Partagez|

Mission D5

Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Mission D5 Lun 12 Avr 2010 - 2:11

D5) Un Maître de l'Air du nom de Seita a déserté le village. Plusieurs indices indiquent qu'il souhaite partir à la recherche de son frère, disparu il y a plusieurs mois. Grâce à une enquête, vous découvrez que les responsables de cet enlèvement sont des Soldats du Feu bannis de leur royaume qui convoitaient un objet qu'il possédait. Découvrez quoi, et aidez Seita et son frère à retourner à la Cité ! [Par Amaya]

Chapitre 1: A la recherche des traces de Seita

J étais comme d habitude chez moi en train de préparer mes affaires pour aller faire ma mission. Une mission qui me paraissait forte interessante. Je faisais voler mes affaires a travers la pièce grâce a la maitrise de l air. Mais avant de commencer cette mission où je devais aider ce Seita, je devais aller voir quelque chose dans les archives des temples de l air ainsi que quelque petits renseignements que je devais avoir avant de partir. De plus je devais savoir quels indices avaient été trouvé pour avoir une idée de la ou il pourrait être.
Il avait déserté les nomades. A l époque, moi aussi je voulais déserter, pour retrouver la trace de mes parents, des souvenirs dans mon village, des gens qui les aurait peut être connu un peu plus que moi, pour me raconter en détail ce qui s était passé. Mais j étais faible a cette époque et je n avais pas le cran de partir a cette époque.
J enfilai mon nouvel uniforme, celui que j avais reçu dernièrement quand j avais été promu un grade plus haut, a ce qu il semblait être équivalent a un major. Je ne l utiliserais pas beaucoup mais c était juste pour que je n aie pas de problèmes quand j arriverai aux archives.

Je sortis de chez moi et de multiples odeurs arrivèrent a mes nouvelles narines beaucoup plus développées que n importe quel nez humain. Mais je n avais besoin que d une d entres elles. Celle de l odeur de cuivre mélée a celle du papier ancien caractérisait la bibliothèque ainsi que les archives des Temples. Je la sélectionnai et me concentrer uniquement sur celle ci. Je m engageai dans les rues des Temples mais elles étaient remplis: c était le marché. Pas d autre moyens. Je sautai et tournoyai en utilisant l air pour me porter en haut d une maison. Puis je courus sur les toits, sautant de maisons en maisons atterrissants sans bruits sur les tuiles, pour éviter de faire trop de bruit et attiré l attention. J arrivai finalement au archives et quand l un des gardes me vit arriver, il fit un léger mouvement de tête et intima a son collègue de me laisser passer. Après un bref ettonément dut a la surprise qui s émanait de lui (car les émotions avaient maintenant une odeur pour moi, toutes sans exeptions) il se poussa. Je les saluai d un mouvement de tête et ils firent de même puis j entrai. Je ne savais pas du tout ce que je devais chercher donc je me dirigeai directement vers la secrétaire assise devant une petite table d accueil.
-Bonjour madame, je suis venu regarder les indices relatés dans la mission D5.
Puis je lui présentai le parchemin de la mission. Après un bref coup d oeil, elle se leva et me dit silencieusement de la suivre. Elle me conduisit a travers les rangées de livres puis s arrêta puis regarda le sol. Je l imitai et vit ce qu elle regardait. Des documents étalées sur le sol. Des archives. Sur un certain Jeyna. Surement le frère de Seita. Mais plus important, je pris le livre et respirai a fond son odeur. L odeur caractéristique de cuivre et de papier ressortis mais je sentis aussi d autres. Mais la plus récente devait être celle de Seita. J avais maintenant son odeur et je pourrai le retrouver. Je mémorisai cette odeur, remercia la secrétaire et m en allai.
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Jeu 15 Avr 2010 - 21:27

Mais pendant que je sautais de toit en toit, un maitre de l air me vit et me héla
-Major ! On a besoin de vous plus loin dans la cité ! Deux personnes sont sur le point de se battre et sa va déclencher une bagarre générale. Faites vite s il vous plait.
Je m arrêtai donc et me concentrer pour savoir ou était ce grabuge. Je localisai du bruit vers le nord est. Deux masses de personnes se faisaient face et les uns criaient sur les autres. Je fonçai vers ce point a toute allure, me servant du vent pour accélérer ma course ou plutôt mon semi-vol. J aimais cette sensation de vitesse. C était exaltant. Se savoir aussi rapide et utiliser cette vitesse était extraordinnaire. Mais je devais tout d abord restaurer l ordre dans cette partie de la région avant de penser a mes petits plaisirs personnels. Quand je fus bientôt arrivé, je ralenti pour bien calculer mon plan. Mais quelque chose me destabilisa dans la tournure que la discussion prenait.
-Seita était un bon garçon !
-Oui c est ça et il était aussi Seigneur du feu !! C est un bougre !
-Mensonge ! Il ne fait ça que pour retrouver son frère.

La senteur forte et chaude de la colère était omniprésente. Ils prirent tous des bâtons ou des fourches et commencèrent a courir les uns vers les autres. Ca chauffait. Je devais intervenir au plus vite. J arrivai a toute vitesse au dessus de la scène, au milieu, a l endroit ou les deux parties devaient se rentrer dedans. Je concentrai du chi dans mes deux mains qui étaient en l air. Beaucoup de chi. Puis, lançant mes deux mains vers le sol, je relachai tout le chi de vent que j avais amassé dans mes mains en une seule fois. Quand la masse d air que j avais créé rencontra le sol, une grosse explosion se fit entendre. Mais l explosion était trop forte pour mes timpans devenus plus sensibles, et je fus assourdis un moment; momentanément étourdit. A l avenir je penserai a ne plus refaire ceci. Tout de même, mon action eue l effet escompté. Les deux groupes étaient séparés. La plus part des personnes aux alentours étaient allongées sur le sol ou a quattre pattes. Les deux que je prenais pour les chefs de chaque bandes se relevèrent les premiers, péniblement. Puis ils reprirent leurs batons et coururent l un vers l autre une nouvelle fois. Quels obstinés. J étais au milieu d eux, mais plus ou moins écarté. J étendis chaqu une de mes mains vers l un deux et les entravai a l aide des serpents de vent.
-Ca suffit tout les deux ! tonnai-je
L odeur de la colère laissa place a celle de la surprise. Je les soulevai du sol, puis les raprochai de moi. Une légère panique s installa en eux. Mais l effet de surprise estompé, la colère refesait surface; moins forte cependant.
-J ai des questions a vous poser.
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Dim 18 Avr 2010 - 23:22

-Que savez vous sur Seita ?
Nous étions maintenant dans la maison de celui qui défendait Seita. Il s appelait Aties. Je sus tout de suite que c était un membre de la famille de Seita car si on mettait le nom de cette personne a l envers, ça donnait Seita. Quand je lui fis la remarque, il sourit et félicita ma vivacité d esprit.
-Comme tu l as si bien deviné, je suis son père. Mon autre fils le plus jeune a été capturé il y a quelques mois par des mercenaires maitres du feu qui avaient déserter leur nation. Maintenant que Seita a grandit, on ne peut plus le garder sous contrôle. Il a fais une grosse erreur en désertant les nomades de l air mais s il vous plait, comprenez le.
-Ne vous inquiétez pas. J ai pour ordre de l aider dans sa quête. N ayez aucune crainte. Savez vous la direction qu il a pris ?
-Il est partit vers la nation du feu, vers le temple de l air qui est près de celui ci. Il compte commencer son enquête la bas.

Je le remerciai brièvement de ses réponses qui m apportaient beaucoup d infos et je lui demandai un bout de tissu appartenant a Seita sans lui expliquer toute fois la raison de ce geste. Maintenant je devais aller chercher Esmeralda mon bison volant. Il était dans l est de la ville, dans un enclôt. Je lui caressai le museau tendrement en arrivant devant lui et il me répondit par un grognement appréciatif. Il était a mon avis important d entretenir de bonnes relations avec son bison volant. Puis je montai sur son dos et murmurer a son oreille le lieu ou nous devions aller. Je pris les reines et elle s envola dans le ciel me portant. Le Temple de l air se situant près de la nation du feu était plutôt loin de ma position de départ mais en deux ou trois jours je devraient être arrivé. Pendant mon trajet, je décidai de méditer. Cela faisait longtemps. Pour être un bon maitre des éléments il ne fallait pas seulement entrainer son physique, le mental, l esprit comptait beaucoup aussi. Je m assis donc sur le dos d Esmeralda et m abandonnai aux sensations que me procurait le vent. Pendant cette exercice de relaxation, je sentis les muscles de ma bisonne se détendre eux aussi. C était bon pou nous deux. Puis j inspirai profondément, amenant ainsi grâce a ma maitrise l air autour de moi, puis expirai, l air autour de moi reprit sa forme orginelle (même si elle n avait pas de forme propre). C étaient de petits exercices de maitrise basique mais important pour conserver l intimiter entre un maitre de l air et son élément. Puis le premier jour passa, puis le second et nous arrivâmes enfin au Temple de l air. Je me posai donc a l écart des gens essayant de trouver un endroit pour que mon bison puisse se reposer tranquilement et pour que je n ai pas a lui apporter de la nourriture a chaque fois. Nous nous posâmes donc dans un clairière riches en herbes, fruits et baies en tout genre. Esmeralda pourrait se débrouiller ici pendant que je cherchais ce Seita.
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Dim 2 Mai 2010 - 0:53

Je pris le bout de tissu que m avait prêté Aties pour le retrouver et le reniflai. Puis je me dirigeai vers le Temple de l air. Comme d habitude, les temples étaient d une beauté stupéfiante. Elle ressemblait beaucoup aux autres mais j étais toujours stupéfait quand je regardais de nouveau un temple après au moins un jour de voyage. Mais j eu beau renifler la ville en entière en la parcourant sur un scoutter d air, je ne trouvai son odeur nulle part. Je ne croisai dans ce temple aucune personne que je connaissais. Je ressortis donc de ce temple pour me diriger vers la Nation du feu. Ce n était surement pas un endroit pour les maîtres de l air mais je sentis l odeur de Seita en direction de la ville la plus proche me confortant de l idée qu il avait commencé ses recherches là-bas. Mais l odeur datait de plusieurs heures voir un jour ou deux ; je n arrivais pas a être précis contenus du flot d odeur présent et donc l extrême difficulté de se concentrer sur une seule odeur pour en savoir toutes les particularités.

Donc je me précipitai en suivant les traces de cet odeur. La course était comme toujours exaltante. Sentir ses muscles, le vent carresser sa joue. Mais avant d arriver dans la ville, je décidai d enlever mes vêtements et de les trocker contre des vêtements de la Nation du feu. Des vêtements toute fois classique et communs pour ne pas me faire remarquer. Pour cela, je me rendis vers les petits groupes de maisons un peu a l écart de la ville. Plusieurs linges étaient étendus. J attendis que la femme qui exposait les linges au soleil s en aille pour récupérer des vêtements a ma taille. Je savais que ce n était pas honnête mais pour mener a bien ma mission je devais faire cela. Je repartis donc en direction du village principal. Je pénétrai comme si de rien était. En tant qu enfant de 13 ans. Il y avait des fois ou je ne me rappelais plus vraiment de mon âge. Je me dirigeais grâce a son odeur. Il ne s était arrêté nul part, comme si il savait ou il devait aller. Puis il s était arrêté dans un bar. Il était a quelques dizaines de mètres. Mais j entendais d hors et déjà le brouhaha. Une bagarre générale ? Surement...
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Lun 10 Mai 2010 - 0:00

Les humains sont bruyants. Très bruyants. Trop même. Vous me direz : "Mais tu ES un humain". Peut-être bien, mais je les trouve quand même bruyants. Et puis trop impulsifs. J étais devant le magasin d où émanait les bruits de bagarres et plus je me rapprochais plus la certitude que c était une bagarre générale était forte. Les bruits de chaises qui se cassent sur les têtes, les braillements de bagarreurs professionnels, l odeur du sang de l adrénaline, de la testostérone. Ridicule et terriblement témerraire...mais trop fun ! Je devais y participer ! Je fonçai dans le magasin, et là l odeur de Seita m emplit les narines. Il était la, au milieu des gens qui se bagarraient. Soudain, on me pris par le t-shirt me donnant un coup de poing. Je remis a cette personne son coup de poing avec une telle puissance qu il alla s écraser contre un mur du magasin. Me voila entré dans la bagarre. Plusieurs dizaines de minutes plus tard, tout était terminé, le magasin était ravagé et ceux qui se battaient auparavant se payaient des vers. C était ça être un homme (même si je n étais qu un adolescent pour le moment mais j étais sur la bonne voie).

Malgré ce bref écart de la mission pour un petit plaisir que je ne pouvais m accorder tout le temps, je n oubliai pas le but de ma mission. Je le sentais, il était tout près. Je l identifier enfin. Il était a quelques tables de ma table et parlait avec un monsieur a la lèvre éclatée et un oeil au beurre-noir. Lui même n était pas en pleine forme physique. C est cheveux noirs, longs et lisses étaient en un désordre inimaginable. Son nez était cassé et du sang coulait en permanence. Et un gros bandeau recouvrait son front. Moi même je n en étais pas sortis indem. J avais le bras bandé a cause d un gros ématome et quelques minutes plus tôt ma lèvre pissait le sang. Je décidai de faire part de ma présence a Seita. Je me concentrai un moment sur l air ambiant. Je pris un courant d air et l envoyer vers Seita. Cela pouvait ressembler a une simple brise alors je la fis tournoyer autour de lui. Il s arrêta de parler et fronça les sourcils. Tout son corps s était tendu. Puis avec son chi il chercha a savoir qui c était. Il était très habile. Il détecta ma présence, mais seulement parce que je le voulais. Puis il retourna a sa discussion laisser en suspens. Les minutes passaient et je l attendais. Enfin il se leva et fit ses adieux a l homme a qui il parlait, le remercia pour ses quelques verres, et sortis du magasin. En sortant, il m envoya un petit courant d air. Une insitation a venir ? Bien, nous allions enfin discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Lun 10 Mai 2010 - 1:17

Il marchait a quelques dizaines de mètres devant moi. Je le suivais a la trace (de loin). Cela faisait plusieurs minutes que nous marchions dans les ruelles sonbres de cette place. Et j avais l impression qu il cherchait un endroit tranquile ou nous pourrions discuter en toute tranquilité. Je ne distinguait que son ombre dans ses ruelles et je me demandais comment il supportait le fait que je marche derrière lui et qu il ne sache pas ce que je faisais. Moi, je détestais avoir quelqu un dans mon dos et surtout de ne pas savoir ce qu il faisais. Puis la ruelle ou nous étions laissa place a un grand rond point circulaire. C était désert et personne n était venu ici depuis plusieurs jour me disais mon nez.
-Bon maintenant on peut commencer a dis...
Mais il s était retourné soudainement et m avait envoyé un scooter d air que je ne pus éviter et qui me coupa le souffle ainsi que la parole. Ce n était pas des manières de faire ! J allais lui apprendre moi a ce môme a me respecter "il est plus grand que toi !"-"ah ouai c est vrai -_-"" Je me relevai. Mais il fonçait déja sur moi. J évitais ses coups les uns après les autres prenant soin de ne pas trop bouger pour m économiser. Puis sur une droite, j évitai en me baissant juste assez et lui donnai un coup de poing dans l estomac, l envoyant valser. J avais utiliser un peu d air bien entendu.

Il s écrasa contre un mur, créant un nuage de poussière autour de lui. Je ne voyais rien mais je décidai de foncer quand même. Si je devais prendre un coup je le predrai. Arriver devant le nuage de poussière, je sautai, concentrai du chi dans mon poing...Mais je fus brusquement interrompu par une vague d air qui sortait du nuage et qui fonçait droit sur moi. Etant en l air, je ne pus éviter et me la prit de pleine face. Ainsi, je fus projeté a plusieurs mètres au dessus du sol et réattérit a quelques mètres de l endroit où j étais avant de fonçai tête baissé dans ce piège. Je me redressai, légèrement étourdi,puis m aidant de mes bras, je me relevai. Tout mon corps me faisait mal, mais ce n était qu une douleur passagère. C était ça les tecniques de l air, et il n en était pas au début. Le nuage traitre avait disparu et mon adversaire était devant moi. Son visage était inexpressif mais je sentais l odeur de l inquiétude, légère cependant, et celle de la satisfaction. Je me mis bien droit pour lui faire savoir que j allais bien et un sourre effleura ses lèvres. Il aimait autant que moi la baton. Et je sentais que celle ci allait être une bonne. Il étendit ses bras sur les côtés et de l air se rassembla autour de ses mains. Puis lentement en descendant le long de ses mains, deux épée d air se formèrent. Il voulait jouer a ça ? Ben il allait être servi. Il fonça sur moi, et je fis de même, rassemblant mon chi entre mes deux mains l une au dessus de l autre. Il sauta, je l imitai, et quand il leva ses deux épées, je fis l air et le chi que j avais assemlé prendre forme. Un gigantesque marteau s éleva au-dessus de sa tête et c est trop tard qu'il s en rendit compte. J'abaissai mes deux mains, abaissant de même le marteau de manière violente. L'air heurta violement Seita pour le plaquer au sol, puis je créai un fouet d air, l enroulai autour du pied de seita et l envoyai en l air pendant que j aterrissais. Je concentrai mon chi dans ma main droite et quand il fut juste au-dessus u sol, je lui envoyai une vague similaire a celle qu il m'avait envoyé et il s écrasa de nouveau contre le mur. Il était K.O et je pourrai enfin lui parler tranquilement.
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Dim 6 Juin 2010 - 2:24

Il ouvrit lentement les yeux et murmura:
-Où suis-je ?
Après le combat que nous avions mené dans le rond point que nous avons d ailleurs bien amoché, il s était évanoui. Je l avais donc porté sur mon dos jusqu à la clairière ou j avais laissé Esmeralda, ma bisone. Nous aurions pu décoller depuis un bon moment car il dormait depuis quelques heures déjà, mais j avais préféré rester sur la terre ferme. Au cas ou si il trébuchais et qu il tombe du bison par inadvertence. Comme je m y attendais, dès qu il me vit il commença a s énerver.
-Laisse moi partir ! Je dois retrouver mon frère !! N essaye meme pas e m en empêcher ! ET POURQUOI TU M AS ATTACHé !
Bien évidement, j avais prévu le fait qu il veule s échapper donc je lui avait lié les jambes et les bras. Comme cela, il ne pouvait que rouler en boule et j aurais tout le loisir de le rattraper au cas où il projetterais de s enfuir.
-il me semble que c est évident. Pour ne pas que tu t échappes bien sur. Et calme toi un peu.
-Me calmer ?! J ai un frère retenu quelque part et tu veux que je me calme ??!...De toute manière tu ne peux pas comprendre, tu n as pas perdu ton frère.
-...J ai perdu mes parents quand j étais jeune. Puis lui décrochant un sourire triste, je continuai. Donc je pense que je peux te comprendre mieux que toi même. Et je ne suis pas la pour te ramener, mais pour t aider.

Il resta un moment interdit devant la révélation que je lui avait faite et je sentis l odeur de la honte de la confusion et de la tristesse se mélanger en lui. Son visage exprima une profonde tristesse et une sincère excuse. Il ne pouvait pas savoir de toute manière. Nous n avions pas eu le temps de discuter après tout. Puis il se résigna et tous les muscles de son corps, autrefois tendus comme des cordes d arc, se détendirent a l extrême et il laissa son visage choire entre ses bras. Alors, je fus certain qu il n allait pas s échapper. Je le libérai donc des ses cordes et me dirigeai vers ma bisoe pour lui donner quelques fruits que j avais trouvé en revenant et avais transporté grâce a l aérokinésie. Puis il se leva et je sentis qu il voulait dire quelque chose mais les mots lui manquais. Alors il dit seulement cela: "Désolé". Je me retournai, lui souris et retournai a Esmeralda. Puis quand elle fut prête j invitai Seita a monter et je fis de même après lui. Puis nous décollâmes. Pendant que nous volions, je le renseignai sur l état de son père et la missive précise qui m envoyait ici et lui me communiqua les informations qu il avait collecté jusque la. Nous nous dirigions donc vers une île éloigné inconnu de presque tout le monde qu on appelait Arukara. Nous volions depuis quelques heures quand nous vîmes un immense brouillard a l emplacement de la ville. Peut être la ville était-elle cachée a l intérieure
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Mar 3 Aoû 2010 - 21:57

J hésitais a faire descendre Esmeralda. Le brouillard ne me disait rien qui vaille. J inspirai profondément pour essayer de sentir des odeur provenant de se brouillard, mais la seule chose que j arrivais a sentir étais de la fumée. Seita derrière moi concentra son chi et envoya une boule d air sur le brouillard. Il essayait de percer le brouillard avec l air. Mais ce fut sans effet. L air passa a travers et le brouillard se referma immédiatement après. Je fis Esmeralda se rapprocher un peu et plus nous nous rapprochions, plus le brouillard semblait gris. Ce n étais pas du brouillard mais de la fumée.
-Un devrait aller voir ce qui se passe. C est peut-être grave.
-Je suis d accord avec toi. Mais nous devons trouver un lieu d attérissage pour Esmeralda. Je ne la laisserai pas rentré dans cette fumée.
Il m indiqua un pic a bout plat qui dépassait de la fumée. Etonnant que je ne l ai pas vu plus tôt. Je déposai donc Esmeralda a cet endroit puis je jetai un regard a Seita qui signifiait "Allons-y" et plongeai dans la fumée tête la première en tournoyant créant des vents tourbillonants autour de moi tout en perçant la fumée. Seita était juste derrière moi.

Arriver a deux ou trois mètres du sol, nous ralentîmes notre descente en créant des courants ascendants. Nous attérîmes en douceur sur le sol, ne faisant aucun bruit. Et quand je regardai autour de moi je fus attristé devant la povreté du paysage. Devant nous s étendaient des dizaines et des dizaines de mètres de maisons a moitié détruite voir pour certaine en ruine. Les habitants portaient des vêtements-ou des bouts de tissus seraient plus qualifié pour décrire leur tenues- déchirés, troués. Des familles entières se retrouvaient a la rue. Mon nez me disait que des maitres du feu étaient passés par la. Mais les effluves d un fils de l air me parvinrent aussi et je repris espoir. Je prévins Sheita dont la mine se renfrogna et que la colère emplissait
Tout au fond du village s élevait une usine immense, mais simple. Elle s élevait comme une tour ayant pour toi des dizaines de cheminés qui créaient se brouillard de fummée. Je me dirigeai donc vers un habitant du village suivi par Sheita. C était un homme bien batit et encore debout.
-Qu est il donc arrivé a ce village ?
-Des maitres du feu ont tous détruis et on fait des esclaves qu ils ont tué après qu ils aient fini de construire cette tour, il y a maintenant des années. Je savais qu on ne pouvait faire confiance aux fils du feu. Ils ne connaissent que destructions et n engendrent que la peine.
Une colère mélangée a de la tristesse et de l amertume remplissait sa voix. Il tremblait de rage.
-Non. Ce ne sont pas des maitres de la Nation du feu. Ils ont été bannis. Ils n ont rien a voir avec la Nation du feu. J ai moi-même des amis la-bas.

Cela faisait donc plusieurs années qu ils avaient construit la tour. Alors pourquoi ne pas avoir maintenant le frère de mon compagnon de route plus tôt ? De toute façon, mieux vaudrait de poser cette question a ces maitres du feu. Une petite visite s imposait là-bas. Je jetai un coup d oeil a mon camarade qui acquieça.

Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Mer 4 Aoû 2010 - 19:34

Nous ne pouvions pas foncer tête baissé vers la tour sans même se consulter avant. Nous nous assîmes donc sur les marches d un escalier a moitié détruit, tout comme le reste du village. Une légère brise passa, apportant encore et toujours cette odeur de fumée mélangé a celle des habitants. Et cette piste du frère de Seita.
-On a pas de plan de cette tour, on ne sait rien de cette tour et ce n est surement pas les villageois qui vont nous renseigner. On devrait entrer, et avisé a l intérieur de ce qu on va faire.
-Tu as raison. Mais faudra entrer rapidement et discrètement. Il y a suremment des gardes autour de l usine.
-Ne t inquiète pas pour ça, j ai un plan pour rentrer
Nous nous levâmes après avoir discuté du plan d infiltration. Nous fîmes des airballs et fonçâmes vers la tour. La végétation du village était très pauvre, sauf autour de la Tour ou s élevaient de grands arbres. Quand nous fûmes rentrés dans la mini-forêt, nous descendîmes de nos airballs furtivement et nous rapprochâmes de la tour pas a pas, aussi discrètement que nous le permettait notre maitrise de l air. Nous glissions sur le sol sans bruit. Quand nous arrivâmes devant les portes, deux gardes se tenaient devant elles. Je créai rapidement une airball et la lançai contre un arbre a quelques mètres de nous. Une petite explosion s en suivit. Les deux gardes tournèrent rapidement la tête vers l endroit du bruit et l un deux se dirigea vers l arbre, sur ces gardes. Profitant de cette diversions, Seita fit un long bond et attéris sans bruit derrière le garde et lui donna un petit coup derrière la nuque pour l assomer. L autre garde se retourna et vit Seita puis fonça vers celui. J envoyai une raffale d air sur lui et il se cogna contre la porte et retomba, inconsient.

Nous ouvrîmes les portes de l usine et pénétrèrent a l intérieur. A partir de maintenant il fallait improviser. Un interminable escalier s élevait en faisant des cercles et nous les grimpâmes a la vitesse du vent. Je suivais les effluves subtiles du frèree de Seita du mieux que je pouvais. Nous arrivâmes enfin au deuxième étage. Quand nous ouvrîmes la porte, nous découvrîmes un homme monstrueusement musclé portant les couleurs de la nation du feu. Il se leva et nous souria.
-Enfin des adversaires a griller. Cela faisait longtemps maintenant. Je vais pouvoir me dégourdir les membres.
Et sur ce, il lança un jet de flamme immense. Nous évitâmes tout deux en plongeant de côté, puis en l air je créai une airball et m assis dessus puis foncer sur lui pendant que Seita courrait dans sa direction. Il s accroupi brusquement et fit tournoyer ses pieds comme le font les danseurs, a ras du sol, en envoyant des flammes circulairement. Je sautai de même que Seita et nous lui envoya simultanément deux raffales d air. Il écarta ses mains et des flammes apparurent aux bout de ses doigts. Puis il les fit monter et un mur de flamme bloqua nos attaques.

Un combat rapproché s engagea et nous évitions habilement ses attaques tout en lui envoyant des attaques d air qu il contrait avec ses mains enflammées. Sur un de ses poings de feu, j évitai son attaque vers la droite m offrant son flanc. Je lui envoyai un jet d air en plein dans les côtes. C était l heure de la contre attaque. Dès qu il fut a terre, Seita enchaina les attaques d air en sa direction. Il réussit a les éviter en se relevant avec ses mains mais ne pus contrer ma bourrasque. Il fut projeté sur un mur et ne pus que nous séparer d un fébril mur de flammes. Nous le criblèrent de lames d air pour défaire son mur, puis formant une roue d air, je l envoyai sur ce dernier. Il traversa le mur avec mon attaque qui détruisit une partie du flanc de la tour, offrant de même une vue sur l extérieur. Nous continuâmes notre ascension pour arriver au dernier étage. Nous y étions presque.
Revenir en haut Aller en bas
Santaz
*** Guide des Nomades
*** Guide des Nomades
avatar

Masculin Age : 21
Messages : 241
Date d'inscription : 19/03/2008

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Mer 4 Aoû 2010 - 21:08

Nous grimpâmes les escalier en direction du dernier étage. Devant la porte, deux simples gardes avec des lances. Quand ils nous virent, ils pointèrent leur lance sur nous, mais nous sautâmes et attérîmes au milieu des deux gardes, chacun de nous tourné vers un garde. Je concentrai mon chi dans mes mains superposées et envoyai un jet d air au garde. Seita m immita et les deux gardes s écrasèrent contre le mur avec sonorité. Nous n avions plus le temps de faire dans la discretion. Avec le combat contre l autre maitre du feu, ils avaient sans nul doute repéré l intrusion. Nous envoyâmes une raffale sur la porte qui s envola et s écrasa sur le sol quelques mètres plus loin avec fracas. Nous sautâmes et atterîmes au centre de la pièce. Devant nous, plusieurs gardes étaient en positions, sur plusieurs rangés. Avant qu ils ne puissent faire un geste, d un revers de la main, je fis s élever sur la zone de combat un grand souffle qui souleva la poussière.

Nous fonçames a l intérieur du nuage de poussière et nous engageâmes la bataille nettement avantagés. Nous pouvions les sentir, eux non. Les raffales d air fusaient de partout. De l extérieur, on pouvait voir des bourrasques, des lames d air et même quelques fois des tourbillons, ainsi que des jets de flammes tirés a l aveuglette. Quand tous les soldats furent a terre, je dissipai le nuage de poussière et nous fonçames dans la salle suivante. Celle ci n étais pas comme les autres. Au fond de la pièce, un flacon géant avait été déposé. A l intérieur, un garçon baignait dans un liquide transparant, sa bouche était relié par un tube au fond du flacon. Le flacon était lui même relié a un ordinateur. Devant cet ordinateur, dos a nous, un homme en tunique de la nation du feu avait les deux mains derrière le dos et regardais l homme qui flottait dans le liquide. Sur une table a côté, trois petites pierres, dont mon nez me disait qu elle contenait une quantité impressionante de chi du feu pour la rouge, de terre pour la verte et d eau pour la bleue. Quand Seita posa son regard sur le jeune garçon dans le flacon, une rage indomptable l anima. Il fonça sur l homme ses deux mains sur le côté créant des lames d air immobiles.
-RELACHE MON FRERE !
-Malheureusement j en ai besoin

Je courus pour soutenir Seita en cas de problème. Ce qui fut rapidement le cas. L homme se retourna et envoya une vague et un jet de flamme simultanément avec son pied et son poing. Seita n aurait pas le temps d esquiver avec l élan qu il avait pris. J envoyai une bourrasque très rapide qui le propulsa hors de la trajectoire des flammes. L homme me considéra une fraction de seconde avant de revenir a Seita qui lui lançait des vagues de raffales d air a la suite, qu il contra avec du feu. Pendant que Seita et le fils du feu se battaient, je cherchai un moyen de libérer son frère. Je courus vers l ordinateur. Mais voyant cela, il lança un jet de flamme qui s écrasa contre le sol devant moi, créant un barrage de flamme.
-C est moi ton adversaire !
D un coup de pied, Seita lui envoya une bourrasque qui le projeta contre le sol. Il se relva, en colère et envoya des myriades de boules de feu que Seita évitait gracieusement, ou bloquais sèchement. J inspirai longuement avant d expirai un puissant souffle d air froid avec ma bouche, ayant pour but d éteindre les flammes. Ma technique créa un trou dans le mur de feu. Je fonçai vers l ordinateur et regarder les touches a la recherche d un bouton qui me mettrait sur la voie pour la libération du jeune homme prisonnier. Mais rien. Le fils du feu envoya un puissant jet de feu a Seita qui se protégea avec de l air mais fut malgré tout propulsé en arrière et et s écrasa contre le sol. Puis il se retourna vers moi et je fis de même. Il lança de ses deux poings une grosse boule de feu. Je fis un tour sur moi-même, ramenant d une main tout l air que je pouvais autour de moi avant de me protéger.

La boule explosa contre mon bouclier et je fus projeté dans les air, mais je me réceptionnai sur mes jambes et lui envoyai une bourrasque. Il contra avec un jet de flamme et les deux attaques se neutralisèrent en une explosion de fumée. Profitant de la fumée, je refis un tour sur moi en sautant, les deux mains vers l extérieur, rassemblant avec mon chi le plus d air possible. Puis quand mes pieds touchèrent terre, j envoyai un jet d air puissant qui traversa la fumée en faisant un trou sur son passage. Il tapa de plein fouet le banni du feu et le propulsa violement sur le mur. J envoyai une lame sur lui mais il roula sur le mur et évita l attaque qui créa un trou dans le mur. J envoyai des serpents d air sur lui et l entravai. Mais il libéra des flammes par tous les spors de sa peau et trancha les cordes. Puis il inspira et de sa bouche sorti un torrent de flamme. N étant pas préparer a cela, je ne pus préparer qu un faible bouclier d air qui ne put arrêter totalement le jet, et ce dernier m envoya au tapis. J étais toujours conscient, mais j avais si mal que je n arrivais pas a me relever. Je sentis l homme se dirigeai vers les germes des éléments et les prit. Puis se rapprocha de l ordinateur et s appréta a entrer les germes dans l ordinateur, mais une puissante vague d air le propulsa loin des installations. Seita s était remis du coup de tout a l heure.

L homme se releva, furieux. Il était proche du trou dans le mur que j avais fait précédement. La chaleur augmentait autour de son corps et ses poings dégageaient des flammes de colères. Il allait attaquer Seita, et dans un élan d adrénaline soudaine, j envoyai une vague d air dans sa direction. Ce n était pas assez pour le propulser, mais assez pour le déséquilibré et laisser a Seita le temps de lui envoyer une airball qui le propulsa dans le vide. L effort que j avais fait avait épuisé toute mon énergie et je m effrondrai au sol.

Je me réveillai plusieurs heures plus tard a côté de mon bison volant. La fumée avait disparu, l usine avait été détruite et les villageois jubilaient. Je tournai ma tête vers Seita qui étais allongé a côté de son frère. Quand il remarqua que je pougeais, il s est retourné vers moi et m as souris.
-Tu es plutôt lourd tu sais ?
Nous rîmes de bon coeur. Le frère de Seita dormait et nous le transportâmes sur Esmeralda a deux. Puis nous montâmes sur elle et nous décollâmes vers le Temple de l air avec un dernier regard mélancolique sur le village. Seita me narra comment il avait détruit les piliers de la fondations de l usine puis comment avec l air, il avait rassembl& la fumée et l avait fait disparaitre. Quand nous arrivâmes au Temple de l air, je déposai Seita et son frère auprès de leur famille qui me remercia au passage. J immitai le geste militaire et m envolai pour faire mon rapport de mission.

Plus tard, j appris que la Nation du feu était descendu sur le village pour arrêter les traîtres. Et que le village était en cours de reconstruction.

FINI
Revenir en haut Aller en bas
Juna
*** Messagère
*** Messagère
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 323
Date d'inscription : 04/03/2009

RPG


MessageSujet: Re: Mission D5 Dim 8 Aoû 2010 - 16:10

Eh ben, qui aurait cru que le frère de Seita serait utilisé de cette manière !? Je te félicite pour cette mission et t'accorde 280 XPs ainsi que 70 vils ! =)

+ 1 médaille d'or =O
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: Mission D5

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive
» Onde à bulles, l'émission BD de Radio Campus
» Mission à Montréal (Mission to Montreal)
» [Epcot] Mission: SPACE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: