Partagez|

Une escorte épineuse. <Terminé!>

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Kalae
*******
*******


Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Jeu 3 Mar 2011 - 19:26

L'attitude du maître du feu était hésitante, comme si il avait peur de parler. Nasso était entouré de mystère depuis son retour, aussi en avais-je très vite déduis le sujet qu'il avait tenter d'aborder avec difficulté.

-C'est à propos de la nuit dernière, n'est-ce pas? Que t'est-il arrivé Nasso? Dis le moi. L'avais-je interroger en le revoyant disparaître, me laissant seule dans cette mission.

L'homme détourna lentement le regard de la lune, plongeant son regard émeraude dans le mien. Il prit une petite inspiration avant de pousser un soupir comme décider a parler.

-Je sais que seul l'Avatar en est capable mais me croirais-tu si je te disais que j'avais rencontré des Esprits, dans leur monde. 

Nasso n'avait pas baisser le regard et avait toujours ses yeux posés sur moi attendant une réponse. Nous nous étions regarder ainsi pendant quelques longues seconde l'une prise entre la surprise et la réflexion et l'autre attendant sa réponse presque impatiemment. J'avais finalement affiche un discret sourire que le maître du feu prit en premier lieux pour une moquerie.

-Je savais bien que c'était une idée stupide. Avoua-t-il en détournant le regard honteux. Oublie ça.
-Non, non! Je te crois Nasso. Avais-je répondu en tournant son visage pour à nouveau capter son regard. Je te crois...

le maître du feu resta silencieux,d'abord surprit puis soulager.

-Comme tu l'as dis, l'avatar est le seul à aller dans le mondes des esprits de sa proposer volonté, et même si nous nous ne pouvons nous y rendre, peut-être que les esprits peuvent le décider à notre place. Raconte moi ce que tu as vu.

Nasso expliqua dans le moindre détail ce qu'il avait vécu depuis le moment où il fut mit à l'écart par l'une des plantes carnivores qui nous avait attaquer. Il fut emporter sous terre et une fois revenu à la surface et son ennemi vaincu, un voile noir l'enroba jusqu'à plonger son corps et de esprit dans un lieu étrange. Il tenta au mieux de toute expliquer et de tout décrire. Il venait d'atterrir dans un monde noir, sans bruit, vide de vie et où les maîtrise des éléments était impraticable.

-Une voix malveillante sous la forme d'une force invisible et surhumaine, semblait vouloir s'en prendre à moi. Pendant plusieurs heures il s'acharna, le combat était impossible mon adversaire était aussi insaisissable que le vent. Jusqu'à ce que, une lumière aveuglante et pourtant si rassurante n'apparaisse. « Valkar! Trouve Valkar! » Voilà les mots qu'elle m'a dit. Tout de suite après son apparition j'ai fais brutalement et douloureusement éruption dans notre monde, je pense que c'est elle qui m'a sortit de cet enfer.
-Elle?
-J'ignore qui elle était, ou quel esprit pour être exact. Mais sa présence était douce et réconfortante.

Il y eu un silence, notre regard se tourna à nouveau vers le ciel dominé par l'astre lunaire. Peut-être avait-il fait la rencontre de la princesse dont il venait d'entendre l'histoire. Nous ne pouvions pas l'affirmé, l'esprit ne s'était pas présenter et n'avait prit aucune forme figurative pour paraître humaine aux yeux du maître du feu.

-Et qui est ce Valkar? Avais-je questionner en reposant les yeux sur le commandant.
-Je l'ignore, je n'ai jamais entendu parler de cette personne.
-C'est plutôt étrange.

Le calme de cette soirée fut briser par une légère secousse. Le tremblement de terre ne dura une bonne dizaine de seconde, réveillant les militaires qui n'étaient pas de gardes et qui avaient déjà trouver le sommeil. D'abord sur nos gardes nous nous demandions quel malheur allait s'abattre sur nous. Lorsque la secousse prit fin le calme revint, et bizarrement c'est le calme qui réussit à nous surprendre. Peut-être n'était-ce qu'une simple secousse, ne voyant aucun autre signe étrange pour le moment, nous avions baisser nos gardes, les militaires se rendormirent et Onzu II et Shiro reprirent tranquillement leur garde.
Après avoir souhaiter une bonne nuit au commandant je l'avais laisser seule face à l'astre lunaire tandis que j'étais partis pour quelques heures de sommeil près du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Ven 4 Mar 2011 - 21:24

Le fils du feu avait été sceptique quant à révéler ses dires à la jeune femme car elle était d'au moins dix ans sa cadette, bien que d'un naturel confiant dans ce qu'il vivait, lui même n'était pas sûr de pouvoir se croire alors une personne plus jeune et qui ne l'avait pas vécu? Quoi qu'il en soit, l'agréable et douce jeune femme se montrait des plus compréhensive. Le maitre du feu en était même venu à se dire que ça n'était peut-être pas si fou?

Le maitre du feu ne tarda pas à rejoindre tous les hommes et Kalae endormis malgré la secousse qui avait eut lieu quelques minutes plus tard, à présent, il était important de dormir pour pouvoir attaquer la dernière journée de voyage, qu'il espérait qu'elle serait calme. En posant sa tête, sur un coussin improvisé, il ne pouvait s'empêcher de réfléchir à ce qu'il avait vécu, à l'Avatar. Ce dernier, à un âge adulte, aurait certainement pu résoudre toute cette histoire mais il ne devait être âgé à l'heure actuelle que de quelques années, la mort de l'Avatar Aang laissait à penser que si le cycle avait été respecté, le prochain Avatar était un maitre de l'eau. La maitresse de l'eau ne devait pas en savoir d'avantage sur son identité, seul les sages de l'eau était garant officiellement de l'Avatar jusqu'à ses seize ans. Ces pensées l'empêchèrent un temps de fermer les yeux mais la fatigue accumulée reprit le dessus et finit par l'emporter dans le monde des rêves où parfois il était face à de réelles dichotomies mais bien souvent, ces dernières le menait dans des positions dithyrambiques.

La nuit fut des plus calmes, Kalae et Toru se levèrent pour prendre leur tour de garde sans un mot, la jeune femme et l'archer n'aurait pas refusé de dormir quelques heures en plus mais c'est avec beaucoup de sérieux et sans un mot qu'ils accomplirent leur devoir. Le prisonnier, censuré à l'aide d'un bâillon, était calme, il avait abandonné toute espoir de pouvoir prononcer le moindre mot et ce n'était pas pour en déplaire à nos amis. Kazuo gêné par son épaule et plus que rassasié en repos se permit de se joindre à Kalae et Toru vers la fin de leur garde. Il disparu à l'avant de la calèche sous un motif totalement factice.

Les poignets du prisonnier était à vue de l'archer, il pouvait constater que durant la garde de Shiro, L'homme avait essayé de forcer sur ce qui le liait les mains dans le dos grâce à des traces rougeâtre à ce niveau que la lumière du feu vacillant révélait de temps à autre. Il en ferait certainement part au commandant à son réveil, un petit bruit de craquement de branchage interrompu ses pensées. Il se retourna avec hâte arc et flèche prêt à faire feu.

" Bouh! " dit le jeune Kazuo d'un air agar, les mains en l'air, alors que la pointe de la flèche de Toru était à quelques centimètres de son visage.

Le jeune fils du feu avait eu l'idée de faire une blague à l'archer en se déguisant à l'aide d'objet loufoque et de quelques plantes telles des poireaux sauvages ramassés autour du campement mais il avait choisi la mauvaise personne car l'homme était un expert dans ce qui est d'anticiper les "surprises". Une fois constaté qu'il n'y avait aucune menaces réelles, l'homme se rassit en posant son arme à ses côtés tandis que Kazuo dépité remettait en place toute sa panoplie.

Mis à part ce petit événement, après un nouveau changement de garde et bien qu'Onzu II ait quelque peu ronchonné au réveil, tout le reste de la nuit se déroula sans encombre. Ainsi, les précautions adoptés par la troupe avaient été efficace. Le réveil fut provoqué par les lueurs du soleil père qui par la légèreté de ses rayons encouragea les hommes et Kalae qui sommeillaient à ouvrir les yeux.

" Un grand jour se lève Soldats! Aujourd'hui, Omashu va nous ouvrir en grand ses portes. " S'exclamait le commandant Lumens qui avait bondit sur ses jambes, ressourçait par une douce et agréable nuit.

Son enthousiasme, le maitre du feu essayait de le communiquer sans l'afficher avec excès, mais en voyant la tête de l'assassin toujours bâillonné, la maitre du feu ne pouvait s'empêcher de l'exprimer avec un sourire jubilatoire. Il ne manquerait pas d'alerter les services de sécurité d'Omashu sur les mesures de sécurités à adopter tous les soirs, une chose lui restait néanmoins à découvrir: Qui était Valkar? et que pourrait-il faire de plus?

Une nouvelle fois, quelques fruits, leurs derniers, firent offices de petit déjeuner et c'est prestement que le groupe de missionné reprit la route après que chaque homme ait fait son rapport de garde au commandant. Kalae, à présent dans la confidence sur la dimension encore plus sombre qui entourait le prisonnier, fit elle aussi son rapport et c'est avec quelques appréhensions qu'elle prit elle même place sur la calèche.

Le convoi reprenait ainsi la route, inconscient que plusieurs kilomètres plus loin, des hommes, responsables du "tremblement de terre" les attendaient de pieds fermes avec une stratégie bien huilé. Leur objectif, libérer le prisonnier et ne laisser aucun témoin, tels été les ordres qu'ils avaient reçu de la part d'une organisation encore méconnue mais gagnant en puissance: La Jonque Noire, qui voyait dans cette mission le moyen de donner une raison aux nations à cesser le dialogue.

__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Mer 9 Mar 2011 - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Sam 5 Mar 2011 - 16:51

Nous avions reprit la route depuis quelques minutes, reposés. Nous venions de passer notre véritable première nuit tranquille, aucunes attaques, aucunes manifestations démoniaques. Les précautions prise par Nasso avaient semblent-elle portées leurs fruits.

Une fois le soleil levé, le prisonnier avait été libéré de son bâillon et de ses chaines, l'expérience de ces dernière jours nous avait appris que c'était principalement lorsque l'astre d'or disparaissait que les pouvoirs surnaturels de l'assassin se manifestaient.

La route avait depuis hier séchée est désormais plus aucuns nids de poules ne perturbait notre voyage et ne bloquaient les roues de la diligence. Connaissant désormais la place que nous occupions lors des voyages nous nous étions vite placé et Toru avait reprit sa marche à l'avant du convoi pour avertir toutes attaques surprises.
Kazuo avait désormais retrouver toutes ses couleurs, et étant assise a coté de lui j'en avait profiter pour examiner son ancienne blessure. Les bandages lui firent retirer, la plaie était maintenant refermé et cicatrisait gentillement. Le jeune et inexpérimenté maître du feu pouvait maintenant effectuer ses mouvements sans problèmes mais si un léger tiraillement était encore perceptible.

Nous n'étions plus qu'a une heure de voyage de la ville d'Omashu et c'est avec impatience que nous attendions de voir les portes de la ville. Seulement sur le chemin, Toru s'arrêta net et demanda le silence. Son ordre fit immédiatement exécuté et l'archer traqueur pu tendre l'oreille.
Il s'accroupit et posa sa main à plat sur le sol, prenant quelques morceaux de terre humide dans sa main avant de la frotter entre ses doigts et de l'examinée avec attention.

- Qu'est-ce qu'il y a? Demanda Kazuo en brisant le silence.
-Chutt! Rappela Shiro la main sur son épée.
-C'est étrange. Répondit l'archer perplexe avant de détourné son regard vers quelques empruntes de pas fraiches. On dirait qu'un groupe de peut être quinze ou vingt personnes environ se dirigent toutes dans la même direction que nous... pourquoi un groupe si important emprunterai le même chemin que nous.
-On s'en fou qu'un groupe de paysant suive le même itinéraire que nous! Lança Onzu en balançant une main en arrière impatient. Continuons, plus vite nous serons arrivé, plus vite nous serons débarrassé.
-Attendez! Ordonna Nasso pour calmer le soldat caractériel et sachant que si Toru divulguait ce genre d'information ce n'était pas anodin.

L'archer traquer se releva doucement, sortit son arc de l'épaule et y arma une flèche, Shiro ne perdit pas un instant pour sortir agressivement son arme. Que se passait-il? Voilà quelques minutes que les deux experts étaient sur leurs gardes.
Le convoi avança tout de même avec méfiance et une fois arrivé en haut de notre petite colline, nous fûmes stopper par un mur fait d'hommes alignés et qui semblaient nous attendre depuis quelques temps.

-Qu'es-ce que... ?

Nous n'avions pas eu le temps de nous poser d'avantage de questions que la horde d'inconnus nous chargea. Des mercenaires? Des villageois? Des fous? L'incompréhension était totale.

-Protégez le convoi! Lança Nasso en sachant que la principale cible de cette attaque ou de cette tentative de sauvetage était Wang Emdeiher.

Les quatre militaires descendirent des chevautruches pour riposter face à leur ennemis tandis que Kazuo s'empara des rênes et ordonna au rhino-komodo de prendre la fuite. L'accélération fut brutale, et je m'étais rattraper de justesse. Quelques hommes réussirent à s'emparer des barreaux de la cage et trainèrent eux aussi emporté par le convoi que Kazuo cherchait a tout prix d'écarter de cette embuscade.
C'est durant ma chute rattrapée de justesse que j'avais aperçu ces inconnus désespérément accrocheés qui tentaient de stopper la diligence. J'ignorais qui ils étaient, ni ce qu'ils voulaient mais ils entravaient notre mission et rien que cela faisait qu'eux des ennemis.
Sans demande à Kazuo de ralentir, j'étais monté sur le toit, tentant de garder l'équilibre pour rejoindre la cage et d'arriver jusqu'à ces gêneurs pour nous en débarrasser. Seulement prit par la précipitation Kazuo était brutal avec les directions qu'il ordonnait de prendreàa l'animal et les changements de directions brutal ou les quelques sauts du au sol irrégulier n'étaient pas rare...
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 6 Mar 2011 - 0:50

Le convoi s'était à nouveau scindé en deux, la diligence transportant la cargaison pour Omashu avait foncé dans la foule et était partie devant, pendant que les autres s'occupaient des assaillants. Cette attaque n'avait rien à voir avec la précédente, les hommes semblaient davantage coordonnés, cela se fit ressentir dès les premières secondes de l'affrontement, pendant que les hommes avait entamé leur charge, deux hommes avaient tiré des flèches en hauteur afin d'atteindre nos missionnés avant l'arrivée des hommes au corps à corps.

Fort heureusement, l'archerie contre Nasso et ses hommes n'avait posé aucun problème, Toru s'était mis aux arrières pour décocher à son tour des flèches tandis que Shiro et Onzu II faisaient preuve de leur courage en participant directement à la mêlée et que Nasso, dépourvu d'armure, démontrait à nouveau ses talents de maitre du feu avec cette fois-ci plus d'agilité dans ses mouvements.

Très peu de temps s'était écoulé quand les hommes restés en arrière entendirent un bruit des plus inquiétant en provenance de la direction empruntée plus tôt par la diligence. Le pire était à craindre, Nasso encourageait ses hommes à pousser vers l'avant leur ennemi afin de gagner en visibilité sur les environs. L'utilisation de petites déflagrations répétées en alternant les mains étaient relativement efficace bien qu'assez sommaire, le maitre du feu faisait en sorte d'accélérer la cadence afin de donner une impression à l'ennemi d'être en position de plus en plus inférieure et ainsi les forcer inconsciemment à reculer. Ces attaques rencontraient fréquemment les armures de ces ennemis qui ne tardait pas à revenir à la charge lorsque Nasso ne les achevait pas. Shiro utilisant deux lames affutées contenait à lui seul huit hommes qui avaient à plusieurs reprises tentés de l'encercler mais qui sans savoir comment avait déjoué toute leur tentative. Onzu II de son côté semblait faire de son mieux avec son sabre mais il lui était bien souvent nécessaire de faire quelques pas en arrière et c'est la couverture de Toru qui lui permettait bien souvent de faire reculer à nouveau les ennemis.

Un homme à l'arrière semblait avoir constaté la reculé trop hâtive à ses yeux de ses hommes et deux hommes qui semblaient être ses gardes du corps à la façon dont ils s'assuraient de rester à sa proximité furent envoyés en avant. Juste avant que ces derniers n'entre en jeu, la vision en contrebas avait laissé apparaître aux yeux du commandant la diligence, où plutôt, un diligence renversée bien que toujours intacte. Il semblait qu'un maitre de la terre avait usé de sa maitrise pour la faire basculer en pleine course.

* Non! * pensait le maitre du feu en découvrant brièvement l'état du convoi, l'inquiétude quant à un hypothétique échec et à l'état de son amie l'avait gagné un instant.

Mais le maitre du feu n'eut pas l'occasion d'en voir davantage que son attention fut ramené aux deux hommes qui étaient à présent à quelques mètres de lui. La sécurité et la captivité du prisonnier était dès lors à remettre en doute, le combat devait prendre fin ou se rapprocher de la position de la diligence au plus vite afin de remettre tout en ordre et secourir les éventuels blessés.

L'un des deux hommes qui s'étaient joint au combat chargea directement et sans aucune retenue sur Shiro qui fut surprit de la dextérité de son adversaire avec des lames, tellement qu'au premier contact entre les siennes et celles de son adversaire, il fut obliger de lui concéder la première blessure. En effet, sa parade effectuée légèrement en retard avait laissé l'une des lames de son adversaire frôler sa joue et ainsi provoquer l'écoulement d'un petit filet de sang. Sans perdre un instant, il répliqua et cette blessure avait eu sur lui un effet dopant l'encourageant à être au meilleur de sa forme, néanmoins face au nombre et malgré l'appui de Toru qui oscillait entre lui et Onzu II, sa position ne faisait que stagner, l'avancé dans de telle conditions se révélerait des plus compliquées et c'était là l'espoir de celui qui orchestrer les mercenaires. Il lui fallait du temps, du temps pour extraire le prisonnier dont la cage était des plus résistantes et qui était ardemment protégée par Kalae et Kazuo encore secoués par leur chute du convoi lors de son renversement.

Le deuxième homme, encore à une distance raisonnable de Nasso, s'était stoppé un instant face au maitre du feu qui venait de mettre fin au jours de la moitié des hommes qui lui avait été attribué en tant qu'adversaire, leurs regards se croisèrent après qu'il venait de faire reculer à nouveau l'un de ses opposants. Le regard de l'homme était des plus sérieux, il écarta d'une manière vif et très singulière au maitre de la terre ses jambes, puis d'un mouvement long et appuyé de ses bras vers les airs, il fit jaillir un bloc de roche hors de terre qu'il ne tardait pas à comprimer.

* Ils en ont tous après moi ces maitre de la terre! * Pensa le commandant Lumens qui ne pouvait que constater la maitrise de son adversaire qui ne tarda pas à lui expédier son boulet de roche en lévitation à pleine vitesse que le maitre du feu réussit à esquiver avec brio tout en projetant à son tour une attaque en direction de son nouvel adversaire mais aussi en direction de deux autres hommes à proximité.

Le bruit des épées qui se fracassaient les unes contre les autres retentissait et en était presque assourdissant, l'organisation de cette attaque avait à priori bien était préparé et tous les hommes avaient fort heureusement reprit des forces la nuit dernière qui leur serait bien utile dans cette affrontement qui semblait promis à être des plus éreintants.

" Du nerfs! " S'exclama Nasso aussi bien pour pousser ses hommes que lui même dans ce combat dans lequel ils se donnaient déjà tous à fond " Le convoi est compromis! Hâtons-nous d'en finir avec ses fripouilles. "

* Il en a de bonne! Je suis à fond, crétin! * Ne put s'empêcher de rétorquer intérieurement le jeune et fougueux Onzu II.

À la suite de sa brève prise de parole, il fonça directement sur le maitre de la terre le poing enflammé avec l'intention de lui asséner un coup des plus assommants mais le maitre de l'élément solide avait immédiatement déformé le sol devant lui, faisant monter une partie et descendre une autre rendant la charge du maitre inefficace et le forçant à revoir sa stratégie d'attaque pendant que Toru toujours en arrière avait réussi à se positionner de façon à voir tous les adversaires et avoir une vue sur la cage en contrebas.

" Ils sont en vie Commandant et le prisonnier est semble-t-il toujours captif! " S'exclama l'archer à haute voix afin que tous les hommes soient au courant de la situation. " Ils sont néanmoins eux aussi en proie à des assaillants! " Ajouta-t-il.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 6 Mar 2011 - 21:24

L'accident et le renversement de la diligence avait été brutal, le Rhino-komodo bloqué dans cette position couché et maintenue par ses sangles ne pouvait se relever tout seul étant donner que le poids de la diligence et de la cage en acier l'en empêchait.

Certains hommes accroché a la cage furent écraser par le poids de la structure métallique tandis que ceux qui survécurent au basculement brutal se relevèrent surprit. Kazuo avait réussit a se maintenir sur le convoi et était juste tomber sur le coté sans gravité. Lorsque le jeune maître du feu se releva il ne fut donc pas blesser, juste quelque peu secouer. Il contre-attaqua immédiatement nos assaillants en utilisant sa maîtrise, bien que encore maladroite et irrégulière dans sa puissance il réussit a maintenir les étranger a une distance raisonnable de la cage.

Quelqus mètres plus loin, je venais a peine de relever la tête de l'herbe, le choc avait été brutal et l'atterrissage bien plus violent que ce qu'il n'y paraissait. Cependant je devais me remettre vite sur pieds et défendre le convoi avec le maître du feu. J'avais douloureusement redresser la tête, comprenant que nous avions sûrement été chaviré par un maître de la terre. Utilisant un fouet d'eau pour éjecter nos assaillant nous défendions la cage avec ardeur.
Le sol se mit alors à trembler de la même intensité que la veille et le petit carré d'herbe sur lequel je me trouvais l'éleva brutalement faisant à nouveau sauter mon corps qui s'écrasa à nouveau sur le sol dur laissa s'échapper un cri de surprise puis de douleur lors de l'atterrissage.

Je m'étais relever le plus rapidement possible malgré les maux qui engourdissaient mon corps. Un maître de la terre solidement posé me faisait face. Son chapeau traditionnel du royaume de la terre lui cachait le soleil de ses yeux en plongeant son visage dans le noir.
J'ignorais comment allait les autres, ni si ils s'en sortaient et ne pourrait pas m'en soucier d'avantage pour le moment étant donner qu'un combat entre maître allait s'engager.

Grand et fort mon adversaire semblait entrainer au combat et peut être même professionnel dans le domaine a l'aura qu'il dégageait.

-Kalae!! Appela Kazuo comme pour demander de l'aide.
-Je ne peux pas, je suis un petit peu occuper. Lançais-je sans lâcher le maître de la erre des yeux. Je viens dès que j'ai fini.
-Tu n'ira pas le rejoindre poupée, ni maintenant, ni après.

L'homme d'un geste du poing envoya quelques morceaux de roches espérant m'atteindre. Les esquiver bien que fatiguant était une chose facile, quelque sauts sur le coté étaient nécessaire. Seulement le maître de la terre comprit très vite qu'il faudrait tenter une nouvel assaut. Quelques piques tranchant et extrêmement pointent jaillirent du sol a des endroit totalement imprévisible. La seule manière de ne pas finir empaler était de ne pas cesser de bouger, ainsi l'ennemi aurait beaucoup plus de difficulté a viser juste. Entre constamment en mouvement et éviter les objets tranchants qui sortaient du sol était très vite épuisant. Il fallait vitre contre attaquer pour stopper ce cinéma qui commençait à devenir dangereux. Très vite encerclée par un mur de pic mes esquive étaient réduite. L'un d'eau passa sous mon nez, l'autre derrière mon dis, un second qui avait jaillit légèrement inclinée passa sous mon bras. Je m'étais tordu dans tous les sens pour echapper aux morceau de rock et la position dans laquelle je me trouvais était désormais aussi ridicule que difficile à tenir.
Je me devais d'agir rapidement, ainsi privée de mouvements je devenais une proie facile. Mes poignets libre la maîtrise de l'eau m'étais encore possible, une bulle d'eau chargea mon ennemi et s'écrasa sur sa tête avant d'emprisonner son visage dans la glace. Il fit quelques pas ne arrière tant de s'ôter la glace et tandis que les assauts des piques de roches avaient cesser j'avais pousser un petit rire nerveux, sans cette intervention in extremis, l'attaque suivante aurait pu m'être fatale.

De son coté la maîtrise de Kazuo se faisait de plus en plus faible, en effet son manque d'expérience faisait que la réserve de Chi du militaire s'épuisait rapidement et sa maîtrise serait de moi en moins efficace.

-KALAE!! Rappela Kazuo pour rappeler qu'il avait besoin d'aide urgemment.

Son appel ne réussit pas à capter mon attention trop adsorber a attaquer mon adversaire en ripostant avec des piques de glaces. Le maître de la terre réussit a s'enlever la glace sur son visage au point de s'être abimer la peau a quelques endroit de par la violence de ses gestes. Esquiver les morceaux de glaces fut une gêne pour le maître de la terre aussi il cessa ses attaques pour à son tour pour esquiver les morceaux de glace qui le chargeaient, et ainsi, je pu sortir de ma situation délicate en me faufilant entre les piques de roche.
Ma réserve d'eau était restreinte, la gourde que je portais sur moi était bientôt vide, les morceaux de glace bien que pratique se perdaient souvent sur le sol et l'eau était donc perdue jusqu'à ce que je lui redonna sa forme liquide dès que le temps me le permettait.
Le maître de la terre fut rapidement agacé par ce petit jeu d'esquive.

Comprenant que je ne pouvait pas intervenir, Kazuo se rabattit sur une autre aide. Il posa son regard au loin et y aperçut ses compagnons, le commandant lui aussi semblait prit dans un combat épique et peu disponible.

-SHIRO!! Hurla-t-il au loin.

Le maître d'arme réussit a l'entendre de là où il était et bien que de son coté occupé il ne pouvait pas laisser le jeune maître du feu encore un peu blesser défendre la cage seul, il étaient beaucoup trop nombreux pour le jeune militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Lun 7 Mar 2011 - 13:19

Le nombre de ses opposants et la robustesse de leurs protections rendaient l'élimination de ces vermines complexes aussi bien pour Shiro que pour les autres, le problème des archers ennemis avaient néanmoins été résolu. Onzu II bien qu'ayant que des notions de bases et très peu d'expérience de combat réel s'en sortait avec brio pour un nombre d'adversaire assez réduit par rapport à ceux sur Shiro.

L'adversaire principal qui se dressait face à Nasso n'était pas un maitre de la Terre de pacotille, ce dernier avait par le passé été un gradé du Royaume de la Terre avant qu'il ne rejoigne cette troupe de mercenaires appâté par de l'argent "facile". La précision et la rigueur de ses attaques prouvaient qu'il avait des pensées ordonnées et qu'il ne faisait rien par impulsion. Là été sa force et sa faiblesse, Nasso projeta en direction de son adversaire un rideau de flammes bleutées qui serait capable de démolir le moindre mur de protection, l'ennemi reconnaissait là un chien de l'armée du Feu et c'est avec beaucoup d'assurance qu'il esquivait en se projetant avec célérité au dessus de ce rideau de flamme afin de les survoler et d'arriver au corps à corps avec son adversaire. Alors qu'il était encore en chute libre se préparant à se rattacher à son élément favori avec force, il posa les yeux sur son adversaire avant qu'un énorme craquement ne se fasse entendre. Les combattants détournèrent les yeux en direction de la source d'un tel vacarme: Nasso.

Le maitre du feu venait d'utiliser contre son adversaire l'élément supérieur du feu, élément requérant une bonne dose d'énergie, Nasso ne l'utilisait que très rarement en combat comme dans la vie de tous les jours, bien que dévastateur, il n'en était pas moins un élément encore pus sauvage que le feu. Son adversaire ainsi foudroyé avait été propulsé dans le sens opposé avant d'aller s'étaler au loin sur le sol. Se séparer de son élément avait été la plus grande erreur du maitre de la terre qui avait espérer ainsi se rapprocher de son adversaire pour lui aussi lui offrir le coup de grâce. Il n'en aurait hélas pas l'occasion, même si il était encore en vie, ce que personne n'imaginait, il lui faudrait du temps pour se remettre d'un tel choc.

Sur ordre de l'homme en retrait, des assaillants qui oppressait Shiro furent ralliés à ceux déjà présent autour de Nasso et qui de par leur nombre et donc celui des attaques à esquiver rendait la création d'éclair irréalisable mais ce n'était pas pour en déplaire au commandant Lumens qui préférait de loin le feu aux éclairs.

Shiro avait vu dans son relâchement de pression adverse une occasion, avec l'appui en arrière de Toru qui semblait avoir comprit les pensées de l'épéiste, il s'offrit une percée à travers les ennemis qui se frottaient encore à lui, il était maintenant de l'autre côté et il lui aurait suffit de sprinter pour rejoindre Kazuo en grande difficulté lorsqu'une flèche se planta dans la jonction entre la partie de son armure qui couvrait le bras droit et son buste. L'homme sous la douleur ne put que relâcher l'une de ses lames. Les hommes qu'il avait traversé ne tardèrent pas à retourner contre lui et c'est vaillamment qu'il reprit ses esprits pour reprendre le combat avec une lame tenue dans sa main gauche, heureusement l'homme était ambidextre et cela ne lui posait ainsi aucun problème de se battre une épée en moins.

Ayant tous assisté à la scène, les co-équipiers présent non loin de lui forcèrent le passage pendant que Toru brandissait son arme contre celui qui avait décoché sur le brave Shiro, c'est à dire l'homme qui orchestré le combat depuis le début et qui avait affiché un sourire en constatant que son coup avait fait mouche et qui espérait bien que ses hommes tireraient partit de la situation. Alors que Onzu II et Nasso était à présent aux côtés de Shiro, les deux archers rivalisaient de leur talent en expédiant tout deux des flèches par dessus les hommes qui s'affrontaient dans un corps à corps.

Cela faisait déjà plusieurs minutes que Kazuo avait appelé à l'aide et dépassé par les événements, il avait du se replier contre le dessous de la cage perpendiculaire au sol et qui lui offrait ainsi une protection contre des attaques mesquines mais il était loin d'être sortit d'affaire et pendant qu'il luttait à présent pour sa vie et non plus pour la défense de la cage, des hommes s'affairaient à tenter de libérer le prisonnier mais il semblait que les barreaux se montraient des plus récalcitrant.

" Allez-y commandant! " Hurla Shiro entre deux coups vigoureux de son épée. " Et prenez Itori, je me débrouille mieux seul! "

Le ton utilisait par le soldat était plein de bravoure et on reconnaissait là un vrai Soldat de la grande et puissante Nation du Feu. Le commandant ne chercha pas à empêcher son subordonné d'accomplir cet acte de rare bravoure malgré le sang qui s'échappait de son côté droit dû à sa blessure, le maitre du feu supposait bien que le sang devait aussi affluer dans l'armure de l'homme qui devait être conscient de la gravité de sa blessure. Nasso empoigna par le col de l'armure le jeune Onzu II et le tira afin de l'extirper avec lui de l'affrontement dans lequel ils s'étaient précédemment engouffré. Usant de sa maitrise pour écarter les opposants qui chercher à les contenir, ils furent bientôt en dehors de la foule.

" Qu'est-ce que vous faîtes Commandant?! Vous sacrifiez le seul homme valable ici! " ne put s'empêcher d'aboyer Onzu II alors qu'il avait le regard posé en arrière tout en étant forcé de courir aux côtés de son commandant.
" Vois et apprends! " s'exclamait Nasso en guise de seul réponse.

Entre les deux zones de combat, se trouvait celui qui avait jusque là orchestré l'attaque et qui entretenait à distance un combat avec Toru, Nasso projeta en sa direction une salve de feu qu'il esquiva d'un mouvement vers la droite et lorsqu'il leva la tête pour tirer une nouvelle flèche, il eut une demi-seconde pour voir l'objet de sa mort avant qu'elle ne se plante entre les deux yeux. Toru avait su coordonner son attaque avec le maitre du feu et c'est sans attendre qu'il s'amra de nouvelles flèches pour planter des flèches dans les articulations des ennemis de Shiro afin de les rendre moins mobiles et de lui faciliter la tâche tout en veillant à ne pas blesser son co-équipier.

Nasso et Onzu II n'avait pas tarder à rejoindre le deuxième lieu de combat, et c'est au pas de charge que Nasso avait fait reculer les hommes qui s'affairait autour des barreaux du prisonnier qui avait espéré avoir là son moyen de s'évader. Kazuo avait accueilli l'aide de son supérieur et presque modèle comme une délivrance, totalement épuisé, il n'avait plus la force de tenir sur ses jambes. Onzu II ne put que constater à nouveau l'incompétence du soldat qui à ses yeux avait failli en tout point à ses obligations, ses pensées le distraire et sans l'intervention du maitre du feu qui s'interposa entre lui et un assaillant avec un pied enflammé, le jeune homme aurait subit le gourou de la lame de ce dernier assaillant si son commandant n'était pas intervenu et c'est pour le coup sans voix et surprit qu'il resta un instant figé.

Kalae de son côté, était en pénurie d'eau, son adversaire, un maitre de la terre assez expérimenté ne lui laissait que très peu de temps entre chaque attaque pour reformer son stock de l'élément aqueux, elle ne cessait pourtant de rivaliser d'imagination pour se rapprocher au plus près des lieu précédemment humidifié par ses attaques et ainsi récupérer entre deux attaques de quoi riposter.Une fois avec des pics, une autres avec un fouet aqueux mais rien y faisait, l'homme semblait presque intouchable ne cessant de faire jaillir et disparaitre des murs de roches, il avait clairement l'avantage du terrain. En tentant d'extraire à nouveau l'eau du sol humidifié, elle fut surprise par l'apparition d'un pylône oblique qui vint la heurter et la projeter ainsi dans les airs, elle atterrit lourdement contre le sol et roula sur elle même plusieurs fois, alors qu'elle allait se relever encore quelques peu étourdit, l'homme avait projeté en sa direction un véritable boulet de roche compacte et alors que le contact semblait inévitable, un nouveau craquement se fit entendre et le rocher se transforma en un petit nuage de poussière et petit débris.

Le maitre de la terre détourna les yeux de sa proie constatant qu'autour de la cage, il n'y avait plus d'allié tenant encore sur leurs jambes et qu'il était à présent seul à faire face à trois hommes et une femme dont deux maitres des éléments. N'écoutant que son courage, il se recouvrit d'une couche de terre et tout en lourdeur, il frappa le sol pour faire jaillir une multitude de projectiles.

Pendant ce temps, plus haut, avec l'aide de Toru, Shiro avait réellement prit l'avantage sur les nombreux assaillants dépourvus des conseils avisés de leur chef. Seul, l'homme qui avait réussit à lui faire jaillir le sang sur sa joue tenait encore le combat malgré un combat inégal mais dans le sens opposé du début de l'affrontement. Tandis que Toru allait décocher une énième flèche à son encontre, l'homme échangeait de violent coup d'épée contre l'épéiste tout en s'apprêtant à esquiver encore une fois. Toru ne pouvait pas tirer n'importe quand, ayant toujours la pression de faire attention à Shiro qui était en contact avec sa cible. Et alors qu'une ouverture s'offrit à lui, il sentit une vive douleur traverser tout son corps, l'archer traqueur ne laissa s'échapper aucun cri mais elle semblait intense à voir ses yeux globuleux. Son co-équipier non loin de là détourna les yeux pour voir où en était la prochaine attaque de l'archer et découvrit avec stupeur qu'un homme avait réussi à contourner le convoi et avait transpercer à l'aider de sa lame l'archer-traqueur qui ne l'avait pas entendu approcher malgré ses sens aiguisé dû aux violents affrontements et des claquements des épées.

Après plusieurs secondes à se tenir toujours debout, il relâcha petit à petit la pression qu'il exerçait sur la corde de son arc avant de le lâcher et de tomber, les deux genoux d'abord puis le reste du corps face contre terre. L'homme avait opéré le dernier ordre qu'il avait reçu de son supérieur avant qu'il ne soit tué. Shiro emporté par la haine frappa de toutes ses forces contre son dernier adversaire, fracassant sa défense puis d'un coup latéral le décapita avant de foncer vers Toru qui s'était affaler à terre, il dégaina un petit couteau qui se planta dans la tête de l'homme qui avait porté un coup fatal à l'archer puis arrivé à sa hauteur, l'épéiste le décapita avant de s'agenouiller aux côtés de Toru.

" Non! " dit-il en constatant que son co-équipier de longue date, bien avant cette mission, était sur le trépas.

Les deux hommes n'en avait rien laissait paraitre, mais cela faisait maintenant cinq ans qu'ils étaient souvent envoyé en mission en tandem. Leur rapports amicaux ne s'entretenait que dans un silence respectueux et une confiance envers leur allié.

L'épéiste qui n'était en fait que très légèrement blessé, contrairement à ce que Nasso avait supposé en voyant le sang qui s'échappait de son armure et qui au premier abord pouvait paraitre grave, retourna en toute hâte Toru qui s'affaiblissait de secondes en secondes.

" J'ai été négligeant, j'ai fail...li. " commençait à s'exprimer avec difficulté l'archer.
" Ne dis pas n'importe quoi, crétin! " S'exclama Shiro qui retenait au mieux ses sentiments afin de ne pas paraitre faible.
" Shi...ro, tu te souviens... de ce.. qu'on... avait dit si... " continuait l'archer.
" Oui, je m'en souviens! " Répliquait sans tarder Shiro.
" Merci. " terminait Toru avant de fermer définitivement ses yeux et de laisser son âme rejoindre le domaine céleste du soleil père.

Face à cette situation, Shiro en avait totalement oublié le combat qui était possiblement toujours en train de se dérouler en bas, la douleur intérieur qui le tiraillait suite à la perte d'un allié, un co-équipier voir même un frère de sang était très grande et il comptait bien respecté ce dont ils s'étaient promis dans le cas où l'un d'eux perdrait la vie. Il devait en sa mémoire achevait la mission puis rapporter le corps aux parents du soldat accompagné d'une lettre qu'il conservait.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Lun 7 Mar 2011 - 22:38

Ignorant le drame qui se passait un peu plus loin sur le champs de bataille, nous étions resté concentré sur notre combat pour le moment. L'intervention de Nasso avait été des bienvenue et c'est avec le soldat Itori qu'il chargèrent le maître de la terre pour tenter de lui porter le coup de grâce.

Le pylône oblique m'avait percuté en pleine poitrine et en me relevant un pression légère s'exerçait sur quelques cotes gênant de temps a autre la respiration. peut-être une ou quelques cotes fêles? A vrai dire je n'y avais pas vraiment penser sur le moment absorbée par les actions qui se déroulaient autour de moi.
Surprit de se retrouver seul le maître de la terre reprit pourtant très vite ses esprits frappant le sol de son pied et faisant jaillir des morceaux de roches qui fusèrent sur les deux militaires, leur nombres était un avantage et qui plus est la maîtrise du feu de Nasso n'était aucunement handicapée par les conditions dans lesquelles nous étions.
Le jeune soldat Itori avait particulièrement attiré l'attention du maître du feu avec des déplacement énergiques peut être une tactique d'approche, quoi qu'il en soit il fut la cible des projectiles envoyés par notre ennemis. Profitant de ce détournement d'attention Nasso n'eut pas de mal pour faire une nouvelle démonstration de sa maîtrise qui semblait quasi-parfaite.

Parcourant son torse de l'estomac en passant sur son cœur avant de longer son bras, un éclair jaillit du bout des doigts du commandant qu'il envoya vers notre assaillant. Absorbé par Onzu II l'homme ne prêta pas attention, sous estimant Nasso il comprit bien trop tard, en voyant l'éclair arriver, que cette erreur lui serait fatale.
La foudre traversa son corps a une rapidité foudroyante. Le corps du maître de la terre se crispa d'abord de douleur, tentant a tout prix de stopper le malheur qui s'abattait sur lui. Lorsque l'éclair eut traverser son torse de long en large, il disparut dans les airs. Le corps fumant du maître de la terre ne traduisait aucune blessure extérieure et pourtant, il tomba lourdement à genoux avant de tomber face contre terre.

Le silence était violemment revenu sur le champs de bataille et le prisonnier toujours assit dans sa cage retournée, semblait attendre patiemment, l'air ennuyer que l'on prête attention a lui. Wang Emdeiher ne semblait pas aimer se faire voler la vedette, ce qui était très caractéristique de son arrogance presque isolante et déplacée.
Inspectant le champ de bataille du regard, Shiro au loin, toujours a genoux sur le sol n'avait pas bouger. Que faisat-il? Etait-il blesser?
Nos hypothèse se fit vite effacées lorsque nous avions aperçu la tête de l'archer traqueur du groupe, posée sur ses genoux. Nasso et Shiro s'élancèrent vers leurs camarades, comprenant que Toru avait été victime d'un coup, sans tarder et légèrement en retrait, la main placé sur l'un de mes cotes je les suivais, ne montrant aucun signe de douleur.

Wang Emdeiher lança quelques appel pour rappeler sa présence en agitant quelques bras qu'il passa a travers les barreaux de la cage. Soucieux de l'état de santé de notre compagnon, nous n'avions prêter aucune attention à sa manifestation grognon. Lorsque nous fûmes aune distance assez proche nous avions constater avec surprise la mort de cet homme courageux.
Devant une telle situation les mots nous avait été arrachés, trop surprit pour poser le moindre commentaire. Shiro ne leva pas son regard, les yeux toujours posé sur son ami endormit à jamais. L'homme ne pleurait pas, l'homme ne montrerai pas sa tristesse ayant peur de dévoiler une forme de faiblesse. Mais son cœur était lourd, lourd de souvenirs et de regrets.

Nasso posa une main sur l'épaule de l'épéiste, geste qui se voulait réconfortant. Il n'avait pas était question de mot pour que le commandant comprenne la peine de son soldat, elle se lisait nettement sur son visage, malgré tous ses efforts.

-C'était un homme brave. Un bon soldat. Murmura le commandant d'un voix sincère et grave.
-Commandant. Répondit enfin Shiro en levant doucement son visage. Nous nous étions fait une promesse, celle de ramener le corps a la famille du défunt si l'un de nous était amener à mourir.
-Et vous l'honorerez.

Comment la suite des évènements allait se produire? Est-ce que Shiro serait renvoyé seul à la nation du feu par son commandant pour ramener le corps de Toru à sa famille? Ou alors attendrons nous d'arriver à Omashu avant de ramener le corps a la nation du feu?
La situation était encore bien mystérieuse et encore en deuil il nous était encore difficile de réfléchir paisiblement. La présence de l'archer bien que discrète et silencieuse allait nous manquer à tous. Onzu ne traduisit aucune expression de tristesse trop fier pour montré ses sentiments devant le groupe, son expression vide de compassion aurait très bien pu être prit comme un manque de respect mais nous avions fini par apprendre le comportement de ce jeune prétentieux.

Shiro prit soin de transporter le corps de son ami près du convois qui fut très vite remit droit grâce à la force combinée des deux hommes. J'aurai aimer participer avec eux plutôt que de les regarder, mais cette douleur à la poitrine n'était toujours pas passée et préférant ne pas chipoter pour quelques petites douleurs tandis que nous venions de perdre un membre de notre groupe, j'avais prétendu que j'étais particulièrement fatiguée, et qu'il me faudrait quelques minutes supplémentaires de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Mar 8 Mar 2011 - 14:02

Tous savaient que les missions d'escorte comportait des risques mais pour Kazuo et Onzu II, c'était la première fois qu'ils étaient témoin de la mort d'un homme au combat mis à part la prétendue mort de leur commandant plus tôt. Cette fois, plus aucuns doutes ne pouvaient subsister et même les pouvoirs de guérison de la maitresse de l'eau ne pouvait rien y faire. La mort avait sonné à la porte de Toru et il n'avait eu d'autres choix que de l'accueillir.

Pendant que Shiro avait ramené la dépouille de son ami, Nasso avait détaché le Rhino-Komodo afin qu'il offre son aide dans la remise en état de la calèche. Lorsqu'elle fut de nouveau sur roues, le corps de Toru fut enveloppé dans un drap avec soin, les yeux fermés. Sans un mot, Nasso sortit de ses affaires son carnet de mission afin d'y indiquer les nouveaux événements et la date et l'heure approximative du décès d'un de ses hommes. Après quelques paroles en l'honneur de Toru qui était tombé sur le champs d'honneur, Nasso ordonna au convoi de reprendre sa route, la position des hommes avaient été revue: Nasso prenait la tête seul, Kalae et Shiro tout deux blessés, bien que la jeune femme tentait de le cacher, étaient sur la calèche et les deux novices bien que fatigués et troublés assuraient les arrières.

La hantise de rencontrer de nouveaux assaillants était grande, personne n'avait le moral à casser le silence qui s'était installé, même Kazuo d'habitude d'humeur joviale respecté le silence imposé par la deuil. Shiro avait toujours une flèche plantée et au vu de l'angle et de la profondeur où elle s'était figé, il avait été décidé de rejoindre Omashu et d'y quérir les soins de leur meilleurs chirurgiens. Même si les pouvoirs de Kalae pouvait être impressionnant, il était préférable de ne rien tenter de stupide si la vie de l'épéiste n'était pas en danger. Kalae de son côté tentait de dissimuler quelques gémissements à chaque fois la calèche la secouait mais son voisin de voyage n'avait pas pu ne pas les entendre et observait la maitresse de l'eau souffrir en "silence". Pourquoi ne demandait-elle pas un peu de temps pour se soigner? Était-ce pour qu'il puisse lui même bénéficier de soins plus rapidement ou par souhait de cacher sa douleur au vu de la situation? Il était certain qu'il lui faudrait tout de même prendre du temps pour elle aussi, l'épéiste touchée de ce courage qu'il appréciait d'ordinaire que chez ses compatriotes avait ainsi prit les rennes et essayait d'éviter un maximum les secousses dû au terrain rocailleux.

C'est presque sans aucuns mots partagé pendant plus d'une heure que les missionnés eurent la chance d'apercevoir la cité majestueuse du Royaume de la Terre, Omashu, la ville symbole de l'amour perdu. Nombreuses sont les légendes qui entourent cette ville mais celle de sa création était certainement la préférée de la population et la plus connue des étrangers. Le prisonnier n'avait pu ne pas remarquer des décors qui lui était familier. Il avait bien comprit qu'à présent, il n'avait que peu de chance d'échapper à la justice de la ville où il avait accompli le plus grand nombre de ses méfaits et victimes. Omashu et sa région avait compté plus d'une centaine de victimes lors de son précédent passage dont une bonne moitié était des femmes et des enfants car lorsqu'il s'invitait dans une maison, même si sa cible était une unique personne, il en profitait pour faire un grand ménage de la maison et tous y passaient.

Nul doute que les autorités d'Omashu feraient de cet homme un exemple et que son procès ne serait que pure banalité. Ils avaient croisé de plus en plus de personnes sur leur chemin et chaque passant éveillait les soupçons de tous, laissant ainsi une mauvaise impression à ces pauvres innocents du Royaume de la Terre. Il faut dire que l'état de leur vêtements et ou visage n'étaient pas en leur faveur.

Peu avant d'atteindre le pont qui survolait le canyon entourant Omashu, des hommes jaillirent de la terre, tous vêtu de l'uniforme du Royaume de la Terre. À l'instant où ils avaient jailli, Nasso avait quitté sa monture à vive allure prêt à défendre le convoi, après avoir identifier leurs uniformes Nasso avait été moins méfiants mais resté prudent, qui sait jusqu'au pouvait aller des assaillants?

" Fils du feu! Fille de l'eau! Votre arrivée était des plus attendues et selon les désirs de notre bon roi, nous vous escorterons à travers la ville jusqu'à l'endroit de dépôt du prisonnier. " S'exclama un homme qui semblait être le chef du groupe, il avait son visage ornait d'une barbe brune clair et un visage assez typique des fils de la terre, la quarantaine tout au plus. " Votre voyage semble avoir été mouvementé et notre roi saura se montrer reconnaissant envers les hommes envoyés par le Seigneur du Feu et la Dame de l'eau. "

Les paroles du maitre de la terre étaient très agréables à l'écoute, bénéficier de l'appui de maitres de la terre pour traverser une ville aussi vivante que Omashu n'était pas de refus, c'est ainsi qu'après en avoir affronté, le convoi était maintenant protégé par des maitres de la terre. Les hommes qui entouraient le convoi ne trahissaient aucunes émotions, de parfaits soldats. La population de la ville respectait énormément le groupe de la terre et c'est comme si les rues avaient été vide que le convoi franchi la ville pourtant noire de monde à cette heure de la journée.

Le convoi se stoppa à l'intérieur d'un bâtiment fortifié à l'intérieur de la ville et qui laissait à penser qu'il s'engouffrait profondément sous terre. Après que les portes de la prison se soient refermées, les maitres de la terre immobilisèrent le prisonnier qui avait souhaité s'exprimer une dernière fois envers le commandant mais qui n'en eut pas l'occasion. Après avoir donné quelques conseils de détention, Nasso ouvrit les serrures et à l'aide de leur maitrise, les maitre de la terre soulevèrent la cage de métal quelque peu abîmée par le choc subit plus tôt dans la journée. Shiro fut prit immédiatement en charge dans l'hôpital militaire non loin de la prison tandis que Kalae n'avait toujours pas manifesté sa souffrance, Nasso s'entretenait encore avec le chef d'escouade se renseignant pour obtenir de la part ddu roi un cercueil pour leur défunt soldat.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Mar 8 Mar 2011 - 18:58

Nous étions enfin arriver en ville, toute cette histoire allait prendre fin et nous ne serons plus confronter aux apparitions nocturnes mystérieuses et a ses tentatives d'assassinat envers nous.
Quelques femmes chargées du service hospitalier arrivèrent rapidement avant de se projeter leur attention sur Shiro. Voici maintenant un peu plus d'une heure que la flèche n'avait pas quitter son épaule et l'épéiste avait perdu beaucoup de sang, malgré tout l'homme tenait encore debout et c'est avec dignité qu'il suivit les femmes, bien que sa démarche chancelait quelque peu de temps à autre.

Onzu II n'avait pas bouger et était resté à ma droite, lui aussi regardant le seul militaire qu'il considérait comme respectable s'en aller emporté d'urgence par les dames du service hospitalier. Positionnant à nouveau ma main sur la zone douloureuse j'étais resté silencieuse. Shiro avait besoin de toute l'attention des médecin, sa blessure bien plus grave aurait pu avoir de répercutions plus ou mon embêtante sur sa maîtrise et peut-être sa carrière militaire. Il lui fallait à tout prix correctement soigné ça pour pouvoir plus tard manier à nouveau ses armes blanches comme il le faisait si bien et ce, sans aucune séquelle.

Le soldat Itori détourna un léger regard sans émotion vers moi avant de poser ses yeux sur son commandant qui discutait quelques mètres plus loin. Nous nous étions tout deux avancés d'un pas lent.

-Bien évidemment. Répondit le maître de la terre qui avait engager la discutions avec le commandant Lumens. Nous vous donnerons ce qu'il vous faut pour le soldat que vous avez perdu au cours de votre mission. Si jamais vous désirez quelque chose d'autre en particulier n'hésitez pas a nous le demander, pour avoir escorter monsieur Emdeiher jusqu'ici, nous pouvons très bien vous accordez cette requête. Nous vous remercions encore, commandant.
-Merci. Répondit simplement Nasso d'une voix calme et reconnaissante.
-Le prisonnier sera enfermer en prison en attendant son procès. Compléta le maître de la terre. Le gouverneur est actuellement en peine discutions avec Valkar, un étranger qui demande le droit a notre gouverneur de pouvoir vivre entre nos mur si je ne m'abuse. Je ne peux pas vous en dire plus malheureusement je suis moi même peu informé, ce jeune homme est arrivé il y a peu de temps, et j'ignore d'ailleurs si sa requête à été retenue. En tout cas, le gouverneur se penchera sur le dossier Emdeiher dès la fin de son entretient, nous pouvons vous l'assurer.

Les information données par ce maître de la terre étaient intéressantes et lorsque le prénom de cet mystérieux « Valkar » raisonna dans la salle ou nous nous trouvions Nasso resta figé de surprise.
Le maître du feu fit un signe de tête pour acquiescer les dires de son interlocuteur qui tarda pas contourné le maître du feu pour se poster devant la cage après avoir saluer le commandant.

La relève était désormais passée au maîtres de la terre présent, notre mission était remplie et pourtant Nasso sentait en lui qu'il devait encore remplir un dernier devoir avant de rentré dans sa nation: trouver ce « Valkar » pourquoi, il l'ignorait. Guider par la voix qu'il avait entendu lors de son voyage dans le monde spirituel, sans le savoir sa curiosité nous mènerai vers une expérience unique en son genre.
Connaissant le secret du maître du feu, je lui avait lancer un regard en coin, n'osant porter aucun commentaire a cause de la présence du soldat Itori à nos cotés.

Une femme, particulièrement jeune, sûrement une apprentie faisant partit du service hospitalier s'approcha de nous, le bruit de ses chaussures sur le sol de pied lui donnait une allure rapide.

-Vous voilà! Affirma-t-elle à haute voix nous sortant tous de nos réflexions.

La jeune femme passa son bras autour du mien, tentant de m'attirer avec elle.

-Aïe! Avais-je lancer en sentant a nouveau la douleur frapper par son manque de délicatesse. Qu'est-ce que vous faites? Où vous m'emmener? Je n'ai rien!
-Tû Tû Tû... Se contenta-t-elle de répondre sans vouloir me lâcher. Le soldat Shiro a évoquer le fait que vous étiez blessée.
-Mais je vais bien, aïe! Je peux me soigner toute seule. Occupez vous de Shiro, il a plus besoin d'aide que je n'en ai besoin.
-Non, non , non, c'est mon travail. Suivez moi.

Emportée par la jeune femme presque de force, j'avais laisser les deux militaires sur place puis avait disparu dans les locaux avec la demoiselle chargée de me ramener.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Jeu 10 Mar 2011 - 13:32

Kalae et Shiro partit, Nasso se retrouvait à présent seul avec les deux novices à attendre près du convoi. Le chef d'escouade s'en était allé en leur autorisant à se déplacer dans une ville qui pouvait receler bien des dangers mais aussi des merveilles, néanmoins, il était inconcevable de laisser le convoi avec le corps du brave soldat du feu sans surveillance. Nasso devait néanmoins tirer cette histoire au clair, il ordonna aux deux novices de rester à côté du convoi à présent vide de prisonnier afin qu'ils restent en sécurité ainsi que le corps.

" Et en plus, il se fait un tour touristique. Quel incompétent! " Avais marmonné Onzu II d'un ton à peine audible mais qui n'échappa pas à Kazuo.
" Le commandant t'a peut-être sauvé la vie ce matin et c'est un incompétent? " Remarqua Kazuo qui au cours de cette aventure avait perdu un peu de sa naïveté et qui après la perte de Toru n'avait plus l'humeur à cette joie qui le définissait tantôt.
" Si il avait été compétent, nous serions tous vivants et Shiro n'aurait pas été blessé! " dit le jeune noble qui tentait tant bien que mal de cacher sa confusion.

Le jeune homme avait beau avoir été formaté par son père de façon à se tenir toujours au-dessus des autres, il était tiraillé par ce sentiment qu'il lui disait de savoir se montrer humble. Si son père l'avait vu ainsi, il l'aurait renié sans hésiter, la noblesse n'est pas pour les faibles à ses yeux. Quoi qu'il en soit, il savait garder les apparences et c'est avec beaucoup d'impolitesse qu'il répondait à la moindre phrase de Kazuo.

Nasso s'en était allé à travers les rues d'Omashu en direction du palais, il espérait bien y retrouver là-bas Valkar, cet inconnu dont le nom lui était pourtant pas inconnu, cela ne pouvait pas être une coïncidence. La ville était construite en étage tout le long d'un montagne ce qui rendait le voyage à pied assez sportif, il fallait rajouter à cela les regards curieux des passants qui se posaient sur lui. Il n'était pas habillé aux couleurs de leur nation mais de celle qui avait fait tant de mal aux leurs. Néanmoins, mis à part quelques coups d'épaule volontaire, il ne semblait pas vouloir perturber l'ordre public et c'était tant mieux pour Nasso qui ne cherchait nullement l'affrontement bien qu'au bout d'une dizaine de coup d'épaule, cela commençait relativement à bien faire.

Pendant ce temps, Shiro et Kalae était aux bons soins de la ville d'Omashu dirigée par la Roi d'Omashu, bien que le nom de Roi soit erroné puisqu'il s'agissait d'un gouverneur, c'est ainsi que les gens nommait le dirigeant d'Omashu et ces environs dû aux anciennes division en royaumes distincts du grand continent des maitres de la terre. Les opérations bien que longues sur le militaire semblaient en très bonne voie, il faut dire que le chirurgien qui s'affairer sur l'homme était l'un des meilleurs du Royaume. Kalae, elle, tentait dans un premier temps d'expliquer qu'elle pouvait se débrouiller avant d'abandonner face à la ténacité du personnel médical qui l'entourait. Ses pensées allaient à présent vers les hommes qu'elle avait accompagné jusqu'ici: à Shiro qui était actuellement opéré, à Toru l'homme brave qui avait donné sa vie pour cette mission, aux deux novices qui ne s'entendaient pas vraiment et à Nasso qui devait sûrement être partit à la recherche de ce Valkar. Elle ne pouvait nier que d'entendre ce nom l'avait troublé, quelles étaient les chances ?

Dans les rues d'Omashu, Nasso continuait de se rapprocher du but mais il semblait que son camouflage poussiéreux du à son voyage ne faisait pas le poids face à ces habits typiquement feu mais qu'il n'échangerai contre aucune des tenues d'une autre nation. Une femme contrairement à toutes les autres qui esquivaient Nasso en éloignant les enfants poursuivaient Nasso depuis quelques minutes et le maitre du feu avait remarqué sa présence. La surprise fut pour lui quand elle vint toucher son épaule avec son doigt comme pour attirer son attention. Le maitre du feu se stoppa et se retourna pour lui faire face esquivant par la même occasion un coup d'épaule qu'avait tenté tant bien que mal de lui asséner un fils de la terre de front.

" Où allez-vous ainsi, fils du feu! " questionna la jeune femme sur le ton qu'emploierai une mère en découvrant son fils sale.

Elle faisait un peu moins de la trentaine, avait les cheveux bruns, un visage non déplaisant et était vêtu de vert et jaune. Que lui voulait-elle? Il ne savait pas mais ce n'est pas une simple habitante qui allait l'interrompre et sans lui donner sa destination, l'homme reprit sa route. La jeune femme offusqué par ce comportement le rattrapa à nouveau.

" Vous n'entrerez jamais au palais ainsi! " S'exclama-t-elle.
*Le palais? Comment a-t-elle deviné?* s'interrogea Nasso à présent intéressé par les propos que pourrait lui fournir la jeune femme.
" Je n'aurais qu'à attendre à l'entrée dans le pire des cas. " Rétorqua le maitre du feu.
" Tetetet, vous venez avec moi, on va nettoyer tout ça! " Ordonna alors la jeune femme.
" Pardon? " dit le commandant alors tiré par le bras.

Le comportement de la jeune femme était des plus étranges, et suivre une inconnue dans une ville qui n'était pas de sa nation était des plus risqués. Ainsi le maitre du feu, s'apprêtait à refuser une nouvelle fois poliment mais après réflexion, il était vrai qu'il ne devait pas être beau à voir mais pas question d'échanger ses habits insista-t-il.

Le maitre du feu bien qu'assez déboussolé par cette histoire profité d'un bain pendant que la jeune femme était partit faire un nettoyage au sec de ses vêtements. Le commandant était assez inquiet sur l'avenir de ses vêtements. Des voix se faisaient entendre de l'autre côté de la porte. Nasso s'arma d'une serviette après s'être essuyé en guise de vêtements temporaires et entre-ouvrit la porte.

" Vous voyez les copines! Je vous avez dit que je sortais avec un fils du feu! " dit-elle entourée de deux de ses amies.
* Quoi?! * s'interrogea étonné le fils du feu de se retrouver dans une telle situation presque nus devant des inconnus
" Tiens mon amour! " rajouta-t-elle en lui tendant ses vêtements propres avec un clin d'œil.

L'homme repartit en possession de ses vêtements dans la salle de bain sans rien dire laissant les femmes à leurs ragots. Totalement propre et présentable, le maitre du feu ressorti de la salle de bain et retrouva les femmes qui attendaient visiblement son apparition au rez-de-chaussée. L'homme les salua et se congédia lui-même à la porte. La jeune femme qu'il avait rencontré et qui portait le nom de Lania le rattrapa une nouvelle fois et l'embrassa par surprise devant ses amies.

" Aurevoir! " dit-elle.

Cette ville avait bel et bien des aspects des plus étranges et c'est avec hâte qu'il reprenait son chemin vers le palais où il espérait que comme le protocole l'exige, une personne écouté par le gouverneur reste dans les murs du palais durant la journée de son audience.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Ven 11 Mar 2011 - 19:37

Enfermé dans la pièce voisine en compagnie de médecins, Shiro était en pleine opération et pour le moment nous n'avions aucune nouvelle sur sa situations. Toujours surveillée de très près par la jeune femme qui m'avait amener jusqu'ici, celle-ci avait insister pour me poser un bandage serré autour de la cage thoracique pensant qu'ainsi les mouvements du corps du au rythme de la respiration seraient un maximum réduit et profiterait a la consolidation de la cote touchée.

Assidue dans son travail, la santé de ses patient ne semblait pas être un sujet qu'elle négligerait. Elle en profita en même temps pour prendre ma tunique décousue et déchirée de toute part par es derniers jours et me prévenir qu'elle m'apporterais un change.
Profitant des quelques longues minutes de son absence, j'en avait profiter pour utiliser discrètement la maîtrise de l'eau sur la zone douloureuse sachant très bine que cette intervention accélérait le processus de guérison, même si du repos était nécessaire pour que la consolidation de l'os soit totale.
La demoiselle revint rapidement, un tissu vert a la main. Elle tendit ses bras pour exposer le tissu qu'elle avait apporter et dévoila une robe verte du royaume de la terre. Non pas traditionnelle, elle était simple quelques légers arabesques d'un vert plus foncé formaient quelques motifs en partant des bretelles.

-Et voici ! Lança-t-elle avec un sourire satisfait. Votre tunique était vraiment dans un sale état, je me demande si il vous sera capable de la rapiécer convenablement.
-Merci beaucoup. Répondis-je ne prenant la robe d'une main. J'ai bien peur que vous ayez raison concernant ma tunique.
-Qu'avez vous donc fait pour la mettre dans un tel état? Questionna-t-elle dévorée par la curiosité.

Ignorant si il m'était permis de parler de notre mission a des inconnus, je préférais me taire concernant les mystérieuses apparitions nocturnes, les attaques des mercenaires, de plantes carnivores ou même évoquer la présence du serpent Koa. C'était à se demander si elle en serait venu à me croire.

-Ce serait bien trop long à expliquer.
-C'est dommage. Répondit-elle comprenant que je n'avais pas spécialement envie ou tout simplement pas le droit de parler de la mission. Bien, étant donner qu'il ne vous reste plus qu'a vous reposer, mon travail s'arrête aujourd'hui.
-Est-ce que je peux sortir? J'ai quelqu'un a voir.
-D'ordinaire je vous aurait demander de rester allongée mais cette côte fêlée ne semble pas vous gêner au point de devenir un handicap. Faites attention à vous dehors.

Elle tourna les talons et sortit pour me laisser m'habiller. Une fois la petite robe du royaume de la terre enfilée je m'étais précipiter devant un petit miroir, lavant mon visage quelque peu salit par la poussière. Ce n'est qu'une fois prête que j'étais sortit du bâtiment dans lequel j'avais été trainée, laissant Shiro dont l'opération n'était toujours pas terminé.

Dehors, le convoi était toujours gardée par les deux plus jeunes soldats, Onzu et Kazuo étaient chacun adossé a la diligence tuant le temps comme ils le pouvaient. En me voyant a nouveau arriver Kazuo fit un signe de mai en affichant un sourire amical tandis que Onzu fronça d'avantage des sourcil ne pouvant toujours pas supporter ma présence.
Tout e renvoyant le signe de main à jeune homme pour lui faire comprendre que tout allait bien je m'étais enfoncer dans la ville à la recherche de mon ami.

Voilà vingts minutes que je marchais dans les rues pleines de mondes cherchant du regard Nasso. Un maître du feu vetu des couleurs de sa nation ne devait pas être très difficile à trouver dans un endroit tel que celui-ci et pourtant l'homme n'avait toujours pas fait apparition. *Où est-il? *

-Comment as tu fais pour rencontrer ce beau maître du feu? Demanda une voix féminine presque toute excitée.

Attirée par le mot « maitre du feu » j'avais détournée mon regard en direction de la voix. Mon regard se posa sur un groupe de jeunes femmes euphoriques qui discutaient entre elles comme si elles avaient fait une immense découverte.

-Comment vous êtes vous rencontrer? En questionna une deuxième.
-Quel est son petit nom? Enchaîna la troisième.
-Excusez moi...

Je m'étais avancée timidement presque gênée de les dérangée dans leur discutions. Les demoiselles posa un regard curieux sur moi, me dévisageant de haut en bas se doutant bien que je ne devais pas être du coin. Si je m'étais approchée d'elles s'était non pas pour espionner leur conversation n'y même y participer, j'avais juste vaguement entendu qu'elle parlaient d'un maître du feu, sûrement Nasso, après tout les maîtres du feu ne couraient pas les rues dans cette cité.

-J'ai cru comprendre que vous parliez d'un maitre du feu, savez vous où je peux le trouver?
-Heu.... il est partit dans en direction du palais. Répondit l'une d'elle calmement.
-Je vous remercie.

J'avais rapidement tournée les talon pour continuer ma route pour pouvoir espérer retrouver Nasso qui apparemment avait prit la direction du palais.

-C'est qui celle là? Questionna la prénommée Lania a ses amis en donnant un coup de tête alors que j'étais au loin.

Après avoir demander quelques indications à quelques habitants le palais était à portée de vue, grand, majestueux, solide, imposant tout à fait a l'image de son royaume. Un grand, très grand escalier avec de nombreuses, très nombreuses marches conduisait au bâtiment. Au loin, en haut de celui ci, la silhouette de mon ami était visible, n'osant pas appeler Nasso pour ne pas attirer l'attention, j'avais monter les marches d'un pas pressé pour tenter de le rattraper sans pour autant courir et m'essouffler pour ne pas réveiller la petite douleur.
Que voulait-il faire au palais? Rencontrer le gouverneur? Ou alors peut-être bien ce mystérieux Valkar...
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Sam 12 Mar 2011 - 18:48

Il fallait au maitre du feu découvrir le fin mot de l'histoire, Valkar, qui qu'il soit, serait sûrement la personne la plus à même de résoudre ce mystère. Après avoir gravi l'immense escalier qui menait aux portes du palais, Nasso allait se présenter aux gardes afin de quérir un droit de passage en expliquant les raisons de sa venue, le contact d'une main sur son épaule le fit s'arrêter, cela lui rappelait étrangement sa rencontre précédente avec Lania et il craignait d'être à nouveau retardé dans sa quête.

" Nasso! " dit une voix des plus fatiguée après avoir monté les escaliers à une allure plus soutenue que le maitre du feu.

Cette voix, Nasso la reconnue immédiatement, c'était celle de la maitresse de l'eau avec qui il avait déjà partagé moult aventures, celle aussi qu'il supposait être en train de récupérer de ses blessures.

" Kalae, tu devrais être en train de te reposer. " S'exclama le maitre du feu sur le ton de la morale.

La jeune femme après avoir pleinement reprit sa respiration ne tardait pas à expliquer à son ami qu'elle se sentait bien et qu'elle voulait accompagner le maitre du feu trentenaire qu'il était dans ce mystère. Le maitre du feu inspectait la jeune femme de haut en bas pendant qu'elle lui parlait pour s'assurer qu'elle ne mente pas sur son état et il est vrai qu'elle n'avait pas l'air de souffrir, peut-être quelques petites douleurs de temps à autre mais rien d'insupportable. Il lui fit part de sa joie de la savoir en bonne santé et l'invita donc à le suivre et alors qu'ils allaient reprendre leur marche, la jeune femme constata la propreté de son amie qu'elle avait pourtant quitté dans un état encrassé, elle n'en fit pas immédiatement la remarque accompagna Nasso sur deux pas avant qu'elle ne se souvienne de ces femmes qui l'avait renseigné plus tôt au sujet de la direction entreprise par le maitre du feu.

Kalae avait interrompue sa marche pendant un court instant, parcourue par plusieurs questions dû à un assemblage des faits connus.

" Il y a un problème Kalae? " Interrogea le maitre du feu qui avait à son tour arrêter sa marche non loin des gardes qui se demandaient quand est-ce qu'ils arrêteraient de s'arrêter toutes les dix secondes devant eux.
" Aucun, je me disais juste que tu me paraissais bien propre tout d'un coup! " Dit-elle afin d'entamer la discussion.
" Et cela me fait le plus grand bien, de toute façon, je n'allais pas me présenter dans une tenue sale et avec les traces de plusieurs jours de voyages sur la peau. " S'exclama la maitre du feu en omenant de parler de sa petite aventure et reprenant sa marche en direction des gardes.

Kalae avait reprit sa marche auprès de Nasso toujours en inspectant le maitre du feu qui faisait mine de pas remarquer, à y regarder de plus près, le maitre du feu semblait avoir des lèvres un peu plus rouges que d'habitude. Il s'agissait bien de rouge à lèvre, la jeune femme se posa alors d'autant plus de questions mais avant qu'elle ne puisse dire quelque chose, le maitre du feu s'adressait aux gardes en leur demandant le droit de passage après qu'ils n'aient croiser leurs lances en signe de refus.

Les hommes qui gardaient l'entrée étaient muni d'une armure clinquante et d'un chapeau typiquement terreux. Le maitre du feu parlementait avec toute la politesse dont il savait faire preuve mais les hommes semblaient catégoriques, aucun membre d'une armée étrangère n'était toléré à l'intérieur du palais, seul les diplomates, les fils et filles de la terre avait l'honneur d'y pénétrer selon le protocole.

" Je vous aurez prévenu! Une aura noire était en chemin et à présent je la sens envelopper cette ville petit à petit. " S'exclama une voix alors que Nasso expliqué une énième fois sa raison.

Un petit homme, mesurant un mètre quarante environ et le ventre boudinant et torse nu, sortait par ces portes que Nasso espérait jusque là franchir . L'étrange homme portait des accessoires assez excentriques attirant ainsi tous les regards.

" Qu'est-ce que les gens inventent pas pour avoir une autorisation de long séjour? " Dit-il à son confrère avec un air dépité de voir jusqu'où va la bêtise humaine.
" Je me demande pourquoi le gouverneur perd son temps avec des gens de la sorte, il était évident à voir sa tenue qu'il n'était pas sain d'esprit! " Rétorqua le second.
" Tu l'as dit! " Confirma le premier.

Puis après avoir discuté ainsi entre-eux, ils en revinrent à écouter une nouvelle fois les revendications du maitre du feu qui recevait l'appui de la maitresse de l'eau et qui s'apprêtaient à demander à parler à leur supérieur, toutefois, quand les regards des gardes se posèrent sur eux, ces deux amis et maitres d'éléments opposés avaient toujours le regard posé sur l'homme qui était sortit.

" Bon, écoutez! Si vos dires sont vrais, vous pouvez dès à présent partir, celui que vous cherchez, ce "Valkar", c'est lui. " Dit le garde le plus près de Nasso en attirant son attention.
" Allez, maintenant, circulez! " S'exclama l'autre fatigué par l'écoute à répétition du maitre du feu plein de persévérance.

Kalae et Nasso s'adressèrent alors un regard plein d'interrogation avant de détourner simultanément ce dernier vers l'homme qui leur faisait à présent dos et qui descendait les escaliers qui le ramènerait dans les rues d'Omashu. Ainsi l'homme vers qui cette voix avait dirigé Nasso était celui-là, il fallait l'avouer, son image ne collait pas à la sagesse des esprits mais sans perdre de temps, Nasso et Kalae partirent à sa poursuite. Valkar n'était pas un nom très répandu, cet homme était obligatoirement celui qu'il cherchait même si ils ne savaient pas en quoi il pourrait leur être utile. Cet homme rejeté du palais n'avait en réalité prétendu souhaité vouloir un titre de long séjour que pour avoir audience auprès du gouverneur afin de lui expliquer la situation de la ville et voilà comment il était remercié.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Sam 12 Mar 2011 - 23:54

Valkar, le mystérieux inconnu dont Nasso avait entendu parler lors de son voyage mystique et dont il m'avait confier son aventure et sa rencontre avec le mystérieux esprit était là. Dos a nous, descendant les marches du palais quelque peu déçu et frustré d'avoir été ainsi expulsé.

Nasso et moi n'avions pu empêcher nos yeux de se croiser. L'homme qui avait été désigné par l'esprit était peu commune. Torse nu, montrant quelques formes disgracieuses, il portait autour de son coup divers médaillons représentant des symboles mystiques. ¨Particulièrement petit pour un homme adulte il ne semblait pourtant pas le moins du monde porter attention sur les réflexions extérieurs.

-Monsieur Valkar! Interpella Nasso en commençant à descendre quelques marches rapidement pour le rattraper.
-Vous êtes ponctuel monsieur Lumens. Lança l'inconnu sans se retourner.

Le maître du feu se stoppa de descendre l'escalier en même temps que son étrange interlocuteur

-Co... comment connaissez vous mon nom? Questionna-t-il perturbé.
-J'ai été prévenu. Répondit-il simplement en se retournant vers le commandant pour découvrir son visage.
-Par qui? Enchaîna Nasso toujours aussi surprit.
-Vous le savez déjà...

Ralentis par la robe et la douleur qui s'accentuait lorsque je pressais le pas, je venais à peine de rejoindre le maître du feu et celui avec lequel il parlait.

-Et voici sa douce amie... Annonça Valkar en affichant un sourire discret.

Nasso m'avait-il présenter? Cette personne qui m'était étrangère semblait savoir des choses à notre sujet. Le petit homme se rapprocha de nous en montant quelques marche lentement. Stupéfait le maître du feu et moi-même le regardions silencieusement s'avancer. Lorsqu'il arriva à notre niveau il plongeant son regard noir et profond dans le notre, ses yeux nous dévisageaient avec insistance et la désagréable sensation d'être espionner dans notre vie privée et dans nos sentiments nous envahit très rapidement. C'était comme tout échanger avec cet inconnu par le simple fait du regard. Mal à l'aise nous en avions tout deux détourner les yeux pour se lancer un regard mutuel et communiquer comme nous avions désormais l'habitude de le faire.
Valkar afficha un sourire comme satisfait de ce qu'il venait peut-être de voir, de comprendre ou d'espionner.

-Vous menez une vie bien agitée et bien grave pour des gens ordinaires... Mais votre âme est pure. Se permit-il de soumettre. Cependant, vous traînez avec vous cette aura... vous avez fréquenter les ténèbres, vous les avez vu...

L'oracle tourna doucement autour de nous en prononçant ses mots d'une voix grave et inquiétante tout en nous examinant désormais de bas en haut. L'attitude de cet homme et le mystère qui l'entourait en devenait presque inquiétant. Il se rapprocha du commandant, Nasso du baisser la tête pour suivre les gestes de ce mystérieux étranger. Valkar ferma les yeux et prit une longues inspiration devant lui comme si il cherchait a capter une odeur. Septique Nasso l'aurai presque repousser mais la curiosité faisait que le maître du feu se laissa approcher.
Lorsqu'il ré-ouvrit les yeux, il les leva vers l'homme natif de la nation du feu sans ajouter un mot avant de faire quelque pas su le coté et de se poser silencieusement devant moi. L'homme passa un main dans mon dos pour y attraper une grande mèche de cheveux qui était a sa portée. Il passa les cheveux sur son visage, respirant a plein nez le parfum qui y était incrusté. Quelque peu troublée et inquiète par ce comportement, j'avais instinctivement fait un pas vers le maître du feu traduisant la méfiance que je ressentais. Lorsque ses poumons furent remplit Valkar décolla les cheveux de son visage et expira doucement. Il déposa a nouveau son regard sur nous deux avec intensité.

-C'est vous qui avez apportez l'aura noire jusqu'ici et maintenant elle à englober cette ville...
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 13 Mar 2011 - 12:26

Les agissements et paroles du singulier Valkar étaient à la fois des plus étranges et semblaient tout à la fois tellement justes. Les questions qui entouraient ce personnage étaient dans un premier temps sur la manière dont il avait apprit tout cela puis dans un second qu'est-ce qu'il pourrait bien faire pour remédier à la situation. Les mots n'étaient toujours pas sortis de la bouche de nos compagnons depuis qu'il ai parlé de cette aura noire qui avait englobé la ville et c'est quelque peu déconcerté que le maitre du feu prit à nouveau la parole.

" Monsieur Valkar, j'aim... " commençait Nasso bientôt coupé par son interlocuteur d'une façon très impoli.
" Vous aimeriez savoir ce que je pourrais faire de plus? Qu'est-ce que cette ville gagnerait? C'est simple! " S'exclama-t-il en pointant l'index en l'air, ces paroles reflétaient effectivement les questions que Nasso souhaitaient exposés mais au fond, il n'était pas nécessaire d'être médium pour les deviner.

Nasso et Kalae, perplexes, étaient accrochés aux dires du petit, mais haut en couleur, personnage. Ils espéraient apprendre là la façon dont il comptait se défaire du mal qui émanait de Wang Emdeiher qu'ils avaient laissé entre les mains expertes des services carcéraux du Royaume de la Terre. Le ventre de l'homme devant eux gargouilla bruyamment créant presque le malaise de ces deux interlocuteurs.

" Mais avant! Je souhaiterais m'entretenir en privé autour d'un bon repas avec cette jeune femme. " dit-il mettant fin au suspens qui régnait pour laisser place à la surprise.
" De quoi?! " Questionnèrent Kalae et Nasso ensemble, ne comprenant pas ce que cela apporterait à cette mission.
" Eh bien, oui! J'ai faim et notre affaire ne pourra se faire que dans la période reflétant l'aura, c'est à dire la nuit! " Expliquait Valkar qui confirmait ainsi les suppositions que les deux acolytes s'étaient fait au sujet de Wang Emdeiher et de ses étrangetés. " Il serait très impoli, de me laisser opérer le ventre vide? N'est-ce pas? Tout comme me laisser manger seul! " Ajouta l'homme.
" La mort du porteur de l'aura ne suffira-t-elle pas à la faire disparaitre? " Questionna Nasso
" Je vous ai dit que j'avais faim! " Rétorqua violemment Valkar comme un enfant de dix ans qui ferait une crise dans un magasin de sucrerie de Ba-Sing-Se.

Sans tarder et après un nouveau et bref regard avec Kalae, Nasso proposait à l'homme d'aller manger. Valkar n'oublia pas de préciser qu'il ne vivait que par la générosité des gens, sous entendu, que le maitre du feu devrait lui offrir le repas ce que ce dernier accepta en espérant que l'homme ne leur soit pas une perte de temps et que cette voix qui lui avait parlé avait vu juste. C'est Valkar qui choisit bien évidemment le restaurant où il souhaitait se restaurer, arrivés à la réception, Nasso demanda une table pour trois à la ravissante réceptionniste.

" Je suis désolé, Monsieur! Ce restaurant ne propose que des tables pour deux en l'honneur de l'amour de Oma et de Shu. " expliqua-t-elle.
" Très bien! Donnez nous deux tables côte à côte alors. " Consentit Nasso.
" À nouveau, je me dois de m'excuser mais à cette heure, les deux tables qu'ils me restent sont sur la terrasse et séparée d'une dizaine de tables. " Rétorqua avec un peu de gène la jeune femme qui était devant eux.
" Parfait! " S'exclama Nasso.

Ce restaurant semblait très apprécié de la population et leur devise était: "Venez comme vous êtes car c'est ainsi que votre amour vous souhaite", c'est pourquoi, il n'avait fait aucune remarque à la façon de se vêtir de Valkar. Un serveur vint les chercher pour leur montrer leurs tables, Kalae et Nasso devaient bien reconnaitre, que eux aussi, commençait à avoir faim. Une fois arrivé à la première table, le serveur en parfait et courtois homme aida la jeune femme à s'asseoir en lui tirant et poussant la chaise afin qu'elle n'ai aucun effort à accomplir tandis que Valkar sauta immédiatement sur la chaise en face laissant ainsi à Nasso l'obligation de prendre l'autre table. Il quittait la jeune femme qui lui adressait un dernier regard avant d'être rappelé à l'ordre par son homologue de table.

Nasso prit place à sa table en attribuant toujours un regard à l'autre table avec quelques difficultés étant donné les gens qu'il y avait dedans, un homme vint lui apporter le menu en installant le couvert pour deux, Nasso ne tardait pas à lui faire remarquer son erreur mais l'homme ajouta une phrase typique qui disait qu'on en savait jamais quand l'amour montrerait le bout de son nez.

* Soit! * Pensait le maitre du feu en laissant repartir l'homme et en ouvrant son menu.
" Re-bonjour! " s'exclama alors une voix et lorsque le maitre du feu abaissa son menu, il ne put reconnaitre que la fille du bain.
" Mais! Qu'est-ce que vous faîtes là? " Dit interloqué le maitre du feu.
" Je passais à côté et l'homme qui vient de poser le couvert, mon oncle, m'a dit qu'il y avait un homme qui mangeait seul sur la terrasse et qu'il avait l'air bien triste. Je vous ai vu et je me suis dit que c'était le destin! "

La jeune femme semblait être une incommensurable romantique, au point que le maitre du feu ne savait pas comment réagir, elle avait, il faut l'avouer un charme naturel qui ne le laissait pas indifférent mais il ne fallait pas non plus la bercer dans de fausses illusions, le maitre du feu ne resterait pas longtemps.

Pendant ce temps, au loin, si Nasso avait pu détourner les yeux, il aurait vu que la discussion entre Valkar et Kalae semblait essentiellement dans un sens. Il faut dire que la vision d'un tel homme, torse nu et assis laissait apparaitre des bourrelets des plus déplaisants au regard.

La question qui fallait à présent se poser, était: savait-il ce qui se passerait?

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 13 Mar 2011 - 18:34

Le service était des plus convenable, le serveur une fois qu'il eu pousser la chaise pour me permettre de m'assoir s'en allait très vite chercher les menus. Valkar prit rapidement place devant moi, comme pour empêcher Nasso de prendre cette place qu'il visait depuis le début. C'est donc avec un dernier regard que le maître du feu dut s'installer plus loin.

L'homme qui travaillait au restaurant revint, avec de grandes cartes en main qui nous desservit avec politesse Valkar ne tarda pas a savoir ce qu'il désirait. Il commanda rapidement trois plats différents en plus d'une entrée tandis que je m'étais contenter d'un menu normal et simple, sachant très bien que Nasso règlerait la note finale.
En attendant que le repas n'arrive l'étrange petit homme s'était déjà embarquer dans un récit épique dans lequel il racontait ses expériences passées tentant d'impressionner son interlocutrice.
Ce restaurant avait été des plus parfait pour un dîner romantique, et comme toutes jeunes femmes le romantisme était un point sur lequel j'accordais de l'importance. Je ne faisais pas exception à cette règle, charmée par le lieux et les jeunes amants qui à nos cotés mangeaient tout en découvrant leur centre d'intérêt mutuels le cadre était idéal, mais mon interlocuteur avec lequel je partageais ma table l'était beaucoup moins a mes yeux.

Et pourtant cet homme semblait avoir un caractère bien difficile vivre, il réussit à obtenir ce dîner avec le chantage, et si sa volonté n'avait pas été faite il aurait catégoriquement refuser de nous aider.
Il m'arrivais de temps à autre de croiser le regard de Nasso qui était assit seul pour le moment quelques tables plus loin,en imaginant un repas qui aurait été bien différent en sa compagnie. Il était évident que manger en compagnie de Nasso, cet ami qui avait une éducation digne de celle d'un gentleman aurait été bien plus agréable que celui qui s'était invité a ma table et qui en plus d'avoir un comportement grossier de temps à autre présentait une drôle d'allure.


Les plats finirent par arriver et malgré tout cela ne stoppa pas Valkar dans son monologue qui désormais parlait la bouche pleine. Quelques expression de dégouts avaient de temps en temps beaucoup de mal a ne pas paraître du mon visage, cependant je m'efforçais de ne rien dire, souhaitant rester polie et ne pas froisser cet homme qui nous était indispensable pour la suite des événement et pour Nasso.

-Etchm vous? Dit-il avant d'avaler sa bouchée bruyamment. Parce que je ne fais que parler de moi et de mes exploits surnaturels, dites moi en plus sur vous, mademoiselle Kalae.
-Oh... il n'y a rien exceptionnel à dire vous savez.

L'exorciste poussa un petit rire singulier.

-Ne me faites pas croire ça. Lança t-il en attrapant un nouvelle petite boulette de viande entre ses baguettes. L'océan qui est dans vos yeux n'a pu que vivre extraordinaires aventures pour être si beau.

Flattée du compliment un discret sourire apparut sur mon visage. Malgré ses attitudes l'homme savait choisir ses mots.
Tandis qu'il venait de finir son premier plat et sans perdre de temps il passa au suivant. Il se stoppa dans son repas, et s'essuya la bouche de sa serviette.

-Donnez moi votre main. Demanda-t-il simplement en tendant la sienne. ... Donnez.

Curieuse je posai ma main dans la sienne, il y regarda le creux en suivant avec son doigt les lignes marquée dans la peau. Avant de la retourner à nouveau.

-Fermez les yeux. Redemanda-t-il ensuite.

Je m'étais exécuter silencieusement, puis avait attendu. Il passa sa main devant mon visage pour bien s'assurer que je ne voyais rien. Lorsqu'il vit que je n'avais aucune réaction il fit discrètement signe à un homme qui vendait des fleurs dans les locaux de l'établissement, il lui fit comprendre avec des geste d'ajouter le prit de la rose a l'addition. Il présenta la fleur sous mon nez et l'agréable parfait qu'elle dégageait me fit ouvrit les yeux.
Comprenant très vite où l'homme voulait en venir, je me devais de clarifier la situation.

-Merci. Annonçais-je en souriant et toujours en observant la magnifique fleur rouge vive. Mais je suis désolée, je ne peux pas...
-Pourquoi? Questionna-t-il déconcerté.

Que pouvais-je répondre a cela, qu'il n'était pas le genre d'homme que je recherchais? J'avais peur qu'il ne se vexe. Qu'il ne refuse de venir à la rencontre de Wang Emedeiher. Aussi pour éviter de dire la crue vérité, je préférais mentir si c'était pour être dispenser de ses avance sans qu'il ne puisse se vexer.

-Je... Je ne pense pas que mon petit ami apprécierai.
-Votre petit ami? Répéta Valkar en ramenant la rose vers lui. Mais vous venez de très loin, il vous est impossible que vous ayez rencontrer quelqu'un ici.
-Heu... c'est parce que... * trouve vite une solution Kalae!! *
-C'est quelqu'un du convoi? Le commandant?

Valkar avait trouver la solution que je cherchais tant.

-Oui c'est ça! Répondis-je avec rapidité. Nasso et moi nous connaissons depuis longtemps et..
-Mais pourtant, le commandant Lumens a presque dix ans de plus que vous si je ne m'abuse?
-Mais.... L'amour n'a pas d'âge.

*Ouf... * Cette discutions aurait presque faillit me faire perdre la face. J'avais désormais un mobile pour refuser clairement les avances de cet homme, ne restait plus désormais qu'a prévenir Nasso de jouer le jeu au moins un minimum pour que la situation paraisse vraie. J'avais détourner mon regard vers la table du maître du feu et constata avec surprise qu'une femme s'y était invitée, la même que celle qui discutait avec ses amies et que j'avais interpeler dans la rue. Catastrophe! Si Valkar apercevait Nasso avec cette femme cela ferai tomber l'eau tout ce que j'avais raconter jusqu'à présent, et il n'hésiterai pas à repartir à la charge avec ses avances ou même aller directement voir le maître du feu pour faire scandale. Qui plus est cela aurait mit la jeune femme présente avec le maître du feu dans une situation délicate, ce que je souhaitais éviter à tout prix.
*Alàlà... Nasso tu choisis bien ton jour pour draguer!! *

Le maître du feu était-il éprit de cette jeune femme? Pourquoi était-elle ici? Je n'avais aucune réponse. Ce n'était aucunement de la jalousie, mais plutôt une curiosité, et les circonstances faisaient que cette situation ne tournait pas du tout les choses à mon avantages. Aussi devais-je maintenant occuper l'attention de l'exorciste jusqu'à ce que cette demoiselle ne décide à s'en ailler sans qu'il ne s'en aperçoive pour que mon alibi tienne la route.

Je m'étais donc engager dans un sujet de conversation banale, renouvelant mes remerciements pour la rose et en l'acceptant tout de même avec gentillesse, pour lui faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 13 Mar 2011 - 23:43

Le maitre du feu finit finalement par proposer à la ravissante demoiselle de partager sa table, à laquelle elle semblait de toute façon déjà bien installée. Le serveur vint prendre les commandes peu après l'avoir fait auprès de Kalae et Valkar. Lania qui s'était attablée avait regardé longuement sur le menu avant de se décider alors que le maitre du feu n'avait eu qu'à poser un regard pour savoir ce qu'il désirait. Pour elle, ça serait une salade composée tandis que le maitre du feu vorace de viande, commanda du buffle-yack.

Ce qui était agréable dans cette établissement, hormis les décors, c'était aussi l'ambiance qui y régnait. Personne, contrairement à son passage dans les rues ne semblait poser son regard sur lui du aux couleurs qu'il revêtait fièrement, les regards étaient tous consacrés à leurs amours respectifs. C'est ainsi que le seul regard que Nasso percevait sur lui était celui de Lania qui avait cessé de parler pour l'observer sans relâche, tentant de percer ses défenses et réussissant ainsi à lui arracher quelques phrases.

" Dis-moi, Lania c'est ça? " commença Nasso afin de s'assurer du prénom de son interlocutrice qu'il n'avait entendu que de la bouche de ses amies.

La jeune femme hocha la tête en guise d'affirmation, laissant le maitre du feu continuer.

" Qu'est-ce qui pousse une ravissante femme comme toi à vouloir te montrer avec un fils du feu pourtant si déprécié en ce Royaume? "

La jeune femme semblait dans un premier temps après avoir entendu le mot "ravissante" avoir totalement oublié le reste des propos tenus par le maitre du feu. Elle se rendit compte dans un second que le maitre du feu attendait une réponse et hésita à répondre.

" Justement, ne connaitrais-tu pas l'histoire d'Omashu? Ce sont les amours interdits qui sont les plus beaux. J'ai longtemps cherché dans la ville, j'ai été courtisé mais rien n'a sû éveiller les sens de mon cœur et j'ai alors compris, j'ai compris que je ne trouverais pas ce que je cherche dans une relation banale. " S'exclama la demoiselle qui se tenait en face de lui qui semblait sur son petit nuage.

La sincérité de la jolie demoiselle était touchante bien que certain aurait jugé son romantisme comme de la naïveté. Nasso resta à l'écoute de la femme qui semblait réellement croire en l'avenir de sa relation avec le maitre du feu c'est pourquoi il tint malgré tout à lui rappeler tout en finesse qu'il n'était que de passage. Ce rappel, il lui fit au fil de la conversation alors que Kalae et Valkar avait bien entamé leur repas, eux-même avaient aussi reçu leur plat et à la vue de celui de Lania, Nasso constatait qu'il n'y avait pas grand chose dedans, se demandant comment elle pouvait tenir debout avec ça.

Lania voyait dans les propos de Nasso quelque chose qui amplifier davantage ces convictions, les ordres du militaire lui imposaient de partir d'ici peu condamnant leur "amour" à ne pas être. Tout n'était que signes à ses yeux et elle s'apprêtait même à lui annoncer qu'elle le rejoindrait à la Nation du Feu si il le souhaitait.

" Lania, ne va pas te méprendre, tu es gentille et charmante, mais tu ne peux pas quitter ta maison, ta famille et tes amis pour un inconnu. " S'exclama Nasso qui si il avait eu le temps aurait poursuivi avec plus d'intérêt cette "relation" mais qui ne souhaitait surtout pas qu'une femme ruine sa vie alors qu'elle ne savait rien de lui.

La jeune femme reçu cette fois-ci très bien le message, les nombreuses remarques que le fils du feu lui exposé depuis le début pour la défaire de son amour n'était pas des signes mais une multitude de petits râteaux, à ses yeux, qu'elle n'avait pas vu. L'homme en face d'elle la repoussait, outrée, elle s'arma de son verre d'eau et le projeta au visage du maitre du feu avant de partir sans faire de scandale en publique dans le plus grand silence. Le temps lui ferait sûrement comprendre que l'homme avait parlé pour son bien, tout du moins il l'espérait. Le visage trempé ainsi que le haut de sa veste, le maitre du feu était resté un instant figé avant de terminer calmement son met après s'être essuyé le visage avec une serviette.

Valkar ne semblait n'avoir rien vu de ce qui s'était déroulé à la table de Nasso et cela arrangerait bien les affaires de Kalae qui avait menti à l'étrange personnage. Quand Nasso eu terminé, Valkar s'était attaqué à sa dernière commande, un dessert de fruits exotiques et il semblait se régaler. Le maitre du feu se dirigea près de l'accueil où des canapés étaient disposés pour l'attente et c'est quelques minutes plus tard, après avoir vécu l'enfer, que Kalae accompagnait de son bourreau le rejoignirent. La jeune femme fonça sur le maitre du feu sans qu'il ne comprenne rien pour l'étreindre dans ses bras.

" Tu m'as tellement manqué? " S'exclama-t-elle surprenant ainsi d'autant plus le maitre du feu qui se demandait ce qu'avait bien pu manger la jeune femme. "Entre dans le jeu!" ajouta-t-elle en chuchotant à l'oreille du maitre du feu.

Sa manœuvre judicieuse avait pour but de montrer à qu'elle point elle était attaché à son "Roméo" aux yeux de Valkar. Voyant les yeux de l'étrange personnage se poser sur lui, Nasso s'était ressaisit à temps avant qu'il ne constate sa surprise pour le plus grand bonheur de Kalae.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Mar 15 Mar 2011 - 15:56

Blottis contre le maître du maître du feu, les bras englobant son cou pour pouvoir lui murmurer à l'oreille en toute discrétion, le pauvre Nasso ne comprenait pas encore dans quelle embrouille il s'était aventurer malgré lui. Mais le commandant était loin d'être un homme simple d'esprit, plusieurs hypothèses qui pouvaient justifier mon comportement défilaient déjà au sein de son esprit. L'homme n'était pas exactement certain de la raison de cette soudaine démonstration d'affection mais il se ressaisit rapidement, passant une main dans mon dos et partagea cette petite étreinte.

-Nasso, j'ai du tout avouer à Valkar...
-Tout avouer? Questionna l'homme espérant obtenir enfin la réponse a ses questions sans pour autant quitter son rôle.
-Oui. Répondis-je ne me détachant de lui pour me positionner face a son visage et lui faire un discret clin d'œil. Il sait tout a propos de toi et moi.

Le maître du feu resta quelques millisecondes à me regarder fixement, décidément les femmes restaient et resteraient un mystère.

-Pourquoi ne pas me l'avoir dit plus tôt? Râla le petit bonhomme en tapant de son pied au sol.
-C'est a dire que... vous ne nous avez pas laisser le temps.

Valkar croisa ses petits bras sur son torse boudinant en jonglant du regard. Nous croyait-il? Et si oui, jusqu'où faudrait-il jouer ce jeu?
Sentant la situation qui pouvait chavirer à chaque instant, Nasso fut le premier des trois à reprendre la parole.

-Alors ce repas?
-Bien trop maigre! Critiqua Valkar en tapotant son ventre. Leur cartes sont assez pauvre...

Nasso et moi avions échanger un rapide regard, la carte de ce restaurant était bien plus que convenable et le service y était excellent, mais l'appétit de ce mystérieux personnage semblait sans fin.

-Mais bon, continua Valkar en haussant les épaules. Au moins je serai disponible pour les quelques petites heures à venir. Si nous sortions d'ici, l'odeur des cuisines va réveiller à nouveau mon appétit.
-Oui. Répondit Nasso en haussant la tête.

Valkar se précipita comme un enfant a l'entrée de l'établissement ou Nasso devrait régler la note finale. Derrière un comptoir un homme faisait quelques comptes et riait quelques papiers concernant les affaires du restaurant. L'organisation de cet établissement était parfaitement orchestré, sans que nous ayons besoin de préciser quoi que ce soit, il savait déjà à quelle table nous avions manger, les menus prit et bien évidement la note était déjà prête à être dévoilée au maître du feu.
La tête du petit exorciste ne dépassa que de très peu le comptoir qui lui arrivait au niveau du nez. Il scruta le comptoir avec attention comme l'aurait fait un animal, la tête posée sur une table pour tenter de détecter de la nourriture.

L'employer présenta à Nasso le parchemin où toutes ses dépenses y était relevées, en plus du sien, le maître du feu se voyait contrait de payer les nombreux plats du petit mais vorace invité, mon menu, la salade composée de la jeune femme qui s'était invité a sa table et la rose commandée par l'exorciste. Bien que longue le militaire sortit sa bourse sans montrer la moindre grimace de surprise. La note tournait autour d'une centaine de vils, il les y déposa calmement avant de refermer sa bourse et de la ranger soigneusement.

-Bon aller, allons y! Commanda Valkar sans même remercier son ôte comme l'aurai fait un enfant capricieux et impatient avant de prendre la direction de la sortie en sifflotant.

Le maître du feu lança un regard aiguisé vers l'oracle qui s'arrêta et se retourna après s'être aperçut que nous ne le suivions pas encore.

-Merci Nasso. Avais-je sortis en embrassant tendrement le maître du feu sur la joue, pour être d'autant plus crédible aux yeux de Valkar qui nous attendait quelques mètres plus loin, croisant les bras et soufflant pour manifestait son impatience. je t'expliquerai tout quand on sera seul. Rajoutais-je discrètement profitant du fait que je pouvais à nouveau lui murmurer discrètement à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Mar 15 Mar 2011 - 20:55

Qu'avez fait nos deux amis pour endurer un tel supplice? La voix qui les avez dirigée vers lui devait certainement avoir de très bonne raison et cet homme être très compétent dans son domaine. Quoi qu'il en soit, voilà que nos deux amis étaient entrés dans un jeu d'acteur pour la plus grande tristesse de Valkar qui s'était mis à forcer le pas en fonçant à travers la foule rendant la marche derrière lui des plus compliquées. Par chance et par malice, ses accompagnateurs réussissaient à rester à moins de deux mètres de lui, il leur fallait toute leur concentration pour le suivre car étant donné sa petite taille il aurait été facile de le perdre de vu. Les gens qui s'avançaient devant lui par chance semblait essayer de s'écarter de l'étrange personnage torse nu.

Heureusement pour nos deux amis, l'oracle qu'était Valkar ne semblait pas capable de percer les pensées des hommes et femmes mais seulement percevoir les auras positives et négatives qui s'échappaient d'eux. Nul doute que le sentiment d'amitié qui liait la jeune femme et le maitre du feu devait ainsi faire illusion. Une question mordait les lèvres de nos deux compagnons d'aventures mais entre deux esquives de passants, il était fatiguant de parler. Nasso réussit finalement à poser sur l'épaule du petit homme sa main afin de le stopper net dans sa marche.

" Quoi! " Dit-il d'un air agacé comme si il souhaitait sauter au cou du maitre du feu.
" Où allez-vous? La prison est de l'autre côté! " S'exclamait Nasso en tentant de garder son calme.
" Je le sais! " Rétorquait d'autant plus amèrement l'homme " Mais je n'y vais pas! "
" Quoi? " " Comment? " s'exclamaient chacun leur tour Kalae et Nasso.
" Je vous ai dit qu'on pouvait rien faire avant ce soir! Nous n'allons pas attendre là-bas. " Répliquait-il en levant ses yeux au ciel comme s'il avait à faire à des idiots.

Elle était loin cette image intrigante que l'homme avait dégagé lors de ces premières phrases, tout ce que voyait à présent Kalae et Nasso était un véritable "boulet" dont il devait se charger sans même savoir qu'elle serait sa véritable utilité.

" Nous avons des choses à faire et obtenir un accès jusqu'à l'hôte de l'aura sombre va demander d'âpres négociations, nous n'en sommes plus responsables dois-je vous rappeler. " S'exprimait Nasso espérant bien arrêter les frais et pouvoir rejoindre ces hommes prêt de la calèche, prendre des nouvelles de Shiro et éventuellement déposer la dépouille de Toru dans le cercueil qui leur aurait certainement été fournit depuis.
" J'ai dit ce soir! " dit-il en tapant du pied.
" NON! " S'énerva Nasso " Vous savez que votre présence ici n'est pas du au hasard! Cette mission, vous vous devez de l'accomplir et vous le savez, c'est elle qui l'a dit. " ajoutait-il sous un ton des plus autoritaire digne d'un commandant.

Le petit homme observait le maitre du feu, son regard était des plus curieux, cherchait-il à deviner jusqu'où l'esprit s'était entretenu avec Nasso. Valkar savait très bien que de ne pas faire sa mission serait comme renoncer à pouvoir avoir de nouveaux contacts avec l'esprit qui l'avait contacté, chose qu'il ne souhaitait absolument pas néanmoins devoir trainer dans une prison pendant toute une après-midi à s'ennuyer ne semblait pas être à son goût.

Nasso qui avait fait preuve d'autorité en avait oublié qu'il aurait pu froisser l'homme et ainsi échouer à sa mission "spirituelle", le problème résidait peut-être dans le fait qu'il ne savait pas qu'est-ce que l'intervention de l'homme changerait, il ne faisait quasiment aucun doute que Wang Emdeiher serait condamner à mort alors pourquoi prendre en charge cet homme mis à part le message de cette voix si pure et douce? C'est Kalae qui à l'intervention de Nasso s'était quelque peu inquiété de voir l'oracle prendre son départ et que tout ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent pour l'endurer n'eussent servit à rien, elle comprenait néanmoins le ras-le-bol de son ami.

" Bon, très bien! " S'exclamait finalement le petit homme pour le plus grand plaisir de Nasso et Kalae qui pensait enfin être sortit de leurs problèmes. " Mais d'abord! "
" Mais d'abord? " interrogeait le fils du feu qui se tenait aux côtés de Kalae.

Nasso et Kalae étaient des plus interrogatifs, pendant plusieurs secondes, ils se demandaient tout deux qu'est-ce que ce singulier personnage allait pouvoir encore inventer. Valkar davantage des deux personnes qui prétendaient être ensemble.

" Pourrais-je vous l'emprunter? " questionnait Valkar avec un si grand sourire qu'il en était inquiétant.

Nasso rapprochait à cette annonce Kalae de lui tendit que cette dernière l'enlaçait afin de rappeler à l'homme le supposé amour qui les unissait.

" Pourquoi la voudriez-vous? " Questionnait vivement Nasso.
" Ne vous inquiétez pas, vous savez que vous pouvez avoir confiance. C'est ça, où je viens pas. " Continuait Valkar.
" Et bien, ne venez pas! Nous nous débrouillerons de notre côté. " Tentait de bluffer le mettre du feu.
" Non, je vais écouter ce qu'il a à dire! " S'exclamait à son tour Kalae.

Kalae se détachait de Nasso pour aller rejoindre Valkar en espérant qu'il ne lui réserve aucune nouvelle surprise. Il n'était pas à trois mètres d'eux, non loin d'un petit muret et lorsqu'elle fut à sa portée, il lui tendit les mains comme si il allait lui lire la bonne aventure, Kalae hésitante lui offrit ses mains et d'un coup vif, il la passa de l'autre côté du muret la projetant ainsi dans le vide, par chance, elle se rattrapa à un orifice d'écoulement des eaux de la ville.

" Nasso! " Appelait-elle à l'aide
" Mais qu'est-ce que vous faîtes! " S'exclamait le maitre du feu en fonçant immédiatement à l'aide de Kalae sans avoir attendu son appel.

Le maitre du feu bousculait l'oracle qui était sur sa course et qui avait les mains dans le dos pour observer la situation, Nasso se penchait par dessus la rambarde pour attraper la jeune fille et lorsqu'il entra en contact avec la main de la maitresse de l'eau, il entendit derrière lui la voix de Valkar.

" Et maintenant! "

La maitresse de l'eau avait déjà abandonné son support pour le puissant bras du maitre du feu qui ne put parer le charge de Valkar les lançant ainsi tous les trois dans le vide, ils atterrirent lourdement dans un énorme bac de distribution de la ville et le courrier avait par chance amortit une partie de la chute. Dans la chute, Nasso était passé en dessous de la fille et c'est ainsi qu'il se retrouva en dessous d'elle et de Valkar qui la recouvrait.

" Youhou! " criait-il plein de joie.

Cette dernière action, Nasso et Kalae allaient avoir du mal à passer l'éponge dessus, tombés dans une position que les indisposés, les deux acteurs se redressèrent chacun leur tour pour constater dans quoi l'homme les avait embarqué. Nasso se répétait sans cesse qu'il allait le tuer tout en demandant à la jeune femme si elle n'avait rien de blessé. Sans le savoir, Kalae et Nasso se dirigeaient à bord de leur transport en direction du lieu qu'ils avaient souhaité rejoindre plus tôt, était-ce une coïncidence ou bien Valkar avait-il eu une vision?

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Mer 16 Mar 2011 - 16:04

La chute fut une véritable surprise. En tentant de venir à mon secours, le maître du feu fut lui aussi projeter dans le vide, pousser par le petit exorciste. Fort heureusement, quelques mètres plus bas passait une petite carriole remplit de courrier. C'est non sans lâcher un cri de surprise que nous nous rendions compte de notre rapide descente, Nasso fut le premier des trois à tomber parmi les divers lettres dont certaine volèrent en éclat et jaillir de la carriole. Alors qu'il pensait que la secousse avait prit foin, il me sentit tomber sur lui lourdement et Valkar qui en rajouta une couche en tombant sur mon dos joyeusement.

-Youhou! Cria-t-il plein de joie en levant ses bras en l'air.
-Tu n'as rien? Me questionna Nasso en posant un main sur son front.

J'avais relever ma tête de son torse en poussant un petit gémissement de douleur, cette chute avait réveiller la légère douleur à cette cote qui avait fini par s'endormir.

-Ça va bien. Répondit à ma place Valkar pensant que la question lui était adresser.
-Levez vous! Grognais-je sèchement ne tournant mon visage vers l'exorciste.

Le petit homme roula sur le coté sans aucune grâce nous permettant ainsi de nous relever a notre tour. La personne qui conduisait ce petit convoi ne s'était même pas rendu compte de notre présence, le choc qu'il ressentit lors de notre atterrissage il le prit pour un nid de poule, un trou sur lequel une de ses roue aurait rouler provoquant ainsi le petit basculement.

-Vous êtes complètement fou!
-Vous auriez pu nous tuer!

Nous ne pouvions plus désormais laisser passer son acte. Son comportement puéril et enfantin était totalement immature mais bien pire encore, totalement irresponsable.

-Il n'y a rien de grave, c'est l'essentiel. Répondit le petit homme qui contenta d'afficher un sourire niais.
-Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la réalité des choses. Avais fini par lâcher Nasso stupéfier par un tel personnage.
-Nous n'avons simplement pas la même monsieur Lumens.

La réponse de Valkar avait été prononcer sur le ton du mystère, aussi ni moi, ni le maître du feu ne savions quoi répondre. Le regard de l'oracle nous dévisagea avec un petit rictus sur les lèvres, comme si il savait quelque chose que nous ignorons, ou qu'il lisait l'hésitation qui s'était emparée de nous pendant un court instant.
N'appréciant pas ce regard qui nous mettait mal à l'aise, je fus la première à prendre de nouveau la parole.

-Bien, descendons.
-Non! S'exclama l'exorciste en me rattrapant par la main pour ne pas que je descende de la carriole en marche.
-Qu'est-ce que vous faites encore? Aboya Nasso en séparant sa main de la mienne. Nous n'avons plus de temps à perdre.
-N'est-ce pas vous qui souhaiter ma rencontre avec l'aura noire... ?
-.
-Dans ce cas je vous conseil de rester sagement assit, et d'attendre le bon moment.
*Pourquoi n'est-il jamais clair! * Avais-je penser en poussant un soupir impatient.

Valkar se laissa a nouveau tomber lourdement dans le courrier, faisant trembloter son ventre flasque et en poussant un soupir un fois bien installer. Le maître du feu me lança un regard comme pour me demander quel était mon avis sur la situation. J'avais fini par hausser les épaules, après tout, qu'avions nous a faire désormais? L'attitude de Valkar avait un coté instiguant, il semblait si certain que rester ici était la meilleure solution, sous entendant qu'il irait à la rencontre de « l'aura noire ».

Nous nous étions résigner et avait prit place, sans que le cocher ne s'en aperçoive parmi le courrier. Assit cote à cote, voilà une dizaine de minutes que nous voyagions, de temps a autre, l'attitude de Valkar semblait de plus en plus étrange, au plus nous avancions, au plus il semblait discuter avec une ou un inconnu très brièvement en fermant les yeux.
Voir un homme agir de la sorte sans que nous puissions connaître ce qu'était de vivre entourer d'esprits, aussi étions nous réticent lorsqu'il n'était dans certains état, même si il réussit a rester discret.

Étrangement, les rues que nous prenions désormais nous semblaient familière, et bientôt nous reconnaissions les murs du bâtiment hospitalier ou les autres membres du convois nous y attendait. Ainsi que les murs de la prison un peu plus loin.
Apercevant Onzu II et Kazuo toujours en place après du convoi, une soudaine révélation frappa avec violence mon esprit. Et si Valkar se mettait a cracher le morceau involontairement révélant notre pseudo relation avec Nasso aux autres hommes du convoi. Cela pourrait entraîner un gros malentendus qu'il nous faudrait ensuite résoudre en espérant réussir à les convaincre.

-Oh non.... Avais-je lâcher dans un murmure en étant frapper par cette idée et appréhendant notre rencontre avec Onzu et Kazuo.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Jeu 17 Mar 2011 - 20:39

En arrivant, Valkar prit la tête fièrement du groupe en bombant le torse comme si il était l'homme de LA situation, ce qui n'était pas faux dans un sens, tandis que Kalae et Nasso le suivait une nouvelle fois quelques mètres plus loin permettant enfin à la jeune femme de tenter de parler au maitre du feu en toute discrétion.

" Merci Nasso, je ne savais pas quoi lui dire pour le repousser poliment... " murmurait la jeune femme en veillant à ce que son ton soit totalement inaudible aux oreilles de l'oracle.

Nasso s'était bien douté qu'il avait du s'agir d'une situation tel que celle que la jeune femme contait même si il aurait peut-être était plus simple de prétendre en avoir un ailleurs, il avait su adopter son rôle dans l'urgence. Le maitre du feu lui fit un hochement de tête pour faire comprendre à la jeune femme que ce n'était rien, il n'est jamais évident de se sortir d'une telle situation.

" Et si il leur en parlait? " s'exclamait-elle toujours sur le même ton bien que plus inquiet.
* Leur en parlait? * se questionnait l'espace d'une seconde le maitre du feu.

Le temps de poser ses yeux sur les deux hommes qui étaient las d'attendre près du convoi à ne rien faire et Nasso comprit le sens de la phrase de son amie. En effet, la situation cela ne serait pas des plus simples si Valkar venait à révéler le mensonge de Kalae aux deux jeunes hommes. Ces derniers semblaient avoir tenu le rôle avec succès et l'impatience de repartir vers sa terre natale se lisait sur le visage d'Onzu II, bien plus que sur celui de Kazuo qui ne semblait pas trop dépaysé en fin de compte.

Les hommes voyaient ainsi arrivé un étrange petit homme qui semblait accompagner Kalae et Nasso, d'ailleurs les voir ensemble alors qu'ils avaient été séparé ne rendait aux yeux du fils de noble qu'un sentiment de rejet envers une quelconque idée d'apaisement avec son commandant. À peine arrivé au niveau du convoi alors que Kalae et Nasso le rejoignait, Valkar se mit à sangloter avant de tomber sur ses genoux en laissant s'échapper des larmes. La réaction de l'oracle-exorciste était des plus étranges et ces changements d'humeurs des plus violents, l'interrogation se lisait sur tous les visages qui l'entouraient.

L'homme semblait réellement bouleversé et pourtant de là où il se trouvait, il était impossible qu'il ai pu voir la dépouille recouverte d'un drap du brave Toru qui les avait tous affecté. Retourner auprès du convoi avait ramené Kalae et Nasso et la réalité qui certes n'avaient pas oublié la perte du vaillant homme mais qui durant plusieurs heures avaient pu reprendre une vie un peu plus normal malgré toutes leurs péripéties à l'intérieur de la ville de l'amour perdu. L'oracle avait été comme un catalyseur qui avait absorbé toute la tristesse qui se dégageait du convoi et des hommes et femme qui l'entourait, révélant même de petites larmes aux yeux de Kalae qui en regardant cet "inconnu" pleurer un si brave homme commençait à révéler sa tristesse qu'elle avait tenté d'enfouir.

C'est dans un profond silence, presque de recueillement que les hommes laissaient s'extraire des larmes de Valkar, des larmes que peut-être au fond ils se forçaient à ne pas faire jaillir. Nasso avait certes de la peine mais il avait déjà été confronté à la mort dans ces précédentes missions et s'était ainsi forgé une carapace à ce genre de sentiment intense. Onzu II et Kazuo avait là leur première leçon de vie et plus tard eux-aussi seront dans le même état d'esprit que le maitre du feu, cette fois-ci, peut-être verserait-il des larmes en cachette. Nasso avait apposé sa main sur l'épaule de la jeune femme pour l'extraire de cette situation qui n'allait pas tardé à la faire pleurer avant d'aller agir de même avec Valkar qui se révéla bien plus dur à interrompre.

" Avez-vous eu des nouvelles de Shiro? " Questionnait le maitre du feu en s'adressant aux deux novices tout en continuant d'apposer une main sur le petit homme qui lentement arrêtait de sangloter.
" Oui, Commandant! " S'exclamait Onzu II en se mettant au garde à vous inconsciemment " L'opération s'est déroulé avec succès mais il lui faudra prendre du repos et il ne doit surtout pas combattre avant d'être totalement rétabli. "

Les nouvelles étaient donc rassurantes et cela faisait beaucoup de bien au groupe après une telle perte.

" Le chef de troupe que nous avions rencontré plus tôt nous a fait savoir que le gouverneur a demandé au meilleur ébéniste de la cité de nous fournir un cercueil sur mesure pour notre homme qui est tombé. " Continuait Onzu II dans son rapport.

Puisque ces choses étaient réglées, ne restait plus qu'à Nasso à aller quérir l'autorisation de revoir le prisonnier qu'il avait remis aux autorités ce qui allait être assez délicat, comment expliquer les raisons qui le menaient à une telle demande? comment les convaincre? Une chose était sûre, mieux valait que nos amis réussissent à obtenir cette autorisation pour intervenir ce soir, qui sait jusqu'où allait les pouvoirs que conférer l'Aura Noire à Wang Emdeiher?

__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Mar 22 Mar 2011 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Ven 18 Mar 2011 - 23:10

Le rapport d'Onzu était précis et complet. Nasso avait trouver réponses a ses questions et remercia le soldat. Le petit exorciste avait scruté longuement le soldat Itori alors que celui-ci récitait son rapport. Il croisa doucement ses mains sur son ventre flasque, songeur. Onzu II ne put s'empêcher de sentir son regard perçant le dévisager, aussi baissa-t-il les yeux pour croiser ceux de l'oracle, une marque de dégoût et de rejet apparut sur le visage du jeune et grand soldat.

-Votre âme est souillée d'idées prévilainçues. Lâcha Valkar d'un naturel déboussolant.

Surprit aucun ne répliqua. Le visage d'Onzu II se bloqua sur le petit bonhomme, lorsque l'effet de surprise disparut ses sourcils se froncèrent méchamment.

-Qui êtes vous pour oser parler ainsi d'un soldat de la nation du feu! S'emporta le jeune militaire.

Alors que Valkar prit une grande inspiration pour répondre avec la plus grande simplicité a la réponse de l'impatient jeune homme, j'avais poser une mains sur sa petite épaule. L'exorciste bien qu'excentrique et quelque peu étrange compris de quoi il en retournait, il se tût et laissa la parole au commandant Lumens.

-Soldat Itori, et Kazuo, je vous présente Valkar, il s'agit d'un spécialiste qui est venu pour notre ancien captif.
-Un spécialiste? Répéta Kazuo curieux.

Naso et moi étions les seuls du convoi a être au courant du voyage dans le monde spirituel dans le maître du feu et expliquer la véritable histoire aux autre militaire était une chose délicate. Le croiraient-il? Toutes différences étaient sujet a des rapports négatifs dans les notes personnelles des militaires aussi mieux valait éviter de se faire trop remarquer et rester flou quand aux réelles activités de Valkar.

-C'est une longue histoire. Avais-je rapidement répondu pour changer de sujet de conversation.
-Oui! Compléta Valkar en avançant de quelques pas pour nous faire comprendre qu'il désirait continuer son chemin. Bon vous venez Oma et Shu?

L'exorciste fit un signe de main a Nasso et moi après s'être retourner et en nous surnommant comme les deux célèbres amoureux dont l'amour était symbolisé par cette ville. Ayant immédiatement fait le lien avec le mensonge dans lequel nous nous étions enfoncer Nasso et moi avions très rapidement suivit l'oracle avant qu'il ne rajoute quelques commentaires supplémentaires qui pourraient d'avantage attiser la curiosité des deux militaires. Kazuo et Onzu nous regardèrent passer en nous suivant du regard, comme si quelque chose leur échappait et qu'ils tentaient d'élucider ce mystère e nous suivant.

-Pourquoi vous vous pressez ainsi? Râla le petit bonhomme en trottinant sur ses courtes jambes une fois que nous l'eûmes dépasser.

La question de l'oracle fut sans réponse pour les deux jeunes novices étant donner que nous venions de disparaître dans l'angle du bâtiment, prêt a rejoindre la prison qui se trouvait être le bâtiment voisin. Quelques petites minutes de marche suffirent à nous rendre devant la fameuse prison. Je n'étais pas réellement obliger d'accompagner Nasso dans cette mission d'exorcisme, après tout, il était le principal concerner, c'est lui qui l'esprit avait contacter. Et pourtant l'envie de le soutenir avait été plus forte, j'étais la seule à qui il s'était confier, l'abandonner alors avec Valkar aurait été selon moi, une forme de lâcheté.

Devant celle-ci deux hommes montaient la garde, le dos droit. Arborant fièrement la couleur de leur nation ils semblaient fidèle à leur poste et très appliquer. Lorsque nous avançâmes et que quelques mètres nous séparaient, l'un deux tendit son bras vers nous, nous demandant de nous stopper.

-Halte là! Ordonna l'un. Que venez vous faire ici?
-Bonjour messieurs, commença Nasso avec politesse. Commandant Nasso Lumens, chargé de l'escorte du prisonnier Wang Emdeiher. Nous souhaiterions voir le prisonner une dernier fois avant sa mise à mort.

Les deux gardes se regardèrent septique. Un court silence plana bien que parasité par une petite mélodie que chatonnait Valkar dans sa barbe comme le ferait un enfant.

-Refuseriez-vous une faveur à l'homme qui a diriger les opérations pour rapporter un des plus grand assassin de ce pays entre vos murs?

Les deux maîtres de la terre échangèrent un nouveau regard. L'un deux hocha la tête avant d'ouvrir la lourde pour d'entrée de la prison.

-Je vous guiderai jusqu'à la cellule de Emdeiher, vous aurait dix minutes.

L'homme ne rajouta pas un mot de plus. Accorder ce genre de visite alors que le soleil ne tarderait pas a se coucher n'était pas commode, qui plus est, l'heure des visite avait cesser. Ils acceptèrent malgré tout et l'un des deux entra le premier dans les locaux pour guider notre chemin.

L'entrée était des plus banale, nous avions emprunter une couloir qui menaient aux cellules et la maîtrise de la terre en plus d'un mot de passe donner à un coéquipier était nécessaire pour passer cette porte imposante.
Lorsqu'elle s'ouvrit, elle dévoila une très grande allée où pleins de cellules placées successivement étaient présentes et chacunes contenant un prisonnier. Lorsque nous commençâmes a marcher dans l'allée centrale pour se diriger vers celle de Wang Emdeiher, les autres captifs, surprit de voir des visites a cette heure de la journée affluèrent a leur barreaux de cellule. Certains passèrent leur bras a travers les barreaux esperant attraper quelque chose au passage, un objet ou une manche pour pouvoir prétendre a nouveau leur innocence. D'autre, qui n'éprouvaient aucun remord quand a leurs actions passées, étaient collés à leur barreaux, l'air décontracter, nous appelant ou nous sifflant vulgairement pour attirer notre attention.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Sam 19 Mar 2011 - 13:29

Par chance, une visite avec Wang Emdeiher leur avait été permise, néanmoins le laps de temps qui leur été impartit ne laisserai sûrement pas beaucoup de temps à Valkar pour accomplir sa mission. Serait-ce suffisant? À le voir plein d'entrain, il semblait confiant ce qui laissait à penser à Nasso que Valkar n'aurait pas de problème ou alors était-il inconscient de ces choses...

Le vacarme environnant provoqué par notre apparition fut rapidement stoppé par l'intervention des gardiens qui se montrer des plus stricts sur la discipline, ceux qui ne s'étaient pas tus de leur propre chef reçurent des baillons de terre les privant ainsi de parole et les projetant en arrière. Des prisonniers maitres de la terre n'aurait pas craint ces attaques mais ils étaient détenu dans des cellules spéciales que les visiteurs n'avaient jamais l'occasion d'apercevoir.

Cette opération d'apaisement des prisonniers avait été des plus efficaces et assez impressionnante, la prison se voulait un exemple dans tous les critères carcéraux et la visite accordée à nos trois compagnons était un réel honneur car une entorse à leur règlement. La cellule de Wang Emdeiher était à l'écart des autres et faisait l'attention d'une garde renforcée. Arrivés devant la porte lourde en métal renforcé, le garde qui leur avait fait escorte jusque là se retourna vers ceux qui le suivait.

" Profitez-en! Son jugement publique est pour demain et je ne pense pas qu'il bénéficiera d'une autre nuit aux frais du Royaume de la Terre si vous voyez ce que je veux dire. " s'exclamait-il avec un ton qui ne laissait aucun doute sur ces certitudes.

La justice du Royaume de la Terre tout comme celle de la Nation du Feu n'avait en effet pas pour habitude de perdre de temps, un jugement était définitif et la peine prononcé immédiatement appliqué, dans le cas d'un meurtrier comme Wang Emdeiher, la peine de mort sans aucun doute. Le visage de Valkar était des plus crispés et bien que cela fasse du bien aux oreilles, son silence était assez inquiétant.

" Vous avez dix minutes! Ne vous attendez pas à une réponse, nous avons suivi vos recommandations. " dit-il à Nasso et les deux personnes qui l'accompagnait en faisant signe à ses collègues d'user de leur maitrise de la terre pour retirer le système de verrous rocheux qui parcourait la porte de métal afin de l'ouvrir.
" Merci! " S'exclama Nasso en direction de leur escorte.

Valkar, Kalae et Nasso pénétrèrent ainsi dans la cellule de Wang Emdeiher avant d'entendre la lourde porte se refermait derrière eux et être à nouveau verrouiller. Ils étaient à présent tout aussi captif de cette cellule que celui qu'ils avaient amené jusqu'ici, heureusement dans leur cas, c'était temporaire. Wang était fixé contre le mur à l'aide de plusieurs menottes de fer et de terre contre le mur ne lui permettant ainsi aucun mouvement, même pas la possibilité de se relever. La bouche du prisonnier était elle aussi bâillonné tandis que l'homme avait la tête en direction du sol comme si il s'était endormi ou résigné.

" Nous y voilà! Faîtes ce que vous avez à faire. " Dit calmement Nasso en montrant de sa main le prisonnier comme pour invité l'exorciste à faire sa procession.
" Impossible! " Rétorqua sur un ton tendu Valkar.
" Pourquoi? " Questionna Kalae qui ôta ainsi les mots de la bouche de Nasso.
" Je vous l'ai dit, il faut que la nuit soit tombé sinon l'aura noire n'a pas un passage suffisamment grand pour pénétrer dans notre monde via l'être qui est ici. " Expliquait-il.

À l'écoute des voix, le prisonnier immobilisé avait relevé la tête avec un regard encore plus noir que d'ordinaire, chose que Kalae et Nasso pensait impossible, la mort s'échappait de ses yeux et pourtant l'Aura Noire n'était pas encore en lui. Valkar décidait de profiter de l'attente de l'apparition de l'Aura Noire pour expliquer à Kalae et Nasso en quoi son opération était importante, il leur expliqua tout d'abord ce que l'Esprit clair de la Lune lui avait communiqué sur cette force de l'ombre, elle avait profité de la mort de l'Avatar pour trouver une faille dans la nuit de la disparition du maitre des quatre éléments en trouvant une âme suffisamment noire pour passer un pacte avec cette dernière. Depuis, chaque mort qui tombe sous les mains de l'assassin renforce son passage entre les deux mondes et l'assassin quant à lui pouvait s'enrichir grâce à des assassinats effectués qui étaient d'ordinaires impossibles à réaliser seul. À présent que l'assassin avait fait autant de meurtres, l'esprit serait capable en cas de mort de son support humain de naviguer dans le monde des humains pour sceller un nouveau pacte volontaire ou non cette fois. L'esprit de la Lune conscient que l'Avatar actuel était trop jeune et inconscient de ses pouvoirs avaient ainsi fait appel à lui pour refermer le passage avant la mort de Wang afin que l'Aura Noire ne soit plus capable de revenir de manière définitive.

Les révélations de Valkar étaient extrêmement intéressantes bien que cela dépassait certainement un peu nos deux amis qui comprenaient malgré tout le gros de la discussion. Être aussi proche de l'hôte de l'Aura Noire semblait avoir fait ressurgir une toute autre personnalité de Valkar, sûrement la plus calme et posée, la part la plus spirituelle de son être néanmoins, cela ne l'empêchait pas de temps à autre de poser ses yeux sur Kalae d'une façon qui l'avait fait se rapprocher de Nasso.

" Une minute! " dit l'homme qui les avait escorté jusqu'à la cellule à travers un petit trou de la porte.

La pression était montée d'un cran dans la cellule. Et si l'Aura Noire ne se manifestait pas à temps? Nasso ne pourrait certainement pas bénéficier d'une seconde visite, Valkar encore moins.

Valkar avait fermé ses yeux un instant avant de les ouvrir en un éclair: " Il est là! "

Kalae et Nasso détachèrent leur regard de Valkar pour le poser sur le prisonnier qui malgré son bâillon laissé deviné le retour de son sourire malsain.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Sam 19 Mar 2011 - 19:04

-Il est là. Se contenta de prévenir calmement Valkar.

Son regard noir, allongé et perçant qui nous fixait laisser devinait son sourire malsain. Le maître du feu présent à mes cotés et moi-même avions lentement détourné les yeux du petit bonhomme vers l'assassin. De la petite fenêtre calfeutrée de barreaux épais la lumières orangée du couché de soleil avait laissé place à une couleur bleue nuit parsemée de points scintillants.
La douceur de la nuit était tombée sur la ville tandis que les ténèbres resurgirent du corps de Wang Emdeiher.

Lorsque le criminel posa son regard sur l'oracle une étrange expression envahit ses yeux. Chacun des deux individus coutoyaient de près les esprits et leur monde. Un simple échange leur permit de faire le lien, les deux concernés luttaient dans un camps adverse. Une certaine hésitation s'empara du captif à la vu de l'exorciste, comme si il avait reconnu ou sentit les pouvoir de l'oracle.

Sachant que le temps qui nous avait été donné était de courte durée nous ne devions pas attendre plus longtemps. Toutes les conditions étaient réunies pour que Valkar puisse pratiquer son art sans incidents.
Le petit homme s'avança d'un pas sur du criminel qui tenta de gesticuler pour s'éloigner de l'homme. Son attitude nous avait fait comprendre de Wang Emdeiher et l'esprit qui le possédait redoutaient cette confrontation. Positionnés en retrait, Nasso et moi regardions la scène avec attention, curieux de savoir les évènements qui allaient suivre.

Malgré toutes ses tentatives d'esquives, Valkar réussit à poser la main sur le front de Wang Emdeiher. Son bras tendu et sur la pointes des pieds, il tenait parfaitement en équilibre et le criminel au contact de sa main bougea violemment son corps pour se détacher de Valkar. Ses chaines cognèrent plusieurs fois contre le mur en faisant un vacarme qui attira très vite la curiosité des gardes.

-Que faites vous là dedans?! Questionna le garde à travers la porte.
-Tenez-le moi! Ordonna Valkar en tournant un regard vers nous.

Nasso fut le premier à s'avancer d'un pas rapide pour maintenir Wang Emedeiher et stopper le frottement des chaines contre le mur de pierre. Le maître du feu plaqua d'avantage le corps du captif qui désormais ne pouvait compter que sur ses mouvements de tête pour ôter la main de l'exorciste. C'est là que je dus intervenir à mon tour en maintenant le visage d'Emdeiher en place pour permettre à Valkar de pratiquer son exorcisme. Une fois l'individu maîtriser, tandis que l'exorciste ferma les yeux pour vociférer quelques paroles étranges, les yeux du prisonnier virèrent en arrière.
Grâce au bâillon qui recouvrait sa bouche, Wang ne pu que pousser quelques gémissements discrets.

Les murmures de Valkar se voulaient être de plus en plus rapides, concentré dans son travail il fronça ses sourcil donnant ainsi de la détermination à son discours incompréhensible.
Nasso et moi avions échanger un regard inquiet, la situation nous dépassait totalement, nous étions les spectateurs d'une scène surréaliste, coutoyant de près un esprit maléfique.

Le possédé gesticula de plus bel, avec une force presque surhumaine, le maintenir convenablement était devenu difficile, et pourtant Valkar ne voulait en rien retirer sa main se don front. Il était évident que l'esprit cherchait à éviter cette confrontation, et qu'il tenterait par tous les moyens d'échapper a l'oracle.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 20 Mar 2011 - 12:40

La force que dégageait l'homme était d'une intensité paranormal, les bruits et le temps impartit écoulé firent que les gardes ouvrirent les portes en toute hâte alors que Valkar était toujours en train de proférer ses incantations. Ils découvraient là un spectacle des plus étranges, se demandant que faire face à cette situation.

" Lâchez le prisonnier! " Ordonna le maitre de la terre qui avait eu la bonté de les mener jusqu'ici.

Les paroles de ce dernier arrivèrent aux oreilles de Kalae et Nasso qui ne comptaient pas abandonner si près du but, c'est malgré tout avec la force de dix hommes que Wang Emdeiher se libéra de toute ses entraves murales projetant les deux amis en arrière toute en se relevant, Valkar quand à lui lévité dans les airs en ayant toujours une main posée sur la tête du prisonnier.

Les maitres de la terre n'arrivaient pas à croire aux spectacles auquel ils assistaient, dans l'instant de la surprise, eux ainsi que Kalae et Nasso observaient le prisonnier essayait d'infliger des coups à l'exorciste mais se dernier était à présent comme protégé d'une aura blanche toute autour de son corps.

" Ne restez pas là, aidez-nous! " S'exclama Nasso en repartant à la charge avec Kalae pour diminuer les mouvements de l'assassin.

Ils ne savaient pas encore trop quoi penser de cette situation mais dans le doute, l'immobilisation du prisonnier était bel et bien une priorité. Avant même que le maitre du feu et la maitresse de l'eau n'atteignent à nouveau Wang, les maitres de la terre agirent ensemble faisant chacun jaillirent un mur de terre triangulaire oblique créant ainsi une sorte de sarcophage de terre autour du prisonnier dont seule la tête ressortait. La force que devait appliquer ces nouvelles entraves sur le corps du prisonnier devait être des plus efficaces, aucun mouvement de lui était possible, même sa tête se retrouvait en partie bloquée. Les yeux du prisonnier n'étaient toujours revenu en place, laissant ainsi pensé qu'il n'était plus du tout maitre de son corps et que c'est l'esprit qui luttait directement.

Un craquement se fit entendre puis des fissures se révélèrent aux yeux de tous, la puissance que dégageait Wang était encore plus impressionnante que lorsqu'il avait réussi à se défaire de ses premières entraves. Tout ces muscles avaient comme gonflé et les ombres s'étaient comme accentuées autour de lui, l'Aura Noire était bien décidé à faire tout son possible pour conserver sa passerelle entre les deux mondes quitte à devoir regagner dans le futur cette stabilité qu'il compromettais en usant d'autant de puissance. Au plus ces ombres grandissaient, au plus Valkar paraissait avoir des difficultés à exprimer ses paroles toujours aussi incompréhensible.

La cage de roche ne le retenait plus, à se demander ce qui pouvait l'arrêter, au vu de cette force, les barreaux de la cage dans lequel Kalae, Nasso et les autres l'avaient transporté n'aurait certainement pas pu résister, c'était donc bien là la preuve que le prisonnier et l'Aura Noire se sentait réellement en danger.

" Wang Emdeiher! Cessez immédiatement tous mouvements ou vous n'aurez pas l'occasion d'avoir votre procès! " S'exclama un des hommes qui étaient arrivés en renfort, il semblait être le plus respecté de tous les hommes environnants.

L'assassin ne daigna même pas lui attribuer de l'attention, il arracha son bâillon comme si il s'agissait de papier et après quelques paroles il frappa violemment Valkar qui se décolla pour la première fois du crâne du prisonnier pour se faire assommer contre le mur. Le voie était à présent libre pour toute intervention des maitres de la terre. L'homme qui s'était exprimé en dernier n'avait été nullement impressionné par le coup que le prisonnier avait porté à l'exorciste et n'avait pas perdu une seconde pour faire jaillir du sol un bloc de roche et le projeter contre Wang Emdeiher qui toujours possédé s'empara du bloc de pierre avec ces deux mains absorbant sans difficulté l'énergie cinétique que ce dernier possédait d'une main tenta de l'utiliser contre celui qui avait tenté de lui porté atteinte. Le maitre de la terre d'un coup vif des deux mains en avant réduit en poussière le rocher qui arrivait sur lui même et ces confrères avant qu'ils ne les atteignent.

" Pauvre mortel! Vous m'avez poussé dans mes derniers retranchements et demain, à l'aube, Omashu ne sera plus qu'une ville fantôme. " S'exclama l'être obscur face à eux avant de terminer sa phrase par un rire satanique.

Kalae était partie auprès de Valkar afin de voir si il était toujours en vie tandis que Nasso s'était érigé en rempart entre le prisonnier et ces deux compagnons.

" Vous auriez mieux fait de vous soumettre Nasso Lumens, mon hôte me supplie de faire couler votre sang et je vais lui offrir ce plaisir! " Dit-il en tournant la tête vers Nasso tout en conservant cette voix (similaire à celle d'un Go'auld si certains connaissant Stargate SG-1).

L'assassin chargea avec son corps sur-gonflé vers Nasso à une vitesse fulgurante malgré sa masse corporelle. Nasso tenta une distraction avec sa maitrise et d'immobiliser leur prisonnier mais aucune de leur maitrise ne semblait "fonctionner", le temps de la surprise de ne voir aucune flamme jaillir, Nasso fut rejoint par le prisonnier qui choppa littéralement le maitre du feu par la tête afin de l'arracher du sol et de le projeter contre un mur plus loin.

" Nasso! " Cria inquiète Kalae en voyant le prisonnier se dirigeait à nouveau vers lui.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 20 Mar 2011 - 18:12

Le corps de Nasso s'écrasa avec violence contre le mur. Témoin de la scène, hurler désespérément son nom était instinctif. Le maître du feu assommé par le coup qu'il lui avait été porter se laissa glisser le long du mur avant de tomber au sol assit.

Tandis qu'il secouait la tête pour reprendre possession de ses esprits, le possédé s'avançait toujours vers lui d'un pas menaçant. Sa détermination était des plus forte et sa puissance surhumaine. Nasso posa une main sur sa tête et lorsqu'il y regarda l'état de sa main, un liquide rouge avait tacher sa paume. Malgré sa vu floue, il y distingua bien la vue du sang, son propre sang.

J'avais abandonner Valkar, toujours inconscient, et m'étais élancer entre Wang Emdeiher et Nasso pour occuper l'assassin le temps que le maître du feu retrouve entièrement ses esprits après un tel choc. Le regard menaçant et meurtrier du possédé se déporta sur moi qui désormais barrait son chemin vers le commandant Lumens.

-Ne le touchez pas! Avais-je grogner sur un ton autoritaire.

Notre ennemi n'arrêta pas sa marche, bien décider à ne faire aucune pitié. J'avais déboucher ma gourde pour invoquer le précieux liquide et combattre l'individu. Un mince et faible filet d'eau sortit difficilement, et plus Wang Emdeiher s'approchait, au plus il était difficile d'user de sa maîtrise. Comme si sa simple présence bloquait le contrôle de notre élément de prédilection. * Qu'est-ce que?!* Le petit filet d'eau que je tentais l'invoquer échappa à mon contrôle et le liquide tomba au sol, éclaboussant nos pieds.
Notre assaillant afficha son célèbre sourire malsain, conscient qu'il avait l'avantage, il n'était plus qu'a trois mètre de nous, et il avançait toujours avec cette sûreté intimidante. Comprenant que la maîtrise des éléments était a proscrire pour le moment, pour une raison qui m'était encore mystérieuse, je devais me rabattre sur mes connaissances des arts martiaux.

Je m'étais mise en garde, toujours devant le maître du feu dont la vision commençait à devenir de plus en plus net. La robe serrée offerte par la jeune femme du service hospitalier n'était pas du tout appropriée à ce genre de situation, elle réduisait de nombreux mouvement et ne permettait pas un écartement de jambes assez large pour pour être stable et mettre en pratique quelques attaques rapide. Il était donc évident qu'elle me générait, pour remédier à cela une seule possibilité s'offrait à moi. D'un coup sec en partant du bas de la robe à gauche, j'avais déchirer le tissu jusqu'en haut de la cuisse pour me permettre d'exécuter les mouvements correctement.

Désormais convenablement positionnée, Wang Emdeiher arriva à porter de coup. Il réussit à esquiver rapidement le coup de pied circulaire en s'abaissant. Lorsqu'il se redressa il tenta a son tour de me porter quelques coups au niveau de l'abdomen, grâces à de rapides rotations du buste les coups ne firent que frôler mon corps. Pensant que je pouvais a mon tour attaquer j'avais lancer mon poing vers son visage. C'est avec une anticipation presque surhumain qui eu le reflex et la rapidité, de stopper mon attaque de façon net et précis en serrant ma mains dans sienne.

-Pauvre petite femelle. Cracha Wang emdeiher et l'esprit qui désormais avait prit le contrôle total de son corps avec d'une voix grave et surnaturelle. Vous allez tous échouer.

Il serra sa main avec force pour écraser la mienne. Sous le poids de la douleur, mes genoux fléchirent légèrement. Désormais debout et les idées claires, Nasso repartit a la charge envers le possédé. Il prit soin de nous contourner pour espérer avoir Wang Emdeiher par surprise. Le maître du feu sauta sur le dos de l'assassin et lui apporta un coup violent dans la clavicule. Tandis qu'au même moment, de ma dernière main libre je réussissais a lui assener un coup au visage.

Notre ennemi, frapper a d eux endroits différents simultanément lâcha prise et me jeta violemment sur le coté pour se débarrasser de moi tout en poussant un grognement bestial.
Il réussit a attraper Nasso par la chemise et a le faire basculer en avant pour avoir une nouvelle fois son ennemis en face de lui.

Le combat était bien trop inégale, Wang Emdeiher possédait une force qui nous dépassait de loin. Même les maîtres de la terre qui nous accompagnèrent était rester quelques courts instants stupéfait avant de se joindre aux coté de Nasso. Malheureusement les hommes qui travaillaient dans cette prison se rendirent compte a leur tour qu'en présence de ce captif leur maîtrise était inutile.

Je m'étais relever, secouant ma main dans les air pour faire passer la douleur. Un rayon lumineux se posa sur mon visage, m'éblouissant pendant un court instant. Après m'être décaler sur le coté pour ne plus être gêner, je comprenais qu'il s'agissait d'un rayon de lune qui avait réussit à se faufiler a travers la petite fenêtre de la cellule.
Étrangement, le rayon lumineuse se déplaça de lui même a travers la pièce. Il alla se stopper devant Valkar avec grâce.

Une nuée blanchâtre apparut doucement devant l'exorciste jusqu'à ce qu'une silhouette ne se dessine. Ce phénomène réussit à attiré toute mon attention pendant que les hommes tentaient d'immobiliser Wang Emdeiher prit de folie meurtrière pour le maître du feu. Peu à peu, la silhouette prit une forme qui me sembla familière. Une jeune femme au corps translucide se tenait dans la pièce, ses vêtements et ses voiles lévitant dans les airs avec grâce et légèreté. Ses cheveux de couleur blancs maintenues dans un anneaux de fer sur le haut de sa tête laissa redescendre ses cheveux sur ses épaules en deux longues tresses. La princesse Yue, l'esprit de la lune, se montrait à nous pour la première fois. Ce spectacle semblait irréel. Mes yeux dévisageaient de haut en bas ce personnage de légende qui depuis mon enfance fut l'un des personnages de nombreux de mes contes, en plus d'être l'un des esprits suprêmes de notre cité.

Lorsqu'elle apparut l'énergie de Wang Emdeiher sembla s'amoindrir, comme perturber par la présence de cet esprit si pur. Lorsque Nasso aperçut l'esprit de la princesse il stoppa ses coups et recula de quelques pas pour ne plus être à la portée de son assaillant. Les maîtres de la terre, trop préoccupés dans leur devoir avaient continuer à parer les coups du possédé, encouragé par sa mystérieuse et soudaine baisse de puissance sans remarquer pour le moment l'apparition fantomatique de la jeune fille.

L'esprit de la lune déposa un regard calme sur le lieux, lorsqu'elle croisa enfin le regard de Nasso elle afficha un discret sourire. C'était la première fois que Nasso voyait le visage de l'esprit qui l'avait mener jusqu'ici, et qui l'avait aider a sortir du monde spirituel. Elle décrocha doucement son regard de l'homme pour ensuite le déposer sur moi, reconnaissant très vite son enfant de la tribu enfant de l'eau, son regard était aussi aimant et profond que celui d'une mère envers sa fille. Intimidée d'être ainsi regarder par un personnage si emblématique, je m'étais légèrement incliner devant elle, traduisant le respect que je lui vouais.

La princesse lévita doucement vers Valkar, toujours inconscient, en tendant sa mains vers lui. Que voulait-elle faire? Qu'allait-il se passer?
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!> Dim 20 Mar 2011 - 20:58

Les esprits qui vivaient dans le monde des humains n'avaient pas pour habitude de se révéler aux simples mortels et la vision de cet être pur était un réel honneur et témoignait de l'importance de la mission qui leur avait été confié. La main fantomatique de l'esprit se déposa doucement sur la tête de Valkar, du front elle descendit le long du petit homme bedonnant jusqu'à atteindre sa joue, l'homme rouvrit en un rien de temps les yeux comme si il avait été requinqué instantanément. L'exorciste posa ses yeux sur la princesse Yue, esprit de la Lune emplit de sagesse et fit signe de la tête pour affirmer qu'il était bien de retour, pour la remercier ainsi que pour l'assurer qu'il était prêt à terminer sa mission.

L'exorciste était à nouveau recouvert de cette aura blanche qu'on lui avait remarqué plus tôt lorsqu'il avait été en contact avec Wang Emdeiher mais cette fois, cette lueur qui émanait de son être était d'autant plus puissante que l'Esprit de la Lune avançait avec l'exorciste la main sur son épaule comme pour lui fournir l'énergie nécessaire à la fermeture de la passerelle illicite entre les deux mondes et ainsi resceller l'Aura Noire là où l'Avatar Aang l'y avait condamné.

Au plus l'exorciste s'approchait du prisonnier à la force surhumaine, au plus la puissance de ce dernier s'amenuisait laissant les cinq hommes qui tentaient de l'immobiliser prendre le dessus et le plaquer à terre. Si ils avaient essayé, ces maitres de la terre, Kalae et Nasso auraient remarqué que cette bulle spirituelle que dégageait l'Aura Noire et qui les empêchait de manier leur élément respectif avait totalement était réduite au néant. Valkar reprenait un peu en arrière son incantation le temps de pouvoir à nouveau toucher le crâne de celui qui avait conclut un pacte avec l'Esprit Noir et terminer ce qu'il avait achevé.

Arrivé au niveau du prisonnier retenu de force face contre terre, les maitres de la terre ordonnèrent dans un premier temps au petit homme de partir et de les laisser accomplir leur travail, cela avant d'apercevoir derrière lui l'Esprit de la Lune qui éclairait la salle et inspirait le respect de ces derniers qui un instant avait relâché leur étreinte mais immédiatement reprit à la première tentative de Wang de se défaire d'eux. La main fermement posée sur le prisonnier, Valkar proférait son incantation haut et fort. Le prisonnier émit un hurlement d'une rare puissance qui se fit entendre de tout les prisonniers et gardes, la douleur de la fermeture du passage devait être insoutenable après tant de temps lié avec cette puissance maléfique.

Les paroles que débitaient Valkar se voulaient de plus en plus rapide et le cri de l'assassin sans fin comme si ses poumons étaient sans fin, jusqu'à ce que Valkar s'arrête net et que comme sans vie, le corps du prisonnier se relâcha sans n'émettre plus un bruit. Les spectateurs arrachèrent alors leur regard du prisonnier pour le porter à l'exorciste qui venait là d'achever son travail, l'esprit de la Lune s'en était allé, sans même un aurevoir. Le monde pouvait de nouveau être en paix et sa place n'était certainement pas ici mais là haut pour veiller sur toutes les âmes vivant actuellement dans le royaume de la nuit.

Les soldats profitèrent de l'accalmie pour rapprocher leur prisonnier numéro un d'un mur et de l'immobiliser dans un sarcophage de terre double couche, bien heureux aussi de voir que leur habilité à manier la terre soit revenu. Le chef de patrouille de geôliers qui était arrivé en renfort était assez perturbé et ne savait que trop penser de cette situation, il s'approcha des trois compagnons qui s'étaient réunis pendant qu'ils avaient recréés les entraves de Wang et avait reçu de la part de Valkar l'assurance que cette histoire était terminé. D'ailleurs, c'est sa vraie personnalité qui semblait avoir reprit le dessus lorsqu'il aperçut la cuisse découverte de Kalae, regard que Kalae avait lourdement ressenti et qui s'était empressée de dissimuler un maximum.

" Nous sommes face à un dilemme! " S'exprima le chef de troupe " Je ne peux reporter les événements qui se sont déroulés ici sans avoir de quoi me justifier, je ne pourrais pas expliquer non plus votre présence mis à part comme une tentative de libération du prisonnier. " Sous ces derniers mots, Kalae, Valkar et Nasso craignait le pire, être enfermé en tant que prisonnier à leur tour.
" Mais bien que je ne comprenne pas tout ce qu'il se soit passé, moi et mes hommes allons vous libérer, j'ai le pressentiment que l'on vous doit beaucoup, surtout à vous petit homme! ".
" Petit Homme?! " Interrogeait Valkar en regardant dans toute la pièce.
" Promettez-nous juste de ne parler de ceux-ci à aucune personne tout comme nous ne le mentionnerons dans aucun rapport d'incident. "

Les trois compagnons acceptèrent bien que Valkar semblait très mécontent de ne pas avoir le droit de mentionner cette intervention dans son curriculum vitae de ses belles actions, peu importe, il ne manquerait pas d'inventer une histoire similaire et puis les gardes avaient confiance dans le fait que cet étrange personnage aurait du mal à se faire prendre au sérieux contrairement aux deux autres personnes bien plus raisonnables. Les trois visiteurs furent raccompagnés à la porte de la prison en toute hâte sans même avoir le temps de faire le point sur leur état physique.

Sur le pas de la porte de la prison, Kalae s'empressa de s'armer de son eau pour soigner le maitre du feu qui avait une croute en formation sur une plaie moyennement étendue dans les cheveux. À peine l'avait-elle prévenue qu'elle allait le soignait sans lui laisser à nouveau le droit de refuser, tout du moins, en terme d'acceptation de son aide, le maitre du feu s'était rapetissé pour rendre la tâche plus aisé après qu'elle n'eusse commencé. Valkar regardait l'air jaloux regrettant de n'avoir qu'une simple bosse.

Le petit homme s'approcha des deux amis, plus précisément de Kalae afin d'obtenir un soin sur sa blessure de guerre qui ne nécessité pas à une maitresse de l'eau de s'y attarder. Afin d'attirer son attention, il ne se priva pas de tirer quelque peu sur le pan de la robe déchiré découvrant ainsi une bonne part de la cuisse de la jeune femme. Un sourire ornait ainsi son visage alors que Kalae offusquée par cette action ôta ses mains de Nasso dont elle venait achever les soins pour asséner à l'exorciste une violente claque qui le fit tourner sur lui-même.

" J'avais bien sentit l'aura guerrière! " dit-il presque affalé au sol une marque rouge de main sur la joue.

Les trois personnages reprirent la route vers l'endroit où stationner le convoi, sûrement auraient-ils des chambres allouées et un lieu sécurisé pour le convoi et le corps. Valkar avançait devant eux, il ne comptait pas rester un instant de plus, l'esprit boudeur pour n'avoir même pas reçu le "baiser du héros".

Leur arrivée au convoi fut remarquée par Kazuo et Onzu II qui commençait à en avoir fichtrement marre d'attendre en ne faisant rien d'autres que de surveiller que personne ne s'approcher du convoi vide de prisonnier. Ils n'avaient pas reçu d'information sur un quelconque hébergement et cela les inquiétaient quelque peu pour cette nuit qui avait prit possession des cieux depuis plusieurs minutes. Valkar fut le premier à les rejoindre, tout du moins à passer devant eux, Kazuo demanda très interrogatif pourquoi Kalae avait la robe déchirée.

" C'est le commandant qui n'a pas sû se retenir! " S'exclama-t-il avant de disparaitre dans une rue voisine sans même un adieu laissant à Nasso et Kalae le bon droit de s'expliquer.

Cette petite phrase était sûrement sa vengeance et sa jalousie qui s'exprimait à l'égard de Kalae et Nasso qu'il n'avait pas réussit à séparer pour récupérer la fille. Il faut dire qu'il est compliqué de séparer un couple qui n'en est pas un...

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Une escorte épineuse. <Terminé!>

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: