Partagez|

F11) A la recherche de la plante perdue ...

Elwing
*
*
avatar

Féminin Age : 24
Messages : 31
Date d'inscription : 06/04/2010

RPG


MessageSujet: F11) A la recherche de la plante perdue ... Ven 23 Avr 2010 - 19:20

[bon, je m'en veux du temps de postage, je voulais tout finir mais pas eu le temps, alors je post déjà un bout ><]

Citation :
F11) Il semblerait qu’une épidémie touche les hommes, femmes et enfants de votre village. Apparemment, une plante médicinale qui pousse près des points d’eau pourrait soigner les quintes de toux. Trouvez-en assez pour tout le monde et ramenez-les au village ! [Par Amaya]

Partie 1 : Ou comment se faire arnaquer en bonne et due forme très simplement ...

Il était une fois, dans une contrée lointaine, en des temps si reculés qu’ils ne nous parviennent plus qu’en mythe, une jeune princesse. Belle, charmante, attentionnée envers son peuple, elle appréciait sortir parfois le soir pour parler à la lune, lui raconter ses secrets. Ce qu’elle ne savait pas, c’était qu’une terrible malédiction guettait son Royaume ...

Malheureusement pour vous (ou heureusement pour ceux que comme l’auteur ce genre d’histoire rebute fortement), notre histoire présente ne raconte pas ce qu’il lui arrive. Si vous voulez le savoir, il faudra payer l’écrivain pour qu’il fasse tourner sa cervelle et vous délivre son roman, mais honnêtement, ce serait très cher payé pour très peu, car il se trouve qu’elle est assez vénale ... Passons.

Notre héroïne n’est pas une princesse, et à vrai dire elle se plait très bien comme cela. Après avoir momentanément rejoint la ville, elle a décidé de séjourner quelques temps dans un village proche, même si « séjourner » n’est pas forcément le bon terme. « Squatter un abri » serait déjà plus proche de la réalité. Oui, elle ne roule pas sur l’or, et n’a pas d’argent à perdre en logement. De plus, dormir à la belle étoile est très appréciable, même si les nuits commencent à se faire fraiches en cette saison. Heureusement pour nous, notre héroïne n’est pas du genre à s’enrhumer facilement.

Or il faut croire qu’on ne peut jamais vraiment prendre de vacances tranquillement, puisque si elle n’est pas malade, les habitants, eux, le sont. Cela a commencé par un homme qui s’est mis à tousser un peu, puis beaucoup. Il a ensuite eu de la fièvre et a donc du rester alité. Sa femme et ses enfants ont bientôt suivi le mouvement et la mystérieuse maladie s’est répandue comme la peste sur le petit village, ne laissant que quelques irréductibles bien-portants, résistant encore et toujours contre l’envahisseur microbe ...

Bref, on fit venir un médecin qui prescrivit une certaine plante médicinale poussant dans les hauteurs de la montagne au pied de laquelle était construit le village. Etant une des seuls (si ce n’est la seule ...) à pouvoir marcher et à pouvoir s’absenter du village (« Oh non ! Moi je dois continuer à faire la cuisine ! » « Mon commerce de peaux ne peut se passer de moi ! » etc ...), elle fut bientôt entourée par un cercle méfiant mais menaçant de paires d’yeux qui la scrutaient, posant toujours la même question muette, jusqu’à ce qu’elle lève les bras au ciel et acquiesce. D’accord, elle irait leur chercher leurs plantes. La rémunération de leur côté serait une chambre confortable gratuite, puisque Elwing n’avait aucune envie de passer pour quelqu’un profitant du malheur des autres. On lui fournit la dose exacte de feuilles à prendre en lui recommandant d’en prendre plus que nécessaire, des sacs pour les mette, puis on la poussa vers la sortie du village avec forces « merci », et « on vous le revaudra », et tout de même un « faites attention à vous », histoire que. Ca fait toujours plaisir de se sentir soutenue. Une fois qu’elle eut franchi la limite du village, les villageois s’arrêtèrent sans sortir, eux. Puis ils la félicitèrent une dernière fois et retournèrent vaquer à leurs occupations, excepté quelques enfants qui la regardèrent plantée là en clignant des yeux jusqu’au moment où leur mère les appela, ou bien jusqu’à celui où leur ventre cria famine et réclama un gouter qu’ils ne pouvaient manquer et se dépêchèrent d’aller engloutir.

Il semblerait qu’elle n’ait pas le choix ... Elwing se retourna et partit vers la direction qu’on lui avait vaguement indiqué, un morceau de papier à la main représentant la plante histoire de repérer et récupérer la bonne à l’arrivée ...
Revenir en haut Aller en bas
Elwing
*
*
avatar

Féminin Age : 24
Messages : 31
Date d'inscription : 06/04/2010

RPG


MessageSujet: Re: F11) A la recherche de la plante perdue ... Dim 25 Avr 2010 - 20:03

Partie 2 : Ou comment jouer de malchance même si on a rien demandé …

Les chemins étaient encombrés, comme si une sorte de gnome des montagnes avait soudainement décidé que cet endroit si ne lui plaisait pas, et qu’il devait partir ailleurs, laissant un énorme trou entre des rochers, et empêchant aux pauvres voyageurs qui voudraient juste franchir le col de le faire en toute facilité, les obligeant à se creuser les méninges pour passer quand même. Elwing s’aidait de troncs morts qu’elle coupait et faisait tomber aux bons endroits, ou bien encore en se servant de la technique vue il n’y avait pas si longtemps que ça dans un rouleau, et dérivée des Serpents d’Air, le coussin d’air. Elle créait des petites plateformes solides qu’elle plaçait en escalier et montait ainsi assez facilement le long de petites falaises par exemple, bien consciente que si elle s’attaquait à trop gros, elle risquerait de se fatiguer bien avant d’atteindre son but, ce qui en soi serait vraiment idiot.

Elwing attrapa dans son sac un sandwich qu’elle avala tout en continuant à grimper. Le soleil atteignait en effet son zénith, et l’heure de table était sans doute passée depuis un moment. Elle n’était pas allée très loin, à cause de la difficulté qu’elle avait éprouvée à monter, mais une fois l’amoncellement de roches disparates passées, le chemin se révélait en réalité plutôt agréable. Ombragé, relativement droit et en pente douce, Elwing progressa bien plus rapidement sur cette deuxième partie du chemin. Arrivée à une certaine hauteur, elle ralentit et commença à fouiller les sous-bois du regard, cherchant la fameuse plante qu’il lui faudrait ramener. A moitié pliée dans les herbe, fouillant du regard le sol, Elwing ressemblait à une sorte de chasseur, mais un chasseur bien peut expérimenté puisqu’il n’aurait rien attrapé du tout : bien trop visible. Mais le but d’Elwing n’était pas d’attraper les quelques lapins qui vivaient dans le coin. Elle avait autre chose à faire, et ce serait pas mal qu’elle y arrive avant le soir histoire de ne pas dormir dans les bois. Non pas que cela la gène ou la dérange, c’est juste qu’elle n’a rien prévu pour et qu’un vrai matelas est toujours plus confortable et sécurisé qu’une branche ...

Elle faillit sauter de joie lorsqu’elle repéra un plant d’herbes qui correspondaient. Il n’y en avait pas toute la quantité qu’il lui fallait mais c’était déjà un bon début et cela signifiait qu’elle ne s’était pas trompée de chemin. C’était toujours ça. Elle s’en approcha et commença à cueillir tout ce qu’elle pouvait, mettant au fur-et-à-mesure les feuilles qu’elle ramassait dans le sac en bandoulière sur son épaule. Heureusement, le sac en lui-même ainsi que les feuilles n‘étaient pas lourds, ce qui faisait qu’elle pouvait encore porter le sac rempli. Elle ne se voyait pas le trainer derrière elle ou bien le porter sur courant d’air, bien plus fatiguant et plus risqué pour les feuilles dedans. Elles étaient dans le sac, elles y restaient. Hors de question d’avoir à les ramasser une deuxième fois. Elwing reprit sa route en montant à nouveau sur le chemin et finit par trouver un autre plant de feuilles ... Juste 15m en contrebas d’une falaise. Ne sachant pas si elle en trouverait un autre un peu plus loin, et ne voulant pas errer pendant des jours à la recherche de quelques feuilles dans la montagne, elle décida de tenter le tout pour le tout et de descendre. Accrochant fermement le sac dans son dos et le fermant bien soigneusement, elle s’approcha du bord et étudia bien soigneusement la descente. Quelques anfractuosités étaient visibles, elle pouvait donc espérer descendre puis remonter à la main. Un peu de chance dans son malheur ... Elle entreprit sa descente, prudente. Il ne s’agissait pas de faire un faux pas et de tomber, s’aplatissant bêtement comme une crêpe en bas. Elle parvint fort heureusement entière et en pleine possession de ses moyens mentaux (physiques, au vue des jambes qui commencent à se crisper, c’est moins sûr) en bas. Elle s’assit par terre pour ramasser les plantes, reposant ainsi ses jambes qui n’avaient pas chômé durant cette journée, et se déplaçant un peu lorsque le coin n’avait plus de feuilles. Elle mit certes du temps, mais au moins elle était fin prête pour l’escalade lorsqu’elle eut finit.

Heureusement pour elle, la falaise était orientée plein Sud, ce qui lui donnait encore du soleil même si celui-ci déclinait sérieusement. Dans une heure grand maximum, il ne serait plus qu’un souvenir et la forêt serait abandonnée aux ombres nocturnes … Rien de très réjouissant, donc. Elle entreprit de grimper, poussant sur les jambes autant que possible pour monter plus vite, rattrapant avec ses mains lorsque celles-ci faiblissaient. Résultat, elle gagna 5 bonnes minutes sur l’ascension par rapport à la descente, et fut bonne pour courir si elle voulait être rentrée avant le coucher du soleil …

[et bientôt dans les bacs, la partie 3 ... @_@]
Revenir en haut Aller en bas
Elwing
*
*
avatar

Féminin Age : 24
Messages : 31
Date d'inscription : 06/04/2010

RPG


MessageSujet: Re: F11) A la recherche de la plante perdue ... Lun 26 Avr 2010 - 10:35

Partie 3 : Ou parfois, on peut imiter un film sans même le connaitre …

La forêt, c’est sympa : pleins de petits oiseaux qui gazouillent, un peu de vent dans les branches qui vous rafraichit par une chaude journée ensoleillée … Oui, encore faut-il pour ça que ce soit le jour. Dès que le soleil disparait (le joueur …) tout de suite, c’est moins sympa. Les oiseaux se taisent, la température baisse, et plein d’ombres viennent vous barrer la route et vous faire oublier le chemin. Heureusement pour nous, notre héroïne a une bonne mémoire et pas trop froid, aux yeux pas plus qu’ailleurs. Seulement si vous avez bonne mémoire, vous vous souviendrez que vers le début du chemin, le chemin n’est pas facilement praticable (si vous ne vous en souvenez pas, c’est que vous avez mal lu => zou ! On y retourne plus vite que ça, et on s’applique !) et donc, Elwing ne peut pas courir indéfiniment vers le village sans risquer une entorse, dans le meilleur des cas. De toutes manières, même si elle est endurante, elle ne tiendrait pas. Arrivée peu avant le début des ennuis, elle ralentit sa course et regarda autour d’elle. Sur les côtés des éboulis, quelques arbres restaient debout, et de leurs branches pendaient quelques lianes, ou du moins cela y ressemblait. Bah, après tout, pourquoi ne pas tenter ? Elle revérifia les attaches du sac et attrapa l’une des lianes, puis se lança au-dessus des rochers, avant d’atterrir sur la pente en face, juste à côté d’un autre arbre.

A la voir se balancer ainsi, on aurait pu croire Jane en train d’essayer maladroitement, pus de mieux en mieux, d’imiter Tarzan, notre jeune fille ne pouvant imiter le cri dudit homme puisque ne le connaissant pas. Oui, ceci est une histoire qui ne se passe pas sur la Terre, et malheureusement pour eux, ils ne connaissent pas ce film ... Cela dit, c’était tout de même très ressemblant, et si je le pouvais je lui aurais bien donnée un oscar pour sa performance, malheureusement ce n’est ni le lieu, ni la date de parler de cela, et ce n’est absolument pas notre sujet.

Reprenons, où en étions-nous ... Ah oui, Elwing passait d’arbre en arbre au moyen de ses lianes, donc, et manqua plusieurs fois s’en prendre hein en ne s’arrêtant pas assez vite. Heureusement, ses réflexes prenaient le dessus et elle sautait avant de s’aplatir. La nuit étant désormais totalement tombée, elle courut ensuite de nouveau jusqu’au village où ... personne ne l’attendait. Ca fait toujours plaisir d’aider. Elle se dirigea vers la maison du chef du village et toqua à sa porte. Elle entendit ronchonner, puis elle entendit une chaise glisser sur le sol et pour finir des pas trainants qui se dirigèrent vers la porte. Le bruit d’un loquet qu’on soulève, puis la porte qui grince en s’entrouvrant.

« Moui, vous voulez quoi ? »

Elwing aurait été bien en peine de répondre comme ça, aussi montra-t-elle le sac rempli. Les yeux s’agrandirent à mesure que les neurones se connectaient, essayant tant bien que mal de briser la résistance alcoolique des circuits internes de la personne. Chose difficile, mais à cœur vaillant (ou neurone vaillant, dans le cas présent) rien d’impossible ! Et lorsque le cerveau se connecta, la porte s’ouvrit en grand et on la fit entrer avec forces tapes dans le dos et «merci, bravo, vous avez bien joué, autant de phrases hypocrites, mais qui font toujours plaisir à entendre. En principe du moins.

Au final, quelques jours plus tard, le village ne toussait plus grâce aux herbes miraculeuses. Le surplus avait été utilisé pour faire des plantations en prévision, et Elwing avait retrouvé sa tranquillité. Elle dormait désormais chez une vieille dame un peu gâteuse mais très gentille, et qui ne posait pas trop de questions. Tant mieux en un sens. Et puis, de toutes façons, il faudrait bien que notre héroïne retourne à la ville un jour ... Les vacances c’est bien, mais ce n’est as éternel ...

Et pendant ce temps là, dans la plus haute salle de la plus haute tour du château, notre belle princesse dort paisiblement en attendant son fainéant de prince qui préfère mettre du gel sur sa mèche blonde que seller son cheval et partir la sauver …

THE END


edit hank valider 150xp
Revenir en haut Aller en bas
Kestrel
****
****
avatar

Féminin Age : 29
Messages : 2611
Date d'inscription : 15/10/2008

RPG


MessageSujet: Re: F11) A la recherche de la plante perdue ... Ven 14 Mai 2010 - 20:36

J'ai adoré =D J'ai hâte que tu m'en refasses parce que c'est vraiment super =P

Ta mission va être archivée dans le Palmarès. Tu gagnes une médaille d'argent ! \o/ Bravo !

De plus, en vertu des règles sur les valids et comme monsieur l'admin t'a gentiment offert 150XP, cela veut également dire :
+37 vils pour toi (tiré du capital de la nation)
+1 pdN pour la nation

Merci à un admin d'officialiser ça dès que possible... =)
fait

__________________________________________________________


art © artgerm
Revenir en haut Aller en bas
http://thelastairbender.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: F11) A la recherche de la plante perdue ...

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» Tad l'explorateur : À la recherche de la cité perdue
» A la recherche de la fiction perdue xD
» Natsume Hyûga
» Pavoni Pro, à la recherche de la crema perdue...
» A LA RECHERCHE DE LA LANGUE PERDUE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: