Partagez|

Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé>

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Mer 30 Juin 2010 - 22:18

C'était un jour de tempête, j'étais assise tranquillement dans mon bureau quand soudain la porte s'ouvrit avec violence. Un de mes agents que j'avais envoyé sur les terres du Royaume du feu venait me rapporter son rapport. Sa respiration était haletante, ses cheveux étaient en même tant ébouriffés et à moitié couvert de neige. Il grelottait de froid, car il n'était pas très bien couvert. Je me souviens encore de son départ, il me disait qu'il ne prendrait pas beaucoup de vêtement pour passer plus inaperçu car il allait faire chaud, et que c'était notre période d'été. Malheureusement pour lui la saison de l'été était désormais finit... L'été avait laissé place à une température plus fraiche, avec des chutes de neiges ou de pluies plus régulière. Manque de chance aujourd'hui il était tombé sur la tempête...
"_Merci sergent, prenez place je vous en prie. Vous voulez une tasse de thé pour vous réchauffer ? Ou du chocolat chaud sera suffisant ?
_Je préfèrerais prendre du thé, chef.
_Très bien. Mais vous savez maintenant vous n'êtes plus obligé de m'appeler chef. Dans mon bureau vous pouvez m'appeler Evyle tout simplement."
Je lui fis un joli sourire puis je me levai de mon siège pour lui préparer une tasse de thé. Je sentais qu'il grelottait encore, et je voulais entamé la discussion sérieuse une fois qu'il serait bien réchauffé.

Une fois le thé servit il but une gorgée et me raconta toute son expédition dans les moindres détails. C'étaient de loin un de mes meilleurs agents, il était discret, savait repéré l'endroit où il aurait les informations les plus utiles, mais le meilleur chez lui et sa capacité à tout retenir dans les moindres détails. Il pourrait presque me faire un croquis de tous les endroits où il est allé. Même si dans ce cas précis ça ne servirait pas à grand chose...

"_Joli travail. J'irais rapporter ce rapport moi même au chef de la Terre, tout ceci le concerne et je suis certaine qu'il sera... flatté que je vienne le lui rapporter en personne.
_Mais chef !
_Je m'appelle Evyle. Et il n'y a pas de mais. Je vais voyagé moi même jusqu'à Ba-Sing-Se pour rencontrer le roi. Il n'y a évidement pas que cette affaire, il faut comment nous allons nous organiser, mais envoyer des messagers à longueur de temps seraient trop long je pense. Il est plus judicieux de se concerter directement.
_Comme vous voudrez. Je vous accompagnerez moi même dans ce cas.
_Non. Si c'est toi qui m'accompagne, alors ton camouflage d'espion tomberas à l'eau. Il me faudrait un agent, pas un espion. Tu seras chargé de t'occuper de tes compagnons en mon absence. Ah et aussi tu t'occuperas de Pinpin mon pingouin. Je compte sur toi, Ibashu.
_Bien Evyle. Mais si je puis me permettre, qui vous protègera ?
_Je suis assez grande pour me protéger toute seule !
_Mais, il s'agit du chef de notre nation ! Si vous tombez en embuscade il faudra quelqu'un pour vous protéger !
_Très bien, alors choisissez l'agent que vous voulez. Il faut qu'il soit compétant et qu'il sache me faire la discussion. C'est tout ce que je demande.
_Dans ce cas j'ai ce qu'il vous faut. L'agent sera là pour votre départ, je pourrais vous faire un briefing si vous le voulez.
_Ce n'est pas votre rôle donc ça suffira, mais merci quand même.
_Au fait ! Prenez une arme également avec vous, mieux vaut être trop prudent.
_A vous entendre parler, j'ai l'impression d'entendre Lotto. D'ailleurs convoquez le moi s'il vous plait j'aimerais lui parler, enfin lui raconter tout ça. Sachant qu'il s'occupera de la Nation en mon absence, c'est le moins que je puisse faire.
_Bien Evyle, au revoir."
Ibashu partit et quelques minutes plus tard c'est Lotto qui entra dans mon bureau. On parla pendant environ une bonne heure et se mit d'accord sur mon voyage et son remplacement en mon absence. J'avais chargé tous les sergents de s'occuper de leurs hommes ce qui faciliterait le travail de mon cher amiral Lotto. Tout était en ordre à présent. Il ne me restait plus qu'à faire mes bagages et à rencontrer l'agent qui allait m'escorter jusqu'à Ba-Sing-Se.

Le lendemain je préparai mon sac à dos, qui était surtout remplis de provision, pris quelques vêtement et un sac de couchage. Il ne fallait pas que tout soit trop lourd sinon on allait ramait plus qu'autre chose. Bien que le voyage sur la mer allait être rapide.
Je pris mon manteau blanc que je mis par dessus ma tunique bleu, mis mon sac sur les épaules et allai sur la place du village. Il faisait encore nuit dehors, le soleil n'était pas levé. Lotto allait se charger d'annoncer mon absence, et il allait expliquer que je n'avais pas vraiment le temps de l'annoncer moi même. Même si je détestais ne pas annoncer les choses moi même...
Sur la place Ibashu m'attendait et à ses côtés il y avait une ravissante jeune femme qui me ressemblait beaucoup. Elle avait les cheveux violet et les yeux bleu comme moi. On faisait presque la même taille. Ce qui était différent par contre c'était nos tenus, mais bon mieux valait qu'on ne soit pas totalement identique sinon on nous prendrait pour des jumelles, bien qu'on passerait un peu plus inaperçu, enfin pas sur...

"_Evyle je vous présente Kalae. Elle a 18 ans. Il m'a semblé que c'était la personne la plus apte à vous faire la discussion vu qu'elle vous ressemble dans tous les sens du terme.
_Effectivement... Je te remercie de ce choix. Bien alors... Kalae, c'est bien ça ?"
Je n'attendis pas sa réponse avant d'enchainer.
"_Je suis enchanté de te rencontrer. Moi c'est Evyle, je suppose que tu le sais déjà. Alors hum... Ne m'appelle pas chef s'il te plait j'ai plutôt horreur de ça, et si on veut passer inaperçu mieux vaut que tu me trouve un surnom dans le genre de Vyvyle, ou autre. Tiens d'ailleurs j'aimerais te connaitre d'avantage, tu pense que ça sera possible ?
_Oui j'en suis certaine !"
Je lui fis un grand sourire et l'invita à commencer le voyage. Il était sur que Ibashu n'avait pas fait un mauvais choix...


[Bon alors Kalae je t'ai mis en bleu foncé je ne sais pas si c'est bon pour toi. Préfères-tu le bleu ou l'indigo (ma couleur) ? On ne s'est pas mise d'accord là dessus ^^' Bref tu choisis, et je changerais si besoin Clin d'oeil
Aussi pour le nom si vous trouvez un meilleur nom allez-y :p Je pourrais modifier également ^.^]
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Jeu 1 Juil 2010 - 11:58

[Ne t'en fais pas Evyle, cette couleur me convient parfaitement ^^!]

J'avais été surprise par Evyle, c'était la première fois que je la rencontrait et je m'attendais a trouver un chef sévère, et autoritaire, or je me trouva face a une jeune fille très sympathique et souriante. Le voyage risquait donc de se passer dans la bonne humeur pour notre grand plaisir a toute les deux.

Je suivis Evyle tout en faisant un signe de main a Ibashu. Notre voyage commença.
Il faut dire que j'étais enthousiaste a l'idée de voir d'autre horizon, mais je ne devais pas non plus oublier ce pour quoi j'étais là avant tout: veiller a ce qu'il n'arrive rien au chef a Evyle ^^'

Evyle et moi prirent un navire qui nous attendait.
-C'est la première fois que je vais prendre un navire aussi grand et partir aussi loin! M'exclamais je surprise devant l'immense bâtiment.
-T'inquiète pas Kalae, moi non plus j'ai pas souvent pris le bateau. ^^'

Nous montâmes sur le navire. Nous ressemblions toute les deux a de grandes enfants qui partent pour l'aventure. Le bateau ne tarda pas a lever l'ancre après notre arriver, nous regardions les cotes du pôles Nord d'éloignées de plus en plus. Il y avait un silence sur le navire, mais Evyle et moi nous nous sommes donc charger de le briser.

-Alors Evyle il paraît que tu as un pingouin? ^^
-Oui! Pinpin!
-Trop mignon son nom <3
-Hihi ^^ merci
-Moi aussi j'adore les animaux.
-Oui ils rajoutent un peu de compagnie de bonne humeur!
-C'est tout a fait ça.
-Oh regarde! Des mouettes! Me dit elle en pointant le ciel du doigt.
-Elles suivent le navire, elle doivent chercher du poisson ou avoir faim.
-On peut peut être leu donner quelque chose. J'ai apporter de la nourriture!
-Du moment qu'il nous en reste, pourquoi pas! ^^'

On lâcha alors chacune notre tour un petit bout de pain. Une mouette vient vers nous, puis une seconde,.... puis une troisième....une quatrième, une dizaine! Une trentaine O.O !! Les volatiles se mirent a nous charger et poussant leur cri et en nous donnant des coup de bec pour avoir plus de nourriture! Elle devenaient agressives et se battaient pour les morceau de pain. Evyle et moi courions sur le pont du navire pour se débarrassé d'elles puis, nous sommes rentré en courant a l'intérieur du bateau en attendant que les mouettes disparaissent. Ce n'est qu'une fois au large que nous avions pu ressortir sans crainte, nous étions toute les deux couverte de plumes et de traces de coups de bec....

-Heu... la prochaine fois, on laisse tomber le pain et les mouette --'
-Je suis d'accord avec toi =.=

Mise a part ce petit incident et le balancement du navire, le voyage se passa bien. Nous arrivions sur les cote du royaume de la terre, le navire nous déposa. Nous avion toute les deux laissait tomber nos manteaux de fourrure et nous retrouvions donc en tunique bleue.
L'équipage nous laissa seule, et Evyle et moi disparurent dans la forêt. Quelques heures de marches et de parlottes passèrent, cette forêt était réellement immense. Il y avait un Lac pas très loin que nous avion aperçu quelques heures auparavant.
Nous avions déjà manger, on s'était fait un petit pique nique, c'était assez sympa!
Mais vers le milieu d'après midi, tout les deux on commençait vraiment a fatiguer on rampait presque d'épuisement au sol.

-Je veux un Bison volant T_T
-Ahhhh …. T_T marcher c'est fatigant! Comment les gens font pour se déplacer sans surfer sur les pingouins ?!
-On irai plus vite c'est sur! -_-

On se regarda puis on se mit a rire! On s'entendait plutôt bien. On décida de faire une pause. Il y avait toujours ce lac a coté de nous. Evyle me dit qu'il s'agissait du lac Laogai... Enfin bref, nous nous allongeâmes sur le sol histoire de se reposer quelques minutes.

Au bout de quelques minutes, alors que je regardais la forêt et la contemplais et qu'Evyle replissais nos gourde d'eau, je cru apercevoir une silhouette bouger. Je m'avança discrètement par curiosité.
Mais je ne vis rien, sûrement un animal.
Je fis demi tour, et j'entendis les feuilles bouger, je sursauta et me retourna en garde, j'étais face a un homme dans une armure rouge: un maitre du feu.
Il voulu se jeter sur moi, mais j'attrapa la branche d'un arbre qui se trouvait légèrement au dessus de moi et lui donna un coup de pied qui le fit tomber au sol. J'atterris au sol en faisant une roulade et partit en courant vers Evyle.

- IL faut partir! VITE!
-Mais pourquoi?! J'ai pas finir de remplir les— O.O ?!

Une horde de maitre du feu me poursuivait vers Evyle.


Dernière édition par Kalae le Ven 2 Juil 2010 - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Jeu 1 Juil 2010 - 12:35

C'était une très belle, journée je tournais encore une fois en rond dans mon petit QG situé sous le lac laogai, mais par une si belle journée je pensais à aller m'entrainer un peu en maitrîse de la terre je sortit donc par mon petit passage secret.

Une fois sortit je regarda a droite, il n'y avait rien et puis à gauche mais alors là je voyais des jeunes femmes en bleu surement des maitres de l'eau mais je sentais qu'elle n'était pas seul alors je me cacha derriere un buisson et les observa, je vis que l'une des deux m'avait vu mais elle ne s'y interessa pas beaucoup. D'un coup j'entendit un cri et je vit une horde de maitres du feu courir après ces deux pauvres maitres, j'allais passer à l'action mais je devais d'abord attendre qu'il s'approche de moi.... L'homme en armure passa devant moi et je lui fit un croche patte avant de me mettre devant la horde d'hommes de la nation:

Alors demoiselles, cette fôret n'est pas très sûr il ne vaut mieux pas s'y promener

je reparti dans les buissons les maitres du feu ne me voyaient pas cette fôret était aussi sombre que mes vetements, il tirait dans tous les sens, on sentait les stress montait en eux, les deux demoiselles s'étaient cachés derriere un rocher non loin du lac.

Tout d'un coup le chef de la horde de la nation du feu s'arreta dit :

Brûler moi ça vous deux, les autres venaient avec moi on va bientot revenir sale fils de la terre.

Je le regardai sans aller, il était rouge de colére ce qui correspond bien à un maitre du feu d'ailleurs mais deux de ses hommes brûlaient ma belle fôret alors je n'allais pas être gentil avec eux.
Il ne s'y attendait pas, deux mains de pierre les attrapèrent et les amnema dans la fôret, on entendait des gémissements puis plus rien.

Je sortit de mon buisson m'approcha du rocher et commença un petit monolgue:

Ah mes mains de pierre, elles sont utiles non ? en tout cas vous courez plutôt vite.... vous pouvez sortir de votre cachette je sais ou vous êtes et je suis un homme du roi alors ayez confiance .

D'un coup elle sortirent de leurs cachette et vinrent vers moi, Je n'ai pas l'habitude de sourire mais elles étaient réelement magnifique donc je fis quelque chose que je ne faisais pas souvent, je souris:

Vous êtes venus pour le roi je suppose ? ne me demandez pas comment je le sais vous avez des vetements de chef de tribu de l'eau et vous vous êtes en mission pour la proteger je me trompe?

Vous avez raison, je suis Evyle chef de la tribu de l'eau et voici Kalae mon agent. Nous sommes venus voir le roi !

Le roi !! je vois le chemin a partir d'ici est controlé par nos forces, Vous Kalae acceptez vous de m'aider à repousser leurs troupes quand à vous Evyle j'aimerais que vous alliez à Ba sing se par un de mes passages secret las-bas près d'une trappe, Ce passage vous méneras devant les murailles de Ba Sing Se.
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Jeu 1 Juil 2010 - 15:18

J'étais assez sur mes gardes. Une hommes qui débarque de nul part, qui sait qui nous sommes, ce pourquoi nous sommes là et qui nous demandait de nous séparer: je n'avais pas confiance.
Je mis ma main sur ma gourde, prête a attaquer si il tentait le moindre geste.

-Nous pouvions très bien nous débrouiller sans vous!
-C'est ce que j'ai pus constater … dit il avec une once d'ironie.
-Pardonnez là, elle est un peu sur ses gardes!
-Ce n'est rien! Ce n'est rien, je comprends.
-Qui êtes vous...?
-Je m'appelle Ban Gio. Fils de la terre, enchantée.

Ban Gio s'inclina. Evyle et moi échangions un regard, l'on ne savait pas trop quoi faire: Lui faire confiance? Il est vrai qu'il nous avait aider....

-Alors?
-Est ce que je peux m'entretenir avec Evyle si cela ne vous dérange pas!
-Non! Non! Faites...

Evyle et moi partions un peu plus loin. Ban Gio se créa un siège et s'y assit le temps de notre discution.

-Evyle, je ne peux pas te laisser aller voir le roi toute seule! J'ai une mission et je compte bien la remplir! S'il arrive quelque chose au chef de notre nation, ce serai une catastrophe!

Elle me regarda sérieusement et il y eu une petit silence.

-Evyle... dis quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Jeu 1 Juil 2010 - 16:25

D'un côté Kalae avait entièrement raison, pouvait-on lui faire confiance ? C'était la grande question, et je ne savais moi même pas trop quoi faire.
"_Écoute Kalae, il est vrai que tu dois me protéger mais je pense que tu pourrais lui tenir main forte. Peut être que d'autres maitres du feu rôde aux alentours ? Je pense qu'il nous faut du renfort, ou du moins le message que je dois rapporter au roi est très important je dois le lui livrer immédiatement, surtout vu ce qu'il vient de se passer. Je ne peux pas tout te dire, mais en quelques sortes les relations entre la nation du feu et celle de la terre se sont aggravé. Et à ce point là ça risque de se terminé en guerre. Et il faut à tout prix éviter ça. Alors de mon côté je vais essayer de résonner le roi, de ton côté il faut repousser un maximum les maitres du feu. Car s'ils viennent librement sur le territoire de la nation de la terre c'est qu'il y a un problème quelque part, peut être y a-t-il des infiltrés dans les gardes frontaliers ? Peut être les maitres du feu ont-ils déjà lancé une attaque ? Il faut tiré ça au clair au plus vite ! C'est pourquoi je pense qu'il est également plus judicieux de se séparer...
_Mais !
_Je sais très bien me défendre toute seule. J'ai 3 gourdes avec moi pour ma maitrise de l'eau, ainsi que mon katana au cas où. Tiens je t'offre ces 2 gourdes en plus de la tienne. Effectivement j'(en avais pris 5 au cas où ^^' Mais j'ai bien fait. En tout cas merci de te préoccuper autant de moi. Mais ça va aller. On se retrouva quand j'aurais finit avec le roi, je viendrais alors vous aidez. Tu me diras ce que vous avez découvert. Quand à Ban Gio... Reste sur tes gardes on ne sait jamais... Le Royaume de la Terre est notre allié mais mieux vaut quand même que l'on se méfie un peu."
Je me rapprochai de Ban Gio pour lui dire au revoir, enfin à bientôt et partis en direction du Palais du roi.

Et voilà que je me retrouvais toute seule à courir vers Ba-Sing-Se. Cette fois-ci, si je tombais sur des maitres du feu j'étais mal. Bien que j'avais 3 gourdes sur moi et mon katana qu'Ibashu a bien fait de m'obliger à prendre. J'avais également mon sac sur le dos. Oui, effectivement j'étais chargé, je dirais même, très chargé.
A présent je ne savais plus vraiment combien de temps cela faisait que j'étais entrain de courir, mais je n'en pouvais plus. J'étais morte de fatigue. De plus j'avais extrêmement chaud, tellement la chaleur était différente de chez nous. Je m'assis donc à l'ombre d'un arbre et décidai de me changer. J'avais prévu 2 robes au cas où, je mis la plus courte et la moins chaude. J'avais bien prévu. Une fois changé je paraissais plutôt inoffensive et j'étais plus facilement la cible de pirates et autres. Bien que dans mon uniforme bleu de notre nation, j'étais bien plus repérable.

Après quelques minutes de pause, je me mis à la recherche d'un lac pour trouver à boire. Même si j'avais mes gourdes elles devaient me servir d'eau pour ma maitrise en cas de besoin. Mais je sentais de l'eau dans les parages, et ce n'était pas mes gourdes. Il y avait une source d'eau pas loin, c'était sur. Après quelques minutes de recherche je le trouvai enfin. Je m'assis et commençai à boire. Je bus, bus ,bus jusqu'à n'en plus pouvoir. J'étais morte de fatigue et décida de faire un petit somme, auprès de la rivière et sous un arbre pour qu'il me fasse de l'ombre et que je n'ai pas chaud en dormant. Je m'assoupis très rapidement et commençai à dormir en oubliant complètement que j'avais une mission urgente.
En me réveillant j'étais dans une espèce de charrette avec un homme qui était entrain de me regarder.

"_Excusez moi mais on se connait ?
_Non mais vous êtes d'une beauté ravissante. Ça tombe bien je n'ai pas encore de femme."
Oh mon dieu non, tout sauf ça ! Espérons qu'il ne m'amène pas à dix mille kilomètres de Ba-Sing-Se sinon j'allais galérer à retrouver la route. Mais le plus important pour le moment était de m'enfuir d'ici.
"_Et hum, où m'amenez-vous ?
_Dans la capitale voyons ! A Ba-Sing-Se !"
Finalement ce type était pas trop mal tombé. Non seulement il m'amène directement là où je voulais aller mais en plus je n'ai ni besoin de marcher, ni besoin de trouver un prétexte pour entrer. Tout était finalement parfait. Par contre je plains l'homme d'avance quand nous arriverons à destination.

Le voyage se passa sans encombre et l'homme me raconta sa vie en pensant que j'allais être sa future femme et que dans ce cas il était nécessaire que je connaisse sa vie dans les moindres détails. Il s'imaginait déjà entrain de me présenter à tous ses amis sûrement aussi vieux que lui. C'était plus une abomination qu'autre chose mais bon il fallait que je m'y habitue. Enfin même si le voyage n'allait plus durer très longtemps. C'était déjà ça...
Une fois arrivé à Ba-Sing-Se, la charrette s'arrêta. Il descendit en premier pour que "je ne m'échappe pas". Loupé pour lui, je n'avais absolument aucune intention de rester en sa compagnie. Mais quand ce fut à mon tour de sortir, une ordre de maitre de la terre m'encerclait de sorte à ce que je ne pouvais rien faire. Si je voulais agir je devais le faire rapidement. Je descendais de la charrette le plus lentement possible car derrière mon dos j'étais entrain de former un bouclier d'eau au cas où ils essayent de me clouer au sol ou de m'attacher les mains ou autres. Une fois les pieds au sol je mis le bouclier devant moi. Il était construit de sorte à ce que je sois comme dans une bulle d'eau. Sauf que j'étais vulnérable dans le dos. Mais là il n'y avait pas de danger vu qu'il y avait la charrette dans mon dos.

"_Écoutez, je ne vous veux pas de mal. Je ne suis pas là pour me battre avec vous, comme je ne suis pas là pour être la femme de ce monsieur. Il est vrai que je suis un maitre de l'eau et non de la terre, mais je ne suis pas n'importe quel maitre de l'eau. Et je suis ici pour parler au roi, alors laisser moi m'en aller si vous voulez vous en sortir indemne. Sinon gare à vous... Je suis l'une des meilleures de ma Tribu, c'est pour ça que j'ai été nommé chef. L'eau peut faire très mal, alors je vous ne conseille pas de vous mesurez à moi.
_Nous aussi nous sommes de très bon maitre de la Terre. Prouvons le lui. Surtout que la chef de la Tribu de l'Eau en femme c'est encore mieux, dit-il en se perdant dans ses rêves les plus fou...
_Comme vous voudrez."
Je transformai le bouclier en espèce de sphère géante. Elle était assez grosse pour me protéger, du moins pour le moment. J'arrivai à la garder en forme avec quelques gestes circulaires, mais pour qu'elle serve à quelque chose il me fallait de la vitesse. Je fis mes gestes de plus en plus rapidement et la sphère commença à tourner sur elle même. Elle commençait à acquérir de la vitesse. Une fois la vitesse estimé suffisante, je la divisai en nombre d'homme qu'il y avait et d'un geste rapide tous les jets partirent sur un homme chacun. La vitesse acquise s'était transformé dans la force de l'attaque, se qui mit tous les hommes à terre en un rien de temps. Bien sur cette attaque se réalisa en quelques secondes sinon j'aurais été déstabilisé par les mains de terre que les maitres essayaient de m'envoyer. Mais non seulement la sphère faisait office de canalisateur et attraper un peu tout sur son passage, comme les tornades, ce qui me servait d'autant plus de bouclier. Et deuxièmement le fait que l'attaque soit rapide fit en sorte que les mains n'eurent pas le temps d'arriver jusqu'à moi. Bref c'était une attaque dévastatrice qui m'avait énormément fatigué. Je luttai pour ne pas m'écrouler mais il fallait que je parle au roi en priorité.

Une fois devant le palais les gardes ne me laisser pas rentrer. Je pris le contenu de ma deuxième gourde, vu que la première était vide, et créa le serpent d'eau. Il me permettait en un jet horizontal d'étourdir plusieurs adversaires en même temps, en l'occurence c'était des gardes. Une fois à l'intérieur je me ruai vers le roi, Jerome.

"_Jerooome !! Il faut que je vous parle c'est urgent !, dis-je encore haletante de ma précédente aventure.
_Evyle ?! Vous avez fait le voyage du Pôle Nord jusqu'ici seule ?
_Je n'ai pas le temps de vous parlez de ça. Écoutez le temps nous manque, et j'en ai beaucoup perdu. Ouvrez bien vos oreilles car c'est de la plus grande importance..."


[Erf désolé pour mon post un pti peu long ^^' Sinon je viens de trouver un nom pour mon attaque ! sourire J'ai pensé à l'araignée ^^ (bien que la pieuvre décrit mieux mais c'est déjà une attaque de la série et elle est un peu différente ^^ Sinon y a la méduse aussi... non xD) D'ailleurs pour les futurs correcteurs j'ai une deuxième description ici]


Dernière édition par Evyle le Jeu 15 Juil 2010 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Jeu 1 Juil 2010 - 20:19

Evyle était partie, je me tourna vers Kalae elle avait une légére ressemblence avec Evyle mais je la trouvais plus brillante si je pouvais dire.

Bon c'est pas ça mais ils vont revenir et on va s'amuser un peu, on va se cacher sur une petite falaise pour voir leur position et boire une boisson.

Je lui dit ceci en souriant mais elle avait l'air méfiante.
On marcha donc jusqu'a la corniche et on vit le lac au milieu la foret l'entourant comme une lune en demi-croissant et au nord de la foret on pouvait voir les fumées de leurs hideuses machines et de leur campement, je me tourna vers Kalae toujours aussi méfiante envers moi, elle se croyait prise au piége et gardait sa main sur son outre.

Ah intéressant leur position, et veuillez boire un coup sinon je serai un hôte indigne et essayer de ne pas me frapper lorsque je ferai un mouvement brusque.

Pourquoi je ferais sa, je dois vous l'avouez vous ne m'inspirez pas confiance avec vos étranges vetements d'ou les avaient vous trouvaient?

Ceci sont les vetements de l'ancienne ordre du Dai li que j'ai trouvé dans les ruines du Lac laogai, mais j'ai aussi des armures de la nation du feu si vous voulez maintenant je ne prefere pas vous dire d'ou je les ai prit ou de qui ?

Soudain pour vérifier je fis un geste brusque et d'une grande rapidité, je me pris une claque d'eau, la confiance viendrait avec le temps je pense mais après cette claque que j'avais sur la figure, c'était bien rouge.
Je vis alors un éclat et un morceau de ma foret brulait....

Je vais les tuer, venait.
Non on devrait attendre essayer d'eteindre le feu sans se faire trop remarquer.

J'accepta de la suivre on s'approcha du lac et elle en fit sortir un grand jet d'eau.
Elle commença à éteindre le feu et moi j'essayer de l'étouffer sur la terre en l'ecrasant, avec des blocs et elle sauvait ma foret. Mais d'un coup une flamme arriva sur elle et ayant prévu sa je fit un mur devant elle, elle me souria enfin.... Le combat allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Jeu 1 Juil 2010 - 22:31

-Merci Ban Gio pour le mur!
-Au plaisir!

Le feu était éteint, et une partit des arbres fumaient encore. Heureusement nous n'avions pas tarder et le feu n'avais pas tout dévoré. Cela nous permettait a Ban Gio et moi de nous battre contre les fils du feu sans être perturbé.

Je fis un double salto et me retrouva au dessus du petit mur qu'avait élevé Ban Gio. J'ouvris ma première gourde et avec un jet violent sur ceux qui étaient devant moi et il firent projeter au sol.
Ban Gio Abaissa le mur sur lequel j'étais, je sauta donc car j'avais du mal a tenir l'équilibre sur une plate forme mobile et tremblante.
Une fois sur le sol ferme, d'un coup de point, Ban Gio envoya des morceaux impressionnants de pierres sur les soldats. Alors que Ban gio me dégageait le passage je courais en direction des machines de la nation du feu pour les détruire. Des flammes arrivaient de partout, j'en évita une de justesse en me jetant sur le cote, une fois au sol, un soldat du feu m'envoya une boule de feu au niveau de ma tête, j'avais très vite esquivé heureusement pour moi. Il y avait alors un grand cratère fumant a coté de ma tête. Je le regarda avec des yeux surprit et il me sourit sournoisement. Je sortis alors 3 shuriken que je porte en permanence sur moi et lui agrafa sa veste a l'arbre. Le soldat était bloqué et je pu donc reprendre ma route vers les machines.

Pendant ce temps là, Ban Gio avait bien progressé, il avait enfermer une bonne partit des soldat qui étaient a pied dans des sorte de cages de pierre ou même emprisonné les membres des soladats dans la roches. Il couru en ma direction pour me rejoindre plus loin

Là ou j'étais il y avait encore quelques maitres du feu a pieds. Avec l'eau je créa une sorte de pont en glace pour pouvoir leur passer au dessus en glissant sans qu'il aient le temps de me toucher. Avec le même pont de glace j'empala le première machine violemment, les hommes a l'intérieur sortirent en courant.
Mon pont se mit a fondre a cause d'attaque des soldats, et j'atterris au milieu des maitres du feu. Un premier maitre du feu me lança un jet de flamme, je sauta par dessus et lui donna un coup de pied dans la tête où il tomba K.O... J'étais encerclée et les soldats ricanaient
Il se mirent tous a me lancer des attaques que j'annulaient avec mes serpents d'eau.

Puis je vis soudain une des machine de la nation du feu propulsée dans les airs et faire un rouler bouler vers moi et les soldats du feu. Nous restâmes tous sans bougé surprit pendant une fraction de seconde. Puis une rocher sortit violemment de la terre et me projeta sur le coté, hors de la trajectoire de la machine. Le monstre de fer de la nation du feu s'abattit sur les soldats. Je roula au sol a cause de la projection que j'avais subis, mais me releva très vite.

-Rien de casser?
-T'inquiète, toujours en vie!
-Bien, Allez on continu!
-Ça c'est de l'action ^^' !

Ban Gio et moi courions vers les dernières machines qu'il nous restait. Le jeune maitre de la terre les élevèrent et quand elle retombaient au sol, il les concassa. Quand a moi, j'étais sur l'un d'elle qui roulait en direction de la forêt, Je réussis a introduire de l'eau a l'intérieur et a tout congeler dedans. La machine s'arrêta doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Ven 2 Juil 2010 - 10:04

Kalae se battait ardemment mais malgré le peu de machines restantes, il y avait toujours cet affreux camp et on était pas de taille à lutter contre ce bataillon.

KALAE, faut repartir ils sont trop nombreux et je fatigue, je me suis trop defendu et battu.....

J'arrive je termine cette derniere machine.

Je la voyais détruire la derniere des machines dans les environs mais un maitre arriva me tira dessus pendant mon moment de deconcentrement, en un instant j'étais par terre Kalae arriva le neutralisa, je me releva l'aggripa par le bras et on rentra dans la foret.

Sa va Ban gio ?

aie je crois..., ce n'est pas une armée mais ils sont trop nombreux, je voudrais une explication, pourquoi sont ils en train d'essayer de traverser la foret, il n'y a que le lac dans ce coin là et vous étiez en train d'aller vers Ba sing se pour donner un message qu'elle était la nature du message?

Je ne sais pas mais je crois qu'elle a un rapport avec tout ces hommes.

... Bon on devrait se reposer leur prochaine attaque ne devra pas être bientot, ils vont se reogarniser mais sa va leur prendre du temps, je vais vous montrer un endroit ou dormir.

On s'approcha donc de mon très beau lac je la regardit, je lui sourit et je créa un trou dans la terre qui devait l'amener dans mes souterrains.
Elle devait, je pense apprecié l'endroit, son humidité et surtout ses belles lumières vertes provenant des cristaux des mines.
Je lui dit de se reposer quand la nation du feu repassera à l'attaque elle vera un signal certes étrange mais visible.
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Ven 2 Juil 2010 - 11:33

J'étais impressionnée de voir ces galeries sous le lac. Il est vrai que les lumières a l'intérieure donnaient une jolie couleur apaisante aux couloirs.
Ban Gio m'amena a une grande salle, une sorte de réfectoire? En tout cas tout y était de pierre, les tables, les sièges, tout!
Nos pas résonnaient lourdement, il y avait quelques bruits de gouttes d'eau qui goutaient, sûrement une petite infiltration, rien de bien méchant. Mais toute cet endroit prenait très vite une atmosphère de mystère et une peu d'angoisse.
Je m'assis a une table tranquillement a une table.

-Repose toi, quand la nation du feu repassera a l'attaque tu verra un signal certes étrange mais visible!
-Heu... ok o_O
ban Gio disparue dans le sol, comme aspiré sous terre.
-Etrange mais visible =/ ?

J'étais seule dans la pièce, je rangea les shuriken que j'avais réussis a récupérer,et les rangea a leur place. Je me regarda, j'avais quelques égratignures aux bras, bah... rien de bien méchant!

Quelques minutes passèrent, il est vrai que j'étais un peu fatiguée. Mes yeux luttaient pour resté ouvert. Je pensais a Evyle, avait elle réussit a rejoindre Ba Sing se? Avait elle rencontré des ennuis?
J'étais prise entre l'angoisse et la fatigue. Le goutte a goutte de l'eau qui avaient réussit a s'infiltré me berçait.
Je m'endormis sur la table.

J'ignore exactement combien de temps plus tard, mais un bruit sourd et effrayant et un leger tremblement de terre de réveilla en sursaut.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Ven 2 Juil 2010 - 11:48

"Monsieur le roi, je suis navré de vous annoncer tout ceci comme cela mais voilà: mes espions ont découvert que vos espions ont été intercepté à la nation du feu et ont été brûlé vif. Je suis navré, mais ce n'est pas tout. La nation du feu a décidé de se venger car elle sait que vous avez des informations compromettantes, et elle ne veut surtout pas que vous interveniez dans ses plans. Au départ je ne savais pas vraiment ce qu'elle comptait faire, et je suis venu jusqu'ici juste pour ce message, mais en chemin je me suis faite attaqué par des maitres du feu, non loin du Lac Loagai. Je pense qu'ils sont entrain de préparer une guerre ou quelque chose dans ce genre, alors je suis venu jusqu'ici pour vous l'annoncer. Vous savez déjà sûrement tout ce que je viens de vous dire, mais il ne faut surtout pas donner raison aux maitres du feu et faire la guerre ! Ça serait destructeur non seulement pour vous, mais pour vos belles forêt et vos hommes. Ils sont nombreux, pas aussi nombreux que votre armée certes, mais je sais qu'une grande guerre ce prépare, et j'ai bien peur que cette attaque du Lac Loagai ne soit qu'une diversion pour ne pas voir ce qui se prépare réellement. C'est pourquoi je préfèrerai que vous n'envoyiez pas vos hommes là bas, je pense que c'est un piège.

_Tout ce que vous venez de me dire n'est que perte de temps, je savais tout cela ! De plus mes hommes sont déjà en route pour le lac Loagai.

_Alors retenez les, faites les revenir ici. Ou alors donnez moi vos 5 meilleurs guerriers, et avec je détruirais leurs armées aux lac. Mais si c'est un piège...
_Alors renseigner vous avant d'agir.
_Je ne sais pas si on aura le temps... Il faut agir très vite sinon nous risquons de tout perdre. Nous sommes dans une sacrée situation, mais je pense que la Nation du Feu avait tout prévu. C'est pourquoi il faut prévoir un plan qui déjoue le leur.
_Alors il faut envoyé des espions pour connaitre leur plan ?
_Non ça serait trop risqué et ça prendrait beaucoup trop de temps. Il faudrait nous mettre d'accord dès maintenant sur notre stratégie.
_Alors vous comptez amener vos hommes ?
_Malheureusement non, je ne pensais pas que ça allait se faire si rapidement et je n'ai pas prévu. Cependant je suis là avec un très bon agent, nous pourrons vous être d'une grande aide.
_Très bien, alors je sais ce que l'on va faire."

Après longue discussion sur notre stratégie je sortis du palais avec un grand sourire. Je partis sereine en direction du Lac Loagai, et réussis à rattraper les troupes de la Terre. Je transmis le message du roi et gardai quelques guerriers avec moi. Nous continuions notre route en direction du Lac Loagai, pendant que les autres changeaient de direction. En tout avec Ban Gio et Kalae nous allons être une petite dizaine, et je savais que ça allait être largement suffisant, pour soutirer les informations nécessaires et pouvoir détruire leur système de l'intérieur. De plus Ban Gio avait dit avoir des uniformes des maitres du feu, ce qui allait faciliter notre tâche pour l'infiltration.



[Faudrait prévoir qui post quand parce que sinon vous piquez la place des autres è_é c'est la 2e voire 3e fois que ça me le fait xD Du coup j'hésite à éditer, mais Ban Gio devra sûrement se débrouiller, Mouahaha]
Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Ven 2 Juil 2010 - 12:08

Kalae j'ai mis quelques pièges dans la foret pour les surprendre, on arrivera pas a les battre il faut trouver un moyen juste de resister suffisament de temps en attendant Evyle qui je pense est arrivé a Ba sing se mais je prefererais qu'on m'envoie l'armée, l'aviation des moines de l'air quelque chose quoi que je ne me batte pas comme un souilleux seul face à cent. Puis je regarda Kalae et je me remit à sourire en commançant un monologue intérieur.

Enfin il y a Kalae mais je ne peut pas prendre le risque de la blesser, elle est sous ma responsabilité.
Et puis je n'ai jamais eu d'amis... j'ai l'impression d'avoir enfin une amie...

Fin monologue --

Kalae, venez avec moi je pense que vous voulez m'aider.
Oui je suis un peu là pour ça.

On sortât donc de ma petite base personnel et la foret avait déja commencer à bruler.

C'est trop tard... Je ne peut pas me battre indefiniment.

Kalae voyait ma tristesse, elle allait essayer de me remonter le morale quand soudain un soldat du royaume arriva pour nous dire que Evyle était arivé à bon port et que nous devrions attendre quelques temps pour avoir des renforts.

Quelque temps alors il faut mettre un plan en marche

On m'a dit de vous dire qu'on aller essaiez d'infiltrer leur camp.

Pourquoi je n'y avait pas pensé, mais en attendant nous devrions éteindre le feu vous etes d'accord Kalae?

Je n'écouta pas sa réponse et commença à me mettre en marche vers la fôret en courant, ces maitres du feu allaient vraiment s'en prendre plein la figure et en plus nous avions un soldat avec nous,

A l'attaque !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Ven 2 Juil 2010 - 15:09

[Bon dans la logique du nombre de post c'est à moi de poster. A présent je pense que l'on va suivre un ordre avant de poster. On va dire qu'après mon post ça sera à Kalae de poster, puis à toi Ban Gio, puis à moi, et ainsi de suite. Ok ? Après si notre rp demande qu'une personne en particulier réponde à la suite c'est ok, mais on devra s'adapter (ex: Ban Gio veut que Kalae réponde à ma place, du coup je répond après le post de Kalae, puis Ban Gio et soit on garde le "nouvel ordre" soit on reprend l'ancien (= E, K, B G)]


Quand j'arrivai au campement j'eus une surprise de choc: Ban Gio avait commencé à attaquer. Je regrettai alors de n'avoir pas fait plus vite car ça allait sûrement tout compromettre, bien que ça faisait une très bonne diversion. Mais il fallait que je sache où était rangé les uniformes de la nation du feu. Je décidai alors de séparer les troupes en 2, une qui allait aidé Ban Gio pour la diversion et l'autre qui me suivrait pour l'infiltration. Il fallait faire vite car je savais qu'ils n'étaient pas nombreux en renfort, mais pour ce qu'il y avait à faire ça devrait être bon. Je savais que Ban Gio voulait au moins des dizaines et des dizaines et des dizaines d'hommes, mais il allait en avoir moins de dix. Même si je lui avais presque tout légué, vu qu'un seul maitre de la terre me serait utile pour trouver les uniformes.
Je n'avais toujours pas confiance en Ban Gio, c'est pourquoi dans la troupe de renforts il y avait un sergent, à qui j'avais expliquer toute la stratégie, je lui avais alors demandé de commander les troupes à la place de Ban Gio, ou avec Ban Gio tout dépendait de comment il allait le prendre... Mais le plus important était de retrouver Kalae, bien qu'elle fut assez repérable.
J'arrivai derrière Kalae pour lui parler, elle ne m'avais pas vu.

"Kalae, c'est moi Evyle."
Kalae eut un sursaut puis se retourna vers moi.
"Chuut ne fait pas de bruit je ne veux pas que Ban Gio nous entende. Suis moi.Dis-je en chuchotant le plus possible."
Je l'amenai au Lac Loagai et elle m'indiqua l'ouverture de la base de Ban Gio. Le maitre de la terre qui était avec nous n'eut aucun mal à ouvrir l'accès.
Une fois à l'intérieur je pus lui parler sans soucis. Je lui expliquai exactement en quoi consistait le plan, au départ elle ne compris pas vraiment à quoi ça allait servir mais je lui expliquai que l'on pensait que c'était une diversion cette attaque, et on devait se renseigner sur le fond du problème, ainsi que connaitre leur plan pour mieux l'anéantir. Le but étant d'éviter une guerre à tout prix.

On cherchait alors méticuleusement où était rangé les armures quand Kalae s'exclama car elle venait de les trouver. Elles étaient plutôt ancienne, mais très bien entretenu. Je savais que ça allait très bien faire l'affaire. On se vêtu toutes les deux d'une armure et on ressorti. Je remerciai le maitre de la terre qui nous avait ouvert et lui demandai gentiment de bien vouloir rejoindre les autres tant dis que nous deux nous nous dirigeâmes droit vers le camp...
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Ven 2 Juil 2010 - 21:53

Evyle et moi marchions seule vers le campement, nous étions encore dans la forêt. Nous ressemblions a deux soldats de la nation du feu, assez petits. Effectivement la carrure d'un femme dans une armure d'homme, il y a quand même une différence.

-Ahhh!! >_< c'est uniforme sont trop grand!!!
-Je nage dedans!!
-En plus... ça sent pas vraiment la rose -_-


On entendait quelques hommes parler, Evyle et moi nous regardions derrière le buisson ou nous nous trouvions ce trouvait maintenant le campement des maitres du feu.

J'écarta discrètement les feuilles du buisson derrière lequel nous nous cachions et aperçut une centaine d'homme discuter, aller de tentes en tentes, manger. .. ils étaient vraiment très nombreux

-Alors? Murmura Evyle.
-Ça va être chaud....
-Jeu de mot dans de telles circonstances Kalae -_-
-C'est toujours le bon moment pour un jeu de mot! Lui dis je avec un sourire...Aller Let's go!

Evyle et moi sommes sortit de derrière le buisson comme si de rien n'était. Un homme nous barra le chemin sévèrement en nous stoppant par l'épaule.

-Qu'est ce que vous faites là? qui êtes vous?

Evyle et moi le regardions, il faisait au moins 2 têtes de plus que nous et ne semblait pas très commode. Pour cacher notre véritable nature Evyle et moi essayons de parler d'une voix grave.

-Heu, nous venons de régiment plus au nord! S'exclama Evyle avec une voix forcée.
-Oui… depuis l'attaque des maitres de la terre de l'eau, nous avons été envoyer, ils pense que quelques maitres de plus pourrons vous être utile!

L'homme se pencha au dessus de nous avec un regard hautain.

-Hum, ce sont des gringalets qu'il nous envoi! Comme si vous pouviez nous aider, regardez ça! Mais bon....

L'homme reposa sa main sur nos épaule et nous poussa dans l'allée du campement.

-Au boulot! Aller vous entrainer, je pense que ça ne vous ferra pas de mal!

Evyle et moi dédalions pour nous éloigné le plus possible de cet homme.

-Quel crétin -_-
-Un jeu d'enfant ^^'

Le sergent en chef vient vers nous, nous nous mimes tout de suite au garde a vous pour faire comme les autres.

Alors, c'est vous les nouveaux! Dit il en nous examinant. Hum... vos logerez dans une de nos tente restante. Les repas sont a des heures précises, il est interdit de se battre, ou de provoquer un de vos camarades dans l'enceinte du campement, si vous avez des soucis c'est dehors! Il se pencha vers nous violemment. Me suis je bien fait comprendre!

Evyle et moi étions tellement mal a l'aise que l'on en oublia de « changer »  notre voix.

-Oui!! oui!!
L'homme pencha la tête sur le coté bizarrement. Evyle et moi nous nous mimes a tousser pour de faux.

-Ah excusez nous!! nous avons attraper froid en chemin.
-kOFF !
-KOFFF !

L'homme recula de quelques pas.

-Ahh! Gardez vos microbes!


Une sorte de cloche retentit dans le campement, et un soldat arriva en courant.

-CAPITAINE!! CAPITAINE!! Nous nous faisons attaquer! Vers le Lac, des maitres de le terre!

Le capitaine se fraya un chemin parmi les autres.

-RAH! Ils font voir ce qu'il en coute de coutoyer des maitre du feu de près! TOUTE LA SECTION 1 A VOS RHINO COMODO!! ON VA REPOUSSER CES ENEMIS DE LA NATION DU FEU!

La moitié du campement s'activa et montèrent a cheval sur leur créature a trois cornes et quittèrent le campements en furie. En nous laissant moi et Evyle avec le reste du campement qui était sous le responsabilité du sergent en chef. Ban Gio était passé a l'attaque de son coté. Tout ce passait comme prévu.
La nuit tomba immédiatement après le départ de la première section. Un feu fut établit dans le campement et tout les hommes y étaient soit assit autour a manger soit debout a discuter. On nous donna a moi et Evyle un morceau de viande qu'il venait de faire tourné au dessus du feu.

Quelques heures passèrent, les cendres du feu étaient encore fumantes et les hommes s'étaient endormis dans leur tente respectif. Seul quelques un tournaient autour du campement pour gaiter les intrus. Evyle et moi pouvions donc alors nous balader sans soucis dans le campement, tout le monde dormais, et personne ne surveillait l'intérieur de l'enceinte.
On se déplaçait quand même furtivement, on ne voulait pas avoir a rendre un justificatif de notre balade nocturne ni de se faire réprimander.
On fouinait dans les tentes inoccupées de la section 1 et l'on prenait tout ce qui pouvait nous être utile: provisions, armes, même si il avaient été presque tout déjà emmenées.

J'enleva mon casque, j'avais trop chaud! Evyle entra a son tour dans la tente, elle m'avait fait peur. Elle enleva a son tour son casque. Elle avait un grand sourire sur le visage

-Kalae, regarde ce que j'ai trouver!!

[Voilà rapelle de l'ordre d'écriture (sinon Evyle a raison: c'est le bordel ^^') : Kalae=> ban Gio => Evyle]
Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Sam 3 Juil 2010 - 13:22

FIOOOOOUCH c'était le bruit des flammes lancés par les rhinos, je regardai les hommes se battrent, j'allais bientot intervenir mais je devai d'abord régler les affaires avec le chef de section des troupes de la terre.

Vous !! vous êtes le chef de cette section ?
Oui et vous, vous êtes le dénommé Ban gio ?
Ah je suis déja connu ^^. Et bien oui c'est moi je venais pour vous aider du point de vue stratégie.
Non vous pouvez me conseiller, ou bien vous en allez ici c'est mon campement, c'est mon régiment et vous vous n'êtes pas quelqu'un de confiance, du moins Evyle ne vous fais pas encore confiance.
é_è Je vois eh bien je vais me reposer et me battre après, vous devriez vous reposez vous aussi ^^

J'alla dans sa tente avec un peu de poisson qui donne la gastro ^^.
Je mis quelques gouttes puis je me cacha et attendis son arrivé, quand il arriva enfin il but tout d'une traite et quelques minutes après toilettes.
J'alla ensuite dans la tente de commandement et donna mes ordres.

Soldat, il y a un deux petites falaises a droite et à gauche envoyez trois soldats sur chaque falaises et bombardé les. Ensuite envoyez un contingent qui utiliseras des attaques souterraines sur les rhinos, essayez de les enfoncer dans la terre et pui les autres battez vous et defendez les positions.

Je fonça ensuite sur le champ de bataille, passant devant le commandant toujours malade.
Le plan marchait pendant que les soldats du feu tiraient sur les soldats des falaises d'autres soldats de la terre passaient par en-dessous et les empechèrent de bouger.
Moi je me frayais un passage dans le champ de bataille, je devais faire garder les positions mais je voyais l'un de leurs commandant au loin.
Je fonça droit sur lui immobilisant sa garde et je lui demanda:

Vous etes arreté !!
AHAHAH vous pensez vraiment même si vous me battez, il restera un autre commandant qui continueras l'attaque au camp.
EH bien il y en aura un de moins.

Il descendit de son rhino je lança deux mains de pierre sur ses mains puis j'en lança deux autres sur ses mains.

Alors c'est ça un grand commandant de la nation du feu!!
Je ne suis pas le grand commandant, c'est un piége il est derriere vous.

Je me retourna une énorme boule de feu fonça sur moi et je tomba par terre, cette fois j'étais groogy, je ne me releverais pas avant un moment.

Amenez le au camp et enchainez-le, malheuresement ce n'est pas lui leurs commandant mais je sens qu'il pourrait être important.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Dim 4 Juil 2010 - 16:32

"Qu'est-ce que c'est ?"
J'avais dans ma main droite un petit objet noir, assez petit pour passer inaperçu: la preuve est que Kalae regardais ce que j'avais dans l'autre main, alors que le plus important résidait dans cette main droite.
"Un dossier. Contenant de très précieuse information, mais le plus important réside dans l'autre main. Regarde attentivement ma main droite, tu verras que je tiens quelque chose dans ma main, mais dans le noir tu ne risque pas de le voir. Viens rentrons sous la tente on a ce qu'il nous faut avec ça, maintenant il ne faut surtout pas se faire repérer."
A peine je prononçai le mot "repérer" que j'entendis du bruit venant de l'extérieur.
"Chuut, il y quelqu'un !"
Je tendis l'oreille pour essayer d'écouter. Il me semblait entendre deux voix parler, mais ils chuchotaient quelque peu pour ne pas réveiller ce qui était entrain de dormir.
Kalae qui était au fond de la tente se rapprocha de l'entrée et tandis également son oreille. On ne pouvait entendre que quelques mots de leur discussion tellement ils parlaient à voix basse, ce qui nous laisser supposer qu'ils n'étaient pas très loin de la tente dans laquelle nous nous trouvions.
Nous entendions quelques mots tels que "chance", "commandant", "maitre de la terre", "embuscade", "chef" et "otage". On pouvait supposer que c'était un soldat qui parlait avec son chef vu que le mot "commandant" et "chef" revenait assez souvent. Mais plus ils parlaient plus on pouvait comprendre qu'ils détenaient un otage qu'ils essayaient de faire parler. Plus il se taisait et plus on les entendait parler, signe que leur colère montait. Si cela continuait comme ça, l'homme allait finir mort, il fallait faire quelque chose. J'avais promis au roi, qu'il n'y aurait pas de mort de notre côté, alors soit le capitaine a désobéi à mes ordres, soit il s'était passé quelque chose... Il fallait découvrir ce qui se passait au plus vite.

Je me tournai vers Kalae et lui expliquai mon plan. Elle acquiesça et je lui remis le dossier que je tenais toujours dans ma main gauche, puis je sortis de la tente en faisant mine d'avoir était dérangé et d'être super fatiguée.

"_Mais qu'est-ce que c'est tout ce vacarme ? Je n'arrive pas à dormir, dis-je avec la voix d'un homme entrain de se réveiller.
_Désolé de vous avoir réveillé soldat, mais il ne se passe rien ici, vous pouvez vous rendormir.
_Alors pourquoi tentez-vous de cacher votre otage ?"
Les deux hommes se regardèrent comme s'ils étaient pris en flagrant délit avec des têtes qui laissait exprimer un "Comment a-t-il su ?" Mais la question n'était pas là, puisqu'un instant après ils me montrèrent lors otage. Il avait le visage complètement défiguré tellement il était carbonisé, il avait l'air désemparé, démuni, presque désolé. Il avait une expression qui me mit tout de suite mal à l'aise, mais c'est quand je le reconnus que j'eus un pincement au cœur et lâchai un "Oh" sans le vouloir. J'étais horrifié de le voir dans cet état mais ce qui dégouté vraiment c'est que s'il était là c'est qu'il n'avait pas écouté les ordres que je lui avait donné, et que même si je voulais le frapper il fallait avant tout que je le sorte de là.
"_Vous semblez vous reconnaitre, est-ce normal ?
_En effet je connais cet homme. Bien qu'il fut difficile à reconnaitre. Il s'appelle Ban Gio, s'était un de nos prisonniers dans notre ancien régiment. Le cap'tain m'avait chargé, ainsi qu'à mon coéquipier, de s'en débarrasser car il gênait tous nos plans. Par manque de surveillance il s'échappa, et on le soupçonna de venir ici, c'est pourquoi nous sommes venu le traquer ici monsieur. Et maintenant qu'il est devant mes yeux, aussi carboniser, je ne peux que vous féliciter de l'avoir attraper. Mais j'aimerais en faire mon affaire.
_Dans ce cas soyez plus vigilant.
_Monsieur cette fois-ci je ne compte pas le laisser en vie.
_Ahah ! Alors je veux voir ça ! Annonça le deuxième homme."
Zut pourquoi j'avais dit ça moi ? Maintenant je n'avais plus le choix, il fallait que j'agisse. Si je l'étranglais cela paraitrai bizarre puisque je suis censé avoir une maitrise. Mais si je me servais de ma vrai maitrise je serais tout de suite découverte. Je n'avais pas le choix, je devais l'utiliser. Bien que je ne savais pas vraiment s'il marchait, et je savais encore moins si Ban Gio allait marcher avec moi, c'était ma seule chance. Il fallait juste qu'il ne fasse pas tout échouer, une fois de plus.

Je me mis en position, bien que je n'avais pas l'habitude à force de voir les maitres du feu à l'action on connait leurs mouvements, comme les maitres du feu, et me préparai à appuyer sur le bouton de l'objet que je tenais dans ma main droite, en même temps que j'allais mettre de la vitesse dans mon bras comme si je voulais faire sortir une flamme. Sauf qu'à ce moment là, en appuyant sur le bouton, la flamme sortit vraiment. Enfin du moins c'était l'impression que l'on avait.
Ban Gio la pris en plein fouet, ce qui l'assomma. Je pouvais en profitai pour le faire croire mort, après tout si j'avais été un vrai maitre du feu il l'aurait été. Je réussis à trouver une excuse pour le prendre avec moi, et je l'emmenai le plus loin possible.
Je m'installai dans un petit coin tranquille, là où personne pouvait nous voir. Et j'attendis que Ban Gio se réveille, une explication devait avoir lieu.
Je lui mis deux trois baffe de sorte à ce que le processus fonctionne plus rapidement. En se réveillant il me regarda, comme s'il était entrain de voir un fantôme.

"_Evyle ? C'est bien toi ?
_Oui c'est moi ! Mais si c'était un vrai maitre du feu il t'aurait demander des explications sur "qui est Evyle" alors tâche de rester prudent !
_Je suis désolé.
_Oui bah encore heureux ! Je ne sais pas ce qui s'est passé mais tu viens de nous mettre en danger ! Je n'aurais pas été là pour te sauver tu serais peut être mort à l'heure qu'il est ! Sans parler que notre plan aurait été complètement fichu ! Te rend compte ou non ? La prochaine fois réfléchit un peu avant d'agir comme un bêta ! Tu comprend maintenant pourquoi je n'avais pas confiance en toi ??! Tu comprends maintenant que si je donne des ordres c'est que c'est réfléchi et qu'il faut qu'on les RESPECTE !!"
J'étais entrain de passer toute ma colère sur lui, ma voix monte d'un ton à chaque phrase, je n'en pouvais plus, il fallait que je fasse évacuer tout ce stress.
Il essaya d'ouvrir la bouche mais je lui mis une baffe dans sa tête et il se tut. Je voulais que ça lui serve de leçon...

Je lui ordonnai de ne pas bouger d'un poil sinon il aurait affaire à moi puis partit une fois mes nerfs bien passé. Une fois de retour au camp je vis que les deux hommes étaient partis se coucher et que Kalae n'était plus dans la tente de tout à l'heure. J'entrai alors dans la notre et elle m'attendait. Je lui expliquai tout ce qu'il s'était passé avec Ban Gio et lui demandai où était passé le dossier.

"_Il est là en lieu sur. Peut être que pour se racheter il devrait le lire en entier et nous faire un résumé de ce qui est intéressant ?
_Je ne sais pas, peut être que ce qui paraitra intéressant à ses yeux ne le sera pas, et ce qui le sera vraiment ne le paraitra pas à ses yeux. Donc je préfère éviter. Je ne sais pas quoi faire à son propos, il est juste désespérant.
_Tu sais moi je pense que c'est quelqu'un de bien et qu'on peut lui faire confiance. Il m'a déjà plusieurs fois sauver la vie.
_Alors pourquoi a-t-il désobéis aux ordres ?
_Peut être pensait-il bien faire ?
_Ouai bah il s'est planté en beauté...
_Au fait, j'ai une question. Comment as-tu réussis à créer des flammes ? Alors que nous sommes des maitres de l'eau.
_Tu te souviens de l'objet que j'ai trouver avec le dossier ? C'est ça que j'ai utiliser, c'est un simulateur de flamme. En gros ça créer des flammes inoffensive et ça passe complètement inaperçu. Juste ça peut assommer la personne s'il est déjà HS, comme Ban Gio, et du coup on le croit mort. C'est ce qu'il me permet de penser qu'il y a un espion parmi les soldats. Et ce dossier je l'ai trouver dans sa tante, c'est un dossier détaillé des infos sur leur véritables intentions. Peut être qu'il n'est pas seul, en tout cas le roi ne m'avait pas prévenu. Alors soit il est, ou ils sont, au service du roi, soit de quelqu'un d'autre. Auquel cas on ne serait pas les seuls à enquêter sur la nation du feu et leurs intentions..."
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Dim 4 Juil 2010 - 18:41

J'écoutais Evyle avec attention, cette histoire commençait a devenir une véritable enquête.
Evyle alluma 2 bougies pour que 'on puisse mieux voir et posa son objet soir sur la petite table de chevet bancale. Puis nous nous assîmes sur le lit pour ouvrir ce manuscrit, la curiosité était bien trop forte. On avait posé nos casque au sol, car ils nous gênaient.
Quand Evyle ouvrit le parchemin, il y avait tout un long texte avec une grande signature appliquée a la fin.
Nos yeux commencèrent a balayer le texte alors qu'une voix a l'extérieur nous fit sursauté.
-Alors, qu'est il advenu du maitre de la terre?
Evyle et moi échangions un regard de surprise, elle s'empara du parchemin et le roula aussitôt avant de le cacher dans son armure pendant que moi j'éteignais les bougies pour ne pas indiquer notre présence.
-Le nouveau s'en est bien chargé, j'en suis témoin commandant.
-Parfait.
Evyle et moi avions plaquer nos oreilles sur les tissus de la tente pour écouter.
-D'ailleurs, je trouve qu'il s'en est débarrassé bien facilement....
-Que voulez vous insinuer soldat?
-Il est vrai que le maitre de la terre n'était plus en état de ce défendre, et qu'il était au bord de l'agonie, cependant, sa maitrise m'a sembler trop.... gentil.

Je me tourna vers Evyle.
-Faut partir maintenant! Murmurai je. C'est le mieux, il fait nuit, il y a peu de soldats se sera donc plus simple pour s'enfuir, et de plus nous avons ce que nous cherchions! Si on nous découvre en possession de ce parchemin. Ce sera la fin!
-Oui... on y va maintenant!

Evyle me prit le poignet et me tira comme pour me guider. L'on marchait accroupit et nous sortîmes par le derrière de la tente, nous en avions oublié nos casques et le simulateur de flamme... L'on marcha furtivement entre les tentes et nous cachait derrière elles lorsque qu'un garde passait.
-Enfin je ne fais aucun soupçon chef! continua le soldat. Je vous fait simplement mon rapport!
-Bien, je vous remercie. Je vais aller le voir moi même, il me faut son rapport.

Le commandant en question s'avança vers la tente et y rentra sans demander la permission, il s'éclaira avec sa maitrise et découvrit deux lits vides, et deux casques seuls, il s'avança vers la table de chevet et s'empara du simulateur de flammes et le jeta violemment au sol. Le maitre du feu sortit de la tente avec de la rage dans les yeux et lança la boule de feu qu'il tenait devant lui. Le bruit qu'avait fait le commandent réveilla quelques soldats au alentours.
- Chef? Murmura l'un
-Que ce passe il commandant? Demanda un second.
Le responsable du campement saisit le soldat par le col.
-Il se passe que nous avons été infiltré par deux intrus! TROUVEZ LES MOI !! ET TUEZ LES MOI!!
Face a la colère de leur supérieure tout les soldats s'exécutèrent. Evyle et moi étions entre deux tante, je regardais furtivement l'allée central du camp et voyais les homme en action.
-On est recherché Evyle.... Murmurai je.
Mais Evyle ne me répondit pas.
-Evyle?
Silence. Je me retourna alors et je ne vis personne derrière moi. Evyle avait disparue. Je retourna alors sur les pas, Evyle n'avait pas fait demi tour. Mais où pouvait elle être ?! Je l'imaginais déjà entre les mains des maitres du feu, elle et le parchemin.
Les soldats du feu grouillaient maintenant de partout, et j'étais de nouveau caché derrière notre tente. Je sentis une main se poser sur mon épaule, puis une autre sur ma bouche et mon corps bascula en arrière. Je tomba au sol, et ne pouvais pas crier. Mais a la lueur d'un petite bougie je vis que cette personne qui m'avait tiré n'était autre qu'Evyle qui était retourné dans la tente. Elle me libera et pu enfin prononcé quelque chose.

-Mais qu'est ce que tu fais là ?!
Elle me montra le simulateur de flamme.
-fallait que je revienne le cherche. C'est trop fun, il me faut ça a la maison!
Je ricana discrètement, je trouvais sa vision des choses plutôt amusante. Mais le temps n'était pas a la rigolade.
On ressortit donc de la tente discrètement et nous nous avancions vers la porte du campement. Les hommes nous cherchaient toujours autant, et étaient plus qu'armé. Alors qu'Evyle et moi discutions de notre plan d'évasion, un homme se retrouva en face de nous alors qu'il nous cherchait.
Nous nous regardâmes quelque mili-seconde sans rien dire puis il prit une grande inspiration pour pouvoir crier notre présence, mais je l'attrapa par les vêtements, le plaqua au sol, Evyle avec sa maitrise se chargea de le bloquer dans la glace. L'homme ne pouvait plus bouger, ni parler. Malheureusement, cela ne servait pas a grand chose, nous avion été repreré. Une épée nos passa devant le nez a moi et a Evyle alors que nous chuchotions. Surprise nous nous sommes écarté et la lame alla se planter entre nous deux, dans le sol.

JE LES AI TROUVER!! Hurla le soldat du feu.

Evyle et moi, nous prîmes nos jambes a notre coup, et un horde de soldat nous suivaient. On courait vers la sortie, mais depuis l'alerte elle avait été fermer. Le seul moyen était soit de passé par dessus, ou de réussir a l'ouvrir.
Evyle et moi arrêtions notre course devant la grande porte, et nous nous retournâmes vers les maitre du feu en garde.
Les soldats nous encerclèrent très vite. Et le commandant s'avança vers nous.

-Voici donc nos deux nouvelles sois disant recrue... il se rapprocha de nous doucement. Vous avez cru pouvoir tromper la nation du feu, mais votre petit jeu de cache-cache est terminé.
Evyle et moi l'affrontions du regard toujours en position défensive. L'homme ne s'approcha pas plus loin. Il comprit a la couleur de nos yeux et a notre position de combat d'où nous venions.
-deux maitre de l'eau... J'ignore ce pourquoi vous êtes là, mais vous ne resortirez jamais vivante de ce campement. Il se retourna vers ses hommes. Tuez les moi.
Les hommes ne bougèrent pas. Evyle et moi pension a une ruse, mais non, rien ne se passa.

-Qu'est ce quoi vous prend bande d'imbécile!
-Mais commandant, ce son des filles....
-deux femmes contre cent hommes...
-Pas besoin de les attaquer, ça va être vite réglé.
Evyle et moi nous sentions largement sous estmié. Ils étaient clair, qu'il ignoraient a qui ils avaient a faire.
-Vous osé contester l'ordre d'un de vos supérieur!
Le commanda furieux, blessa l'un de ses homme avec une flamme, puis il se retourna vers nous pour nous attaquer. Une grande et longue flamme arrive vers nous. Moi je sauta par dessus et Evyle l'eteignit. Puis la bataille commença entre les hommes du campement et nous.

-Kalae! Trouve un moyen d'ouvrir la porte! Je les retiens!
-Ok!!
Evyle utilisa l'un de ses technique qu'elle avait elle même mise au point et qui était assez dévastatrice, je pouvais donc la laisser sans soucis. Je me mit a escalader le mur et m'appuyais sur les morceau de glace que je créait avec mes pieds. Je montais de plus en plus haut, Evyle était toujours en bas et semblais bien s'en sortir. Je cherchais a atteindre la tourelle de surveillance pour déverrouiller la porte.
Il y eu un sifflement étrange dans les airs, puis un objet fin, long et enflammé alla se planter a coté de ma tête.
-Une flèche?!

En effet, des hommes reculés a plusieurs dizaines de mètres d'Evyle me lançaient des flèches enflammées. J'accelera alors le mouvement, mais une flèche m'approcha de trop près et déchira ma manche en me blessant légèrement au bras. j'hurla de douleur et perdis l'équilibre et manqua de tomber. J'entendis Evyle hurler mon nom. Elle avait eu peur que je ne tombe de plusieurs mètres, mais heureusement j'avais l'habitude de défier la gravité avec toutes mes acrobaties. Avec l'eau que je déversa sur les parois de l'enceinte pendant ma chute et que je gela je réussit a reprendre appui.
Je ne perdis pas de temps pour monter, et faisant encore plus attention aux flèches. J'arriva enfin au sommet et riposta aux archers avec des pics de glaces que je leur lançais. Evyle suivit mon chemin, et monta a son tour sur la paroie pendant que je la couvrais avec mes pics de glaces. On était toute les deux au sommet des murs du campement, la tourelle n'étais plus qu'a quelques mètres.


Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Dim 4 Juil 2010 - 19:43

J'étais fatigué, très fatigué mes yeux se fermèrent et je me reposa près d'un arbre en dehors du camp ou Evyle m'avait laissé. J'allais enfin pouvoir dormir...

Me voila dans mon rêve, de la terre une cité, c'est Ba sing se, qu'est ce que je peux bien faire dans un rêve... dormir dans un rêve c'est possible, peut-être je suppose.

Alors que je m'appretais à m'endormir tranquillement et faire de beaux rêves dans mon rêve Oo, je crût entendre un cri "Kalae". Je me réveilla et m'aperçus que ça venait du campement du feu, je m'approcha titubant pour voir des personnes qui essayaient de grimper par-dessus les murs du campement mais une tourelle leurs tiraient des boules de feu dessus, Je me devais de les aider surtout que je me doutais que c'étaient Kalae et Evyle.
Avec mes dernières forces j'utilisa ma maitrise, je souleva un énorme rocher près de mon arbre et je le lança sur la tourelle.
J'entendit une énorme explosion, il n'y avait plus de tourelle mais il restait toujours Evyle et Kalae et quelque maitres du feu qui leurs tiraient dessus. Je regarda Evyle se débattre et réussir à se défendre mais je vis Kalae trébuchait avec deux maitres du feu à coté.

C'est fini la rigolade, je ne voulais pas voir de mort du coté de l'ennemi mais cette fois je vais les tuer.

Les maitres du feu s'appretaient à carboniser Kalae qui cria et ferma les yeux mais quand elle les ouvrit il n'y avait plus de soldats, juste un casque et une paire de botte par terre.
Evyle avait elle aussi disparus puis Kalae se fit attraper et emmener dans la foret.

OUAH qu'est ce qu'il c'est passé dit kalae
Rien c'est encore moi....
Ah ou et Evyle?
Ici près de l'arbre.
Pourquoi elle est encore bailloné ? é_è
Elle voulait encore me giflait, se tournant vers Evyle. Tu ne veux plus me frapper ?

Evyle montra un signe de nature négative. Je la libéra et elle avait menti je me prit une belle vollée.
Je resta allongé très fatigué et meme trop fatigué pour parler j'avais l'impression que tout allait en acceleré, puis Kalae s'approcha de moi me sourit et me dit Merci.
Je sourit mais je me sentais défiguré par ces maitres du feu, je voyais Evyle et Kalae qui parlaient ensemble, Evyle ne m'apprécié vraiment pas, je me releva et me dit que je devrai garder un oeuil sur ces filles, je me leva, fît attention que ma robe de l'ancien dai li ne soit pas fripper avec des feuilles je me fis un foulard que je mis autour de ma tête je cherchis et je trouva mon chapeau de l'ancien dai li et je m'en alla en faisant un signe de main à Kalae et Evyle je partit dans la foret les laissa seules et continua à les observer en attendant les bons moments pour agir et pour les aider.



Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Lun 5 Juil 2010 - 19:13

Il nous avait sorti de là, mais c'était loin d'être finit et je le savais. J'avais fait la promesse de m'occuper des maitres du camp, et il fallait que je la tienne. Et à 3 c'était impossible, le mieux était de retrouver les autres hommes, qui nous attendait peut être. On partit donc ne route vers notre camp.
Une fois arrivé là bas les hommes furent heureux de nous voir. On mit au point un plan puis on prit un peu de repos, et on dormi tous dans des tentes. Le lendemain on fut réveillé assez tôt par le soleil qui luisait à la hauteur des montagnes en face de notre camp. J'étais encore fatiguée de ma nuit dernière mais il fallait que je reprenne du poil de la bête. Avec Kalae on décida de cacher le dossier-parchemin, pour être sur de ne jamais se le faire prendre.

Une fois tous les hommes prêt à l'attaque, on se lança à l'assaut du premier front. On savait qu'un intrus se trouvait parmi eux, et il fallait le trouver. On avait donc mis au plan, t'attaquer tous les hommes, mais sans les tuer. Et que de toute façon l'homme qui ne serait pas un réel maitre du feu, serait vite démasquer. Il serait d'une aide précieuse...
Mais trouver cet intrus fut bien plus dur que l'on ne le pensait, car les maitres du feu étaient coriace. Ils nous envoyaient des centaines de boules de feu, qu'on réussit bien heureusement à échapper, mais à cette vitesse ça allait forcément pas très bien finir...
Le combat s'éternisa, sans qu'il n'y est de mort ou de vainqueur, personne n'avait vraiment d'avantage, c'était attaque/défense, et réplique de l'attaque, et ainsi de suite. On commençait tous à fatiguer mais ce n'était pas le but, loin de là. Il fallait revoir notre plan.

"Que peut-on faire ?
_Je n'en sais rien... Es-tu sur que c'est une bonne idée de le retrouver ? Il n'est peut être pas aussi indispensable...
_Si jamais il y a des mort, je ne veux pas que ça soit nos alliés. Et s'il y a un allié parmi tous ses maitres du feu, alors on doit le protéger, c'est notre devoir. Peut être va-t-il nous envoyer un signe ? Je ne sais pas, mais il faut à tout prix le démasquer avant qu'il ne soit trop tard !!"

***


Mon Dieu que vais-je faire ? Ils ne font que de nous attaquer, et s'il découvrait ma couverture ? Non c'est bien trop risqué... S'ils savent qui je suis réellement ils vont également vouloir me tuer, et j'aurais 2 ennemis contre moi. Finalement il avait raison, c'était peut être stupide d'y aller tout seul. Mais à deux on est bien plus repérable que tout seul, on fait bien plus de fautes. Là personne ne m'a encore remarqué, personne ne m'a découvert, et c'est une chance. Pour l'instant tout marche à merveille, mais savent-ils qu'ils sont entrain de foncer tête baisser dans un piège ? Savent-ils qu'en attaquant ainsi ce camp, ils courent à leur propre perte ? Je ne pense pas qu'ils le savent, ils doivent se douter de quelque chose, mais de ça... De même que ces maitres du feu ne le savent sûrement pas... Bien qu'à mon avis leur roi penserait qu'il y aurait plus d'ennemi pour se permettre de sacrifier autant d'hommes... N'empêche que si je reste là indéfiniment, je mourrais moi aussi par un sacrifice dont je ne voulais même pas. Mes confrères n'auraient même pas pu profiter de mes recherches... Ça serait trop bête. Ils faut que j'avertisse ces maitres de la terre. Même si je dois y laisser ma vie parce qu'ils me prennent pour un ennemi... Oui je dois le faire coûte que coûte !!

***


On reprit le combat, mais cette fois-ci quelque chose me paraissait différent. Je ne savais pas vraiment quoi, mais quelque chose avait changé, ou quelqu'un. Oui je crois que c'est notre allié, il a décidé de se manifester ! Il faut ne plus faire de cadeau et l'épargner. Enfin, une fois qu'on aura trouver qui c'est..
Je lançai une attaque sur 5 des hommes, et seuls 4 ripostèrent. Le dernier se fit engueuler de ne pas avoir riposter et avait une mine désolé, bien que quelque chose clochait... Mais mon intuition me dit que l'homme que je cherchais c'était lui, et même si je n'avais plus le droit à l'erreur on avait trop perdu de temps. Je donnai alors immédiatement de nouveaux ordres à mes hommes et ils s'exécutèrent. Leurs attaquent passèrent alors au niveau au dessus: ils attaquaient enfin avec leur vrai puissance. L'homme en question fut épargner pour être pris en otage. On me l'amena et je le mis devant moi tout en lui tenant les mains.

"Nous avons un otage ! Quiconque fera un mauvais gestes sera tuer sur le champ. Désormais nous avons l'avantage alors rendez-vous !
_Jamais ! Plutôt mourir !
_Très bien. Ban Gio? Je pense que tu te feras un plaisir de le tuer."
Et Ban Gio s'exécuta, les maitres du feu étaient terrorisé. Mais on pouvait lire dans leurs yeux qu'ils en voulaient à l'otage de ne pas avoir riposter, c'est effectivement à cause de cette erreur que c'était désormais notre otage. On avait une chance et on l'a saisie.

On amena l'otage un peu plus loin pour lui parlait calmement, Kalae et Ban Gio était avec moi. Les autres hommes s'occupaient des maitres du feu.

"C'est toi l'intrus ?
_L'intrus ? Mais enfin il n'y a pas d'intrus dans le camp !
_Ne joue pas au plus malin avec nous. Nous savons que tu n'es pas un réel maitre du feu. Nous avons trouvé ce simulateur de flamme dans ta tente."
Je lui montrai le simulateur et il comprit. Il se montra plus coopératif après ceci.
"_En effet c'est bien moi. Mais si je vous dit la vérité, alors promettez moi de ne pas me tuer.
_D'accord c'est promis..."

"Alors voilà, je m'appelle Xao Chang, et je suis un maitre du feu."

Il y eut une grande stupeur parmi nous tous. Entre Ban Gio qui avait la rage car il détestait les maitres du feu, et entre moi et Kalae qui nous nous demandions comment c'était possible, parce que ça ne collait pas du tout avec le reste de l'affaire.
"En fait voilà, quand j'étais petit mes parents faisaient partis des nobles de la nation du feu, et ils étaient aimé par tous. Ils étaient beau, intelligent, toujours souriant, ils ne se plaignaient jamais, et œuvraient presque pour la paix. Tout le monde les admirait pour tout ce qu'ils faisaient, pour leurs moindres faits et gestes. Mais le roi en eut marre, et il se mit à craindre mes parents en pensant que tout le monde allait penser comme eux pour mettre fin à cette guerre. En même temps le roi n'avait pas vraiment tord, car tout le monde commençait à prendre conscience des risques de la guerre et il prenait part à leur idéologie. Le roi était assez jaloux de leur popularité et avait peur que tout ceci finisse en révolte, il ordonna alors à ses gardes de venir tuer mes parents et toute leur famille. Mes parents se sacrifièrent alors pour me protéger, et moururent alors que j'étais entrain de m'échapper. Je m'en suis énormément voulu de n'avoir rien pu faire pour eux... Toute ma famille fut décapiter, tous, sauf moi. J'ai réussis à m'enfuir et je fus recueilli dans une famille de maitre de la terre. J'avais réussis à voyager jusqu'à là bas je ne sais comment, car j'étais encore qu'un enfant. Mais depuis je hais tous les maitres du feu, et j'ai renoncé à ma maitrise. C'est pourquoi je me bats aujourd'hui contre eux, et j'ai même réussis à monter un groupe d'opposant. C'est pourquoi pour faire semblant d'être eux j'utilise des simulateurs de flammes, car je n'ai plus de maitrise, et même si un jour elle se réveillait en moi je ne l'utiliserais jamais. J'en ai trop honte pour ça..."
Son discours nous avait tous ému, et je comprenais à présent pourquoi il avait en quelque sorte peur de nous, car si on détestait autant que lui les maitres du feu, peut être que dans notre rage on aurait pas vu la différence et on l'aurait tuer avant qu'il nous explique. Peut être qu'il nous mentait également, mais j'étais sur que non. Et je savais qu'il allait sûrement nous être très utile dans cette bataille, surtout que les maitres du feu le croit des leurs, ceci était un bon moyen pour les faire capituler, et partir rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Mar 6 Juil 2010 - 9:23

Le maitre du feu qui était notre otage me faisait de la peine et en même temps une sorte d'admiration pour son courage, je savais très bien la peine qu'il pouvait ressentir. Evyle le regardait également avec des yeux calmes quand a Ban gio, c'était plutôt des yeux fuyants; il ne semblais pas vraiment apprécier la présence de cet intrus qui pour lui était un véritable ennemie.
Quoi qu'il en soit, sa présence parmi nous tournez a notre avantage.
-Est ce que vous avez trouver des information intéressantes?
-Non pas encore, je suis arriver presque en même temps que vous, et quand le commandant a ordonner que l'on vous pourchasse dans le camps, je n'avais pas trop le choix, même si votre amie m'avait pris mon simulateur.
-Je suis désolée ^^'! Evyle s'inclina et lui tendit le simulateur. Reprenez le, il pourra vous être utile si vous retournez parmi les maitres du feu. Le soldat la remercia et saisit l'objet.

Evyle posa sa main sur mon épaule.
-Il va nous aider a remporter cette bataille, grâce a lui nous pourrons tromper les maitres du feu !
-Tu crois vraiment qu'il vont tout faire pour sauver seulement un de leur hommes?! S'exclama Ban Gio en levant les yeux au ciel. Evyle, comme si les maitres du feu avait un cœur!!
-Trouve une idée dans ce cas Ban Gio >_< !
-Hé ho!!! Je m'interposa entre les deux qui commençaient a hausser la voix.
Le soldat du feu, se leva:
-Et si vous disiez que je détient une information importante, mais que je refuse de parler.... Il voudrons peut être me récupéré pour ne pas que je vous dise quoi que se soit.
Nous nous regardâmes tous en réfléchissant.
-De plus , je pense pouvoir vous apporter un peu d'aider si les choses tournent au vinaigre.
-De l'aide?
-Oui, j'ai des hommes dans la foret, nous avons un code entre nous, si jamais nous perdons la bataille je pourrai lancer un signal pour leur demander de l'aide.... en espérant qu'il le voient.
-ça marche! Répondit Evyle avec un sourire comme a son habitude.
-Ok, il faut alors préparé l'approche.
Je pris la main du maitre du feu et la lui mit dans le dos, je sortis une de mes armes tranchante et lui mit sous la gorge.
-Ne t'en vais pas, je vais pas te tuer ^^'! Mais tu vas faire semblant d'avoir peur ok. Et d'avoir mal au bras, comme si je le tordait de toute mes forces pour pas que tu t'échappe.
-C'est d'accord!
-Evyle, Faudrait simuler une sorte d'interrogatoire pour que les maitre du feu ne trouvent rien de louche.
-Je suis d'accord avec toi.

Alors que nous parlions, les hommes de la terre se battaient toujours sur le front. Ban Gio jetait souvent un œil pour voir si tout se passait bien. Et il nous couvrait des éventuelles flammes qui pouvaient arrivées jusqu'à nous.
Le commandant de tout a l'heure était pas tres loin de nous mais il ne s'aventure pas sur le champs de bataille. Alors nous nous mimes a parler haut et fort pour que nos paroles viennent jusqu'à lui.
-DIS NOUS CE QUE TU SAIS!
-JAMAIS!
Je vis semblant de donner un coup de point a Xao Chang, qui lui fit semblant d'avoir mal et tourna la tête violemment. Il me regarda et me demanda a travers ses yeux si il était crédible, je lui fit un clin d'œil pour lui annoncer que tout semblait marcher comme sur des roulettes.
-ON VA TE TUER SI TU NE PARLE PAS!
-PLUTOT MOURIR QUE DE TRAHIR LA NATION DU FEU!
Evyle le saisit par le col et fit semblant de le frapper. Je le releva brutalement, toujours en jouant la comedie, et me plaça comme tout a l'heure: en lui mettant un bras dans le dos et un couteau sous la gorge et je me tourna avec Evyle vers le commandant pour le provoquer.
Les yeux de maitre du feu en question s'écarquillèrent.
-Rendez nous l'otage!
-Hors de question! Il va d'abord parler
Xao Chang fit mine d'avoir mal en criant.
-Chef, je n'ai rien dit!!
-Pour l'instant.... Murmura Evyle et caressant la lame de son katana.

Le commandant ordonna a ses hommes de nous attaquer pour pouvoir récupéré l'otage. Je lacha prise en sortit de ma gourde l'eau ainsi qu'Evyle pour nous défendre. Xao Chang en profita comme il était prévu de retourner auprès du commandant du campement. Ban Gio Arriva pour se battre a nos cotés.
Xao Chang était maintenant auprès du commandant.
-Tu ne leur a rien dit j'espère.
-Non monsieur.
Le commanda se mit alors a cité toute les information a Xao Chang pour savoir si aucune d'entre elles n'avaient été révélées. Le plan avait fonctionner a merveille, Xao Chang avait récolté tout ce qu'il désirait de la propre bouche du commandant.

Pendant ce temps, de notre coté, les maitres du feu semblaient de plus en plus nombreux. Heureusement pour moi et Evyle, le Lac était a coté de nous, l'on pouvait ainsi crée des attaques plus puissantes. Les soldat du royaume de la terre durent recalé face a l'avancée des maitre du feu, la deuxième section était de nouveau là et nous étions encerclé.
Il y eu un silence sur le champ de bataille, les maitre du feu nous regardaient avec insistance. Ban Gio sera les point enragé.
-Et maintenant? Nous fit il a Evyle et moi.
Evyle et moi ne répondirent pas et lançaient un regard violent a nos ennemis.
Un drole de bruit rompit le silence, un mélange de sifflement et de chant d'oiseau. Quelques seconde plus tard, des soldats du feu tombèrent au sol, une flèche en bois qui semblait avoir été faite a la main dans le dos.
Tous les regards se levèrent vers les arbres, où des hommes mystérieux et armé étaient venu a notre aide.
Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Mer 7 Juil 2010 - 9:56

Enfin quelque-chose de positif, je voyais ces soldats dans les arbres qui massacraient les hommes de la nation du feu qui était sur le champ de bataille, en tout cas ceux qui nous entourés étaient tous mort ou blessés. On peut dire que j'avais repris mes esprits, mes véritables esprits, je lança des mains de pierres pour attraper un soldat du feu je lui demandât si il savait nager.

..... euh non je ne sais pas nager --'.
Dommage pour vous.

il ne compris pas ce qui se passa, un bloc de pierre l'envoya valser dans les airs jusqu'à mon petit lac chérie.
J'étais quand même très fatigué de tous ces combats donc je voulais en finir vite , Evyle et Kalae me regardèrent, je tombis en arriere, elles voulurent me rattrapaient mais je m'enfoncis dans la terre, on pouvais voir ma silhouette dans la terre mais ou j'étais sa non...

La guerre continuait,nos hommes continuaient à avancer grâce aux soldat planqués dans les arbres, c'est beau sa me rappelle il y a 200 ans lorsque l'avatar Aang était là et le dai li aussi, ces hommes embusqués se battent comme le dai li... mais bon moi je réapparu derrière les soldats de la nation du feu et je continua le combat.
je fit s'élever la terre et je fis une plateforme je pouvais tout voir, mais tout le monde pouvait me voir, je me defendais des boules de feu et j'envoya des rochers dans leurs figure .

Je tourna mon regard vers mes hommes, ils avancaient bien, c'était facile, puis je regarda Kalae et Evyle, elles s'en sortaient vraiment bien, les maitres de l'eau toujours pleine de grâce.
Bon je ne recevait plus de boules de feu, et je m'ennuyait un peu... ah je voyais deux hommes de la nation du feu qui fuyaient, je lança mes mains, ils étaient pris je les regarda.

Alors sa fait quoi de brûler une foret ?
C'est réellement fascinant de vous voir défendre un si petit bout de terre.
Vous n'avez donc jamais honte.
Honte!!! les maitres de la terre sont cruels et affreux et vous êtes le pire.
Non, ahahah je ne suis pas le pire je suis juste le plus... sadique.

Après ça je décida quoi faire et les propulser dans les airs me paraissait très bien.
Il y avait deux maitres du feu et quelques secondes après deux colonnes de pierre et deux points rouges dans le ciel, le temps qu'il retombe j'aurai le temps de faire des trucs je fit donc descendre ma plateforme de terre qui en retombant fit une onde sismique les soldats du feu tombèrent tous. Je rejoignis donc Kalae et Evyle.

Re-salutations Kalae et à une moindre échelle Evyle.
Kalae regardaient Evyle et moi même qui nous nous regardions avec des yeux plein de colère, Kalae se mit entre nous pour empêcher de nous battre encore une fois, on s'aimait pas beaucoup j'espère que sa s'arrangera après cette bataille mais en attendant.

Bon, On va avancer des gens pour me suivre ?

Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Jeu 8 Juil 2010 - 23:36

Je m'étais embarqué dans une grande galère, même si pour le moment le plan se passait à merveille, il ne fallait surtout pas que ces maitres de la terre nous repousse jusqu'au campement, sinon d'autres maitres du feu allait venir en renfort et on serait mal... Très mal même. Bien que le fait que ma bande soit venu les aider, nous apporte que des bénéfices pour le moment. J'espère que ça va continuer comme ça et qu'il n'y aura pas de surprise. Sinon on perdrait tout notre avantage. Notamment que ces maitres du feu ne savent pas que je ne suis pas un des leurs, et maintenant que je connais leurs précieuses informations ils ne pourront que coopérer. Surtout quand on sait qu'une bombe est sous le camp et qu'elle risque d'exploser d'un moment à l'autre. Il est vrai que je ne les ai pas encore prévenu de ce que je savais, et j'ai nier tout à l'heure. Mais si je leur avais dit, ils auraient sûrement tout replié et serait parti en quatrième vitesse, alors ces maitres du feu aurait fait peut être plus de ravage que le bombe elle même en fera. C'est pourquoi il faut qu'on s'éloigne au plus vite du campement. Et à ce rythme là ce n'est pas gagné. Ils vont d'attaque en attaque et nous sommes obligé de reculer vers le camp. Tout le monde court à sa propre perte. Il faut que j'agisse... maintenant !

***
On continuait d'avancer même si je savais qu'on allait droit dans un piège. Mais je ne savais pas encore lequel, sûrement que Xao le savait, lui. Je misais tout sur lui, désormais c'était à lui d'agir, nous nous ne pouvions plus rien faire.
Mais soudain je vis que quelques maitres du feu commencèrent à parler entre eux et à entrainer plus de monde. Pendant ce temps là Ban Gio continuait sans cesse d'attaquer. Comme s'il voulait tous les tuer. Il avait une rage incroyable contre eux, peut être était-ce la colère contre moi et le stress de la guerre qui lui donnait toute cette rage mais ça faisait peur à voir. En tout cas il fallait l'arrêter avant un meurtre, et surtout avant que la situation n'empire.

"Arrêtez de les attaquer !!"
Les maitres de la terre s'exécutèrent en premier suivit de Kalae, des hommes de Xao, et en dernier interloqué se retourna Ban Gio, qui décidément n'avait aucune envie de s'arrêter.
"Mais enfin pourquoi ? Si nous nous arrêtions maintenant ils vont en profiter pour nous attaquer et nous allons perdre notre avance !
_Non je ne pense pas... Observez attentivement ces maitres. Quelque chose se prépare, mais pas contre nous. On dirait presque une mutinerie. Je pense que c'est l'œuvre de Xao. J'ignore complètement de comment il a fait, mais cela les déstabilise complètement. Ils sont presque sans défense, c'est injuste de les attaquer maintenant...
_Quel beau sens de la justice."
Je fixai les yeux de Ban Gio avec un regard noir. Je savais qu'il ne m'appréciait guère, surtout depuis que je lui avais mis trois claques. Mais de temps en temps c'était nécessaire pour le raisonner. Il était vraiment têtu comme une mule, et il fonçait la tête baissé. D'ailleurs il tourna la tête vers ce groupe de maitres du feu, et il leur jeta un regard plein de haine. Comme s'il voulait se venger, et cela lui donnait la rage au ventre. Je savais qu'il fallait le calmer, mais ce n'était pas le plus important. Même si la haine n'apportait vraiment rien de bon, du tout...

On pouvait cependant percevoir certain mot de leur discussion. Bien que ce fut bien plus qu'une discussion puisque ils avaient réellement l'air de se rebeller, et Xao était à la tête de tout se raffut. Parmi les rares phrases que l'on pouvait distinguer, on entendait "C'est injuste !", "Nous avons faim !", "Nous sommes fatigué", "Vous êtes nul comme Commandant !", "Nous en avons marre de nous battre", "Rendez-nous notre liberté !", ainsi que plein de petites phrases dans le genre. Ceci m'interloquais beaucoup mais je savais que la situation tournait à notre avantage. Kalae l'avait également compris et esquissait un large sourire.


***

J'avais réussis à former une rébellion chez les maitres du feu. Finalement ce n'étais pas bien compliqué... En effet ces maitres étaient assez bête et laisser vite leurs émotions ressortir. En l'occurence il s'agissait surtout de leur fatigue. Il est vrai que cela faisait un jour que nous étions de front en train d'attaquer, sans le moindre repos, presque sans manger également... Bien que j'avais passé la nuit au camp, j'étais partis au toilette pendant que cette fille de la tribu de l'eau m'avait piqué mon simulateur. D'ailleurs sans mon simulateur je ne pouvais plus faire grand chose, heureusement qu'elle me l'a rendu. Mais bon le problème n'est pas là... Maintenant il me reste à savoir ce que je vais faire. Même si j'ai réussis à déclencher une mutinerie, il faudrait qu'il soit assez bête pour décider d'arrêter de se battre.

"Et bien puisque c'est comme ça on ne se battra plus ! Les autres soldats qui sont au camp nous remplaceront !
_Ne soyez pas stupide ! Personne vous remplacera ! Si vous partez maintenant, ces maitres de la terre vont récupérer le terrain ! Et ça sera finit pour nous ! Soyez sérieux ! Ce n'est pas possible d'abandonner en plein combat, maintenant il faut y aller jusqu'au bout !!
_Alors ça sera sans nous. Nous en avons marre d'être traité comme des chiens !
_Alors tant pis pour vous. Ils seront sans pitié et vont tous vous tuer jusqu'au dernier, c'est ça que vous voulez ?
_Non ils sont gentil jamais ils nous tuerons ! Ils ont déjà eut l'occasion et ne l'ont pas fait, alors pourquoi maintenant ?
_*rire narquois* Les ennemis ne sont jamais gentil, retenez le bien !"
Les hommes rentrèrent alors dans le camp, et moi je restais là ébahis devant ce qu'il venait de se passer. Je n'en croyais pas mes yeux, je ne pensais pas que ça pouvait être possible d'être aussi stupide. Mais tout était à mon avantage. Il suffirait juste de rester là planter sans comprendre ce qu'il s'est passé pour que les autres rapplique. Ainsi tout passerait inaperçu et je pourrais leur expliquer le plan de la bombe. Après il faudrait trouver une solution pour partir au plus vite, et trouver quand même quel secret se cache-t-il. Car il ne placerait pas une bombe sans raison, il doit forcément y avoir un excellent secret à cacher derrière tout ceci...
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Ven 9 Juil 2010 - 14:32

Ban Gio et moi regardions les maitres du feu reculés, surprit. Je poussa un soupir de soulagement, je commençais a fatigué. Ban Gio lui s'avança de quelques pas en pointa l'armé de la nation du feu du doigt.
-Que font ils ces lâches?
-Ils semblent se replier.

Ban Gio sortit violemment de la terre une grosse colonne de pierre, il se mit en garde pour se préparer a une attaque. Je le stoppa net dans son élan en posant ma main sur son bras et en le baissant sa garde gentillement. Il me regarda avec un air interrogatif. Il y eu un silence dans notre camp et les maitres du feu disparurent dans la forêt. La colonne de pierre que ban Gio avait crée s'effondra et devient du sable qui s'éparpilla devant lui.
Evyle se rapproche de Ban Gio calmementt. Ban Gio la regarda s'avancer sa rien dire. Evyle prit un air sérieux et légèrement triste au timbre de sa voix.
-Je ne sais pas ce que les maitres du feu ont pu te faire subir pour que tu ais une haine si intense, mais crois moi, je suis désolée...
Ban Gio la regarda surprit, ses yeux s'était légèrement écarquillés. Il afficha un léger sourire puis baissa les yeux.
-Merci Evyle...

J'étais entre Evyle et Ban Gio et voyais pour la première fois depuis notre rencontre ce qui semblais être le début d'une réconciliation. Personnellement... ce n'était pas trop tôt -_-! Tout ces conflits commençaient a me donner mal a la tête, j'étais déjà très fatiguée par le manque de sommeil et toutes ces batailles.
Je recula de quelques pas en arrière pour regarder le lac et m'allongea de tout mon long au sol et ferma les yeux quelques secondes en lâchant un soupir d'épuisement et de soulagement. Les hommes qui étaient avec nous se mirent a discuter entre eux sur ce qu'il venait de ce passé. Evyle s'assit a coté de Ban Gio, qui il, resta debout et regarda la forêt.

-Et maintenant, on fait quoi? Lui demandais je les yeux toujours fermés.
Je l'entendis se gratter la tête.
Tout ce qui se passe est étrange, je pense que Xao est a l'origine de cette sorte de rébellion des soldat du feu.
-Et où est il maintenant? Demanda Ban gio toujours les yeux rivés sur sa forêt.
Je me leva d'un bon et m'etira. Evyle était resté assise sur le sol.
-Il les a surêment suivit.

Je sentis un souffle étrange sur ma nuque, une respiration qui me caressait le cou. Je me retourna en sursautant, et je me trouva face a un homme en cuirasse rouge orné d'un casque qui lui masquait le visage. A la vue de cet ennemi mon premier reflex fut de l'attaquer. Un enchainement de kung fu suivit. Mes camarades qui étaient dos a moi, entendirent des bruits de combat a main nue, et se retournèrent vers moi en ce demandant ce qu'il m'arrivait; et a leur grande surprise j'étais en plein combat contre un soldat.
Le maitre du feu a qui j'avais a faire avait lui aussi suivit un long entrainement, toute mes attaques aussi rapide soit elles il arrivait a les esquiver. Nos avant bras ne faisaient que se heurter entre eux avec violence, et rapidité. Ce mystérieux personnage murmura mon nom a travers son casque, perturbée et surprise je m'arrêta net, le point serré et prêt a cogné. Il me saisit par le poignet et me tira vers lui.
Evyle mit sa main sur sa gourde et l'ouvrit, Ban Gio se prépara aussi a attaquer. Quand a moi je ne comprenais plus rien a ce qui se passait.
-C'est moi! Me dit le soldat d feu. C'est Xao Chang!
Mes yeux s'écarquillèrent de surprise. Evyle et Ban Gio lancèrent une attaque en même temps, je me retourna vite, gela l'eau qu'Evyle avait envoyer et Xoa Chang se jeta a terre pour éviter une pierre de Ban Gio.
-ATTENDEZ!! Hurlais je les bras en l'air.
Evyle et Ban Gio se regardèrent entre eux.
-Mais t'as perdu la tête Kalae ?!
Les hommes qui étaient sous la responsabilité d'Evyle se rapprochèrent en courant attiré par les mouvements.
-C'est Xao Chang!!
Le maitre du feu se releva et enleva son casque, c'était bien lui, c'était bien notre allié. Evyle eu un sourire de soulagement et remercia Xao pour s'être débarrassé des soldats.
-De rien ^^!
-Mais que fait tu ici?
-Je devais vous prévenir, seul vous pouvez m'aidez!
-Qu'est ce qui ce passe?
-Vous vous souvenez quand j'ai dis que je recherchais des infos sur les maitres du feu.
-Oui ...
-Leur commandant m'a tout révélé de sa propre bouche, et j'ai découvert des choses très importante....
-et c'est plutôt bon signe ou mauvais signe....?
-Une bombe est sous le camp et risque d'exploser d'un moment à l'autre!
-C'est plutôt mauvais signe -_-

La troupe d'homme qui était dans les arbres descendit et nous montrèrent enfin leur visage, il portaient des vêtements qui se camouflaient parfaitement dans les arbres, ils avaient tout pour passé inaperçue.

Et qu'est ce qu'on est censé faire?
Que vont ils faire avec cette bombe?!
Je ne sais pas, mais personnellement je suis inquiet. Je vois bien un attentat se profiler....

Ban Gio serra les point. Evyle posa sa main sur son épaule.
-Ne t'en fais pas Ban, on les empêchera!
-Il faut la désamorcé!
Ou alors..... *apparence de démon* on fait exploser le camp....
- Ban Gio...
- ….?!
- =.=
-C'est une idée comme une autre, non?! ^^'
- ça veut dire qu'il faut a nouveau rentré dans le camps!!
-C'est suicidaire!! on l'a fait une fois c'est risqué!
-Et vous vous en êtes très bien sortit! Continua le maitre du feu.
-Mais Xao Chang, ils connaissent nos visage et vont se méfier, même si l'on revient déguiser...
Je sais, on va s'y prendre autrement.
-Comment ça?
-Ils vous connaissent n'est ce pas, nous allons donc jouer avec ça....

Nous nous regardèrent tous entre nous avec scepticisme, mais nous n'avions pas d'autres solution.

-Vas y, developpe...
-Alors voilà L'idée: Vu que je ne suis pas rentré en même temps que les autres, les autres soldats risquent de trouver ça louche que je reviennent plus tard. Je vais donc prendre l'un de vous avec moi qui se fera passé pour mon otage et qui rentrera au camp avec moi. Ainsi l'un de vous réussira a entré dans la citadelle. Pendant ce temps, alors que les gardes et les soldats auront l'attention détournée par la personne faite prisonnière, mes hommes avec l'un de vous dans les arbres vous vous faufileraient par les arbres et élimineraient ceux qui gênent notre chemin vers la bombe et le dernier se chargera de la désamorcée et la détruire.
-Ton plan est pafait Xao a un minuscule detail:... Comment ressortir du camp ?!
Silence.
-Je pourrai libéré l'otage a la nuit tombée quand tout le monde dormira et ceux qui sont dans les arbres aideront Le demineur a sortir du camp.
-Tres bien...
Xao Chang nous regarda.
-Vous êtes d'accord?
-On n'a pas vraiment le choix de toute façon … =/
-Bon très bien, Ban Gio, je pense que ta maitrise de la terre pourrai être très pratique pour mes compagnons, de plus tes vêtements sont l'idéal pour se camoufler.
-Ok, je me charge des arbres avec tes camarades!
-Kalae, reprit Xao Chang, tu sera l'otage!
- Tu veux jeter Kalae dans la gueule du loup?!
-Il a raison Evyle, il faut mieux que ça soit moi que toi, tu es la chef de la tribu, si ça ne se passe pas comme prévu....
-Tout ce passera comme prévu Kalae! Repondit Evyle pour me rassuré

Je me retourna vers Xao Chang en prenant un grande inspiration.
-C'est d'accord....
-Et moi je me charge de désamorcé et détruire la bombe.

Nous nous dirigeâmes vers le camp ennemis, j'avais quand même un peu peur je l'avoue, même si tout était organiser les maitres du feu m'effrayaient.
-Ne t'en fais pas Kalae Je veillerai a ce que tu ne soit pas blessé, et que l'on se contente de t'enfermer.
-Merci!

Devant le campement, Ban Gio était dans les arbres avec les autres, Evyle l'avais contourné pour pouvoir entré discrètement. C'était maintenant a mon tour avec Xao Chang de faire diversion. Il m'attacha solidement les mains dans le dos avec une corde, mon cœur ne pouvais s'empêcher de battre fort, je regardais l'entrée du campement d'en bas, il m'attrapa par le bras, je fis semblant de me débattre, et les portes de l'enfer s'ouvrirent ….
Revenir en haut Aller en bas
Ban Gio II
*
*
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 500
Date d'inscription : 22/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Dim 11 Juil 2010 - 11:58

J'étais parti vers la fôret j'ai vu les hommes qui devront m'aider dans les arbres, J'escalada l'arbre avec mes mains de pierre qui s'enfonçaient dans l'ecorce de l'arbre me permettant de monter facilement, une fois arrivé en haut je regarda dans les alentours, ils étaient tous là les traitres de la nation du feu, sa me faisait plaisir de voir des gens comme ça. Il fallait que je trouve le chef de cette petite escouade pour lui dire que je prenais le commandement de ce groupe.

Qui est le chef de ce groupe ?
C'est moi, vous êtes envoyé par Xao ?
Oui, je prend le commandement de ce groupe, c'est un plan et vous en faites partis, vous et votre groupe !
Et bien, vous m'intimidait un peu avec vos étranges habits et vos droles de manieres mais on doit vous faire confiance alors expliquez moi !

Je lui expliqua la situation, après ça on sauta d'arbre en arbre jusqu'à ce que la porte du campement du feu soit visible, je voyais la pauvre Kalae s'enfonçait chez ces pyromans mais bon ce n'était pas notre affaire on avait une mission.
Je regardais le campement, par ou commencer ? Je voyais une petite tour sur le coin du campement.

Je pense qu'en allant sur cette tour on aura un bon champ de vision, donc but 1 aller sur cette tour !

Ils me suivaient, pas de maitres du feu dans le coin je grimpa sur cette tour, je mussela rapidement ces quelques fils du feu dans la tour, les autres guerriers grimperènt. deux resterent pour imobiliser et voir la progression d'Evyle dans le campement pour son déminage, je voyais un chemin que Evyle devra emprunter heuresement peu de maitres du feu était là car Kalae devais bien jouais son rôle de divertissement pour les maitres du feu.

Les archers et moi même nous occupames de faire disparaitre vite fait bien fait le peu de fils du feu dans les parages maintenant c'est à Evyle de jouait son rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Evyle
****
****
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 1760
Date d'inscription : 11/09/2008

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Dim 11 Juil 2010 - 19:58

Quand Kalae entra dans le camp de la nation du feu je m'étais caché pas très loin. Il fallait surtout que personne ne me voye. C'était le plus important. Après pour entrer c'était une autre affaire. Il fallait que Ban Gio mette tous les hommes non distrait par Kalae hors d'état de nuire. Mais je devais m'introduire très vite dans le camp, et le chemin le plus sur était l'escalade. Il fallait que je fasse comme la dernière fois avec Kalae. Je sortis alors l'eau de ma deuxième gourde et la lançai sur le mur tout en la gelant. Avec la glace que je venais de créer, je fis sortir quelques pics pour pouvoir grimper en toute faciliter. Une fois en haut je m'accrochai avec un bras et avec l'autre je déplaçai la glace de l'autre côté du mur en mode "glissade". Puis je me laissai glisser jusqu'au sol. Je transformai la glace en eau et la remis dans ma gourde. C'était presque ni vu ni connu. Presque car personne ne m'avait vu, mais un homme m'avait entendu et il vint vers moi. Je ressortis alors immédiatement l'eau de ma gourde et allai me cacher derrière une tente. Je faisais des petits ronds avec l'eau en attendant qu'il parte puis une fois qu'il fut partis je pus reprendre mon chemin. Je ne savais pas où elle était situé, mais je supposai qu'elle était situé plus ou moins au milieu du camp, ou vers la porte. Mais il fallait que je fasse vite car Kalae et les autres hommes se dirigeaient vers le milieu. Il fallait que je trouve une astuce pour atteindre les sous sols, parce que la bombe devait surement être enterré, sinon les hommes l'auraient déjà vu, et nous aussi d'ailleurs.

Je continuai de marcher tout en ne sachant pas où aller, ni comment faire pour ne pas me faire repérer. Puis j'entendis de très nombreuses voix chantante et heureuse. J'en conclu que Kalae devait souffrir, mais surtout qu'elle n'était pas très loin. Je m'assis alors pour essayer d'entendre d'où venait exactement les voix, pour éviter de me faire repérer bêtement. Mais soudain j'entendis un bruit différent qui me fit sursauter. C'était très proche et je ne savais pas vraiment ce que c'était. Quand soudain j'eus l'étrange sensation que mes pieds glissaient et en regardant mes pieds j'eus une immense surprise. En effet une trappe venait de s'ouvrir sous mes pieds, et des escaliers descendait sous le sol. Je ne savais pas pourquoi elle s'était ouverte d'un coup, peut être était-ce l'œuvre de Ban Gio ? Ou alors tout simplement je m'étais assise sur un interrupteur ? Je n'avais absolument aucun moyen de le savoir mais j'étais bien heureuse et saisit l'opportunité.

Ces escaliers me paraissaient interminable. Cela faisait je ne sais combien de temps que j'étais là. De plus je ne voyais rien, il faisait tout noir. Mais peut être qu'au bout il y aurait un peu de lumière...
Quelques heures plus tard je vis un peu de lumière et courus vers elle. Malheureusement pour moi j'avais oublié l'existence des escaliers et tombai tête la première. Cette chute était presque mortelle pour mon crâne, et je sentais comme un marteau qui me martelait sans cesse mon pauvre petit cerveau. J'avais mal mais je ne fus pas abattu pour autant et me relevai d'une traite. Je continuai mon chemin vers cette lumière, et vis que finalement cette étrange lumière était du à des cristaux. Après observation je reconnus ceux de l'antre de Ban Gio, apparemment l'ancien QG du Dai Li. Mais je savais que c'était impossible que cet endroit sois le même que celui situé sous le lac Loagai. Géographiquement impossible. Mais peut être y avait-il des galeries qui rejoignaient ? Ça c'était possible par contre. Et ça pouvait même être mon moyen de sortie. Mais avant tout il fallait trouver la bombe...

J'essayai de me repérer dans les galeries, mais c'était difficile sachant que je n'y voyais pas grand chose. Cependant j'entendais un léger "tic tac", et je savais que ça venait de la bombe. Il fallait que j'approfondisse cet indice et je suive le son du tic tac. Je sentis une angoisse monter en moi lorsque j'entendais ce son. Mais plus j'avançai plus il était fort, et plus ma peur grandissait. Elle était forte à telle point, qu'à la fin je tremblait et je n'arrivai presque plus à marcher. Puis je vis deux couleurs: une bleu et une rouge. Elles clignotaient et je sus immédiatement qu'il s'agissait de la bombe. J'étais tout de même contente de l'avoir trouvé, mais angoisse était bien plus forte que ma vague impression de satisfaction. Je réussis tout de même à avancer. Les cristaux d'une beauté exceptionnel m'aider psychologiquement à avancer. Car en illuminant ces galeries, c'est comme s'il y avait une présence qui m'encourageais. Et je savais que si je ne faisais rien alors cet endroit allait mourir détruit par une bombe, mais moi aussi je mourrais...
J'avançai alors, mais avec réticence. Une fois en face de la bombe, ma gorge déglutit toute seule, et mon cœur se mit à battre à toute vitesse. Je voyais plein de fil et n'avais absolument aucune idée de comment la désamorcer. Je ne savais même pas combien de temps il me restait pour comprendre le système aussi complexe que celui ci. Il fallait du coup que je me presse sinon j'allais y rester... Ainsi que mes amis, et c'était tout de même ce qu'il m'était de plus chère au monde...
Je pris alors mon courage à deux mains et saisis le fil qui paraissait le plus gros et le plus important, il était rouge. Mais à ce moment là je remarquai qu'il y avait également un fil bleu qui paraissait important. Et les deux couleurs qui clignoté étaient le bleu et le rouge. Alors lequel de ces deux fils fallait-il que je débranche ? Mon intuition me disais que si je ne choisissais pas le bon elle allait exploser bien plus vite que prévu...
Revenir en haut Aller en bas
Kalae
*******
*******
avatar

Féminin Age : 25
Messages : 649
Date d'inscription : 02/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé> Lun 12 Juil 2010 - 12:35

Quand j'entra dans le camps, tout les regards se tournèrent vers moi. Je ne comptais pas baisser les yeux, ce n'étais pas dans mon tempérament. Je les fusillaient du regard pour garder une certaine fierté malgré ma position.
Bientôt les maitres du feu finirent par s'accumuler autour de moi et de Xoa Chang en riant.
- Tu en a eu un l'ami!! S'exclama un soldat en tapant amicalement dans le dos de Xao.
- C'est une des filles qui c'était échappée du camp! Fit un seconde en m'attrapant par le menton.
Je dégagea mon visage de sa main violemment. Les autres maitres se mirent a rire a nouveau.
- La petite rebelle !
Le commandant arriva, les hommes lui laissèrent le passage, puis il s'arrêta en face de moi avec un sourire démoniaque.
- Comme on se retrouve....
Il regarda Xoa Chang avec fierté.
- Toute mes félicitations soldat. Cette prisonnière pourra nous être bien utilise, nous aurons un moyen de faire chanter les maitres de la terre et son amie maitre de l'eau!
- Si vous croyez qu'il vont se rendre si facilement, vous rêvez! M'exclamais je en l'affrontant u regard.
Le commandant me regarda sans vraiment montré d'émotion, et me frappa d'un coup sec au visage.
Ma tête par la violence du coup était de profil et su sang apparut sur mes lèvres pour ensuite faire une trace sur mon menton. Les maitres du feu ricanèrent, Xao Chang ne pu rien dire. Le commanda remit mon visage en face du sien.
- Saches, que rien ne peut arrêter les maitres du feu !
Puis il tourna les talons. Je ne savais pas où en était Evyle n'y Ban Gio, ni si il me voyait, mais ce que j'espérais de tout cœur c'est qu'il trouvent vite cette bombe et que nous sortions de ce camp.

Xao Chang me fit avancé, je me laissait guider, résister ne servait a rien, de plus les mains liées et utiliser ma maitrise de l'eau n'était pas vraiment possible et puis, je devais suivre tout de même le plan. Les hommes du campement nous suivaient Xoa Chang et moi. Nous marchions tout les deux en silence. Un de ses « camarades » qui nous suivaient me poussa dans le dos et je tomba au sol brutalement.
- Allez avance plus vite!!
J'étais allongée au sol, la chute m'avait fait mal. Xao Chang repoussa son camarade gentillement avec la main.
- Hé ho! C'est ma prisonnière, et le commandant a dis qu'on aurait besoin d'elle alors ne la touche pas!
- Tsss... Ce que tu peux être barbant.... Dit il en levant les yeux au ciel.
Le soldat recula de moi et Xoa Chang me releva et m'attacha a un poteau de bois.
- Tu n'as rien ? Me murmura il.
- Ça va... Répondis je le visage salit par la terre.

La nuit tomba sur le campement, et a quelques mètres de moi, Xao Chang et les autres soldats avaient fait un feu et commencer leur repas. Je les voyais manger et mon estomac lui se nouait. Xao Chang me lançait quelques fois des regards pour voir si tout allait bien. Il fallait que j'attende, tout repossait sur mes amis désormais. Je laissa ma tête tombé dans le vide fatiguée.

J'ignore combien de temps après exactement, mais un drôle de bruit se fit entendre, comme une secousse, mais l'on avait rien ressentit. Je releva la tête surprise en espérant que ce soit Ban Go ou Evyle. Les maitres du feu se levèrent en laissant leurs plats et firent une ronde.
« Oh non! Les maitres du feu sont attiré par le bruit et non plus par moi! Si jamais Evyle et dans le cas, il va falloir qu'elle fasse attention en sortant! » Pensais je en les voyant s'activer.
Il ne fallait pas que je continu a attiré l'attention des maitres du feu pour pas qu'il trouvent Evyle, si elle était bien dans le camps.
Je me mit alors a mordre la corde, mais rien a faire. Puis j'eus comme qui dirait une illumination. Je me mit a souffler sur la corde, une brise glacial et de la glace se forma autour d'elle. Je réussis a cassé la première et a libéré un de mes bras, je commençais a m'attaquer a la seconde quand j'entendis quelqu'un m'appeler, je redressa la tête et aperçu caché sous une tente Evyle. Elle était couverte de suie, ses vetement également et le bout de ses manches était abimés par le feu.
- Evyle? Qu'est ce qui s'est passé? Murmurais je. C'était quoi ce bruit?
- C'est ma faute, j'ai réussis a la désamorcé, enfin, on peu dire ça... Disons que j'ai empêcher la grosse explosion.
- Pourquoi tu es dans cette état?
- Écoute choisir entre les fils c'est pas mon truc!
-La bombe t'as exploser dessus? c'est impossible tu serai morte! Dis je en regardant autour de moi
- Non! Murmura elle aussi en regardant les allentours. Enfin pas la grosse du moins, c'était apparemment un système de remplacement, si la grosse était désamorcé, cela enclenchais automatiquement une sorte de mini explosion pour avertir sûrement que l'on avait saboter la bombe.fin bref, mission accomplie! Maintenant je compte sur Ban Gio pour nous sortir de là, il est notre seul espoir!
Je vis une ombres s'avancée vers nous.
- Cache toi Evyle! Quelqu'un arrive.
Elle s'excuta et rentra dans la tente. Le commandant apparut et m'attrapa par la gorge et il commença a m'etrangler. Je n'arrivais plus a respiré et prit son bras avec la main que j'avais réussis a me libéré.
- Qu'est ce que c'était que ce bruit? Dit il en me hurlant dessus. Je sais très bien que tu le sais!
Je le regardais en serrant son bras de plus en plus fort, il me faisait mal et en plus je ne pouvais plus respirer. Dans mes yeux,des larmes de douleur apparurent alors que j'étais en train d'asphyxier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Un message Urgent [Ban Gio, Evyle, Kalae] <Terminé>

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» UN MESSAGE URGENT !!!
» [TUTO] Envoyer un message privé à un membre
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» URGENT demain disneyland paris !!
» [RESOLU] Masquer l'application " message " pour laisser place à Handcent
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: