriAqua à l'intérieur brisa la lance de glace et se jeta sur eux. Leur expression se décomposa. Je me baissai et apposa ma main sur la tête du géant.
- Paume de Bouddha!
Il y eut un grand souffle, comme une implosion dans ses entrailles. Le réseau de ronces se disloqua, et je glissai sur une tige jusqu'à Calimara. Elle reporta son attention sur moi, vérifia que tout allait bien, puis se tourna vers le nouvel arrivant.
- Wouaw! Comment avez vous fait ça?
Celui de gauche, l'air jovial et de carrure solide venait de me parler. Il poursuivit:
- C'était incroyable! Vous avez complètement soufflé son Chi!
Le second plus mince, mais aussi l'air moins avenant, était déjà en train de prendre le pouls du Maître de TriAqua. Il rétorqua:
- On dirait que tous ses chakras ont été percutés. Il ne se réveillera pas avant longtemps.
La jeune femme revint devant le premier et le poussa du doigt.
- Personne ne vous a demandé d'intervenir, bande de bons à rien! Moi et Yuke maitrisions parfaitement la situation! Evidemment, c'est facile d'arriver comme des chevaliers avec vos lances de glace...
- Eeeh, mais j'ai rien fait, moi! protesta le jeune homme, l'air désolé.
Le second, qui ligotait le Mercenaire, répéta en raillant son co-équipier;
- Mais j'ai rien fait moiiii...
- Oh toi, c'est bon, hein, te moque pas!
- Oh, le petit Doudi à sa maman peut pas se défendre?
- Mizu, je te jure que je vais te...
- VOS GUEEEEUUULLLEEESSS! hurla la jeune femme. £¨*ù***! C'est pas possible vous êtes des gros gamins!
Un grand silence s'abattit sur lieu du combat. Ce fut "Doudi" qui brisa le gêne, comme si de rien n'était. Il se tourna vers moi:
- Sa Majesté Zamalia nous envoies pour vous conduire à elle,euuuh...
- Yuke! Il s'appelle Yuke, spèce de demeuré, le coupa-t-elle d'un air excédé.
Puis, se tournant vers moi:
- Et toi! Depuis quand t'es copain avec la Chef Suprême des communautés de l'Eau?
- Je ne savais pas qu'ils m'attendaient.
- Sa Majesté se doit d'aider Yuke, expliqua Mizu. Dans son immense bonté, elle n'est pas seulement un guide pour nous tous, Fils de l'Eau, mais elle aide aussi tous les Enfants du Monde attachés à un destin particulier.
- Alors là, c'est la fête... Vla que les Chefs deviennent des voyants spirituels maintenant. A quand l'opium et le hachich?
Ils ignorèrent savamment la remarque de la jeune femme.
- Je suis Doudidouda, Emissaire Spécial de Sa Majesté. Vous pouvez m'appeler Doudi. Et voici Mizu, mon partenaire.


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Mer 27 Aoû 2008 - 18:56

vive la légende du kéké catastrophe! Elle commence ici!! ^^ BOnne lecture! LAchez vos comms!

************************************************

Ce dernier fit un bref signe de tête.
- Sa Majesté nous a dit que vous jouerez un rôle déterminant dans les événements à venir sur ce monde. Yuke, vous êtes désormais notre protégé jusqu'au refuge le plus proche où vous attends déjà Dame Zamalia.
C'était parfait. C'était une aubaine incroyable. Quand j'avais envoyé ce message à la Reine, je ne pensais pas qu'elle serait si réactive.
- Oui, c'est bien joli, tout ça, mais connaissant le sens légendaire de l'orientation des Maîtres de l'Eau, on est pas arrivés.
Doudidouda fit un large sourire qui faisait peur éclairé par la lueur rouge des pyrovores.
- Pas grave. On a le nec plus ultra en matière d'orientation.
- Oui: MOI, fit-elle en levant les yeux au ciel.
- Euh, pas vraiment... fit Mizu. Le nec plus ultra est au dessus de la mangrove. Il nous attend déjà. Montons.
Il nous fallu dix minutes pour monter le Mercenaire ligotés, puis quelques unes de plus pour émerger tous à la lumière aveuglante du jour. Le Chi de la jeune femme se décupla dès que la lumière toucha sa peau.
Devant nous, sur une petite colline, l'hélice avant d'un planeur long de 20 mètres, avec des ailles de 12 chacunes, tournait sous le vent qui rasait le plateau Dranien. Son pilote nous attendait, les mains sur les hanches, une grande écharpe volant sous les rafales.
- Un Fils de l'Air avec leur machine à gerber? Laissez moi rire!
Nous le rejoignîmes tout de même en la laissant bougonner, et il nous aida à monter le Mercenaire inconscient. Ce jeune homme était fascinant. Tout en lui était différent. Il avait une silhouette fine et élancée, son squelette était astucieusement allégé et souple. Son Chi tournait et retournait encore plus violemment que celui des Filles et FIls du Feu, mais il était aussi fluide que ceux des ENfants de l'Eau. Voyant que je le regardais, cela perturba le jeune pilote qui me tendit sa main:
- Alors, c'est vous le gars qu'on doit apporter à sa Majesté?
Doudidouda et Mizu lui jetèrent un regard archi noir au mot "gars". Il esquissa un sourire et poursuivit:
- Je me présente: Je suis Ghosty, pour vous servir!
Je me fis violence pour savoir ce qu'il fallait faire quand quelqu'un vous tendait la main. Soudain, ça me revint. Je la lui serrai en répondant;
- Ravi de te rencontrer. Moi, c'est Yuke.
Derrière moi, une voix murmura:
- ye yui yon yère...
La jeune femme pouffa.
- Dites, c'est normal que vous ayez des bandelettes sur votre visage? demanda Ghosty.
Aussitôt, tout le monde vint me passer au rayon laser.
- Tiens, c'est vrai, j'avais pas remarqué, fit Mizu.
- OUaaa trop bizarre! s'exclama Doudidouda. Vous êtes aveugle? Vous respirez pas?
Mince. Je me disais bien que depuis le début quelque chose clochait.
- Je vais les retirer...
Je retirai un à un mon chapeau, mes lunettes teintées et ma cape. Je défis les bandelettes sur le haut de mon crâne, et d'un seul coup, toute ma tête fut libérée du carcan de tissu.
- Ouaaa... Mais il est super beau gosse en plus!
Pour la première fois, je pus ouvrir mes yeux. A ce moment, j'entendis un "Ooooh" collectif.
C'était incroyable. J'avais oublié comment c'était. JE mis quelques micros secondes à m'habituer à superposer mes perceptions, et pus enfin contempler leur visages.
- T'as vu, ses yeux sont de couleurs différentes suivant qu'on se place à droite, à gauche, en bas en haut ou en face! fit Ghosty.
- Trop bizarre ce mec, acquiesça la seule fille.
- Ben dis donc... Je comprends pourquoi Sa Majesté vous fait quérir! s'exclama Doudidouda avec enthousiasme!
Je commencai à m'attaquer au bas des bandellettes, mais Doudidouda me retint.
- Houla! Stop, stop, stop!
Elle se cacha les yeux.
- Les bandelettes en haut, c'est bien, mais en bas on attendra d'être entre hommes ok? Tu vas les garder jusqu'au point de RDV...
- Ah?
Ghosty et Mizu explosèrent de rire devant ma tête incrédule.
Nous nous installâmes dans la machine volante, et Ghosty me placa avec lui au devant, face aux commandes de l'appareil, car il ne restait plus de place derrière.
- Attention tout le monde, ça va secouer un peu.
Il tourna la manivelle du moteur, et bientôt, le moteur se mit à vrombir. Aussitôt, nous basculâmes dans la descente, comme dans un circuit de montagne russe. Derrière, tout le monde se mit à hurler des synonymes de "Au SECOUUUURS!", tandis que Ghosty s'écriait;
- YAAAAHHHOOOOOOO(.fr)(XD je sais ct nul, mais obligé)
Et en cet instant précis, que mon visage fut découvert et que nous prîmes notre envol vers le repère de Sa Majesté, la manifestation de mon Chi se déploya dans l'air, tout autour de nous.
- A quoi ça sert ca?
J'appuyai sur un bouton qui ressemblait à une tête de mort cerclée de rouge. Ca avait l'air important.
A ce moment, Tout le monde arrêta de crier. Ils devinrent plus blancs que blanc(oui c'est l'effet nouvel omo, et alors?).
Le moteur toussa, puis s'arrêta de vrombir.
- OUla. C'est normal? fis-je.
A ce moment, un sursaut de colère monta(sans raison, vraiment je ne comprenais pas) dans tous leurs Chis respectifs.
- A CAUSE D'UN KéKé ON VA TOUS MOURRIIIIIIIIIIIIRRRR!!!!
Mais avant qu'ils ne me sautent dessus, Ghosty fit un:
- Oh mon Dieu...
Salvateur... pour moi ^^
- QUOI ENCORE?!? jetèrent les trois derrière.
- Une malédiction perturbe le Chi de secours de l'appareil! J'ai jamais vu un maléfice pareil!!!
SOudain, quatre regard mi terrorisé, mi-furieux se posèrent sur moi. JE fis un grand sourire(il parait que ca appaise les esprits)
- Euh... J'avais oublié de vous dire...


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Mer 27 Aoû 2008 - 21:27

Partie 3 Le POINT DE RENDEZ VOUS

*********************************

Quelque part dans la pampa dans une place forte secrète.
- MAIS C'EST PAS VRAI!! QUI M'A FOUTU UN INCAPABLE PAREIL?!?
Le Chef de la communication était fou de rage.
- Euuuh patron, je crois qu'ils ont un problème, c'est pour ça qu...
- Comment ça un problème!? Les émissaires de Sa Majestés sont infaillibles!! C'est impossible qu'il y ait un problème!
Il chopa la longue vue de la main de son subordonné et regarda le ciel. L'avion devint énorme, comme s'il était devant lui, projetant un énorme volute dans le ciel de fumée noire. Le côté gauche de l'appareil était en flammes. Il entraperçut Mizu et Doudidouda tenter d'éteindre l'incendie au milieu des secousses dangereuses du véhicule aérien.
- Dites, c'est moi où il est super gros l'avion? fit le chef des renseignements en regardant autour de lui pour voir ses acolytes.
Malheureusement, il se trouvait la tout seul.
- AAAAAAHHHH!!
L'avion n'était pas gros; il allait lui atterrir dessus.
- 'CROCHEEEEZZ VOOOOUUUUUSSS!!! cria une voix dans l'avion, avant que la première roue touche le sol.
Il s'ensuivit une symphonie harmonieuse mais rythmée de bruits de casserolles et de tôles maltraitées, tandis que l'aéronef parsemait la piste d'atterrissage de pièces métalliques provenant de la carlingue et du moteur.
L'équipe d'accueil regarda bouche bée le bolide labourer brillamment la piste entretenue depuis des mois. L'homme qui tenait les drapeaux signalétiques d'atterrissage en bout de piste eut le temps de voir défiler 3 fois sa vie devant lui avant que la carcasse du cockpit ne s'arrête à ses pieds, mettant fin à la catastrophe. En voyant qu'il avait survécu, il tomba droit comme un "i" à la renverse, évanoui.
- YUKE! Je t'avais dit de rien toucher! hurla le jeune homme aux commandes, muni de lunettes de pilotage complètement noires des suie.
Mais à côté de lui, il n'y avait personne.
- Teuf teuf! A qui tu parle, Ghosty? fit l'un des deux Emissaires qui sortait de l'arrière enfumé, le visage barbouillé.
- Mizu! Il a disparu!
- Quoi?
- Qui?
- De?
Quelqu'un fit gicler une tôle dans les mâchoires des deux garçon en proférant un juron. Une voix de femme lança d'une voix houleuse:
- ...Plus jamais dans leur vomissoires atroces! Plus jamais je me ferais avoir! Fois d'Elda, celui qui me refera voler n'est pas né! Non mais attends que je choppe ce ù*^$*ù de fils de 9à)$$*ù!
Ghosty, en apercevant l'air furax de Calimara, fit un bond hors de l'appareil. Les deux autres s'éclipsèrent discrèrement pour le rejoindre:
- Les gars! On a perdu Yuke! Il n'est pl...
- Oui, m'enfin on a un problème plus sérieux, là... fit remarquer Mizu en montrant la machine à combustion qui avançait vers eux.
- Euh Elda... tenta Doudidouda. C'est ça votre nom hein? Gentiiiille fille...
*Flot d'injures censurées*
- OK -_-'
- Bon Dieu! Mais c'est quoi ce foutoir!
Le chef de la communication venait d'arriver, tout essouflé.
- Même à l'autre pôle, on a du remarquer votre atterrisage!!! Bande de...
Elda attrapa le chef des coms par le col, le souleva d'une bonne trentaire de cm et lui donna autant de baffes que de cm supplémentaires. Une fois qu'elle eût fini, elle le laissa s'écrouler par terre, se tourna vers le groupe et fit pof pof pof avec les mains, comme quelqu'un satisfait de son travail.
- Alors? C'est quoi le programme maintenant?
O_O général.
- Euuh... Le programme, tu viens de le baffer, fit remarquer Doudidouda tout bas.
- Quoi?
- Non rien!
Smile forcé.
J'atteris à ce moment là, provoquant un souffle énorme. Je me relevai de mon genou à terre:
- Waaaaw! Génial cette manivelle! C'était quoi Ghosty?!
Ils se déboitèrent à nouveau la mâchoire (décidément ça devenait une manie) en me voyant atterrir comme ça, torse nu avec mes bandellettes encore enroulées sur mes bras et montant sur mes abdominaux. Mon pantalon et mes sandales devaient les choquer, surement.
- Mais comment tu as pu arriver sur le sol sans te...
Le soleil disparut subitement. Tous levèrent la tête, pendant que moi je roulais en arrière pour éviter le parachute. Il se prirent en pleine face.
Presque aussitôt, un juron s'éleva, suivi de peu par un jet de flammes énorme qui explosa la toile et l'enflamma.
- %µ^$^*ù! Ce gars, JE VAIS LE TUER!


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Dim 7 Sep 2008 - 19:16

Cette parte est dédicacée à la Chef suprême de l'Eau, j'ai nommé Zamaliablack, alias Zazam pour les intimes.
Enjoy it! ;)

**************************************************************

Heureusement pour moi, un événement innattendu survint en cet instant de tension extrême.
- PAtron! PATROOON!
Une jeune femme de la communication arrivait en courant.
- Nous nous sommes faits repérés! Une armada de chars nous fonce dessus! Les radars ont estimés leur arrivée dans 6minutes!
- Quoi? Mais comment est-ce possible? fit Ghosty.
- C'est ta vomissoire, le chauve! Tu nous as fait repéré! grogna Elda.
- Heureusement que Dame Zamalia avait prévu ce genre de situation... fit le chef de la Com. Cette piste est éloignée du refuge... Suivez moi!
Toutes les personnes présentes se mirent à coller aux talons de l'homme, Mizu et Doudi fermant la marche avec l'otage sur les épaules.
- Oh mon DIeu! fit la femme de tout à l'heure. Des planeurs!
TOus les regards se portèrent vers le ciel. Trois planeurs fonçaient sur nous, sans faire de bruit. Ces engins n'ayant pas de moteurs, il était impossible de les détecter correctement.
- Courez! hurla Ghosty. Je m'occupe d'eux!
Tout le groupe se remit en marche, mais je me retournai pour voir comment il comptait les arrêter. Il avait sorti de son manteau beige une drôle de lanière en cuir, ainsi qu'une boule étrange de la taille d'une balle de tennis. Tout en courant derrière nous et en surveillant les planeurs qui gagnaient du terrain, il s'alluma une cigarette.
- Mais qu'est ce qu'il fout? s'indigna Elda. S'il croit que fumer une cigarette en se construisant un hamac va les arrêter...
- Attention COUCHEZ VOUS! hurla Ghosty.
Le premier planeur fonçait droit sur nous. Tout le monde se mit à plat ventre, sauf Ghosty. JE le vit porter la boule étrange à sa cigarette. Il posa la boule dans sa lanière de cuir et se dressa face à l'engin de 20 mètre d'envergure qui nous fonçait dessus.
- GHOSTYYY!!
Il y eut un souffle terrifiant quand l'engin nous passa au dessus. Plusieurs rafales de balles fit sauter l'herbe autour de nous dans tous les sens. Ghosty était à terre.
- Par tous les Avatars! fit Doudi. POurvu que...
Je n'étais pas inquiet. Le Chi fantastique de Ghosty était intact. Il allait bien... Très bien même...

BBBAAAA-OOOOOMMMM!!!!!!!!!!!!!!!

Le planeur explosa dans un feu d'artifice digne du nouvel an chinois... Le rire de Ghosty nous atteignit juste avant qu'il ne se relève vers le second assaut par un autre planeur.
- Prends ca, pilote de mes deux!
Il fit tournoyer sa fronde et un projectile noir cette fois ci, un peu plus gros, fondit sur l'aile droite de l'appareil. Cette fois-ci, le pilote n'eut même pas le temps de tirer: une substance noire eclata sur son hélice, engluant toutes les pales nécessaire a la stabilité. Le planeur fit un rase-motte avant de s'écraser magistralement derrière nous, dans un crash monumental.
Le dernier planeur redressa in extremis avant de faire un looping...
- Un fils de l'Air! reconnu Elda au premier coup d'oeil.
- Quoi? cria DOudi pour couvrir le vent de la manoeuvre.
- Ce pilote, répéta-t-elle, c'est aussi un Fils de l'Air! Ghosty va se faire...
- Mizu!
Ils se comprirent tous trois sans même se parler. Ils se levèrent et tous trois adoptèrent les positions d'attaque de leur Nations respectives. DOudi fit jaillir de l'eau de sous la mangrove que Mizu récupéra et projeta vers l'engin en lui donna l'apparence d'une immense lance de Glace. Elda lanca une boule de Feu énorme qui se logea derrière la lance de glace et la propulsa avec 5 fois plus de puissance.
Je sentis leurs CHis tomber dans le rouge... Leurs bras se mirent à trembler sous l'effort ultime.
°°Non! Pas maintenant!°°

Mais il était trop tard... Le pilote effectua un tonneau Werlick et passa sous la lance fatale. Les trois Maîtres utilisèrent leurs dernières ressources pour faire exploser leur technique.
Une terrible déflagration de flames et de cristaux de glace effilés tonna derrière l'engin qui foncait sur nous.
Cette fois-ci, c'était la fin...
Il fallait que je réagisse!


Dernière édition par Yuke le Lun 22 Sep 2008 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Sam 13 Sep 2008 - 3:59

Je fis alors la pire chose que l'on puisse faire dans ses moments là... Je me levais, et sous le regards ahuris de mes coéquipiers, annoncait:

- Bon ben, salut, heureux de vous avoir connus!

Je pris mes jambes à mon coup et m'enfuis hors de portée de l'appareil... J'étais sauvé! J'étais hors de danger!

- Je t'invoque, ô Grand Dieu de la Poisse Eternelle, Malédiction Ultime! Je t'en conjures, ne fais rien qui pourrais compromettre cet acte de lâcheté stratégiquement parfait!

Au loin, J'entendit les voix affolés de tous les autres, contemplant leur mort de près.

- Traître! Lâche!
- Mais c'est pas possible! On peut pas être aussi...

°° PArdon les amis! Situation oblige!°°

- ô Poisse Légendaire, fais que jamais cet avion ne me remarque et change de cap pour me...

A peine eûs-je dit ces mots, que le planeur dévia sa course et fonça sur moi.

- NOOOONNNN!!! PITIEEEE!!!!! JE NE VEUX PAS QUE CA ME RETOMBE DEESSSSSSUUUUS!!!!!

Soudainement, mon pied se coinca dans un trou dans le parterre des cimes de la mangrove. Les météorites de Feu et les piques de Glaces se dirigèrent inexplicablement sur moi tout d'un bloc et l'avion se mit à racler le sol pour me faucher.

°° NON! PAS L'AVION QUI EXPLOSE MAINTENANT!?! PITIIIEEEEEE°°

Le nuage au dessus de moi vira d'un seul coup au noir et un éclair sorti de nulle part se fracassa sur la carlingue dans un grondement terrifiant. Le planeur explosa à 20 mètres de moi... Ma vie commenca à défiler devant moi. Je prononcai ma dernière parole:

- OK, j'abandonne! C'est un bon jour pour mourir...

J'ouvris grand les bras à la faucheuse déchaînée. Dès ces mots prononcés, un immense mur invisible se dressa au dessus de moi, sur lequel se fracassèrent dans un capharnaum tonitruant toute les catastrophes qui me poursuivaient, atomisant littéralement toutes les parties intactes de la piste d'atterrissage de Zamalia ainsi que ses quartiers secrets.

- Mais c'est pas vrai!

Je tombai à genou de désespoir.

- J'espère que je n'ai pas détruit tous ses quartiers secrets des tribus de l'Eau...

La phrase terminée, la seconde vague de cristaux de glaces et de boules de feu s'abbatit partout autour de moi, faisant sauter toutes les installations souterraines.
Puis, un grand silence s'installa. Je n'en revenai pas qu'autant de malchance puisse arriver à un seul être. Bientôt, des cris retentirent dans l'écran de fumée qui m'entourait.

- Yuke! Yuuuuke!

Les voix se firent plus distinctes...

- Par tous les Avatars! C'était quoi ce truc?!? C'était dément!
- Si il a survécu à ça, je promets de ne plus jamais dire une seule grossièreté de ma vie...

Ca c'était Elda...

- Dame Zamalia va nous tueeeer, fit la voix désespérée de Doudidouda.
- Tu rigole?! C'est la faute à cet énergumène, fit la voix de Mizu. Si il est encore vivant, je jure que je le tue!!!!
- Dis pas de bêtise, fit Ghosty. Il doit être salement amoché! Docteurs! Par ici!!!

Des silhouettes apparurent devant moi en toussant, émergeant dans le cercle parfait où je me trouvait, absolument intact, sans fumée, sans un seul brin d'herbe carbonisé ni obus de glace. La scène se figea pendant un long moment.

- Pincez-moi! fit Doudidouda. C'est...
- C'est pas vraiii... souffla Ghosty, estomaqué.

Je me libérai de mon piège et fit coucou de la main avec un sourire gêné;

- Re! Tout va bien, vous inquiétez pas... Je n'ai r...

Il passèrent du regard sidéré aux yeux assassins.

- Je suis le seul, ou c'est une envie de meutre qui me prend? fit Mizu.
- Prem's! Lança Elda.
- Eeeeh Calmez vous! Je vous rappelle qu'il est sous immunité spéciale prononcée par un Chef de Nation. Nous devons nous estimer heureux qu'il soit en vie...

Ghosty s'avança vers moi avec les médecins brancardiers qui commencèrent à m'ausculter sans rien me demander.

- Ca va, Yuke? Tu nous as flanqué une de ses peurs! Comment ca se fait que tu n'es rien? Tu cumules les miracles ou quoi?
- Il n'a absolument rien, s'extasia un médecin.
- Ouaa c'est trop louche ça! Mais plus rien ne m'étonne, maintenant, fit Elda.
- Dame Zamalia nous avait prévenu que tu serais un peu... particulier, dit DOudidouda, mais à ce point...
- Comment as-tu fait? demanda Mizu, avec un air sombre. Tu nous as lâchement abandonnés!

A ces tristes mots, tous se turent. Je baissai les yeux. Il est vrai que mon attitude avait été lamentable. Je sentais leurs regards accusateurs peser sur moi. Tant pis. Je devais leur dire. Ils l'apprendraient de toute façon un jour ou l'autre.

- C'est que... commencai-je, Je suis maudit. C'est vrai, je vous ai abandonné lâchement. J'ai souhaité sauver ma peau. Mais c'était le seul moyen de déclencher ma malédiction.
- Quoi?! firent-ils tous en même temps, sur des tons différents.
- Je porte en moi une malédiction qui fait que tout je ne souhaite pas se produit. Comme nous allions tous mourir, j'ai utilisé cette malédiction pour tous nous sauver. Mais cela n'expie pas mon crime puisque pour la déclencher, j'ai du réellement souhaiter vous lâcher. Ensuite j'ai souhaité que l'avion et l'artifice explose sur vous, c'est pour ca qu'ils se sont subitement dirigé sur moi. Puis ma malchance ma coincé dans ce trou(ca n'était pas calculé).
-...
- Wouaw...
- Comment as-tu survécu sans te faire toucher?
- Il aurait fallu souhaiter mourir pour ça... devina Ghosty.
- Est-ce que tu... commenca Doudidouda avant de se taire devant mon expression.

Un grand silence se fit.

- Grandir avec une malédiction est très dur, fis-je sur un ton grave. J'ai vécu des choses horribles.

Le vent autour de nous commencait à balayer la fumée. Le ciel se couvrait de nuages sombres mélangé à la fumée du terrain ravagé. Tous les visages étaient graves.

- De nombreux gens sont morts à cause de moi. Des gens que j'aimais... Plus je voulais les protéger, et plus je les mettais en danger. C'est comme ça que j'ai appris à faire abstraction de mes sentiments. A souhaiter le malheur, à renoncer à ma propre vie...
- Ces plantes que tu vas chercher dans le pôle? demanda Elda. C'est pour cette malédiction n'est ce pas?

J'acquiescai en silence.

- pourquoi as-tu envoyé une demande d'aide à Dame Zamalia? s'enquerrit Mizu.
- J'avais un mot sur moi quand je me suis réveillé, me disant de rejoindre la Reine de l'Eau. Dans les Chroniques, il est écrit que le Peuple de l'Eau conserve en secret des ouvrages sur la Malédiction qui m'a été infligée. J'espère pouvoir y trouver des réponses.

Ils se turent à nouveau, concentrés et sombres. Doudidouda reprit la parole:

- Qui pourrai avoir un pouvoir aussi terrifiant? C'est délirant!
- Je l'ignore, répondis-je. Depuis mon réveil dans une boîte étrange, je n'ai presque aucun souvenirs. Je possède des connaissances étranges et je sais faire des choses que je ne saurais absolument pas vous expliquer...
- Je confirme... intervint Elda. Il voit les yeux bandés de jour comme de nuit, peut percuter les Chakras sans toucher une personne, et sentir des personnes sans les voir, dévier des avions, sans oublier le meilleur: il peut sortir d'une apocalypse sans une égratignure. A et j'oubliai: Il peut identifier les Chis et découvrir votre vrai nom, autrement dit il dois savoir aussi quand on ment...
- Vrai? fit Ghosty, interressé. Faudra que tu m'apprenne!
- Je ne sais pas exactement comment je fais, dis-je. J'ai besoin de rencontrer Dame Zamalia. Quelque chose m'attire vers elle, comme si je la connaissais dans une vie antérieure. Je suis sûr que des réponses se trouvent auprès d'elle et dans sa bibliothèque.
- Si tu le dis...
- Bon, Je vais voir avec le Chef de la Communication où est le moyen de transport jusqu'au QG. D'autres patrouilles ennemies risquent d'arriver. Quelqu'un sait où il est?
- Oh, je crois qu'il s'est évanoui en voyant Yuke anéantir le quartier secret... fit Elda d'un air détaché.

Tout le monde se mit à rire.

- Allez, c'est parti! fit DOudidouda, ragaillardi.
- Oui, confirma Mizu à mon adresse. En espérant que Dame Zamalia ne nous tue pas à l'arrivée à cause de ce "léger" incident.

Il contempla l'espace plat complètement défoncé, carbonisé, troué, exlosé en encore fumant des récents événements.
Je dus m'empêcher violemment d'espérer que Zamalia me pardonne ce petit détail. °°Pourvu qu'elle m'en veuille toute sa vie... Je ne mérite même pas de la recontrer... Je ne suis qu'un fardeau, Je suis inutile. Je ne peux leur apporter à tous que du malheur... Je dois les quitter au plus vite... Mais quelle idée j'ai eue de venir demander de l'aide!°°

Je voulus taper du pied dans une pierre pour me faire mal, mais hélas je dérapai et m'étalai de tout mon long sur la mousse qui couvraient la fin des mangroves. L'air de la mer pénétra dans mes narines, annoncant que nous entrions désormais dans le territoire des Maîtres de l'Eau.
Un rire éclata derrière moi.

- Et bien, Yuke, tu ne tiens plus sur tes quilles?

Doudidouda m'aida à me relever.

- Tu contemple l'estuaire Dranien. Ici commence notre territoire. Le Qg de Dame Zamalia doit voguer dans ces eaux. Dès que Ghosty obtient les coordonnées du Chef de la Com, ça sera comme si on y était.

Je lui souris. Je m'abstins de toute pensée pour rester neutre après les événements récents.

- Ghosty... Qu'est ce qu'elle a sa jambe?
- Hein?
- Sa jambe gauche. Son Chi y circule très mal. Je l'ai tout de suite remarqué la première fois que je l'ai vu. Tu sais ce qui lui est arrivé?
- Euuu non. Je ne sais pas. Il a eu un accident peut-être...
- Je ne crois pas.
- Tu pense que c'est une maladie? Il n'a pas l'air de souffrir.
- Il le cache très bien. Ca doit durer depuis lontemps. C'est pour ca que je ne pense pas à un accident.
- Pourquoi tu me demande ca? Tu en sais beaucoup plus que moi.
- Comme ça. Je voulais savoir quoi penser.
- Tu vas essayer d'en parler?
- C'est à lui d'en parler. Les choses que je ressens effraient souvent les gens si j'en parle. Si il en a besoin, il viendra me parler...

Il y eut un silence puis;

- Tu es étrange, Yuke. J'ai du mal à te comprendre tout le temps, mais je t'aime bien.
- Vous venez? fit la voix de Mizu au loin, parasitée par le vent. Nous partons!
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Jeu 2 Oct 2008 - 20:44

- Vous attendez quoi au juste? Le dégel?

Elda se frotta les bras pour se réchauffer. Doudidouda lui répondit d'un air agacé:

- Ca t'arrive d'être contente de quelque chose?
- Laisse, Mizu, c'est une fille du Feu.
- PArdon?
- Mizu, laisse tomber!
- Non mais je rêve. Tu as osé me comparer aux membres de cette Nation de tarés?
- Ah bon? Parce qu'en plus tu es tarée?
- Rogntudjûûû...
- Les gars, je crois que la marée monte drôlement vite!

L'intervention de Ghosty imposa le silence pendant environ trois seconde, avant que Mizu et Elda ne recommencent à se renvoyer la médaille de l'esprit le plus contradictoire. Mon esprit était ailleurs. Je commencai à mieux les comprendre, et paradoxalement, tous leurs choix me paraissaient incompréhensibles. Ils agissaient tous d'une manière si étrange... Il me paraissait aussi très soupconneux de rencontrer ces gens si rapidement. C'était comme si tout était planifié d'avance. TOut se déroulait à une vitesse folle, je le voyais bien mais je ne pouvais expliquer pourquoi. Il ne m'avait fallu que quelques jours pour rencontrer au moins un membre de chaque maîtrise. Les quatre éléments fondamentaux étaient attirés par moi, ou moi par eux. Etait-ce en rapport avec mon corps? Avec ma mémoire lacunaire?
Il était évident que des gens allaient me reconnaître... Ou plutôt... Se tromper sur mon compte. Cette Dame Zamalia... Ce nom m'était familier. Pourtant il ne m'évoquait rien, sinon de la méfiance. Elle était la Chef Suprême des Maîtres de l'Eau. Etait-ce elle qui avait organisé l'attaque dans la mangrove, pour m'obliger à faire confiance à Mizu et Didou?
Il fallait que je la vois. Je n'avais pas le choix.

- Répète ca!!!
- PAr l'Avatar! C'est quoi ce truc?!?

Dans la baie en face de nous, une explosion propulsa une quantité effarante d'eau au dessus de la surface qui se congela en stalagmites. Aussitôt, un serpent de glace large d'au moins trois mêtres se jeta sur nous, nous pétrifiant par sa rapidité. En moins de 3 secondes, il fut sur nous. Ce ne fut qu'au moment où il ouvrit la gueule que je cessai d'être emerveillé pour commencer à me sentir en danger.

- YUUUUUUKKE!!

Ghosty m'attrapa le bras et me tira en arrière, évitant de justesse la mâchoire de glace qui dérapa sur le sable jusqu'à l'endroit où je me trouvais. Une silhouette svelte apparut au dessus du serpent de glace et sauta sur le sable devant nous. Il remarqua la marque de deux mêtres sur lesquels Ghosty m'avait trainé.

- Oooh, mille excuses, fit-il... C'est bizarre je vous ai pas vu!
- Ouai c'est ça! C'est bien connu que vous êtes miopes les flaqueux!

Le jeune homme reconnu tout de suite les origines d'Elda, fronça les sourcils mais n'insista pas. Il se tourna vers moi et reprit:

- Je vous prie de m'excuser. Mais de loin vous étiez comme invisible...

Les autres me regardèrent d'un air étrange. Le jeune homme s'inclina en dirigeant sa main vers la gueule du serpent de glace, qui s'ouvrit pour révéler un long tunnel qui disparaissait sous la surface:

- Je suis Matthieu. Sa Majesté Zamalia vous attends...

Doudidouda sourit, ainsi que Mizu. Elda regardait le serpent en réprimant une nausée, et Ghosty avait collé sur ses lèvres un sourire forcé.

- ... impatiemment... insista-t-il en voyant que je me faisait attendre.

Je me mis devant la gueule ouverte pour entendre le dernier avertissement de Matthieu:

- Attention ca glisse!

Puis il me poussa. Dès que mon premier pied toucha le sol, je fis une savant culbute en arrière et me retrouvai dans le tobogan de la mort.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Dim 2 Nov 2008 - 17:53

J'étais sidéré. Au premier coup d'oeil, je l'avais reconnue.
Elle était vêtue d'une robe fine bleutée avec des fleurs brodées en argent, et recouverte d'un grand manteau de fourure aussi blanche que la neige. Ses cheveux d'un noir de jais était retenus par un catogan de dentelle blanche et à ses oreilles étincelaient des larmes de Varthâ; des perles très rares qu'on trouvait sous les yeux des Varthâ, des renards pôlaires. Ces larmes de Varthâ étaient rarissimes et se vendaient sur le marcher plus cher qu'une ville entière. Elles possédaient des qualités médicinales et revigorantes hors du commun et étincelaient d'un lueur sublime.

J'ignorais si cette femme savait que je pouvais reconnaître ce genre d'objet. En plus, il y en avait deux. En tout cas, elle avait remarqué mon regard appuyé, et me dévisagea à son tour, avec son regard triste.

- Bienvenue à bord du Célestan, mes amis, dit-elle avec un sourire. Je suis Zamalia Black, Chef Suprême des Tribus de l'Eau. Je vous attendais. Suivez moi.

Elle me fit signne de la rejoindre, tandis qu'elle empruntait un couloir du Célestan, un immense sous-marin entièrement fait de glace et d'eau.

- Tu es Yuke, c'est bien cela?
- Euu, Oui.
- J'aimerai m'entrenir avec toi de choses particulières. Pour l'heure, vous devez tous être harrassés par ce long voyage. Je vais vous donner de quoi vous ravitailler, et des quartiers pour vous reposer. Dès demain, nous acosterons sur les berges du pôle nord, et j'aurais plusieurs choses à te faire part.

Elle ne donna pas plus de détail, et nous conduisit vers les appartements promis, où nous attendaient un banquet mémorable. Elle nous souhaita un bon repos et nous laissa prétextant devoir s'occuper de plusieurs autres affaires.
C'était la première fois que je voyais un Chef Suprême. Ca avait été très impressionnant et en même temps très surprenant. Son grade ne paraissait pas avoir mis une distance entre nous. J'étais intrigué. Qu'avait-elle a me dire? Pourquoi m'attendait-elle?

Mais bientôt nous partîmes un à un dans nos chambres respectives. Une étape de mon voyage s'était terminée, mais une autre commencerait demain. Je me devais de réfléchir à la suite. Seul dans ma chambre, je gardais les yeux ouverts, tout en réfléchissant. Les autres devaient probablement "dormir". J'avais du mal à me faire à ça. TOutes ses heures perdues...
Je décidai de me lever et d'aller explorer le Célestan.


A cette heure tardive, les couloirs étaient vides, mais de temps en temps je croisais des maîtres de l'Eau affairés à leur tâches qui me jetaient un regard curieux, mais aucun ne me posa de question. Le Célestan semblait batti en trois partie: le pont central, où je me trouvais, qui concentrait la plupart des services, le pont inférieur qui contenait les sales des Maîtrises qui faisaient avancer le sous-marin, et tous les locaux techniques; puis, le pont supérieur, niveau de pilotage, commande, et quartiers des hauts gradés. Ce dernier était interdit d'accès, et on me refoula lorsque je me présentai devant le monte charge qui y conduisait.

- Nous sommes désolés, mais vous ne pouvez pas accéder au pont supérieur. Seuls les membres du...
- Allons, allons... fit une voix familière dans mon dos. Yuke est l'invité de Dame Zamalia... Laissez le passer.

Matthieu me pris par le bras et me fit passer le barrage des gardes.

- Sa Majesté est probablement dans la salle de pilotage.

Matthieu fit monter la plate forme sur laquelle je me trouver sans laisser le choix aux gardes. En 10 secondes, je me retrouvai au milieu d'un petit amphithéatre d'environ 15m de diamètre. Devant moi, à moins de 2 m, une barre de navigation à l'ancienne, entourée d'instruments de mesure de toute sorte, tournait toute seule, par mouvement doux. Personne ne la manipulait. La pénombre et le silence ambiants étaient reposant. Au dessus de nous, la paroi de glace réfractait la lumière en tenant compte de l'eau au dessus. Ainsi, on voyait le ciel comme si on était à la surface. La nuit était sombre.

- Il y a quelqu'un?

Dans l'ombre, la chaise du capitaine qui surplombait toute la pièce se tourna dans ma direction.

- Yuke? Je ne m'att...

Il y eut un silence. Zamalia se leva de son siège pivotant et descendit les marches.

- Je vois que tu n'as pas changé... Toujours aussi curieux...
- Changé? fis-je en fronçant les sourcils.
- Euu, depuis la mangrove, hein, bien sûr... humhum...

Je la dévisageai attentivement dans la faible lueur de la nuit. Elle cachait quelque chose.

- Je vous connaissais avant ma perte de mémoire? Que m'est-il arrivé? Pourquoi suis-je comme ça?

Elle se tut un instant, puis répondit:

- J'ai beaucoup de choses à te dire, mais je ne pourrais pas répondre à toutes tes questions... La première chose que tu dois faire, en arrivant au pôle, est de te rendre dans le temple de l'Air boréal pour rencontrer les Maîtres de l'Air.
- Hein? Pourquoi ça?
- Tu comprendras plus tard. Voici comment tu vas procéder...

Suite dans mon entraînement
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Taijin
*******
*******


Masculin Age : 29
Messages : 3791
Date d'inscription : 10/06/2008

RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai Dim 2 Nov 2008 - 18:15

Voilà, ma première partie des Chroniques est bouclée. Pitêtre qu'un jour je détaillerais un peu ce qu'il s'est passé juste avant mon arrivée au Temple, mais je pense pas que ce soit nécessaire pour l'instant.

Je me suis séparé de Mizu, Didou et Elda qui ont suivi leur propre chemin. Ghosty m'a accompagné, et sur le chemin, la maladie de sa jambe s'est déclarée. Je l'ai soigné grâce aux plantes que j'étais venu récupéré au pôle ^^ et nous sommes arrivés en catastrophe au Temple. Voila le topo.

Je verrouille... Et je me mets... Voyons (essaie de tricher pour se rajouter plus d'XP de prévu)

Wawa: Le moine voyou! Je t'ai vu! Tu t'es mis des XP en plus! Mets moi en le double sinon je te dénonce.

*mince obligé de retirer mes beaux XP* TT_TT

+400XP
Validations mises à jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Les Chroniques du Sekai

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Clinique de l'exil : chroniques d'une pratique engagée
» Rice Anne - Memnoch le démon - Chroniques des vampires tome 5
» LES CHRONIQUES DE MACKAYLA LANE (Tome 2) FIEVRE ROUGE de Karen Marie Moning
» Les Chroniques de Narnia : Le Voyage du Passeur d’Aurore
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: