Partagez|

Batailles de dragons

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Haruhi
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 984
Date d'inscription : 30/12/2010

RPG


MessageSujet: Batailles de dragons Dim 22 Mai 2011 - 14:28

L'aube se dessinait déjà dans le ciel. Quelques rayons du soleil trouvèrent place sur la tête de Haruhi, la réveillant à moitié. Elle gémit un peu puis se rappela quel jour on était. Elle se leva énergiquement et s'écria.

-Tournoi de dragooons !

Gonflée à bloc, Haruhi s'habilla et fit sa toilette à toute vitesse. Elle se précipita alors dehors et regarda autour d'elle. Ne voyant rien elle cria :

- Blackyyyy !

Un dragon de taille moyenne sortit d'une petite forêt toute proche en faisant des drôles de petits bruits. Il se dirigea vers la jeune fille qui l'accueillit à bras ouverts et lui caressa les écailles.

-Alors tu es prêt? On s'est bien entraînés, j'espère que ça portera ses fruits !

Blacky fit un mouvement de la tête pour acquiescer et se mit à courir partout comme pour s'échauffer. C'était un dragon de feu, noir avec le bout de sa queue et le contour de ses yeux rouges. Malgré son physique hostile, Blacky savait être très gentil avec sa maîtresse qui l'avait toujours bien considéré.

-Allez, on y va !

Les deux compagnons se mirent en route et marchèrent à travers les bois pendants une dizaine de minutes. Puis ils arrivèrent enfin à un espèce de stade énorme situé sur une clairière au milieu des bois. La foule était assez dense pour venir admirer le spectacle (vu que selon l'affiche devant le stade il n'y avait que 8 participants). Haruhi entra alors dans le stade par l'entrée des participants. Elle se fit accueillir par une vieille femme qui lui souhaita la bienvenue et prit sa présence. Haruhi s'installa dans la pièce sur un ballot de paille posé par terre et mit en place une stratégie avec Blacky en attendant que les autres participants arrivent.
Une grosse voix résonna alors partout dans le bâtiment en disant "Avis aux participants ! Les deux premiers sélectionnés sont Hizo et Domaris. Ils sont attendus dans une dizaine de minutes dans la salle d'entrée de l'arène."

-Blacky, on ne passe pas les premiers, tu as encore du temps pour t'échauffer !

______________________________________________________________
L'ordre de post est le même que celui des batailles. Je rappelle donc [Hizo VS Domaris] [Kaila VS Haruhi] [Santaz VS Fenikkusu Teikoku] [Pedro VS Ban Gio].
Pour commencer un post, faites une petite description et lancez le Pai-Sho, puis exécuter votre attaque par rapport au résultat du Pai Sho (petit rappel ici si vous ne vous en souvenez plus : http://avatar.forumactif.fr/t12042-batailles-de-dragons#178641) . Vous pourrez lancer le Pai Sho 2 fois (vous faites votre attaque, votre adversaire réplique, vous répliquez et votre adversaire réplique pour finir)

__________________________________________________________


Musiiic is all I need          
     

Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mar 24 Mai 2011 - 8:17

Au plus profond de l'un des enclos destinés aux participants patientait un jeune homme. Le garçon, un maître du feu d'à peine 18 ans, exhibait une carrure robuste aisément visible malgré le haut de kimono rouge qu'il portait, arborant les couleurs de sa nation. Ses muscles saillants témoignaient d'une force impressionnante, résultat d'un entraînement rigoureux à la maîtrise du feu ainsi qu'aux arts martiaux. L'humidité relative de la pièce ronde faiblement éclairée aplatissait sa tignasse de cheveux blonds, deux mèches presque collée à son visage renfrogné. Ne serait-ce de sa mauvaise humeur constante, le garçon aurait pu être qualifié de beau.

Le maître du feu s'adossa sur un mur de pierre crasseux avant de passer sa main moite dans ses cheveux. Ancienne geôle conduisant à une arène, cette prison de gladiateurs fut spécialement aménagée pour l'évènement qui ne tarderait pas à en découler. Un tournoi, un grand tournoi majeur qui réunirait toute la haute sphère de la société vivant dans ce monde. Des milliers de spectateurs assisteraient à ce spectacle hors du commun, une première dans l'Histoire connue. ''Hors du commun'' est un terme plutôt méprisant en ces circonstances. Invraisemblable reflèterait mieux la réalité de cette exceptionnelle exhibition. Ce tournoi n'égalerait en rien les cruels Agni Kaï de la Nation du Feu ou les duels mortels entre maîtres d'éléments. Ce tournoi opposerait des dragons !

- La puanteur de ta nervosité empeste cette pièce déjà affligée par les pires odeurs, Hizo ! gronda une voix grave, presque caverneuse, teintée de mépris.

Nullement surpris, Hizo retourna en direction de cette voix qui n'avait rien d'humaine. Surgissant des ombres, un grand dragon de feu s'approcha de lui, ses rutilantes écailles rouges écarlates brillant à la lueur des quelques torches qui illuminait l'ancienne geôle. Désormais l'un en face de l'autre, un observateur remarquerait immédiatement que les deux êtres se complétaient parfaitement bien. Tout deux possédaient une charpente massive et musclée (en fonction de leur anatomie différente), démontraient une certaine élégance issue d'un corps élancé et affichaient fièrement leur nation d'origine. Mais même ces comparaisons véridiques restaient futiles face au plus exact trait de ressemblance: leur insupportable caractère.

- Je ne suis pas nerveux, Pyroz ! rectifia Hizo. Cet endroit est étouffant et j'en ai plus qu'assez d'attendre ici comme un idiot. Les présentations sont interminables et l'attente d'en découdre est accablante !
- C'est cela... grogna Pyroz nullement convaincu. Quoiqu'il en soit, si tu nous fait perdre, je ne te le pardonnerai pas, petit homme ! Je t'avalerai en un seul morceau après t'avoir d'abord grillé. J'apprendrai au minable maître du feu que tu es à utiliser le feu comme il se doit !
- Ferme-la, grosse limace écailleuse !
cracha Hizo. Si nous perdons, ce sera parce que tu es trop gras ! Je t'ai vu t'empiffrer ces derniers jours, alors ne me fais pas croire que tu n'as pas pris quelques kilos de graisse dans l'estomac !

Courroucé, Pyroz retint un rugissement, se contentant de foudroyer (ou plutôt incendier) le garçon du regard. Un long et sourd grognement retentit néanmoins dans la pièce. Mais Hizo ne craignait pas la créature, du moins ne l'affichait-il pas, et soutint son regard. Une rivalité insolite animait l'humain et le dragon où se mélangeait des provocations et une hésitante arrogance. S'ils ne s'aimaient pas particulièrement, ils se respectaient et acceptaient d'unir leur force afin de venir à bout d'obstacles ou de défis qu'ils éprouveraient de la difficulté à venir à bout sans l'autre.

Constatant avec bonheur que la hauteur du plafond lui permettait de se tenir bien droit, Pyroz s'étira de toute sa taille. De cette posture originale, le dragon de feu dépassait Hizo d'environ le triple. Encore jeune, il n'atteignait pas les tailles colossales de ses lointains parents millénaires mais il arriverait sans peine à repousser les assauts d'un groupe d'humains lourdement armés désireux de l'abattre. En terme d'anatomie draconique, la taille et la puissance de Pyroz de situaient dans la moyenne.

- As-tu quéri des informations sur notre adversaire, petit homme ? demanda sévèrement le reptile.
- Non, répondit tout simplement Hizo qui écoutait la voix du présentateur dans l'arène qui parvenait jusqu'à ses oreilles.
- Comment ? rugit Pyroz. Tu pars au combat sans te renseigner sur ton ennemi ? Pauvre fou arrogant qui se surestime !

Hizo manifesta son agacement par un profond soupir.

- Qu'espérais-tu ? Qu'ils me dévoilent ses forces et faiblesses avant même que le combat ne commence, imbécile ? Tout ce que je sais, c'est qu'il ne s'agit que d'une aristocrate du Royaume de la Terre.
- Héhéhé ! Une pauvre fille à papa !
caqueta le dragon avec mépris. Son dragon ne doit pas être plus menaçant qu'un dragonnet à peine sorti de l'oeuf !
- Et tu prétends que JE me surestime ! Quoique... peut-être as-tu raison pour une fois.


Pyroz ricana gravement, son semblable au grognement d'un ours, tandis que Hizo se contenta d'afficher un rictus moqueur. Indiscutablement, ils venaient pour triompher, non pas pour participer.

Malgré les hurlements hystériques de la foule en délire, la voix du présentateur se répercuta à l'intérieur de la cellule. Au moment où il annonçait l'entrée en scène des participants, le bruit d'ouverture d'une lourde grille d'acier retentit au fond d'un tunnel obscur, suffisamment large pour laisser passer un dragon deux fois plus volumineux que Pyroz. L'heure était venue.

- DANS LE COIN GAUCHE... DE LA NATION DU FEU... HIZO DAIZHENG ET LE DRAGON ROUGE PYROOOOZ !!!
Un tonnerre d'acclamations explosa au sein des spectateurs survoltés.

- Bouge ton gros derrière, c'est à nous !

En guise de réponse à cette insulte, Pyrox expulsa une flammèche à deux centimètres au-dessus de la tête du garçon, qui se contenta d'afficher un rictus sardonique. Ensemble, le jeune homme et le dragon s'engagèrent dans le tunnel jusqu'à apercevoir la lumière aveuglante du jour, signifiant l'entrée dans l'arène de combat, autrefois lieu de règlement de comptes entre les gladiateurs. Son adversaire, une dénommée Domaris, arriverait très bientôt en compagnie de son propre dragon, dès que l'homme en charge d'animer la foule l'annoncerait...
(ce post en est un d'introduction. Ceux de combat seront moins longs)


__________________________________________________________



Dernière édition par Hizo le Ven 27 Mai 2011 - 12:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 28
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 25 Mai 2011 - 0:02

Concentrons-nous, Tûriel. Nous n'avons pas affaire à des nouveaux, cette fois-ci, dit Domaris.

Nous avons affaire à des bourrins mal dégrossis, Domaris. Nous ne savons pas ce que ces gens nous réservent. On dit que l'humain est très apprécié par les filles comme toi.

Domaris tourna son visage parfait vers sa dragonne de compétition. Elle n'avait paré ses boucles couleur sang que d'un simple bandeau d'or qui tissait le haut de ses cheveux d'entrelacs de lumière. A peine maquillée, elle n'en n'avait pas besoin, Domaris incarnait la jeune fille de haute société. Un physique gracile, impeccable, mais une force incroyable de constitution et de caractère.
Contrairement aux filles de son milieu qui profitaient de leur situation, Domaris gérait elle même le commerce de sa famille, et sa volonté n'avait d'égale que son charme. Ses yeux d'un vert iridescent perçaient l'âme des gens et enchantaient les personnes qui avaient le malheur de vouloir négocier un traité avec elle.

Pour l'occasion, la jeune héritière avait revêtu une robe blanche brodée de perles, d'un tissus très fluide et très ample, pour lui permettre de bouger. Elle dirigeait sa dragonne par des gestes qui s'apparentaient à une danse.

Il plait sûrement à des filles de mon âge, dit Domaris de sa voix calme, mais pas à moi. Et rappelle-toi, Tûriel, je fais peur aux hommes.

Les femmes dangereuses font peur aux hommes. Tu en trouveras un plus dangereux que toi.

Domaris sourit, et le soleil lui aurait envié l'éclat de son visage.

Tu es un ange, ma très chère Tûriel. Mais ne soit pas trop gentille, la gourmanda Domaris. Après tout, ton nom signifie "maîtresse du sang" dans l'ancienne langue.


La dragonne noire poussa un grognement délicat que l'on pourrait apparenter à un rire. Sa tête était terminée par des pics, comme une couronne. Domaris s'était beaucoup entraîné avec elle. Sa force était dans son agilité, sa réactivité et sa vitesse. Elle se faufilait partout malgré sa taille impressionnante.
Tûriel lissa ses écailles noires qui se moiraient d'or au soleil. Elle approcha ensuite son museau de Domaris qui la prit entre ses mains et fourra son visage au creux de son cou.

Puis, après un baiser déposé sur la joue du dragon, elle lui dit:
Je me demande qui sera présent aujourd'hui dans les gradins.
En effet, le bruit de la foule ressemblait à celui d'une cascade: infini, indéfini et mouvant sans cesse.

Pourquoi, tu attends un humain, Dom?
Bien sur que non, répondit celle-ci rapidement. C'est une question de protocole.
Ah, le protocole. La dimension est importante, bien sûr. Mon adversaire est quelqu'un au moral très exigeant. C'est un mâle lettré, mais dominant.
Toi aussi tu es lettrée, Tûriel. Au fond, nous sommes pareilles. Deux jeunes femmes bien nées, faites pour être fines, délicates et inutiles. Et nous voilà à nous battre.
J'aime briser les clichés. Et les mâles.
Voilà pourquoi nous sommes seules. Et puissantes, sourit Domaris.


Elle et sa dragonne étaient du même sang. Elles se comprenaient en un regard, un geste.

Le héraut annonça leurs noms:
EEEEEEET VOICI QU'ARRIVENT DAME DOMARIS SHAAR, MAGISTRAT DU ROYAUME DE LA TERRE, ET TÛRIEL, LA DRAGONNE D'OR NOIR!!!!

Domaris entra dans l'arène exactement comme si elle venait de l'acheter, avec cette démarche à la fois impériale et lascive que lui enviaient toutes les nobles de Ba Sing Se.
La jeune fille sourit à la foule tandis que Tûriel décrivait des arabesques autour d'elle.
Elle s'approcha de Hizo, son adversaire qui était entré juste un peu avant elle.
Sa robe d'un blanc lumineux tranchait sur le sang de sa chevelure alors qu'elle s'avançait vers Hizo, un sourire radieux sur son visage.
C'était un homme un peu plus jeune qu'elle, d'une carrure impressionnante à l'air revêche. Ses cheveux blonds en bataille ne suffisaient pas à lui donner un air plus jeune; mais on aurait dit quelqu'un d'honnête. Domaris l'apprécia tout de suite.

Tûriel vint se poser à côté d'elle, et Domaris, posant sa main sur le cou de sa dragonne, s'inclina devant Hizo, le fixant de ses yeux verts à travers une barrière de cils, tandis que Tûriel inclinait la tête.

Maître Hizo, dit Domaris de sa voix chaleureuse, qui porta dans toute l'arène. Je suis honorée de partager ce duel avec vous. Puissiez-vous l'apprécier autant que moi.

Elle lui dédia un sourire franc, et retourna se placer de son côté sous les hurlements d'acclamation du stade, suivie de sa chère Tûriel.



__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 25 Mai 2011 - 8:34

- EEEEEEET VOICI QU'ARRIVENT DAME DOMARIS SHAAR, MAGISTRATE DU ROYAUME DE LA TERRE, ET TÛRIEL, LA DRAGONNE D'OR NOIR !!!!

Le héraut annonça haut et fort les adversaires qu’affronteraient Hizo et Pyroz. D’une démarche empreinte de majesté, la demoiselle fit son entrée dans l’arène accompagnée de sa dragonne. Arborant des airs de conquérante, Domaris Shaar saluait la foule en affichant un sourire radieux sur son visage aux traits délicats tandis que la dragonne, nommée Tûriel, prit son envol. Survolant les estrades où se massaient les spectateurs agités, Tûriel enchaînait les acrobaties et autres manœuvres aériennes destinées à les divertir. Cette petite démonstration semblait une réussite, la foule ne cachant pas son amusement, particulièrement les enfants qui contemplaient la mythique créature avec émerveillement. *Elle cherche à attirer les faveurs du public…* songea Hizo peu impressionné par ce qu’il croyait être une stratégie. De toute façon, de toute sa vie il ne se souvenait pas un jour avoir détenu le rôle du favori…

Pyroz dévisageait sa rivale avec insistance, dévoilant ses crocs acérés l’air menaçant. Le dragon rouge émit un petit grondement qui n’échappa pas au maître du feu. Non seulement n’appréciait-il pas ses congénères, attitude partagée par bon nombre de ceux de son espèce, il détestait devoir admettre ses torts, surtout en présence d’un humain. Non seulement Tûriel n’avait rien d’un dragonnet comme le mâle l’avait laissé entendre quelques instants plus tôt, mais elle semblait en pleine possession de ses moyens. Une magnifique et fière créature aux allures de guerrière, dont l’agilité et l’élégance égalaient la sienne. Par-dessus le marché, comme pour confirmer davantage ses fausses prédictions, la dragonne noire dépassait le mâle écarlate en taille.

- Bien entendu…Un dragonnet tout juste sorti de l’œuf… commença Hizo, sarcastique. Je constate que ce monde a connu de meilleurs prophètes. Elle est plus grande que toi !
- Ça ne change rien !
rugit Pyroz. Elle n’est bonne qu’à amuser les minables «deux pattes» tel que toi ! Ça ne m’impressionne pas et rien ne m’empêchera d’écraser cette femelle aussi facilement que si elle n’était qu’une enfant humaine ! Je la broierai puis la carboniserai !
- Pffff ! Si je dois me fier à tes dons de divination, j’ai plutôt l’impression qu’elle t’arracherait les écailles et s’en servirait pour te fesser.
- Grrrrroorrr ! Des mots ! Rien que des mots !


La petite confrontation verbale entre le maître du feu et le reptile fut interrompue par l’arrivée de Domaris. Hizo remarqua la démarche gracieuse de la magistrate de la Terre de même que la prestance qu’elle dégageait, distinction uniquement surpassée par sa beauté princière. Cependant le garçon ne s’en préoccupa pas, convaincu qu’une telle magnificence masquait un quelconque subterfuge. Affligé par un lourd passé que peu envierait en dépit de sa noble naissance, Hizo se méfiait toujours de la gente féminine qu’il considérait encore comme indigne de confiance et dangereuse. À ses yeux, les femmes incarnaient la tromperie et le mensonge. Aussi, hormis quelques rares exceptions, Hizo considérait les femmes inférieures aux hommes, du moins en combat. Celles ayant atteint les hautes sphères de la société n'auraient pu le faire sans des manipulations de toutes sortes.

Tûriel vint se poser aux côtés de la jeune aristocrate. À présent, les cavaliers et les dragons se faisaient face. Sous le regard méfiant du jeune homme, Domaris s’inclina puit s’adressa à lui d’une voix teintée de respect, de manière à ce que tous puissent l’entendre.

- Maître Hizo. Je suis honorée de partager ce duel avec vous. Puissiez-vous l'apprécier autant que moi.

Le maître du feu arqua un sourcil, quelque peu étonné de la formalité que venait de s’imposer son adversaire. Elle avait bien parlé et cela lui permit de s’enticher à nouveau des faveurs de la foule désormais bien trop bruyante pour être raisonnée. Afin de respecter ce protocole non obligatoire – après tout Hizo possédait un sens de l’honneur bien développé – il s’inclina à son tour face à la jeune demoiselle mais se darda de prononcer un seul mot. Sous les ovations et les tonnerres d’acclamations, Domaris et sa dragonne retournèrent dans leur coin.

- J’espère que tu es prêt, petit «deux pattes».
- Ne t’occupe pas de moi,
répondit sèchement Hizo en enfourchant le dragon. Pense plutôt à la façon de battre ces deux femelles !
- Nous verrons cela au cœur de la bataille, maître du feu…
grogna Pyroz.

****************************************

- QUE LE COMBAT COMMENCE ! hurla le héraut.

Le stade aussi imposant qu’un colisée vibra sous les hurlements et encouragements des spectateurs. Hizo éperonna sa monture reptilienne puis Pyroz s’avança d’un pas lourd, à l’instar de leurs rivaux. Un rituel de provocation débuta entre les deux créatures situées à une quinzaine de mètres l’une de l’autre. Ce rituel destiné à intimider l’autre parti pouvait sembler futile aux humains, plus impulsifs et impétueux. Mais les dragons tiraient une immense fierté de la puissance de leur rugissement, de leur taille, de leur souffle et de l’épaisseur de leurs écailles. Pour des créatures en constante évolution bénéficiant d'une durée de vie dépassant de très loin celle des humains, ces attributs prouvaient leur supériorité sur leur congénère.

Les deux dragons échangèrent de profonds rugissements, surpassant de plusieurs décibels les hurlements pourtant assourdissants des milliers de spectateurs. Ils bombèrent leur torse, contractèrent leur musculature saillante, prenaient des poses intimidantes mettant leur taille et leur splendeur en valeur. Plus massive et plus grande, Tûriel s’imposait face à Pyroz de toute sa hauteur. Le dragon rouge, bien que plus petit, était un mâle aussi farouche que dominant et possédait donc un grognement plus rauque, un grondement plus grave. La puissance de son rugissement parvenait à surpasser celui de la femelle. Les deux dragons se valaient.

Soudainement, jugeant que les provocations avaient suffisamment durées, les grands reptiles prirent leur envol simultanément, transportant du même coup leur cavalier dans les airs. À peine au-dessus du stade, l’affrontement éclata sous les regards médusés des spectateurs assis dans les estrades. Les dragons se poursuivaient mutuellement comme au jeu du chat et de la souris, sans que personne ne puisse toutefois déterminer qui tenait le rôle du chat et celui de la souris. Tûriel et Pyroz rugissaient en tourbillonnant dans les cieux, juste dessous le niveau des nuages, avec autant d’aisance que des oiseaux. Parfois ils piquaient l’un contre l’autre, cherchant à mordre, à griffer ou à saisir n’importe quelle partie du corps atteignable. Encouragés par leur cavalier, ils tentaient de trouver la fameuse faille qui leur permettrait de prendre l’avantage sur l’opposant. Quelques coups et quelques lacérations étaient portés de temps en temps, d’un côté comme de l’autre, mais rien qui ne dépassait le stade des estafilades.

- Tourne à gauche, Pyroz ! À GAUCHE !

Poursuivant Tûriel à vive allure, le mâle rouge se rendait compte à son grand désarroi que la femelle noire, malgré sa masse, ne perdait rien en vitesse. Elle filait comme une fusée et manoeuvrait avec exactitude. Il se décida donc d’écouter les conseils de Hizo, son cavalier. Pyroz piqua vers la gauche au moment même où Tûriel changeait de cap. La dragonne se retrouva de côté, à peine à une dizaine de mètres des naseaux de son alter ego mâle. Le dragon rouge ne laissa pas filer cette ouverture. Il gonfla ses poumons d’air brûlant, ouvrit sa gueule et cracha un véritable torrent de flammes en direction de Tûriel, chevauchée par Domaris. Déterminé autant par le désir de mâter ces femelles que d’éviter de perdre la face advenant une défaite (qu’il n’osait pas envisager), Pyroz y déchaîna toute sa fureur. Le cône de feu engloba ses adversaires de toute sa puissance ardente.

Résultats de Combat
Hizo => 5
Domaris => 0

__________________________________________________________



Dernière édition par Hizo le Jeu 26 Mai 2011 - 7:39, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 25 Mai 2011 - 8:34

Le membre 'Hizo' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 28
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 25 Mai 2011 - 20:36

Domaris se tenait debout, les genoux fléchis, sur le dos de Tûriel, aussi blanche que sa dragonne était noire.
Les dragons commençaient leurs rituels d'intimidation, et bientôt, le vrai combat commença. Nul ne menait réellement l'avantage, Tûriel étant plus rapide mais Pyroz plus audacieux.
Il tenta une manœuvre d'approche, mais Domaris appuya légèrement de son pied gauche sur le côté de Tûriel, qui obliqua immédiatement.
Le jeune homme blond, Hizo, était vraiment acharné dans ce combat, se dit Domaris. Il n'allait pas tarder à...

Tûriel, attention!!


Une déflagration les atteignit de plein fouet, faisant geindre sa compagne. Domaris fit une souplesse arrière, et la dragonne aux écailles noires s'éleva dans le ciel, le temps de se remettre.
Le public poussa des cris encore plus fort. Domaris rejeta ses cheveux de flamme en arrière.
Dom, il va falloir danser avec ces mâles.
Oui, approuva la jeune fille de la Terre. Tu as raison, dansons. Et à mon signal, tu porteras un coup.

Tûriel fonça en piquée, faisant voler la robe de Domaris, dont les bras étaient rejetés en arrière et ses yeux verts fixés vers l'avant. Puis, juste avant d'arriver, crocs et griffes sur le grand mâle noir, la dragonne plongea en dessous et remonta. Pyroz se dégagea au dernier moment avec brio remarquable. Encore une fois, elle se jeta sur son adversaire, puis au dernier moment, changea de direction. Cette fois-ci, Pyroz avait prévu le coup, et son maître lui avait crié de se dégager bien avant.
Domaris recommença la manœuvre, dansa sur ses pieds et dévia au dernier moment, faisant grandir les ailes de sa dragonne dans un bruit de tornade.
Elle voyait le front de son adversaire se plisser lorsqu'elle se retira à nouveau à l'autre bout de l'arène.
Puis Tûriel mit toute sa force et sa grâce dans cette approche, et Domaris posa sa main entre les pics de sa tête, pour la soutenir.
Hizo compris un instant trop tard que cette fois-ci, elles n'allaient pas feinter.
Crocs et griffes sortit, Tûriel cracha un feu aussi rouge que la chevelure de Domaris.

__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 25 Mai 2011 - 20:36

Le membre 'Domaris' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Jeu 26 Mai 2011 - 5:03

Une stratégie encore plus efficace qu’une feinte consistait tout simplement à ne pas feinter. Un bluff idéal issu d’une manœuvre parfaite. C’est la tactique qu’employèrent Domaris et Tûriel dans l’espoir de calmer les ardeurs belliqueuses de leurs adversaires. Alors que la dragonne fonçait en direction de ses assaillants, ces derniers restaient convaincus d’une nouvelle ruse de la part des deux femelles. Cependant, la ruse tenait justement du fait qu’il n’y avait aucune ruse. Lorsque la gueule de Tûriel expulsa un large trait de feu qui prit rapidement la forme d’un entonnoir, Hizo et Pyroz comprirent trop tard qu’ils avaient été bernés. Désormais dans l’impossibilité d’esquiver l’attaque, ils devaient par tous les moyens tenter de limiter les dégâts afin de demeurer en état de combattre.

- Arrrgh !!! Pique au sol ! ordonna Hizo à tue-tête.

Pyroz plongea droit vers le bas sans demander son reste. Mais comme Hizo l’avait anticipé, ils ne s’en sortirent pas sans dégâts. Le déluge de flammes projeté par la femelle noire léchèrent une partie du dos jusqu’au milieu de la queue hérissée de piquants du dragon rouge, causant des lésions externes visible sur ses écailles écarlates. Si ses blessures n’avaient rien de graves, considérant la résistance de sa peau qui régénérerait rapidement, on ne pouvait pas en dire autant pour ses ailes également touchées par le feu. Pyroz poussa un affreux rugissement de douleur, mais tint bon.
Volant à ras le sol, pour le plus grand plaisir de la foule survoltée par ce combat, Pyroz fuyait Tûriel qui le tenaillait de près. Enchaînant les arabesques, il tentait bien que mal de gagner de la distance entre lui et son adversaire tout en esquivant les attaques de cette dernière, mais en vain. Ses ailes endommagées l’empêchaient d’utiliser sa pleine vitesse et le mâle perdait du terrain vis-à-vis la dragonne.

- Elles nous rattrapent ! Tu es trop lent ! cria Hizo.
- Grrrr ! Préfères-tu que nous échangions nos places, moi sur ton dos et toi qui s’échappe ? gronda Pyroz tout en esquivant un nouveau trait de feu soufflé par sa rivale.

Le maître du feu grommela quelques mots inaudibles, se contentant d’informer son équipier draconique sur la progression de leurs antagonistes. La relation qui unissait Hizo et Pyroz différait complètement de celle liant Domaris et Tûriel. Pourtant, de chacune découlait des forces et des faiblesses. De profonds et sincères sentiments attachaient la dragonne à la belle magistrate, résultant un lien de confiance inébranlable et la capacité à pressentir les intentions de l’autre. En combat, cette formidable équipe pouvait donc compter sur une parfaite coordination ainsi que sur une loyauté indéfectible afin de ne faire qu’un. De leur côté, le jeune homme et le mâle se contentaient de se respecter et préféraient se considérer comme des alliés plutôt que des amis. Souvent en contestation, parfois à la limite du mépris, il arrivait à l’un d’agir à l’exacte opposée de ce que désirait l’autre. Si deux têtes valent mieux qu’une, comme le dit le proverbe, cela faisait de Hizo et de Pyroz un duo audacieux, opportuniste et étonnament imprévisible.

À la grande surprise de tous, même de son cavalier, le dragon fit soudainement volte-face. Volant en surplace à exactement deux mètres du sol au beau milieu de l’arène, Pyroz fixait à présent la reptile noire qui fonçait sur lui à toute allure.

- Mais que… balbutia Hizo abasourdi. Qu’est-ce que tu fais ?
- J’en ai assez de fuir cette femelle. Je vais la soumettre une bonne fois pour toute !
- Imbécile !
ragea Hizo. Elle va te mettre en pièce ! Retourne là-haut et trouvons une ouverture qui nous permettra de les terrasser !
- Non !
gueula furieusement Pyroz. Pauvre «deux – pattes» idiot, montrons-leur que nous aussi, nous pouvons être malins. Elles ne s’attendront pas à ça !
- Bon… Très bien, essayons…


Tûriel approchait à folle allure et Pyroz ne perdit pas plus de temps en bavardages inutiles. Il souffla un modeste trait de feu en direction de leurs adversaires. L’attaque enflammée n’avait rien de très puissante mais eut l’effet escompté. En raison de sa grande vitesse, l’unique façon pour la dragonne noire d’éviter le rayon de flamme était de freiner sa course et d’esquiver sur le côté, ce qu’elle fit.
À présent l’un en face de l’autre, Pyroz dévoila ses crocs de manière menaçante, puis émit un long et grave rugissement, bientôt imité par Tûriel. Après cette démonstration aux intentions provocatrices, le dragon rouge se lança sur sa rivale. Gueule grande ouverte et griffes acérées prêtent à agripper et déchiqueter, il était bien décidé à engager un corps à corps sanglant.

Résultats de Combat
Hizo => 8
Domaris => 3


__________________________________________________________



Dernière édition par Hizo le Jeu 26 Mai 2011 - 12:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Jeu 26 Mai 2011 - 5:03

Le membre 'Hizo' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 28
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Sam 28 Mai 2011 - 12:00

Domaris avait bien senti la douleur de Tûriel, comme si c'était la sienne. L'air sentait le souffre, et la vitesse du combat n'arrivait pas à chasser l'odeur tenace. Tûriel poussa des grondements qui fendirent le cœur de Domaris, et la jeune femme à genoux s’agrippait aux pics de la collerette de Tûriel.

C'est un beau combat, Tûriel, et nos adversaires sont tenaces!
Oui, c'est un honneur d'affronter un duo pareil. Mais on dirait que l'humain ne s'entend pas bien avec le mâle.
Tu penses comme moi, Tûriel?
Oui: séparons-les.


Il allait falloir faire choisir Pyroz, le colérique, et Hizo le fort, entre deux stratégies.
Tûriel fonça sur le centre du stade. Pyroz était encore à la traîne, ce qui laissait aux compagnes le temps de se mettre en place -un temps très faible. Tûriel encouragea Domaris d'un battement d'aile et d'une pensée.
Domaris prit une grande inspiration, regarda Tûriel, et sauta dans le vide.

Domaris ne sut pas ce qu'il se passait entre les deux; elle ne le saurait jamais. Mais Pyroz fonça sur elle lors de sa chute, et aussitôt, Tûriel lança son attaque.
La dragonne était impressionnante, mais Pyroz plus résistant qu'elle ne le pensait.
Il prit l'attaque de plein fouet, dans une immense rafale de feu.

Domaris n'était pas un maître de l'air, mais un maître de la Terre. Lorsqu'elle tomba sur le sol, elle amortit sa chute dans de grandes ondes autour d'elle, comme à la surface d'un lac lorsqu'elle pierre y tombe.
Elle chuta un genoux replié, l'autre jambe tendue sur le côté, un poing vers le sol et son bras délicat se levant vers le ciel.
La foule hurlait devant ce spectacle.

Le héraut annonça la fin du match, et Tûriel descendit aux côtés de sa maîtresse, se soutenant l'une l'autre, toujours superbes.

Un immense battement d'aile vit voler les cheveux de flamme de Domaris devant son visage. C'était Pyroz qui se posait à tête, faisant frémir la terre.
Hizo descendit en sautant du cou de son dragon, et leva une main vers la foule qui l'acclamait.

Tûriel inclina son long cou devant Pyroz, toute de grâce et d'admiration. Domaris courut vers Hizo, un immense sourire aux lèvres.

Merci pour ce combat! Vous êtes des adversaires hors du commun, et bien que l'issue vous soit favorable, j'ai été plus que ravie de partager ces moments avec vous. Je me retire avec le souvenir d'une grande bataille en tête, honorable Hizo.

Domaris fit une révérence digne d'une impératrice, et dit à Pyroz:
Cœur de feu, mon âme vous accompagne pour vos prochains défis.

Puis elle se releva, et fit un signe à la foule, sa robe blanche volant autour d'elle, son sourire immense rehaussant l'éclat de ses yeux verts.

Ca avait été un beau combat, et la foule acclamait les beaux combats.

__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.


Dernière édition par Domaris le Sam 28 Mai 2011 - 13:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Sam 28 Mai 2011 - 12:01

Le membre 'Domaris' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas
Kaïla
***
***
avatar

Féminin Age : 32
Messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Lun 30 Mai 2011 - 3:10

Petite introduction

C'est les yeux ronds et envieux que Kaïla relisait pour la centième fois au moins l'affiche au beau milieu de la place centrale du marché indiquant l'évènement tant attendu de la bataille des dragons. Les dragons avaient toujours fascinés la jeune artiste, mais ce genre d'évènements étaient de plus en plus rare tant bien que le dernier a avoir eu lieu remontait à avant sa naissance!

Elle voulait participer. elle devait participer!

Il y a quelques mois de cela, elle se considérait comme membre de la basse société et vu les maîtres du feu comme une caste inatteignable avec leurs majestueux katas puissants et les flammes qu'ils créaient en utilisant cette merveilleuse maîtrise qu'est le feu... Mais voilà que depuis la découverte tardive de sa maîtrise, elle voyait cette classe supérieure de plus près, se rapprochant constamment de l'état mentale où elle serait leur égale. Malheureuse héritière d'une maîtrise selon elle inférieure, elle continuait de jalouser les maîtres du feu,rang auquel elle désirait ardemment aspirer quand elle était gamine.

Et voilà que se présentait la plus belle occasion de faire voir sa valeur face à sa nation et à tous les maîtres du monde entier! Le seul ennui était que l'évènement était dans deux jours et qu'elle n'avait pas de dragon...


**FLASHBACK**

La jeune Kaïla s'entraînait de nuit dans un dojo privé de la capitale de la nation du feu. Elle avait à l'époque environs 9 ans et cherchait désespérément à faire jaillir de ses membres de gracieuses flammes, mais elle ne pouvait même pas faire apparaître une simple étincelle. Elle payait une fortune ces cours privés avec de l'argent qu'elle gagnait à chanter et à faire des acrobaties dans les rues de la capitale avec son frère Niima et chaque fois, ses efforts se réduisaient à un cuisant échec...

- Merci Kaïla, tu as pu prouver à tout le monde que tu es une incapable. Maintenant sors de mon Dojo!

La petite fille avait ravalé non seulement un sanglot, mais aussi une vague de haine et de fureur.Serrant les poings, elle avait quitté l'enceinte qui servait de salle de classe pour se mettre à errer sans but dans l'immense domaine du maître du feu en broyant des idées désespérées. Quelques minutes plus tard, le long d'un énorme muret elle ne put plus retenir ses émotions et de grosses larmes coulèrent de ses joues accompagnées de soubresauts de tristesse.

- Pourquoi pleures-tu jeune fllle?

La voix était grave et inspirait le respect. Kaïla cacha son visage de ses mains sans savoir qui l'interpellait ainsi.

- Je ne pleure pas!

Mais les larmes continuaient de couler et sa bouche se déformait par ses sanglots répétés.
Elle sentit à côté d'elle quelque chose d'humide se coller contre son bras et une bouffée réconfortante l'envahit.


- Depuis des années petite fille, je me demande s'il existe encore des émotions parmi les fils du feu, et c'est toi qui vient m'en donner une confirmation

Sans réfléchir, Kaïla ouvrit ses bras et prit l'énorme museau de la créature qui venait ainsi la réconforter. Elle resta ainsi blottie tout le reste de la nuit.
Plusieurs fois elle revint discuter avec le dragon de son ancien maître. Avec lui seulement elle pouvait être un peu plus elle-même, laissant flotter en surface ses origines inconnues à l'époque des tribus de l'eau.


**FADE TO BLACK, RETOUR À AUJOURD'HUI**

Kaïla prit l'affiche dans ses mains et regarda rêveusement vers l'horizon pendant quelques secondes. Puis, d'un pas décidé, elle se dirigea vers les hauts quartiers de la ville.

Les rues n'étaient pas aussi bien gardées qu'avant: la nation ayant ouvert ses frontières, les hauts quartiers étaient beaucoup plus touristiques que dans son jeune âge. Ses pieds se rappelaient instinctivement du chemin à prendre vers la luxueuse villa de son ancien maître. Elle se faufila subtilement dans le domaine vers un lieu très précis. Le mur paraissait beaucoup moins haut que dans ses souvenirs, mais l'odeur caractéristique de brûlé et de chaux mit un énorme sourire à ses lèvres


- Kaïla??

La voix de son vieil ami lui donna l'effet d'une feu de joie qu'elle ressentit partout sur la surface de sa peau! Elle sauta sans problème par dessus le mur et atterrit de l'autre côté à quelques pas d'un énorme dragon qui la regardait comme personne ne l'avait jamais regardé.
Il faisait plus de trois fois sa hauteur et la main de Kaïla était environs aussi grande que l'oeil du dragon, mais elle sut comme autrefois trouver les endroits précis sous ses écailles qui provoqua un ronronnement semblable à celui du grondement du tonnerre,


- Emystis, tu m'as tellement manquée!

Sans plus dire une seule paroles, ils restèrent ainsi blottis quelques minutes l'un contre l'autre, tremblants d'émotions. Qui aurait cru que le dragon d'un maître du feu sans scrupules vivait ouvertement des sentiments aussi semblables à ceux d'une jeune fille aux origines hybrides entre le feu et l'eau?

- J'ai un énorme service à te demander... es-tu avec moi?
- Raconte!
Revenir en haut Aller en bas
Haruhi
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 984
Date d'inscription : 30/12/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Lun 30 Mai 2011 - 16:15

Haruhi s'était posée tout en haut du stade pour pouvoir observer au mieux le combat entre Hizo et Domaris. Les bras posés sur le rebord, elle regardait les deux dragons majestueux se battre dans le ciel. La victoire de Hizo se faisait pressentir ; son égo de mâle sur-développé, ainsi que celui de son dragon, lui donnait une force de caractère incomparable. Pour Haruhi, cette force déterminait tout. Son adversaire, Domaris, n'était pas non plus à sous-estimer, elle possédait de nombreux atouts, malheureusement pour elle, le mâle sur-développé prit le dessus.
Sortie de ses pensées, Haru' descendit du haut du stade pour rejoindre son dragon.

-Blacky !
Qu'est-ce que tu es encore en train de faire?


Le dragon sortit de nulle part et donna un léger coup de tête dans l'épaule de Haruhi.

-Et toi que faisais-tu alors?

Haruhi souria, son dragon ne parlait généralement pas beaucoup, mais cela l'amusait de pouvoir lui parler.

-Je n'ai pas à me justifier.

Elle lui tira la langue et le caressa.

-Ca va être à nous de passer, allons vers l'arène.

Ils se dirigèrent alors vers l'entrée pour accéder à l'arène. La voix du présentateur déclara justement à ce moment-là : "Attention ! Dans quelques minutes, le combat opposant Kaila et Emystis à Haruhi et Blacky va commencer !"

Haru' regarda son dragon qui fixait l'arène devant lui, le regard dans le vide. C'était bon signe, pour une fois qu'il ne pensait pas à manger ou s'amuser, enfin ce n'était pas dit non plus...
La jeune fille posa alors sa main sur le dragon et inspira profondément ; le combat allait commencer.

__________________________________________________________


Musiiic is all I need          
     

Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 1 Juin 2011 - 0:12

Le membre 'Kaïla' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas
Kaïla
***
***
avatar

Féminin Age : 32
Messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 1 Juin 2011 - 5:26

Kaïla ne peut s'empêcher tout d'abord de faire le point sur les dernières années de sa vie, depuis son départ en tournée pour le cirque jusqu'à son retour à la nation du feu. Puis, ce fut la découverte de ses origines ancestrales.

- Ainsi tu es une maîtresse de l'eau? En y repensant, ça ne me surprend pas tant que ça.

Kaïla se renfrogna. Après tout, elle avait décidé de ne plus jamais utiliser cette maîtrise qui contribuait plus à la ridiculiser qu'à l'aider.

- Ne fait pas cette tête petite fille du feu, même si tu es plus douce que la plupart des citoyens de la nation du feu, il faut être bien plus fort qu'on le pense pour survivre à sa rudesse.
- Un peu comme toi Emystis?


Il répondit par un sourire. Un sourire mystérieux qui se fait avec les yeux et non avec les lèvres. La bête majestueuse posa son énorme tête sur le sol où Kaïla grimpa gracieusement pour aller se coucher sur on front.

- J'ai vu qu'il y avait une compétition de bataille de dragon dans deux jours. Vas-tu participer avec le Seifu?
- Ce vieux fou est bien trop vieux et aigre pour apprécier de genre de plaisir. Si tu veux que je participe avec toi, tu devras aller me chercher ces brochettes de calmar épicées que j'aime tant. Ça fait des années que je n'en ai pas mangées!


Kaïla acquiesça avec une joie non-dissimulée, promettant un tonneau entier plein de ces calmar si ils en venaient à terminer vainqueurs.

Deux jours plus tard, le stade était plein à craquer. Kaïla aurait voulu au départ s'enregistrer sous son nom de scène, mais il était temps enfin pour elle de s'accepter elle, Kaïla Unkido, et d'assumer totalement qui elle était une fois pour toutes.

Dans la grande salle adjacente à l'arène, elle avait la vive impression que Emystis était encore plus impatiente qu'elle face au combat qui approchait. Ils entendaient les cris de la foule en sourdine. Ce stress à moitié contrôlé que Kaïla ressentait à l'intérieur de ses tripes lui avaient manquées. C'était là un état d'esprit qu'elle avait besoin de ressentir lors de ses apparitions sur scène où bien souvent elle mettait sa vie en jeu au profit du spectacle. En ce moment, ce n'était pas tant sa vie qu'elle mettait en jeu, mais toute son orgueil et son honneur. Il s'agissait de sa première sortie officielle en tant qu'elle-même. Fini les vieux pseudonymes grotesques, les maquillages et les costumes!


- Tu es bien songeuse, tu as plus d'énergie que ça normalement.

Elle répondit par un grognement au moment précis où une voix amplifiée annonçait la victoire d'un certain Hizo. Il était temps d'entrer en scène.

- Il est temps d'y aller!

Sans même se concerter, leur regard doux se transforma en une volonté de gagner, des pupilles dures comme le marbre et les poings serrés. Mais il était évident que leur seule attitude était loin d'être suffisante pour remporter cette bataille!

La foule hurlait, l'ambiance était à son paroxysme, mais toutes ces distractions n'atteignaient pas Emystis et Kaïla qui pénétraient dans l'arène à pas déterminés. Leur esprit totalement fermé avait forgé une barrière entre eux et ce qui les entouraient de manière à ce que leur concentration soit imperturbable. C'est seulement à ce moment que Kaïla réalisa que ce dragon avait probablement eu une énorme incidence sur sa personnalité et sa manière de gérer ses sentiments.



Kaïla se tenait debout sur la tête de l'énorme bête dont les écailles dorées brillaient sous le soleil. Emystis lança un rugissement qui ébouriffa les cheveux des nobles de la première rangée des gradins et d'un coup d'ailes gracieux, il s'éleva dans le ciel. La cible était devant lui, bien en vue et c'était le moment rêvé pour prendre le dessus en attaquant le premier. Il modifia la trajectoire de son vol, replia ses ailes sur lui-même et emporta sa cavalière dans un piqué hautement dangereux dont la voltige l'obligea à s'agripper à la plus petite de ses corne frontale. Plus la bête descendait, plus la vitesse était élevée. La position de ses griffes, des minces membranes de ses ailes, ds écailles de sa queue, tout était instinctivement calculé pour donner à l'assaut un impact mortel car de tout le monde, les dragons étaient très certainement les créatures les plus intelligentes, mais également les plus dangereuses.

Le dragon adverse lança à son tour un rugissement bestial, cherchant à intimider l'autre mâle qui entrait dans son espace vital. Il battit des ailes à son tour et finit par s'envoler au moment où Émystis percutait l'endroit où il était quelques secondes auparavant à une vitesse faramineuse. Cette ataque aurait pu lui être fatale si ce n'eut été de l'adresse de Blacky qui réussit à éviter son coup.
Mais Emystis avait d'autre tours dans son sac. Il effectua un virage si serré que Kaïla lâcha prise tant la force d'inertie était grande. D'un vif mouvement de fête, le dragon doré serra sa mâchoire puissante sur une des patte arrière de son adversaire.

Kaïla avait réussi à atterrir sans peine ni dommages dans un bosquet à moitié calciné qui amortit sa chute. Se relevant d'un bond, elle regarda avec intérêt le déroulement du combat.
Revenir en haut Aller en bas
Haruhi
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 984
Date d'inscription : 30/12/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Ven 3 Juin 2011 - 22:13

Haruhi était entrée avec Blacky dans la fameuse arène. La foule était en pleine excitation après le combat précédant et ne demandait qu'à voir de l'action. Haru' salua la foule avec de grands gestes pendant que son adversaire pensait déjà, sérieuse, à son combat. Haruhi s'approcha de Blacky, le caressa et l'enfourcha alors d'un geste vif.

-Ca faisait longtemps...


(Blacky avec un ancien compagnon)


La jeune femme sentit alors les muscles du dragon massif se mettre en marche ; cette sensation était pour elle inouïe. Cela lui donnait une impression de force qu'elle ne trouvait nulle part ailleurs.
Blacky s'appuya alors de ses pattes musclées et s'élança dans les airs en dépliant ses ailes.
Sans attendre, le fameux Emystis commença le combat en fonçant sur Blacky. Heureusement pour Haru', la rapidité de son dragon avait été telle qu'il réussit à éviter le coup. Elle se pencha alors près de l'oreille de celui-ci et lui murmura.

-Bon réflexe.

Le dragon n'avait pas vraiment l'air de s'en soucier et continuait sa course dans les airs. Cependant, l'aurait-elle déconcentré ou avait-il mal anticipé? Emystis lança sa seconde attaque et lui mordit la patte arrière. Blacky émit un cri de douleur et balança en contre-partie un énorme coup de queue sur son adversaire qui lâcha alors prise avec un léger gémissement. Emystis, qui avait fait tombé sa partenaire dans un bosquet, se dirigea alors vers celle-ci pour la récupérer en vitesse. Kaila remonta d'un bond furtif et ils s'envolèrent alors à deux à toute vitesse.

-Profitons-en.

Aussi tôt dit, aussitôt fait, Blacky ne voulut pas perdre un temps précieux comme celui-là et d'un coup d'ailes, il s'éleva dans les air en augmentant sa vitesse. Arrivé à une certaine altitude, il piqua d'un coup sec avec une rapidité telle que Haru' devait s'accrocher solidement pour ne pas tomber.
Emystis se rendit alors compte de l'arrivée imminente de Blacky et essaya de déguerpir avant qu'il ne parvienne à la toucher. Elle y parvint à moitié ; le dragon noir n'avait pas réussi à effectuer l'attaque avec la puissance et les dégâts qu'elle aurait dû occasionner, mais l'attaque ne fut pas ratée pour autant. Kaila et Emystis se retrouvèrent au sol un peu secoués, mais se relevèrent assez rapidement pour revenir au combat. Le dragon noir pendant ce temps-là tournait autour du stade avec un oeil fixé sur l'adversaire pendant que la foule criait à en perdre la raison.

-Essaie de ne plus te faire avoir cette fois-ci... Je t'ai connu en meilleur forme.

La dragon souffla.

-Ce n'est pas grâce à ton entraînement inexistant en tout cas.

Voyant que l'adversaire revenait rapidement dans les airs, Haruhi tapota le dragon pour le faire revenir au combat.
Elle savait très bien que tous les entraînements qu'elle aurait pu donner au dragon n'auraient jamais égalé son expérience. Blacky, diminutif amical utilisé par Haru' de Blackinomisos, avait dans son jeune temps appartenu aux seigneurs les plus puissants qu'on ait connu, mais a malheureusement été entraîné dans leur chute. En ce temps, son nom était prestigieux et inspirait un certain respect chez tous ceux qui le connaissaient. Il a toujours été fidèle, robuste et bon stratège, cela malgré son attitude plus "tête-en-l'air" si l'on peut dire dans sa vie de tous les jours.
Aujourd'hui il préfère vivre retiré pendant cette période de sa vie, logé dans les bois voisins à Haruhi et nourri par ses soins si besoin est. Se partageant une grande confiance mutuelle, aucun ne doute de l'autre malgré qu'ils se taquinent de temps à autres.

Blacky arrêta alors sa ronde et fixa Emystis de face, comme une provocation de mâle à mâle. Le battement de ses ailes de grandes envergures qui lui faisait faire du sur-place ventilait la foule proche qui se cachait le visage face aux bourrasques de vent.

__________________________________________________________


Musiiic is all I need          
     



Dernière édition par Haruhi le Ven 3 Juin 2011 - 22:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Ven 3 Juin 2011 - 22:13

Le membre 'Haruhi' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Sam 4 Juin 2011 - 22:21

Le membre 'Kaïla' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas
Kaïla
***
***
avatar

Féminin Age : 32
Messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mar 7 Juin 2011 - 3:18

L'esprit de Kaïla était totalement vide. Il n'existait en ce monde que le groupe qu'elle formait avec son dragon, le groupe ennemi et l'environnement dans lequel ils se trouvaient. Faisant ainsi abstraction des cris incessants et irritants de la foule et de tous les sentiments qu'ils auraient pu avoir, Kaïla et Emystis n'étaient qu'une masse tourbillonnante de muscle, d'énergie et de feu.

Kaïla se doutait du réel effet de la provocation de Blacky sur son vieil ami. Répondait-il réellement à son appel au combat ou jouait-il le jeu de celui qui se voulait le mâle supérieur défendant son territoire? Toujours est-il que le cri féroce qu'il lança alors que des flammes si chaudes qu'elles se tintaient de bleu sortaient de sa gueule eut comme effet de faire taire les cris de l'assistance. Celle-ci retint son souffle, sachant que le combat prendrait fin dans les prochaines minutes fatidiques pour les deux groupes de combattants.

Blacky et Haruhi se volaient en sur-place. Qui sait, peut-être la tradition draconienne voulait-elle que le dragon convoqué attaque le premier. Mais ce que Kaïla ne voyait pas, c'est le combat intérieur que se livraient Blacky et Emystis. Dans leur seul regard, ils arrivaient à anticiper la force, la vitesse, la résistance et les attaques de l'autre. Là était la force ancestrale des légendaires dragons.

Puis, sans crier gare ni donner le moindre avertissement, les puissantes pattes arrières du dragon doré propulsèrent son poids et celui de sa cavalière dans un tourbillon d'air en déplacement. L'énergie dégagée était sublime, le vol était parfaitement orchestré par les battements d'aile de la créature. Blacky se tenait calmement et attendait l'arrivée de son adversaire les yeux brillants d'une excitation frôlant la folie, submergé par une adrénaline inqualifiable. La vitesse d'Emystis était de plus en plus grande et son combat contre la gravité rendait la scène encore plus surhumaine. Plus que quelques mètres avant le choc entre les deux protagonistes.

Mais au dernier moment, l'immense dragon aux écailles d'or bifurqua vers la gauche alors que son homologue noir évitait vers la droite. Emystis accrocha ses grosses pattes au grillage de fer forgé qui servait à protéger la foule des dégâts possibles de l'arène. Puis, il se propulsa à nouveau, profitant de cette poussée additionnée à sa position en hauteur supérieure. Un rapide et agile tour sur lui-même, semblable à une roulade aérienne et ses deux pattes armées de griffes acérées frappaient de plein fouet la gorge noire et le patagum de l'aile gauche du dragon de Haruhi qui perdit sa stabilité et s'effondra dans une chute qui parût sans fin.

Pendant ce temps, Emystis profita de son manque de direction pour, après une grande inspiration, cracher une flammes vers ses deux adversaires. Le dragon et sa cavalière se perdirent avant même de quitter le sol dans une déflagration mélangeant feu et cris d'acclamation.

Subtilement, Kaïla passa une main sous l'oreille de sa brave partenaire pour lui manifester sa confiance et sa fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Haruhi
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 984
Date d'inscription : 30/12/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Sam 11 Juin 2011 - 13:45

Haruhi avait toute confiance en son dragon mais le tour qu'il venait de jouer ne lui plaisait pas vraiment. Sûrement Blacky avait-il un tour dans son sac mais qui a totalement raté. Emystis fonça sur eux avec un énorme puissance grâce à son impulsion sur le grillage.
Blacky, surpris de ce geste, fut touché de plein fouet au niveau de la gorge et de l'aile gauche. Le dragon noir poussa un petit cri de douleur, mais le pire fut bien-sûr le fait qu'il soit totalement déséquilibré. Les deux compagnons tombèrent au sol. La chute de Haruhi fut heureusement amortie par le grand dragon noir en s'agrippant bien à lui. Lui, par contre, fut violemment assommé par la chute.
Il secoua sa tête de par son immense cou et se releva avec un regard rempli de colère qui s'adressait au dragon doré.
Il bondit d'un coup pour retourner dans les airs et tourna en rond autour de l'arène. On aurait pu dire qu'il cherchait quelque chose... En effet il se dirigea vers un immense arbre, le déracina et l'attrapa à l'aide de sa queue. Il entreprit alors une course vers Emystis et essaya de frapper la dragonne à l'aide de son arme dont il se servait comme une batte de base-ball.
Un cri retentit soudain avec des sifflements. L'arbitre sifflait de toutes ses forces jusqu'à ce que Blacky et Haruhi le remarquèrent enfin. Il leur cria alors "Le déracinement d'arbres et l'utilisation d'armes tels que des troncs d'arbres sont interdits ! Vous êtes éliminés !"
La foule huait, voulant que le combat continue, mais les règles sont les règles.

-On aurait peut-être dû lire le règlement avant en fait...

Le dragon aquiesca de la tête et lança le tronc d'arbre vers la forêt avoisinante. On entendit alors le bruit d'autres arbres qui tombèrent à cause du lancer du tronc.

-Oups..

Haruhi rit.

-Allons-y, ça limitera les dommages.


Elle se leva pour se mettre debout sur le dos du dragon, salua ses adversaires revenus au sol par de grands gestes, et salua enfin la foule. Elle sauta du dos de Blacky et prit le sortie de l'arène, tout de même satisfaite de son combat malgré l'élimination. Cela lui avait au moins permis de pouvoir refaire équipe avec son dragon...


__________________________________________________________


Musiiic is all I need          
     



Dernière édition par Haruhi le Sam 11 Juin 2011 - 14:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas




Date d'inscription : 01/01/1970

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Sam 11 Juin 2011 - 13:45

Le membre 'Haruhi' a effectué l'action suivante : Paï Sho

'Paï Sho' :
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Lun 13 Juin 2011 - 0:38

Je dormais, tranquillement allongé sur le dos d'Aria, mon dragon. Une femelle immense, blanche avec un trait bleu qui allait du bout de son museau, se divisait vers la fin de sa tête pour colorer sa couronne d'écailles blanche puis se rassemblaient pour se terminer à la fin de sa queue en forme de flèche, trait qui n'allait d'ailleurs pas sans rappeler la flèche des maîtres de l'air. Elle possédait des pattes musclées se terminant par des griffes acérées. Cependant elle n'était pas massive ou trapue. Elle était grande pour une femelle, mes plutôt élancée avec juste ce qu'il faut de muscles. En gros, aussi bien équipée pour le déchiquetage que pour la course de vitesse.

Cependant nous entendîmes un coup de sifflet du terrain de combat, un son terriblement agaçant lorsque vous essayez de dormir tranquillement. Du moins, JE l'entendis puisque Aria continua de dormir paisiblement comme si de rien n'était. Etant donné que j'avais l'ouïe particulièrement fine, j'entendis l'arbitre proclamer que l'un des participants avait été disqualifié pour avoir...déraciné des arbres ? Et les avoir ensuite utilisés comme armes ? Je ris pour moi-même en me disant que j'aurais bien aimé voir ce combat. Le dragon et son maître devaient être sacrément énervé pour avoir voulu déraciner un arbre et l'utiliser. Quand je me rappelai subitement qu'après ce match, venait le mien et celui de ma dragonne. Je commençai alors fortement que le match n'ait pas continué encore un peu plus. Je venais de me réveiller, et j'étais toujours à moitié endormi. Mais bon il fallait faire avec, et moi et ma dragonne on irait terrasser nos adversaires, quels qu'ils soient. Du moins nous essayerions.

Dès qu'Aria sera réveillée. Je m'approchai d'elle et lui tapotai gentiment la patte pour lui intimer de se réveiller. Mais ses yeux étaient toujours fermement fermés. Je m'approchai de son oreille gauche, celle qui était le plus proche de moi, et poussai un cri à l'intérieur... Sans résultat. Je devais donc passer à la technique ultime. Je cherchai à travers toute la pièce et finis par trouver ce que je cherchais. Je ramassai l'objet et me rapprocher du nez d'Aria. Je brandis la longue plume que je venais de dénicher et commençai à chatouiller ses narines super-sensibles sans relâche. Au bout de quelques secondes, la plume avait réussi à réaliser ce qu'un sifflet, des tapottes et un cri dans les oreilles n'avaient réussi à faire. Aria commença à renifler par à coup. Je commençai à rire doucement. Ça, ça allait la réveiller. Cependant, se produisit un évènement que je n'avais pas prévu. Aria éternua, propulsant de ses narines une véritable et puissante rafale d'air qui m'envoya m'aplatir comme une crêpe sur le mur d'en face. Quand je me relevai, je regardai la dragonne avec un regard noir.

-C'est toi qui a commencé je te rapelle, Santaz. Tu ne peux me blâmer de soulager les démangeaisons que TU as fait naître en moi.
-Ce n'est pas une raison pour m'envoyer valser, ma chère Aria.
-...Pourtant moi je pense que oui

Et elle se mit à rire, de sa voix grave mais pourtant si douce qui ne pouvait me faire que sourire malgré moi. Elle s'appuya sur ses pattes avant, puis arrières pour se relever lentement et se mettre à quatre pattes. Une fois qu'elle s'étendit de sa majestueuse grandeur, elle se secoua et se dégourdit les membres pour faire partir les derniers fourmillements du sommeil. Alors que je la regardais à peu près dans les yeux quelques minutes plus tôt, maintenant elle me dominait de toute sa taille et me regardait de haut. Mais même ici, je sentais son puissant souffle qui soulevait mes vêtements.

-C'est bien notre tour maintenant, non ? demanda-t-elle.
-Je croyais que tu dormais...(--') ?
-Non pas vraiment, d'ailleurs tu me dois un hurlement dans les oreilles.

Cette fois ci c'est moi qui parti dans un rire, puis fut rejoint par Aria. Cependant, l'arbitre commença à appeler les nouveaux combattants et prononça donc notre nom. Ma compagne poussa un cri, puissant mais tout aussi majestueux et gracieux, qui ébranla la "caverne" où l'on se trouvait et s'élança dans les airs, en volant d'abord à ras du sol pour ne pas toucher le plafond puis une fois qu'elle fut dehors, elle prit son envol. Elle ne m'attendit pas, cependant je savais ce qu'elle comptait faire. Elle montait encore et encore dans les airs, moi derrière courant aussi vite que je le pouvais. Puis elle fit un grand cercle qui la fit passer derrière moi. Prenant mon élan, je sautai aussi haut que je le pouvais, et ré-atterris sur le dos de ma dragonne qui m'avait rattrapé dans les airs.

Voici donc nos deux premiers participants, Santaz et sa fière dragonne Aria !

Pour accompagner cette déclaration, Aria poussa de nouveau un rugissement suivis d'une puissante tornade qu'il cracha de sa gueule. Ensuite, elle se rapprocha du sol, et se posa en attendant l'arrivée du deuxième participant.
Revenir en haut Aller en bas
Haruhi
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
** Ministre des affaires intérieures et extérieures
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 984
Date d'inscription : 30/12/2010

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 15 Juin 2011 - 14:47

[En raison de la non-disponibilité de Fen, changement d'adversaires !]

[Santaz affrontera Pedro] et [Fenikkusu Teikoku affrontera Ban Gio]


Rappel : pour plus d'infos retournez là (notamment le prochain tirage au sort pour les demi-finales) ===> http://avatar.forumactif.fr/t12042-batailles-de-dragons#178641

__________________________________________________________


Musiiic is all I need          
     

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Sam 18 Juin 2011 - 9:34

Pédro fait qu'un avec son dragon Kymostos Il formait une seul et même personne. Pedro avait une confiance totale en son Dragon. Kymostos avait des écailles vertes et Jaune, Il Possède de Grosse pattes Musclés Se Finisant par des Griffes aiguisé. Il était assez Petit pour un mâle mais Puissant et Rapide. Il deux ailes Parsemée d'écailles verte et aussi jaune, Sa queue mesurait au moins une dizaines de mètres un trait Vert Partait du Milieu de Son crâne Pour S'arrêter en Forme de Carré puis un cercle concentrique Rapellant l'emblème du Royaume de La terre.

Pédro Faisait un somme sur le Dos de Son Dragon, Il ne parvenait point a trouver le someil sans Doute a cause des Cris de la Foule impatiente de Voir le Combat de Dragon certainement le Plus enragée Puisque l'adversaire de Kymostos n'est d'autre qu'un Femelle Surpuissante et très imprésionnate, Le dragon de Pédro comptait joué la Carte de La rapidité pour trompé Aria La Dragonne de Santaz Un Fils de L'air. Il fut réveillé en Sursaut Par L'annoonce de Son Arrivé

Et Maintenant Veuillez Bien applaudir Pedro !!!!!!!! Et son Dragon de Terre Kysmostos !!!!!

* Cris de Foule*


Pédro se Plaça au centre de L'arène face a son adversaire Aria !!!! Une combat de Regard débuta......

Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons Mer 22 Juin 2011 - 2:42

Aria défiait du regard Kymostos, qui semblait être un dragon de terre au vu de l'emblème du Royaume de la Terre sur son dos. Ma dragonne découvrit lentement ses crocs acérés en un rictus menaçant, puis commença à gronder. Le dragon de Pedrolito fit de même. Maintenant que je faisais plus attention, je découvris grâce à mon nez que c'était un mâle, pourtant sa taille était inférieur à celle d'un mâle normal, et il était même plus petit que ma dragonne. Cependant, je ne devais pas les sous-estimer, car sous-estimer un adversaire équivalait à construire sa défaite. Lentement, Aria déplia ses ailes qui commencèrent à battre et créer des mini-bourrasque sous nos pieds. Elle se préparait à s'envoler.

Prêt ? entonna l'arbitre. Combattez !!

Dès que ces mots furent prononcés, Aria s'éleva dans les airs à une vitesse fulgurante créant une mini tornade au sol. Elle montait, montait toujours plus haut avec moi accroché sur son dos. Nous fendions l'air sans même regarder derrière nous pour s'assurer qu'on ne nous attaquait pas. Nous avions nos oreilles et nos nez pour cela. Nous perçâmes donc les nuages et nous arrêtames donc juste au dessus d'eux. De là, nous pouvions voir tout le stade. Pourtant il manquait quelqu'un. Pedrolito Et Kymostos avaient disparu de ma vue. Je pouvais encore les sentir et entendre le battement doux du coeur de Pedro, et celui plus costaud de celui de son dragon, mais ils restaient en dehors de ma vue. Quand j'aperçu un trou dans le sol. Etant un dragon de terre, cela ne m'étonnerait pas qu'en plus de voler, il pouvait se déplacer sous terre. Je n'allais pas me laisser abattre par ce petit tour de manège pour autant

Prêt ? me demanda Aria
Prêt !

Nous fonçâmes cette fois ci en direction du sol, à une vitesse encore plus ahurissante que la montée. La pression de l'air engendrée par la vitesse à laquelle nous allions écrasait mon visage, mais je résistai. Nous n'étions plus qu'à quelques dizaines de mètres du sol et du trou. Aria inspira profondément tandis qu'elle continuait sa descente. De sa bouche sorti une véritable rafale d'air qui s'enfonça dans le trou. Nous dûmes attendre quelques secondes avant de voir un deuxième trou se former et laisser la place au dragon et à son propriétaire qui subissait la rafale d'air, qui était à ce stade très affaibli. Le tunnel avait considérablement affaibli l'attaque et nos adversaires étaient à peine touchés, mais désormais on pouvait les voir.


Dernière édition par Santaz le Mer 22 Juin 2011 - 2:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Batailles de dragons

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
» Batailles et Blindés N°31
» DRAGONS PORTES
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 2: Les Dragons de l'Empereur Noir
» [Recherche] vengeurs et dragons de feu plastiques
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: