Partagez|

Nous ne sommes que vent

Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Nous ne sommes que vent Mar 1 Mar 2011 - 1:55

Un état supérieur
L'état dans lequel nous ne somme que vent.
L'état dans lequel nous sommes libres, libres de pensée, libres de préjugés.
L'état dans lequel le passé se dévoile, nos ancêtres ouvrent les portes de leur histoire.


Tant de souffrance et de déchirements avaient vécu le peuple des nomades de l'air, c'était palpable, c'était tangible dans l'air stagnante du temple de l'Est et chaque fois que Viiki se mettait en position de méditation, elle devait traverser ce moment douloureux de l'histoire pour atteindre l'état supérieur dans lequel elle se sentait si bien et ne faisait qu'un avec son environnement. C'était plus fort qu'elle, elle devait se fermer les yeux, masquer ses sens pour éviter de voir et de ressentir ces traces du passé qui a bien failli coûter la vie à son peuple avant même sa naissance. Dès qu'elle se permettait un regard, une boule de tristesse infinie se créait au fond de son estomac et obstruait le passage interne de son chi.

Ce matin-là, Viiki n'avait pu atteindre cet état de méditation profonde qu'elle n'atteignait que rarement. Des images de massacres lui avaient immédiatement fait ouvrir les yeux. C'était le genre d'image qui la suivait sans cesse de ses rêves à ses méditations, des images qu'elle voulait laisser derrière elle sans nécessairement les oublier car ils étaient une partie de la mémoire collective des nomades. Cette histoire, bien que douloureuse, devait être laissée derrière et voir de l'avant. Le nouvel avatar en aura beaucoup sur les bras pour maintenir l'équilibre déjà précaire. Leur peuple pouvait sommes toutes être fiers d'avoir compté parmi leurs rangs un si grand homme!

Prenant son panier, elle entreprit sa cueillette de champignons sauvages pour le souper communautaire du dojo dans lequel plusieurs nomades participeraient et qui aurait lieu le soir même sur l'esplanade. Viiki vivait des jours heureux loin de l'insouciance générale, préférant de loin s'affairer aux tâches du dojo et prendre soin de la relève autant sur le plan maîtrise des éléments que sur le plan harmonie et entraide citoyenne. Ces derniers, encore plus que de puissance, avaient besoin d'intégrité et d'introspection. L'heure n'était plus aux guerres, elle l'avait déjà trop souvent été.

Perdue dans ses pensées, le panier plein, Viiki s'arrêta pour regarder un nid d'abeilles pendu à une branche d'arbre. La vue de ces bestiole la fit sourire. Une communauté complète où chacun faisait sa part et contribuait au bien-être collectif. Elle se tenait là, en plein centre d'un chemin d'où elle pouvait entendre l'agitation périurbaine, à fixer une simple ruche, les yeux perdus dans le vide et l'esprit ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» "Toto, j'ai l'impression que nous ne sommes plus au Kansas."
» Nous ne sommes qu'ombre et poussière de Lyndsay Faye
» SOMMES NOUS EGAUX DEVANT LA MORT?
» Nous ne sommes pas trop nombreux !!
» Nous ne serons jamais des héros de Jouvray et F/G Salsedo
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: