Partagez|

(E3) le complot du feu

Aller à la page : Précédent  1, 2
Juju
* Chef des Tribus
* Chef des Tribus


Messages : 755
Date d'inscription : 19/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Mar 1 Fév 2011 - 22:55

Maintenant on doit faire équipe avec 2 personnes en plus. Ban gio connaissait plutôt bien la fille, d'après les échos que j'ai entendu. La chose qui flash en tout premier est la couleur de ses cheveux, un pur rouge sang. Elle n'avait pas peur de montrer sa classe sociale. On pouvait deviner qu'elle était bourge rien qu'à voir ses vêtements. Elle n'avait pas peur de se moquer du premier venu, comme moi. C'est lâche et petit de se moquer du nom des personnes. Le courant ne va pas passer entre nous deux, je le sens d'ici. Dès que j'aurais l'occasion de me venger, je ne vais vraiment pas me gêner. Pour le moment je ne dis rien, j'encaisse. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid!

L'autre personne avec qui on fait équipe s'appelle Kévin. On a su faire plus connaissance quand on a dû aller chercher les vêtements pour nous et les agents du Daï Li. C'est la première fois que j'ai rencontré un maître de l'air. D'ailleurs si il ne me l'avait pas dit, je penserais qu'il était un maître de la terre à cause de ses vêtements: il portait un pull vert avec une capuche, et un pantalon aussi vert. Je pensais que tous les nomades de l'air étaient chauves, mais je me suis trompé. Lui il avait une touffe de cheveux noir.

Quand on se changea dans notre loge, il y avait aucune parole. Il faisait calme, je ne comprenais plus grand chose. Je ne reconnaissais pas le Ban gio d'avant, je trouvais qu'il était plus sérieux. Comme quoi l'influence des bourges pouvait être forte. Ca me donnait encore plus l'envie de me venger, je ne digérais pas ce qu'elle avait dit sur mon prénom. Bah quoi? Mon prénom est beau non? Et puis d'ailleurs je m'en fiche, moi je le trouve beau. Puis Domaris entra tout doucement, timidement dans notre loge et nous demanda comment on trouvait son accoutrement. Moi ce que j'ai vu en premier c'est l'énorme décolleté qu'elle portait. Pour essayer de se faire discrète, c'est un peu raté... Tout les hommes allaient la regarder. Avant de dire quelque chose, je tournai la tête pour voir la réaction de Kévin et Ban gio. Ces derniers la regardaient avec de grands yeux. Ils étaient hypnotisés...

<< Ca ne vous plait pas...?

Kévin allait commencer une phrase, mais je lui coupa directement la parole.

<< Bah si tu veux faire une filature c'est mort. Tu vas à un bal masqué ou à une réunion? Je pencherais plutôt vers le bal masqué vu ton accoutrement...

Elle me regarda avec un certain dégoût. Moi je rigolais plus qu'autre chose, je trouvais cela marrant. Elle n'avait pas qu'à me chercher. Je pouvais aller plus loin, la rabaisser encore plus, mais j'ai encore un peu de pitié pour les bourges. J'aime pas les bourges... Et je vais devoir passer toute la mission à ses côtés... Je sens que le voyage va être long...



[Désolé c'est court, nul, mais c'est pas facile d'arriver en plein milieu ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Kevin
*
*
avatar

Masculin Age : 24
Messages : 101
Date d'inscription : 29/07/2008

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Mer 2 Fév 2011 - 16:21

Dame Domaris entra si vite dans la salle en claquant la porte que j'eus l'impression que ce fut elle qui fit bouger le bateau au lieu de la mer.
-Qu'est-ce que vous fichez ici ? Dit-elle en faisant grincer ses dents si fort que même les chiens-loup sourd avaient dû l'entendre.
Le concerné, qui se révéla être le précepteur de Domaris échangea quelques mots calme avec elle alors que la tisserande semblait en proie à une crise de nervosité. Comme si elle voulait étrangler de ses propres mains les nouveaux venus.
Néanmoins, le calme du précepteur calma Dame Domaris qui réfléchit à un nouveau problème. Apparemment, l'homme que j'avais face à moi était le commandant du Dai Li car il informa qu'il voulait faire monter ses agents sur le bateau. Surement encore un travail pour moi. Mais je ne m'en plaignais pas, au moins je servais à quelque chose.
-Voilà, notre mission ne peut que bien se passer désormais ! Conclut le chef du Dai Li.

Toutefois, Dame Domaris semblait encore une fois stressé. Elle se pinçait les lèvres. Qu'avait-elle ? Encore un problème en vue ?
-Maître, il faut que je vous parle un instant. Ziruo en attendant, peux-tu aller trouver des vêtements dans les caves pour une dizaine d'hommes, s'il te plait ? Des vêtements dans les rouges clairs, une dizaine environ, les rouges sombres, deux pour nos hauts gradés; tu ne dois pas te faire remarquer, les cales sont bien surveillées. Maître euh...?
-Juju, répondit l'homme qui avait accompagné le précépteur.
-Maître Juju, donc, accompagnez-le. Ziruo, tu déposeras les costumes dans le salon de mon appartement pour que Juju, Ban et toi vous changiez; si on te demande ce que tu fais, invente quelque chose au sujet de mesure, et dit que c'est dame An Liu qui te l'a demandé; personne ne te posera de question à la mention de mon nom. Dans une heure, rendez-vous dans le salon de mes appartements. Nous discuterons de notre stratégie pour le débarquement et dans la Nation du Feu.
Maître Ban, suivez moi.


Elle avait débité tout cela sans même respirer, comme si elle avait peur qu'on la coupe en plein élan. Elle se retira et j'en fis de même avec le dénommé Juju à ma suite.
En survolant le bateau en arrivant au port, j'avais pu l'observer en détail. Des hublots étaient disposé au ras de la mer. C'était ceux des chambres. Il fallait donc faire attention à ne pas se faire voir. De plus, pour aller aux cales du bateau, il fallait passer par la salle des machines. Et elle était constamment chargé d'homme qui faisait avancer le bateau. Je n'avais pas envie de faire une mission discrétion dans cet endroit car j'étais surement avec un non-maitre de l'air. Et, même si j'avais confiance, je préférai ne rien risquer. Je préférai alors passer par un endroit certes plus risque mais plus discret.
En effet, ce bateau avait quelque chose de bizarre. Des hublots assez grand pour deux personnes qu'on pouvait ouvrir étaient disposé sous l'eau. Et il y en avait dans la cale. Il fallait donc se débrouillé pour passer par là.
À l'aide de Juju qui était un maitre de l'eau, nous nous envolâmes grâce à mon bâton volant et rasâmes la surface de l'eau avant d'y plonger pour repérer le hublot qui conduisait à la cale.
Il n'y avait personne. En envoyant de l'air entre le hublot et le bateau, celui-ci s'ouvrit. Juju retint l'eau pendant que nous entrâmes dedans avant de le refermer. Nous étions trempé mais c'était le moyen le plus discret.
Je vis la grande caisse dans laquelle il y avait les tissus de Dame Domaris. Et un peu plus loin, des vêtements de tous genre étaient soigneusement rangé. J'en pris une dizaine que je mis dans un sac.
Juju et moi refîmes le chemin inverse. Nous nous séchâmes rapidement grâce à ma maitrise de l'air et à celle de l'eau avant de prendre la direction de la cabine de Domaris que nous atteignîmes plusieurs minutes après.

Je lui montrai les habits tandis qu'elle en pris deux pour les hommes avec qui nous devrons maintenant faire équipe. Elle sortit pendant que nous nous changeâmes.
Une servante apporta du thé, ce que nous acceptâmes poliment. Nous étions en train de le boire lorsqu'An Liu toqua à la porte.
Elle y entra en marchant doucement, surement de peur de froisser sa robe que les moines auraient jugée surement trop vulgaire. Elle demanda ce que nous en pensions.
Je m'apprêtai à lui répondre que ce serait surement bien pour embobiner le commandant du bateau mais Juju lança une réplique cinglante.
Je préférai me taire et observer les échanges meurtriers de regards. Au moins, la conversation était lancée...
Revenir en haut Aller en bas
http://megakevin92.skyrock.com
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 29
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Sam 5 Fév 2011 - 1:06

"Bah si tu veux faire une filature c'est mort. Tu vas à un bal masqué ou à une réunion? Je pencherais plutôt vers le bal masqué vu ton accoutrement..."

Domaris la jeune fille timide disparut, remplacée par sa carapace de fer. Elle garda un calme olympien et sourit à Juju:

« Je suis curieuse: être à la fois insultant et stupide, c'est un talent naturel ou c'est un travail de longue haleine?

Elle prit un ton comme si elle s'adressait à un enfant de 5 ans:
« Je ne pense pas passer pour une fille de joie en portant une robe de la Nation du Feu si? Par ailleurs, je ne veux pas passer inaperçue, je veux que le commandant ne regarde que moi pour lui soutirer des informations sur le complot, pendant que vous, discrètement, vous irez modifier les registres et;planquer vos agents à bord. Je n'ai pas été trop rapide pour vous? »

Son faux sourire s'effaça lorsqu'elle se tourna vers son maître. Sa carapace aussi.

« Et vous Maître Ban? Qu'en dites-vous? »
dit-elle avec une révérence et un sourire de demoiselle de son âge. Puis elle rajouta en le regardant, mais à l'attention de tous:
« Il nous faut établir notre stratégie ce soir. Nous débarquerons demain matin. »

[HRP: j'ai fais un post court pour recentrer un peu =p j'espère que ça ira]


__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 22
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Sam 5 Fév 2011 - 11:11

Je la regardai, c'est vrai que c'était très voyant mais pas rustre, très élégant.
Je pris sa main, la baissai et lui dit :

Très belle, Dame An-Liu.

Elle me sourit puis elle demanda notre stratégie, je levai les yeux aux ciels et commencer à énumérer nos problèmes et leurs solutions... ou du moins les solutions envisageables :

Problème premier: mes agents, ils savent ce qu'est la discrétion sinon je ne contrôlerai pas si bien ma cité, donc je peux vous certifier qu'ils sont cachés partout sur ce bateau et que personne ne les verra.... mais eux verrons tout.
Second problème: les registres, nous demanderons à notre ami le maître de l'air.... Comment déjà ?

Ziruo, pour la mission Ziruo
Ziruo alors, il jouera de ses talents de maître de l'air..
Puis vous Dame An-liu vous userez de vos charmes mais n'allez pas trop loin, mais je vous fais confiance, vous êtes mon élève et vous êtes très talentueuse...


Je les regardai tous, ils ne disaient rien et je prenais ce silence pour un oui !
Soudain juju me demanda ce que moi je ferai.

Ce que je ferai, et bien je profiterai d'un bon buffet mais attention je garde un oeil sur vous .... D'ailleurs Juju tu me feras des rapports constants sur comment se passe la soirée =)

Puis je m'assis sur la chaise branlante les voyant discutez entre eux... Moi je ferai mieux de m'habiller et d'aller profitez de la soirée.
Je me levai et me mis à un endroit bien loin des regards pour m'habiller, une fois prêt je revins dans l'assemblée peu fier de moi...

Décidément c'est laid le rouge >.>
Revenir en haut Aller en bas
Kevin
*
*
avatar

Masculin Age : 24
Messages : 101
Date d'inscription : 29/07/2008

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Mar 8 Fév 2011 - 13:59

Les hostilités s'estompèrent lorsque Dame Domaris se tourna vers son précepteur dont le prénom vint d'être prononcé devant moi : Ban. Au moins, je pouvais l'appeler si cela était nécessaire.

J'avais une mission. Celle d'intégrer le dénommé Ban et Juju aux voyageurs. Une petite mission d'infiltration dans la cabine du capitaine. C'était la dedans que se trouvait les registres. J'allais avoir du mal. Il y avait toujours quelqu'un à la barre.
Dame Domaris me donna deux papiers semblables à ceux que nous avions remplis lors de notre arrivée ici. Le nom, le prénom, la date de naissance, l'age, les lieux de résidence.
Nous en avions donné des faux évidemment. Un maitre de l'air sur un bateau de la nation du feu ? À quoi bon alors que nous pouvions voler ? Cela aurait forcément attiré l'attention. Heureusement, Dame Domaris, ou plutôt Dame An Liu avait tout fournis. De la date de naissance jusqu'au lieu de résidence et au nom de famille.

Les trois autres partirent sans moi à la réception qui était donné. Le capitaine y serait surement pensai-je. Ce qui voulait dire qu'il resterait seulement des matelots à la barre. Il fallait que j'en profite.
Je m'habillai entièrement de noir et pris mon bateau volant. L'obscurité de la nuit était déjà tombé. Ce qui m'assura une totale invisibilité lorsque je m'envolai.
Je me stabilisai à la vitesse de bateau pour me mettre au niveau de la cabine du capitaine qui était en hauteur. Il y avait deux personnes.
L'une tenant la barre tandis que l'autre feuilletait les registres. Une fenêtre était ouverte. Surement pour profiter de la douce brise chaude qui soufflait en cette soirée. Grosse erreur !
Il y avait des nuages noirs dans le ciel.
Un sourire se dessina sur mon visage tandis qu'une idée machiavélique germa dans mon esprit.

Je m'envolai haut dans les airs, si haut qu'un nuage me mouilla. L'air devenait plus froid et plus rare. Mais il m'en restait encore assez pour projeter une bourrasque sur un nuage noir qui descendit de plusieurs mètres. Je refis la même opération quelques fois jusqu'à ce que le nuage se retrouve à côté du bateau.
Et d'un tourbillon aérien, le nuage s'engouffra dans la cabine qui s'osbscurcit tout à coup.
Je fermai les yeux, replia les ailes de mon bâton et entra dedans. Je me dirigeai vers le registre dont plusieurs feuilles s'étaient envolées. Je sortis celle de Ban Gio et de Juju que je glissai dans le cahier avant de ressortir par la même fenêtre. J'emmenai la moitié du nuage avec moi, pour permettre aux matelots de diriger le bateau et de se retrouver tandis que je retournai dans ma cabine.

Plusieurs minutes après, j'arrivai à la soirée avec mes habits de la nation du feu. J'avais laissé mon bâton volant dans ma chambre. C'était plus prudent.
Je retrouvai Ban Gio et Juju qui, d'un signe de tête de ma part, furent informé de ma réussite.
Revenir en haut Aller en bas
http://megakevin92.skyrock.com
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 29
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Jeu 17 Fév 2011 - 17:34

[HRP:Juju m'a dit qu'il n'avait plus le temps, et m'a demandé le le faire sortir du rp; juju, j'espere que la maniere dont je l'ai fait te plait ^^ bon courage pour le travail!]

Domaris releva les yeux vers le commandant Lao et posa sa question:
« Comment pensez-vous que se porte la Nation du Feu, Commandant? »

Après le diner, elle avait accepté de prendre un thé dans le Salon privé de Lao, « pour discuter ». Toute une heure, elle avait œuvré, battant des cils, faisant sa mijaurée mais montrant qu'elle avait le sens des affaires et la tête bien sur les épaules. Tout cela pour en arriver à sa question fatidique.

« Vous Savez, An Liu, la guerre est terminée depuis longtemps, dit le commandant d'une voix nonchalante. Les dissensions avec les autres Nations sont réglées, je pense. Vous faites bien commerce avec les gens de la Terre et de l'Air? »

Domaris hocha la tête.

« Si seulement tout le monde était de votre avis...
» Insinua subtilement Domaris

Lao la fixa, avec plus de sérieux cette fois-ci.

Domaris reprit.

« J'ai des gens un peu partout. J'ai entendu dire, mais ce ne sont peut être que des bruits de couloir, que certaines personnes regrettent les territoires perdus. »
Elle le fixa de son regard qui ne cillait pas.

Ils étaient seuls dans la pièce, mais Lao tint à se rapprocher de Domaris, lui prenant une main et posant l'autre sur son épaule, pour lui faire une confidence.
En tout autre circonstance, Domaris aurait fait punir quiconque se serait permis pareil geste, mais elle écouta Lao qui lui parlait à demi voix.

« A la Cour, An Liu, soyez prudente. Au sein du ministère des Affaires étrangères se cache, dirait-on, un groupuscule, très riche, qui chercherait à revenir à l'ancienne Nation. Au moment du passage prochain de la comète Sozin, ne l'oublions pas. »
Domaris hocha la tête. Lao se rapprocha encore, glissant sa main plus près du cou de la jeune fille. S'il avait été un maître de la Terre, il aurait senti sa fine peau se contracter.
« Ces personnes portent à leur boutonnière un petit rond d'or, dirait-on, pour se reconnaître entre eux... Enfin, ce sont les rumeurs de la Cour. »

Domaris avait eu ce qu'elle voulait, mais ne tenait pas à donner plus d'elle même. Un peu terrorisée, elle baisa le regard et pinça l'arrête de son nez, puis releva son visage avec un grand sourire:
« Vous me faites marcher, Lao, rit-elle! J'ai vraiment passé une bonne soirée en votre compagnie, mais si vous le permettez, je vais à présent prendre congé. J'ai des ordres à donner pour demain matin, et je suis fatiguée. »
Lao retira ses mains de Domaris qui contenait son tremblement. Il se leva et s'inclina devant Domaris qui fit de même.

« Nous reverrons-nous, An Liu? »
Domaris hésita sur le pas de la porte.
« Si vous êtes à la Cour prochainement, vous saurez qui faire demander, dit-elle dans un sourire rayonnant ».

Puis elle retourna à ses appartements en tremblant de tous ses membres. Elle trouva Ban Gio, Juju et Kevin, déjà de retour, ce qui supposait qu'ils avaient réussi leurs propres missions. Elle ne leur dit mot, prit un parchemin, et inscrivit sur un papier les informations qu'elle avait recueillies, le tendant à Juju qui le prit, l'air étonné.

« Vous m'avez dit ne pas vouloir aller dans la Nation du Feu. Voici ce que j'ai pu obtenir comme information ce soir. Quand tout le reste viendrait à échouer, vous donnerez ce papier à Dame Zamaliablack; elle saura quoi faire. Je vous trouverai un navire demain matin quand nous arriverons au port. »

Puis s'inclinant devant ses coéquipiers qui semblaient ne pas comprendre le tranchant dans sa voix, elle prit congé d'eux et s'effondra sur sa couche.

__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 22
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Sam 19 Fév 2011 - 17:02

Je mangeai tranquillement des petits fours sur la table tout en regardant autour de moi, soudain Juju me prévins que le nomade de l'air avait réussi comme convenu sa mission, c'était parfait et un problème était résolu.
La musique vint à mes oreilles et je sursautai, je crois que le moment d'entamer une danse était venu !
Je m'approchai d'une jeune fille et l'invita à danser, autant se fondre dans la masse et puis avec les bonnes manières de la cour du royaume de la terre je n'aurai pas grand-chose à craindre !

La jeune fille accepta la demande et se mit à danser avec moi, pour passer inaperçu c'était raté je ne savais pas que je dansais si bien et que ma partenaire était fille d'amirale u_u !!
Mais au moins on ne me suspecterai pas, je suis aussi mystérieux que les plus grands mystères eux-mêmes !
Une fois la danse terminait je m'éclipsai en direction de la chambre de Domaris je pris au passage le soin de ramener Megakevin et Juju avec moi !

Dans les couloirs je demandai à Megakevin :

C'était facile ?
De ?
Le vol....
Ah oui, j'ai fais ce qu'on m'avait demandé c'est bon !
Parfait, eh bien la mission se déroule plutôt bien !

Je rentrai ensuite avec les autres gusse dans la cabine, on attendait désormais Domaris, j’espérais qu'elle ne soit pas longue !
Je m'assis et regardai la mer à travers un hublot !

La terre ferme, j'attends mon retour sur cette terre qui me manque tant car un bateau, c'est pas franchement le meilleur endroit pour moi !

Soudain Domaris entra dans la pièce, elle écrivis sur un papier les informations:

« Vous m'avez dit ne pas vouloir aller dans la Nation du Feu. Voici ce que j'ai pu obtenir comme information ce soir. Quand tout le reste viendrait à échouer, vous donnerez ce papier à Dame Zamaliablack; elle saura quoi faire. Je vous trouverai un navire demain matin quand nous arriverons au port. »

Elle s'écrasa dans son lit et s'endormis directement, je pris un drap et lui mis dessus, je m'approchai de son oreille et lui chuchotai.

Demain, on continue la mission ensemble....

Puis je lui fis une bise, je la considérai comme une fille, mais une fille assez rebelle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Kevin
*
*
avatar

Masculin Age : 24
Messages : 101
Date d'inscription : 29/07/2008

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Sam 19 Fév 2011 - 20:30

La soirée se déroula bien. Banalement bien. Sans accroc. Juste quelques hommes ayant un peu trop abusé de la tonnelle de vin qui furent vite jeté dehors, à la mer ?, par des agents de sécurités grands, gros et imposants.
Pas le genre auxquels on a envie de chercher des noises. Bien au contraire.

Ce fut Ban Gio qui entama la marche qui nous conduisit bien vite à la cabine de Dame Domaris qui n'était toujours pas arrivé. Faisait-elle des choses spéciales ? Je préférai ne pas y penser. Je secouai la tête alors pour me chasser ces pensées malsaines de mon esprit tandis que je m'allongeai au fond d'un fauteuil aussi moelleux que soyeux et doux. Je commençai à m'endormir.
Mais à peine avais-je fermé les yeux que je les rouvris en sursautant par une claquement de porte.

C'était Dame Domaris qui revenait. Elle ne semblait pas particulièrement enchanté de sa soirée. Néanmoins, elle s'assit à son bureau et commença à griffonner sur un feuille de papier. Quelques mots par-ci, quelques phrases par-là, et en moins d'une minute, An Liu avait noircit la feuille de son écriture légère et soignée. Elle marcha droit en direction de Juju auquel elle donna ce bout de papier qu'elle avait roulé et fermé à l'aide d'un ruban.
-Vous m'avez dit ne pas vouloir aller dans la Nation du Feu. Voici ce que j'ai pu obtenir comme information ce soir. Quand tout le reste viendrait à échouer, vous donnerez ce papier à Dame Zamaliablack; elle saura quoi faire. Je vous trouverai un navire demain matin quand nous arriverons au port, planifia Dame Domaris avec un ton calme mais autoritaire.
Surement ne pardonnait-elle pas la remarque à propos de la robe qu'il avait lancé à son égard avant la soirée. Mais c'est tout de même grâce à cette robe que ces informations étaient désormais notre. Au moins, si nous échouions, ce que je ne souhaitais pas, nous pourrions être comme secondé.

Dame Domaris, sans même dire un bonsoir, s'écroula alors sur son lit. Je voulais d'ailleurs faire pareil. J'avais sommeil et mon vol nocturne m'avait donné un froid qui ne me quittait pas. Je ne rêvais plus que de la tendresse des draps qui m'attendaient dans mon lit.
Ban Gio dit au revoir à An Liu avant de partir lui aussi, en même temps que moi et Juju.

C'est presque avec bonheur que je revis mon lit dans lequel je m'allongeai et fermai les yeux aussi rapidement que s'ils avaient été en plomb. Mon bâton volant serré contre moi, la seule chose qui me rappelait Oppo. Mon bison qui devait surement dormir.
Mais je n'avais pas le temps d'y penser, car demain, nous serons dans la nation du feu. Et là, il faudrait agir vite et bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://megakevin92.skyrock.com
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 29
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Dim 20 Fév 2011 - 12:09

Les ports se ressemblaient décidément tous, songeait Domaris, qui d'ennui n'assista pas à l'accostage.

Lorsque le navire fut arrimé au port avec une légère secousse, elle sortit de sa cabine, vêtue de son Ao Dai rouge; elle voulait présenter un visage respectable. Elle portait avec elle un petit sac dans lequel se trouvaient ses effets personnels.

Pour la procédure de débarquement, elle retrouva Ban Gio, Juju et Kevin sur le pont. Grâce à ce qu'avait fait Kevin la veille au soir, l'agent de débarquement trouva tout à fait naturel de voir sortir de son bateau bien plus de personnes qu'il n'y avait fait entrer.

Sur le quai, Domaris donna ses instructions pour que ses marchandises soient acheminées jusqu'aux entrepôts du palais, où elle et Dame Zamaliablack avaient prévu de
la place pour ses étoffes.

Relevant ses jupes pour pouvoir marcher plus rapidement, elle se dirigea vers la régie du port, donna quelques documents à l'agent, et revint vers Juju.
Il avait l'air quelque peu soulagé de repartir.
Domaris s'inclina respectueusement devant lui, et lui donnant ses titres d'embarquements, lui dit:
« Voilà, tu peux à présent repartir pour le Royaume de la Terre. »

Puis elle l'embrassa sur la joue et lui dit: « j'espère que tu ne garderas pas une mauvaise opinion de moi. Ce que j'ai fait, c'est pour notre réussite à tous. Nous comptons sur toi maintenant, Juju. »

Kevin et Ban le saluèrent à son tous, et le maître de l'eau se dirigea vers un autre quai.


Un homme d'un certain âge aux très longues moustaches vint saluer Domaris en lui disant:
« Dame An Liu, vos appartements ont été préparés au Palais selon vos directives. Je viens vous chercher en voiture pour vous y emmener. »

Domaris était satisfaite. Pour l'instant, tout se passait selon les plans qu'elle avait fait avec
Zamaliablack.

« Nous vous rejoindrons tout de suite, maître, lui dit Domaris avec un léger hochement de tête. »

Son cœur se serrait de devoir jouer les grandes dames. Ce vieil homme lui rappelait son intendant Au-Jung....

Domaris se rapprocha de Ban et Kevin qui se dirigeaient vers les voitures mises à leur disposition.

Elle arrêta Kevin d'un petit geste de la main posé sur son bras. Très sensible au toucher, la jeune fille sentit la finesse du tissus qu'il portait, et ses muscles jouant en dessous. Elle perçut aussi le sang qui rugissait dans ses veines; il était inquiet. A peine plus vieille que lui, Domaris partageait son inquiétude, mais il fallait montrer l'exemple.

Kevin la regarda, l'air intrigué, et elle sortit un petit paquet fermé d'un joli tissus rouge, brodé de fils d'or aux symboles de la famille Shaar. Dedans se trouvait un collier que sa famille détenait depuis des générations. Il était originaire des nomades de l'air, et était porté par leurs grand Moines de l'époque de l'Avatar Aang. Sur le médaillon central était gravé avec un incroyable raffinement un bison volant.

« C'est pour toi! » lui dit Domaris en lui tendant le paquet.

Kevin le prit et voulut l'ouvrir, mais Domaris l'arrêta.

« Non, dans la Nation du Feu, on n'ouvre pas les cadeaux en face de la personne qui vous l'a offert. Ceci était dans ma famille depuis longtemps, mais je tenais à te l'offrir. Je crois qu'il doit te revenir. Et aussi... Je veux voir en toi un ami plus qu'un serviteur, même si ce sont les rôles que nous devons jouer ici. J'espère que ça te plaira. »


Domaris monta avec Ban Gio dans la première voiture, tandis que Kevin du monter avec les agents de Ban dans la seconde voiture réservée aux moins gradés. Domaris n'aimait pas se savoir séparée du jeune maître, mais il était fort et il saurait se débrouiller tout seul.

L'homme au longues moustaches les accompagnait dans la voiture de tête, très confortable malgré les cahots de la route.
Elle entreprit de faire la conversation avec lui et Ban dans l'espoir d'obtenir des informations.
« Comment se passe la vie au palais, maître? Il y a longtemps que je ne m'y suis pas rendue. »

L'homme tira sur une de ses longues moustaches, et répondit juste avec un peu de retard.
« Très bien ma Dame, très bien, avec des intrigues de Cour habituelles, rien de plus... »

Ban Gio et Domaris échangèrent un regard lourd de sens.
« On m'a dit que certains parlent beaucoup du passé, glissa Domaris. N'est-ce pas triste? »
mais le vieil homme aux longues moustaches n'en dit pas plus et resta vague même lorsque Ban se mit à lui poser des questions aussi.
C'est un peu frustrée que les compagnons arrivèrent au Palais impérial.

La mission commençait dans le cœur de la magnificence de la Nation du Feu.

__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 22
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Mar 1 Mar 2011 - 19:47

Certains considère cette cité comme magnifique mais moi je dois bien l'avouer hormis les jeunes demoiselles rien n'est beau, magnifique ou quoi que ce soit hormis hideux...
Leurs bâtiments sont difformes, donnent l'impression qu'ils vont s'écrouler sur nous, mais enfin je tenais ma langue car Domaris tentais d'avoir des informations mais me retenir de les insulter m'était difficile, c'est un défaut d'être très sanguin !
Je vis que l'homme ne voulait plus répondre après une question que Domaris lui avait posé donc je considéra que c'était mon tour !

Alors que pensez vous du royaume de la terre ?
Ce que j'en pense et bien hormis qu'ils sont toujours aussi rustres qu'avant....
Je vois, comme la dit mon amie, j'avais cru entendre quelque-chose par rapport à Ba sing se !
...

Il ne disait plus rien, il détourna la discussion quand le palais fut visible !

Regardez, nous sommes arrivés !

Nous vîmes un palais gigantesque qui s'offrait à nous !
Nous sortîmes de la calèche, tout me était descendu... maintenant nous devrions nous présenter, jouer le jeu et trouver les infos !

[Court mais manque d'inspi ]
Revenir en haut Aller en bas
Kevin
*
*
avatar

Masculin Age : 24
Messages : 101
Date d'inscription : 29/07/2008

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Mar 1 Mar 2011 - 21:27

Il me sembla que la route fut infiniment longue lorsque j'étais dans la caleche. Les soldats de Ban Gio n'était pas très bavard, voir très, mais alors très ennuyeux.
lls regardaient dans le vide, droit devant eux sans bouger comme s'ils étaient médités les yeux ouvert. Mais c'était plutôt ennuyeux. Moi qui aimait parler lorsque j'en avais l'occasion, j'étais malheureusement coincé entre deux agents qui ne bougeaient pas d'un poil malgré les pierres qui secouaient la cariole. Ils semblaient presque coincés.

C'est alors avec entousiasme que je vis enfin notre destination après avoir vu de nombreuse maison moderne. Elles étaient toutes construites vec une architecture très différente de celle que j'avais connu. Contrairement aux maisons du royaume de la terre qui étaient sommaire et rustre, celles de la nation du feu étaient affinées et fioriturées. Chacune semblait avoir été fabriqué pour concurrencer les autres. Comme s'ils avaient voulu faire une oeuvre d'art géante.
Je ne fus alors pas particulièrement étonné de voir un énorme palais avec les toits recourbés, des colonnes qui remontaient jusqu'au ciel. Tout était fait pour que chaque être qui s'y rendaient se sentent misérables.

Je rejoignis Dame An Liu et Ban Gio pour éviter la compagnie des Agents de ce dernier. Leur mutisme me pesait encore sur la gorge.

[HJ] Court aussi, mais je ne savais pas trop quoi dire avec tes agents muets ^^ [HJ]
Revenir en haut Aller en bas
http://megakevin92.skyrock.com
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 29
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Dim 6 Mar 2011 - 14:09

[HRP: Kevin, c'est pour ça que je t'avais donné un paquet dans mon post précédent, ça t'aurait fait qqchose à dire, mais bon tant pis ^^]

Une fois que leurs affaires furent déchargé et qu'on leur eut montré leurs appartements, un billet arriva pour Domaris. La servante qui le lui apporta disait venir de la part de Dame Kaede.
"De qui ta maîtresse est-elle l'épouse? demanda Domaris à la servante inclinée."
"Elle n'est pas encore mariée, mais c'est la fille de l'Intendant du service militaire, Dame An Liu."
" Dis à ta maîtresse que j'arriverai à l'heure du Héron lui proposer les étoffes."
Et la servante repartit.

Domaris se tourna vers ses comparses.
"Je vais aller voir cette Dame Kaede. Ban, essayez d'avoir des informations de votre côté. Kevin, fouine un peu dans le Palais et rejoins moi ensuite auprès de Dame Kaede pour faire illusion. Bonne chance, messieurs."

Domaris se rendit dans l'aile Ouest du Palais, quartier réservé aux femmes, et accompagnée des serviteurs mis à sa disposition, entra dans les appartements de Kaede qui l'attendait avec le thé servi.
Kaede était d'une beauté incroyable, et avait cette fraîcheur innocente que la jeunesse sans soucis laisse aux femmes bien nées.
Domaris s'assit à côté d'elle et les deux jeunes femmes firent rapidement connaissance.
Domaris aida Kaede à essayer quelques robes tandis que la jeune fille parlait de son père et de ses projets de mariage.
"Oh mais bien sur, il faudra qu'il soit du Feu. Papa n'aime pas les gens qui ne sont pas du Feu."
"Votre père est très sage, Kaede, dit Domaris, en sentant que le moment était venu. J'aimerais beaucoup le rencontrer."
"Mais quelle bonne idée! dit la jeune Kaede enthousiaste. Nous arrangerons cela avec votre mari, ou votre soupirant. Une femme ne doit pas se trouver seule, n'est-ce pas?"
Domaris tiqua.
"Tout à fait! sourit-elle. J'amènerai mon ami."
C'est alors que Kevin entra dans la pièce.

__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 22
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Dim 6 Mar 2011 - 19:53

Je vais aller voir cette Dame Kaede. Ban, essayez d'avoir des informations de votre côté.

Je partis me promener alors dans les jardins du Palais, peut-être rencontrerais-je quelqu'un qui puisse être une bonne source d'informations ?
Je devais avouer que par ici la température était meilleure qu'à Ba Sing Se, une chaleur réconfortante et enveloppante, mais en regardant le palais et ses toits je me disais que point de vue architecture c'était quand même sacrément moche T_T !!!
Je vis une mare au canard, je m'approchai de celle ci et en regardant les canards au dos de tortue, j'attendais patiemment qu'un plan me vienne pour trouver plus d'informations.
Regardant de droite à gauche, je vis un homme en longue robe rouge et noire se promener, il semblait sympathique mais important !

Bonjour monsieur ! Suivi d'une véritable révérence
Relevez vous mon cher ! Que me voulez vous ?
Je suis nouveau dans les lieux et j'aimerai en savoir plus, seriez vous d'accord de partager vos connaissances avec moi ou si vous avez plus important à faire, je ne vous empêche pas !
Vous me semblez agréable, et nous ne sommes pas aussi rustres que les hauts-dirigeants du royaume de la terre alors veillez prendre place sur le banc et discutons !

Nous avons pris place sur le banc et le regardant tenter de s'asseoir malgré sa longue robe, il finit par réussir...

Alors qui êtes vous ?
Je suis le chef de la garde de Dame An liu !
Ah dame An liu, j'en ai entendu parler! Elle est très gentille n'est ce pas ?
Oui très, c'est une grande Dame !
Elle est très belle d'après ce que l'on dit non ?
Oui aussi ! Cela me fit sourire.

Il sourit avec gentillesse et bizarrement par rapport au fils du feu que j'avais pu rencontrer, il ne me dégoûtait pas du tout !
Puis je continua notre discussion !

Et vous qui êtes vous ?
Moi je suis un vieux général, je prendrai ma retraite cette année pour des raisons personnelles !
Pourquoi donc sans vouloir être importun ?
Certaines décisions vont être prises cette année et je ne veux pas en être ! Mais ne vous inquiétez pas...
Parfait alors si nous discutions....

Je partis sur d'autres sujets de conversation mais j'ai senti que quelquechose de louche se tramait au palais, il faudrait que j'en parle à Domaris ce soir quand je la reverrai !

Revenir en haut Aller en bas
Kevin
*
*
avatar

Masculin Age : 24
Messages : 101
Date d'inscription : 29/07/2008

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Sam 19 Mar 2011 - 15:57

[HJ] Vraiment désolé, je n'avais pas vu que vous aviez posté. Vraiment désolé. Si à l'avenir je ne réponds pas pendant cinq jours lorsque c'est mon tour, vous pouvez m'envoyer un message, encore désolé [HJ]

Le palais était si grand et si bien batit que je me demandais comment les gens pouvaient s'y retrouver sans carte. Les temples de l'air n'avait rien à voir avec ici. Au moins, dans les montagnes, on pouvait sauter n'importe où. Il y avait des corniches n'importe où. C'était la seule reproche que je pouvais faire à cette batisse. Les murs étaient trop lisse, de même que les plafonds. Il n'y avait que des bouches d'aérations dans les murs, tout en haut.
Au moins, cela me permettrait de voyager de pièce en pièce sans me faire remarquer.

Une servante nous conduisit à des endroits dont j'oubliai le nom. Trop occupé à regarder partout, cherchant le moindre petit endroit pour me cacher et me faufiler.
Ce fut alors Dame Domaris qui me sortit de mon observation en m'ordonnant d'aller fouiner dans le palais. Cela ne pouvait pas mieux me convenir. Sans même attendre la fin de la phrase, je sautai au plafond et rentrai dans une bouche d'aération sans que personne ne me remarque.

Le couloir n'était pas très poussièreux. Mais de nombreuses saletés que je devais esquiver étaient présentes. Si d'aventure il m'arrivait de me faire tacher, cela pourrait éveiller les soupçons si quelqu'un me voyait. D'autant plus qu'il fallait que je rejoigne Dame An Liu après.
Je passai alors une bonne heure à crapahuter dans tout le palais. Sautant de bouche d'aération en bouche d'aération au dessus des têtes des habitants du palais.
J'arrivai même sur le toit au bout d'un moment en passant par la cheminée. Je pus alors observer presque tout le royaume du feu. Je sentais le paquet que m'avait donné Dame Domaris caché dans une poche intérieur de la tenue que j'avais enfilé. Je me rappelai que je ne l'avais pas encore ouvert.
Je m'octroyai alors une petite pause pour l'ouvrir. C'était un collier que les maitres de l'air portait pour montrer qu'ils étaient passé maitres dans l'art de contrôler la puissance de l'air aussi bien pour la défense que pour l'offense. Peut-être que s'il y en avait eu plus, le royaume du feu n'aurait pas exterminer les nomades de l'air. Et maintenant ils voulaient recommencer ! Je n'allais pas laisser faire ça.
Je rangeai la relique dans une poche et sautai dans une cheminée à dix mètres de moi. Au fur et à mesure de ma descente, j'entendai des voix de plus en plus audible. Jusqu'à ce qu'un mot me fasse me stopper en m'accrochant au paroi. J'entendis le mot : "exterminer".
J'étais juste au dessus du foyer de la cheminée qui était eteinte. Et j'entendais chaque mot de la conversation qui se tenait entre les gens qui, visiblement, voulait relancer une guerre.
-Nous ferons comme nos ancêtres. D'abord les maitres de l'air, mais en même temps les maitres de l'eau. Ils s'occupent surtout du commerce, alors ils ne se prépareront pas à être attaqué. Puis une fois qu'ils seront entièrement exterminé, nous attaquerons le royaume de la terre en partant des pôles et des temples de l'air que nous aurons entièrement détruit. Cette fois-ci, il est hors de question que subsisste ne serais-ce qu'une pierre de ces temples. Nous pourrons alors assurer notre entière domination sur trois des quatres territoires du monde. Le royaume de la terre ne pourra alors que se soumettre.
-C'est parfait et très réflechit chef.
-Je sais ! Mais maintenant, allons voir Dame Kaede. Une tisseuse ou je ne sais quoi qui fabrique des vêtements va lui en faire essayer. Il faut qu'on se cache dans les cachettes incrustés dans les murs au cas où ce serait des espions.

J'entendis un froissement de papier puis une porte d'amoire qui claqua avant d'entendre celle de l'entrée qui fit vibrer les murs avant qu'elle ne soit fermé à clé. Ecoutant le moindre bruit, je sortis alors de ma cachette, sûr et certain que personne ne pourrait me surprendre et me dirigeai vers la seule armoire dans la pièce.
J'en sortis des rouleaux de parchemins que j'étalai sur la table.
Il y avait des plans de navire, mais également des plans des temples de l'air, montrant les moindres passages secret. Il en était de même pour les deux nations de l'eau. Une bonne chose de le savoir. Ils connaissaient donc toute l'architecture de ce qu'ils projetaient d'attaquer. Je vis également un autre parchemin sur lequel était marqué les effectifs qu'ils enverraient dans les différents endroits à attaquer.
Je recopiai tout ça rapidement sur d'autre parchemin que je trouvai dans l'armoire. Je rangeai alors tout ça dans un pli de ma tenue. Un défaut de fabrication qui me permettait de cacher les parchemins que j'avais plié en quatre dans la doublure de ma veste. Personne ne pouvait les voir de cette façon.

Je repartis alors par la cheminée et mis une bonne dizaine de minute avant de réussir à retourner dans une pièce passe-partout. J'en sortis sans que personne ne me remarque et me dirigeai vers le salon de Dame Kaede dans lequel j'y trouvai également Dame An Liu qui faisait essayer des vêtements.
-Bonjour Dame Kaede. Puis-je vous être utile ? dis-je en m'inclinant respectueusement.
Revenir en haut Aller en bas
http://megakevin92.skyrock.com
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 29
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Mer 23 Mar 2011 - 14:14

[HRP: pas de soucis Kev, on se demandait juste ^^ ne t'en fais pas, rien de grave hein!!!]

Kevin entra dans la pièce alors que Dame Kaede finissait de choisir ses tenues.
Il s'inclina en disant:
"-Bonjour Dame Kaede. Puis-je vous être utile ?"
" C'est votre page? Il n'est pas si jeune! Comme il est adorable!, dit l'enthousiaste Kaede".
" Oui, n'est-ce pas? Je l'ai embauché plus jeune et il m'est désormais indispensable!" répondit Domaris dans une sourire.

Oui, il est indispensable, se dit-elle en son for intérieur.

Domaris donna au jeune maître de l'air une tablette d'argile dur et un stylet, pour retranscrire des références sur son registre, pour savoir les retouches à faire et à quelle date livrer les robes de Dame Kaede.
Puis elle s'incline, et les deux jeunes femmes se promirent de prendre bientôt le thé ensemble.
"J'inviterai mon père et vous viendrai avec un homme, An-Liu, que nous puissions nous parler librement!!"
An Liu - Domaris lui confirma avec un sourire.

Alors qu'elle rentrait dans ses appartements, accompagnée de Kevin, elle demanda au jeune homme:
"Alors, tu as trouvé quelque chose?"
L'air grave, le jeune maître de l'air lui répondit:
"J'ai peur que nous arrivions trop tard. Ce que j'ai entendu semble beaucoup plus imminent que de vagues projets."
Il lui raconta ce qu'il avait entendu en faisant semblant de décrire le registre qu'il tenait dans les mains pour que si quelqu'un les voyait, il pense qu'ils ne parlaient que d'affaires.
Au fur et à mesure du récit de Kevin, Domaris se sentit de plus en plus préoccupée.

Il arrivèrent enfin dans leurs appartements, où la jeune fille fit servir le thé à Kevin et elle même, "pour parler affaires", expliqua-t-elle.
Bientôt recomposés par un très bon thé au jasmin, les deux amis discutèrent de ce qu'ils pourraient faire au vu des récents événements.
"-Je pense qu'il faudra creuser la piste de Kaede et de son père. Je serai obligé d'y aller avec le commandant Lao, mais à ce moment, tu pourrais t'introduire dans les bureaux du père de Kaede pour lui subtiliser..."
Domaris n'eut pas le temps de finir sa phrase que Kevin sortit d'un repli improbable de son vêtement des plans de bataille.
Elle prit sa respiration, regarda Kevin de ses grands yeux verts, et partit d'un rire argentin qui illumina la pièce.
"Cher Kevin... Grâce à toi, nous avons déjà tellement avancé!" dit-elle dans un grand sourire chaleureux.
Elle prit les plans et les rangea dans le double fond de sa malle de voyage.
" Il ne nous reste plus qu'à attendre Ban pour décider de comment finaliser notre plan."

__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 22
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Sam 26 Mar 2011 - 19:29

J'avais finis ma discussion avec le vieux général, il faudra que je pense d'ailleurs à le convier à Ba sing se pour lui montrer comment le royaume de la terre et ses fameux "hauts gradés" traitent ceux qui se foutent d'eux T_T" !!

Je me promenais donc dans les jardins du palais regardant le soleil couleurs de feu commençait lentement sa descente.

Cette endroit était tout de même magnifique

Continuant de me promener dans les jardins royaux, je vis un de mes hommes !

Que fais tu ici ?
J'espionne monsieur !
Nous ne sommes pas à Ba sing se, donc arrêtez ceci tout de suite !
Bien monsieur !
Mais par pure hasard..... Avez vous découvert quelque chose ?
Oui monsieur ! Quelque chose aura lieu dans deux mois !
Bien soldat, vous serez promus, je vous le promets !
Merci monsieur !

Le regardant partir je mis les informations récoltées en lien !
Premièrement, le général sort de l'armée par la petite porte à cause d'une chose qui ne lui plait guère.... il est du genre bon, gentil et jovial alors la violence le répugne donc surement une attaque surprise !
Secondo, cela aura lieu dans deux mois ! Donc une date et une supposition, il faut que j'aille voir Domaris et son ami !

Partant en courant je n'hésitai pas bousculer légèrement les gens qui me criaient quelques insultes au passage !
Finalement ce coin de paradis ne l'était plus autant, mais le soleil étant couché personne ne pouvait me reconnaître !
Je courus dans la palais entendant mes pas résonnaient, cette chaleur si douce m’oppressait maintenant, j'étais en enfer, des gens qui en se promenant ne pensait qu'à écraser le royaume et les autres nations, mais courant à une vitesse digne d'un maître de l'air je trouvai enfin la chambre de Domaris !

Je l'ouvris, Domaris et son ami me regardaient !

Ban gio ?
J'ai des nouvelles !
Revenir en haut Aller en bas
Kevin
*
*
avatar

Masculin Age : 24
Messages : 101
Date d'inscription : 29/07/2008

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Mer 30 Mar 2011 - 19:43

Le regard qu'adopta Dame Domaris au fur et à mesure de mon récit ne fit qu'empirer mon sentiment de peur. Elle aussi sentait que rien de bon ne pouvait ressortir de tout cela. D'ailleurs, qu'est-ce que les guerres pouvaient faire ressortir de bon ? Il n'y avait que de la rage et de la violence qui en ressortait. Rien de bien en somme. Et Domaris était parfaitement d'accord. Elle aussi devait sans doute imaginer tout ce que cela pourrait provoquer. Plus de nation de l'air ? Plus de nation de l'eau ? La nature serait totalement déséquilibré. Les esprits des océans et de la lune se vengeraient tellement que le monde entier serait entièrement recouvert par les eaux. Plus personne ne pourrait alors vivre. Ce serait la fin du monde !

Je déglutis difficilement en sursautant. Ban Gio venait d'ouvrir la porte avec un air grave. Un simple « J'ai des nouvelles » suffit à me faire froid dans le dos.
Il nous expliqua ce qu'il avait entendu et ce qu'il avait deviné.
Alors comme cela il y avait des gens bien dans la nation du feu ? Bon, c'est vrai que je connaissais des gens honorables. Mais voir cette guerre qui se prépare me faisait douter de la bonté des gens de cette nation. Comme quoi, tout le monde peut se tromper.

Dame Domaris se tourna vers moi, comme si elle pensait que le fait que lors de la dernière guerre mon peuple avait été le plus touché faisait de moi le décideur. Ban Gio aussi me regardait. Ils attendaient sans doute que je parle. Mais je ne savais pas quoi faire. Je n'avais pas l'intelligence militaire du maitre de la terre ou encore la séduction de Dame Domaris.
Néanmoins, je savais mettre au point des plans rapidement. C'est d'ailleurs souvent dans ce genre de situation désespérée que les meilleurs idées viennent au monde.
-Domaris, si vous pouviez séduire, comme vous l'avez fait avec le commandant du bateau, un des hauts gradés du palais, vous pourriez peut-être réussir à arriver dans leur appartement. J'ai regardé un peu partout, mais toutes les bouches d'aérations des bureaux ou des chambres des gens les plus importants sont solidement vissés. Donc je ne pouvais pas entrer.
Et pour vous Ban Gio, vos membres du Dai Li pourrait, une fois que nous aurons les noms de ceux qui sont véritablement impliqués, peut-être kidnappé ou... je ne sais quoi d'autre.

J'eus un frisson à cette idée, mais je le cachai. L'heure n'était pas au pleurnicherie !
Revenir en haut Aller en bas
http://megakevin92.skyrock.com
Domaris
** Magistrat
** Magistrat
avatar

Féminin Age : 29
Messages : 154
Date d'inscription : 23/01/2011

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Jeu 19 Mai 2011 - 12:23

HRP: désolée à tous, j'avais compris que le rp s'arrêtait en raison d'un changement de nation, sinon je n'aurais pas mis aussi longtemps à répondre!! Encore désolée. Voilà, de suis de retour.

A la proposition de Kevin, Domaris se raidit.
" Je ne me mettrai plus en situation d'avoir à subir les convoitises d'un homme! déclara-t-elle avec fermeté. C'est dégradant, et on ne me ferait pas confiance. Mais je peux ménager une séance d'essayage avec la femme du généralissime. Kevin, tu pourras m'accompagner et rester dans l'ombre pour voir ce que tu peux découvrir. Et Ban... Vos agent sont silencieux comme des chats; au moment où la porte de la résidence sera ouverte, je vous fais entièrement confiance pour vous y introduire. Certains de vos agent m'accompagneront pour porter les tissus. Nous procèderons ainsi à moins que vous n'ayez des remarques à faire."
Et Domaris s'en fut préparer des invitations à l'essayage pour la femme du généralissime.

Celle-ci ne mit que deux jours à répondre. Le comptoir Shaar était connu même dans ma Nation du Feu, et les étoffes étaient très prisées.
Domaris se vêtit d'un Ao Dai rouge sobre mais d'une rare qualité, et fit porter une livrée rouge sombre à Kevin, qui fit une mine renfrognée en voyant la couleur de ses vêtement. Domaris prit un air d'excuse:
"Je suis désolée Kevin. C'est pour le bien de la mission."
"Ça ne me plait pas pour autant."
"Je sais. Ce ne sera pas long."
Tous deux se dirigèrent vers la résidence du généralissime, où apparemment se tenaient les réunions secrètes.
Domaris et son "page" étaient attendus, et n les mena au boudoir de Dame Selen, qui les attendait en buvant le thé. Elle paraissait très jeune pour avoir un mari aussi âgé, puis Domaris songea qu'il n'en n'était peut être pas à sa première épouse.
Domaris engagea la conversation sur un ton léger, et s'aperçut vite que la jeune Selen cachait très bien son jeu. Elle était beaucoup plus intelligente qu'elle ne le paraissait.
"Les hommes jouent à la politique, et les femmes en paient le prix. Tenez par exemple, depuis peu, mon époux invite ses amis généraux dans la salle haute..."
Domaris jeta un léger regard à Kevin. Il fit mine de regarder toujours ses registres, mais elle savait qu'il irait dès que possible.
"... et ils passent des heures à parler de guerre, voyez, An-Liu. Et un homme qui parle de guerre, ça boit beaucoup et ça laisse la salle dans un état désastreux!!"
Domaris faisait passer une robe à Selen.
" Et j'imagine que c'est de plus en plus désastreux!" rit Domaris, espérant avoir plus d'informations.
Selen se joignit à son rire, et lui donna en détail la liste des personnes les plus salles. La liste des comploteurs.
C'était à présent aux agents du Dai Li, à Ban et Kevin d'aller voir ce qu'il se passait dans cette salle haute.

__________________________________________________________



Domaris Shaar

Women of this country learned long ago: those without sword can still die upon them. I fear neither death nor pain.
Revenir en haut Aller en bas
http://jourdestage.over-blog.com/
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 22
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Sam 4 Juin 2011 - 18:33

Euh je propose que Kevin poste car la je suis Over niveau RP ^^"

je Rp au prochain tour =p

DSl :s
Revenir en haut Aller en bas
Kevin
*
*
avatar

Masculin Age : 24
Messages : 101
Date d'inscription : 29/07/2008

RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu Ven 17 Juin 2011 - 20:29

[HJ] Sans vous mentir, j'espère vraiment que ce Rp se finisse bientôt car je commence vraiment à ne plus avoir envie de Rp. D'où ma réponse tardive. Ce n'est pas contre vous, au contraire, j'aime bien Rp avec vous ^^ [HJ]

Dame Domaris avait merveilleusement bien joué son rôle. Non seulement Dame Selen était heureuse car elle s'était acheté de nombreux nouveaux vêtement, ce qui n'était pas pour déplaire à Dame Domaris, mais la femme du feu avait lâché beaucoup d'information concernant son maris et ses manigances plus que douteuses. J'avais noté discrètement tous ce qui avait été dit de sa part pour être sûr de ne rien oublier.
Nous avions alors fait le point avec Ban Gio lorsque nous étions rentré dans nos locaux. De vives discussions s'étaient alors engagés. Principalement entre Dame Domaris et le chef du Dai Li. L'un voulait envoyer ses agents immédiatement tandis que l'autre voulait être plus fine.
Nous parvînmes à un accord sur l'heure du diner du lendemain. Prétextant des maux de ventre, je ne pourrais alors pas me rendre au repas que Dame Selen avait organisé pour nous. Seul mes deux acolytes pourraient, ce qui me permettrait alors une discrétion dans le manoir.

Le lendemain, à dix-neuf heures, couché dans mon lit en simulant un terrible maux de ventre, une domestique de Dame Selen vint m'apporter une tasse de thé censé guérir mon mal. Elle invita au passage Dame Domaris et Ban Gio à la suivre au cœur du manoir, dans la salle de réception. Tous le manoir avait été convié, les couloirs seraient donc désert.

J'attendis trente minutes dans ma chambre. D'après mes compagnons de mission, ils devaient d'abord prendre ce qu'ils appelaient l'apéritif avant de passer à table. N'ayant jamais été convié à ce genre de réunion de la haute société, j'ignorai tout les usages.
Je m'habillai en vitesse et collai mon oreille à la porte pour essayer d'entendre le plus infime bruit. J'attirai l'air à moi par le trou de la serrure pour amener les sons à mon oreille. Mais je n'entendais absolument rien. Je sortis alors et me dirigeai vers salle haute.
Les généraux du feu étaient des personnes organisée, méthodique et administrative. Ce qui nous laissait alors la plus grande chance de trouver des parchemins sur lesquelles étaient consignées leurs discussions. Nous pourrions alors tout voir et tout entendre.
J'étais déjà allé dans une salle où ils avaient entreposé des parchemins montrant des plans d'invasion, mais d'après Ban Gio, les généraux ne laissaient jamais toutes leurs informations au même endroit par soucis de sécurité. Et malheureusement, la salle haute ne possédait pas de cheminée, ce qui voulait dire que je ne pouvais pas y entrer par le toit. Le seul moyen était un tout petit conduit qui donnait sur la salle de réception. Précisément celle où dinait tout le palais.

Dame Domaris m'avait vivement déconseillé d'entrer lors de repas car je risquais d'être vu, mais j'avais une idée. C'était très risqué, mais le faire à une autre heure m'aurait fait courir le risque d'être surpris par les généraux, c'est pourquoi j'avais décidé de choisir cette horaire.
J'avais emprunté un autre réseau de conduit d'air qui donnait aussi sur la salle de réception. Il était situé en face de celui que je voulais emprunter. Trente mètres nous séparaient, mais j'avais confiance ne ma maitrise de l'air. Je n'avais plus qu'à attendre que les agents du Dai Li entre en scène.

Pendant dix minutes, j'écoutai distraitement les conversations. Puis la salle commença à vibrer. C'était le moment. Les cris fusèrent, les décorations murales tombèrent si bien que personne ne remarque la grille par laquelle je venais de sortir s'écraser au sol. D'un bon, je filai vers l'autre conduit face à moi, arracha la grille et entra à l'intérieur. La salle s'arrêta enfin de vibrer. Mais le plan avait marché, j'étais à l'intérieur.

Je rampai sur une bonne centaine de mètre, tournant à droite, puis à gauche, et encore à droite, montant, descendant, jusqu'à arriver enfin à la salle haute.
Dame Selen avait raison. Beaucoup de boisson était éparpillé sur la table. Mais je ne m'intéressai qu'à l'armoire.
Elle n'était pas fermé à clé, ce qui me permit de l'ouvrir et de contempler les dizaines et dizaines de parchemin qui y étaient entassés.
Je dépliai le sac que j'avais coincé entre l'élastique de mon pantalon et mon dos et y fourra tous les manuscrits. Il fallait des preuves du plan qu'organisait les généraux du feu. Je fis main basse sur absolument tout puis fit le chemin en sens inverse.

Durant mon vol, les invités avaient retrouvé leur calme et s'était remis à manger. Les discussions étaient encore sur ce tremblement, chacun y allant de son hypothèse.
Les murs étaient nus. Les décorations n'avaient pas été raccroché. Et tant mieux, car la salle se mit à vibrer une seconde fois, plus fortement cette fois-ci. Les invités restèrent calmes, mais ils se ruèrent tous hors de la salle, tous sans exception. Même les cuisiniers et les serveurs sortirent des cuisines, laissant alors la salle entièrement vide. Je sautai à terre tandis que la salle vibrait toujours pour dissuader quiconque d'y entrer.
-Beau travail ! Lançai-je à l'adresse de deux agents du Dai-Li qui était sortit du sol.
Aussitôt, huit autres émergèrent du sol en pierre presque entièrement recouvert de tapis. Ils s'étaient caché la-dessous durant la nuit dernière et y étaient restés jusqu'à ce soir. Ils s'enfoncèrent de nouveau lorsque je sautai pour rejoindre le conduit d'air. Ils sortiraient surement cette nuit lorsque tout le monde serait endormis.
Je rampai en direction du couloir qui donnait sur la porte de ma chambre. Personne à droite, personne à gauche. Je m'éjectai, ouvrit ma porte et m'y enferma avant de me déshabiller pour entrer dans mon lit. Je cachai mon sac rempli de parchemin sous mon matelas, en étalant bien les papiers, et but la tisane avant d'ouvrir un livre. Je n'avais plus qu'à attendre Dame Domaris et Ban Gio.

[HJ] Un peu fou la salle qui tremble, je l'avoue ^^ Mais le palais doit bien être construit en pierre non ? Enfin, à cette époque je crois bien [HJ]
Revenir en haut Aller en bas
http://megakevin92.skyrock.com
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: (E3) le complot du feu

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» Le Complot TITANIC
» Coe David B. - Le complot des magiciens - La couronne des sept royaumes T1
» [JEU] HERO OF SPARTA : Déjouer le complot des dieux [Payant]
» Complot Economique & Géo-politique contre la RDC !
» Echec ou complot aka Land of the Free
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: