Partagez|

Une partie de poker. <Terminé!>

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Kalae
*******
*******


Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Lun 13 Déc 2010 - 21:42

Même si le Rhino-komodo se tenait tranquille, j'avais tendance à bien maintenir fermement les rênes entres mes mains comme me l'avais dis Nasso, même si après tout, avec la force d'une telle bête, je ne risquais pas de réussir à la retenir si jamais elle décidait de s'emballer.
Nasso sortit de la petite boutique, carte en main. Et s'empressa de l'ouvrir sous mes yeux et de m'expliquer soigneusement la localisation des terres du baron de Yorme et notre position actuelle.
La distance que nous avions à parcourir était plus longue que celle que nous avions eu a traversé lors de nos précédentes étapes.

-Deux options s'ouvrent a nous. S'exclama le maître du feu en roulant la carte soigneusement pour pouvoir la ranger avec nos affaires. Soit nous nous y rendons à pied, ce qui risque de nous prendre deux bonnes journées, peut être plus. Soit nous prenons un navire ici, au port.

A voir les fréquentations de cette ville, et les malfrats venus de tous les coins du monde pour s'approvisionner durant leur voyage, prendre un navire avec à bords des personnages très proches de ceux que nous avions combattu dans la taverne n'était sûrement pas la meilleures des solutions. Qui plus est, ils allaient sûrement nous payer des taxes pour ce petit voyage et augmenter dangereusement le prix pour le rhino-komodo qui nous accompagnait.
L'option la plus prudente et raisonnable était la marche. Du moins pour le moment, après si vraiment le temps nous manquait nous pouvions toujours prendre une autre petite embarcation, plus tranquille dans une ville voisine.

Nasso acquiesça ma vision des choses et nous avions déjà prit la direction des terres du baron. Le maître du feu avait reprit les rênes de son animal avant de monté dessus avec aisance et souplesse comme il avait l'habitude de faire. Il me tendit la main comme à chaque fois que nous étions monté sur l'animal pour pouvoir m'aider a grimper sur le grand rhino-komodo. Une fois installer a l'arrière et accrochée au robuste maître du feu, l'animal, suite aux ordres de son maître commença a galoper dans la direction donnée, désormais totalement rétablit de sa frayeur de la matinée.

Même si nous étions déjà en fin d'après midi, nous avions avancé ainsi pendant quelques petites heures sans faire d'escales pour gagner un maximum de temps. Nous étions désormais en pleine nature comme éloignée de toutes civilisations, ce silence et ce calme retrouvé avait un coté rassurant et relaxant, qui arrivait a nous faire oublier momentanément nos problèmes. Même si elle ne m'avait pas toujours offert d'agréables moments j'aimais cette nation, pour son climat si doux et agréable, et ses paysages colorés. Le soleil commençait a disparaître au loin, Nasso préféra alors s'arrêter pour aujourd'hui, les voyages de nuits n'étaient pas sûr a dos de rhino-komodo, qui plus est l'animal méritait du repos, depuis notre départ de la demeure des Lumens cet animal nous avait été bien utile et méritait notre attention.

Nous nous étions arrêter au beau milieu d'une forêt et avions décharger a nouveau le rhino-komodo pour le soulager de ses poids. Nasso et moi, comme si nous avions l'habitude, nous nous étions très vite répartie petites tache pour être prêt avant la tombée de la nuit. Je m'étais enfoncée dans les bois pour pouvoir chercher du bois pour le feu tandis qu'il était partit chasser pour que l'on puisse se mettre quelque chose sous la dent. Une dizaine de minutes plus tard, nous nous étions retrouver là où nous nous étions quitter. Le rhino-komodo s'était déjà coucher au sol en poussant un long soupir.

Le ciel avait avait déjà prit une teinte bleuté lorsque Nasso alluma le feu grâce à sa maîtrise. Le maître du feu avait réussit a attraper un lapin pour le dîner de ce soir. La nuit était tombée très vite ce soir là, la lune et les étoiles éclairaient doucement les lieux. Tous les deux assis devant le feu nous avions déjà entamer notre repas en discutant de choses et d'autres pour tenté d'oublier le rendez vous qu'il nous attendait sur les terres du baron de Yorme. La respiration lente du rhino-komodo nous avait fait comprendre que l'animal s'était endormit, il lui fallait bien se reposer, demain s'annonçait être une grande journée de voyage pour pouvoir arriver à temps à destination.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mer 15 Déc 2010 - 17:26

Il faisait relativement frais mais le ciel était dégagé, les arbres protégeaient nos voyageurs des brins de vents et les flammes offraient un apport de chaleur non négligeable. Le repas achevé et leur faim rassasiée, il était l'heure pour nos amis de s'endormir à leur tour en toute quiétude. Les conditions d'hébergements n'avaient cessé de se dégrader au fil du temps, la demeure Lumens, l'auberge bas de gamme et à présent à la belle étoile mais cela n'avait l'air de déranger ni Kalae ni Nasso qui semblaient tout deux apprécier cette occasion de faire corps avec la nature pour une nuit. Certes le sol n'était pas très confortable mais une fois allongé, la vue était inégalable avec celle d'une chambre. Les yeux de Kalae se fermèrent peu à peu se détachant de la lune pour tomber dans les bras de Morphée tandis que Nasso attendit le marchand de sable en se concentrant sur l'étoile la plus flamboyante.

Durant la nuit, chacun s'éveillèrent deux à trois reprises tout en essayant de ne pas réveiller l'autre, une fois pour remettre du bois, une autre pour répondre à certains besoins... Leurs talents en matière de discrétion ne furent malheureusement pas toujours au rendez-vous, car leur proximité et le craquement du bois dans le feu se mêlaient à leur habitude d'être sur leurs gardes. Néanmoins ils réussirent tout deux à passer une nuit plutôt reposante et rafraichissante.

Au petit matin, ils effectuèrent quelques étirements de réveil avant de s'octroyer le droit à un bon petit déjeuner composer essentiellement d'une sorte de céréale que Nasso avait emporté depuis son domaine. Elles étaient plutôt agréable au palet de Kalae et faisaient parties des aliments les plus consommées dans la nation du feu au petit déjeuner. Néanmoins, ce petit déjeuner fut assez sec en bouche car ils n'avaient pas réussit à localiser un point d'eau et que mis à part la gourde d'eau de combat de Kalae, il ne restait plus grand chose, il leur fallait donc l'économiser jusqu'à la prochaine rivière, village,... En faisant un léger détour, ils pourraient tomber sur les sources de Konzor, sources hautement réputées pour l'eau de qualité qui s'en échappent mais quelques peu pressé par le temps, Nasso ne soumis même pas l'idée à sa compagne de voyage, dans le pire des cas, ils pourraient y passer au retour si Kalae faisait le retour avec lui, dans le cas où aucun bateau ne partirait pour la Tribu du pôle nord depuis les terres du sud, ce qui était fort probable.

Kalae avait recueilli pour breuvage la rosée matinale qui n'avait pas encore été emporté par la chaleur qui règne habituellement dans la Nation du feu, d'autant plus qu'ils étaient proche de "l'équateur", une ligne géographique déterminé devant théoriquement divisée le monde en deux parties égales et que toutes les nations avaient adopté. Néanmoins, le peu d'eau collecté ne leur suffirait pas pour la journée et ils devraient se hâter de rejoindre le village le plus proche afin que le Rhino-Komodo puisse aussi s'abreuver.

Ainsi, après plusieurs minutes de préparations et s'être assuré que le feu soit bien éteint, Nasso et Kalae sur le dos du Rhino-Komodo reprirent la route vers le sud. En vingt minutes de galop Nasso et Kalae aperçurent leur salut: un puits au milieu d'un village "fantôme", en effet suite à la forte industrialisation de la capitale et des rivages, beaucoup de village comme celui là avait subit l'exode de sa population entière vers les zones d'activités. Nasso commença à remonter l'eau avec le seau qui était resté près du puits mais Kalae usa rapidement de sa maitrise rendant les efforts du maitre du feu inutile. Elle déversait dans un abreuvoir pour animal une grosse quantité d'eau pour la monture puis remontait de quoi remplir leur réserve personnel alors que Nasso s'était mis sur ses gardes croyant avoir aperçut une ombre.

"Bonjour jeunes gens." s'efforça de dire une voix quelque peu tiraillé par le temps.

Le regard de Kalae et Nasso se déportèrent vers le même endroit, une vieille femme à priori seule venait de sortir d'une maison délabrée. Elle avait d'énormes rides sur le front et autres contours du visage mais semblait avoir le sourire.

"Bonjour" dirent à l'unisson Kalae et Nasso.
"Je m'appelle Nayu Tio et je me demandais si deux jeunes personnes aussi agréables que vous accepterez de me venir en aide?"

Nasso et Kalae se présentèrent à leur tour, Kalae conservant son rôle de "sœur" et demandèrent quel genre d'aide la vieille femme espérait obtenir de leur part ainsi que les raisons de sa présence dans un tel village.

" Je vis ici depuis que je suis née et je déplore l'extinction de mon village. J'organise une pétition que je compte envoyer à notre bon seigneur du feu afin de lui demander d'ouvrir en ces lieux un poste d'accueil de voyageur. Peut-être cela permettra-t-il à mon village de renaitre de ces cendres tel le phénix."

À ses paroles, Nasso et Kalae comprirent ce que la vieille femme attendait de leur part et approuvait la démarche de la jeune femme. Nasso signa le premier et alors que Kalae allait signer la vieille femme la fixa dans les yeux.

"Votre vrai prénom jeune fille de l'eau, je vous prie." dit-elle tout en gardant un visage souriant.

Kalae quelque peu embarrassée regarda Nasso pour savoir quoi faire après quoi elle signa humblement de son vrai prénom et Nayu satisfaite souhaita bon voyage à nos deux amis tout en retournant se cloitrer dans sa masure.

Le reste de la journée fut beaucoup plus calme, les villages et villes traversaient leur offraient l'occasion de prendre ce dont ils avaient besoin: quelques fruits et légumes mais aucune babiole inutile qui alourdirait la charge à porter par la bête et donc les ralentiraient. Ils achevèrent leur voyage peu avant la tombée de la nuit, encore une fois, ils s'étaient trop avancé et devrait donc passer la nuit dehors. La même organisation que la veille se déroula jusqu'au petit matin.

__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Mar 21 Déc 2010 - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Jeu 16 Déc 2010 - 9:42

Nous avions la tête reposée sur le ventre du Rhino-komodo pour essayer de dormir dans uns position plus confortable que la veille. Au rythme de sa lente et profonde respiration nous nous élevions doucement avant de laisse notre tête retomber lentement.
L'animal était calme, et semblait apprécier nous sentir auprès de lui comme si c'était une récompense.
Le même ciel étoilé nous livrait le même spectacle que la nuit précédente et le calme avait envahit la petite clairière dans laquelle nous nous étions arrêter. Nasso semblait s'être endormit rapidement tandis que je réfléchissais encore aux évènements de la journée. Cette vielle femme dans le village désert avait attiré ma curiosité, comment pouvait-elle savoir que je ne signais pas sous mon véritable prénom? Et, que par conséquent, que je mentais en me présentant comme la sœur de Nasso?
L'attitude de cette vieille dame aux airs sympathiques et souriante m'avais sembler étrange. Mais après tout, je devais halluciner...
Je finis à mon tour par sombrer et à m'endormir sans m'en rendre compte oubliant tout ces questions que trottaient dans ma tête.


Le lendemain matin, en reprenant le même rituel que la veille nous nous étions étiré dès les premiers rayons du soleil et grâce aux achats que nous avions fait hier nous avions de quoi grignoter et de quoi tenir jusqu'à demain sans faire de nouveaux achats. Une fois prêt nous étions à nouveau monté sur le dos de l'animal qui avait désormais prit l'habitude de faire ses voyages en notre compagnie. Nous nous étions seulement arrêter dans les alentours de midi pour nous permettre de faire une halte dans notre course effrénée en direction des terres du baron.
Nous avions finalement fini a pénétré sur les terres du baron de Yorme en fin d'après midi. Nous n'avions encore vu aucune demeure, il fallait avoué que son domaine était plutôt grand, seuls quelques agriculteurs ou commerçants, qui avaient dû payer des taxes pour pouvoir implanter leur commerce sur ces terres, travaillaient non loin de nous.

La carte n'est pas assez précise pour nous donner la direction du cimetière. La demeure était vaguement indiquée sur la carte pas encore assez précise malgré quelle nous avait été extrêmement utile. Nasso examinait attentivement la carte et plissait ses yeux comme pour se forcer à percevoir quelque chose qui nous permettrait de trouver la direction à prendre pour le cimetière.

-Alors?
Demandais-je curieuse en faisant dépasser ma tête de derrière l'épaule du maître du feu.
-Le cimetière n'est pas indiqué. Avoua Nasso, en relevant la tête et en la tournant autant que son cou le permettait vers mon visage. Mais il n'est peut être pas bien loin, si il y a un cimetière ce n'est sûrement pas très loin de sa demeure, du moins je pense.
-Nous pouvons toujours demander à un des agriculteurs dans le champs d'à coté pour nous indiquer la direction?

Le maître du feu décrocha son regard du mien et se repositionna convenablement sur le rhino-komodo.

-Non, nous le trouverons en cherchant bien. Répondit-il d'une voix calme.
-Pourquoi les hommes ne veulent-ils jamais demander leur chemin? Me questionnais-je a voix haute avec simplicité en haussant les épaules.

Le maître du feu leva gentillement les yeux au ciel et donna un petit accoue sur les flan du rhino-komodo pour qu'il se dirige vers un des paysans qui travaillait dans son champs. Une fois arriver vers le vieillard qui travaillait la terre, nous avions demander notre chemin. L'agriculteur nous pointa une direction du doigt en précisant que le cimetière était dans la même zone que la demeure Yorme. Après avoir remercier notre inconnu nous avions reprit notre course dans la direction indiquée.
Le ciel commençait déjà a s'assombrit, tandis que le soleil mourrait doucement derrière une petite colline. Il nous fallut un peu moins d'une heure pour enfin apercevoir la grande demeure du baron au loin. Le cimetière n'était plus qu'a quelques petit kilomètres de là.

La nuit était tombée quand nous étions enfin arrivé. Nasso était descendu de l'animal en premier avant de m'aider à descendre comme il avait si gentillement l'habitude de le faire. Vu qu'il nous était impossible d'entrée dans un cimetière en compagnie d'un animal si imposant, l'homme, qui maintenait l'animal par les rênes, l'avait accrocher à l'entrée grillagée du cimetière pour ne pas qu'il ne s'en aille.
Nasso entra le premier dans le cimetière, qui, la nuit, prenait tout une autre tournure que la journée et dégageait une ambiance à glacer le sang. Je suivais le maître du feu en marchant dans ses pas cachée dans son dos. Être dans un endroit tel que celui-ci ne me rassurait pas vraiment, petite, j'avais tellement entendu d'histoires de la part de mes frères adoptifs qui s'amusaient à se raconter des histoires effrayantes avant de se coucher, que quelque une d'entre elles m'étaient revenues en mémoire sans que je ne le désir.
J'avançais la tête enfoncée dans les épaules, toujours cachée derrière mon compagnon. Nasso s'arrêta brutalement, alors que trop préoccuper à surveiller ce qu'il pouvait y avoir a coté de moi, je lui était rentré dedans.

-Tu as peur? Demanda Nasso en se retournant, sans n'avoir presque rien ressentit du petit choc.
-Moi? No...non! Affirmais-je en relavant la tête fièrement de manière exagérée.

Un petite sourire discret apparut sur les lèvres du maître du feu.

-Je n'ai pas peur....
Répétais-je comme pour essayer de m'en persuader en même temps que Nasso.

Un bruit étrange et soudain se fit entendre non loin de nous. Surprise je sursautai en poussant un petit cri étouffée de peur avant de m'agripper à la manche de Nasso qui était resté calme.
Ce n'est qu'après que je m'étais retourné pour voir de quoi il pouvait bien s'agir: un grand hibou perché sur une branche d'un vieux arbre nous regardait de ses grands yeux jaunes-orangés.

-Ce n'est qu'un hibou. Me rassura Nasso en riant discrètement.

Le hibou renouvela son chant tout en penchant sa tête vers nous comme pour se moquer de moi. Je m'étais mise à accompagnée Nasso dans son rire discret face à ma réaction, tout en reprenant ma position initale.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Sam 18 Déc 2010 - 20:18

Le cimetière n'était pas immense en soit et Kalae et Nasso en firent un rapide tour d'inspection, des regards non avisés ni aurait vu qu'un lot de tombe et tombeaux gravés des noms de leurs occupants mais en étudiant les dates, on pouvait remarquer qu'au fil des générations, la famille de Yorme était passé de tombeaux richement décorés de dragons et de flammes à des tombes presque banales sur les dernières décennies. Cela pouvait s'expliquer de plusieurs façon mais la plus probable était la faillite des finances des barons de Yorme précédents et actuel, sûrement avaient-ils profité de la guerre et lors de la chute du Seigneur du feu Ozaï les finances de la famille du baron étaient tombées dans le rouge.

Bien sûr, tout cela n'était que des suppositions mais tout semblait concorder sauf que dans ce cas, comment aurait-il pu financer ses précédentes étapes car il est connu que les services de mercenaires ce n'est pas gratuit. Kalae et Nasso avait effectué le tour du cimetière en restant à très grande proximité et le fils feu avait profité de ce tour pour allumer tous les flambeaux pour éclairer la zone d'avantage et voir un ennemi lus facilement approcher.

La calme qui régnait dans le cimetière les troublait quelque peu, cela ne ressemblait pas aux étapes précédentes et puis il était étrange d'inviter des étrangers voir même ennemi dans le cimetière de ses aïeuls. L'esprit du baron était vraiment perturbé pour avoir imaginé tout cela et Nasso comptait bien mettre un terme à ses pitreries avec le soutient de Kalae. Une légère brise vint rafraichir l'atmosphère et faire vaciller les flammes quelques peu à travers tout le cimetière. Nasso et Kalae ont alors immédiatement lancé un balayage de la zone pour chercher leur nouvelle épreuve mais rien. Rien jusqu'à ce qu'ils entendent un grincement métallique de ce qui semblait être une porte.

Ils arrivèrent quelques secondes plus tard à proximité de la source du bruit sans l'avoir totalement localisé, les regards des deux amis se lançait dans un nouveau balayage avec plus de détermination perceptible dans leurs yeux respectifs. Une bourrasque de vent mit au jour la porte ouverte de ce qui semblait être à l'état et à la date le plus vieux tombeau du cimetière. Puisque rien en surface ne leur avait permit d'avancer, peut-être était-ce dans les profondeurs qu'ils auraient leur réponse.

Bien que cela ne semble enchanté ni Nasso ni Kalae, ils entreprirent la descente de l'escalier érodé par le temps. Kalae suivait de près le fils du feu tenant sa promesse de l'aider à résoudre ses problèmes jusqu'au bout. Peut-être était-ce là un héritage de son père? Nasso ne savait rien des origines du père de Kalae, il supposait comme n'importe qui qu'une fille de l'eau était la fille d'un fils et d'une fille de l'eau. Et puis, après avoir traversé des égouts, la descente dans le tombeau était de la rigolade bien que les lieux ne semblaient pas la mettre à l'aise. Ce qu'avait pu remarquer Nasso plus tôt à la surface.

À une profondeur d'environ 3 mètres sous terre, Kalae et Nasso arrivaient dans ce qui semblait être une salle plutôt grande surtout pour un tombeau. À la lueur de sa flamme Nasso aperçut un système de canal d'huile qui devait parcourir le long des murs et y mit le feu afin d'éclairer la zone. Alors que les flammes se répandaient le long des murs, des silhouettes commençaient à se distinguer.

"Embuscade!" hurla Nasso à son amie juste derrière lui afin qu'elle soit prête à répondre à la menace apparente aux yeux du fils du feu.

Kalae se mit en moins de trois secondes en posture de défense, la gourde ouverte et un filet d'eau qui en sortait déjà tandis que Nasso s'était mis quasiment dos au mur pour éviter toute surprise. Kalae n'eut elle pas le temps de se retirer de l'escalier que les flammes éclaircirent d'avantage la zone laissant apparaitre des statues de soldats du feu. À leur forme, aux uniformes des soldats représentés, elles devaient datées de cinquante ans avant le début de la grande guerre, à l'heure où déjà la nation du feu solidifiait ses rangs.

Kalae après que la salle lui soit mis au jour, inspecta rapidement la zone de ses yeux bleus océans afin de s'assurer de la non dangerosité de la zone puis rangea l'eau déjà sous son contrôle dans la gourde avant de la refermer et de regarder le fils du feu se remettre dans une position des plus normales faisant mine d'avoir rien dit. La fille de l'eau ne put s'empêcher alors de rendre le léger rire que Nasso lui avait destiné un peu plus tôt.

"Bien." dit-il calmement ramenant Kalae à son état d'esprit précédent, la concentration.

Les statues étaient disposaient en rang et formaient un rectangle autour de ce qui semblait la tombe qu'abritait le monument dans lequel ils étaient. En se rapprochant, la tombe laissait apparaitre des inscriptions écrient dans un alphabet plus en vigueur de nos jours mais néanmoins assez fréquent dans les vieux documents des fils du feu. Kalae ne sachant sûrement pas le lire, Nasso lit à voix claire: "Ici repose Orzu de Yorme, le premier Baron de Yorme. Que les flammes des membres de sa famille soit à l'image de sa loyauté et de son courage pour les siècles avenirs."

"Et maintenant?" s'exclama Kalae ne sachant pas à quoi rimer ce rendez-vous grotesque.

Et alors que Nasso s'apprêtait à lui suggérer d'ouvrir la tombe puisqu'aucun indice n'était apparent, Kalae se mouva pour s'approcher du mur opposer à l'escalier que les flammes ne parcouraient pas, d'ailleurs c'était l'unique mur à ne pas être doté d'un parcours d'huile. Elle avait aperçut quelque chose d'étrange et en s'approchant, il s'agissait de la carte insérée entre deux briques. Elle tira dessus et la salle se mit à trembler...



__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Dim 19 Déc 2010 - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Dim 19 Déc 2010 - 0:21

La secousse qui venait de surgir nous avait tout les deux surprit. Nasso s'était tenu à la tombe de l'ancêtre du baron de Yorme pour ne pas tomber tandis que je m'étais rattraper aux bras d'une des statues de pierres qui trônait à quelques pas de moi.
Un léger nuage de poussière apparut tandis qu'une porte secrète, cachée parmi les briques du mur s'entrouvrit très légèrement. Puis toutes secousses s'arrêta violemment. Nasso et moi avions échanger un regard curieux avant de jeter un œil sur cette mystérieuse et petite ouverture qui venait de se crée.
Aucun de nous deux avions bougé dans les premiers instants, trop surprit pour y penser. Nasso se redressa doucement de la tombe et s'avança de quelques pas vers la brèche du mur.

-Nasso... Murmurais-je en déposant un œil sur la carte que je venais de retirer.

Le maître du feu se retourna vers moi avec un air interrogateur. Je tendis alors la carte devant ses yeux pour qu'il puisse la découvrir.

-Un as de cœur. Commentais-je avec une voix traduisant de l'inquiétude.

En effet, l'as était l'un des cartes les plus puissantes d'un jeu de cartes, peut être avait elle une fonction symbolique ici. Mais cela n'effraya pas Nasso qui la saisit dans sa main avec rapidité, et la rangea avec les autres avant de se plaquer contre le mur pour le pousser dans le but ouvrir d'avantage le passage que nous venions de découvrir pour pouvoir passer.
J'avais suivit Nasso dans ses gestes pour l'aide à ouvrir le passage. L'effort ne fut pas difficile en unissant nos force.
Un nouveau passage sombre se dressait devant nous, seule une petite lueur qui semblait lointaine éclairait timidement l'extrémité du tunnel. Nous nous étions alors engagé dans le mystérieux couloirs.
Nasso ouvrait toujours la marche, et alors que nous venions de faire quelques pas dans le tunnel la porte se referma violemment derrière nous, comme pour nous interdire de faire demi tour.

Nous marchions, guidée par la lueur de la flamme que maintenait Nasso dans le creux de ses mains. Au bout de quelques courtes minutes nous arrivions au bout du tunnel. Une petite lumière chaleureuse et accueillante débordait de l'encadrement de la porte au bout du tunnel.
Nasso poussa la petite porte qui dans un grincement abominable s'ouvrit sur une grande salle richement décorée ressemblant a un hall, même si quelques marques sur certaines pierres témoignaient d'un manque de soin, la demeure dans laquelle nous venions de pénétré était loin d'être a plaindre. Sur les murs, de grandes et fières peintures murales retraçaient toute la lignée du baron de Yorme dans des positions presque identiques.
Au premier abord, l'architecture et cette décoration m'avait rappeler la demeure que j'avais pu découvrir lors de ma visite chez mes grands parents paternel.
Nasso examinait les portraits avec curiosité et admirait rapidement la finition des portraits et le travail de l'artiste. J'aurai eu envie de lui dire a quel point cette maison me rappelait celle de ma famille paternelle, mais la famille était une chose que je n'avais encore jamais évoqué au maître du feu, je venais de me rendre compte que finalement nous étions autant mystérieux l'un pour l'autre...

Même me si je semblais être une fille comme les autres, je m'étais tu à propos de mes origines paternelle à celui qui m'avait sauver la vie et recueillit chez lui et quand a Nasso, il été resté silencieux sur son passé et ne l'avais d'ailleurs jamais évoqué. Mais après tout, peut importait ce que nous avions été ou ce que nous étions,une amitié s'était crée et installée d'elle même.
Je fus sortis de mes pensées lorsque je m'aperçus de l'évaporation de Nasso. Le maître du feu venait de disparaître de mon champ de vision pendant que mes yeux étaient a leur tour posés sur les peintures.

Le couloirs était vide et une inconfortable sensation d'être observer envahissait mon esprit.

-Na...Nasso? Murmurais-je sans essayer de faire trop de bruit pour ne pas que l'on ne m'entend de trop.

Il n'y eu aucunes réponses. J'avais fais quelques pas dans le couloirs, mes pas résonnaient doucement sur le carrelage de la maison.

-Nasso?
Répétais-je en continuant à m'avancer.

J'étais désormais arrivé à l'embouchure du couloirs lorsque quelque chose, une main m'attrapa fermement par le bras avant de me tiré vers lui et de me plaquer contre un mur caché et de positionner sa main sur ma bouche pour éviter que je ne pousse de cri.
Je m'étais d'abord débattu pensant au baron ou un de ses sbires, mais j'arrêtai toutes résistances lorsque j'aperçus que la personne qui m'avait saisit ainsi n'était que Nasso.
Le maître du feu avait plonger son regard vert dans le mien et posa un doigt sur ses lèvres comme pour me faire comprendre de faire silence.
J'acquiesçai d'un mouvement de hochement de tête, l'homme détacha alors son emprise et libéra mes lèvres.
Nasso pencha son visage vers le mien pour pouvoir se diriger vers mon oreille et me parler en étant sûr que personne ne puisse le repérer.

-Nous ne somme pas seuls...

Nous nous étions tout les deux penché et avions passé la tête au coin du couloirs, en effet, quelques ombres projetées contre le mur d'en face traduisaient une, ou des présences humaines.
Mais à peine avions nous eu le temps de nous redresser que quelques chose de pointu et de petit exerça une petite pression dans notre dos.
Sentant cette désagréable présence dans notre dos nous nous étions doucement redresser et avions légèrement détourné le regard pour nous apercevoir que des hommes armés pointaient leur armes sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Dim 19 Déc 2010 - 19:45

Les pointes des lames des malfaiteurs appuyaient dans le creux de leur dos pour leur ordonner de se mettre à découvert des hommes qui avaient produit les ombres plus tôt. Si ils ne les avaient pas tuer, c'est qu'ils devaient avoir des ordres spécifiques et puisqu'ils leur demandaient si gentillement d'avancer, Kalae et Nasso préférèrent être docile jusqu'à une occasion plus propice...

Les visages des hommes armés laissait deviner qu'il s'agissait des mêmes qu'à Ona Lulu. Pour arriver aussi rapidement sur les lieux, sûrement avaient-ils usaient d'un navire personnel pour les rapprocher des lieux et ils avaient préparé leur piège en nous attendant. Tandis que les bandits les pousser à avancer, Kalae et Nasso avaient le loisir d'observer les lieux avec attention et donner quelques coups de coude de protestations de temps à autre lorsqu'ils jugeaient les lames trop appuyées. Les bandits quant à eux avaient une sorte de sourire malsain, heureux de leur prise.

Arrivé à une porte en bois plutôt imposante, deux hommes qui ouvraient la marche se détachèrent du groupement qu'ils avaient formé autour de leur deux captifs pour ouvrir les portes. Derrière celle-là, se trouvait trois hommes, deux étaient des mercenaires à première vue surentrainé, ils avaient à peu près l'âge de Nasso mais possédait sur leur torse, nu mis à part un harnais leur permettant de maintenir leurs armes, de nombreuses cicatrices, l'un en avait même une qui remontait presque à son œil comme si il avait reçu un coup d'épée de haut en bas et qu'il avait été soigné à la va vite. Au milieu de ces deux hommes se trouvait ce que Kalae et Nasso perçurent comme un trône. Trône dans lequel se trouvait le Baron de Yorme à visage découvert.

"Nasso Lumens et sa sœur!" s'exclama le baron tout en se levant.
"Baron, vos crimes ne resteront pas impuni. Je vous fais le serment que vous ne verr..." dit Nasso d'un ton confiant avant d'être interrompu par l'un des hommes armés qui frappa violemment dans ses genoux afin qu'il soit à genoux puis il fit de même à Kalae.

Nasso n'eut pas le temps de reprendre son discours, à peine celui de relever les yeux afin d'offrir à son ennemi un regard assassin avant que celui-ci ne reprenne la parole.

"Allons! Allons! Ne soyez pas mauvais joueur et laissez moi parler." dit-il avant de reprendre "Voyez-vous? une chose m'a paru étrange lors du bal, cette jeune femme s'est dit être votre sœur, je me suis alors demandé, qui est cette ravissante jeune femme que mes hommes m'ont rapporté quelques heures plus tôt?" termina-t-il en faisant signe à l'un de ses hommes d'ouvrir une porte annexe d'où sortirent un homme tendant une lame aiguisé en dessous de la gorge de la sœur de Nasso.

"Teena!" s'écria Nasso tout en commençant à se relever alors que Kalae apercevait celle dont elle avait usurpé l'identité.
"Du calme!" ordonna le baron en faisant signe à son homme de rapprocher plus la lame de la gorge de Teena.

La jeune fille, plutôt soignée et aux traits fins, avait les larmes aux yeux, le tête tenu en arrière par ses long cheveux noir entre les mains du brigand et essayait de prononcer le nom de son frère malgré que la terreur semblait la parcourir.

"Mais que voulez-vous à la fin! L'argent du concours, je vous le donne."
"Ce que je veux! CE QUE JE VEUX! L'argent du concours ne serait qu'une maigre compensation, je veux récupérer mon honneur, bafouer le tiens et surtout vous voir souffrir autant que j'ai souffert de votre supercherie, Nasso Lumens vous avez triché!" termina-t-il en s'asseyant de nouveau sur son trône. "Voilà ce que je vous propose! Toi et l'usurpatrice allez vous battre sans user de maitrise du feu contre toute ma petite armée de mercenaires après quoi, si vous l'emportez ce dont je doute, je t'offrirai ta sœur en récompense mais seulement si tu t'agenouilles devant moi et me demande pardon en me baisant les pieds."

Le baron pouvait toujours courir pour cela mais il fallait garder les apparences d'une totale soumission, Nasso comptait respecter les règles du jeu, pas de maitrise du feu avait-il dit... Nasso accepta le défi de ne pas user de sa maitrise et Kalae de participer à ce combat.

Alors que une vingtaine d'hommes et de quelques femmes entrèrent dans la salle pour compléter les quelques hommes déjà présent, Nasso et Kalae s'étaient mis en position dos à dos pour affronter cette horde d'ennemis.

"Attendez, une idée me vient à l'esprit! Et si nous commencions d'abord par un combat toujours sans maitrise du feu mais entre vous deux!"
"Quoi!" dirent Kalae et Nasso de façon simultanée.
"Oh oui j'adore cette idée." dit le baron avec un immense sourire comme si il venait de trouver la plus grosse pépite d'or du monde.
"C'est hors de question, ce n'était pas dans notre accord." protesta Nasso alors que Kalae ne s'imaginait pas combattre son ami.
"Et bien notre accord à changer sinon" répondit le baron en pointant du regard la sœur de Nasso toujours sous l'emprise d'un homme armé.
"C'est d'accord! Nous nous combattrons" s'exclama Kalae ce qui déstabilisa Nasso un instant avant de se reprendre et de s'imaginer qu'elle devait avoir un plan en tête

Kalae et Nasso se mirent en position, cette fois-ci face à face, tournant en ronde dans un cercle de combat. La fille de l'eau de son regard essayait d'expliquer à Nasso sa stratégie.

"Combattez!"

Le signal était donné et les deux amis entamé leur combat, les coups qu'ils mimaient de s'octroyer l'un à l'autre semblaient convaincre les spectateurs, ils ne remarquèrent pas la gourde de Kalae que l'homme détacha avec célérité avant de la faire tomber au pied de celui qui maintenait captive la sœur de Nasso. Ils approchèrent alors le combat de ce dernier et lorsqu'elle fut à distance suffisante, Kalae fit jaillir à une vitesse incroyable des pics qui transpercèrent le malfrats tout en évitant la jeune fille. La main qui tenait la lame s'était retrouvée séparé du reste du corps par l'un des pics afin d'éviter que Teena ne soit blesser dans la chute du malfrat mort.

"Tricheur! Tricheur!" hurlait le baron entourait de ses deux mercenaires surarmés et donnant ordre aux autres hommes et femmes d'attaquer Nasso et Kalae qui protégeaient à présent Teena.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Lun 20 Déc 2010 - 10:32

Le baron de Yorme semblait être un être véritablement dérangé. Nasso et moi entourions Teena pour la protéger des ennemis. Ma rencontre avec la sœur de Nasso avait été très furtive, en effet, l'heure n'était pas aux présentations.
Les individus étaient encore une fois beaucoup plus nombreux que nous et la situation ressemblait à celle que nous avions eu affaire à Ona Lulu. Alors que nous commencions à être encercler, le baron toujours assis sur ce qu'il semblait prendre pour une trône, enleva sa veste comme pour être prêt a un éventuel combat toujours entouré de ses deux « gardes  du corps » qui n'avaient pas encore bougé.

A vrai dire, nous ne savions plus vraiment où donner de la tête, la situation s'annonçait une fois de plus délicate. Nasso avait soigneusement placer sa sœur dans son dos pour la protéger de toutes attaques et lançait à ses adversaires un regard meurtrier. Le premier a attaquer fut un jeune homme qui attrapa la bras de Nasso en maniant à la perfection une longue chaine de fer. Cette provocation fut le coup d'envoi. Le maître du feu fut littéralement tiré par la chaine et écarter de sa sœur et de moi.

-Nasso! Avions hurler Teena et moi inquiète de voir le maître du feu si violemment attiré dans le groupe de bandit.

Nasso, mit à l'écart avait déjà activé ses flammes et avait commencer son combat contre tout ceux qui osaient s'approcher de lui. Le maître du feu faisait preuve d'une force et d'un courage exemplaire. Sa sœur le regardait faire avec un air inquiet. J'étais désormais seule pour essayer de protéger Teena et le jeune homme à la chaine comptait bien enchainer avec nous. Il fouetta les airs avec sa longue arme et la passa de gauche a droite comme pour nous intimider. Nous avions reculer face à ses grands gestes dangereux pour tenter de les esquiver.
Mais l'homme avait décider d'en terminer, et de la même façon dont il avait attraper Nasso, il envoya en notre direction la lourde chaine.
Mon premier reflex fut de me retourner et de pousser la sœur de Nasso en arrière pour ne pas qu'elle ne soit touchée.

Teena fut projetée en arrière près d'une fenêtre et arracha un rideau et sa structure en tenant de se rattraper dans sa chute. La chaine maniée par notre ennemi me frappa en plein milieu du dos avec force et abima d'avantage la robe de Teena en plus de m'écorcher violemment, mettant à découvert le tatouage en forme de dragon que je cachais. Toute en serrant les dents j'avais laisser échapper un cri de douleur avant de me retourner et d'offrir mon poing en plein milieu du visage de mon agresseur.
En se relevant, Teena s'empara farouchement de la tringle à rideau pour s'en servir d'arme et cognait sauvagement sur tout ceux qui entraient dans son périmètre.

Les flammes de Nasso se mêlaient à celles des autres maîtres du feu qui avaient survécu à la bataille de la taverne. Le manieur de chaine que j'avais frapper s'était déjà relever plus énervé que jamais. Il fouetta le sol de sa chaine pour tenter de me blesser. Grâce a quelques roues arrières j'avais esquivé relativement vite, mais il réussit à enrouler son arme autour de ma cheville. Désormais attachée, il me projeta contre un mur avec violence. Le choc fut douloureux, à moitié sonnée, je m'étais laisse glisser le long du mur et m'étais accroupi quelques instants pour pouvoir reprendre mes esprits, tandis qu'il s'approchait. Quelques fragments de peintures tombèrent devant moi, j'avais alors constater que je m'était écrasé contre un des portraits de la lignée du baron et après un bref regard, c'est avec surprise que je constatais que la personne représentée sur cette peinture n'était autre que la vielle dame que nous avions rencontré Nasso et moi et qui nous avait fait soit disant signé un pétition.

D'abord troublée de reconnaître cette personne qui semblait si gentille du coté de notre ennemi; l'idée qu'il devait s'agir de sa mère me frappa violemment a l'esprit. Mais l'heure n'était pas ça, je m'étais très vite relever et positionner en garde en voyant mon ennemi arrivé. Teena dans un élan de courage chargea le manieur de chaine par derrière et le frappa violemment avec son bâton de fer en plein milieu du dos. L'homme poussa un hurlement de douleur et attrapa l'arme de Teena fermement pour lui empêcher toute nouvelle attaque.

La sœur de Nasso, désormais bloquée dans ses mouvements essayait de lui extirper la tringle mais rien à faire. Quelques fléchettes glacées allèrent donc se planté dans les bras musclé du manieur de chaine qui lâcha prise.
Teena récupéra son arme et armée d'un fouet d'eau je m'attaquais a celui qui m'avait envoyer contre le mur quelques instants plus tôt. La chaine lui fut arrachée des mains pour tomber au pieds du baron à quelques mètres de là, qui regardait le combat.
Désarmé l'homme fut désormais une proie facile Teena l'assomma une deuxième fois tandis que je lui portais un coup fatal avec une lance de glace.

Teena et moi avions échanger un regard comme pour se féliciter mutuellement avant de tenter d'aller rejoindre Nasso débordé d'ennemi.
Une femme, vêtue de noir et maniant la maîtrise du feu semblait mener un combat intense avec le maître du feu qui essayait de les maintenir tous a distance. Teena et moi courions en direction de Nasso pour le rejoindre mais une petite explosion, surement dû à un maître du feu; nous sépara. Teena fut projeter en direction de son frère tandis que j'avais été projeter de l'autre coté.

Lors de ma réception j'avais rouler sur quelques mètres avant de glisser sur le carrelage et de me cogner la tête contre le siège du baron.
Teena s'était vite relever, pleine de fouge elle ne comptait pas resté là sans se défendre. Elle s'était placée dos a dos avec son frère, toujours armée de son bâton de fer.
Je portai ma main a ma tête en la frottant vigoureusement pour faire partir la douleur. Le choc n'avait pas était très violemment mais assez pour être douloureux.
Trop concentrée sur le combat et le besoin d'aller rejoindre Nasso et sa sœur pour les aider, je n'avais pas prêter attention au baron devant lequel j'étais accroupis.

Le baron de Yorme se leva majestueusement et attrapa mes cheveux avant de s'accroupir devant moi.

-Je découvre enfin le visage de celle qui m'avait refuser l'obstruction de son masque lors de ce bal. Déclara-t-il en observant attentivement mes traits de visage et en me saisissant par les cheveux.

J'avais posé mes mains sur ses mains pour tenter de les lui faire lacher prise, mais il pencha ma tête en arrière avant de plonger son visage mes cheveux en prenant une grande inspiration.

-Je n'oublie jamais le parfum d'une femme, Kalae. Murmura-t-il après avoir profondément inspirer.

Il savait mon nom, sûrement sa mère qui le lui avait ramener depuis que j'avais signer son document. Le baron cogna sa tête contre la mienne pour tenter de m'assommer. Le coup me projeta en arrière et une petite trainée de sang coulait désormais de mon sourcil pour mourir sur ma joue.

-Est-ce douloureux? Demanda le baron avec un sourire machiavélique. Désolé...

Le baron s'avança de quelques pas, je m'étais relever en posa un main sur ma tête et reculais de quelques pas méfiant pour me rediriger vers Nasso et sa sœur qui semblaient malgré le nombre d'ennemi s'en sortir. Le baron souria avant de se rassoir et ordonna à l'un de ses « garde du corps » torse nu et armé jusqu'aux dents d'entré dans la danse.
Tout en degaina deux lames de leur foureau, l'homme s'avançait vers moi tandis que je reculais doucement vers Nasso et Teena. Mais malgré l'allure sauvage de cet homme je ne comptais pas renoncer au combat, la fouge qui m'animait et mon caractère bouillant allait faire en sorte que je ne renoncerai pas.
En ouvrant une nouvelle fois ma gourde j'étais prête à combattre. Le baron regardait encore la scène heureux, une petite silhouette apparut à l'autre bout de la salle, s'était la vieille dame que nous avions rencontré qui était venu voir le travail de son fils et peut être le soutenir dans sa folie, lui qui s'était promit d'obtenir vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mar 21 Déc 2010 - 12:18

Cela faisait déjà plusieurs minutes que le combats avait débuté contre la horde d'ennemis, Nasso avait été rejoint par sa sœur à la suite d'une explosion et ce dernier avait redouté le pire un instant, Kalae avait-elle péri? Il ne put hélas en savoir plus car les ennemis tout autour de lui l'empêchait de voir au-delà de ces derniers et il ne pouvait y penser plus longtemps car cela nécessitait beaucoup de concentration que de les repousser.

L'arrivée de sa sœur à ses côtés, plus précisément dans son dos n'était pas un réel avantage, elle n'avait aucune connaissance en combat et ne faisait qu'agiter violemment son bâton qui avait par chance le talent de repousser les ennemis mais il lui arrivait par mégarde lorsqu'elle le brandissait en l'air de frapper son frère plus grand qu'elle de deux têtes. Dès que les maitres du feu attaquaient à distance, Nasso créait autour de lui et sa sœur une boule de feu avec les flammes ennemis et les redirigeaient après les avoir pleinement sous son contrôle vers la masse qui les oppressaient afin de les repousser. Ce combat semblait sans fin et Nasso était à l'affut de la moindre faille encore fallait-il en trouver une faille suffisamment exploitable pour sortir sa sœur de là et venir en aide à Kalae si elle était toujours en vie. La fille maitre du feu semblait être la plus expérimentée de ses opposants et lors de ses attaques, les autres bandits s'écartaient de façon à lui offrir un couloir d'attaque, Nasso profitait de ce dernier pour tenter de lui asséner des attaques assassines mais elle semblait avoir étudié son ennemi suffisamment longtemps pour que celle-ci ne soient pas un réel problème, leurs rencontres éphémères se terminaient toujours par une grande production de chaleur mais sans gagnants ni perdants et les autres hommes appuyait par deux maitres du feu reprenaient leur place. Offrant à la maitresse du feu un temps de repos que Nasso ne possédait pas.

De son côté, Kalae avec son visage parsemé de son propre sang s'était mis en position d'attaque après avoir fait quelques pas dans l'espoir de se rapprocher de Teena et Nasso qui lui étaient néanmoins inaccessibles. Elle faisait face à un homme au corps rutilent au sourire tout aussi maléfique que celui qui l'engageait. Il agitait ses épées tout en s'approchant de la fille de l'au de manière à essayer de faire naître chez son ennemie de la crainte mais celle-ci semblait rester stoïque face à ses intimidations. Le combat entre la fille de l'eau et le mercenaire débuta lorsque ce dernier se mit au pas de course en direction de Kalae, celle-ci tenta de le ralentir voir de l'arrêter avec des coups de fouet aqueux que l'homme esquiva grâce à ses réflex mais lorsqu'il fut assez proche pour lui porter un coup cette dernière dégagea une puissante émanation d'eau depuis sa gourde le propulsant à terre quelques pas plus loin. Il se releva rapidement et couru armes en main, le regard assassin portait sur la fille de l'eau qui s'apprêtait déjà à se défendre et contre attaquer après avoir détourné quelques secondes la tête pour tenter d'apercevoir Nasso et Teena, elle ne vu uniquement qu'une tringle dans les airs qui s'abaissait dans une foule et des flammes qui se dégageaient d'une même lieu. Alors que les combats avaient bon train de tous les côtés, la vieille femme rejoignait son fils en se positionnant à la place du garde du corps qui combattait maintenant Kalae.

"Cela te plait, mon fils?" dit celle qui prétendait se nommer Nayu Tio.

Son fils ne lui répondit qu'à travers un sourire gigantesque qui semblait remonter jusqu'à ses oreilles. Son regard se reconcentra après sur le champs de bataille qui se déroulait dans la salle comme si il s'agissait d'un spectacle. La masse autour de Nasso et Teena étaient toujours importante malgré que les effectifs avaient diminué, les plus faible n'ayant pas tenu la cadence avait subi le châtiment qu'ils méritaient ou était simplement sonné, le bruit des combats et cris "guerriers" empêchaient à Nasso et Kalae de communiquer et donc de savoir la position de chacun. Kalae repoussait plus ou moins aisément les assauts de son ennemi mais la défense de l'épéiste contre ses attaques étaient semble-t-il infaillible, Kalae prit donc la décision de réduire son champs de vision en créant une brume dans laquelle elle pourrait se déplacer aisément et tenter d'attaquer par surprise. Cette brume s'étendit jusqu'à arriver à proximité du fils du feu et de Teena qui fut la première à le remarquer et à s'inquiéter d'une brume dans une maison et le signala à son frère concentrer à repousser les assauts successifs des hommes armés réussissant ci et là en blesser assez sérieusement pour que cela les handicapent dans leurs prochaines attaques et éventuellement pour les terminer.

Cette brume fut un soulagement pour le fils du feu qui en conclut qu'il devait s'agir d'une attaque de Kalae à moins qu'un autre fils de l'eau ne soit dans les lieux ce qui aurait été surprenant. De plus, la brume donna une idée à Nasso, il fit en sorte que le combat les rapproche d'un mur, sa sœur vint alors se mettre sur son côté droit pour repousser les ennemis.

"Tu me fais confiance?" interrogeait Nasso
"Euh..." s'exclama Teena dans une profonde réflexion cherchant que pouvait faire cette question dans un tel moment.
"Je prend ça pour un oui."

Un couloir s'ouvrit de nouveau devant eux, la maitresse du feu envoya une boule de feu de moyenne puissance, Nasso riposta d'une puissante flamme bleue qui allait littéralement avaler celle de son ennemi qui offrit donc en réponse plus de puissance transformant son flux de feu de couleur orangeâtre à bleuté, ce qui provoqua une sorte de mur de flamme tout proche de la maitresse du à son temps de réaction pour renforcer ses flammes, mur qui lui cachait ce qui se passait derrière. Nasso prit sa sœur dans un bras en la serrant fermement par la taille et continuant à produire son flux d'une main puis sauta pied joint avant de faire sortir de ses pieds des flammes qui en rencontrant le mur créèrent une puissante propulsion, Nasso et Teena parallèle au sol se dirigeaient droit dans le mur de flammes, Teena ferma les yeux tendit que Nasso sembla accélérer. Ils transpercèrent si rapidement le mur qu'ils ne sentirent tout d'un qu'un léger coup de chaud. L'effet de surprise était grand et Nasso n'eut pas le temps de freiner qu'il rentra directement dans la fille du feu ennemie directement dans la poitrine. La maitresse du feu fut projetée contre un pilier, les côtes cassées et les poumons perforés crachant de ce fit du sang par la bouche tandis que Nasso s'écorcha le dos en amortissant la chute contre le sol.

Les hommes qui autrefois entouraient le frère et la sœur étaient restés immobiles quelques peu désemparés par la scène qui venait de se dérouler. Teena aida Nasso à se relever, Non loin du "trône" se trouvait toujours cette même brume et les bandits reprirent finalement leur esprit et aider des deux autres maitres du feu revinrent à la charge.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mar 21 Déc 2010 - 20:02

La brume épaisse dissimulait ma présence. Cachée, j'en avait profiter pour essuyer rapidement la trainée de sang de mon visage avec le revers de ma main. Sans que le mercenaire avec lequel je me battais ne distingue ma position je me déplaçais autour de lui comme un félin chassant sa proie. Il était perdue, et fendait la brume de ses sabres au hasard pour espérer m'atteindre.
Je lui avait sauter sur le dos et essayais avec un pic de glace dans ma main de lui porter un coup important. Mais le corps de mon ennemis semblait si robuste que mes attaques semblaient à peine le chatouiller.

Il fit quelques pas vers le baron, pour tenter de m'échapper, mais cela ne changea rien hormis me porter sur son dos, il essaya alors de m'attraper avec ses mains tandis que j'essayais toujours de l'épuiser avec mes attaques.
Jusqu'à ce que soudainement un grand bruit de flammes suivit d'un bruit sourd résonna dans la pièce, suivit d'un très cout silence. Pourquoi? Était-ce Nasso et Teena qui venaient de subir une attaque? La peur de voir mes amis mourant me déconcentra, les coups devinrent de plus en plus lents, et le brume se disparaissait lentement tandis que j'essayai d'apercevoir ce qu'il se passais.

-Na... Nasso! NASSO!! Teena !! Avais-je appeler pour espérer avoir une réponse en guise de signe de vie.

Toute la brume venais de disparaître, et sur le dos du mercenaire j'arrivais a distinguer vaguement la scène, le frère et la sœur semblaient en vie. Ils étaient non loin de moi, près du trône. Teena semblait relever son frère qui semblait en bonne santé.
Mon ennemi profita de cet instant de faiblesse pour m'attraper par le bras et me renverse pour me plaquer au sol avec une prise de soumission. Son sourire réapparut lorsqu'il eu à nouveau le dessus tandis que son poids commençait à m'écraser.

Le baron juste a coté se contentait de regarder en faisant de commentaires avec sa mère sur lequel des personnes présentes auraient la chance de survivre. Bien évidemment Nasso, Teena et moi n'étions pas dans la liste des survivants selon lui.
La vieille dame ne semblait nullement déranger par les actions de son fils et semblait au contraire même l'encourager dans ses idées folles.

Toujours écrasée par le mercenaire a quelques mètres de là, j'avais distinguer très rapidement un sourire sur les lèvres du baron et de sa mère qui me regardaient les bras croisés. Mais me laisser faire était une chose que ne me ressemblait pas, j'étais loin d'être quelqu'un de docile lorsque les circonstances le demandait. Je fis réapparaitre un léger nuage de brume qui engloba entièrement et seulement le mercenaire. La brume autour de lui devenait de plus en plus froide et le l'intensité du froid semblait presque le bruler, prit de panique, il lâcha prise et se releva en se frottant le corps de ses mains pour tenter d'ôter la brume que l'enveloppait. Je n'avais pas perdu de temps pour me relever et d'un coup de pied circulaire mettre mon ennemis a terre. L'eau sous forme de buée qui l'enveloppa se durcit et le fit prisonnier de la glace. L'homme tomba dans la dernière position qu'il avait adoptée avant que la glace ne le lui empêche.

Madame de Yorme, fronça des sourcils lorsqu'elle s'aperçut de ma victoire, tandis que son fils affichait toujours son petit sourire, à croire que tout ceci, peut importe le dénouement, l'amusait.
Après avoir reprit quelques secondes mon souffle je me retournai pour chercher Nasso et sa sœur. Ils étaient là, tout juste à coté de moi, toujours et fièrement positionner devant leur ennemis. Leur nombre semblait avoir considérablement diminuer, il fallait avouer que les flammes puissantes produites par Nasso étaient radicales et laissaient peut de chances aux adversaires entassés devant lui. Même si la douleur sur mon dos, toujours blessé par la chaine de mon ancien ennemi n'était pas partit et me lançait encore, j'étais partis rejoindre mes compagnons.

-Pourquoi souris-tu? Demanda madame Yorme à son fils sans perdre son expression colérique. Tu vois bien que cette peste l'à vaincu. Et ce Nasso est toujours en vie!
-Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas la fille Huang, ni même Nasso Lumens et sa sœur qui arriveront à mettre un terme à mes plans. Après tout, la partie ne fait que commencer, mère... Marmonna-t-il en faisant tourner une carte entre ses doigts.

Même si je n'avais rien entendu, il semblait évident que le baron et sa mère avaient eu vent de cette rumeur auprès de la famille Huang et de leur petite fille revenu d'entre les morts. Sûrement sa mère l'avait-elle déduit en analysant mon comportement, mon nom mais aussi et surtout, le hasard.
Que mijotait le baron? Même si il n'avait encore rien démontré de ses capacités, il semblait évident qu'il était un excellent combattant et qui plus est, sournois. Tout pour lui n'était que jeu et vengeance, son corps tout entier animé par le venin de la haine frétillait d'impatience à l'idée de nous vaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mer 22 Déc 2010 - 19:41

Teena avait perdu sa tringle peu avant la projection et fut dans l'incapacité de se battre et se mit en retrait pendant un instant laissant à son frère plus d'espace pour opérer de son art. Des flammes mêlées à quelques lames fusaient en sa direction mais le groupe au nombre amoindri semblait bien moins cohérent à présent, l'issue du combat était certaine pour Nasso qui pouvait à présent voir son amie Kalae victorieuse de son duel arrivait dans leur dos.

L'un des derniers épéistes s'élança dans un vain assaut durant lequel Nasso le saisit par le poignet tenant son arme, il créa alors des flammes pour lui faire lâcher prise ce qu'il ne tarda pas à faire, de son pied Nasso l'envoyait en arrière à sa sœur collait au mur avant de saisir plus fermement encore son ennemi et de s'en servir comme bouclier contre les propres alliés de ce dernier. Le regard horrifié de l'homme lorsque ces confrères lui portaient des coups fatals incitaient à la pitié, Nasso lui brisa la nuque avant de le transformer en torche et le projeter sur ces anciens camarades afin de créer une diversion suffisante pour laisser à Kalae de leur porter à tous un coup fatal.

La fille de l'eau eut pour première initiative d'attaquer les deux maitres du feu avec des pics dans le dos, ceci n'arrivèrent néanmoins pas à transpercer leurs armures, mais sous la puissance de l'attaque, leurs protections se déformèrent un peu et les projetèrent au sol inconscient. Laissant à présent, les huit derniers hommes en mauvaises postures, deux maitres des éléments de chaque côté. Après avoir réalisé leur situation, ils prirent rapidement la poudre d'escampette après avoir subit un premier assaut simultané des deux amis. Teena tenant son épée fermement n'eut pas l'occasion de s'en servir mais la tenait en garde près de son visage.

Kalae, Nasso et Teena se rassemblèrent à nouveau et avant de se rendre face au baron, Nasso demanda aux deux jeunes femmes et particulièrement à Teena de détourner leur regard tandis qu'il achevait les deux maitres du feu. Comment deux jeunes femmes pourrait comprendre cela? L'honneur d'un fils du feu réside dans la victoire, ainsi valait-il mieux les terminer avant qu'ils ne découvrent leurs échecs, de plus, les laisser en vie était prendre le risque de les voir se relever d'ici plusieurs minutes et de devoir à nouveau les combattre, l'expérience du combat gagné au prix de nombreux sacrifices par le passé le lui avait apprit. Kalae semblait rejeter cette idée tuer des ennemis déjà à terre mais ne dit rien, elle semblait comprendre la décision du fils du feu tandis que Teena, elle semblait ne pas se rendre compte de ce qui se déroulait dans son dos, trop innocente peut-être était-elle. Une fois cela fait, Nasso se releva pour se tenir aux côtés de Teena et Kalae pour faire face au baron qui avait malgré la tournure des événements toujours le sourire.

"Votre heure est venu baron, l'heure de payer pour vos crimes à l'égard de ma famille, de mes proches, des mes amis" il émit une petite pause en détournant le regard vers Kalae dont l'ouverture au niveau de l'arcade s'était à peu près refermée "et pour tous les autres"

La baron ne daigna offrir pour première réponse qu'un sourire encore plus grand que celui qu'il arborait déjà. Son dernier garde du corps semblait totalement impassible à la situation, ce dernier était celui possédant la cicatrice remontant jusqu'à son œil mais la mère du baron elle semblait apeurée après la démonstration de force des adversaires de son fils.

"Je ne le sens pas mon chéri, demande lui pardon" s'exclamait-elle

Son fils détourna vivement son regard autrefois posé sur les trois compagnons pour le posait sur sa mère, ses yeux semblaient presque sortir de sa tête et sa gorge se préparait à déployer toute sa puissance. Il asséna à sa mère une violente gifle qui fit tomber la vieille dame à terre.

"Pardon! PARDON! Il a triché il y a plusieurs mois, il retriche aujourd'hui et je DEVRAIS lui demandais PARDON!" hurla-t-il sur sa mère puis il changea totalement de ton "Ne vous inquiétez pas mère, je vais redorer le blason de notre famille et cela passe par ma victoire contre ces tricheurs dégénérés."

Kalae avec un œil interrogateur questionna Nasso avec une pointe d'ironie: "C'est nous les trois tricheurs dégénérés?"

Le baron aida finalement sa mère à se relever après quoi il fit signe à son garde du corps d'entrer en action avec lui. Alors que le baron dégaina plusieurs boules de feu successive, le garde du corps fit tomber à terre son harnais tout en tenant en ses mains deux massues afin de s'en servir pour produire une fausse maitrise de la terre (Cf: épisode Zuko, Seul). Nasso et Kalae s'étaient rapidement mit en formation défensive et Teena en retrait maintenant toujours son épée en main, elle avait eu par le passé l'occasion de voir l'un de ses oncles montrer quelques rudiments à son frère mais jamais elle n'avait pratiqué.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Jeu 23 Déc 2010 - 13:59

Devant la violence du comportement du baron de Yorme envers sa propre mère, nous avions tous été surprit. Il semblait n'avoir été qu'un enfant gâté, auquel nous avions céder depuis tout jeune, tout ses caprices.

Le baron et le dernier mercenaire à la cicatrices s'avancèrent vers nous. Le baron activa sa maîtrise du feu tandis que le mercenaire dégaina deux grosses massues impressionnantes qui pendant quelques secondes me fit appréhender ce combat.
Nous n'avions cependant pas perdu nos habitudes et étions déjà en position de garde. Teena, toujours armée de son sabre qu'elle maintenait maladroitement mais fermement était en arrière, la lame pointée vers nos adversaires même si l'inquiétude pouvait clairement se lire dans ses yeux. La jeune femme ne pu s'empêcher de déposer un regard sur son frère comme si elle déposait en lui l'espoir de la victoire.

-C'est ici que tout va se jouer mon cher Nasso Lumens. Affirma le baron en déposant un sourire sournois. La partie est jouée d'avance.
-A condition d'avoir les bonnes cartes! Compléta Nasso avec une pointe de provocation.

Le baron est son impressionnant sbire continuait toujours à avancer lentement vers nous, armes sorties et maitrises activée pour nous impressionner.

-Ne vous en faites pas pour mon jeu monsieur Lumens, cette fois ci, JE gagnerai.
-Vous ne nous aviez pas prévenu qu'en plus d'être mauvais joueur, vous étiez un tyran. Lança Nasso en arborant un discret sourire moqueur.
-Nous avons tous nos petits secrets. Répondit-il simplement en haussant les épaules. N'est-ce pas ma chère mademoiselle Huang... Compléta-il en tourna son effrayant regard bleu turquoise vers moi.

J'avais eu un sursaut en apercevant son regard se poser sur moi et le nom des Huang sortir de sa bouche. J'avais bien évidement compris a quoi il voulait faire allusion et j'avais froncer mes sourcils comme pour lui faire comprendre de ne rien dire de plus.
Durant ce court moment de silence, Nasso et Teena semblaient ne pas comprendre la remarque du baron ni même ma réaction discrète mais agressive. Mais cet instant de calme fut vite interrompu, le baron de Yorme fut le premier à lancer une attaque en espérant surprendre Nasso qui semblait encore perdu dans ses réflexions. Malgré sa surprise l'homme eu de rapides reflex et dissipa les flammes de son adversaires. Devant la rapidité de l'attaque et de la parades, Teena sursauta et se dirigea de quelques pas en ma direction.
Tandis que Le baron se déchainait contre son ennemi, au même moment le mercenaire frappa le sol de ses massues et arracha le carrelage de la maison pour l'expédier dans ma direction ainsi que celle de Teena. Voyant ses gros blocs de pierres arriver je m'étais jeter sur Teena pour la plaquer au sol et ainsi éviter les rochets tout en la protégeant.
Il profita de notre chute pour s'approcher d'avantage de nous. Teena fut la première a se relever et d'un coup de bloc de pierre en plein ventre fut éjecter quelques mètres plus loin.

-TEENA !! Avais-je hurler en redressant la tête du sol.

L'homme à la cicatrice me saisit de sa grosse main à la cheville et me tira vers lui. J'avais glisser sur le ventre au sol, puis une fois arriver au pied du mercenaire je m'étais positionner sur le dos pour comprendre ce qu'il se passait.

Il leva ses grands bras et brandit ses deux grosses massues au dessus de mon corps. Cet homme violent et sans pitié comptait bien en terminer avec nous. Il abattit ses massues de toute ses forces, en redressant mon buste je venais de passer sous ses jambes et m'étais redresser derrière son dos. En touchant le sol les lourdes armes du mercenaires brisèrent le beau carrelage, mais il constata alors que je venais de passer de l'autre coté. En fouettant l'air de ses massues il se retourna pour être a nouveau face a moi.
Teena, un peu plus loin, se redressa malgré l'attaque qu'elle venait de subir. Même si elle n'avait aucunes connaissances au combat elle faisait preuve d'une endurance et d'un courage bien caractéristiques des citoyens de la nation du feu.

L'intense chaleur des flammes du baron mélangées à celles de Nasso pouvaient se sentir de là où nous étions. Mais trop préoccupée a combattre la brute épaisse qui se tenait devant moi je préférais ne pas me déconcentré et gardais un regard fixe sur mon adversaire. Même si elle s'était encore tenue a quelques mètres, Teena avait a nouveau empoigner son arme par précaution et reprenait son souffle suite a l'attaque qui devait certainement avoir temporairement couper sa respiration.

Un jeu de regard et de feinte s'était engager entre le mercenaire et moi qui tentions chacun d'induire l'autre en erreur et ainsi d'obtenir une ouverture pour une violente attaque. Même si physiquement il était bien plus fort que moi, son coté robuste et musclé le gênait dans sa rapidité et son agilité, ses mouvements semblaient plus lent, même si ils étaient plus violent.
Il frappa a nouveau le sol, faisant jaillir plusieurs blocs de pierres qu'il envoya l'un après l'autre. Un mur de glace apparut devant moi pour me protéger des impacts, seulement, même si certains coups furent retenue, le mur fini par se briser lorsque le dernier projectile s'écrasa dessus.
L'explosion du mur de glace avait été violent et avait envoyer des éclats glacés, coupant et pointu de toute part. La force de cette violente réaction nous projeta tout les deux au sol.

-KALAE! Hurla a son tour Teena après avoir récupéré son souffle.

Le cri perçant de la soeur de Nasso me fit a nouveau ouvrir les yeux et m'incita a me relever. Mes bras légèrement tremblotant essayaient de soulever mon buste, mais une douleur dans la jambe ralentissait l'action de me lever.
Toujours allongée au sol, je déposai un regard a l'endroit de ma douleur et compris alors d'un morceau de glace s'était planté dans ma chair.
Le mercenaire se redressa à son tour en enleva quelques pics de glaces de muscles endurcis de son torse comme si de rien était avant d'avancer à nouveau vers moi.
J'avais réussis à m'assoir au sol, et transformai le morceau de glace planté dans ma cuisse et eau. Ne restait plus que la plaie qui était alors la dernière trace de cet incident.

Teena eu le courage de sauter au cou du mercenaire pour le retenir en attendant que je me relève. L'homme a la cicatrice déboussolé par la présence qui était posé sur son dos et qui maintenait son cou essayait alors de rejeter le jeune femme.
J'avais déposer sur ma blessure un peu d'eau, juste pour refermée temporairement la plaie pour pouvoir continuer a combattre. Même si je bottais encore un peu, j'étais a nouveau prête et me relevai avec fierté.

Le mercenaire attrapa Teena par les cheveux avant de la faire basculer au sol. L'homme brandit alors a nouveau ses massues au dessus de la jeune femme qui ferma les yeux comme pour attendre le coup fatal. Trop préoccuper a regarder la peur que ressentait sa victime, le mercenaire ne remarquait par que j'étais en train de le charger et avant qu'il n'abatte ses armes sur le sœur de mon ami, je m'étais sauvagement jeter sur lui. Nous avions rouler sur quelques mètres, nous blessant quelques temps de par les coups que nous pouvions accidentellement nous donner dans nos roulades.

La blessure a l'arcade sourcilière crée quelques minutes plus tôt par le baron s'ouvrit a nouveau laissant a nouveau un petit liquide rouge former un sillon sur ma peau. Ce mercenaire semblait coriace et le battre s'avérerait être un nouveau chalenge.

Le baron de Yorme se battait toujours avec Nasso. Le terrifiant joueur de poker déployait une puissance de feu qu'il avait jusqu'ici réussit a nous cacher. Teena semblait perdue, elle lançait tantôt des regards inquiets à son frère qu'elle semblait en même temps admirer de par son courage; tantôt des regard alarmés quand elle me vit encore au sol en train de me débattre avec le bandit.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Ven 24 Déc 2010 - 15:07

Le baron et son sbire avait dès le début du combat un avantage certain en plus de leurs talents respectifs, ils étaient totalement reposés. Connaissant à présent assez bien le baron, Nasso était sûr qu'il avait prévu la possibilité que Nasso et Kalae réussissent à se sortir de la première épreuve. Sûrement était-ce même ce qu'il espérait pour pouvoir se confronter à son ennemi en face à face.

Pendant que Kalae et Teena combattaient avec fougue le mercenaire, Le baron et Nasso semblaient aller dans la surenchère à chaque nouvelle attaque, ils attaquèrent dans un premier temps un corps à corps effréné mais les deux opposants semblaient tout deux extrêmement attentif aux mouvements de l'autre et les coups qui auraient pu être décisif étaient ainsi contrés ou esquivés.

Durant cette première phase, Nasso et le baron totalement absorbés par le confrontation ne prêtaient nullement attention au combat qui se déroulait non loin d'eux. Le baron semblait extrêmement satisfait comme toujours de ses prestations, voyant qu'il semblait être plus offensif que son adversaire. Nasso lui avait décidé d'être dans un premier temps plutôt défensif afin que son adversaire se dépense et prendre un peu de repos bien que se défendre et faire quelques percées étaient assez fatigant.

La mère du baron n'avait d'yeux que pour le combat de son fils, malgré le raffut que le bandit produisait en saccageant sa salle de réception à coups de massue. Elle était toujours quelque peu choquée par la violence de son fils à son encontre mais elle souhaitait toujours le voir réussir dans son entreprise.

Kalae et le mercenaire qui venait de faire un rouler-bouler sur le sol accidenté par le affrontement se débattait au sol, s'octroyant respectivement le plaisir d'asséner quelques coups au corps à corps, Kalae ayant terminé au dessus, semblait avoir quelques peu l'avantage mais au corps à corps, ses coups même infligés au visage ne rivaliserai pas longtemps avec la force brute de son adversaire ainsi se décida-t-elle à se lever afin de reprendre une position pour manier sa maitrise et être plus efficace. Le bandit tenta de l'empêcher et l'attrapa par l'une de ses chaussures, la jeune femme ne fut qu'une demi-seconde arrêter dans sa démarche, son pied s'extrayant de lui même de sa chausse. Une fois en position, elle retira l'autre afin d'être correctement équilibrée bien que le sol parsemé de débris de carrelage ne soit vraiment pas agréable au touché.

C'est à ce moment que la deuxième phase du combat entre le baron et Nasso prit une autre dimension, chacun ayant prit peu à peu du recul s'exerçait à produire de violentes flammes qui se confrontaient à celle de l'autre. La baron après une profonde inspiration se mit au pas de course tout en expédiant quelques flammes à Nasso avant de bondir à l'aide d'une propulsion par flammes sous les pieds et tout en retombant vers son ennemi envoyait de plus puissantes attaques. Nasso recula attend mais au contact du sol, les flammes créèrent un souffle d'explosion avec ses flammes de protection ce qui projeta Nasso encore plus en arrière encore une fois sur le dos, cette fois si, son haut eu plusieurs déchirures dû aux nombreuses caillasses au sol. Le baron avait usé de sa maitrise de propulsion pour s'élever à nouveau et éviter de se faire lui aussi projeter.

En se relevant, le fils du feu eu le temps de jeter un rapide coup d'œil sur le champs de bataille, Teena était en arrière et semblait inquiète tandis que Kalae avait reprit le combat avec son ennemi en profitant du temps qu'il prenait à se relever pour lui offrir des coups de fouet aquatique d'une rare puissance. Dans ce rapide coup d'œil, une autre chose le frappa, Kalae semblait avoir un tatouage dans le dos dont il ignorait l'existence mais il ne pouvait pas le distinguer avec les mouvements de la jeune fille, la distance et les flammes qui parsemées les lieux qui bien que revitalisante créaient des déformations de l'air rendant quelques peu Kalae floue. Il n'eut pas le temps de cogiter d'avantage trop pressé de rendre au baron au centuple ce qu'il venait de lui infligeait. Il se propulsa à son tour dans les airs, le poing droit enflammé et dirigé vers le baron qui de son côté tentait de repousser son ennemi avec plusieurs attaques que le poing de Nasso annihilait.

L'adversaire de Kalae qui avait reçu plusieurs coups de fouet de la part de Kalae avait finalement réussi à se relever et alors que Kalae préparait une vague d'eau pour le projeter en arrière, l'ennemi attrapa rapidement l'une de ses massues frappa le sol et projeta un bloc de roche qui partit comme une flèche en direction de Nasso qu'il avait aperçut foncer contre son employeur. L'attaque de Kalae le frappa immédiatement après mais ne put détourner l'attaque que Kalae avait pensé un premier temps pour elle.

"NASSO!" hurla-t-elle dans l'espoir de prévenir son ami.

Alors que le poing de Nasso était à une trentaine de centimètre du baron, il fut violemment frappé par le bloc, détournant Nasso de sa course contre un mur. Les flammes avaient grandement amoindri les dommages que cette attaque aurait du produire et Nasso se servit du mur pour prendre appui et réattaquer de plus belle. Le baron heurtait au visage par la contre-attaque de son ennemi fut arraché à la position qu'il semblait maintenir dans les airs depuis plusieurs secondes et rencontra un pilier dans sa chute. Quelques peu sonné, Nasso tenta d'en profitait pour retourner au sol car la propulsion use beaucoup de chi et de diriger vers son ennemi quelques flammes au teint bleu-blanc. Son ennemi le baron réagit au dernier moment réussissant de peu à éviter la quasi totalité de l'attaque.

Son visage défigurait par la précédente attaque n'arborait pas le même sourire mais il semblait toujours confiant et surtout extrêmement énervé laissant à présager qu'il userait de tout ces moyens pour arriver à ses fins bien que sombrer dans la colère risque de lui faire commettre des erreurs, cette dernière permet au fils du feu de déployer en règle général des attaques des plus puissantes.

__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Ven 24 Déc 2010 - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Ven 24 Déc 2010 - 17:23

Voir cet énorme bloc de pierre foncer en direction de Nasso m'avait à la fois surprit et effrayé. Alors que la vague d'eau s'écrasait violemment sur le mercenaire qui se retrouvait à nouveau tomber au sol, je me devais de prévenir le maître du feu qui, trop prit dans son combat, ne portait sûrement pas attention aux autres attaques que celui de son principal ennemi.

Mon appel résonna dans toute la salle mais n'empêcha malheureusement pas le redoutable impact. Lorsque la roche projeta Nasso contre le mur d'en face, sa sœur ne put s'empêcher de pousser une petit cri étouffé tout en portant ses mains devant sa bouche. Le baron fut peu après projeté à son tour violemment lors de la contre-attaque de Nasso, incitant à son tour, la crainte de la mère du baron qui regardait le spectacle avec angoisse. Mais Nasso se releva très rapidement et repartit à la charge face au baron qui arborait désormais un visage effrayant.

Le mercenaire, tandis que nous observions Nasso et le baron, se releva dans notre dos. Il reprit fermement l'un de ses deux massue qui trainait au sol et frappa à nouveau le sol avec. La secousse au sol nous fit alors vite reprendre connaissance de la situation. Nous nous étions retournées face à notre adversaire, Teena à quelques mètres de moi, redoutait une autre de attaques du mercenaire et recula de quelques pas.
L'eau qui sillonnait le carrelage de la maison se rapprocha de moi après que je le lui ai demandé et à nouveau armée d'un fouet d'eau je m'étais mise en garde. Le bandit lança d'autres projectiles qu'avec mon fouet, et un serpent d'eau pour les attaques les plus puissantes, j'essayais de détournée les pierres.
Le duel de maitrise faisait que nous nous avancions sans nous en rendre compte vers un mur de la pièce en même temps que nous nous rapprochions l'un de l'autre. Aucun de nous deux n'avaient réussit à toucher l'autre, trop sur ses gardes et concentré sur le combat pour laisser la moindre parcelle de terre, ou la moindre goutte d'eau nous agresser.

Mais se rapprocher l'un de l'autre était une très mauvaise chose. Et tellement prise dans la volonté d'atteindre le mercenaire je n'avais pas prêter attention au distance qui nous séparaient.
Le mercenaire arbora un sourire mesquin et c'est à ce moment que je pris conscience de mon erreur. Tandis qu'il lâcha sa lourde massue au sol pour libérer un peu son bras. Il leva son second dans les air et me frappa violemment. Le choc me propulsa sur le coté, en direction du mur. Seulement, une grande fenêtre se tenait là. Et dans le fracas des éclats de verre, je venais de passer a travers la fenêtre.
Le mercenaire se mit alors à rire lorsqu'il me fit disparaître et tomber dans le vide. Teena muette devant le spectacle, et pensant a ma mort ne bougeait plus, trop choquée pour le faire.

Le rire du mercenaire résonnait bruyamment dans la salle, tandis que les deux maîtres du feu continuaient de se livrer férocement combat. Le baron, en entendant son sbire rire ainsi en avait conclu qu'il avait eu le dessus et avait réussit à se débarrasser de celle avec laquelle il avait dansé quelques jours plus tôt. Cette idée donna d'avantage d'arrogance et d'ardeur au Baron de Yorme qui avec une haine et une folie plus qu'inquiétante se déchainait sur Nasso qui tentait tant bien que mal de lui faire tête.

Suspendue dans le vide, je m'étais de justesse rattrapée sur le rebord de la fenêtre. Seule quatre doigts de ma main me retenaient et m'évitaient une chute qui s'avèrerait mortelle. En effet, mes pieds pendaient dans le vide, nous étions sûrement à un quelconque étage vu la hauteur à laquelle j'étais suspendue et qui plus est, une sorte d'étrange fossé semblait entouré la maison des Yorme.

Le mercenaire s'approcha de la fenêtre pour espérer me voir allongée au sol quelques mètres plus bas. Mais lorsqu'il s'aperçu que je tentais de ne pas tomber en me tenant au rebord de la fenêtre, le bandit poussa un grognement d'agacement. Il se pencha pour essayer de faire en sorte que je lâche prise.

-Teena!! Avais-je appelé pour demander du secours.

La sœur de Nasso en entendant ma voix conclu que j'étais toujours parmi eux et tourna son regard humide vers la fenêtre ainsi que le mercenaire penché au dessus d'elle. La jeune femme dans un élan de courage se mit à charger le bandit et le poussa dans le dos. L'homme prit par surprise bascula en avant et tomba à son tour dans le vide.
Dans sa chute il poussa un cri avant de se rattraper a un petit bout de ma robe, au niveau de la cheville. Nous étions désormais deux à pendre dans le vide, et avec le poids de mon adversaire je n'allais pas tarder à lâcher prise. En effet, mes doigts glissaient de plus en plus

-Kalae! Tiens bon! S'exclamait Teena en me prenant les poignets pour tenter de me retenir si je venais à lâcher.
-Si je tombe, tu tombera avec moi! Grogna le mercenaire en se tenant fermement au petit morceau de tissu.
-Teena, je, je vais lâcher! Lançais-je alarmé en tentant de résister à la force qui m'attirait vers le bas.

Le bandit comme pour avoir le dernier mot sortit de sa ceinture un petit poignard, Teena, qui tentait de me tenir, voyait le mercenaire sortir sa dernière arme et m'alerta très rapidement. Mais que pouvais-je faire dans une telle situation, suspendue dans le vide et incapable d'utiliser ni les arts martiaux, ni même ma maîtrise.
Un craquement étrange nous stoppa tous dans nos actions. Le petit morceau de tissus sur lequel s'était empoigner le bandit craquait. L'homme comprit alors que le tissu ne supporterait plus son poids. Alors qu'il tentait de prendre appui autre part, la petite parcelle de tissu que le maintenait en l'air céda.
Au même moment, mes doigts glissèrent. L'homme tomba dans le vide en poussant un nouveau hurlement et tandis que je venais de glisser et que j'allais à mon tour tomber dans le vide, Teena saisit à nouveau mes mains pour empêcher ma chute.

Le mercenaire s'écrasa plus bas, alors que Teena en réunissant ses forces m'aidait à remonter. Après avoir enjamber la fenêtre et avoir à nouveau posé un pieds au sol. Nous nous étions toutes les deux laissée tomber à genoux, le corps légèrement tremblotant face à la peur que nous venions d'avoir. J'avais lancé un regard gratifiant à la sœur de Nasso qui m'avait aidé et évité de finir tout comme notre ennemi. Mais les remerciements, devraient être remis à plus tard, le combat entre Nasso et le baron semblait ne pas être terminé et nous nous trouvions désormais entre les deux maîtres du feu.

Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Sam 25 Déc 2010 - 16:46

Alors que la salle était totalement dévastée et parsemée de corps de bandits inerte. Kalae et Teena s'étaient laissé tomber à genou sur le sol non loin de la fenêtre qui aurait pu couter la vie à la fille de l'eau afin de reprendre leurs esprits.

La mère du baron, elle, observait le combat qui faisait toujours rage entre son fils et Nasso quelque peu en retrait derrière le "trône" avec un regard plus qu'inquiet, son fils avait gagné en vigueur depuis qu'il avait eu une rencontre violente avec l'un des piliers de la salle mais il ne faisait preuve d'aucun raisonnement dans ses attaques, ce qui pour un joueur tel que lui était chose rare.

Bien qu'un récent manque de stratégie, Nasso face à la puissance dégagée par son adversaire n'arrivait pas à prendre le dessus, à peine arrivait-il à repousser ses attaques et à lui tendre des pièges que le baron semblait aisément contourner avec sa maitrise. Le baron ci et là prononcer des phrases vantant sa toute puissance face à son ennemi en voyant qu'il avait réussi à se mettre dans une position avantageuse. Plusieurs échanges de coups de poing suivirent une phrase identique à toute les précédentes, installant le combat dans un cercle vicieux, corps à corps, attaques éloignées, corps à corps. Tentant de temps à autre des alternatives aux coups de poing en s'abaissant chacun leur tour afin de châtier leur adversaire d'un croche patte créant par la même des flammes pour tenter de le déstabiliser. Les niveaux des deux maitres étaient difficilement départageable, chacun réussissant à anticiper ou à rendre à l'autre ce qu'il lui infligeait.

Kalae et Teena remisent de leurs émotions s'étaient relevées, la maitresse de l'eau voyant que son ami semblait s'en sortir jugea qu'il valait mieux qu'elle soigne d'avantage sa jambe avant de le rejoindre avec sa sœur afin de l'aider dans son épique combat contre son ennemi, la mère s'inquiétant de la victoire et du rétablissement des deux jeunes femmes alertait son fils sans grand succès car ce dernier était absorbé par Nasso.

Nasso dans un moment de relâchement de l'attaque de son adversaire se tenta à exercer la maitrise ultime des fils du feu, la foudre, son ennemi à suffisante distance fit de même et les deux attaques en s'entrecroisant créèrent une petite explosion mettant les deux participants et spectateurs à terre un instant. La foudre n'étant pas sa maitrise préférée, Nasso entreprenait de reprendre le combat au corps à corps pour la plus grande choix de son ennemi qui semblait apprécier en découdre avec son ennemi.

Teena et surtout Kalae étaient à présent totalement apte à participer au combat, Kalae espérait une nouvelle séparation des deux hommes afin d'attaquer à distance par le côté le baron avec des pics glacés mais ni l'un ne semblait vouloir de cette séparation. La mère ayant approximativement comprit la stratégie de la fille de l'eau profita de l'approche du combat d'elle pour sortir alors que Nasso était à portée un poignard, l'angle de vue ne permettait pas à Teena et Kalae de voir ce qu'elle tramait mais aux mouvements de la mère du baron, Teena et Kalae semblait avoir comprit qu'elle avait de sombres projets.

"NASSO" crièrent-elles espérant que leurs voix combinées atteignent le fils du feu.

Le son qui lui arriva aux oreilles, remis en éveil les sens externes de Nasso qui aperçut dans son dos du coin de l'œil la mère du baron qui s'apprêtait à lui portait un coup à coup sûr fatal. Sa première réaction fut de provoquer une rotation avec le baron en agrippant le baron par les avant-bras quittent à subir des brûlures sur les siens en retour. La mère ne pouvant plus arrêter son poignard ayant une féroce vitesse malgré son âge transperça son fils au niveau de la colonne vertébrale.

Le baron s'effondrait en arrière de tout son poids obligeant sa mère à tomber à terre, les yeux grands ouverts, la douleur était à première vue intense et il semblait avoir perdu le contrôle de ses jambes. Nasso le regardait tomber dans sa chute, avec pour seul regret dans les yeux de ne pas l'avoir vaincu par lui même, alors que lui et son ennemi délaissaient leur étreinte mutuelle d'avant-bras.

Teena et Kalae rejoignaient Nasso qui venait d'avoir très chaud tandis que la mère commençait à pleurer.

"Noooon! Mon fils... mon fils... je suis...désolé" disait-elle en criant tout en pleurant.
"Je... Je vous hais mère! J'ai toujours" le baron s'arrêtait un instant dans ses paroles pour tousser alors que Nasso, Teena et Kalae regardaient la scène "sû que vous étiez *TOUSS* *TOUSS* la raison de ... mes échecs! Mère vous n'êtes qu'une carte handicapante!"

La scène était pitoyable, alors que le baron déversait sur sa mère de telles immondices, Nasso tourna le dos à son adversaire, fit quelques pas, son amie et sa sœur détournèrent leur regard vers Nasso qui ne semblait avoir décidé de laisser la vie sauve à son ennemi.

"NASSO!" hurla son ennemi "Êtes-vous aussi faible que ma mère pour laisser votre adversaire vivant?"

Les combats avaient provoqué des départs d'incendie dans la salle alors que Nasso se retourner à nouveau pour regarder son adversaire à terre.

"Vous tuez alors que vous n'êtes plus qu'un infirme serait un déshonneur, si ce n'est votre blessure qui vous achève je laisse le plaisir aux flammes de la vengeance que vous avez attisé vous emporter et vous réduire en cendre ainsi que votre demeure." s'exclamait-il avec un air extrêmement hautain caractéristique des fils du feu.

Kalae et Teena s'étaient de nouveau mise aux côtés de Nasso et reprirent leur chemin vers la sortie.

"Attendez!" hurla la vieille dame toujours écrasé par son fils "Kalae! Je vous en supplie, sauvez-le!" termina-t-elle en adressant à la fille de l'eau un regard implorant sa pitié.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Sam 25 Déc 2010 - 23:52

La voix de la vielle femme emplie de tristesse résonna dans la pièce, et lorsque ses mots parvinrent à mes oreilles mon corps se stoppa net laissant Nasso et Teena me dépasser de quelques pas. Le maître du feu et sa sœur s'arrêtèrent à son tour et se retournèrent pour faire a nouveau face a la vielle dame et son fils, surprit et attendant ma décision.

Entendre une demande comme celle ci avec un air si triste et sincère m'avait attrister mais cependant soigner celui qui avait à plusieurs reprise tenter de nous tuer, était-ce vraiment sage?
Je m'étais retourner doucement comme si je redoutais le regard emplie de larme de Madame de Yorme.

-Je vous en prie! S'exclama-t-elle encore une fois sans pouvoir retenir ses larmes.

Mon regard se déporta sur le baron qui se contentait de garder sa fierté en se forçant a ne pas monter sa souffrance en serrant discrètement des dents et a garder la tête haute. L'amour de sa mère malgré tout ce qu'il avait pu lui dire, semblait des plus fort, elle tentait de le serrer dans ses bras mais l'étreinte semblait aggraver la douleur de l'homme gravement blesser.
Je ne pouvais m'empêcher d'avoir envie de mettre un terme à la souffrance du baron et a la tristesse de sa mère, et ce, malgré tout ce qu'ils avaient tenter de nous infliger. Laisser un homme dans une telle situation et une femme dans une telle tristesse n'était pas un acte qui me ressemblait.

Nasso et Teena était resté silencieux tandis que je m'étais avancer de quelques pas vers la vielle dame. Le frère et la sœur comprirent alors très vite ma décision et ne tardèrent pas a marcher dans mes pas pour s'approcher d'avantage du baron.
Je m'étais accroupis à coté de l'homme qui avait maintenant perdu beaucoup de sang. Nasso et Teena aidèrent la vieille dame, qui avait encore les joues mouillées de ses larmes, a se relever.

La vielle dame une fois relevée s'empressa de d'ouvrir la veste de son fils pour que je puisse commencer la séance de soin dans de bonnes conditions. La blessure qui s'ouvrait a nous semblait profonde et grave, j'osais espérer que seulement mes soins seraient assez puissants pour le sauver.
Le baron de Yorme trop préoccupé par sa souffrance en avait oublier toute menaces ou mise en gardes qu'il aurait pu nous dire en nous apercevant ainsi pencher au dessus de lui. D'un petit coup de pouce, le bouchon de ma gourde sauta à nouveau et le précieux liquide engloba mes mains avant qu'elle ne se pose sur le torse du baron qui grimaçait toujours de douleur.

-Même si je le sauve, cela n'exclut pas le fait que nous oublions ses actes. M'expliquais-je calmement sans pour autant me déconcentré durant la séance de soin. Il devra payer pour tout ce qu'il a fait subir à la famille Lumens.

A la surprise générale, madame de Yorme se contenta de hocher la tête et de renouveler ses remerciements d'une voix emplie d'une forme de soulagement.
Je lançai un regard clame et posé à Nasso, qui me renvoya exactement le même sans donner son avis sur la situation. Teena posa amicalement sa main sur mon épaule comme pour m'accompagner dans mon action.

La séance dura de longues minutes. La blessure était beaucoup plus importante que toutes celles que j'avais pu guérir jusqu'à aujourd'hui, et elle me demanda par conséquent beaucoup d'énergie, de volonté et de force. La douleur qui paraissait sur le visage du baron disparaissait au fils du temps et au fil de la guérison ainsi que l'impressionnante blessure. Mais il était évident et certain qu'il lui faudrait beaucoup de repos en plus de la séance pour espérer s'en remettre totalement.

Le baron réussit à bouger faiblement ses pieds, puis ses jambes avant d'arriver à doucement et faiblement s'assoir. Assit par terre, il attendait sans dire un mot. Sa mâchoire contractée traduisait encore la présence d'un douleur qui l'empêchait encore de parler. Toujours les mains posées sur sa blessures qui petit a petit se refermait, concentrée, j'en avais oublier les bruits environnants des flammes qui grandissaient doucement dans la pièce. Après observation, il était certain qu'une plaie d'une telle importace laisserai malgré tout une petite marque sur la peau.

Le baron de Yorme semblait être sauver d'affaire. Même si il était trop faible pour se battre ni même de tenter quoi que se soit envers celui qu'il considérait comme son ennemi, il avait doucement et faiblement retrouver sa motricité et sa vie était sauve.

La séance de soin prit fin, l'eau se délaissa de mes mains et goutta au sol. Épuisée par une telle concentration et une telle performance en médecine thermale, une petite migraine commença a me frapper le crane. J'avais posé alors ma main sur mon front comme pour calmer doucement la douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Dim 26 Déc 2010 - 21:45

Laisser Kalae procurer des soins et sauver la vie de son ennemi sur le point de trépasser pouvait paraître étrange mais il savait que la fille de l'eau aurait sûrement eu des remords toute sa vie de laisser des gens dans une telle détresse peu importe le mal effectué et quitte à prendre des risques, le bien être de Kalae était plus important qu'une vaine vengeance. Ainsi, lui et sa sœur l'aidèrent dans sa tâche sans rien redire à la situation.

Les soins achevés, la maitresse de l'eau semblait affaiblie, il est vrai que la performance effectuée était impressionnante pour une fille de l'eau qui n'avait sûrement jamais ramener quelqu'un de si proche de la mort seule. La mère du baron soutenait son fils à présent assit tandis que Teena s'empressa d'aider à Kalae à se relever quelque peu vacillante. Nasso quant à lui usa de sa maitrise afin de faire disparaitre les flammes qui se transformaient en incendie. Puisqu'ils en étaient à aider leur adversaire autant le faire en toute sécurité pensait-il.

"Je ne vous avais rien demandé!" s'exprima le baron qui semblait avoir retrouvé ses capacités de compréhension à présent que la douleur était très faible.
"Je l'ai fait mon fils, parce que je t'aime trop pour te voir disparaitre." s'exclamait sa mère alors.
"Tu dois ta vie à cette jeune femme et à ta mère, tu devrais être reconnaissant." s'exprimait Nasso en pointant Kalae puis la mère du baron.
"La mort n'aurait fait que terminer ton travail et atténuer ma honte." rétorquait le baron toujours aussi farouche bien qu'il ne réussit à se relever sans l'aide de sa mère.
"En agissant de la sorte c'est votre mère que vous déshonorer!" dit Kalae d'une voix fatiguée mais confiante.
"et vos aïeux. Même dans la défaite sachez être honorable." compléta Nasso avant d'ajouter "N'oubliez jamais Baron que vos actes peuvent entacher ou embellir l'idée que les gens auront de votre famille toute entière. Vous avez à présent le reste de votre vie pour redorer votre blason.".

Le baron autrefois si catégorique dans ses paroles et son regard était à présent confus et ne disait plus un mot. Il balançait violemment sa tête de gauche à droite comme si il subissait un combat et son opposant devait être dans ce cas son esprit. Il releva la tête regardant ses trois ennemis comme si il lui fallait observer la zone avec plus d'attention pour achever son duel.

"Mon père m'avait dit la même chose quand j'étais petit mais je... je n'avais pas comprit. Pas comprit que cela incluait de se comporter honorablement dans la défaite." dit-il en se retentissant ce qui surprit tout le monde, était-ce l'un de ses tours farfelus? "Nasso et Teena Lumens ainsi que vous Kalae Hu...Yukahiro partez sans crainte de représailles et si vous désirez un dédo..." dit le baron tout en étant trop fier pour remercier directement les gens qui l'entouraient avant d'être interrompu.
"N'allez pas plus loin baron, je ne veux de votre argent, de vos biens, tout ce que je désirais été avant tout de mettre fin à vos agissements à l'encontre de ma famille et de mes proches. Vos nouvelles résolutions et le temps du voyage ont su calmer mon désir de vengeance. Quant à Kalae, je ne pense pas que ce soit par cupidité qu'elle vous ai sauvé." s'exclamait Nasso qui bien qu'encore un peu de rancœur et de doute à l'égard du baron fit mine de rien.

Kalae confirmait les propos de Nasso par un hochement de tête et un regard amical en direction de Nasso mais la sœur de ce dernier toujours en train de soutenir la fille de l'eau, elle, protesta. Elle affirmait à son frère et au baron qu'elle avait bien reconnu la robe portée par Kalae et que vu l'état dans lequel elle était à présent, il était inconcevable de partir sans demander réparation. Nasso tenta de la faire taire ce qui déchaina encore plus sa haine envers son frère qui était tout autant fautif puisque c'est lui à coup sûr qui avait permis à Kalae d'emprunter l'une de ses robes. Hors de danger, elle et son frère, la jeune fille avait retrouvé son ancien tempérament assez conflictuelle avec son frère que Nasso semblait supporter avec dépit. Le baron offrit alors à la jeune fille du feu de s'acheter deux nouvelles robes à ses frais après quoi elle se tût.

"Je ne sais pas si c'est approprié Mr Lumens mais sachez qu'il a tout de même était extrêmement jouissif de me confronter en duel du feu avec quelqu'un de votre niveau." s'exclama le baron
"De même." répondit Nasso aux "compliments" du baron
"Rester dormir ici ce soir si vous le désirez." dit le baron presque spontanément.

Bien que le changement d'attitude était radicale, ses yeux étaient sincères. Nasso et Kalae ne dirent rien mais semblait à travers un regard s'être accordé sur le fait qu'il était sûrement préférable de se séparer du baron et de reprendre la route de nuit quitte à s'arrêter non loin de là. Le baron devait se retrouver seul avec ses esprits et sa mère pour faire le point. Teena, elle, ne comprit pas la décision de son frère et de Kalae mais suivit sans broncher ses derniers alors qu'ils se retiraient poliment de la demeure du baron.


__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Lun 27 Déc 2010 - 13:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Lun 27 Déc 2010 - 11:14

Quitter la demeure du baron et refuser son invitation a rester était un choix préférable. Le changement d'attitude du baron avait réussit a me surprendre, mais en même temps, c'était mieux ainsi. Le baron encore affaiblit s'en été retourner sur son siège, laissant sa mère nous raccompagner à la grande porte principale de la demeure quelques étages plus bas.

-Je m'excuse sincèrement au nom de mon fils et de moi même pour tous ce qu'il vous est arriver. J'espère et je pense, que cet épisode lui a fait prendre conscience de bien des choses. Renouvela-t-elle en s'inclinant respectueusement devant nous avant que l'on ne dépasse la grande porte.

Nous nous étions tous es trois incliner face a elle, acceptant ses excuses, avant de dépasser la porte d'entrée.
L'aube ne serait pas encore là avant quelques heures, nous avions donc reprit notre chemin en pleine nuit noire, éclairé seulement par les flammes du maître du eu qui marchait a mes cotés. Nasso n'avait pas oublier son rhino-komodo et comptait bien repasser par l'entrée du cimetière pour récupérer l'animal qui nous attendait gentillement.

Le maître du feu dut sortit le gros animal de son sommeil pour pouvoir reprendre la route. Nous étions remonté dessus Nasso et moi, comme nous en avions désormais l'habitude de le faire. Teena tournait autour de l'animal cherchant désespérément un appuie pour pouvoir monter à son tour. Nasso et moi lui avions tendit alors notre main pour qu'elle puisse a son tour escalader et s'installer derrière moi, en espérant que le rhino-komodo résisterait longtemps au poids de trois personnes. J'ignorais ce que j'allais faire désormais, après cette aventure. Mais ce qui était certain, c'est que j'accompagnerai Nasso et sa sœur jusqu'à chez eux. Je ne pouvais pas partir ainsi sans avoir remercier les parents de Nasso et Teena pour leur accueil et puis, avoir des amis de voyages était une chose qui m'était agréable.

L'animal commença doucement sa course, lui aussi fatiguer de devoir à cette heure-ci vagabonder.
Nous nous étions éloigné de quelques kilomètres de la grande demeure des Yormes. Nasso, tout comme moi avait détourner le regard comme pour apercevoir une dernière fois la grande maison avec un étrange mélange de méfiance et de soulagement. Il ne restait plus qu'a espérer que le baron ne reviendrait pas sur sa décision et ne nous avait pas mener en bateau pour revenir a la charge plus tard. Mais l'homme avait sembler être sincère et peut être avait-il vraiment prit de nouvelles résolutions.
Teena, fatiguée avait fini par s'endormir, la tête reposée doucement dans mon dos. Quand son frère, qui regardait alors la maison derrière lui l'aperçu, il fit doucement s'arrêter le rhino-komodo.
Je ne m'étais pas encore aperçus que la sœur de Nasso s'était endormit. Le maître du feu descendit de l'animal et lui ordonna de s'assoir.
Toujours assise sur le dos du rhino-komodo, nous nous étions abaissé lorsque celle-ci exécuta les ordres de son maître, Teena ne fut même pas réveillée, trop fatiguée pour ouvrir les yeux. Son frère s'approcha, passa un bras sous ses genoux et l'autre derrière son dos, la tête de la jeune femme bascula doucement en arrière avant de se blottit contre son torse.
Nasso la porta et l'allongea au sol non loin du rhino-komodo. Tandis que je descendais à mon tour de l'animal Nasso alluma rapidement un feu non loin de sa sœur avec quelques morceau de bois morts rapidement trouver au pieds des arbres.

Le feu éclairait désormais toute la zone dans laquelle nous étions, nos visages éclairés aux lueurs des flammes étaient maintenant bien visibles et clair. La lumière révéla alors nos petites blessures par ci par là, et nos vêtements délabrés. Mes blessures n'étaient que superficielles et pouvaient attendre avant que je ne les fasse cicatriser car les brulures présentes sur les avants-bras du maître de feu lors de son combat contre le baron avaient d'avantages attiré mon attention et mon inquiétude.

Je m'étais instinctivement approcher, même si Nasso avait en premier lieu refuser une quelconque séance de soin, car blessures trop superficielles disait-il, j'avais insister. Les brulures pouvaient laisser de grandes marques sur la peau, et plus vite j'avais la chance d'intervenir, moins la chance de cicatrices était possible.
L'argument réussit à convaincre le maître du feu qui mit ses bras a nu avant de me les tendre. Les blessures qu'il portaient n'étaient pas dramatiques, or donc il était certain que mes techniques de soins seraient assez puissante le concernant.
Le même processus qu'avait subit le baron s'abattit alors sur Nasso, qui du patienter le temps que toute traces disparaissent. L'eau qui englobaient mes mains et qui étaient posée sur ses grands bras semblait froide selon Nasso qui se mit a pousser un petit gémissement lorsqu'il fut un contact de l’élément aqueux pour me faire comprendre que la tempérante de l'eau était désagréable.

-Tes parents seront soulagés de savoir que tu ais mit un terme à toute cette histoire. Avais-je dis calmement en affichant un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Lun 27 Déc 2010 - 15:42

À l'heure où nos amis avait fait halte et que Nasso recevait quelques soins de son amie, le baron dans son trône laissé s'échapper deux faucons par la fenêtre brisée.

Là mère du baron pénétra dans la salle dévastée et pleine de corps avec un plateau repas pour son fils qui devait avoir faim, à son entrée, le baron avait retrouvé son sourire légendaire.

" Qu'est-ce qui te rend si joyeux mon fils? " interrogea sa mère.
" Vous, mère! " répondit-il en riant, sa mère était inquiète de voir son fils rire d'une façon aussi inquiétante.
" Qu'as-tu fais pauvre fou? " rétorqua-t-elle ne pouvant retenir cette semi-injure à l'encontre de son fils.
" La partie ne se termine que lorsque toutes les cartes ont été dévoilé. Game over! " répondit-il.

Kalae qui avait à peine récupérer des soins prodigués au baron s'épuisait à nouveau mais à moins grande échelle afin de soigner son ami et quelques instant après avoir fini et que les bras du fils du feu ne le tiraillait plus de la moindre douleur que Nasso aperçut à nouveau ce fameux tatouage dans le dos de la fille de l'eau qui s'était relevée pour récupérer quelque chose dans son sac.

Nasso s'approcha d'avantage de la jeune femme, posa sa main sur le tatouage comme pour vérifier qu'il ne s'agissait pas d'une illusion. Le contact de deux doigts du maitre du feu contre son tatouage surprit Kalae qui frémit, de l'angoisse, de la peur? Ce sujet semblait être plein de tourments à première vue.

" Alors c'est vrai? Mais comment? " S'exclamait Nasso très intriguait et à la fois désireux de ne pas brusquer son amie.

La fille de l'eau prenait alors son inspiration avant d'offrir une éventuelle réponse au fils du feu lorsqu'un bruit énorme s'étendit sur toute la vallée, réveillant la sœur de Nasso. Le bruit provenait de la demeure du baron qui avait littéralement explosé.

De là où ils se trouvaient, Kalae et Nasso rapidement rejoint par Teena, apercevaient de leur position une lumière vacillante et une fumée qui se dégageaient des flammes qui dévoraient les restes de la demeure. Un faucon se posa alors sur la selle du Rhino-komodo en émettant un petit cri.

Nasso s'en approcha habitué à utiliser ce genre d'animal pour transmettre des messages. La bête fut extrêmement docile à l'approche de Nasso rapidement suivit par Kalae et Teena qui souhaitait en savoir plus sur cette arrivée assez synchrone avec l'explosion. De l'emplacement destiné aux messages, Nasso extrait une carte qu'il ne tarda pas de montrer aux filles qui l'accompagnaient.

"Joker!" dit Nasso avec surprise.
"Qu'est-ce que cela veut dire?" s'interrogeait à haute voix Kalae

En inspectant la carte plus proche de la source de lumière précédemment allumée, les trois compagnons découvrirent un message au dos de la carte.

" Destinataire: Nasso Lumens & Compagnie

Message: En me sauvant la vie et m'épargnant, vous avez oublié le talent numéro un de tous bons joueur: le bluff. À l'heure où vous recevrez cette carte, moi et ma faible mère ne serons plus de ce monde, n'ayant plus la force de me battre j'ai déclenché l'un de mes derniers atouts afin que vous ne puissiez prétendre m'avoir vaincu de vos mains. Je ne voulais malgré tout pas partir sans vous laisser ma carte fétiche et une dernière épreuve.
Une ferme de votre propriété a été piégé de la même manière que ma demeure et j'ai envoyé à mon dernier mercenaire resté sur place l'ordre de l'activer dans trois jours. Il vous faudra être rapide et téméraire pour arriver à temps. Mon mercenaire est capable d'intercepter tout faucon il vous est donc inutile d'essayer de prévenir les votre par ce même moyen. Adieu.
"

" Le chien! " grogna Nasso en pensant au baron.

Parcourir cette distance en si peu de temps était quasi mission impossible, qu'à cela ne tienne les avertissements du baron, Nasso envoya le faucon fourni par le baron avec un message pour son père. Pendant ce temps, Kalae et Teena peu reposée se préparer à reprendre malgré tout la route.

"Kalae!" s'exclama Nasso afin d'attirer la fille de l'eau à l'écart de sa sœur pour discuter " Écoutes, je sais que tu vas vouloir nous aider, mais la seule solution pour rejoindre le domaine assez tôt va être de nous rendre à la capitale du feu pour embarquer dans un ballon, j'y connais un pilote qui sera d'accord pour effectuer le voyage mais je ne pense pas qu'il soit sage pour toi de traverser la capitale. " termina Nasso qui se souvenait de sa dernière mésaventure dans la nation en sa compagnie et puis, il y avait ce tatouage...

L'évocation de la capitale rappelait à la jeune fille sa mésaventure avec Hizo lorsqu'elle avait été à la recherche de ses origines mais qu'importe le danger, la jeune femme avait un regard déterminé et était à la fois touchée de l'inquiétude du maitre du feu et en colère de le voir en train d'essayer de l'écarter de l'histoire...

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Lun 27 Déc 2010 - 21:41

La demande de Nasso était inconcevable, partir alors que sa famille était encore en danger. Il est vrai que le maître du feu ne voulait que mon bien et m'éviter de nouveaux ennuis à la capitale, ce qui était plutôt gentil de sa part, mais peut importe les ennuis que nous rencontrerons, je ne pouvais pas l'abandonner maintenant.

-J'ai donner ma parole Nasso, je t'aiderai, et ce jusqu'au bout. Répondis-je avec détermination.

Le maître du feu me lançait a la fois un regard sérieux qui traduisait à la fois des remerciements, il hocha délicatement la tête comme pour acquiescer mon choix. Teena, réveillée et encore les yeux fixés sur la demeure enflammée, n'avait pas vraiment compris de quoi notre discution retournait et n'y avait même pas prit attention.
Nasso ne laissa pas le temps d'expliquer quoi que se soit à sa sœur qu'il tapa dans ses mains comme pour nous motiver a embarquer sur le dos du rhino-komodo.
Heureusement pour nous, nous n'étions pas vraiment loin de la capitale, quelques longues heures de courses à priori. Nous avions reprit le même ordre sur le dos du rhino-komodo qui semblait las d'interrompre sa nuit de façon fréquente. Nasso, inquiet de la situation dans laquelle le baron nous avait mit, ordonna ferment à l'animal de commencer sa course en direction de la grande ville.

L'animal s'exécuta après avoir pousser un rugissement comme pour se donner du courage. Il est vrai que retourné à la capitale était une chose qui m'était angoissante. J'aimais pourtant cette ville, si riche et si belle. Mais c'était aussi dans cette ville que ce terrait ma véritable famille qui m'avait rejeter avec méchanceté. La vision de ce grand drapeau rouge aux bordures dorés où s'exposait fièrement le même dragon noir que celui encré sur ma peau, flotter au gré du vent en haut d'un grand poteau m'était revenu en mémoire de façon agressive. C'était la première fois, depuis mon incident que je retournais à la capitale de la nation du feu..
Mais l'idée d'aider Nasso et Teena avait surpasser la peur de cette nouvelle confrontation avec ce monde qui aurait dû être le mien.

La lune était pleine et éclairait les plaines dans lesquelles nous galopions. La fumée qui s'échappait de la demeure du baron était encore présente dans notre dos. Ainsi donc, il n'avait pas changer, et ce malgré la nouvelle chance qui avait été a sa disposition.
La tête de Teena se heurta dans mon dos et après un rapide coup d'œil je la vis dormir à point fermer, comme elle l'avait fait au retour. Mes yeux également se fermaient malgré moi, et ma tête de temps en temps se penchait d'elle même en avant avant que je ne la relève brusquement. J'essayais de rester éveillé et luttais ardemment contre le sommeil.

-Nasso...
-Oui? Demanda le maître du feu en détourna un léger regard en arrière.
-je... je suis désolée de ne t'avoir rien dit... Murmurais-je tristement les yeux baisser vers le sol qui défilait sous les sabots de l'animal.

J'étais resté silencieuse a mon sujet envers lui et beaucoup d'autre, pourquoi? Parce que m'afficher avec le nom de personnes qui m'avaient repousser avec tant de cruauté et qui avaient tenter de mettre fin a l'existence de leur petite fille n'était pas de ce que je pouvais aimer et considérer comme des gens de ma famille.
Il fallait être aveugle pour ne pas comprendre que Nasso soupçonnait des choses a mon sujet. Il savait que la capitale était un endroit dangereux pour moi et avait reconnu, semble-t-il le dessin dessiner dans mon dos. Pourtant depuis la seule et unique rencontre que j'avais faite avec les autres membres de la famille Huang, mes grands parents avaient tout fait pour laisser cette affaire cachée en annonçant la mort de leur fils sur une cote du pôle Nord, en pleine mission et en effaçant son épouse et sa fille de la version officielle de l'histoire qui n'était que mensonge.
Comment pouvait-il connaître les Huang et me reconnaitre? Sa réaction de toute a l'heure trottait dans mon esprit, il savait quelque chose, et j'ignorais comment.

Et alors que Nasso s'apprêtait à parler, sans m'en rendre compte je l'avais dépasser et pris la parole avant lui, la gorge serrée.

-Comment connais-tu l'existence de ce motif?
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mar 28 Déc 2010 - 15:10

La route menant à la capitale depuis cette région était extrêmement bien entretenue, assez rectiligne et sans altitude variante ce qui permettrait à nos amis d'y être d'ici sept heures, depuis la capitale, il faudrait compter six heures de ballon pour arriver à destination. Bien sûr, entre deux, il leur faudrait affronter les rues pleines de foules de la capitale et trouver un enclos pour le Rhino-Komodo...

Sur le dos de la bête, la jeune femme native de la tribu de l'eau avait exprimé ses regrets quant à avoir caché ses liens aujourd'hui apparents avec l'une des familles les plus reconnues qui soient dans la Nation du Feu mais il n'y avait rien de répréhensible à cela, la jeune femme avait le droit de garder secret ce qu'elle désirait. La maître du feu avait par contre était extrêmement surprit de découvrir ce symbole sur la peau de la jeune fille, peut-être était-ce le moment de lui dire certaines choses?

" Comment connais-tu l'existence de ce motif? " interrogeait Kalae l'empêchant ainsi de parler.
" Comment ne pas le connaitre? Ils ont une forte influence sur les autres familles nobles de la nation du feu, leurs propriétés ne se comptent plus à travers la nation et ils sont fréquemment les invités au palais impérial par le Seigneur du Feu Zuko afin qu'ils expriment leur vision de la politique intérieure bien que certains disent que c'est pour les surveiller... " répondit Nasso avant de dire afin de soulager Kalae tout en redressant son regard sur le chemin parcouru à bonne allure malgré la fatigue de l'animal " Je ne t'en veux pas de ne m'avoir rien dit, j'ai juste été surprit. "
" Surprit? Je veux bien l'imaginer mais quand tu l'as découvert tu semblais pensif! Tu sais quelques chose à mon sujet? "
" De simples histoires entendues ci et là "

Kalae à la dernière phrase de son ami était plus que curieuse, que pouvait-on avoir dit? Nasso lui conta tout en assurant la conduite de son animal quelques histoires entendues lors de ses débuts dans l'armée quand à une attaque qu'une branche des Huangs aurait organisé contre un village de l'eau, il était dit que c'était pour tenter de déclencher une nouvelle guerre. Le Seigneur du Feu et l'Avatar avait étaient extrêmement mécontent de cela mais aucunes preuves ne prouva les liens avec les Huangs. Nasso avait été envoyé sur les lieux, pour une mission d'aide à la reconstruction du village et c'est là qu'il avait entendu, peu avant son accident que Nasso n'évoqua pas d'avantage, la rumeur que cette attaque ne visait en fait qu'un traitre sans savoir qu'il s'agissait d'un membre de la famille Huang.

En contant ce qu'il savait, Nasso ne s'était pas rendu compte que Kalae avait laissé coulé des larmes en apprenant le récit de Nasso, peut-être parce qu'elle essayait de les cacher en détournant la tête qui pouvait faire penser qu'elle le faisait pour mieux écouter le fils du feu mais elle ne put le cacher d'avantage au fils du feu qui avait trouvé son comportement étrange et qui s'était rendu compte qu'il aurait peut-être dû garder certaines choses plus floues, devait-il alors lui dire qu'il avait aussi était l'un des hommes contactés par les Huangs pour chasser une jeune femme qui avait ce même tatouage dans le dos peu avant leur rencontre et qui avaient prétendu qu'il s'agissait de l'affront d'une faussaire? Il n'avait pas prit la mission trop occupé à l'époque et puis il avait entendu que le contrat avait été rempli. Bien sûr, cela ne changeait rien quant à l'amitié qu'il avait lié à la jeune femme, lui faire du mal était inconcevable mais cela laissait à deviner que la jeune femme avait dû avoir une rencontre désagréable avec les membres de sa famille biologique...

Kalae en avait apprit suffisamment pour ce soir jugeait-il, déjà fatigué par les événements plus tôt, elle était à présent assez bouleversée d'apprendre qu'en plus d'avoir été rejetée, ce sont d'autres membres de sa famille qui ont donné l'ordre d'extermination des siens. Bien sûr, il ne s'agissait que de rumeurs mais l'existence de Kalae semblait les rendre des plus plausibles. La jeune femme ne se rendit pas compte de la décélération de l'animal, Nasso se tourna alors d'avantage vers la jeune femme afin d'essayer de lui remonter le moral avec quelques petites phrases qu'il aurait très bien pu dire à sa sœur, lors de ce petit arrêt, il se rendit compte aussi qu'ils ne pourraient jamais pénétrer dans la capitale avec des habits en si piteuse état, la ville étant soumise à un code vestimentaire imposant à tout visiteur et habitant de porter des habits en bon état. Nasso avait bien un change pour lui, sa sœur avait réussit à sauvegarder ses vêtements en bon état mais ceux de Kalae... Que faire? Lui faire porter la robe de soirée qui devait sûrement encore avoir une odeur?


__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Mar 5 Avr 2011 - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mar 28 Déc 2010 - 17:40

Je passai mon doigt sur ma joue pour effacer la dernière larme qui courait sur ma peau. Nasso ne voulait qu'une chose désormais, me redonner le sourire. Ses paroles tentaient pour cela, de me consoler.
J'en avais apprit un peu plus sur moi, mais aussi sur mon compagnon ce soir. Ainsi donc, le maître du feu avait été un membre de l'armée et avait déjà eu l'occasion de venir sur les terres glacées du nord, il avait même fouler la terre de mon village natal pour aider à sa reconstruction.

Une fois les larmes disparues, Nasso avec délicatesse aborda le sujet du code vestimentaires de la grande ville comme pour me faire oublier temporairement ma peine. Et le maître du feu avait tout a fait raison, entrer tel que nous étions était a proscrire. En faisant attention de ne pas réveiller Teena qui était toujours appuyer sur mon dos, je me mis alors à fouiller dans mon sac, accroché à la selle de l'animal pour y sortir la robe bustier de couleur rouge et aux petite broderies noires que j'avais porté lors du bal au thé ardent.

Revoir la somptueuse robe m'avait rappeler notre petite aventure à cette soirée dansante qui malgré tout avait été agréable. L'odeur des égouts n'était presque plus présente. Il fallait avouer que le tissu avait déjà subit un grand lavage sous la fontaine dès notre sortie des sous-terrains. Mais pour être sûr qu'aucune odeurs ne reste un deuxième lavage était plus sûr.
Nasso arrêta le rhino-komodo qui était déjà en train de marcher depuis quelques minutes sans que je ne m'en soit réellement rendu compte.

-Il faut mieux se changer dès maintenant. Remarqua le maître du feu. Nous arriverons d'ici quelques longues heures à la capitale, autant être déjà prêt, sait-on jamais.

La décision de Nasso était juste, nous n'aurions peut-être plus le temps après de nous changer, autant le faire dès maintenant. Le maître du feu réveilla avec douceur sa sœur qui ouvrit les yeux.

-Nous sommes arrivé? Demanda-t-elle en relevant la tête et en inspectant les alentours.
-Non. Répondit Nasso en affichant un petit sourire a sa sœur. Mais nous allons nous préparer pour plus tard.

Le jeune femme encore ensuquée ne posa aucune question et saisit la petite robe que lui avait donner le baron en compensation de celle que je portais et que j'avais abimé, avant de descendre en sautant de l'animal.
Elle fut la première de nous trois a poser un pied au sol, je fus la seconde et Nasso le dernier. Avec nos effets en main nous étions chacun partit dans une direction opposée pour pouvoir se passer nos vêtements de rechange. Nasso était partit avec le rhino-komodo pour éviter une éventuelle évasion de l'animal.

Je m'étais enfoncé un peu plus loin dans la forêt et après avoir posé la robe rouge sur une branche, j'avais a nouveau ouvert ma gourde et utiliser ma maitrise pour une nouvelle séance de lavage. Grâce a quelques mouvements amples, l'eau passait a travers les fibres du tissus et revenait en enlevant les dernières traces ou les dernières odeurs désagréable. Le séchage ne fut pas un problème puisque là encore la maîtrise de l'eau m'était d'une précieuse aide.

Une dizaine de minutes plus tard, nous nous étions tous retrouver là ou nous nous étions séparé. Teena avait enfiler sa nouvelle robe couleur chocolat a fines bretelles. Nasso portait lui aussi son change, notre allure et notre prestance était désormais acceptable et vêtue ainsi il ne faisait aucun doute que l'accès a la ville ne nous serait pas refuser.
Pour éviter tous problèmes, j'avais en plus enlever la queue de cheval que je portais et avait laisser mes cheveux tomber le long de mon dos pour réduire les chances qu'un morceau du tatouage ne se dévoile par mégarde. La capitale était un endroit dangereux pour moi, je ne devais faire aucune fautes, je ne voulais pas en plus attiré de nouveaux dangers auprès de Nasso et sa sœur, ce qui n'était malheureusement pas totalement garantie.

Nos anciens vêtements fut mis dans nos sac respectifs avant que nous remontions sur notre monture.
Nasso assit a l'avant ressaisit les rênes avec fermeté, presser de reprendre le chemin pour arriver au plus vite a destination et ainsi avoir encore le temps de trouver son contact en toute tranquillité. Assise derrière lui, et Teena une nouvelle fois derrière moi et bien accrochée pour ne pas basculer en arrière lorsque l'animal reprendrait sa course dans une accélération violente.

D'un claquement de doigt donné par le maître du feu, le rhino-komodo se remit à courir sous la lune, quelques bruits d'animaux nocturnes accompagnaient notre chemin. Teena s'endormit contre mon dos comme elle l'avait fait auparavant, avant que je ne ferme moi aussi les yeux et ne sombre à mon tour dans un sommeil profond, fatiguée par tous les évènements perturbant de la journée...
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mar 28 Déc 2010 - 21:49

Bien que ce ne soit pas le lieu le plus confortable, les deux demoiselles avaient fini par fermer les yeux dans le but de récupérer. Nasso, qui était à l'avant de la monture, éclairé du mieux qu'il pouvait la zone lorsque la lumière de la Lune était trop atténuée par les nuages ou au moindre bruit nocturne suspect. Le voyage de nuit n'était pas des plus recommandé surtout à haute allure mais ils étaient pressés, une nuit blanche attendait donc Nasso qui repensait suite à sa discussion avec Kalae à l'armée, au pôle Nord, à son accident, à cette maitresse de l'eau dont il n'avait jamais réussit à oublier le visage mais dont le nom lui était toujours inconnu.

Jusqu'à cet accident, l'homme n'avait jamais vraiment considéré les membres des autres nations comme des personnes à part entières, son conditionnement avait fait de lui un parfait soldat qui n'avait que des sentiments neutres à leur égard mais depuis il s'est efforcé d'aider les membres de la tribu de l'eau comme il avait été aidé. C'était pour lui un moyen de passer le relai. L'homme ne parlait qu'en de rares occasions de l'accident et de la maitresse de l'eau encore moins, dans sa famille, seul sa mère connaissait toute l'histoire.

En tournant de temps en temps la tête pour vérifier du bon "confort" des demoiselles ou tout du moins qu'elles ne s'apprêtaient pas à chavirer, Nasso ne pouvait de penser à ce qu'avait pu être la vie de la jeune fille qu'il savait orpheline et dont les grand-parents souhaitaient la mort. Cela n'avait pas dû être facile pour la jeune fille à peine moins âgée que sa sœur mais sûrement beaucoup plus mature. Les personnes qui l'avaient recueilli devaient être des gens bien pour produire un brin de femme aussi intègre et courageuse malgré les épreuves.

Après cinq longues heures à chevaucher et traverser d'innombrable petit village à vive allure, le soleil commençait à l'horizon à faire une timide percée sur la vallée, les rayons mettaient à jour de petites cernes en dessous des yeux du fils du feu et révélaient l'éclat des tenues des deux jeunes femmes qui leur allaient parfaitement. Le soleil avait auprès du maitre du feu un côté salvateur, ressourçant extrêmement agréable bien que cela ne remplace pas une bonne nuit de sommeil. Dans les trente minutes qui suivirent, Kalae suivit de Teena s'éveillèrent constatant qu'ils avaient bien avancé, peut-être un peu moins que dans les prévisions dû à quelques ralentissements dans des zones obscures mais d'ici quelques heures les portes de la capitale seraient franchies. Capitale qui depuis la fin de la grande guerre s'était étendue sur les flan extérieurs du volcan jusqu'à englober le port militaire et voir l'apparition d'un port d'affaire et de plaisance.

Bien que hâté par les événements, les trois compagnons firent une halte petit déjeuner car c'est le repas le plus important, qu'ils étaient affamés et qu'arriver à destination affaibli par la malnutrition ne serait qu'un handicap supplémentaire. Néanmoins, il fut vite englouti, peu de mots furent échangés afin de gagner du temps, les discutions pourraient attendre d'avoir reprit le voyage bien que ce ne soit pas confortable de parler à quelqu'un qui vous tourne le dos ou qui est dans votre dos.

Durant la traversée d'un village comme tant d'autres, alors qu'il ne devait rester à nos amis qu'une petite heure de voyage, un homme interpela leur convoi en émettant un sifflement déplacé envers les deux jeunes femmes avant de s'exclamer tout en pointant à son ami du doigt le fils du feu: " Y en a qui se font pas chi*% "

La bête fut stoppé net, le frère de Teena et ami de Kalae ne souhaitait pas que ce jeune homme s'en prenne à l'honneur des deux jeunes femmes bien qu'elles assuraient que ce n'était pas un problème, elles furent touchées de l'attention du fils du feu qui n'eut malheureusement pas l'occasion de le punir lui et son ami puisqu'ils avaient détalé à l'arrêt de la bête.

En remontant en celle, Nasso expliquait au jeune femme qu'ils laisseraient le Rhino-Komodo dans un lieu à dix minutes de marches de la capitale où les coûts de dépôts d'animaux tel que celui-ci sont beaucoup plus avantageux pour les mêmes services, des moyens de transport existant pour se rendre à la capitale en un rien de temps de toute façon. Les deux ravissantes demoiselles qui l'accompagnaient acquiesçaient, Teena avait de plus l'habitude de cette technique car étant depuis plusieurs années chez son oncle pour étudier les "manières et coutumes" de la nation du feu afin de devenir une éventuelle candidate à un mariage avec un noble ou gentil-homme, ce qui était difficile à enseigner dans un lieu aussi reculé que les Terres Maldaurannes.

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Mer 29 Déc 2010 - 19:09

Le jour venait de se lever, nous avions désormais trois jours pas un de plus pour trouver l'ami de Nasso et atteindre son domaine par les airs, ce qui serait sûrement le moins long. Bien que le maître du feu n'avais pas fermer l'œil de la nuit, aucune trace de fatigue n'était lisible sur son visage, ses yeux verts étaient grands ouverts et toujours aussi clair et perspicace.

Une fois les deux jeunes hommes disparut au loin, Nasso remonta en selle avec souplesse avant de nous prévenir qu'il laisserait l'animal en dehors de la ville. Teena semblait joyeuse de retrouver la grande ville dans laquelle elle semblait apparemment habiter, son impatience traduisait son enthousiasme de revoir les grandes rues pavées de la nation du feu. J'ignorais tout de la vie de Teena, mais de par ses attitudes j'en avais déduis que la capitale ne lui était pas inconnue mais bien familière.

D'un petit coup de rênes sec, l'animal reprit sa course pour quelques courtes heures. En effet, comme nous l'avait prédit Nasso, nous n'étions plus très loin de la capitale de la nation du feu. Deux heures avait passer et au loin la grande ville apparaissait déjà sous nos yeux. Nasso fit ralentir le rhino-komodo tandis que nous scrutions la capitale qui brillait sous un soleil matinal. Une fois un peu plus près, comme prévu, des enclos étaient présent. Pour un prix fort respectable, les animaux semblaient être confier entre de bonnes mains, loger, nourrit et même brosser si il le fallait, nous pouvions laisser le rhino-komodo ici sans soucis.

Pour entré en ville, nous étions monté à bord d'une diligence tirée par une chevautruche qui faisait l'aller et retour entre les enclos et l'entrée de la ville. Nous rendre a pieds aurait forcement insinuer que nous aurions du nous confronter aux gardes de l'entrée de la ville et peut être même montré des papiers pour ce qui est pour eux, de simples mesures de sécurité.
Nous étions tous les trois assit, un jeune couple donc la femme attendait un enfant était avec nous. Après quelques minutes d'attente, nous étions arriver a destination. Les grandes et imposantes portes de la ville coupaient majestueusement notre chemin.

Trois gardes postés a l'entrée en armure rouge se tenaient droit, le buste en avant et sabre a la taille. L'un deux questionnait des passager qui s'était présenter a pied avant de les laisser entrer. Les deux autres gardes s'avancèrent vers notre convoi, Teena habituée a cette procédure n'y prêtait plus attention, Nasso regardait les gardes arriver calmement par la fenêtre de la diligence.
Assise entre Teena et Nasso, et voyant moi aussi de la où j'étais les hommes s'approcher de plus en plus en notre direction, mon cœur s'était emballer de peur en voyant leur air si sévère posé sur leur visage. Je jouais nerveusement et discrètement avec mains posées sur mes genoux trop nerveuse.
Nasso détourna son regard vers moi et avait très vite compris se a qui je pensais, il se pencha alors discrètement vers moi.

-Détends toi.. M'avait-il conseiller avec gentillesse avant de se redresser discrètement.

Les gardes étaient arrivés, ils firent le tour de la diligence, passèrent vaguement un regard à l'intérieur sans porter attention aux passagers, trop préoccupé à vérifier si rien de suspect n'était présent. L'un d'eau se baissa pour vérifier le dessous du convoi, et, étant donner que nous n'avions rien a bord susceptible d'attiré leur attention, ils nous ouvrir les portes.

La convoi dépassa les grandes portes et s'arrêta quelques mètres plus loin pour nous déposer. Le calme de la campagne avait désormais laissé place au brouhaha de la grande ville, les grandes rues étaient remplies de monde qui allait de ça et là dans toutes les directions.
Nous étions rentré par la porte Est de la ville, nous étions donc au plus reculé dans les terres, le port et la mer étaient de l'autre coté de la ville. L'imposant palais royal était très légèrement visible au loin et rayonnait de sa splendeur parmi les autres beaux quartiers de la ville..

Teena était la première de nous trois a descendre de la diligence en arborant un sourire après avoir laisser passer le couple qui nous accompagnait. Nasso suivit sa sœur avant que je ne descende en dernier de la diligence. Une fois le convoi vider, celui-ci fit monter quelques personnes qui désiraient quitter la capitale, puis il redemanda une nouvelle fois et dépassa les portes à nouveau.

Et voilà, nous y étions, la capitale de la nation du feu. Nous avions fait quelques pas parmi toute la foule de gens qui de temps en temps en ne prenant pas garde pouvait nous rentré dedans. Principalement les enfants, qui lorsqu'ils arrivaient a échapper a la surveillance de leur mère s'en allait avec leurs camarades jouer a se courir après entre les passants tout en poussant de petits rires joyeux.

L'un d'eux, en voulant échapper a son camarade de jeu, ne regardait pas dans quel direction il prenait la fuite et se heurta contre moi et tomba au sol. Surprise et inquiète d'avoir pu intentionnellement blesser le petit garçon je m'étais accroupis pour l'aider a se relever et constater si il n'avait rien.

-Tu n'as rien? ça va? Demandais-je soucieuse d'avoir vu l'enfant tomber ainsi.

L'enfant se releva fièrement, s'inspecta rapidement pour voir si il n'avait rien. Puis il s'inclina vers moi timidement en s'excusant de m'avoir percuter, avant de disparaître comme il était apparut.
L'incident avait été sans gravité, je me redressai pour continuer mon chemin en compagnie de Nasso et sa sœur mais c'est avec un mélange de surprise et d'angoisse que je constatais qu'ils avaient disparut de ma vue. Je fis un tour sur moi même pour vérifier qu'ils n'étaient pas dans mon dos, mais rien. Sur la pointe des pieds je tentais de repérer Nasso et sa sœur à travers la foule, en faisant de temps en temps dépasser la tête par dessus des épaules des autres passants pour tenter d'apercevoir a nouveau le visage d'un de mes deux amis.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Jeu 30 Déc 2010 - 19:55

La journée était ensoleillée rendant la cité des plus gracieuse, la foule abondante dans les rues de la capitale était de notoriété publique et les vendeurs hurlaient depuis leurs étales installés devant leur boutique pour attirer le client à l'intérieur. Il était regrettable d'être obligé de traverser la capitale pour rejoindre les quais de décollage où Nasso espérait retrouver un de ses contacts qui pourraient les transporter mais c'est dernier était proche de tous les autres moyens de transports vers l'étranger, c'est à dire non loin des deux ports accueillant navires, sous-marins,...

La disparition de Kalae ne fut pas immédiatement remarqué, la jeune femme s'était mise légèrement à l'arrière des deux natifs de la Nation du feu qui ouvraient le chemin car ayant la connaissance des lieux. Les bruits de la foule étaient assez assourdissant et les nombreuses bousculades pouvaient provoquer à chaque instant des problèmes: un maitre du feu mal luné, un officier qui y voit un affront et c'était l'affrontement assuré, tel était le système social de cette nation mais en réalité, ces derniers cherchent des proies faciles à ridiculiser et ne s'attaque que rarement aux femmes.

Nasso s'aperçut de la disparition de la fille de l'eau peu après après avoir prit avec Teena une rue à droite. Les premières pensées exprimées par sa sœur n'étaient pas des plus rassurantes pour le maitre du feu qui au fur et à mesure qu'elle lui annonçait des hypothèses toutes plus sombres que les autres n'arrivait à s'empêcher de se faire le scénario en tête. Même si de telles choses ne lui était sûrement pas arrivé, les chances de la retrouver si ils l'ont perdu à plus des vingt mètres, il serait fort improbable de retrouver Kalae.

Kalae, toujours à la recherche de Nasso avançait à petit pas scrutant à intervalles resserrés au dessus de la foule en se mettant sur la pointe des pieds. Sa vitesse de déplacements étant ainsi inférieure à celle des passants provoquaient certaines injures que le jeune femme faisait mine de ne pas ses sentir concerné agaçant d'autant plus les passants qui la prenaient alors pour une sacrée potiche.

Ayant déjà entreprit de faire le chemin en sens inverse, Nasso espérait que Kalae dans son égarement soit resté à sa place tandis que Teena continuait à transmettre ses scénarios catastrophes à Nasso qui lui demanda assez sèchement d'arrêter de dire des bêtises et de chercher plus attentivement. Ils étaient à présent de retour dans la voie dans laquelle Kalae se trouvait elle aussi, se rapprochant peu à peu les uns des autres mais lorsqu'ils furent à quelques mètres les uns des autres, Kalae fut arrêter par un homme qui était un soldat en permission et qui semblait avoir repéré la détresse de la jolie demoiselle, intrigué il s'était empressé de venir à son secour arrêtant sa marche tandis qu'un marchand vint se mettre droit sur le chemin de Nasso, lui obstruant la vue, le maitre du feu qui ne voulant pas attirer l'attention tentait de continuer son chemin.

"Je vous assure monsieur, très bon produit, quantité limité et pour vous prix d'amis! 10 pièces d'argent" s'exclamait le marchand en lui tendant des babioles qui ne valaient largement pas le prix qu'il désirait.
"Non!" disait-il en essayant de l'écarter de son chemin.
"Bien, bien, bien, pas d'importance! Vous n'en voulez pas! Moi non plus!" dit-il en jetant ses babioles à un vendeur de sa boutique, peut-être allait-il enfin les laisser? " Peut-être des soins thermaux dans l'établissement de ma femme alors. "

L'homme ne démordait pas et entreprenait à présent des négociations à sens unique sur des tarifications et les bien faits de tels soins

De son côté, Kalae ne savait comment réagir à la première approche du fils du feu qui avait à peu près son âge et assez déplaisant au regard mais assez doux dans sa méthode d'approche et dans la voix, tout de même assez typiquement "beau parleur". Elle avait cru s'être attirer des ennuis mais lorsqu'elle comprit qu'il n'était venu à elle que pour tenter sa chance elle fut tout de même plus détendue et le soldat vu se soulagement comme une réussite de sa technique auprès de la jeune femme qui continuait à scruter aux alentours tout en écoutant d'une oreille les dire du fils du feu.

Pour mettre un terme à la discussion sans fin avec le vendeur persévérant, Nasso lui donna cinq pièces d'argent en lui disant qu'il s'agissait d'un salaire pour le laisser tranquille. L'homme repartit auprès de son étale auprès de son employé auquel il avait donné les précédentes babioles et lui dit: "Tu vois! Si tu persévères, tu vends!" dit-il à son préposé avec le sourire comme si il tentait de lui inculquer une leçon
"Mais il a rien prit." répondit son employé.

__________________________________________________________



Dernière édition par Nasso le Ven 31 Déc 2010 - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Jeu 30 Déc 2010 - 23:45

J'étais perdue. Et avec une telle foule même regarder au dessus des épaule des citoyens n'y changeait rien. L'agressivité de certain passant alors que je ne faisais que rechercher mes amis était des plus désagréable, mais ne voulant crée aucun ennuis je n'avais pas répondu en faisant mise de ne rien entendre. La seule personne qui avait dédaigner s'approcher de moi sans lancer un mot agressif était un jeune homme, un soldat si l'on s'en fiait a son allure.
Il s'interposa sur mon chemin avec souplesse avant de poser sa main sur mon épaule comme inquiet.

-Tout va bien mademoiselle? Demanda-t-il d'une voix calme.

D'abord surprise, puis inquiet de voir un militaire solidement posé devant moi, j'étais restée stoïque quelques secondes, lui lançant un grand regard perdu. Le jeune maître du feu afficha un petit sourire rassurant malgré son visage déplaisant.
Lorsque j'avais compris qu'il n'était venu sans l'intention de me soumettre a une vérification d'identité quelconque ou a une autre formalité, soulagée j'avais a mon tour envoyer un sourire sans véritablement y prêter attention.

-Oui, oui tout va bien merci. Avais-je rapidement répondu après avoir effacer l'effet de surprise de sur mon visage.
-Vous semblez perdu, est ce que je peux vous être utile?
-Ça... ça va aller, je vais me débrouiller. Avais mentit comme pour me débarrasser rapidement du jeune homme tout en regardant aux alentours si aucun de mes amis n'était réapparut.
-Je m'appelle Kino. Lança le jeune homme comme pour ramener l'attention sur lui. Et vous ?

Mon regard se posa a nouveau vers le maître du feu. Même si j'avais apprécier l'intention qu'il avait eu de se soucier de ma condition, il me faisait perdre du temps, peut être mes amis ne s'étaient-ils pas encore aperçu de ma disparition? Ou lors peut être me passaient-ils a coté alors qu'il me retenait ici dans une discutions dont il semblait être le seul intéressé.
Peut être que dans d'autres conditions et a un autre moment, j'aurai pris le temps de discuter quelques minutes avec des étrangers. Mais retrouver Nasso était ma priorité.

-Heu, Yuri, je m'appelle Yuri.

Bon, je l'avoue, j'avais mentis. Mais cacher mon véritable nom était préférable, je me méfiais beaucoup trop de cette ville pour oser m'exposer à un inconnu, qui plus est un soldat.
Ma réponse avait été assez expéditive. Satisfait d'avoir apprit mon nom, Le maître du feu s'engagea dans un monologue au narcissique exacerbant pensant réussir à m'impressionner. Mais tout ces mots finirent par se mêler au brouhaha de la foule, faisant mine d'être attentive a son récit, je lançais quelques furtifs regards de ça et là espérant apercevoir mes amis.
L'amour propre de ce garçon était sans limites. Voyant que je ne prêtais pas attention au récit de ses exploits il lui arriver de se racler discrètement la gorge comme pour me demander d'être attentive. Remise a l'ordre plusieurs fois par le jeune homme qui reprenait de plus belle sa narration, je m'apprêtais a lui couper poliment la parole pour lui annoncer que j'étais presser lorsque je reconnu le visage de Teena suivit un peu plus loin de son frère qui arrivaient dans le dos du jeune soldat.

Soulagée de revoir mes deux amis, j'avais a nouveau afficher un sourire joyeux. Pensant que le sourire lui était destiner, le jeune soldat se sentit plein d'assurance et continua son récit avec entrain.
C'est la voix de Teena qui réussit enfin a lui faire couper son monologue.

-Kalae, tu étais où? Demanda Teena en posa ses mains sur ses hanches comme pour me reprocher de les avoir perdu de vu.
-Je...

Le jeune soldat se retourna vers Teena en lui lançant un regard curieux. Nasso arriva a son tour rapidement et se plaça aux coté de sa sœur.

-On te cherchait! Lança le maître du feu au regard vert clair avec moins d'agressivité que sa sœur.

Le soldat se retourna de mon coté en me pointant Nasso et sa sœur du doigt de façon arrogante .

-Mais de quoi parlent-ils Yuri?

Mise une nouvelle fois dans une situation délicate, je m'étais contentée de rire nerveusement comme pour faire croire au soldat de la situation était sous contrôle et des plus normale.
Nasso et sa sœur comprirent alors que j'avais du mentir et que dans leur intervention, sans le vouloir, ils venaient de m'enlever toute crédibilité face au jeune soldat.
Je ne désirais qu'une chose fuir cet individu qui m'avait fait perdre mon temps et devant lequel j'allais désormais devoir m'expliquer. C'est Teena qui fut la première de nous trois à réagir, s'avançant vers le soldat avant de se poser devant lui.

-Veuillez nous excuser monsieur, mais je tente tant bien que mal a enseigner à ma jeune sœur les rudiments des bonnes conduites. Tenta d'expliquer la jeune femme au soldat qui désormais écoutait attentivement les explications de Teena.

Les airs sérieux qu'avait prit la jeune femme semblaient démontrer qu'elle avait une grande assurance en elle, ou alors peut-être une forme d'insouciance?

-Et comme vous avez pu le constater, reprit Teena en posant sa main sur mon épaule, nous ne somme qu'au début de son apprentissage. Et notre tentative de la confronter à la foule ne semble pas encore porter ses fruits. Tu n'es pas encore prête Yuri! M'annonça-t-elle sèchement en se retournant vers moi tout en jouant la comédie.

Le jeune soldat lança un regard qui jongla entre Nasso, Teena et moi. Nasso et moi étions resté silencieux surprit de voir un tel mensonge sortir de la bouche de Teena qui avait inventé cette histoire sur le tas. Nous espérions tout deux que le soldat ne se poserait pas plus de questions devant la tentative de Teena qui cherchait à l'embrouiller.

-Rentre les coudes et tiens toi droite! Remarqua celle qui se prétendait être ma tutelle, alors même que je me tenais déjà convenablement, tout en donnant une petite tapette dans le dos pour donner de la crédibilité à son jeu.

Je m'étais prêtée au jeu et avait accentué ma posture espérant que ce jeu d'acteur serait crédible au yeux du soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!> Ven 31 Déc 2010 - 15:46

Par chance le chemin de nos trois amis se recroisaient enfin, la jeune fille de l'eau ne s'était heureusement pas aventuré dans d'autres allées et n'avait fait qu'une légère mauvaise rencontre qu'ils allaient devoir se débarrasser avant de poursuivre leur chemin.

Kalae était entrée dans le jeu de Teena et le soldat du feu bien que réceptif aux explications de la fille du feu ne démordait pas de sa cible.

" Non, non ne vous inquiétez pas, elle a été très bien. Je souhaitais même l'inviter à dîner ce soir, ne serait-ce pas parfait pour approfondir le test? " s'exclamait le jeune homme fier de sa trouvaille qui pourrait lui assurer un rendez vous.
" Un diner! " dirent-ils en prononçant chacun leur tour un syllabe.

Les trois amis étaient quelques peu pris au dépourvu face à l'annonce du fils du feu, il était certain que ce dîner ne pourrait se faire de un car il serait sûrement partis en fin de journée et de deux parce que plus le temps passe à son contact plus il y a de risque que Kalae soit démasquée... Alors que les deux jeunes filles affichaient un sourire de vitrine en cherchant quoi répondre, Nasso prit en main la situation demandant une audience en privée avec le jeune homme.

" Qu'est-ce qu'il y a monsieur? Ne suis-je pas assez bien pour cette demoiselle? " s'exclamait le soldat en permission quelque peu déconcerté par la mise à l'écart des deux jeunes femmes.
" Ce n'est pas cela, vous êtes un homme des plus respectables rien qu'à vous voir et vous entendre et c'est pourquoi je vous fait une mise en garde, un conseil d'ami en quelques sortes. Vous voyez Yuri là " dit-il en pointant la jeune femme.
" Oui, certainement elle est magnifique. "
" Elle ne s'habille qu'en soie du Mont Hikinoï Ju, elle ne mange que de la viande provenant d'animaux tel que les Buffle-Yack des grandes plaines Nekite du Royaume de la Terre sinon c'est la grève de la fin, elle est extrêmement capricieuse et encore mal éduquée en ce qui concerne les bonnes manières et bien sûr je vous en passe. Elle est la ruine de ma famille et je ne voudrais pas qu'elle fasse subir cela à un gentil homme telle que vous, sachant qu'il doit vous être aisé de trouver un meilleur parti. " Expliquait Nasso dans l'espoir de détourner le jeune homme de Kalae sans détériorer la fierté du jeune homme bien au contraire.
" Pour de vrai? " interrogeait le fils du feu en inspectant la jeune femme. " C'est vrai que c'est une belle robe. Et l'autre demoiselle "

Le jeune homme semblait avoir gobé tous ces arguments inventés de toutes pièces, le stratagème avait fonctionné, le soldat du feu ayant vu dans l'intervention de Nasso de la solidarité masculine. Néanmoins à l'énonciation de sa correction de trajectoire vers sa sœur, l'homme eut les yeux attaquaient par un excès de haine qu'il réussit à contenir en expliquant qu'elle avait déjà été promise, bien que cela ne soit pas vrai. Ils s'approchèrent à nouveau des deux jeunes filles qui en l'absence des deux mâles en avaient profité pour ficeler un plan de secours au cas où celui de Nasso ne fonctionnerait pas. Kino s'approchait de Kalae cette fois-ci avec moins d'entrain et lui annonçait qu'il était désolé mais qu'il avait oublié qu'il n'était pas disponible ce soir, partant en toute hâte mais toujours avec politesse en faisant exprès de ne pas donner de moyen à Kalae de le retrouver.

Les deux jeunes femmes s'interrogèrent sur ce que Nasso avait bien pu dire au jeune soldat pour qu'il décide de partir sans demander son reste, des menaces peut-être? Pour en savoir plus, alors qu'ils reprenaient ensemble le chemin pour les quais d'envol, les deux jeunes femmes demandèrent à Nasso ce qu'il lui avait dit, il leur expliqua qu'il y avait bien des façons de faire fuir un homme avant de conter aux deux charmantes demoiselles ses dires passés. Ces derniers provoquèrent une petite euphorie Teena et Kalae s'imaginant très bien en quel monstre il avait décrit Kalae à ce pauvre homme.

Cette fois-ci, ils effectuèrent le chemin avec la configuration suivante: Nasso en tête pour montrer le chemin et éviter un maximum les nuisibles pour les deux jeunes femmes côte à côte ainsi, même en cas de séparation, Teena connaissait le chemin pour se rendre aux quais et elle ramènerait Kalae avec. Fort heureusement, ils réussirent avec beaucoup plus d'attention à ne pas perdre Kalae une seconde fois et vis versa. Il y eut sur leur chemin plusieurs bousculades, passèrent à côtés de gens entrain de se chamailler, de tenter de vendre leur produit,etc...

Leur arrivée sur les quais d'envol leur prit à peu près deux heures de marches à travers les rues de la capitale noire de monde mais ils y étaient et pouvaient dès à présent admirer la plus grande plate-forme d'import-export de fret par voie aérienne. Il y avait de grands aéronefs tels que ceux utilisait par le Seigneur Ozaï en train d'être chargé ou déchargé de marchandises venant des quatre coins du monde. Quelques diplomates et touristes étrangers étroitement surveillés auquel il leur était imposé de porter des badges pour qu'ils soient plus facilement repérable mais aussi pour assurer leur protection car porter ce badge avertit le peuple du feu que ces hommes et femmes sont surveillés et donc calme un peu leurs ardeurs. Kalae n'en portait pas et cela valait peut-être mieux pour elle sachant que son nom devait être surveillé par sa famille biologique...

Ils arrivaient au hangar 118, là où Nasso espérait retrouver son contact avec lequel il a l'habitude de travailler mais à leur arrivée, Kalae, Teena et Nasso apercevaient des fleurs à l'entrée de celui-ci et un homme du hangar voisin vint leur expliquer avec une certaine colère que son confrère avait fait les frais de l'embargo clandestin des fils de la terre après avoir accepté une marchandise aux origines douteuse et qu'ils s'étaient écrasés en haute mer. Le modèle de ballon du transporteur de Nasso n'avait pas de renforcements aux niveaux des toiles rendant ce genre de traversées périlleuses, cela étonné Nasso quelques peu attristé d'apprendre la perte d'un homme qu'il respectait mais le plus problématique et qu'il faudrait donc trouver un nouveau transporteur qui accepterait de faire le voyage dès aujourd'hui tout du moins au plus vite pour arriver rapidement à destination.

" Je suis désolé de l'apprendre. " s'exclamait Nasso au confrère de son contact " Je n'espère pas être trop brusque mais je comptais sur lui pour m'emmener aux Terres Maldaurannes rapidement, pourriez-vous assurer cette liaison ou quelqu'un que vous connaissez? "
" Les Terres Maldaurannes? Non je ne pourrais pas avant plusieurs jours, je ne connais pas les voies aériennes et puisqu'il faut passer près des monts je ne m'y aventurerais pas sans les connaitre par contre au hangar 101, une femme pourrait vous embarquer dans son ballon elle passe souvent près dans cette région même si elle n'y fait pas escale mais je dois vous prévenir, elle est pas nette. " dit-il avec insistance.

Une femme qui est disponible et connaissant déjà le chemin pour les mener à destination, parfait pensaient nos amis. Quand à son côté un peu fou, cela pourrait toujours leur servir si elle venait à apprendre certaines choses sur Kalae...

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Une partie de poker. <Terminé!>

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» [Fanfiction] Partie de Poker
» Comment laisser une seule partie de couleur ???
» [INFO] Jouer au poker online sur HD2
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: