Partagez|

Coup de foudre sur l'océan

Kaïla
***
***
avatar

Féminin Age : 33
Messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2010

RPG


MessageSujet: Coup de foudre sur l'océan Lun 2 Mai 2011 - 23:59

Kaïla prit son parka et l'enroula pour le fourrer dans ses affaires. La température avait drastiquement montée à mesure que le bateau quittait les plaines enneigées des tribus de l'eau du pôle nord, naviguant vers un climat tropical, le port de l'anorak typique aux tribus devenait de plus en plus lourd. Le bateau allait accoster dans un port du royaume de la terre.

Voilà des mois qu'elle avait quitté la nation du feu et c'est avec hâte et joie non dissimulée que les kilomètres la séparant de sa terre natale s'amenuisaient. Une brève escale seulement , à peine quelques heures au port et elle reverrait cette nation qui l'avait vue naître

L'immense bateau arborant les blasons de l'eau accosta sur un quai. Il n'était pas encore immobilisé qu'une petite silhouette sautait par dessus bord. Vêtue d'un kimono noir descendant à la mi-cuisse et d'un pantalon trois-quart, le contact de ses bottes sur le bois vernis du quai fut sec et délicat. La jeune femme aux cheveux blonds se redressa, tout sourire aux lèvres, son sac sur l'épaule, et se mit à arpenter le port avec intérêt. Des membres de la marine royale faisaient des rondes, des marchants déchargeaient d'énormes caisses en vue de vendre leurs gains au marché. Même deux ou trois agents du Daï Li faisaient des tours de garde, immobiles, sérieux et discrets dans leur omniprésence. Ils servaient d'oreilles et d'yeux à leur chef Ban Gio qu'elle avait récemment eu l'opportunité de connaître. Le tout ressemblait à une journée normale sur les "docks" sous le soleil éclatant, sans une seule petite brise... seul le cri lointain des albat-rats perturbait une certaine harmonie dont seuls les citoyens de la terre semblaient avoir le secret.

L'important pour le moment était de trouver une embarcation: un aller simple vers la capitale de la nation du feu. Avec tous des cargos accostés, au moins un devait bien se rendre là où elle le souhaitait, suffisait qu'elle demande.
L'air de rien, elle se dirigea vers le fonctionnaire qui semblait tenir les registres des entrées et sorties du port.


- Excusez-moi monsieur.

Les yeux de l'hommes bifurquèrent de sa paperasse pour se river sur ceux de la maîtresse de l'eau. Il avait un regard impassible et taciturne, un vrai stéréotype du royaume de la terre, le genre de personne que Kaïla ne pouvait pas supporter.

- Je... heum... Savez-vous si un bateau quitte le port pour la Nation du feu prochainement?

Les iris du fonctionnaire quittèrent ceux de Kaïla pour la détailler avec plus de soin.

- Une allumette... Voyons voir. Quel bateau ai-je envie de voir incinéré.

Kaïla se tut, les sourcils froncés pendant que l'homme feintait feuilleter son carnet. Sa bonne humeur descendit d'un cran. La dernière chose à faire était de se mettre en colère et d'insulter l'homme qui détenait en ses mains les informations qu'elle avait besoin. Elle se retint pour conserver son sourire et elle reprit d'une voix amicale, mais plus rude qu'avant.

- Tout ce que je veux, c'est un bateau d'ici vers la capitale de la Nation.
- J'avais compris. Pour toi, il y a un bateau qui quitte dans une heure. Tu pourras y entrer pour 200 vils.
- 200 vils?? C'est plus que le triple du prix!
- C'est pourtant la procédure: 80 vils pour le voyage et 120 vils pour la mise en contact. Payable immédiatement je vous prie.


Kaïla serra le poing pour frapper le visage impassible de son interlocuteur et au moment où elle bandit ses muscles, un vacarme su fit entendre derrière lui, attirant son attention. Ne faisant plus attention à Kaïla, elle en profita pour dire un vague "Ça va aller" et déguerpit rapidement.

Elle marchait rapidement sur les quais et ce n'est qu'une fois le fonctionnaire hors-de-vue qu'elle sortit de son kimono le carnet d'inventaire du port qu'elle lui avait subtilisé. Le feuilletant rapidement, elle vit que vingt minutes plus tard, un bateau de la marine royale se rendait en reconnaissance à la Nation du feu. Il fallait faire vite.

Les énormes embarcations de la marine royale n'acceptaient jamais de passagers peu importe à quel prix, c'est pourquoi une seule solution s'offrait à elle. Elle plongea dans l'eau et se mit à nager avec aise vers le bateau qui la mènerait vers sa patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan Mar 3 Mai 2011 - 18:22

La douce oduer du thé au jasmin justement chauffé... La fumée odorante se dégageait délicatement de la tassse en terre cuite que Pedro tenait entre les mains, plongé en silence dans une méditation profonde. Il sentait l'énergie du monde qui l'entourait, mais il pouvait la saisir, et c'est pourquoi il devait se perfectionner dans sa maîtrise élémentaire de la Terre, et peut-être plus tard serait t-il capable de sublimer cet art en développant la maîtrise du métal et celle du sable. Alors seulement il serait honoré par la nature, alors seulement il serait un véritable maître élémentaire.

Alors que sa méditation prenait lentement fin, Pedro porta la tasse encore chaude à ses lèvres et avala une gorgée de thé. Il sentit la boisson réchauffer tout l'intérieur de son corps et embaumer son cœur d'un parfum unique. C'était une des plus agréables sensations que de se délecter d'un thé après la méditation. Alors qu'il ouvrait les yeux , il se rendit compte que le matin était avancé et qu'il avait méditer de longues heures. C'est alors qu'il décida de se lever et de préparer ses affaires. Quelques minutes étaient passées lorsque Pedro, ses affaires rassemblées, ouvra son salon de thé a clé, avant de s'engager dans les rues déjà bondées de Ba-sing-se Il y avait de tout en cette fin de matinée... Marchands de chou, de céréales et d'autres aliments en genre,des vendeurs de babioles et puis quelques enfants qui s'amusaient avec une balle improvisée. C'était ça le quotidien des petits quartiers de la Ville Aux Grande murailles. Pedro marcha un bon moment avant ce fameux lieu dont il avait entendus parlé dans une taverne, par un groupe de soldat de la Terre qui s'y étaient entrainés. Un de ses bateaux d'on il devait dirigées puisque il était Colonel de la marine Royale, Il monta dans le bateau.


Pedro entra donc dans son bureau, Il y faisait sombre très sombre Pedro alluma une Torche tout droit venu de la nation du feu. Les marchandises se chargeaient lentement des choux des céréales et d'autres sortes d'aliments en tout genre pour l'import-export, le commerce est pratiquement le seul revenue du Royaume il vivent que de sa ainsi que du pauvre tourisme. Pedro était assis il faisait sa paperasse habituel et attendait tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas
Kaïla
***
***
avatar

Féminin Age : 33
Messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2010

RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan Mer 4 Mai 2011 - 19:30

L'eau n'était pas froide et procurait à Kaïla une fraîcheur qui était la bienvenue, mais son sac dans lequel reposait son énorme anorak se gonflait d'eau pour devenir de plus en plus lourd. Elle dut donc s'en débarrasser en l'abandonnant dans l'eau. De toute façon, elle ne retournerait pas au pôle nord d'ici un bon moment et le conserver entravait ses mouvements. De plus, il pourrait lui être fatal dans l'exécution de son plan, un plan qu'elle avait élaboré en moins d'une minute et accompli avec la spontanéité qui lui ressemblait.

Après quelques minutes de nage sous les ponts, la tête sortie de l'eau pour discerner l'endroit exact où elle se trouvait, elle trouva le bateau qu'elle cherchait. Les innombrables bruits de pas sur le quai de bois au dessus de sa tête montrait qu'il y avait beaucoup de remue-ménage à l'entrée du bateau et les éclats de voix qui parvenaient à ses oreilles étaient bel et bien des voix sèches et respectueuses de militaires suivant une étiquette précise selon les grades. Nul doute, ce bateau était vraiment ce lui de la marine royale qui se rendait à la nation du feu et qui lèverait les amarres dans les 10 prochaines minutes. Elle devrait donc faire vite.

Kaïla fut le tour du navire, se déplaçant dans l'eau aussi aisément sur sur la terre ferme. Le bâbord de la proue, complètement à l'abri des regards indiscrets, était l'endroit idéal pour s'infiltrer à bord du navire sans être aperçu.

La coque était faite de bois et son contact répété avec l'eau avait fait naître une multitudes d'algues gluantes qui s'agglutinaient aux interstices et rendait l'escalade presque impossible. Le passé d'artiste de cirque de la fille du feu fut d'une grande utilité. Elle sortit une dague qu'elle gardait toujours dans sa botte et la planta le plus haut et le plus profondément qu'elle en était capable dans le bois de la proue, au-delà des algues. Un effort supplémentaire de ses jambes dans l'eau lui permit de s'accrocher à sa dague et une habile culbute la hissa en équilibre précaire sur une jambe sur le kunaï. De là, elle put se retenir avec ses mains par les craquelures crées par les joints entre les planches de bois qui formaient la coque. L'ascension était difficile, mais comportait des endroits stratégiques où elle pouvait se reposer, notamment grâce aux hublots et à la loge planifiée pour l'ancre.

Ainsi, quelques minutes à peine avant la levée des amarres, Kaïla pouvait profiter de la haute l'activité des marins dispersés sur le pont pour se faufiler ni vue ni connue dans la calle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan Mer 11 Mai 2011 - 19:28

Pedro parle en vert
Les soldat de la terre parle en Olive
L'amiral Chan parle en Rouge

Un perturbateurs parle en Bleu
<< Levée l'ancre et plus vite que ça bande de bon a rien !! >>



Du haut du quai Pédro ordonna de quitter le port, la mer était calme, une condition optimal pour naviguer en toute sécurité. Pedro passa en revue tout les bon de commande des marchandise, il préfère les contrôler par lui même pour que aucune faute ne soit commise et que l'un de ses hommes soit inculpé ou accusé d'une faute commise par maladresse. Une fois qu'il fut terminer cette corvée il se dirigea vers le pont pour mieux admirer la mer. Justement cette mer était d'un bleu Azur, Cyan une couleur uni avec quelque reflet blanc, gris et bleu ciel. Pedro admira longuement la mer même si ce n'était pas son élément de prédilection il sentait presque aussi bien dans l'eau qu'avec la terre.

<< Colonel Attention une énorme tempête se prépare regardez le ciel il est noir comme du charbon c'est jamais bon signe>>

<< Ok Merci de l'information ! Tous a vos postes et que sa saute !!! Déplier les voiles Aller plus vite !!!!! >>

<< Monsieur il serait possible que nous perdions des hommes pendant la tempête >>

Pedro regarda le ciel et fit une prières.... << Que l'avatar nous protège de cette tempête >>


La tempête était d'une telle violences quelle cassa le mat principale du bateau, des creux de 12 mètres se formait devant nos yeux, les vagues se brisait avec fracas sur la coque du navire, Deux se sont fait emporter par les vagues.

<< Hommes a la mer !!! Un Hommes a la mer !!!!! Lancer lui le canoe de secours >>

Mais aucun des hommes n'a réagit, Pedro se dirigea vers le navire de secours et coupa la corde avec sa dague pour que les hommes qui sont passés par dessus bord puissent remontés a bord du navire. Mais le bateau se fit éjecter a plusieurs kilomètres plus loin par la force des vagues elle ne leur laissais aucune chance de survis Les meubles sur le navires virevoltaient telle une feuille de platane qui volait au vent. Pedro ne supportant pas de voir ses hommes mourir il sauta a l'eau, il plongea tête la première dans l'eau ! Il nagea longuement et enfin il trouva ses hommes il était exténuer il s'agrippait temps bien que mal au mât du bateau qui avait été casser quelques minutes avant ! Deux heures plus tard il étaient remontée a bord du navire !!!

Une fois la tempête passées


<< Réunion dans 5 minutes dans mon bureau tout les hommes sont concerné >>

<< Oui Colonel >>

<< Je vous félicite pas Messieurs quel acte de courage de votre part !!!!! Deux de vos confrères, compatriotes de la terre est entrain de mourir vous trouvez même pas le moyen de les sauver !!! Vous êtes que des lâche, c'est petit de votre part, Minable ............ enfin il y a pas de mot. C'est moi Moi qui est été les sauver !!! >>


<< Vous voulez un médaille Monsieur ??? Certe c'est un acte Héroïque de votre part mais tout cela me paraît entièrement normal>>

<< Bha.... Vous aviez cas aller les sauvés Vous !!!!! >>

Le perturbateur ne savait plus quoi dire il était bouche-bé......


<< Monsieur nos stock de nourriture son presque a vide >>

<< Ok, Si je m'en souviens bien nous sommes pas très loin d'une base millitaire là nous pourront nous approvisionner en nourriture.

Mettons le CAP A Tribord Directions la base militaire D'Hilouloa >>


Plusieurs jours plus tard !!!

Pedro et tous son équipages était enfin arriver a destination, Il déscenda du bateau, deux garde royale était devant et se mirent sur les genoux signe de politesse.

<< Relevez vous messieurs >>

<< Que désirer faire ici Colonel ?? >>

<< Je dois parler a L'amiral Chan ! >>

<< A Vos Ordres suivez Nous ! >>

Pedro passa par plusieurs mur de pierres, par des Bui-Bui rempli d'alcooliques. Et nous fut enfin arriver dans un tout petit bureau mais luxueux malgré tout.

<< Pedro !!!! Que c'est bon de te revoir après temps d'année tu en as des chose a me conter depuis tout ce temps >>

<< Chan !!! Et bien écoutes >>

Il parla pendant de longues heures

<< Et voilà comment je suis devenue Colonel de la Marine Royale >>

<< Mais dis moi que viens tu faire Ici ?? >>

<< Mon équipages et moi sommes a court de nourriture et nous pension que tu pouvait nous dépanné si cela na te gêne point ?? >>


<< Quel idiot tu es Bien sûr que non cela me dérange point !!! Prends tout ce qui te plaît Ici !! >>

<< Merci C'est très gentil a toi >>

<< Cela est tout a fait Normal d'aider des amis quand il sont dans le besoins >>

<< Vous avez entendus Vous pouvez prendre tout ce que vous avez besoins Alors servez vous !!!!!!!!!!!!!! >>







( HRP: Désoler du retard j'étais puni d'ordinateur jusqu'à cette après-midi et l'inspiration me manquait)

Revenir en haut Aller en bas
Kaïla
***
***
avatar

Féminin Age : 33
Messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2010

RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan Jeu 12 Mai 2011 - 5:34

Le bateau partit quelques minutes à peine avant que l'ancienne artiste de cirque n'ai trouvé un bon coin dont le confort était suffisant et qui cachait aisément sa présence aux endroits les plus passants. En plus, à son grand bonheur, elle était entourée d'un tonneau de vin et d'un autre contenant de l'eau potable. Par contre, pour ce qui est des vivres, elle ne devait manger que le minimum absolu pour s'assurer que sa présence ne serait pas remarquée et devait s'aventurer dans la cale du navire pour aller voler parfois un morceau de pain, parfois un morceau de viande séchée, le nécessaire pour survivre.

À peine une journée suivant le départ du bateau du port du royaume de la terre, de violents tremblements assaillirent la coque, signe qu'une violente tempête faisait rage à l'extérieur. Les connaissances navales de Kaïla étant très limitées, elle ne trouva rien d'autre à faire que croiser les doigts. La force des vents et des vagues était de plus en plus inhumain, des fuites commençaient à retentir ici et là sur les murs et le plancher de la cale. Les marins étaient occupés à s'occuper du désastre sur le pont et du mat qui, semblait-il, était cassé. Kaïla fit donc de son mieux, se remémorant ce que son frère Slyed, menuisier et ééeniste, lui avait montré quand elle était gamine. Elle réussit donc tant bien que mal à l'aide des outils qu'elle put trouver à reboucher la plupart des fuites. Ce faisant, un trou plus gros que les autres se forma et avala dans les flots une partie des réserves de nourritures et de boissons. C'est instinctivement qu'elle utilisa sa maîtrise pour bloquer les flots qui entraient à grand débit dans la cale.

Une fois la tempête terminée, les fuites avaient été bouchées et Kaïla avait retrouvé sa cachette, mais les vivres avaient été perdues à jamais. Ce manque significatif de nourriture et de boissons était un problème de taille qui devait être réglé par une escale dans un autre port du royaume de la terre.

Une fois le bateau au port, Kaïla ne sachant trop quoi faire sortit de sa cachette pour explorer le port, mais le bateau devait toujours rester en vue pour s'assurer qu'il ne reparte pas sans elle, aussi clandestinement qu'elle était parmi les soldats de la marine royale. Elle voyait entrer après un moment de nouvelles cargaisons de vivres et des tonneaux contenant des boissons diverses et une idée lui vint en tête pour réintégrer le navire en toute discrétion.

Elle suivit discrètement, mais sans se cacher la provenance de la cargaison où elle trouva aisément un tonneau vide qu'elle n'eut aucun mal déplacer vers les autres et à entrer à l'intérieur pendant qu'un homme arborant des grades de la marine de la terre donnait des ordres précis aux employés. Sa très petite taille, son corps fin et sa capacité à se contorsionner lui fut d'une très grande aide. Elle était donc plus ou moins confortablement assise quand une secousse parcourut le tonneau.


- Il est un peu lourd celui là tu ne trouves pas?
- C'est toi qui es faible, Mouche. avance!


Elle était soulevée par deux gaillards et failli s'étrangler au commentaire désobligeant de l'homme aux manières rustres concernant son poids. Elle fut soulevée et transportée ainsi pendant quelques minutes, sentant clairement les dénivelés causés par les escaliers qui menaient la réserve au port, la passerelle qui menait le quai au bateau et les escaliers qui descendaient vers les cales caractéristiques qu'elle connaissait déjà. Par contre, exceptionnellement pour cette fois, les tonneaux furent laissés sur le pont. En effet, le voyage avait déjà pris du retard et ils devaient larguer les amarres le plus rapidement possible s'ils voulaient rattraper le temps perdu. C'est donc alors que le bateau s'en allait paisiblement sur une mer calme que les marins se mirent à l'entreposage des vivres à la calle.

Si ce n'avait été la maladresse de l'homme de bord rustre, tout se serait parfaitement bien passé et le voyage aurait pu continuer sans embûches, mais au grand désavantage de Kaïla, il trébucha dans les escaliers et échappa le tonneau dans lequel elle se trouvait. Sa cachette de bois éclata en plusieurs morceaux, laissant une jeune femme arborant les couleurs du feu. Ses cheveux blonds et ses yeux rouges en disaient long sur ses origines et en à peine quelques secondes, elle fut prise par deux hommes musclés qui lui tenaient chacun un bras et bousculée tout au long du passage vers le capitaine du bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan Jeu 12 Mai 2011 - 19:40

Après avoir fait escale au port de la Terre, Nous repartons en route. Je me dirigea vers mon bureau, j'étais de bonne humeur.

<< Colonel Nous avons Passager clandestin une femme et d'après ses habits c'est une fille du feu >>

<< Apporter la Moi Aller plus vite >>

<< C'est elle Monsieur >>

<< Assiez là sur une chaise !!!! >>

<< Qui êtes vous ??? >>

<< Je suis Kaïla, Une fille du feu >>

<< Ton âge, Ta Profession, Et tout Le tralala Habituelle >>

<< Unkido Kaïla, Acrobate et Cracheur de feu !!!! Nation du feu !! >>

Très bien jeter la par dessus bord !!! dit Pedro mais un soldat fit une remarque très utile la jeter par dessus bord serait une belle bêtises, Il faudrait mieux la garder dit-il et la ramener au Royaume dès que notre voyage serait terminés. Pedro garda donc la jeune fille a ses côtés elle était très jolie, de petite taille mais jolie elle avait la peau très pal très rare dans la nation du feu. Elle avait e jolie cheveux blond une couleurs sublime une couleurs Or. Tout de suite Pedro est tomber sous son charme. Il décida de partir et de laisser la jeune fille seule ! Pedro devait aller parler a l'un de ses Amis sur le bateau Pedro joua au carte et buvat de l'alcool pendant une bonne partit de la nuit c'est son amie qui le ramena sur son lit. Il se reveilla avec un mal de crâne Horrible, il s'assis un moment le temps de décuver. Il se posait une question. Qu'allait t-il faire avec cette Jeune fille du Feu ?? Seul L'avenir nous le dira !


(HRP: Désoler C'est très court Mais l'inspiration me manque )

Revenir en haut Aller en bas
Kaïla
***
***
avatar

Féminin Age : 33
Messages : 742
Date d'inscription : 02/08/2010

RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan Ven 13 Mai 2011 - 6:55

En plus des douleurs provoquées par la chute et le bris du tonneau dans lequel elle se trouvait, le traitement que lui réservaient les deux gaillards du navire n'était pas de tout repos. C'est donc malmenée de la sorte qu'elle fut amenée devant le plus haut gradé du bateau soit le colonel. Tout de suite, elle y décela des caractéristiques communes avec Ban Gio, le chef du Daï Li qu'elle avait déjà rencontré antérieurement et son aventure avec lui demeurait désagréable dans sa mémoire.

Pendant l'interrogatoire, elle conservait une attitude intègre et rebelle qui lui était caractéristique, clamant haut et fort ses origines du feu sans mentionner une seule fois sa maîtrise faible mais présente de l'élément aqueux. D'ailleurs, ce fut une excellente idée de la jeter par dessus bord car elle était certaine qu'elle survivrait ainsi immergée dans son élément. Mais l'intervention de celui qu'elle croyait être le second lui assurait un voyage sans soucis vers la capitale de la nation du feu.

La jeune artiste avait remarqué le regard étrange que lui portait le capitaine. Ce genre de regard que bien des hommes lui lançaient souvent qui pouvait paraître pervers, mais qui flattait l'ego de la femme qui aimait attirer l'attention de n'importe quelle manière que ce soit. Elle pouvait imaginer l'intérêt que Pedro éprouvait à voir ses cheveux blonds, son visage aux traits fins, sa peau blanche et satinée. Comme plusieurs hommes avant lui qui avaient rêvé lui toucher la peau, passer sa main dans ses cheveux et plonger ses yeux dans les siens, le capitaine, par ses regards en coin démontrait les mêmes signes de désirs. Cette réaction lui faisait du bien. Il était mignon et dirigeait avec une poigne de fer les hommes à son commandement. Dès le départ, ces qualités étaient appréciées de Kaïla. ce n'était pas son genre d'utiliser son corps et de jouer avec les sentiments des gens pour obtenir ce qu'elle désirait, mais la situation pourrait s'envenimer et cette arme était la seule à sa disposition pour passer à travers ce voyage.

Aucun ordre précis n'avait été donné pour la prisonnière, mais Pedro ne semblait pas la quitter des yeux. Elle était pour ainsi dire sous vigilance constante.

Seulement, à un moment, il dût se séparer de sa prisonnière pour une rencontre officieuse avec un ami. À ce moment, Kaïla fut permise de déambuler seule sur le bateau,mais elle voyait bien que les marins gardaient toujours un oeil sur elle. Elle passa donc son temps àa la proue, laissant divaguer son esprit entre l'esprit des océans et celui de la lune. Elle se surprit à leur adresser une petite pensée, quelque chose entre une vague demande et une prière, implorant silencieusement de lui permettre de sortir de là. Puis, réalisant le ridicule de sa réaction, elle tourna le dos à l'astre nocturne qui formait un parfait croissant dans le ciel étoilé.

Elle se dirigea lentement vers sa chambre, mitoyenne à celle du capitaine. Il s'agissait en fait d'un petit cagibi contenant un lit rustique en paille et un pot de chambre. Alors qu'elle essayait de dormir, des bruits étranges lui parvenaient de la chambre du capitaine. Il venait évidemment de rentrer de sa petite soirée avec son ami et semblait mal en point.

Kaïla se leva et traversa vers la chambre voisine pour s'assurer que tout allait bien. Elle ne voulait pas que le capitaine ne meurt et que le crime passe sur sa faute! Il tentait désespérément de se rendre à son lit, tâtant tant bien que mal les objets qui l'entouraient et fredonnant une chanson grivoise que Kaïla connaissait bien.

Doucement, elle l'aida à se diriger vers son lit et le laisse se coucher tout habillé. Connaissant bien les remèdes contre le lendemain de veille, elle lui versa un grand verre d'eau et le força à le boire en entier pour éviter qu'il ne souffre de déshydratation dans son sommeil. Quelques secondes après que sa tête n'eut touché l'oreiller, le son profond de sa respiration laissa s'échapper quelques ronflements caractéristiques.


Quand je suis dans cet état, pensa-t-elle, ce que j'aime bien c'est...

Parcourant la pièce du regard, elle trouva ce qu'elle cherchait. Elle imbiba une petite serviette d'eau fraîche et épongea le front du capitaine. Quelques minutes plus tard, elle s'endormit à son tour. Si elle en avait eu conscience, elle aurait maudit le côté d'elle qui voulait tant prendre soin des gens. Son sommeil fut dérangé par une main qui s'agitait doucement dans ses cheveux.

- Hé, fille du feu, réveille-toi!
- hmmmghmm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan Lun 30 Mai 2011 - 18:03

Après Réveiller La jeune fille, Pedro lui apporta un petit déjeuner, un copieux petit déjeuner même. Avec des pains au chocolat, des cookies, du pain et de la confiture de Fraise. La jeune dévora tout en quelques seconde a peine. Pedro surpris par cette rapidité de manger lui apporta un deuxième petit déjeuner. Qui quelques minutes plus tard état déjà dans l'estomac de la fille du feu. Pedro cherchait a plaire a la jeune femme, il la draguait en quelques sorte. Pedro sortit de la Pièce, entra dans un sombre Bureau avec un bougie qui était tout fraîchement allumer. Il prit une Plume, sortit son encre. Trempa la Plume dans l'encre et se mit a écrire une Lettre D'amour a sa bien aimée. Il lui commenda des Roses, lui acheta des parfum. La fille du feu en profitait a coup sûr lui dit quelques soldat qui avaient eu un passé douloureux en terme d'amour. L'amour rend Aveugle dit le célèbre Proverbe et Justement là Pédro est Fou Amoureux de la Jeune Fille, et il ferait n'importe quoi Pour elle donc cette femme en profite, elle sait qu'il ne peut Rien lui refuser.


La jeune Femme ne semblait point toucher par les écrit de Pédro. Elle restait Même indifférente, elle a même Brûler cette Lettre D'amour. Pédro Vexé Couru dans une Pièce et demanda que l'on le dérange pas pendants quelques instant le temps de se remmètre les idées en place. 15 Minutes Plus tard, il sortit dehors et commença une nouvelle entrainement de la maîtrise de la Terre. Il lançait des cailloux en Hauteur et il s'amusait a les Prpuslser dans les airs tuants Quelques oiseaux au Passage. D'un coup un des cailloux est malheuresement retombé sur le tête de Pédro sonné, il tomba au sol écraser comme une crêpes....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Coup de foudre sur l'océan

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: