Partagez|

En route pour le désert...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Evyle
****
****


Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mar 2 Nov 2010 - 14:44

J'étais encore assise, tremblante. Le soleil était entrain de se lever, et il nous éblouissait de son éclat. Zhen Ji s'était levé pour s'étirer, mais moi je n'osais pas. Cela paraissait trop beau, et je me méfiais encore un peu. Mais sous l'assurance de Zhen Ji je me levai à mon tour pour voir les lointains nuages de poussières que les maitres du sables avaient provoqué. Ils étaient vraiment partis, et étaient assez loin maintenant. Zhen Ji avait raison, nous n'avions vraiment plus rien à craindre, et cela me rassura.
Je fis un pas en avant, pour rejoindre l'oasis afin de boire un coup, et sentis le sol s'ouvrir sous mon poids. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait, mais je sentis mon corps tomber. Tout devint noir autour de moi, et je sentais mon corps qui continuait sans cesse de tomber vers le vide, vers le milieu de la terre. Comme si j'entrais dans les profondeurs des ténèbres, comme si le monde autour de moi s'effondrait. Je me mis alors à crier, du plus fort que je pus, je voulais déchirer ses abîmes avec mes cordes vocales, je voulais me sortir de ce trou noir. Mais je ne m'entendais pas, mon cri n'avait aucun effet, si ce n'est me rendre compte que je n'entendais plus rien. Je ne comprenais plus, une seconde auparavant j'étais encore en vie, je parlais, je voyais, j'entendais, je marchais. Une seconde auparavant Zhen Ji était à mes côtés...

Ma chute me parut passer des heures. J'avais l'impression de voler dans un vide infini, quelque chose de sans fin. Mais quand enfin tout s'arrêta enfin, le choc fut tellement violent que je sentis une énorme douleur en moi. C'était mon dos qui souffrait. Je prononçai alors un autre cri, que j'entendis cette fois ci. J'étais encore en vie, les profondeurs des ténèbres ne m'avaient donc pas engloutis... J'avais envie de poussé un nouveau cri, de joie cette fois-ci, mais la douleur m'en empêcha. J'ouvris alors les yeux pour examiner l'endroit où je me trouvais, et surtout ce qu'il m'étais arrivé, mais j'étais dans la pénombre et je ne voyais pas grand chose. Le soleil n'était pas assez haut pour illuminer le lieu où j'étais.
Je m'assis et me mis contre un mur pour mieux analyser ce qu'il m'était arrivé. Mais une autre réalité me frappa, j'avais mal aux jambes. Le choc n'avait pas seulement touché mon dos, il avait également touché mes jambes. Mais je devais faire cet effort malgré la douleur. Et c'est qu'une fois assise contre le mur que je compris.

En tâtant le sol et le mur, je sentis qu'il était fait de sable. Mais c'était du sable dur, ce qui faisait que les parois restait en place. Je pris alors une poignée de ce sable dans ma main, et il était aussi doux que le sable du désert. En réalité c'était le même.
Puis je levai la tête et je vis que quelques mètres plus haut se trouvait une ouverture. Le ciel était bleu, sans la moindre trace de nuage. Le même ciel que celui dans le désert, avec la même intensité de bleu, mais un peu moins de luminosité dû au soleil pas tout à fait levé.
Puis je vis une petit tête qui se penchai au dessus de moi, avec quelques mètres de hauteur. Je reconnaissait cette tête, oui c'était celle de Zhen Ji. Il était donc encore en vie...
En rassemblant ces éléments, je compris enfin que j'étais tombé dans notre propre piège...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mar 2 Nov 2010 - 22:56

Une foule de questions étaient en train de retourner l'esprit de Zhen Ji après cette nuit... les maîtres du sable avaient parlés d'un trésors susceptible d'intéresser fortement la nation du feu. Était-ce là la demande d'un particulier ou bien du gouvernement de la nation du feu? Un antiquaire avide d'objets rares ou bien un général ambitieux? De ces deux théories, l'ancien soldat aurait largement préférer la seconde.

Toujours perdu dans ses pensées, Zhen Ji ne remarqua qu'au dernier moment le gouffre béant qui s'ouvrit sous les pieds de la jeune maître de l'eau. Ce n'est que lorsqu'il sentit le choc sourd et violent de la chute qu'il réalisa la situation.


-Oh bon sang! Il avait très nettement put sentir la force et la violence du choc si bien qu'il craignait une blessure grave.

Se précipitant au bord du trou, il sonda l'abime tout en se maudissant de ne pas avoir retirer ses pièges une fois sortis de la tente.


-Mademoiselle Evyle! Vous allez bien?! Sa voix trahissait une certaine inquiétude.Aucune réponse ne lui parvint et il grommela de plus bel dans sa barbe. Tenez-bon, j'arrive!

Zhen Ji concentra tout son chi dans ses poings avant de les planter profondément dans le sable, laissant ce dernier durcir avant de créer une pente le long de laquelle il s'élança pour finir en quelques instants au fond du trou. S'accroupissant auprès du corps de la jeune femme, il prit Evyle dans ses bras pour redresser son buste et laisser sa tête reposer contre sa poitrine. Par chance, elle respirait encore et semblait consciente bien que la douleur semblait cruellement l'affaiblir.

-Eh! Ca va Evyle?
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mer 3 Nov 2010 - 18:54

Après m'être rendu compte que j'étais tombé dans le trou, je refermai les yeux pour mieux réfléchir à ce que j'avais comme solution pour pouvoir remonter. Un peu après, j'entendis la voix de Zhen Ji m'appeler, mais je n'avais pas envie de répondre. Non pas parce que j'étais sadique, mais simplement parce que je savais que ça allait m'affaiblir. Je préférais attendre qu'il vienne à moi, et qu'il soit assez proche pour que je puisse lui parler sans trop user ma voix. Je m'étais affaiblis, certes, mais je savais qu'il me restait encore un peu de force. Et je voulais la conserver.
Quelques secondes plus tard je le sentis tout proche, jusqu'à ce qu'il fasse un geste dont je ne m'attendais pas du tout. Il me pris dans ses bras pour poser ma tête contre son torse. Je ne m'étais pas du tout attendus à ce qu'il prenne soin de moi, et encore moins à ce qu'il me prenne dans ses bras, et cela me troubla profondément. Je sentais son inquiétude dans ses mouvements et dans la façon dont il me dit "Eh! Ça va Evyle?". J'ouvris alors les yeux, avec un petit sourire aux lèvres, contente qu'il porte autant d'attention pour moi, et surtout contente qu'il soit là.

"Je..." Ma voix trembla un peu par l'émotion qui surgit en moi, puis je levai les yeux pour les plonger dans les siens. Son regard m'apaisa et me donna confiance en moi.
"Je vais bien. Merci beaucoup." J'acquiesçai un nouveau sourire avant de parler à nouveau. "D'ailleurs tu peux me poser, je pense être capable de marcher, même en boitant." Je ris légèrement avant de me dire que ce n'était vraiment pas bien de mentir...

La réalité était que j'adorais être dans ses bras ainsi, et que je pouvais y rester des heures. J'espérais même qu'il me porte ainsi jusqu'en haut, avec mes bras autour de son cou pour m'accrocher... Mais je ne voulais pas paraitre si faible, et donner cette image de moi. Je pensais que j'allais surement avoir d'autres occasions, et de toute façon il ne fallait pas abuser de sa gentillesse. Mais d'un autre côté j'avais vraiment mal aux jambes, et je savais que j'allais avoir beaucoup de mal à tout monter sans aide, et Zhen Ji allait surement le remarquer... Mieux vaut passer pour ce que l'on ait vraiment, ou pour quelqu'un qui cache la vérité ? Ce choix me désespérait plus que tout, ainsi que ma façon d'agir. Mais je n'avais pas vraiment le choix, et même si les bras de Zhen Ji était tellement réconfortant, et même si j'adorais qu'on prenne autant soin de moi, je ne voulais vraiment pas donner cette image de moi. Non je voulais moi aussi faire des efforts et non reposer seulement sur les bras de quelqu'un d'autre, aussi réconfortant soit-il.
Il fallait seulement que Zhen Ji me dépose, et que je me relève pour marcher, si j'en étais capable. Mais cela allait m'extraire de ce rêve, et je savais que le retour sur mes 2 jambes allait me faire souffrir. Et je voulais encore profiter de ces derniers instants, de la chaleur de ses bras qui m'entourait, de la beauté de ses yeux qui me regarder, oui je voulais encore en profiter le plus longtemps possible...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mer 3 Nov 2010 - 20:34

Elle était encore lucide et le vieux soldat ne put réprimer un soupir de soulagement. Il la tenait toujours doucement dans ses bras et il resta de longues minutes interdit et immobile... en vérité il ne savait pas trop quoi faire. Il avait bondit et réagit tellement vite qu'il s'en surprenait lui même. Cela n'était pas arrivé depuis longtemps... depuis son séjour dans l'armée en fait. Il passa une main sur sa joue avant de ranger une mèche de cheveux rebelle pour pouvoir la regarder dans les yeux... deux grands yeux d'un bleu profond. Il secoua la tête.

-Ce n'est pas bien de mentir jeune fille. Sa voix se voulait douce et rassurante et il ne pouvait réprimer un petit sourire. Vous pourriez très bien vous être cassée quelque chose... Il la vit ouvrir la bouche mais il renchérit de plus belle. Pas de "mais". Laissez moi vous porter jusqu'en haut et après on examinera ces blessures. Accrochez-vous à moi...

Passant un bras dans le dos de la jeune femme et un autre sous ses genoux, il entreprit de porter Evyle qui lui semblait bien légère. Se retournant vers le sommet du gouffre, il frappa le sol de son pied et la pente par laquelle il était descendu se transforma en une série de marches pour former un escalier. Gravissant les marches tout en ménageant au maximum le maître de l'eau, Zhen Ji put sentir une paire de bras fins venir enserrer doucement son cou. Baissant les yeux sur Evyle, il put la voire sourire, les yeux fermés et la tête contre sa poitrine... on aurait dit qu'elle dormait.L'ancien soldat détourna les yeux pour empêcher le rouge de gagner d'avantage ses joues même si cette image restée gravée dans sa mémoire.

Arrivés au sommet, Zhen Ji s'empressa de déposer Evyle sur le sable le plus délicatement possible avant de s'afférer à la création d'une nouvelle tente de pierre. Malgré l'heure matinale, les rayons du soleil en plein désert pouvaient être très dangereux. Se retournant vers la jeune femme, il lui sourit.


-Vous pensez que c'est grave docteur?
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Jeu 4 Nov 2010 - 20:25

Au final ce que je désirais plus que tout ce réalisa contre mon gré... Une fois de plus je n'avais prévu cette situation et cela me pris au dépourvu. Mais bon j'en profitai tout de même un maximum, pour une fois que mes rêves devenaient réalité... Je fermai alors les yeux pour mieux profiter du moment présent, et je mis mes bras autour de son cou. C'était si agréable... Mais il devait sûrement me trouver un peu lourde, et puis j'étais sûrement plus un poids pour lui qu'autre chose, il ne fallait vraiment pas que je me fasse d'illusion de ce côté là.
Une fois en haut il fit une nouvelle tente et me posa à terre. Puis il me sourit avant de dire "Vous pensez que c'est grave docteur?". Je ne pus m'empêcher de rire et de lui rendre son sourire. A ma connaissance c'était la première fois depuis le début du voyage qu'il souriait et cela me fit vraiment plaisir. Au fond même si l'accident était plutôt tragique, il m'avait permis de me rapprocher encore plus de Zhen Ji, et surtout de le voir sourire. Ça lui allait tellement bien de sourire que je me demandais pourquoi il le faisait si rarement...

Après quelques minutes de contemplation je me rendis compte qu'il m'avait tout de même posé une question auquel je devait répondre.
"Non je ne pense pas que ça soit très grave. A mon avis je n'ai rien de cassé, peut être une côte très légèrement déplacé, mais rien de bien grave. Pour mes jambes, j'aurais sûrement des bleus dans quelques jours, mais ça devrait passer. En tout cas ça sera une bonne occasion pour essayer des techniques de soin."
Je fis un léger sourire, comme à mon habitude et repris ma contemplation. Ses yeux étaient d'un magnifique vert émeraude et en les regardant je ressentais en moi une chaleur, un peu comme celle que j'avais eut la nuit d'avant, quand j'étais blottis contre lui. Je repensais alors à cet épisode, quand j'étais serré contre lui et que je ne pouvais pas bougé. Et en y repensant la chaleur que je ressentais en moi grandit encore, et commençait un peu à me gêner. Il fallait donc que je fasse quelque chose, que je m'occupe. Même si je pouvais encore le regarder pendant des heures je ne voulais pas qu'il s'en rende compte.
"Au fait, à l'extérieur, les pièges sont encore activés non ? Il faudrait peut être penser à les désactiver pour éviter que je retombe dedans... Ça serait dommage je me casse quelque chose cette fois-ci."

Il fallait également que j'essaye des techniques de soins sur mes jambes et sur mes côtes, pour pouvoir me soigner et m'entrainer. Ainsi je pourrais à nouveau marcher, et je ne serais plus un poids pour Zhen Ji. Mais combien de temps cela allait me prendre ? Je n'avais encore jamais utilisé des techniques de soin, et je ne savais pas si j'allais y réussir. Normalement il fallait un don, mais ma mère l'avait donc il n'y avait aucune raison que je ne l'ai pas. Mais bon il valait mieux rester sur ses gardes au cas où ça ne marchait pas, parce que dans ce cas là, la seule solution était une fois de plus de se reposer. Mais Zhen Ji allait surement me prendre pour une fille toujours fatigué pour un rien, enfin peut être qu'il avait déjà cette impression là après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Jeu 4 Nov 2010 - 21:11

Son sourire s'élargit un peu plus en l'entendant dire que la chute avait causée plus de peur que de mal. Il aurait été regrettable qu'elle se casse une jambe ou se foule le poignet même si Zhen Ji n'était pas pressé de sortir de partir. S'il était venu dans cette petite oasis à la base c'était pour pouvoir s'entraîner à maîtriser plus efficacement le sable qui causait toujours quelques soucis aux maîtres de la terre.

-Vous avez raison... ce serait dommage de risquer quelques nouvelles chutes ou blessures. Je m'en charge.

Se relevant doucement pour laisser Evyle pratiquer ses premiers soins, l'ancien soldat se servit de sa maîtrise de la terre pour déceler les pièges et remplir les trous avec de la terre dure ou du sable. Une fois sa besogne accomplie, Zehn Ji sentit à nouveau la fatigue refaire surface. Il avait très peu et mal dormi sans parler qu'il s'était entraîné d'arrache-pied pour mieux maîtriser le sable. Son regard plana un moment sur l'eau qui scintillait sous un soleil ardent. Oui... il ferait bien une petite pause.

Il allait retirer son casque lorsqu'une violente crise de toux le saisit à la gorge. Il toussait violemment au creux de sa main, si bien qu'il avait du mal à respirer. Il fut contraint de poser genoux à terre sous la violence de la crise qui semblait ne pas vouloir se calmer. Après quelques instants, il put à nouveau respirer même s'il sentait ses poumons en feu. Reprenant son souffle du mieux qu'il pouvait, il constata avec tristesse un étrange liquide noire et huileux qui recouvrait sa main et dont un mince filet sortait de sa bouche. Encore cette vieille blessure... cela faisait maintenant 3 ans déjà et ça ne semblait pas vouloir le quitter de si tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Sam 6 Nov 2010 - 19:05

Zhen Ji partit, me laissant seule dans la tente. Je soupirai puis m'allongeai pour rêvasser. Je savais que j'en avais besoin, surtout que je n'avais pas beaucoup pris le temps de penser à tout ce qu'il m'arrivait. Certes j'avais prévu de me soigner, mais c'était tout de même un soin, différent mais sûrement efficace. Je regardais le haut de la tente tout en repensant à ces derniers jours, comment j'avais quitté ma Tribu en alerte, et j'espérais d'ailleurs qu'elle se portait bien, comment j'avais rencontré Zhen Ji, comment j'en étais venu à aimer sa présence à mes côtés, comment j'en étais venu à être là, allongée, à y penser. Je me remémorais tous les détails, notre première marche, notre arrivé à l'oasis, la construction de la tente, l'arrivé soudaine des maitres du sables, notre précédente nuit l'un contre l'autre, ma maladresse quant au piège, ses bras musclés qui me portaient, et même son sourire. Tout y était gravé, et cela me fis pousser un léger soupir de bonheur.

Puis je me relevai, de sorte à être assise, et je posai mon dos contre un mur de la tente. Je fermai les yeux et fis le vide dans ma tête, je ne pensais plus à rien. Je soufflai un bon coup, puis ouvris les yeux et sortis l'eau de ma gourde. Je la gardai un moment en l'air, en la contrôlant bien, puis j'en entourai mes jambes. D'une main je gardais le contrôle, et de l'autre je touchai ma jambe. Je me fis ressentir la douleur en bougeant la jambe et appuyai exactement sur l'endroit douloureux. Je concentrai ensuite toute l'eau sur ce point et fermai les yeux pour m'aider. Je sentis alors doucement l'action de l'eau sur ma jambe, et que ma douleur disparaissait au fur et à mesure. C'était ma première tentative et elle était entrain de fonctionner, mais je ne baissai pas ma concentration et continuai l'exercice.

J'entendis soudain une violente quinte de toux à l'extérieur qui me fis levé d'un bond. J'avais à moitié soigné ma jambe droite seulement, l'autre était encore douloureuse, mais cela m'importais peu. Je ramassai tout de même l'eau avec ma maitrise et la remis dans la gourde avant de me précipiter dehors. Zhen Ji était à genou, pas très loin. La crise s'était calmé. Je me précipitai alors vers lui, tout en boitant d'une jambe à cause de la douleur, mais celle-ci n'allait pas m'arrêter. Je voulais l'aider à mon tour, ou du moins voir si seulement il allait mieux. Je m'inquiétais beaucoup pour lui.
"Zhen Ji !!" criais-je, avant d'avancer le plus vite possible vers lui. Mais ce n'étais pas simple d'aller vite dans mon état.
Une fois suffisamment proche, je me baissai vers lui pour voir un peu mieux ce qu'il se passait.
"Est-ce que ça va ? Je t'ai entendu tousser, ça avait l'air grave alors je suis venu. Mais ça à l'air d'aller..." Je me coupai net dans mon élan de paroles quand je vis que ses mains étaient induit d'un étrange liquide noir. Je voulais savoir ce que c'était mais je n'arrivais pas à ouvrir la bouche, ni même à bouger une articulation. J'étais figée sur place, sans vraiment comprendre ce qu'il se passait. J'espérais juste que rien ne lui soit arrivé, et que ça n'était pas grave.
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Sam 6 Nov 2010 - 19:51

Il savait que ça n'avait rien de grave, ce genre de crises lui arrivant assez fréquemment et toujours avec autant de violence. Cela remontait à loin déjà... Il tendit une main pour arrêter Evyle et l'empêcher de s'approcher d'avantage.

-Ce... Kof! ... Ce n'est rien...je vous assure...

Il s'essuya le menton d'un revers de sa manche avant de reprendre autant que possible son souffle, les yeux toujours fixés sur cette huile noire qui recouvrait sa main. Se redressant sur des jambes bien faibles, il parvint à faire quelques pas vers l'oasis pour plonger ses mains dans l'eau avant de s'en asperger le visage. Puis il resta là un moment à fixer la surface ondoyante de l'eau... de vieux souvenirs... de très mauvais souvenirs.

-Avant... Sa voix semblait sortie d'outre-tombe, morne et monotone. J'étais dans l'armée... 7éme bataillon de soldats du génie du royaume de la terre... j'y ai servis pendant cinq ans.

Il s'assit mollement sur le sable en ramassant ses jambes pour se mettre en tailleur. Il ne savait pas pourquoi il racontait tout ça mais... il lui arrivait d'avoir besoin de parler, lui qui était pourtant si laconique d'ordinaire.

-J'ai combattu dans de nombreuses escarmouches ou batailles, chacune apportant son lot supplémentaire de malheur et de souffrance... une vie peu enviable qui m'a fortement marquée... comme ceci. Il regarda sa main désormais propre. Cela remonte à trois ans déjà... une nouvelle arme employée par la nation du feu, un gaz mortel à base de souffre et de charbon. La moitié du bataillon y est mort, les poumons détruits et leurs corps s'agitant dans de violents spasmes... A chaque fois qu'il y repensait, son esprit s'obscurcissait de tristesse et de regrets. J'y ai survécu mais... je n'ai pas put en sortir totalement indemne et depuis j'ai ces crises de toux douloureuses... je ne risque pas de m'en débarrasser de si tôt.

Il soupira profondément en fermant les yeux. Ressasser ce genre de souvenirs étaient toujours un peu douloureux pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Sam 6 Nov 2010 - 21:42

Je ne savais pas vraiment quoi dire. Il m'avait raconté son histoire avec une tristesse et une mélancolie, comme jamais je ne l'avais vu. Cela avait du être douloureux pour lui de me raconter tout ça, et je m'en voulais de lui faire ressurgir ses souvenirs. C'était la première fois qu'il se confiait à moi, lui qui était si mystérieux depuis le début... Je savais enfin ce qu'il avait vécu, et je savais qu'il en souffrait. A côté je devais paraitre bien ridicule avec ma jambe souffrante, et ma côte à moitié déplacé. Et c'est vrai que le voir comme ça me bouleversais beaucoup, je n'avais pas l'habitude qu'il fasse autant ressurgir ses émotions. D'un côté il se confiait, et cela me faisait plaisir, mais d'un autre côté il souffrait, et cela me déplaisait vraiment. Et je ne savais pas quoi faire du tout. Ni comment l'aider. Car je savais tout de même qu'il fallait que je l'aide. Du moins à ma manière... Je ne savais pas vraiment comment m'y prendre, ni ce que je devais faire. Mais rester planté là à ne rien dire n'allait sûrement pas l'aider. Je voulais le réconforter, je voulais passer mon bras autour de ses épaules, comme un ami le ferait, mais je ne savais pas comment il allait le prendre, le geste était peut être déplacé. Et puis ce n'était peut être pas le moment. Il fallait trouver autre chose, la parole peut être. Dès fois elles peuvent s'avérer réconfortante, même si d'autres fois la parole n'a pas grand effet, par rapport au geste ou au regard. Pour cette fois un mélange des deux aurait été parfait, mais je ne voulais pas le blesser encore plus avec un geste déplacé. La parole au moins était sûre de ce côté...

"Je suis... profondément désolé."
Je m'assis à côté de lui dans le sable et laissai planer un léger silence. Je tournai la tête vers lui, pour le regarder. Son expression avait complètement changé depuis son départ de la tente, désormais on pouvait y lire sa tristesse et sa douleur. Je n'aimais pas le voir comme ça...
"J'aimerais beaucoup t'aider. La réalité c'est que je ne sais pas si je peux le faire. En tout cas je sais que si je m'entraine beaucoup à soigner, au bout d'un moment je pourrais peut être soigner ta blessure. Mais je ne peux rien promettre, car elle est intérieure, et sûrement puissante. Et je ne sais pas si j'ai le pouvoir de soigner des blessures aussi grave. Cependant, qui ne tente rien n'a rien."
Je savais qu'à mon niveau je n'aurais jamais pu soigner une blessure comme telle. Mais j'avais envie d'y croire, d'y arriver. J'avais envie de travailler jusqu'à épuisement pour arriver à ce but, pour pouvoir l'aider. De toute façon j'avais besoin de travailler mes techniques de soins, c'était primordial. Mais là j'avais une raison de plus pour le faire. Et je comptais bien arriver un jour à soigner sa blessure...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Dim 7 Nov 2010 - 19:02



Zehn Ji secoua mollement la tête avant d'offrir un sourire bien faible à Evyle.

-Pas la peine de t'excuser...après tout, tu n'y es pour rien.

Il se releva, la crise apparemment bien passée, son regard était un peu perdu mais il semblait aller bien... il avait juste perdu son sourire et son air joyeux.

-Je pense que je vais m'entraîner un peu. Accompagnant le geste à la parole, le vieux soldat s'éloigna un peu.

Les deux pieds enracinés dans le sable, Zehn Ji croisa ses mains pour expirer lentement avant d'inspirer tut aussi lentement. Par cette méthode, le vétéran essayait de diminuer son rythme cardiaque. Il avait l'habitude de pratiquer ce genre d'exercice avant de s'entraîner.
Il était temps de pratiquer maintenant! Plongeant ses deux mains dans le sol, Zehn Ji recommença les précédents exercices en solidifiant le sable des alentours, accumulant grain de sable sur grain de sable avant de leur donner leur solidité passée. Après quelques passes, le vieux vétéran parvint à créer un large périmètre de roche relativement dure. Une fois le terrain préparé, Zehn Ji pouvait passer à des exercices de base. Il levait des colonnes de pierres tout autour de lui pour se retrouver encerclé. Frappant à mains nues sur les colonnes, le vieux soldat cherchait à augmenter son endurance et ses réflexes. La hargne et le sérieux qu'il mettait à l'entraînement étaient admirables... mais inexpliqué. Il était déjà fort mais il semblait vouloir l'être encore plus.


Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mar 9 Nov 2010 - 21:49

Quand Zhen Ji se leva pour travailler sa maitrise je restai assise. Je n'avais pas trop envie de me lever, ni même de bouger. J'étais bien là assise en face du coin d'eau. Zhen Ji s'éloigna pour s'entrainer, et je pouvais en profiter une fois de plus pour remettre mes idées en place. Je pouvais également le regarder s'entrainer, mais j'avais prévue de la faire juste après. Après tout c'était une bonne idée pour voir sa maitrise à l'œuvre.
Je me penchai vers l'eau et j'y vis mon reflet. L'eau était calme et pas très trouble, mon reflet était donc plutôt fixe. Et je restai comme ça les yeux rivés dessus, en pensant. Mon regard était un peu vide, mais bloqué sur ce reflet, je ne pouvais pas détourner le regard, bien qu'au fond je ne regardai rien en particulier. C'est comme si j'étais scotché, parce que mes pensées étaient tellement envahissante qu'elles ne me permettaient pas de faire autre chose.
Cette fois-ci je repensais à ce qu'il m'avait raconté, à son histoire, ce qu'il avait vécu. Cela avait du être dur pour lui, mais je ne savais pas vraiment ce que c'était, je ne l'avais pas vécu. Je me rendis compte que jusque là j'avais toujours eu beaucoup de chance car je m'étais toujours sortie des pires pétrins. Au fond j'avais un peu l'impression de vivre comme dans une bulle, dans un monde lointain de la réalité, là où rien ne pouvait m'arriver... Et cette aventure dans le désert me confirmait cette idée, celle que je vivais loin de tout ça, même en étant chef de ma Tribu, elle même étant un peu retiré du monde. Et lui... lui aussi me donnait l'impression d'être dans un rêve et non dans une vie réelle. Même s'il avait les pieds sur terre, moi je ne les avais sûrement pas, et je ressentais des choses tellement inhabituelle que cela me faisait encore plus planer que le reste.
Cela faisait bizarre de se rendre compte de ces choses là, que l'on se sentait ailleurs, que l'on remarquait que la succession des évènements faisait que désormais la situation était ainsi et pas autrement. Et en me rendant compte de tout cela, je m'étais également rendu compte que c'était mon destin tout simplement, et que je ne pouvais sûrement rien y faire, à part continuer d'être sur mon petit nuage, de me sentir loin de la réalité, et d'accepter les évènements tels qu'ils se présentaient.

C'est sur cette dernière pensée que je décidai de m'entrainer à mon tour. Je n'avais pas besoin de me lever, seulement d'amener l'eau à moi et de me concentrer. Je refis les mêmes mouvements que sous la tente et me reconcentrai. Je tentai de finir de soigner la même jambe, pour qu'au moins elle soit totalement soigné et que je pusse passer aux restes. J'utilisai donc la même technique, et sentis, au bout de dix minutes tout de même, que ma jambe allait mieux. Je voulus passer à l'autre jambe mais mes yeux changèrent de direction tout seul pour regarder où en était Zhen Ji. Il était toujours entrain de s'entrainer dur, et cela me fis sourire. Il avait vraiment une volonté de fer. Je restai un peu comme ça à le regarder effectuer sa maitrise, et à évaluer son niveau. Il avait l'air vraiment compétent et je ne comprenais pas pourquoi il s'acharnait tant, bien que ça soit pour s'améliorer.
Je détournai vite les yeux, pour éviter qu'il vît que je le fixai depuis un petit moment et me remis à mon exercice. Il me restait tout de même mon autre jambe et ma côte à soigner, ce n'était pas comme si je pouvais le contempler encore et encore parce que j'avais que ça à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mar 9 Nov 2010 - 23:10

Zhen Ji poursuivait ses exercices inlassablement et toujours avec la même fougue. Il frappait les piliers de pierre avec toute la force dont étaient capables ses membres mais ce n'était pas assez pour lui. Il lui fallait plus de force.
Les minutes s'égrainèrent lentement pour devenir des heures. Et il continuait toujours sans s'arrêter ou même reprendre son souffle. S'il avait été plus fort, personne n'aurait été blessé... il aurait put ramener vivants tous ses camarades du 7éme bataillon... il aurait put terminer cette foutue guerre! Mais maintenant, tous ces visages avaient disparus... leurs sourires, leurs peines et leurs douleur... il ne restait plus rien... sauf cette guerre interminable qui allongeait un peu plus la liste des veuves et des orphelins. Il n'avait pas été assez fort et il s'en voulait énormément. Son poing frappa une dernière fois dans la roche dure et il sentit cette dernière se fissurer sous l'impact...

Il était perdu, déboussolé et littéralement déraciné. Il ne savait plus quoi faire pour arrêter cette folie et il ne pouvait plus rien faire pour toutes ces âmes perdues. Il savait juste qu'il ne voulait plus y retourner et regarder à nouveau... ça avait été trop pour lui. Son souffle était court et la douleur commença à envahir ses membres alors qu'il revenait peu à peu à la réalité. Il pouvait très distinctement voir ses mains couvertes de bleus et de coupures... quelques gouttes de sang vinrent perler le long des jointures de ses doigts pour tâcher le sable sous ses pieds. Assez... c'en était assez pour aujourd'hui. Il avait besoin de repos... tous les hommes ont besoin de repos. D'un geste du pied, il fit rentrer sous terre les piliers avant de dissiper cette dernière et lui redonner sa consistance sablonneuse.

L'après-midi était déjà bien avancée et c'est d'un pas lent qu'il rejoignit l'oasis avant de s'assoir au bord de l'eau et d'y plonger ses mains meurtries. Il pouvait sentir la fraîcheur du liquide cristallin malgré la douleur qui obstruait tous ses sens. Cela faisait du bien... Le vieux soldat laissa ses yeux dériver sur Evyle assise non loin qui semblait s'exercer également. Elle devait sûrement appliquer quelques soins à ses blessures suite à la chute survenue ce matin. Zehn Ji avait encore du mal à croire qu'elle était le maître d'une des deux tribus de l'eau... ses yeux se perdirent tour à tour sur ses mains, dans ses cheveux et sur son visage. C'était étrange... étrange mais agréable. Il en oubliait presque la douleur de ses deux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mer 10 Nov 2010 - 20:31

Cette fois-ci mon objectif était de mettre moins de vingt minutes pour soigner ma jambe. Avec la préparation et tout le reste. Il fallait que je m'entraine non seulement à soigner, mais aussi à le faire assez rapidement en cas d'urgence. Je fis venir à moi l'eau de l'oasis, pour éviter d'utiliser celle de ma gourde qui devait être pleine pour les cas d'urgences, et fis recouvrir ma jambe douloureuse. Je gardai toujours le contrôle d'une main et fermai les yeux. Puis je pensai de toute mes forces aux soins que je voulais et m'imaginai entrain de marcher. Je disais souvent à mes élèves que l'eau reflétait nos pensées, il fallait donc avoir une vision claire de ce que l'on voulait et l'eau l'exécutait. Bien sur au fond c'était beaucoup plus compliqué, mais cette technique marchait souvent, du moins une fois qu'on ne faisait plus qu'un. Et là je ressentais l'eau dans tout mon corps, comme une source que l'on entend ruisseler dans la montagne avec son écho. J'avais la même sensation d'écho et d'écoulement à travers le corps. Je savais aussi que ma main qui gardait le contrôle de l'eau ne servait pas à grand chose, car en réalité c'était tout mon corps qui avait le contrôle, et je savais très bien que si j'ouvrais les yeux, je pouvais très bien avoir le contrôle rien qu'avec eux. Mais la difficulté était bien là: comment soigner ? Même avec un contrôle parfait l'exercice était bien dur. Alors je pensai une fois de plus aux soins, cette fois-ci j'avais l'image de ma mère qui soignait les personnes du village qui en avait besoin, mais aussi de Kyôshu, médecin de la cité des Glaces, entrain de soigner un patient, bien que je ne l'avais jamais vraiment vu à l'œuvre je l'imaginais très bien. Et ces deux images, de personnes que j'aimais beaucoup, me firent prendre confiance en moi, et me firent ouvrir les yeux. L'eau était toujours autour de ma jambe, mais je sentais qu'il y avait quelque chose de différent. Je bougeai alors ma jambe et ne sentis aucune douleur, elle avait guéri.
Un grand sourire s'affichait alors sur mes lèvres et j'apportais l'eau à mes côtes. C'était à leur tour de soigner. Je fermai à nouveau les yeux et utilisai la même technique, avec des images différentes, vu que cette fois-ci c'était ma grand mère que je voyais, et puis moi entrain de soigner quelqu'un de gravement blessé. Mais cela me fis paniquer, car je ne me voyais pas soigner des personnes autres que moi. j'ouvris alors les yeux et savais que l'eau n'avait pas agis. Je n'avais pas pris confiance, et mes images n'étaient pas assez imposante.
Je me reconcentrai alors et rassemblai mes souvenirs sur des proches qui soignaient. Mais j'avais peu de souvenir, et ils étaient assez flou. Mais je tentai l'expérience et constatai qu'au bout de cinq minutes à peine, mes côtes allaient mieux. Je le savais car je le ressentais, la guérison donnait une sensation différente, et douce. Alors même si on ne le sentait pas forcément, on savait si l'on avait été guéri ou non.

Puis j'ouvris les yeux satisfaite de moi. Je fus surprise de voir que Zhen Ji était revenu de son entrainement. Je ne l'avais pas entendu revenir, peut être était-ce parce que j'avais été trop concentré. Ceci dit, cela ne me dérangeait pas vraiment. Il était d'ailleurs entrain de me regarder, et je le regardais à mon tour. Je lui adressai un sourire qui se décomposa petit à petit quand je vis que ses mains étaient abîmés. C'était sûrement le fruit de son entrainement intensif, mais je n'aimais pas vraiment ça. Je ne pouvais pas encore soigner sa maladie, mais je pouvais sûrement soigner ses mains.
Il avait vu que je fixai ses mains, il fallait que je m'explique.
"Tu t'es fait ça en t'entrainant ?"
A vrai dire je connaissais bien la réponse et n'attendais aucune réponse de sa part.
"Tu devrais y aller moins fort, la prochaine fois tu te feras sûrement mal, mais pas qu'aux mains. Laisse moi examiner ça, je vais te soigner, maintenant que j'ai la technique je devrais pouvoir y arriver."
Je ne lui laissai pas vraiment le temps de répliquer, en fait il n'avait pas le choix. J'étais bien décidé à le soigner, qu'il le veuille ou non.

C'était vrai que quelques minutes avant je ne me voyais pas vraiment soigner quelqu'un d'autre que moi, mais il fallait que je le fasse. Et puis je ne pouvais pas le laisser comme ça, je m'en serais voulu. Surtout que je savais que c'était un peu ma manière de le remercier, et aussi de profiter de sa présence à mes côtés.

Je m'avançai donc vers lui et entourai mes mains d'eau avec de lui prendre ses mains.
"Surtout ait confiance, si tu n'as pas confiance, alors je n'y arriverais pas."
L'eau s'agrandit pour entourer ses mains avec les miennes. Puis je fermai les yeux. Cette fois-ci je pensais que c'était ma première guérison sur quelqu'un d'autre que moi et qu'il fallait que je réussisse. Et je ne m'imaginais pas vraiment une scène de guérison pour le guérir, mais c'était sa tête qui obnubilait mes pensées. Même avec une grande volonté, je n'aurais pas pu l'enlever de mon esprit. Ses magnifiques yeux verts y étaient gravés, ainsi que ses beaux cheveux noirs se reflétant en soleil, son corps musclé, et ses mains... Ses mains couvertes d'égratignures à cause de son entrainement intensif. Je repensai à la scène où il descendit me chercher au fond du piège, et où il me remonta dans ses bras. Je repensais à la scène où on dû être blottis l'un contre l'autre sans faire un seule geste, puis quand je m'endormis et que je ressentais la chaleur de son corps tout proche du moins. Tous ces moments agréable... Oui je voulais le remercier, au moins que m'avoir fait vivre tous ces bons moments, qui allaient rester gravé dans ma mémoire pour toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Jeu 11 Nov 2010 - 12:04

Il était encore perdu dans sa contemplation lorsqu'Evyle s'approcha de lui pour lui prendre doucement ses mains meurtries. Il ne dit rien face à l'empressement que montrait la jeune femme... les mots ne servaient à rien dans ce genre de situation. Zehn Ji se laissa faire docilement et il put bientôt sentir l'eau envelopper ses mains. Il regardait encore son visage si proche de lui avant de détourner les yeux, gêné, vers ses mains. L'eau semblait scintiller et briller alors que la douleur commençait à s'estomper dans ses mains. Il pouvait déjà voir les hématomes disparaître et les plaies se résorber lentement alors qu'Evyle fermait ses yeux pour mieux se concentrer... il n'arrivait pas à retirer cette image de sa tête.

-Tu as raison... je ferais plus attention la prochaine fois. Lâcha-t-il simplement pour la rassurer.

Après quelques minutes d'efforts, l'eau finit par s'estomper alors que le déserteur pouvait à présent bouger ses mains. Toutes sensations de douleur y avait disparues et il fit jouer ses articulations légèrement engourdies pour constater avec plaisir que ses mains avaient conservées toute leur mobilité.

-Merci... Ce fut à son tour de prendre délicatement les mains d'Evyle dans les siennes. Tu es douée...et tu as des mains très douces. J'ai vraiment de la chance que tu sois là.

Il lâcha finalement ses mains alors que ses joues commençaient à s'empourprer. Il n'était pas très à l'aise dans ce genre de situations alors qu'il montrait un calme à toute épreuve dans la plupart des circonstances. Il n'était tout simplement pas habitué à se retrouver aussi proche d'une fille... une jolie fille qui plus est.

-Tu... que compte-tu faire après? Tu comptes rentrer chez toi? Il essayait d'abord de changer la conversation mais il était également curieux de savoir ce qu'elle ferait une fois qu'ils seraient sortis de ce désert.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Jeu 11 Nov 2010 - 13:01

J'étais toujours perdues dans mes pensées lorsque j'entendis la voix de Zhen Ji me remerciant. Il avait guérit, non je l'avais guéri. J'avais encore du mal à y croire alors j'ouvris les yeux. Je ne m'étais même pas rendu compte qu'il avait lâché mes mains. Et je n'avais pas vraiment le temps de m'en rendre compte car il les reprit assez rapidement pour me faire des compliments. Cela me fit vite rougir et je détournai le regard. Puis je sentis qu'il lâcha mes mains, peut être que lui aussi était un peu gêné. Je ne savais pas vraiment comment réagir, ni quoi dire. Ce genre de situation était plutôt embarrassante, et il était plutôt difficile de savoir comment bien réagir.

Il mit vite fin à cette situation en changeant complètement de sujet, ce qui me pris au dépourvu. Il me demandait ce que je comptais faire ensuite. Je ne savais pas vraiment, je n'avais rien prévu pour la suite, si ce n'est que profiter de l'instant présent et sa présence. J'avais du mal à m'imaginer rentrer chez moi, seule, comme si de rien n'était, comme si je n'avais rien vécu durant ce voyage. Cette pensée m'attristait beaucoup, mais il fallait revenir à la réalité, ma Tribu avait besoin de moi, je ne pouvais pas rester ici éternellement. Alors oui il fallait sûrement envisager mon départ, un jour ou l'autre...

"Et bien... Je n'y ait pas vraiment réfléchis, mais oui je suppose qu'il va falloir que je rentre. Je t'avouerais que je ne suis pas très pressé, mais c'est mon devoir envers ma nation."
Je levai mes yeux vers les siens, et le regardai intensément. Je savais que mes yeux reflétaient ce que je pensais, c'est à dire ma tristesse parce que je ne voulais pas partir, je ne voulais pas le quitter. Je voulais rester avec lui encore et encore, je voulais oublier complètement ma nation car je savais que je l'avais laissé entre de bonnes mains. Mais au fond de moi je savais que c'était impossible, que mes devoirs allaient m'appeler là bas un jour ou l'autre.
"C'est vrai, je n'ai pas très envie de partir. Surtout qu'il faudrait que je m'entraine encore un peu." Il ne fallait pas se leurrer, ce n'était qu'un prétexte, je n'avais pas réellement envie de m'entrainer... "Mais bon j'ai des obligations, et rentrer chez moi tôt ou tard en fait parti..."
J'avais la mine de quelqu'un de plutôt morose, dépité. Il est vrai que l'idée de rentrer chez moi ne m'enchantait pas vraiment.
"Et toi, que comptes-tu faire ensuite ?"
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Jeu 11 Nov 2010 - 17:04

Quand il la regardait, Zehn Ji avait l'impression qu'elle était perdue... un peu comme lui. Elle semblait pour le moins réticente à l'idée de rentrer chez elle et si ce qu'elle disait était vrai, alors cela pouvait s'avérer dangereux en effet.

-Moi?... en fait je ne sais pas... Il était sûrement encore plus perdu qu'elle. Tout ce que je sais, c'est que je ne peux pas retourner chez moi... j'erre ici et là, apportant parfois un peu d'aide autour de moi comme à toi lorsque tu es tombée dans le trou.

Il ne pouvait pas rentrer chez lui... pas après avoir déserté l'armée ainsi. Au fond de lui,il ne savait pas non plus ce qu'il voulait ou chercher, il se contentait de voyager ainsi, parcourant le pays de long en large essayant de se rapprocher d'un but dont il ignorait jusqu'à l'existence.


-Je pense que j'essaie juste d'oublier... ça doit être ça. Son regard se perdit danslevide un moment avant qu'il ne lâche un long soupir. Et toi?... pourquoi ne veux-tu pas rentrer au pôle Nord?
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Jeu 11 Nov 2010 - 18:28

"Et bien..." Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, bien que j'avais une réponse. Comment lui dire que je ne voulais pas partir parce que je voulais passer plus de temps avec lui ? Il fallait que je trouve quelque chose à dire, pour me justifier au moins. De toute façon je ne pouvais pas lui dire les choses telles qu'elles l'étaient. Surtout que j'avais un peu peur de sa réaction, il fallait vraiment que je trouve autre chose.
"Ce n'est pas vraiment que je ne veux pas rentrer. C'est juste que..." Comment lui expliquer avec mes mots cette situation si difficile ?
"J'ai passé un super moment avec toi..." Je me sentais rougir mais il fallait continuer. "Et je crois, que je n'ai pas envie que tout s'arrête d'un coup."
Ça y est, c'était dit. Ça avait eu du mal à sortir, et je me sentais légèrement soulagée. Et d'un autre côté je sentais que je tremblais, et que je balbutiais. Je savais aussi que je devais être toute rouge, alors je ne préférais pas montrer mon visage et gardai la tête baissé.

Il y avait sûrement une solution au problème. Et je la connaissais mais j'avais peur qu'il la refuse. Et puis au fond on ne se connaissait pas vraiment, alors il y avait beaucoup de chance qu'il la refuse. Mais il fallait tout de même tenter le coup.
"Toi, tu n'as nul part ou aller. Alors, ça va peut être te paraitre bête, et je comprendrais très bien si tu refuses, mais tu pourrais me raccompagner chez moi, non ?"
Je relevai la tête pour le regarder, une fois de plus. Cette fois-ci mes yeux étaient remplis d'espoir, car j'espérais qu'il accepte. Cela allait me rassurer, pas de le sens du danger car je savais bien combattre, mais plutôt dans le sens où j'allais avoir de la compagnie. Et s'il acceptait, alors il serait encore à mes côtés, et cela aller sûrement retarder les adieux. Oui c'était sûrement la meilleure des solutions. A la condition qu'il accepte, ce qui n'était peut être pas évident, car lui aussi avait une vie...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Jeu 11 Nov 2010 - 19:30

Zehn Ji était surpris de voir Evyle aussi gênée dans ses propos. Ses yeux étaient fuyants et elle semblait plus qu'hésitante... peut être que... non. Le vieux soldat évita de trop y penser. Lui même ne savait pas trop quoi penser d'eux deux. A dire vrai, il appréciait beaucoup la jeune femme qui faisait toujours preuve d'une grande attention et douceur à son égard et, il ne savait pas pourquoi, il aimait beaucoup la regarder... rien de plus. Il la contemplait tant et si bien qu'il finissait par être gêné à force.

-Je n'ai plus d'endroit où retourner... pas de lieux où l'on m'attende... Sa voix se faisait un peu triste et lourde.

Ils se connaissaient si peu et pourtant lorsqu'il la regardait, il avait l'impression de connaître Evyle depuis toujours... un peu comme une soeur mais dans un sentiment plus fort... plus impatient. Il avait juste peur de ne pas être l'homme voulu ou rêvé mais... lui non plus ne voulait pas que ça finisse ainsi.

-Mais pourquoi pas? Un sourire espiègle se dessina sur ses lèvres. Du moment que c'est calme, moi ça me va et puis... je pourrais toujours te repêcher si tu tombes dans d'autres trous.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Sam 13 Nov 2010 - 11:39

Cette dernière phrase me fit rire, puis je laissai se dessiner un grand sourire sur mon visage. Je savais désormais que ce n'était pas finit, qu'on allait sûrement rester ensemble pendant encore un bon moment, qu'on allait pouvoir faire encore plus connaissance, qu'on allait encore vivre d'autres aventures, et puis j'allais pouvoir lui montrer ma Tribu, avec toutes mes coutumes, mon pingouin, ma famille, mes amis. Je savais aussi que cela risquait sûrement de me gêner un peu vu que c'était toute mon intimité, mais au fond il n'avait pas vraiment d'endroit où aller, c'était aussi une occasion pour lui de découvrir quelque chose de nouveau.

"Bien, du coup un nouveau voyage nous attend." Déclarais-je avec un grand sourire. "Je suppose qu'il ne va pas falloir qu'on tarde trop à partir, mais d'un autre côté il nous faut reprendre des forces et se reposer. Et puis..." Je sentis mon ventre gargouiller, et un gros vide dans mon estomac. "Je crois que je commence à avoir un peu faim..."
Je dressai un sourire assez timide et surtout gêné, c'est vrai qu'on avait très peu mangé depuis le début du voyage, et je commençais à le ressentir. Mais je ne voyais pas vraiment ce qu'on avait à manger, peut être il valait mieux commencer de suite à prendre la route pour trouver un endroit où dormir et manger, bien qu'on pouvait dormir sous une tente comme l'autre nuit. Ou alors il fallait qu'on se débrouille avec nos moyens du bord. Mais bon peut être aussi qu'il n'avait pas faim, mais là sur le coup, j'avais vraiment l'estomac dans les talons.

Je bus un coup pour me rafraichir et levai les yeux vers le soleil. Il devenait de plus en plus faible, la journée était passé très vite, et la fin commençait à se sentir. La chaleur avait également beaucoup diminué depuis le midi. Mais le soleil était toujours là, à éclairer nos visages, il fallait donc que j'en profite encore, avant de ne plus pouvoir voir avec tant de clarté son beau visage...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Sam 13 Nov 2010 - 16:28

En y réfléchissant bien, lui non plus n'avait rien mangé depuis qu'ils étaient arrivés la veille. les évènements s'étaient enchaînés si vite qu'ils n'avaient pas pris le temps de se préparer un repas chaud. Zehn Ji était habitué à ce genre de traitement mais son invitée ne devait pas être aussi robuste que lui. D'ailleurs l'estomac du vieux soldat commençait également à grogner doucement pour signaler le manque de nourriture dans l'organisme.

-Je pense qu'il serait préférable de partir demain matin... ce soir, nous nous reposerons et nous dinerons. Même si nous n'avons que peu de chemin à faire pour sortir du désert, il est préférable d'y être préparés.

A peine avait-il finit ces mots que ZehnJi s'attela à préparer le feu de camps en espérant que les maîtres du sable ne soit pas à nouveau de la partie. Il eut tôt fait de rassembler le bois mort dans son sac et de l'allumer à l'aide d'une paire de silex, laissant bientôt les flammes crépiter et grandir. Fouillant toujours à l'intérieur de son sac, il en sortit plusieurs paquets en papier qu'il déplia soigneusement pour dévoiler un peu de nourriture: quelques miches de pain, des lanières de viande séchée et quelques dattes fraîchement cueillies sur les arbres de l'oasis la veille.

-C'est relativement frugal mais... n'hésites pas à te servir. Nous nous réapprovisionnerons une fois en ville.

Il s'installa à côté d'Evyle sans un mot pour déguster lentement et en silence une miche de pain et un peu de viande séchée. Après quelques mastications et instants de silence, sa voix reprit de plus belle alors que l'horizon prenait déjà une teinte orangée.

-Parles moi de toi... de ta famille et de ta tribu. Je me rend bien compte que j'en sais peu sur toi et j'aimerais en savoir un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Dim 14 Nov 2010 - 16:08

Je ne me doutais pas que Zhen Ji avait également un peu de nourriture dans son sac, mais j'en étais vraiment contente. Je commençais à avoir très faim, alors je pris un bout de pain que je mangeai d'une traite, avant d'entamé un morceau de viande. Puis Zhen Ji me demanda de parler un peu de moi, sûrement pour se connaitre un peu plus. C'est donc entre deux bouchées que je racontais mon histoire, assez banale.

"En fait je suis née au Pôle Sud. C'est à mes 6 ans que l'on dût déménager avec mes parents et ma petite sœur à cause du travail de mon père. Il travaille dans les forces de l'ordre, et il avait obtenus une promotion au grade de sergent, à la seule condition d'aller vivre au Pôle Nord. Ce déménagement fût assez dur pour moi, j'avais perdu toutes mes amies, tous mes repères. C'est seulement avec le temps que je réussis à m'habituer à ma nouvelle maison. Au Pôle Nord il y a beaucoup de choses de différentes, notamment les habitations, et puis la façon dont est utilisé l'espace, ainsi que les villages. L'organisation est différente quoi. Quand j'étais petite, j'étais persuadé que le Pôle Sud était bien plus agréable, avec une meilleure ambiance, mais maintenant je pense que c'est à peu près pareil, et puis je me suis bien plu au Pôle Nord finalement."
Je souris en repensant à tous ses souvenirs, ils étaient si lointain maintenant.

Je pris une nouvelle bouchée de viande, et repris mon récit.
"Vers l'âge de mes 12ans, mon père nous quitta pour effectuer une mission, due à son grade. Mais on ne le revit point. Ma mère était dépité et ne comprenait pas que sa mission prenne autant de temps, mais elle prit encore plus soin de moi et ma sœur. A l'époque je commençais un entrainement d'arme par mes parents, et surtout par mon père. Ma mère le continua seule, bien que les armes n'étaient pas vraiment son point fort. Elle était plus dans la tactique défensive, et de soin. C'était une excellente soigneuse, j'ai toujours voulu qu'elle m'apprenne mais elle ne voulait pas, "c'était trop tôt" me disait-elle, car il fallait savoir maitriser l'eau, et cela était bien plus dur, d'après elle, que maitriser de simple armes. Maintenant avec le recul, je comprend mieux pourquoi elle a agit comme ça. J'ai donc appris à manier les armes au corps à corps comme le sabre, et également les armes à distance, comme l'arc. J'aimais beaucoup ces deux manières de combattre, surtout que les armes à distance permettent de se camoufler, dans les arbres par exemple, et de prendre par surprise. Maintenant je pense que je préfère le combat au corps à corps, comme ça l'ennemi se souvient de ton visage, et puis tu peux anticiper les mouvements plus facilement."
Je soufflai un peu, j'avais l'impression de beaucoup parler mais je n'avais pas vraiment finit. Je me demandais bien si c'était la peine de tout lui raconter, au fond il s'en fichait peut être un peu, ou voulait juste les principaux évènements... De toute façon j'étais lancée, alors autant finir dans le même esprit.

Je pris à nouveau une bouchée, un peu de pause dans mon récit me faisait du bien. Puis je repris.
"C'est qu'à mes 16ans que je revis mon père. 4ans après son départ, donc. En fait c'est par pure coïncidence, et par des circonstances assez spéciales. En gros j'avais vu l'affiche d'un village voisin faisant un pique-nique près de la rivière, alors je m'étais dit "pourquoi pas". Au final il était annulé à cause de circonstances assez bizarre, et j'avais décidé de mener mon enquête. Et c'est au cours de cette enquête que je retrouvai mon père, en disons plutôt que c'est lui qui m'avais retrouvé et qui m'avais aidé. A la fin de l'enquête on put se parler et il m'expliqua que sa mission lui avait pris beaucoup de temps, et qu'après il n'osait plus vraiment revenir. Il avait peur que l'on puisse penser que sa mission n'était qu'un prétexte pour nous quitter. Mais au final tout rentra dans l'ordre, et on se retrouva à nouveau tous ensemble. Puis je commençai mes entrainements à la maitrise de l'eau avec l'accord de mon père. Ils m'offrirent également un pingouin, que j'ai appelé Pinpin. En fait c'est une femelle, mais comme je ne sais pas si "pingouine" ça se dit je préfère dire pingouin... Enfin c'est plutôt un manchot c'est vrai, mais bon. Du coup comme moyen de transport je me met sur son dos et elle glisse sur la glace. C'est génial comme sensation !"
J'eus un nouveau sourire, encore en y repensant, mais aussi en imaginant Zhen Ji sur un pingouin entrain de glisser sur la glace. Si jamais on aurait le temps, alors je lui montrerais ce que ça fait, et comme c'est agréable. Oui c'était vraiment quelque chose à faire.

Comme ma viande était finit, j'entamai quelques dates avant de continuer. J'avais vraiment l'impression de me dévoiler, mais au fond c'était la seule solution pour faire connaissance. Et puis ça me faisait du bien que ressasser ces souvenirs.
"C'est vers mes 17ans que je rencontrai le chef de la Tribu par des connaissances. En fait je le connaissais de vue comme tout le monde, mais je ne lui avait jamais vraiment parlé. Et puis on fit connaissance, et à mes 18ans il me monta maitre de l'eau, puis tout s'enchaina et je devins amirale, pour finir chef maintenant. C'est vraiment un enchainement de circonstance, et puis il me disait qu'il n'avait plus vraiment le temps d'être chef et tout ça, du coup il me céda le trône. C'est d'ailleurs quelqu'un que j'apprécie beaucoup, on a beaucoup d'affinité. On a même fait des missions ensembles. Et puis la suite, bah... tu la connais un peu maintenant. Grâce à mon titre j'ai beaucoup voyagé, surtout en tant qu'amirale d'ailleurs. J'ai visité la nation du feu, et j'espère ne jamais y remettre les pieds même si maintenant j'ai un ami là bas, la nation de la terre à plusieurs reprises, surtout qu'on a une alliance militaire. Maintenant on pourra aussi dire que j'ai visité le désert. Il me manque plus que la nation de l'air... Mon tour du monde n'est pas encore complet du coup."
J'eus un petit rire, puis je finis ma datte entamé.

Je lui avais vraiment tout raconté, ou du moins les choses les plus importantes. Mais j'avais vraiment l'impression de lui avoir tout dit, c'était assez intimidant de savoir que je n'avais jamais raconté tout ça à quelqu'un d'autre, d'une seule traite comme je venais de le faire, sans même m'être posé une seule question. Après tout moi non plus je ne le connaissais pas vraiment, mais j'avais tout de même confiance. Enfin j'avais même sûrement plus que confiance, car je lui avais tout de même demander de me raccompagner, je lui avais raconter tout ça, mais surtout j'avais ce sentiment bizarre qui restait au fond de moi et qui ne voulait pas disparaitre. Et ce sentiment me mettait souvent mal à l'aise, surtout quand je me rendais compte qu'il était toujours présent, là au fond de moi. Alors il ne fallait pas que j'y pense.
"Et toi alors ? Parles moi un peu de toi, enfin seulement si tu t'en sens capable hein. Je sais que tu as eu un passé assez douloureux, ou du moins c'est ce que j'ai cru comprendre. Alors je ne veux pas que tu ressasses de mauvais souvenirs à cause de moi, hein."
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Dim 14 Nov 2010 - 19:53

Zehn Ji l'écouta patiemment, mettant sons repas en suspens pour mieux l'écouter. Elle paraissait tantôt triste tantôt heureuse alors qu'elle racontait avec détail sa vie. L'ancien soldat n'en avait pas tant demandé mais il préférait voir Evyle ainsi que de se morfondre dur fond de mélancolie nostalgique... son pays devait bien lui manquer. Mais son pingouin encore plus et Zehn Ji ne put s'empêcher de rire lorsqu'elle évoqua ce passage de sa vie. Il n'avait vu de pingouin qu'au grand zoo de Ba Sing Se mais il se les imaginait très bien en train de glisser à toute vitesse sur la neige. Il avait même entendu des rumeurs comme quoi les gens pouvaient faire de la luge sur leur dos... il en avait beaucoup rêvé étant gamin.
Cette jeune fille semblait avoir eue une vie bien remplie malgré son jeune âge... ce n'était pas donné à tout le monde de devenir amiral à l'âge de 17 ans. Mais il semblait aussi que ces évènements aient quelques peu pesés sur les frêles épaules d'Evyle et que sa jeunesse s'en ait retrouvée fortement affectée. Maintenant qu'elle lui avait racontée toute sa vie en détail, ZehnJi aurait trouvé cela bien impoli de refuser de parler de lui même si la jeune fille, soucieuse quant à son passée, ne manquait pas de tact.


-Moi... je suis né à Ba Sing Se il y a 25 ans de cela. Mes parents étaient jardiniers et ils aimaient à s'occuper des plantes. J'ai passé les 16 premières années de ma vie dans la plus grande quiétude même si je restais un petit garçon renfermé et peu loquace. Je sut très vite que j'avais la maîtrise de la terre dans le sang et je cherchais un moyen de me rendre finalement utile... Sa voix était grave et un peu triste. C'est alors que j'ai pensé à l'armée. Tu sais, les trucs habituels: sauver des vies, refouler l'ennemi hors du territoire et préserver la paix de mes compatriotes... Il lâcha un profond soupir. J'étais jeune à l'époque... jeune et insouciant. J'ai très vite déchanter après les premiers combats qui nous opposèrent à la nation du feu. Tout n'était que boucherie, pillages, viols et destructions aveugles quelques soit le drapeau vainqueur. Après 8 années passées au service du royaume de la terre, j'ai décidé d'en finir avec ça... j'avais trop vu de membres broyés, de corps calcinés et de familles brisées. Un jour, tout mon bataillon a été massacré dans un petit défilé et je fut le seul qui parvint à s'en tirer vivant... j'en ait profité. Je me suis fait passer pour mort avant de disparaître du royaume de la terre, laissant juste une dernière lettre pour mes parents... voilà toute l'histoire.

c'est vrai, qu'il en avait fait du chemin depuis. Toujours en fuite d'un passé douloureux mais sans réel but à atteindre... il était bloqué dans l'optique qu'il valait mieux reculer qu'avancer. Les étoiles commençaient déjà à parsemer le ciel de dizaines de petits diamants...
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Lun 15 Nov 2010 - 17:16

Je l'écoutai attentivement tout au long de son récit. Je me rendais compte petit à petit de ce qu'il avait vécu pendant ces dernières années, cela avait dût être dur. On avait vécu des choses tellement différente que j'avais l'impression que le monde était divisé en plusieurs univers. Quand je m'étais déplacé dans d'autres nations, j'avais eut plusieurs fois recourt à la violence, mais je n'avais jamais vraiment connu la guerre. Je n'avais jamais eut le malheur de perdre des personnes qui m'étaient chères. Peut être aussi que j'avais vécu moins de choses parce que j'étais un peu plus jeune, je n'avais même pas encore 20ans. Enfin j'allais bientôt les avoir mais je savais qu'en 5ans beaucoup de choses avaient le temps de se passer...

Quand il eut finit de me raconter son histoire je fus perplexe de savoir que tout le monde, à part ses parents, le pensait mort. Je ne savais pas que cela pouvait exister. Même s'il était vrai que dans son cas ça lui était sûrement favorable, c'était troublant de savoir que depuis tout ce temps la personne qui m'accompagnait était morte aux yeux du gouvernement. Cela ne me dérangeait pas mais seulement le fait de la savoir me faisait bizarre. Du coup je ne savais pas vraiment quoi dire, même si je savais que dans ces cas là mieux valait des fois ne rien dire. Peut être que le mieux était de changer complètement de sujet, au moins il n'allait plus ressasser le passé...

Puis je sentais petit à petit la fraicheur de la nuit s'intensifier, et je commençais à avoir froid. Maintenant le soleil s'était vraiment couché et avait laissé sa place à la lune qui illuminait la noirceur du ciel. Il y avait également beaucoup d'étoiles qui jouaient ce rôle d'illumination du ciel, mais la clarté n'était tout de même pas suffisante comparé à l'obscurité. Je commençais à avoir du mal à distinguer les formes, mais le ciel était tellement magnifique que j'avais envie de le regarder pendant des heures.
"Le ciel est magnifique ce soir je trouve, mais il fait tout de même un peu frisquet."
Je cherchai ma cape du regard pour pouvoir me réchauffer et me rendis compte que je l'avais oublié sous la tente. J'avais l'impression qu'elle était à des kilomètres de nous, et je n'avais aucune envie de me lever pour aller la chercher. Même si j'avais froid, et que le sommeil commençait à se faire sentir, j'avais envie de rester là, assise à côté de lui à regarder les étoiles...
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mar 16 Nov 2010 - 14:36

C'est vrai que le temps commençait à se rafraîchir... mais c'est vrai que le ciel était magnifique aussi, Zehn Ji ne pouvait que le confirmer. Ses yeux se perdirent dans cet océan au bleu pur et parsemé d'étoiles plus brillante les unes que les autres. Il lui semblait qu'une éternité s'était écoulée depuis la dernière fois qu'il avait regardé un ciel étoilé... avec ou sans son regard, il se rendait compte que c'était toujours aussi beau. Il y avait des choses qui ne changeraient jamais.

-Oui, c'est magnifique...

Inconsciemment, ses yeux revinrent irrémédiablement au visage de la jeune femme assise à côté de lui. Elle était là à regarder les étoiles en silence et son visage semblait luire sous la lumière de l'astre lunaire et même ses yeux semblaient réfléchir le scintillement des étoiles... elle avait de grands yeux bleus, de magnifiques yeux. Il était perdu dans cette contemplation étrange et n'arrivait pas à en décrocher son regard. Ses lèvres bougèrent toutes seules.

-Tu es très jolie... A peine avait-il prononcé ces mots que la réalité revint le frapper de plein fouet et il détourna les yeux. Oh pardon... je ne sais pas ce qui m'a pris... je n'ai pas l'habitude de parler avec les gens. Excuses moi encore.

Ne sachant plus quoi faire, ses mains saisirent une autre miche de pain qu'il commença à manger pour essayer de passer à l'épisode suivant...son coeur battait encore très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mer 17 Nov 2010 - 16:32

J'étais là à regarder ce ciel magnifique et à penser à plein de choses en même temps, quand j'entendis la voix de Zhen Ji me disant "Tu es très jolie." Je tournai la tête vers lui mais il détourna les yeux. Je n'avais pas remarqué qu'il me regardait et j'en fus surprise, mais ce qui me surpris le plus, ce fut ce compliment. Je pensais au contraire qu'il ne s'intéressait pas du tout à moi, et me rendis compte que je me trompais sûrement. Je vis d'ailleurs qu'il était mal à l'aise de m'avoir dit ça, et je ne pouvait que le comprendre, car j'étais moi même légèrement mal à l'aise. Enfin du moins ce compliment me fis rougir, ce qui me mis un peu mal à l'aise, mais me faisait tout de même énormément plaisir.

Je détournai alors à mon tour les yeux et l'entendis s'excuser. Il n'y avait pourtant pas de quoi. A moins qu'il ne voulait pas que je pense que...
Puis je le vis reprendre un morceau de pain et le manger vivement. C'était comme s'il voulait évacuer ses émotions dans la nourriture, comme s'il était gêné de ce qu'il avait dit. Je ne savais pas vraiment s'il le regrettait, et peut être qu'il avait parlé pour lui même. Cela expliquait ses excuses ensuite...
J'étais entrain de réfléchir à tout ça, quand soudain je rendis compte que mon cœur battait très vite, et qu'un sentiment de chaleur envahissait tout mon corps. Je devais sûrement rougir encore plus... Heureusement qu'il faisait noir et qu'il ne pouvait pas décerner les couleurs de mon visage.

"Ne t'excuses pas, ça me fait très plaisir. Merci beaucoup."
Je le regardai à nouveau et lui sourit. Même si j'étais un peu gênée par cette situation, je ne pouvais que l'apprécier. Je savais un peu ce qu'il pensait de moi maintenant.
"Tu sais..." Moi aussi je m'étais rendu compte de sa beauté, il y a un moment déjà. C'était sûrement le bon moment pour lui dire, à mon tour, ce que je pensais de lui.
"Toi aussi tu es très beau." Je baissai un peu la tête de sorte à ce qu'il ne voit pas vraiment mon visage, c'était trop intimidant, et puis je ne voulais pas qu'il voit que j'étais toute rouge...
"Et puis surtout... tes yeux sont absolument..." Le mot n'arrivait pas à sortir. Ma seule solution pour finir ma phrase, était de le prononcer d'une voix presque inaudible. "Magnifique..."
Revenir en haut Aller en bas
Zhen Ji
*
*
avatar

Masculin Age : 28
Messages : 59
Date d'inscription : 06/07/2010

RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert... Mer 17 Nov 2010 - 17:43

Bien qu'encore perdu dans sa gêne subite, Zehn ji parvint à prêter attention aux paroles d'Evyle. Ses compliments déclenchèrent chez lui une vague d'émotion qu'il ne parvenait à identifier... c'était étrange et il n'avait encore jamais ressentis cela auparavant. Il était cependant sûr d'une chose... c'était un sentiment vraiment agréable malgré les frissonnements qu'il suscitait chez l'ancien soldat. Son coeur battait bien plus vite qu'à l'entraînement ou même que sous un effort intense et il n'arrivait pas à l'expliquer. Il n'avait jamais vraiment prêté intérêt ou attention aux femmes à cause de sa condition de soldat. Il ne voulait pas allonger la liste des veuves ou des orphelins par sa seule mort... mais maintenant il était loin de tout ça,très loin... suffisamment loin même pour ne plus y penser.

-Je... Il s'était arrêté de manger dès qu'il avaient entendu Evyle lui répondre.... merci. Je n'ai vraiment pas l'habitude de parler autant et ecore moins de recevoir ce genre de compliments mais... merci.

Il releva les yeux vers Evyle pour la voir à son tour gêné, le regard baissé sur ses genoux. Peut être avait-elle ce même sentiment que lui qui taraudait au fond de son corps. Il ne savait vraiment pas quoi faire dans ces situations là. Et dans ces cas là, il valait mieux se comporter comme nous le suggère l'esprit et le coeur. Enfin c'est ce qu'il croyez...

-Evyle, je... Il se rapprocha lentement sur le sable pour venir s'assoir contre elle et laisser leurs épaules se reposer mutuellement l'une sur l'autre. Est-ce que je peux rester comme ça quelques instants?... juste près de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: En route pour le désert...

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» En route pour Clermont Ferrand
» [Dessen, Sarah] En route pour l'avenir
» Chantons Ensemble - En Route Pour Disneyland Paris
» Maximy, en route pour Bollywood !
» Antennes pour le désert (4x4)
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: