Partagez|

L'Île du Docteur Koro

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Kalae
*******
*******


Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Jeu 13 Jan 2011 - 22:12

Le maître du feu referma la porte sans dire un mot de plus. A entrer sans frapper ainsi et alors que je n'étais pas encore prête il avait réussi a me surprendre. Ma réaction avait été violente et la surprise en était la principale cause. En effet, me retrouver dans une situation embarrassante telle que celle-ci était très gênante et déplaisante. C'est une fois qu'il avait quitter la pièce que je m'étais rendis compte de mon agressivité, devais-je le rattraper? Non, ma séance de soin devait reprendre son cours. Et puis, sûrement était-il déjà partit loin, confus.
En reposant un œil sur ma blessure a demi guérit j'en étais venu a repenser au combat, dont désormais tout m'étais revenue en mémoire, même si il était l'auteur de cette marque, si on analysait convenablement la situation, le maître du feu n'y était pour rien dans cette histoire.

Mais que me voulait Hizo en venant ici? Depuis notre combat nous ne nous étions presque pas reparler, pourquoi m'évitait-il ainsi? Était-ce a cause de moi? Avais-je dis ou fait quelque chose malgré moi? Ou bien alors peut être que son problème venait de lui? Peut être cherchait il a se justifier?
Je poussai un long soupir qui brisa le long silence dans la chambre, toute ses interrogations me prenaient la tête. Et pour tenter de ne plus penser j'avais repris mon travail. Il ne restait plus beaucoup de temps avant que la séance ne soit terminée, et comme je m'y attendais en ayant analyser la blessure dès mon réveil, une marque resterai sur ma peau...
Même si elle n'était pas importante et atténuée grâce a la maîtrise de l'eau, si l'on y prêtait attention le trait fin de la cicatrice resterai a vie. Fort heureusement la cicatrice n'était pas grande et assez discrète, mais elle resterai tout de même indélébile...

La porte s'entrouvrit a nouveau et cette fois c'est a nouveau armée de ma couverture que je m'étais redresser. Surprise, la seule « personne » qui entra dans la pièce fut le petit singe qui avec quelques bons souples sauta sur mon lit joyeusement.
L'animal me redonna le sourire et eux droit à quelques caresses sur le haut sa petite tête si mignonne. Depuis le début cet animal avait toujours réussis a m'apporter le sourire et un certaine forme de réconfort.

Après avoir a nouveau enfiler mon pantalon déchiré et arrangé un peu les cheveux devant un morceau de miroir. Une secousse étrange se fit sentir soudainement, que se passait-il? Je m'étais rattraper de justesse a un meuble. Le petit capucin sauta sur mon épaule lui aussi apeurer et c'est en courant que j'étais sortit de la chambre. Si une telle secousse était arrivée, peut être que quelque chose de grave se passait. Peut-être une attaque? La pensée de retomber sur le Kraken face auquel nous avions du prendre la fuite m'effrayait. Car survivre a une nouvelle rencontre avec le monstre sous-marin relevait du miracle.

J'étais entrée dans la salle des commandes comme une furie, déjà en alerte. Les quatre pirates alors présent se retournèrent vers moi et en me lançant des regards étranges.

-Qu'est ce qui t'arrives? Demanda Jake en m'examinant de haut en bas.
-Ce... C'était quoi cette secousse? Demandais-je encore inquiète avec Cap' fortement agripper sur mon épaule.
-Ah ça! Comprit Dimitry comme si c'était normale. Alors tu vois mon trésor, tu viens d'assister aux talents de navigateur d'incapables matelots!
-Je n'irai pas jusque là capitaine... Rouspéta poliment Jesse
-Si! vous êtes incapable. Confirma-t-il avec le ton le plus simple du monde.

L'attitude du capitaine réussit a me faire sourire, comment pouvait-il être si calme alors que nous avions sûrement frôler accidentellement une parois.
Hizo arriva a son tour surprit par la secousse alors que les matelots se renvoyaient la faute l'un sur l'autre et que Dimitry débouchait une bouteille d'alcool.

-Où tu as trouver ça?
-Quoi? ... Tu en veux? Répondit-il en me tendant la bouteille de verre.
-Que se passe t-il? Coupa le maître du feu ignorant que la secousse n'avait été rien de grave.
-Bon maintenant les enfants suffit de s'amuser! S'exclama le capitaine en ignorant le maître du feu.
-Rien de grave apparemment, une erreur de pilotage. Avais-je répondu au maître du feu a la place de Dimitry qui semblait trop occupé pour le faire.
-Au fait! S'exclama a nouveau la capitaine en se retournant vers nous. Dès que toute cette histoire sera fini et que nous aurons rejoint le rivage, je compte bien partit recruter quelques matelots, pour entreprendre a nouveau des activités digne de celle d'un pirate, si vous êtes intéresser vous pourriez vous joindre a l'aventure?

Ma réaction et celle d'Hizo fut totalement a l'opposé même si nous pensions a la même chose. Le jeune homme se contenta de grogner tandis que j'avais esquisser un sourire discret en ricanant. Dimitry fut quelque peut perdu face a ses deux réactions bien différentes.

-Tu peux toujours rêver! Répondit sèchement Hizo.
-Tu n'es pas sérieux Dimitry?
-Allons allons... Répétât-il avec des airs de séducteurs et en passant devant Hizo qui le suivait du regard comme méfiant. Personne n'a encore dénier refuser mes invitations, encore moins une femme.
- Alors vous avez en face de vous mon, cher Dimitry, celle qui fait exception... Avais répondu avec un rictus moqueur.

Le capitaine sourit discrètement comme amuser par mon entêtement. Un petit son étrange nous dérangea, un bruit fréquent qui gardait le même tempo. Nous avions chercher la source du bruit chacun de notre coté. C'est Jesse qui remarqua en premier ce qui pouvait bien être la source du bruit. Son regard se posa sur le tableau de bord ou sous une petite cloche vitrée un petit point rouge clignotait et au rythme que la lumière apparaissait et disparaissait, la sirène retentissait doucement dans le sous marin. Qu'était-il en train de se passer?
Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Ven 14 Jan 2011 - 8:53

Dimitry ''Butthead'' se contenta de hausser les épaules. Même dans la défaite, le capitaine savait garder la tête haute et avait tendance à chercher à se sauver la face dès la première occasion. Aussi en profita-t-il pour transformer le refus des deux voyageurs de rejoindre son équipage en petite victoire morale. Bien que parfois irritant, cet ajustement d'attitude à n'importe quelle situation lui avait souvent évité d'entrer en conflit lorsque survenaient des différents.

- De toute façon, fillette, confia le capitaine sur le ton de la confidence, comme je l'ai dit lors de notre première rencontre, les femmes portent malheur à bord des navires. Cette aventure le prouve.

Kalae ne donna pas sa réplique, préférant s'amuser de ces dernières paroles. Passer au travers d'autant de dangers et de confronter la mort ensemble créaient définitivement des liens entre les survivants, aussi la jeune femme savait maintenant que le pirate n'était pas bien méchant. Certes la piraterie apportait son lot de pillage et d'activités illégales et/ou immorales, mais ceux-ci n'avaient rien d'une bande de tueurs sanguinaires. À la limite des contrebandiers bien armés.

Soudainement, un bruit aigu et continu se déclencha au même moment qu'une lumière rouge clignotait à l'intérieur d'une petite cloche. Inquiet, le petit groupe fouillait dans la salle des commandes à la recherche de l'origine de ce bruit et la signification de la lumière rouge clignotante. Ne trouvant réponses à leurs questions, le capitaine envoya les deux matelots et Kalae explorer le sous-marin à la recherche d'indices quant à ce petit désagrément. Une fois seul avec Jesse et Dimitry, Hizo invectiva ce dernier.

- Qu'est-ce qu'il s'est passé ? On dirait que vous avez percuté une paroi rocheuse. Comment avez-vous fait pour ne pas l'éviter ?
- On se calme,
répondit le capitaine qui n'appréciait pas le ton de reproches du maître du feu. Nous n'avons toujours pas trouvé comment voir à l'extérieur de cet engin. Normal que ce soit difficile de nous diriger dans ces conditions.
- Attends, tu veux dire que nous sommes en train de naviguer sous l'eau sans savoir où nous allons, c'est ça ?
- En fait, répondit Jesse à la place de son capitaine, nous nous orientons à l'aide des hublots sur les côtés de la machine dans le corridor qui mène à la fournaise.
- C'est une blague ? s'emporta Hizo. Butthead, je te plaçais dans le top 5 des pires marins du Sekaï, mais après cette manoeuvre, tu viens de devenir le numéro 1 ! Toute mes félicitations !

Ce fut au tour du capitaine de serrer les poings. Déjà sur le vif en raison de l'alarme désagréable envoyée par la sirène et l'éclat de lumière rouge qui ne cessait d'apparaître et de disparaître, il n'était pas d'humeur à entendre les critiques et sarcasmes du maître du feu. Il avait d'autres chats à fouetter.

- Dis donc Hizo, grogna Dimitry, tu commences vraiment à me casser les oreilles. Si tu continues je vais te...
- Mais arrêtez donc vous deux !!! coupa Jesse Mak-Artney qui faisait de son mieux pour diriger l'appareil. Nous avons d'autres ennuis, alors essayez donc de collaborer !

Aucun des deux rivaux ne put prendre la parole puisque que l'un des matelots envoyés explorer le sous-marin, Jake pour être plus précis, fit irruption dans la salle des commandes, un air affolé sur son jeune visage.

- Capitaine, nous avons trouvé la raison de cette alarme. Il y a un trou de la taille d'un poing dans... dans la ''coque'' si on veut. Un rocher a certainement percé la carapace métallique et l'eau s'infiltre à un rythme effarant dans la salle de la fournaise !
- Kalae le sait-elle ? réagit immédiatement Hizo.
- Oui, répondit le matelot. Elle s'occupe de retenir les eaux de pénétrer dans le navire mais cela semble lui coûter beaucoup d'énergie. Elle ne tiendra pas longtemps.
- Bien joué, capitaine ! ironisa Hizo. Nous allons bientôt sombrer au fond de l'océan ! Quelle bonne idée de se lancer à la poursuite d'un type sans savoir où il se rend et sans savoir comment piloter ce truc !
- Si tu as une idée, je t'écoute ! gronda Dimitry que ce petit jeu n'amusait plus du tout.
- Je vais aller lui donner un coup de main ! Cela ne nous avancera à rien si cette idiote s'épuise à empêcher l'eau d'entrer dans cette épave de métal ! Quant à vous, au lieu de continuer à prendre le risque de nous tuer, trouvez donc un moyen de voir à l'extérieur... tiens, le gros tube qui sort du plafond au-dessus de la tête de Jesse... il semble y avoir quelque chose à l'intérieur. Peut-être être la solution.

Hizo quitta la salle des commandes en direction de la salle de la fournaise sous les regards ébahis des pirates. Si le maître du feu pouvait être naïf lorsque poussé par l'impulsivité, il lui arrivait de faire preuve d'une grande vivacité d'esprit dans les occasions les plus inattendues. Effectivement, il y avait un gros tube au plafond, au-dessus du volant de direction et le capitaine était convaincu à son tour que quelque chose ne nichait à l'intérieur. Il suffisait de découvrir la commande qui permettrait de le sortir...

Un tapis d'eau froide recouvrait le plancher de la salle de la fournaise. Comme expliqué par le matelot Jake, Kalae s'affairait à retenir l'eau déchaîné grâce à sa maîtrise élémentaire. *Hum... que puis-je bien faire ? Il faudrait souder une plaque de métal par-dessus le trou pour empêcher cette eau d'entrer. Mais avec quoi ? ... Comment ?* Il fureta du regard aux alentours mais ne trouva pas ce qu'il cherchait, ou du moins rien d'intéressant. Rien hormis la pelle en acier servant à jeter le charbon dans la fournaise.

- J'ai une idée, proposa Hizo. Si nous pouvons casser cette pelle, je pourrais souder la partie plate par-dessus le trou grâce à ma maîtrise du feu pendant que tu le tiens avec place avec le manche. C'est loin d'être idéal mais de façon temporaire, cela devrait nous permettre retourner à la Capitale de l'eau... peut-être...

Il ne reste qu'à entendre l'opinion de la fille de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Ven 14 Jan 2011 - 18:42

Débordée par le débit d'eau qui ne cessait d'entrée a l'intérieur du sous-marin je n'avais pas prêter attention au maître du feu qui arriva dans mon dos. La puissance du jet d'eau était bien trop puissante pour que je puisse totalement la rejeter a l'extérieur, aussi se recevoir des litres d'eau glacée sur la tête était très fréquent. Mais malgré le froid je devais résister et donner de mon mieux.

La voix du maître du feu réussit a nouveau a me surprendre, il sauta les pieds dans l'eau et m'exposa immédiatement son idée.

-J'ai une idée, proposa-t-il soudainement. Si nous pouvons casser cette pelle, je pourrais souder la partie plate par-dessus le trou grâce à ma maîtrise du feu pendant que tu le tiens avec place avec le manche. C'est loin d'être idéal mais de façon temporaire, cela devrait nous permettre de retourner à la Capitale de l'eau... peut-être...

Même assommée a nouveau par quelques litres d'eau glacés, j'avais réussis a entendre son plan en entier. Plan qui semblait intelligent et bien trouver.

-Oui! Répondis-je en essayant a nouveau de repousser l'eau. Très bonne idée Hizo! Donne moi la pelle!

Le maître du feu se déplaça a grande enjambées dans la pièce remplie d'eau qui désormais lui arrivait jusqu'aux genoux. Il saisit l'objet en question avec poigne et lança la pelle dans ma direction.
Prête a recevoir l'objet, je n'avais pas été prise au dépourvu et l'avais rattraper avec souplesse. Luttant alors contre la rentrée d'eau, plaquer le dos de la pelle en face de la brèche me demandait une force importante dans les bras. Et malgré tout la force que je déployais, celle contre laquelle je luttais était bien trop puissante face a moi. Je m'efforçais de tenir en place mais emportée par la pression qu'exerçait l'eau, mes pieds reculaient progressivement l'un après l'autre faisant a nouveau rentrée discrètement l'eau dans la pièce.
Hizo arriva alors par derrière et ajouta sa force a la mienne pour plaquer convenablement le dos de la pelle. Avec la force de l'homme tout devint alors plus simple, l'objet fut a nouveau bien disposé bloquant alors l'entrée de l'eau.

-Il ne me reste plus qu'a la souder! S'exclama-t-il alors que lui aussi maintenait le manche de la pelle.

Comment pouvait-il faire puisque si il lâchait je risquais a nouveau d'être emporter, a cause de ma force moins importante. Nous savions tous les deux qu'il n'y avait pas beaucoup de solutions, le maître du feu ne pouvait que lâcher prise pour pouvoir commencer sa soudure, mais peut-être pouvions nous trouver un autre moyen...

-Va y... Avais-je dis trempée jusqu'aux os, tandis que Hizo sec malgré tout commençait a sentir les brulures du froid sur ses mollets.
-Mais tu ne tiendra pas Kalae!
-Longe le manche, peut être que tu arrivera a souder tout en m'aidant a la maintenir.

Le maître du feu suivit donc mon idée, tout en tentant de maintenir une pression pour aller a l'encontre de l'eau et combler la brèche il réussit a atteindre l'extrémité de la pelle.
Avec son poings libre il activa une petite flamme, et d'un geste précis et appliquer, il s'exerça.
Au contact de la flamme le fer changeait doucement de couleur et tournait désormais aux alentours des rouge orangés. Seulement avec l'eau gelée présente de l'autre coté du métal au contact de la chaleur du fer chaud, une petite buée s'échappait de la soudure de jeune homme.

Lorsque son travail fut terminer, nous lâchâmes prise en même temps. La brèche était désormais bouchée, du moins temporairement, il était évident que dès sa rentrée au port Dimitry devrait alors faire réparer ceci pour éviter tout ennuis a l'avenir. Alors que tout était terminer, ce n'est qu'a ce moment là que je ressentais les méfaits de l'eau froide, mes dents se mirent a claquées toutes seules les unes contre les autres dans un petit clapotis.

Hizo examinait les lieux pour s'assurer que rien n'avait été endommager dans les fournaises. Fort heureusement la chaudière n'avait pas été touchée, légèrement surélevée l'eau était a la limite. Nous étions vraiment intervenu in extremis.

*********************************

Pendant ce temps, dans la salle des commandes, les pirates entendirent la sirène s'arrêter soudainement, et c'est dans un long silence de soulagement qu'il traduisirent leur amour pour le silence qui était revenu. En effet, la sirène leur avait très vite prit la tête et commençait a casser sérieusement les oreilles. Même si cette alarmes était des plus pratiques et était néanmoins tout aussi bruyante. La lumière rouge disparut a son tour faisant a nouveau apparaître les véritables couleurs des lieux.
Dimitry inspecta le tuyaux présent au dessus de la tête de Jesse, qui avait été plus tôt mentionner par son rival. Il leva bien haut le bras pour saisit l'objet mais il se rendit compte au toucher qu'il s'agissait en réalité d'un sorte d'objet métallique, même si de loin la ressemblance avec un tuyaux était des plus troublante, peut-être s'agissait-il d'un levier?

Le capitaine tira sur l'objet en question sans aucune prudence, le bruit inquiétant d'un engrenage mécanique se fit entendre dans la salle des commandes. Leurs yeux balayèrent la pièce avec inquiétude. Que se passait-il encore?
C'est alors que les volets du sous-marins s'ouvrirent avec douceur. Révélant tout le magnifique décors océanique au 180 degrés de la grande pièce de commande.
Sous leur yeux surprit et admiratifs ils avaient réussit a trouver la commande qui leur permettrai alors de naviguer dans de bonnes conditions.

Les matelots étaient resté pantois devant le camaïeu de bleu qui s'offrait a eux. Dimitry fut le seul a faire des premiers pas devant la grande et épaisse vitre de verre.

-Aucuns signes de Korro ? Demanda-t-il a tout hasard en planquant son visage près de la vitre et faisant sortir ses matelots de leurs rêveries.
Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Sam 15 Jan 2011 - 13:07

Hizo grelottait. La hauteur du tapis d'eau glaciale lui atteignait presque les genoux et le garçon ne souhaitait rien de plus que de quitter cette salle afin de se réchauffer dans une chambre. Mais hélas, il savait très bien que ce ne serait que pour une courte durée: il lui faudrait revenir alimenter la chaudière de combustible, donc de feu. Le maître du feu s'apprêtait à remonter les 3 petits escaliers lorsqu'il s'aperçut que son amie tremblotait également. *Quel égoïste, suis-je !!!* En effet, Kalae travaillait sans relâche à contenir le flux déchaîné d'eau qui ne cherchait qu'à entrer par la brèche. Non seulement elle devait être épuisée, mais elle devait être frigorifiée.

- Viens, ne restons pas ici.

La jeune fille acquiesça d'un hochement d'un tête. Hizo lui tendit la main et l'aida à remonter. Avant de la suivre, le jeune homme envoya trois puissantes flammes à l'intérieur de la chaudière afin de redonner de ''l'énergie'' à la machine sous-marine. Une fois la manoeuvre terminée, il grimpa les escaliers et raccompagna Kalae à sa chambre.

- Je... je vais te laisser te reposer, balbutia Hizo. Je dois de toute façon aller voir ou en sont ces crétins incompétents. Mais... j'aimerais te parler... enfin, je cognerai avant d'entrer cette fois.
- D'accord, approuva-t-elle. Merci...

Hizo ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit, toujours aussi désorienté face à ce genre de situation. Kalae lui fit un sourire radieux avant de disparaître dans sa cabine. Gelé, le maître du feu entra dans sa propre chambre et sécha son pantalon du mieux qu'il le pouvait avec une simple petite serviette tout en grognant sur le processus d'attribution des chambres. *Pourquoi est-ce moi qui ai la plus petite chambre ... grrrr !* Une fois le plus gros enlevé, Hizo alla rejoindre le reste de l'équipage dans la salle des commandes.

- Ah le revoilà enfin ! lança Dimitry. Alors, le problème est-il réglé ?
- Pas vraiment mais ça devrait tenir le coup jusqu'à ce que nous rentrions. Tu devras évidemment faire des réparations si tu espères garder cette machine épouvantable !
- Hum, bon c'est noté. Le niveau d'eau dans la salle des fournaises est-il acceptable ?
- Comment veux-tu que je le sache ?
répondit le maître du feu, impatient. C'est toi le marin, donc va constater les dégâts par toi-même !

Le capitaine poussa un soupir. Il se contenta de hocher la tête sans toutefois quitter la pièce. Hizo remarqua alors que la mur métallique avant était détaché, comme des volets, et qu'une épaisse vitrine l'avait remplacé, offrant à tous une vue merveilleuse sur les profondeurs océaniques.

- Je vois que vous avez trouvé comment vous diriger depuis cette salle, constata le jeune homme. C'est bien.
- Oui, tu avais raison. Le tube au-dessus de moi était la commande qu'il fallait activer, déclara Jesse sans quitter des yeux le champs de corail qu'ils survolaient.
- Au fait, commença Dimitry, nous nous lançons à la poursuite de Koro mais nous ne savons pas s'il...
- Oublie Koro, coupa instantanément Hizo.

Tout les pirates se retournèrent vers Hizo, étonné de sa décision. D'un geste de la tête, le capitaine ''Butthead'' lui demanda de clarifier son choix, ce que Hizo fit.

- Premièrement, il doit avoir une longueur d'avance énorme sur nous. Deuxièmement, ce n'est sûrement pas un hasard si ce malade a prit le plus petit sous-marin. Il devait être plus rapide que le nôtre. Il s'est probablement dit que si par miracle nous trouvions comment il fonctionne que nous n'aurions au moins aucune chance de le rattraper. Pour finir, nous ne savons pas où il se rend. Comptes-tu explorer tout les océans du Sekaï pour le dénicher ?
- Tu as raison, approuva Dimitry. J'y avais pensé mais je pensais que tu cherchais plus que tout à lui mettre la main dessus. Soit alors ! Je vous ramènerai à la capitale du Pôle Nord.

Le maître du feu arqua le sourcil. Voilà donc une belle attention de la part du capitaine. Mais avait-il l'intention de poursuivre le docteur Koro uniquement pour lui faire plaisir ? Hizo en doutait bien que cet acte fut très touchant. Le capitaine avait sûrement quelque chose à y gagner dans cette histoire. Quoiqu'il en soit, il le gratifia d'un bref hochement de tête avant de faire quelque part en arrière puis de rebrousser chemin. Il longea le couloir des cabines puis s'arrêta devant celle de la fille de l'eau. N'oubliant pas son erreur plus tôt, il cogna quatre coups à la porte.

- Entrez, fit Kalae.

Hizo ouvrit la porte et pénétra une fois de plus dans la chambre de la jeune fille. Cette dernière était assise sur son lit et son pantalon semblait sec. Nul doute qu'elle avait utilisé sa maîtrise de l'eau pour se débarrasser du liquide. La flaque sur le plancher confirma sa thèse.
Il n'y avait qu'un lit simple et une petite table de chevet dans la pièce, aussi Hizo ne savait pas où se placer. Plutôt que de risquer d'offenser son amie en s'asseyant près d'elle sur son lit, il se contenta de s'adosser contre le mur et croisa ses bras. * Elle me regarde. Elle attend que je prenne la parole, évidemment...* Le maître du feu prit une profonde inspiration avant de s'adresser à son amie.

- Kalae, je voulais te parler. Bon... je ne sais pas vraiment quoi dire. Ou plutôt, je ne sais pas comment le dire. Mais bon... après tout ce qui s'est passé... je parle de cette histoire dans la grotte sous-marine de Koro... et bien... je sais que... enfin... je m'excuse. Je m'excuse de t'avoir attaqué, blessé et d'avoir tenté de te tuer. Enfin... voilà, je voulais m'excuser...

Cet épisode lui revint en mémoire. Hizo savait très bien ce qu'il s'était passé plus tôt dans la journée. Lorsqu'il combattait la maîtresse de l'eau, son amie, il revoyait son subconscient le supplier d'arrêter, de reprendre le dessus. Il entendait parfaitement la voix de Kalae qui l'implorait de se souvenir de leur amitié. Mais son corps et son esprit refusaient d'entendre raison. Les paroles de Koro contrôlaient sa conscience...

Quoiqu'il en soit, son regard croisa celui de Kalae. Il le soutint quelques instants avant de le détourner, attendant la réponse de son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Sam 15 Jan 2011 - 21:48

Un lourd silence régnait dans la chambre. Nous nous regardions silencieusement, voilà ce pour quoi le maître du feu tenait tant a me parler, il cherchait a s'excuser du mal qu'il m'avait fait lors de notre combat. Hizo décrocha rapidement le regard, sentant la culpabilité l'envahir à nouveau. Je m'étais lever silencieusement du lit pour me rapprocher un peu plus de mon ami, qui était adossé contre le mur de l'entrée. Mais le maître du feu reprit la paroles avant de me laisser dire quoi que ce soit.

-J'essayais de... je ne voulais pas te faire de mal. Je me suis sentit tellement coupable ensuite... Je... J'étais sur le point de te tuer, je n'avais plus qu'un geste a faire et...
-Mais tu ne l'a pas fais... Avais-je couper avec une voix rassurante.
-Pendant un cout instant... je cagnais de t'avoir tuée.
-Tu n'étais pas toi-même Hizo, tu étais sous le contrôle de Koro. Je sais très bien que si tu avais été dans ton état normal jamais tu n'aurai fait preuve d'une telle violence. Comment pourrais-je t'en vouloir alors que tu n'étais que manipuler?

Je poussai ma main sur le bras du jeune homme, geste qui se voulait réconfortant. Hizo décrocha son regard du sol, et le posa sur son bras en sentant la petite main froide qui s'était poser sur lui. Il m'attrapa alors le bras et me serra amicalement contre lui, comme soulager d'entendre de tels mots sortir de ma bouche, lui qui pensait sûrement que je lui en voudrait.

-Hizo?
-J'avais peur que tu ne me déteste après ça...
-Je te l'ai dis, le véritable coupable est Koro, cesse donc de te culpabiliser... Répondis-je en me retirant gentiment de l'étreinte.

De grands bruits de pas se firent entendre dans le couloir, sûrement un des pirates qui passait par là. Quelqu'un frappa a la porte et après avoir donner la permission d'entrée, Jesse passa timidement la tête a l'intérieur de la chambre.

-Qu'est ce que vous faites? Demanda-t-il comme soulager de nous retrouver. On vous cherche depuis pas mal de temps! Venez manger, le capitaine a trouver la réserve de vivres qu'avait fait Koro, y'en à pour tout un régiment!

Une fois son annonce terminée le pirate s'éclipsa rapidement, sûrement était-il presser de prendre un bon repas consistant comme nous n'en avions pas prit depuis plusieurs jours. Hizo et moi avions à nouveau échanger un regard, il est vrai que nous commencions a avoir faim après toute ces péripéties. Nous étions donc sortit de la pièce ensemble et étions aller jusqu'à une salle non loin de celle des commande, une table de taille moyenne en bois sculpté était couvert de quelques fruits. Les pirates étaient déjà a table et tellement affamés ils ne firent que très peu attention a notre entrée.

Nous nous étions assit et avions fait notre propre assortiment de fruit avant de les manger avec appétit. Même le petit singe de Dimitry, tellement préoccuper a se remplir la panse, en oubliait de faire des bêtises ou de taquiner le jeune maître du feu. Le soleil était coucher depuis une bonne heure alors que nous venons a peine de passer a table. Devant la grande vitre épaisse de la salle des commandes seul un océan noir nous faisait face, a la nuit tombée, plus aucunes des éblouissantes couleurs océaniques ne se manifestait. C'est éclairé par de faibles lanternes que nous pouvions voir a l'intérieur du sous marin.

Épuisée par cette journée mouvementée, j'étais un des premières discrètement et a avoir quitter la table et a être partit le coucher, laissant les hommes devant leur assiettes.
Le petit capucin finissait rapidement sa dernière bouchée avant de me suivre silencieusement. Une fois a nouveau dans ma chambre et prête a dormir pour une longue nuit reposante, j'étais rentrée dans les draps comme heureuse que cette journée se termine. Le petit primate sauta sur le lit et leva mon bras avec sa toute petite force avant de se placer sous mon bras. L'animal s'était blottit contre moi et commençait déjà a fermer ses petits yeux luisants. C'est en affichant un sourire que je m'endormis avec l'animal dans mes bras. Sans se soucier du faite que Dimitry, inquiet de ne pas retrouver son animal, partirai a sa recherche toute la nuit, sans succès.
Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Dim 16 Jan 2011 - 4:15

Immédiatement après le repas du soir, Kalae prit congé et se dirigea à sa petite cabine afin de prendre un sommeil bien mérité. Les cinq hommes composant le reste de l'équipage restèrent ensemble autour de la table à festoyer. Dans ce cas-ci, festoyer était le mot parfait puisque le capitaine avait découvert, dans la réserve de vivre, trois belles bouteilles de vin d'un grand cru, provenant directement des meilleurs vignobles du sud du Royaume de la Terre. Lorsque Kalae s'éclipsa, il fallait donc un certain temps aux hommes pour remarquer son absence.
De son côté, Hizo souriait, satisfait du dénouement de cette journée exténuante. Non seulement ils rentraient chez eux mais mieux encore, il s'était réconcilié avec son amie, mettant ainsi fin au froid désagréable qui s'installait au sein du groupe. Fatigué par les nombreuses péripéties et par les gorgées de vin, le maître du feu se leva et se préparait à annoncer aux pirates qu'il allait se coucher mais l'attitude du capitaine piqua à vif sa curiosité. En effet, ce dernier jetait régulièrement des regards autour de lui et fouillait dans tout les coins comme s'il recherchait quelque chose.

- Ça ne va pas, Dimitry ? demanda Hizo.
- Je ne trouve pas Kiki...
- Kiki ? Qui est Kiki ?

- Kiki, c'est mon capucin ! s'emporta le capitaine. Depuis que vous nous avez rejoint sur le Destructeur qu'il disparaît régulièrement et revient me voir uniquement pour manger.

Ainsi donc, cet horrible singe ayant le don d'agacer le maître du feu s'appelait Kiki. Voilà une nouvelle dont le fils du feu se fichait éperdument mais qui ne manqua pas de l'amuser. Et Kalae qui l'avait baptisé ''Cap''. En fait, Hizo trouvait fort probable que ''Kiki'' alias ''Cap'' ait rejoint la maîtresse de l'eau. Aussi ne manqua-t-il pas de le rappeler à Dimitry ''Butthead''.

- Aucune importance. Il doit être avec Kalae... ce macaque la suit comme un chien de poche.
- Premièrement c'est un CAPUCIN ! rectifia le capitaine. Deuxièmement, c'est MON capucin. J'ignore si vraiment il se trouve avec elle, mais il est à moi et je n'aime pas le savoir entre les mains d'étrangers, surtout d'une fille capable de congeler tout ce qui bouge !

Aux premiers abords, le garçon blond fut amusé de la remarque du capitaine. Il est vrai que la jeune femme possédait ce don inné pour éclabousser d'eau ses proches, lui-même en ayant été victime à de nombreuses reprises. Mais de savoir ce fourbe de ''Butthead'' aussi paternel et proche de cette bestiole le stupéfiait davantage. Quoiqu'il en soit, ce singe s'entichait un peu trop de la maîtresse de l'eau et il fallait y mettre un terme. Il paraissait improbable que Dimitry accepte que son capucin suive Kalae lorsqu'ils se quitteraient et de toute façon, un petit singe ne survivrait pas de longues périodes de temps au Pôle Nord.

- Oublie ça... chuchota Jesse au maître du feu alors que le capitaine avait le dos tourné. Il perd la tête lorsqu'il boit trop de vin.
- Mouais... aucune importance. Je vais aller me coucher. Essayez de ne pas foncer dans un autre monstre marin cette fois.


Ce commentaire fit rigoler Jesse Mak-Artney sans que Hizo n'en comprenne la raison. *Je ne plaisantais pas pourtant...* Il se leva, quitta la table et se rendit à sa cabine où il s'allongea dans un lit, convaincu d'y trouver une bonne nuit de sommeil récupérateur. Après tout, la journée fut très rude.

Hélas, Hizo ne réussit pas à bénéficier de cette ''récupération'' tant recherchée. Il se réveilla en sueur toute la nuit à cause de cauchemars concernant sa famille. Bien que le lit soit plutôt inconfortable, le garçon était si fatigué qu'il avait espéré passer une nuit tranquille. Mais ceci était sans compter la présence de sa chère mère et de ses affreuses soeurs qui le troublaient même dans son subconscient. Le maître du feu les entendait se moquer, le réprimander et le tenir responsable des incidents de la veille. Décidément, elles ne cessaient de lui causer du tort, même à de telles distances.

Lorsqu'il se leva le lendemain matin, d'horribles cernes foncées lui couvraient le bas des yeux comme si quelqu'un l'avait battu. Afin de se réveiller et de reprendre des forces, Hizo s'aspergea le visage avec de l'eau douce, gracieusement d'un petit tonneau d'eau dans chaque cabine. *J'en ai marre ... je dois faire quelque chose ...* Sans aucune surprise, le jeune homme fut le premier debout. Il se rendit à la salle de commande où il observa la beauté de l'océan par les volets ouverts. Avec de la chance et suffisamment de vitesse, ils atteindraient la capitale du Pôle Nord aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Dim 16 Jan 2011 - 11:20

La nuit était passé rapidement, je m'étais tranquillement lever tandis que cap dormait encore silencieusement, et a peine avais-je finir de m'habiller que Dimitry entra en furie dans la pièce sans frapper, la porte claqua contre le mur et réveilla brutalement le petit singe qui s'était rendormit tandis que l'homme restait planté dans l'encablure de la porte.

-Dimitry!! Hurlais-je effrayée en faisant un grand bon.
-Enfin!! S'exclama-t-il en haussant légèrement le ton.
-C'est un manie d'entrer sans frapper dans ce sous-marin?!!
-Toute la soirée je l'ai chercher, Kiki! S'exclama-t-il en refermant la porte derrière lui.
-Kiki? Répétais-je en levant un sourcil interrogateur.
-Oui, c'est mon singe... Conclu-t-il en lançant un regard piquant.
-C'est beaucoup mieux "Cap".... Avais-je penser a voix haute.

Le capitaine entra dans la chambre et referma la porte derrière lui, tandis que le petit capucin jonglait du regard entre son maître et moi, cherchant a deviner lequel d'entre nous aurait le dernier mot.

-C'est MON singe, je l'appelle comme JE veux! Hurla-t-il pour tenter de se faire entendre.
-Pas la peine de me hurler dessus!! Tu peux le reprendre si vraiment tu ne peux pas vivre sans lui!
-Non! Répondit-il en reprenant un ton calme et en croisant ses bras.
-Et avec un esprit de contradiction en plus de ça!! Rouspétais-je en croisant a mon tour les bras sur ma poitrine.

Les trois matelots, avaient été attiré par le boucan que nous faisions, et il se trouvaient derrière la porte, accroupit, l'oreille collée contre le métal pour suivre la petite dispute qui ressemblait d'avantage a celle d'un petit couple, plutôt qu'a un grand et grave différent.
Les matelots s'amusaient donc a suivre l'histoire, pendant que Hizo, présent dans la salle des commande commençait a trouver étrange l'absence des pirates a cette heure là.

Le capitaine Butthead se laissa alors tomber sur mon lit, et s'y installa confortablement, en plaçant ses mains derrière la tête.

-Que... qu'est ce que tu fais? Lève-toi de mon lit!
-Si Kiki, reste ici, alors moi aussi!
-Tu plaisantes?!
-Je n'ai jamais été aussi sérieux!
-Relève toi! Ordonnais-je en prenant l'oreiller sur lequel il avait poser sa tête et en le lui lançant dessus.

Le petit primate se résigna finalement a monter son maître qui se s'était toujours pas relever pensant qu'ainsi il mettrai fin au dilemme. Jesse, Jake et le dernier matelots n'avais toujours pas bouger et s'amusaient discrètement de la situation. Hizo ne voyant toujours personne dans les parages fouilla le navire et lorsqu'il arriva dans le couloir des chambres il surprit les trois matelots en train d'écouter aux postes.

-Qu'est-ce que vous faites? Demanda le maître du feu surprit.
-Chuuuuuutttt!!! Avaient-ils tous répondu de peur de ne pas entendre la suite.

Hizo trop surprit pour rouspéter, arrivait a entendre, sans même coller son oreille quelques voix.

-Je ne me relèverai pas! Confirma Dimitry en caressant la tête de son animal.
-Grrr!!! les hommes!!

J'avais ouvert la porte avec brutalité et la porte cogna violemment les curieux marins qui s'étaient installer derrière. Les matelots se relevèrent rapidement en posant leurs mains au niveau de leur tête douloureuse. J'étais sortis laissant Dimitry, qui n'avait toujours as bouger et affichait un sourire satisfait. Pour lui, et même pour moi, cette dispute n'étais bien évidemment pas sérieuse et presque puérile, mais depuis notre rencontre, définitivement ce pirate arrivait facilement a me faire fumer de colère, colère qui généralement passait rapidement.
Hizo fut le seul a ne pas vraiment comprendre de quoi il en retournait vraiment, étant donner qu'il était arriver en cours de route et affichait de grands yeux surprit. Et c'est en le croisant quelques mètres plus loin dans le couloirs, que déjà l'expression colérique de mon visage avait disparut. Et c'est en examinant l'homme qui était devant moi que je remarquais alors sa petite mine fatiguée et ses cernes sous les yeux.

-Qu'est-ce qu'il t'es arriver? Tu n'as pas dormi? Avais-je demander soucieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Lun 17 Jan 2011 - 14:02

Kalae sortit en trombe de sa chambre, portant malheur aux matelots qui écoutaient à la porte, recevant violemment cette dernière sur la tête. *Bien fait pour ces fouineurs !*songea Hizo. La maîtresse de l'eau semblait furieuse, au bord de la crise, et il semblerait que le capitaine en soit la cause. Bien que Hizo ne connaissait pas la nature de cette querelle, il se doutait bien qu'un jour son amie allait exploser. Mais s'il avait su que le macaque en était la cause, peut-être aurait-il ''provoqué'' cette dispute, histoire de ne plus avoir cette sale bête dans les jambes. Enfin... peut-être l'aurait-il fait.
Qu'importe l'enjeu de cette dispute, cela ne regardait pas le maître du feu. Ce dernier n'avait rejoint les autres uniquement parce qu'il ne comprenait pas pourquoi personne ne surveillait l'avancée sous-marine de cette machine. S'il avait su comment piloter cet appareil, il reste fort à parier qu'il aurait prit la place de ces marins incompétents, car comme dit le proverbe: On est jamais mieux servi que par soi-même. Hélas, Hizo ne connassait rien de cette forme de navigation et dépendait des pirates, situation qu'il détestait.

- Que t'est-il arrivé? Tu n'as pas dormi ? demanda Kalae soucieuse.

Le jeune homme secoua la tête, sortant brusquement de ses pensées. Il en avait même oublié la fatigue qui le tenaillait. En effet, Hizo avait passé une autre nuit de sommeil plutôt atroce et comme on pouvait s'y attendre, il devenait facilement irritable dans ces conditions. Le garçon jugea la question de son amie un peu trop indiscrète même si en réalité elle ne l'était pas. Mais Hizo restait et restera toujours Hizo. Il s'apprêtait à le lui faire savoir lorsqu'il remarqua que l'expression faciale de Kalae se radoucissait tandis qu'elle s'adressait à lui. Comme par contagion, il devint plus calme lui aussi et modéra ses propos.

- Non. Je n'ai pas très bien dormi, en effet.
- Ah... sûrement des cauchemars ?


Nul ne connaîtra la réponse du maître du feu puisqu'il n'eut pas le temps de la donner. En effet, la porte de la chambre de Kalae s'ouvrit tout doucement et la tête de Dimitry ''Butthead'' en dépassa. Arborant une mine fière et hautaine, comme s'il venait de remporter une éclatante victoire, il s'adressa à Hizo tandis que les matelots se relevaient pour saluer leur capitaine, un rictus flamboyant au visage.

- Au fait Hizo, il ne faudrait pas oublier l'argent que tu me dois pour rembourser le comportement de la petite chérie. Tu me devais 25 vils... et depuis ce matin, cela vient de passer à 30 !
- Quoi ?
tonna Hizo horrifié. C'est une blague ??? Le sous-marin suffit amplement pour payer cette... dette !

Amusé de la réaction de Hizo et de Kalae qui, encore sous l'effet de la colère, serrait les poings de rage, ''Butthead'' fit semblant de prendre un air calculateur, comme s'il pesait tout les mots de son passager au mauvais caractère.

- Hum... ce n'était pas dans le marché que tu as proposé hier. Tu as spécifié et je cite ''Je n'ai pas l'intention de rembourser ton épave. Tu n'auras qu'à vendre le sous-marin. Au pire, garde-le !''. Alors voilà, rien ne stipule que cela défraierait les coûts occasionnés par la demoiselle.
- Tu fais exprès ! grogna Kalae entre ses dents. Tu n'en manques pas une, hein !
- Et toi ? accusa Hizo à l'intention de Kalae cette fois. Qu'est-ce que tu as ENCORE fait ?
- Moi ? Non mais arrête, tu vois bien qu'il joue avec nos nerfs !

Le capitaine trouvait cette situation fort amusante. Quel plaisir de prendre le contrôle de toute les circonstances et il ne s'en privait pas. Les matelots quant-à-eux, voyant la tournure que prenaient les évènements, préféraient ne pas intervenir. En fait, il se faisaient tout petit, cherchant à passer inaperçus au milieu de cette dispute... que Dimitry appelleraient plus tard une mise au point. Il poursuivit sur cette lancée.

- Pas tout à fait, mon ami. Que Kalae apprécie Kiki est acceptable. Mais qu'elle refuse de me le remettre par contre, je ne peux le tolérer. Pire, qu'elle s'emporte et me hurle dessus et me donne des ordres comme si je n'étais qu'un simple serviteur est... très froissant ! Tu comprends que je ne peux l'accepter et qu'une punition lui serait profitable. Mais bon... plutôt que de la corriger comme il devrait l'être, je vais seulement exiger 5 vils supplémentaire. Je suis plutôt généreux, avouez !

Hizo poussa un long grognement, nul de Dimitry ou de Kalae ne sut à qui il s'adressait exactement. La thèse la plus plausible était que les deux autres protagonistes étaient visés. Déjà abattu en raison de sa mauvaise nuit et de l'aventure éprouvante qu'il avait vécu, cette nouvelle le poussa à bout. Il avait envie de frapper quelque chose de toute ses forces, n'importe quoi pour se défouler. La maîtresse de l'eau semblait contenir le même état, la goutte ayant fait déborder le vase. Tous étaient épuisés et le capitaine cherchait à en profiter.

- Il faut surveiller ta jolie copine, ,mon ami ! conclut Dimitry.
- Argh !! Grrrrrr !

C'en était trop pour le jeune homme qui préféra quitter les lieux avant de faire un malheur. Il tourna le dos au reste du petit groupe et se dirigea vers la salle des fournaises afin d'y alimenter la chaudière en carburant, capacité que seul lui détenait pour l'instant. Kalae de son côté avait au moins autant le goût de frapper quelque chose que son ami. Elle foudroya le capitaine du regard, soudainement bien moins charmant, et quitta les lieux à son tour. Où elle irait ? À elle d'y voir.
Les pauvres matelots, impliqués bien malgré eux dans cette histoire, regardaient ailleurs, toutefois conscient de la victoire monumentale de leur chef qui ne manquerait pas de s'en vanter. Un bel exemple du leadership du bel homme qu'était Dimitry. Mais le capitaine les ramena à l'ordre.

- Qu'est-ce que vous fichez, vous ? Tous à vos postes, sans traîner ! Jesse au volant ! Jake aux commandes ! Quant-à-toi, continue de découvrir ce que peut cacher cette machine ! Je veux prendre le souper dans une taverne de la capitale de l'eau ce soir !

Tous s'exécutèrent sans hésitation. Satisfait, Dimitry ''Butthead'' retourna s'allonger dans le lit de Kalae, seule représentante féminine à bord et caressa la fourrure du petit capucin. *Héhéhéhé, je suis tellement le meilleur... hum... le ''Pourfendeur''! Je l'appellerai le ''Pourfendeur''...*
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Lun 17 Jan 2011 - 21:19

J'étais partis seule dans les couloirs du sous-marin, il était préférable que je disparaisse plutôt que de rajouter encore des vils a la cagnotte de Dimitry qui semblait avoir comprit qu'en me cherchant il pouvait facilement gagner quelques vils facilement.

- «Que Kalae apprécie Kiki est acceptable.» Avais-je répéter en parodiant Dimitry en essayant de prendre une voix grave. «Mais qu'elle refuse de me le remettre par contre, je ne peux le tolérer.» Tsss... Comme si je voulais lui voler Cap! C'est le singe qui ne fait que me coller, je ne chercher pas a m'en emparer! Ahhh!

Je recommençais a m'énerver et ce, même toute seule. Et partir était la seule façon de me calmer alors que Dimitry semblait s'être confortablement installer dans ce qui fut mon lit songeant déjà a tout se qu'il lui serait possible d'accomplir avec un vaisseau tel que celui-ci. De grands rêves se dessinaient dans l'esprit imaginatif du pirate qui avait laisser ses hommes manier le sous-marin.

En m'aventurant dans la machine de fer, je m'étais engager dans un couloir qui ne me semblait pas familier, une petite porte de fer se trouvait au bout du long couloir, curieuse, je l'avais ouverte silencieusement et passer la tête dans la pièce. La petite salle semblait être exclusivement consacrée a un espace de lecture. Sûrement un aménagement mit en place par Koro, qui était un homme assez cultiver et dont la lecture devait être un de ses passe temps.
A regarder les livres de plus près il s'agissait en grande partit de livre scientifiques ou relatant des faits historiques du Sekaï, quelques rares ouvrages semblaient relater d'avantage de la fiction, mais les revues scientifiques trônaient largement dans la bibliothèque personnelle de Koro. * Ça m'étonnerai que ces pirates ouvrent un jour ces livres... *

Pendant ce temps, dans la salle des commandes, les matelots faisaient tourner les machines a leur puissances maximales, en effet si nous naviguions a une vitesse constante nous arriverions a la capitale du pôle Nord ce soir, comme le souhaiter Dimitry.
Hizo était retourner dans la salle des commandes un peu avant moi, le maître du feu se devait d'aller examiner la chaudière régulièrement pour pouvoir alimenter le sous-marin en énergie. Les couleurs océaniques éclairaient a nouveau la grande salle des commandes et apercevoir quelques animaux n'était pas chose rare.

Le capitaine se décida de sortir de la chambre qu'il avait réquisitionner a l'heure du repas, sûrement s'était-il rendormit durant la matinée. Nous avions partager se qui serait sûrement notre dernier repas ensemble, et tous souvenirs de conflit avait désormais disparut. Le petit singe n'avait pas quitter l'épaule de son maître, et Dimitry avait ouvert a nouveau l'un de ses bouteilles préférées qu'il avait trouver dans la réserve remplie par les soins du docteur, qui semblait être un grand connaisseur de vin.
Nous en avions tous bu, sans pour autant en abuser, même si les pirates avaient tendance a se resservir facilement. Les aliments n'étaient pas énormément variés, mais en même temps lors des voyage en mer, seuls des aliments facile a conservaient étaient monté a bord.
Le repas fut a nouveau animé, et nous avions tous une ou plusieurs anecdotes amusantes a raconter, Hizo refusait de raconter toute les malheurs que nous avions rencontré au début de notre voyage, sûrement ne voulait-il pas se ridiculiser devant les hommes. Son choix fut cependant respecter, et pour ne pas le froisser je n'avais pas raconter toute les chutes du jeune homme dont j'avais été témoin.
Entre eux, les pirates ne se gênaient pas pour dénoncer les situations embarrassantes ou farfelues dans lesquelles chacun d'entre eux s'était un jour retrouver. Le repas fut alors remplit de rire et de gentilles moqueries qui redonna le sourire a tout le monde.

L'après-midi passa gentillement dans la même entente. Depuis le début de cette aventure, nous avions lié quelques liens avec les pirates, et un climat beaucoup plus familier régnait désormais entre nous, comparer a nos premiers jours passer ensemble. Même Dimitry et Hizo semblaient avoir mit, temporairement, leur rivalité de coté pendant quelques heures.
Lorsque la fin d'après-midi arrivait Dimitry demanda a se que l'on remonte déjà a la surface, et que l'on se tienne prêt a arriver près du port d'ici un heure grand maximum.

-Remontez-moi cette machine a la surface!
-Oui capitaine! Répondirent les trois metelots ensemble en se remettant au travail.
-Mon cœur , reprit Dimitry en se tournant vers moi alors que je tenais une banale discutions avec Hizo, L'heure fatidique où nos chemins vont bientôt se séparer ne va plus tardée.
Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Mar 18 Jan 2011 - 10:02

Pour une fois, les deux maîtres de leur élément respectif, soit le feu et l'eau, partageaient une discussion ''normale'', c'est-à-dire qui n'avait aucun rapport avec cette aventure ou les péripéties passées. Ils discutaient uniquement pour discuter, bavardant de tout et de rien tel que la température, les vêtements, des projets futurs, le sous-marin, etc. Plutôt banal pour la majorité des gens mais tout nouveau pour Hizo, généralement asociable et repoussant de caractère. Voilà bien longtemps qu'il n'avait pas eu de petites discussions tranquilles avec des amis et à son grand étonnement, c'était loin de lui déplaire. Mais toute bonne chose ayant une fin, le capitaine Dimitry ''Butthead'' trouva un nouveau moyen de gâcher ce moment en s'interposant entre eux pour s'adresser à la jeune fille d'un air de mauvais charmeur, jouant à merveille son rôle trop stéréotypé de tombeur.

- Mon coeur, l'heure fatidique où nos chemins vont bientôt se séparer ne va plus tarder.
- Comme c'est triste, répondit Kalae sans émotion. Je devrai faire un dur effort pour me passer de toi.

Hizo ne put savoir si son amie était sarcastique, rigolait ou alors tentait de répondre respectueusement au capitaine en lui faisant comprendre son désarroi. Bien qu'une forme de réconciliation eut lieu entre eux lors du dîner, la querelle survenue plus tôt (uniquement pour gagner quelques vils supplémentaire qui plus est...) restait sûrement toute fraîche dans sa mémoire. Peut-être que Kalae n'était pas encore prête à entendre les idioties déblatérées par Dimitry. Cependant ce dernier sembla s'amuser de tout ceci, son sourire moqueur s'agrandissant davantage.

- Va plutôt diriger cette chose de métal plutôt que de la ... nous déranger ! rétorqua le maître du feu. À ce que je sache, tu as ordonné de remonter à la surface il y a cinq minutes et nous sommes toujours SOUS l'eau.
- Hum, tu as raison, je vais aller voir ce qui se passe de ce pas... Il s'approcha de Kalae et lui murmura sur le ton de la confidence, ne sois pas triste ma jolie. Toi et moi, ça n'aurait jamais fonctionné de toute façon.

Dimitry lui fit un petit clin d'oeil avant de se rendre à la salle des commandes, où se trouvaient son équipage. La remarque du capitaine dût amuser Kalae puisqu'elle se contenta de ricaner de bon coeur tandis que le séduisant garçon s'éloignait. Seuls dans la salle à manger improvisée, Hizo chercha à savoir ce qui pouvait bien faire rigoler la fille de l'eau.

- Qu'est-ce qui te prend ?
- Rien Hizo, assura-t-elle, rien. Je ne sais seulement pas si je dois maudire ou admirer cet homme qui trouve toujours un moyen de sortir avantagé de toute les situations.
- Tu parles de cet imbécile... pffff ! fit-il en fronçant les sourcils tandis qu'il regardait le capitaine disparaître au bout du corridor. Je ne comprends pas.
- Et tu ne comprendras jamais, mon cher, argua-t-elle en lui souriant gentiment.

Hizo vira ses yeux à l'envers, dérouté par cette conversation. *Non mais, elle s'imagine quoi ?* Décidément, les femmes resteraient toujours un mystère pour lui, qu'elles soient gentilles ou mauvaises, douces ou caractérielles, respectables ou manipulatrices. Il fit demi-tour et se dirigea à la salle des fournaises, histoire de ne pas manquer d'énergie pour la fin du trajet, sous le regard amusée de Kalae.

- Grrrr ! Les femmes...


Le Pourfendeur remonta à la surface avec une heure de retard, la raison étant que les marins n'arrivaient pas à lever le levier qui avait servi à l'immerger la journée d'hier. Ce ne fut qu'après de nombreux jurons et l'activation d'une commande de sécurité que le sous-marin émergea, à quelques kilomètres du port de la capitale de l'eau. La nuit étoilée éclairait l'horizon, guidant les pirates jusqu'à la destination finale. De là, Hizo et Kalae s'en iraient, ils pourraient se reposer et prendre un bon repas, acheter du matériel et procéder aux réparations les plus importantes.

Une fois au port, l'apparition d'un tel engin aquatique suscita de nombreuses réactions. De la peur et de la surprise, mélangées à la curiosité et de l'émerveillement. Des gardes suspicieux interrogèrent le capitaine, Dimitry ''Butthead'', qui à l'aide d'arguments crédibles et quelques vils réussit à apaiser leur crainte.

Kalae fut la première à débarquer du navire s'il en est un. Elle fit ses adieux aux matelots et à Jesse, sans oublier Dimitry qui en profita pour lui tapoter les fesses comme à leur première rencontre. Elle laissa passer ce geste déplacé pour cette fois, jugeant que de s'emporter ne servirait à rien et que cela lui ferait un petit souvenir d'elle. Hizo quant à lui serra la main du marin Jesse Mak-Artney, dit au revoir aux deux autres pirates et quitta l'engin à son tour. Assis sur l'écoutille, au sommet du sous-marin, le capitaine le regardait s'en aller, posant sur le maître du feu un oeil bienveillant.

- Hé Hizo !
- Quoi ?
- Tu es certain que tu ne veux pas rejoindre l'équipage ? Dans les bagarres, tu te défends. Tu connais déjà les gars et tu sais à peu près comment fonctionne le Pourfendeur. Un maître du feu à bord serait bénéfique: plus besoin d'acheter des tonnes de charbon ! Nous pourrions aller loin, vivre toute sorte d'aventures. Qu'en dis-tu ?
- Non, répondit simplement Hizo. Ça ne m'intéresse pas du tout. Tiens, attrape plutôt ça au lieu de perdre ta salive à essayer de me convaincre de l'impossible !

Le maître du feu lança une petite bourse au capitaine qu'il attrapa agilement d'une seule main. Dimitry la tâta minutieusement de ses doigts experts et sut qu'elle contenait des pièces bien sonnantes ... et combien. *32 vils au lieu de 30. Peut-être une erreur de sa part... hum... non, ce doit être le pourboire ! héhéhéhé !* D'un signe de tête, il remercia son compagnon, rival des derniers jours.

- Prends soin de cette fille ! recommanda le capitaine en désignant Kalae qui attendait son ami un peu plus loin. C'est une petite perle.
- Kalae une perle ? Non non, elle parle un peu trop pour avoir la valeur d'une perle.

Dimitry éclata d'un rire franc, suivit par Hizo, quoique plus réservé. Les deux hommes souriaient à présent.

- J'ai toujours su que tu avais un humour caché ! Tu peux désormais compter Dimitry ''Butthead'' dans tes amis !
- Tu m'honores ! ricana le jeune homme.
- Alors, tu viens Hizo ? cria Kalae au loin.
- Fais attention à toi, maître du feu... dit le capitaine en le saluant d'un signe de la main.

Hizo lui répondit d'un signe de tête avant de tourner les talons et s'avancer vers Kalae qui l'attendait à l'autre bout du port.


Dernière édition par Hizo le Mer 19 Jan 2011 - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Mar 18 Jan 2011 - 14:57

Le rire sincère des deux hommes était arrivé jusqu'au moi. Pourquoi riaient-ils, je l'ignorais. Mais les voir réunit sans qu'ils ne s'embrouillent était agréable. Mais même si nous l'aurions voulu, nous ne pouvions plus trainer, depuis notre départ un peu plus d'une semaine était passer, et même si ma famille avait l'habitude de mes absences l'heure de rentré était désormais arrivée.

-Alors, tu viens Hizo? Avais-crier au loin pour prévenir mon ami que nous ne devions plus trainer.

Le maître du feu et Dimitry échangèrent un dernier mot. Qu'allaient devenir les pirates après ça? Les révérions nous un jour? Mon cœur devenait lourd a l'idée de quitter ses voleurs des mers, malgré les nombreux différents que nous avions pu avoir, nous avions fini par apprendre a nous supporter mutuellement.
Qui plus est, les pirates n'étaient que la première séparation dans cette histoire, Hizo était la prochaine personne qui devrait un jour très proche partir, peut-être était-il attendu ailleurs? Ou alors peut-être le jeune homme avait d'autres problèmes auxquels il devrait remédier? Et puis, le malchanceux maître du feu semblait avoir vu assez de neige pour le reste de ses jours...

Je regardais de loin le sous-marin avec nostalgie. Lorsque Hizo tourna des talons et s'avança vers moi avec une démarche virile, en voyant mon ami revenir j'avais afficher un discret sourire en apercevant encore le petit rictus joyeux poser sur ses lèvres. L'homme ne mit pas longtemps avant d'arriver a mon niveau et de reprendre la route, marchant cote a cote.

La nuit était tombée sur la grande cité et c'est dans l'obscurité que Dimitry nous regardait nous enfoncer avant que nous disparition totalement.
Dans les rues, les commerces étaient désormais fermés, seules des lumières allumées aux rebords des fenêtres des petites maisons éclairaient les habitants que s'étaient replier chez eux. Seuls les petits restaurants très apprécier étaient encore ouverts à cette heure.
J'avais soulever la possibilité d'aller manger en ville avec mon ami avant notre retour chez les Yukahiro, mais le maître du feu me rappela, non sans cacher sa frustration, que nous avions donner tout notre argent au capitaine Butthead a cause de mon comportement. Le capitaine avait bien réussit son coup, il nous avait dépouiller de toute la petite resserve de vils que nous avions prévu pour le temps de notre aventure.
Nous n'avions donc pas vraiment le choix, et éclairé par la maîtrise du feu d'Hizo, nous avions reprit la petite route qui quittait la capitale pour rentrer a la maison familiale, sans argent, avec une paire de mitaine en moins et les manteaux salit par toutes nos péripéties.

De nuit le chemin était calme, peut être un peu plus dangereux a cause d'éventuels animaux sauvages que nous pouvions rencontrer une fois les grandes murailles franchies, mais après l'expérience que nous venions de vivre, rien n'avait pu être plus dangereux à nos yeux. Hizo et moi avions, a plus d'une reprise faillit perdre la vie et c'est avec une entraide, une confiance et une forte complicité que nous avions réussis a nous en sortir...

-J'ignore quel sera le prochain navire qui quittera le Pôle Nord, ni même quand il le ferra. Avouais-je alors que nous marchions silencieusement. Mais, avec son travail mon père est régulièrement tenu au courant des trafics maritimes, peut-être aura t-il une place sur l'un des navires qui exportent ses travaux, et peut-être pourrai tu rentré chez toi ainsi.

Je n'étais certaine de rien, mon père était le seul à connaître parfaitement les aller et venu des grands navire commerciaux du Pôle Nord. Aussi verrai-t-il ça clairement avec lui demain matin.

Nous étions déjà arriver devant la petite maisonnette, d'où un fin filet de fumée sortait de la cheminée. Il n'était pas encore bien bien tard même si la nuit était déjà tombée. Connaissant ma famille, ils n'étaient pas encore coucher...
Nous nous étions arrêter devant la porte de bois et avant d'entrée j'avais cogner a la porte pour avertir que quelqu'un était là. Et c'est mon père qui vint nous ouvrir quittant temporairement la table a laquelle il mangeait entouré de toute la famille.
Revenir en haut Aller en bas
Hizo
**** Ministre des enseignements
**** Ministre des enseignements
avatar

Masculin Age : 30
Messages : 454
Date d'inscription : 21/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Mer 19 Jan 2011 - 11:24

- J'ai une faveur à te demander... commença Hizo d'un air soucieux.
- Laquelle ?
- J'aimerais que tu n'en racontes pas trop à ta famille sur ce qui s'est passé. Enfin, peut-être vaudrait-il mieux ''oublier'' certains détails. Tu comprends ?


Kalae acquiesça en lui lança un sourire réconfortant. Elle comprenait parfaitement qu'il valait mieux omettre de mentionner certains détails de cette aventure, notamment toute la partie avec le docteur Koro. Inutile d'inquiéter toute sa famille. Secrètement, le garçon espérait que son amie ne s'amuserait pas à raconter ses malheurs. Il ne se souvenait que trop de ses deux frères insupportables et ne doutait pas une seconde qu'ils s'armeraient de ces histoires contre lui s'il devait les revoir un jour...

L'homme qui ouvrit la porte était grand, de bonne carrure et possédait des bras solides malgré un âge plutôt mûr. Les traits de son visage tirés, sûrement en raison d'une vie de travail manuel, exprimait la bienséance et la bienfaisance. Hizo discerna immédiatement en lui l'homme de caractère et de convictions, deux traits hérités par Kalae.
D'abord incertain, le visage de cet homme du nord s'illumina lorsqu'il reconnut sa fille adoptive, qu'il avait depuis longtemps accepté comme son propre enfant. Souriant à pleines dents, il ouvrit ses bras et les referma autour de sa fille lorsque celle-ci vint s'y lover.

- Kalae ! s'exclama ''monsieur Yukahiro''.
- Kalae est de retour ? lança sa mère en se levant pour accueillir sa fille et le maître du feu.
- Pas déjà ? On commençait à peine à s'amuser ! caqueta Luca, le frère de 19 ans de Kalae.

D'un geste de la main, sa mère lui fit signe de se taire et serra à son tour la jeune fille dans ses bras.

- J'étais morte d'inquiétude ! Voilà une semaine que vous êtes parti et nous n'avons pas eu de nouvelles depuis !
- Et bien nous revoici, maman ! rassura Kalae avant de se retourner vers son père. Papa, je te présente Hizo, un ami loyal !

- Un ami, c'est ça oui... ironisa Tuko, toujours assis à table.

La mère de la famille se retourna et le fit taire à son tour. Kalae poussa un petit grognement à l'intention de son frère turbulent. Le maître du feu de son côté se forçait à ne pas rougir, refusant de répondre à ce commentaire plein de sous-entendus. S'il démontrait son agacement, cela risquerait d'empirer et de toute façon, Hizo préférait faire bonne impression. Après tout, il était de noble naissance et ces gens étaient ses hôtes.

Le père de Kalae fixait à présent le jeune homme de 17 ans qui se trouvait devant lui. Avec ses cheveux blonds et son manteau de la tribu de l'eau, il ne ressemblait pas à un fils du feu. Toutefois, Hizo dégageait une aura de prestance et d'honneur, très typique de la Nation du Feu et cela semblait piquer la curiosité de l'homme. Après ce bref examen silencieux, le père de son amie lui tendit finalement la main.

- Bienvenue dans ma maison, fils du feu. J'ai entendu parlé de toi et je suis bien content de te rencontrer finalement. Je suis ravi de t'accueillir sous mon toît en cette soirée.
- Tout le plaisir est pour moi,
répondit machinalement Hizo en serrant la poigne virile de cet homme.
- Venez donc vous asseoir à table, proposa la mère. Vous nous raconterez comment s'est déroulé votre voyage.

Les deux amis acceptèrent volontier l'invitation. Après plusieurs jours à n'avaler que de la nourriture de navire et de sous-marin, un vrai repas fut plus que bienvenu. Tout en se restaurant, Kalae relata à sa famille le voyage fort mouvementé qu'ils avaient traversé, prenant bien soin d'éviter la rencontre avec le docteur Koro, l'attaque du kraken, la grande majorité des ennuis vécus par Hizo et remplaça l'équipage pirate par un petit groupe d'explorateurs. En fait, sans toute les péripéties, cette histoire remodelée semblait n'avoir été qu'une simple ballade.

- ... et après avoir constaté que l'île était déserte, les explorateurs nous ramenèrent à notre Capitale. Voilà toute l'histoire, termina Kalae.
- ... ... ... c'est fini ? bailla Tuko dont l'histoire l'ennuyait.
- De simples explorateurs ! s'outragea la femme. Vous êtes deux inconscients ! En cette saison, les pirates sillonnent les mers, vous auriez pu tomber sur ces bandits ! Ces voleurs sont fourbes, sournois et dangereux !
*Vraiment... sans blague !*
- Enfin, ils sont revenus sains et saufs et c'est l'essentiel, affirma le père, venant à la rescousse de sa fille.
- Oui, c'est vrai. Au fait papa, noux voulions savoir si des navires allaient quitter le port en direction de la Nation du feu ?
- En fait, n'importe quelle destination me conviendrait, rectifia Hizo.
- Pourquoi ? Tu n'aimes pas la neige et le froid ? ironisa Luca. Tu ressembles à un vrai homme des glaces, pourtant !
- La glace et la neige ? Je n'ai rien contre ! répondit Hizo sur le même ton. Les idiots cependant ?

Cette rare blague de Hizo sembla de bon goût puisqu'elle provoqua quelques rires. Tous dans cette famille connaissaient le côté moqueur des deux garçons (les frères de Kalae) et riposter apparaissait normal. En fait, il ne serait pas surprenant que ces deux farceurs cherchaient simplement à le faire répliquer, histoire de casser la glace. Une fois le calme revenu, le père de Kalae pu répondre à la question de sa fille, en s'adressant au maître du feu.

- De nombreux navires ont accosté ces derniers jours et il en part tout les matins. Tu ne devrais avoir aucun problème à trouver un navire. Ceux de la Nation du Feu sont plus rares et si par malchance il n'y en a pas, de nombreux vaisseaux du Royaume de la Terre font escale ici avant de rendre chez toi. Donc à mon avis, qu'importe ta destination tu auras l'occasion de t'y rendre.

Hizo fut soulagé et le sourire qui s'afficha sur son visage étonna Kalae. *Enfin une bonne nouvelle !* En effet, cette dernière ne le voyait pas souvent sourire et chacune de ces rares fois devraient être immortalisées. Cependant, après toute les misères de ces derniers jours, cette annonce arrivait à point.

- Hizo devrait rester ici pour la nuit, déclara soudainement Kalae.
- Hein ?

Les paroles de la maîtresse de l'eau assommèrent le jeune homme, qui pendant un moment crut entendre un enfant demandant à ses parents si un ami pouvait dormir à la maison. Mais cette surprise ne dura pas longtemps, Hizo revenant tôt à la réalité. Il ne pouvait accepter l'invitation.

- Merci Kalae mais je ne crois pas que...
- Évidemment qu'il va rester ! coupa sèchement la mère. Hors de question que nous le jetions dehors en pleine nuit par un froid pareil !
- Merci infiniment, mais je ne ...
- Jeune homme, coupa à son tour le père, ici la nuit les routes ne sont pas sûres, même si nous nous trouvons à 10 minutes de la capitale. Ce ne serait pas convenable de t'y aventurer... et puis en racontant son histoire, Kalae a précisé que vous aviez perdu votre argent en vous défendant contre un rat géant des glaces. Aucune auberge ne vous acceptera gratuitement et les navires ne partiront pas avant l'aube.
* Argh Kalae !!! Tu aurais pu également oublier de raconter que je n'avais plus un vil !*

Le maître du feu n'eut donc pas le choix d'accepter. La famille de Kalae l'installa près du foyer (coïncidence ?) d'où il pourrait se réchauffer près des flammes. On lui donna une couverture et un petit matelas de pailles afin qu'il puisse bénéficier d'un certain confort. Seulement, Hizo ne les utilisa pas.
Bien que fatigué, la crainte de faire de nouveaux cauchemars dans la maison de son amie l'incita à ne pas dormir. Il passa donc la nuit éveillé, assis en tailleur en face du foyer et jouait avec le feu, le rapetissant ou l'agrandissant à volonté, s'amusant même à lui donner des formes. De plus, le maître du feu était songeur. Que faire ? Où aller ? Que chercher ? Cette aventure au Pôle Nord, bien que riche en expérience, fut un échec qui tourmenterait le jeune homme pendant un long moment. Déstabilisé et désorienté, il devrait prendre une décision à la dernière minute. Poursuivre son errance en quête de découvertes ou rentrer chez lui à la Nation du Feu, voire chez sa famille si on peut l'appeler ainsi... *Que faire... que faire...*

Hizo ignorait quelle heure il pouvait bien être. Deux heures du matins ou peut-être trois. Le silence régnait dans la maison de bois où tous dormaient profondément. Tous à l'exception du fils du feu, évidemment. Poussant un long soupir, il se leva et ramassa ses affaires. Il enfila son manteau de fourrure aux couleurs des Tribus de l'Eau que Tuko lui avait offert en cadeau hier soir et serra son capuchon. N'ayant, à son avis, que trop profité de l'hospitalité de cette famille accueillante, il n'attendrait pas le lendemain matin pour partir. D'un geste de la main, il alimenta les flammes du foyer prêtes à mourir, et un nouvelle lueur réchauffante envahit la petite pièce.

En fouillant, il trouva ce qu'il cherchait: un parchemin, une plume et un pot d'encre. Avant de sortir, il écrivit ce petit mot:

Merci à vous tous pour cet accueil chaleureux. À votre contact j'ai appris ce que signifiait le mot ''famille.

Merci à vous pour votre soutien et vos présents. Je ne l'oublierai pas et honorerai votre nom.

Merci à toi Kalae pour ton aide. Merci pour tout !

Hizo


Lorsque la famille se lèverait le lendemain matin et qu'elle lirait ce message, Hizo voguerait à nouveau sur l'océan vers d'autres horizons.
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Mer 19 Jan 2011 - 15:06

Le matin se leva timidement sur le paysage enneiger, les rayons du soleil brillaient de mille éclats sur la neige fraichement tombée qui s'était ajouter aux autres couches durant la nuit.
J'étais sortis de la chambre toujours dans ma robe de nuit, en même temps que ma mère qui se levait un peu plus tôt pour pouvoir préparer le petit déjeuner et qui était déjà prête.
Nous avions descendu les petits escaliers de la maison, elle pour aller à la cuisine et moi pour retrouver mon ami que je croyais encore endormit. Une fois en bas de l'escalier grinçant nos chemins avaient gentillement et silencieusement différés.

-Bonjour Hizo! Avais-je dis avec entrain en entrant dans la pièce. Tu as bien dor.... ?

C'est en relevant les yeux que je m'aperçus de l'absence du maître du feu. Où était-il? Peut être était-il déjà lever? Mais.... pourquoi ses affaires n'étaient plus là? Mon regard inquiet balaya alors le salon, et un petit morceau de parchemin soigneusement plier était poser sur l'oreiller du maître du feu. Je m'étais avancer avec une certaine appréhension et saisis le morceau de papier entre mes doigts. Après l'avoir ouvert avec curiosité, la lettre se dévoila a moi.

"Merci à vous tous pour cet accueil chaleureux. À votre contact j'ai appris ce que signifiait le mot ''famille".

Merci à vous pour votre soutien et vos présents. Je ne l'oublierai pas et honorerai votre nom.

Merci à toi Kalae pour ton aide. Merci pour tout !

Hizo "


-... quoi...? Avais-je murmurer surprise sans détacher mon regard des mots écrit par le maître du feu.
-Ton ami préfère quoi pour le petit déjeuner Kalae? Questionna ma mère depuis la cuisine.

Sans répondre a la question de ma mère, j'étais sortis de la maison a vive allure, sans prendre la peine de mettre mon manteau, ni même des chaussures.

-Kalae? Appela ma mère en me voyant courir vers la porte de sortie. Habille-toi convenablement au moins, ne sors pas comme ça! Demanda-t-elle en dépassant sa tête de l'encablure de la porte.

Je ne prêtais pas attention au contact de la neige sous mes pieds nus et courais encore en simple robe en direction de la mer. Il était évident que jamais je ne le rattraperai, lui qui était partit depuis plusieurs heures, mais dans un élan de folie j'avais quitter la maison, pensant être capable de le rattraper. * Il ne peut pas partir comme ça?! Je n'ai même pas pu lui dire au revoir ! *

L'attitude du maître du feu avait été mystérieuse et je n'avais pas réussis a la comprendre. Ma course se ralentit bien avant d'arriver à destination, me rendant soudainement compte que ça ne valait plus la peine de tenter de le rattraper. Mon frère d'arme avait déjà sûrement embarquer et peut-être voguait-il déjà vers de lointains horizons.
Je comprenais parfaitement le fait qu'il devait repartir, mais ce qu'il m'attristait le plus c'était de ne pas avoir eu la possibilité de lui faire mes adieux, ni même de lui souhaiter un bon voyage, voilà quel était mon seul regret.

J'avais soudainement repris conscience du froid et avait fait calmement demi-tour pour retourner vers la maison. Une fois a nouveau a l'intérieur, ma mère ne manqua pas l'occasion de me sauter dessus et même malgré mon âge et l'indépendance que j'avais acquit, elle m'emmitoufla dans une couverture soucieuse du fait que je prenne froid.

-Alors? S'exclama-t-elle en remuant sa spatule dans les airs. Il prendra quoi Hizo?
-Il ne sera pas là pour le petit déjeuner... Avais-je confesser en serrant la couverture chaude contre moi.
-Comment ça?
-Il est partit.
-Sans dire au revoir?
-Peut être avait-il ses raisons.

Luca descendit a son tour, encore a moitié réveillé et lança un regard emplit d'interrogation vers nous.

-Qu'es-ce que vous faites avec ces têtes? Questionna-t-il en se grattant la tête.
-Kalae vient de m'apprendre que Hizo nous avait quitter ce matin.
-Ah oui? Répondit-il surprit. Bah, ne soit pas trop triste sœurette, tu en retrouvera d'autres de princes charmants.
-Mais qu'est ce que tu racontes? Rien a voir avec ça. Et puis, quand comprendrez vous qu'il n'est qu'un ami de longue date!!

Comme agresser de bon matin, Luca se contenta de lever doucement les mains en esquissa un sourire comme amusé d'avoir énerver sa sœur, me rappelant celui de Dimitry. Revoyant le capitaine "Butthead" a travers mon frère j'avais rouler les yeux en arrière en me rendant compte que nos gentilles chamailleries ne prendrait peut-être jamais fin, tout comme la relation que j'avais entretenue avec le pirate.
Luca partit s'assoir a table au même moment ou ma mère avait apporter le petit déjeuner. Les autres membres de la famille s'étaient lever pour prendre le petit déjeuner et une fois celui-ci terminer, j'avais dis au revoir a ma famille, la vie et mon travail a la capitale me rappelait a nouveau, et je m'étais déjà absenter longtemps.

Et c'est équipée pour affronter le froid polaire que j'étais repartit a pied vers la capitale de glace. Une vue sur le grand océan glacé qui surplombait le paysage, me rappelant le départ du maître du feu, j'ignorais où il s'en était aller et ignorais également si le destin nous réunirait a nouveau.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Nasso
Maitre aguerri
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 1946
Date d'inscription : 16/02/2007

RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro Sam 22 Jan 2011 - 21:25

Validation:

Remarques:
*sur l'histoire:
Une jolie épopée regroupant des classiques et des personnages haut en couleurs, le tout étant parfaitement orchestré.

*sur la forme:
Hizo => pour "prendre un bouillon" en France on dit "boire la tasse" ;) Rien à redire mis à part quelques fautes frappes. Fais tout de même attention aux anachronisme, j'ai vu des ampoules et donc de l'électricité, fin on peut imaginer qu'on est dans les débuts de l'éléctricité mais bon restons prudent ;)
Kalae => L'ensemble est clair, il y a néanmoins quelques conjugaisons approximatives et un emploi du "a" du verbe avoir à la place du "à". Si tu as des doutes en entre "a" et "à" essaye de remplacer ton "a" par "avais" si la phrase à du sens c'est que c'est "a" sinon c'est "à" :D
Général => Des posts bien ficelés au contenu riche. Continuez ainsi!


Attribution XP:
Hizo => + 1525XP
Kalae => + 1270 XP

Note: Je n'avais jamais donné autant d'XP en un coup :p.

XP attribués!

__________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
http://avatar.fans.free.fr
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: L'Île du Docteur Koro

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» [Murail, Marie-Aude] La fille du docteur Baudoin
» 11e docteur, oui, mais quel compagnon pour la nouvelle série?
» Allo ?.. Docteur Micro ?..
» "Hello tous le monde ! Bonjour docteur Nick ! "
» L'Elixir du Docteur Carter - Paradise Canyon - 1935
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: