Partagez|

[RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !!

Doudidouda
*****
*****
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 2602
Date d'inscription : 23/04/2008

RPG


MessageSujet: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mer 2 Déc 2009 - 16:25

Citation :
''Fils de l'Eau, Filles de l'Eau !

Je viens chercher votre aide. Alors que j'étais en réunion avec les deux autres chefs, en plein milieu de la nuit, des navires ont débarqués dans les glaces du pôle nord !
Il s'agit en fait de la Nation du Feu et du Royaume de la Terre. Ils ne viennent pas en ami. Ceux-ci ont fait alliance dans le but de prendre possession de nos glaces. Ils ont déjà prit le bord de la terre. Il faut absolument réagir. Si nous ne les repoussons pas au plus vite, ceux-ci envahiront les villages et puis le palais Royal.

Il faut absolument préparer une riposte, au plus vite. Soldats, si je vous envoie cette lettre, c'est pour que vous veniez au front, dans le champ de bataille glacé, avec moi. Renvoyez moi une lettre au plus vite à l'aide d'un aigle postier où venez me l'apporter en main propre. Vous ne me trouverez pas au palais à cause de cette situation de crise. Je serai à l'auberge du centre ville, vous attendant. C'est une position assez stratégique de défense du village, au cas où ils avanceraient plus vite que prévu.

Afin de savoir le nombre de combattants que nous auront, j'établirai une liste des meilleurs soldats que vous êtes. Lorsque celle-ci sera prête, je vous avertirai et on partira alors ensemble pour renvoyer ces envahisseurs chez eux. Je compte sur vous, ne perdez pas de temps et renvoyez moi vite votre lettre.

Votre Amiral de Combat, Doudi.
''

Tous les fils de l'eau reçurent un exemplaire de cette lettre, il fallait bien avertir tout le monde. Doudi attendait maintenant les réponses en préparant déjà quelques plans de défense et d'attaque...


Dernière édition par Doudidouda le Jeu 10 Déc 2009 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Jeu 3 Déc 2009 - 22:17

C'était un beau matin, comme tous les matins sur la tribu du Pôle Nord. Comme tous les jours, Juju alla voir son courrier dans sa boîte aux lettres. Hé oui, les facteurs passaient tôt le matin pour ne pas faire traîner le courrier et tout ce que est communication. Juju lit et relit la lettre de notre amiral. Juju était sous le choc. Il ne s'attendait pas à une telle preuve de lâcheté de la Nation du Feu et de la Terre. Il se disait que, pourtant, la paix était revenue. Il fallait bien-entendu réagir, comme le disait notre amiral. Mais Juju n'avait aucune base de la maîtrise de l'eau, car il a dû abandonner son entrainement à cause de problèmes personnels. Mais bon, il suppose que toute aide est la bienvenue. Il alla rédiger une lettre, mais il préféra par la suite rencontrer directement cet amiral qui ne l'avait jamais vu. En effet, pour l'instant il était juste un citoyen dans la nation, il n'avait encore rien fait d'exceptionnel... Il partit donc à l'auberge dont il était marqué dans la lettre de l'amiral Doudidouda pour expliquer son petit problème pour la maîtrise de l'eau, en espérant que ce dernier alla lui donner des conseils pour son avenir. Après 1/4h de marche il arriva à la porte de l'auberge. Tout le stress était en lui. mais il arriva à vaincre le stress en ouvrant la porte de l'auberge. Doudi était là, en train de regarder des documents...

Bonjour amiral, je suis venu ici car j'ai reçu
Bonjour toi, oui je sais car j'ai envoyé une lettre à tout le monde.
Désolé amiral mais... je n'ai aucune base acquise de la maîtrise de l'eau pour défendre notre nation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Ven 4 Déc 2009 - 17:14



La nuit tombait sur les hauteurs gelées des montagnes de la grande bleu. Les neiges s'étaient déposées sur les sommets des pics rocheux pour n'en repartir que des mois plus tard. Le vent froid de l'hiver soufflait fort et s'infiltrait entre les paroies rocheuse de la montagne. L'air avait creusé dans la roche et eteillait la résistance du géant de pierre. Les éboulements et les avalanches y était fréquent heureusement les tribus de l'eau étaient beaucoup trop éloignées de ses lieux pour être inquietées par la folie des éléments. La noirceur de la nuit emplissait le décor blanc des montagnes, seul le chant du vent et le grondement des coulées de neige retentissait. C'était le pays du silence, il y était roi et toujours il régnait sur les hauteurs, mais pas ce soir là.
Les rayons lumineux de la lune illuminaient les montagnes lorsqu'elle n'était pas dissimulée par le mouvement de cumulus gris de colère. Une masse noir perça les nuages, fillant à vive allure dans les airs. L'aigle messager arpentait les airs depuis bien longtemps à la recherche de sa mission. Scrutant la noirceur de la nuit de ses yeux orangée, il cherchait. Frolant les paroies de la montagne enneigées, ses aîles fremissaient dans le froid glaciale des hauteurs. Heureusement les aigles messager de la tribu de l'eau était entrainé à la résistance du froid en toute situation. Après quelques heures de recherche dans chacune des failles de a roche il trouva enfin l'objet de sa quête.
Une petite habitation était enfoncée dans une brèche de la montagne, le blanc de ses murs la rendait presque invisible dans la masse de neige qui la recouvrait. Cependant le halo de lumière qui s'échapait de la seule fenêtre de l'abris ne pouvait échapper au rapace par cette nuit noir. Il poussa un cri strident qui raisonna contre les paroies du géant de roche et de glace et piqua. Ailes plaquées contre son corps musclé il filla vers l'habitation blanche, passant entre les deux parties de la montagne. Il déploya ses ailes et ralentit brutalement. Le messager maîtrisait parfaitement son vol et il planta ses serres dans la neige profonde du rebord de la fenêtre. Il frappa par trois fois au volets de bois de son bec aiguisé, à l'affut du moindre mouvement...



**



Hisashi Eito s'était réfugié sur les sommets des plus hautes montagnes. Il y avait batti son abris en sculptant la roche elle même. L'habitation était relativement simple, une table, une couchette, une cheminée et un crochet ou pendait ses affaires. Voila ce qui composait le repère du plus grand assassin de tous les temps.
Il avait quitté la tribu de l'eau lorsque le seigneur doudidouda avait été chassé de ses fonctions pour être remplacés par une chef qui n'avait aucune idée de la manière dont il fallait dirigé les tribus. Il fallait que le peuple s'embrase, que leur amour pour leur nation les poussent à tout faire pour la protéger. Le jeune Eito était ce genre d'homme, fidèle à son seigneur, n'obéissant qu'à ses ordres et ne répondant que de lui même. Assassin de renomée international il devait être le meilleur dans sa profession, ou était il le seul à l'exercer. Il tuait pour l'argent et pour son plaisir, il était sans le moindre scrupule et se débarassait de tout ceux qui était sur sa liste. Aujourd'hui recherché dans toutes les nations, il s'était exilé le temps de perfectionner son art de la maîtrise. Il suportait le froid des montagnes car son âme était froide. Elevé depuis son plus jeune âge dans un environnement de violence et de haine, il s'était renfermé sur lui même et depuis il n'était plus qu'une machine à tuer.

Il occupait son temps à l'entrainement et à l'écriture. Il griffonait parfois des nuits entière sans se reposer sur ses parchemain, racontant des passages de sa vie où toute autre récit. Ce soir là il n'arrivait pas à trouver le sommeil, il avait allumé un feu dans la cheminée qui d'ordinaire restait constemment éteinte. Il observait le crépitement des flammes, la lueur orangée du feu se reflétait dans ses yeux couleur de nuit. Ses cheveux longs chutait dans son dos musclé, de ses mains agiles il s'amusait avec l'eau que contenait ses sacs. Le jeune Eito était un homme peu commun, en effet contrairement à certains maître de l'eau il gardait en tout lieu des reservoirs d'eau cachés dans ses manches. Alors qu'il faisait tournoyer un filet d'eau autour de son corps un bruissement dans l'air le sortit de sa concentration. Il souffla sur le fillet d'eau et celui-ci gella instantanément le feu de la cheminée. Il se leva et se posta devant la porte de son abris. Les maîtres de l'eau l'avaient ils retrouvés? La chef des tribus cette traîtresse envoyait elle des assassins sur ses traces? Peu importe s'ils étaient là, il les tueraient tous, tous fou qu'ils sont.

Un tapement retentit par trois fois aux volets de bois. Le jeune Eito ne comprenait pas, il se détendit, tout en restant sur ses gardes il poussa les planches. Un aigle s'infiltra dans la pièce et piailla de mécontentement en découvrant le feu gellé.
*Un aigle messager de la tribu de l'eau* pensa le jeune homme. Le messager voletta jusqu'à son bras et Hisashi rettira le message du dos de l'aigle. Il déplia le fin parchemain et parcourut le message des yeux. C'était un message de DOUDIDOUDA en personne, il lui demandait de se rassembler avec les autres maîtres de l'eau pour contrer une invasion des autres nations. Il se moquait éperduement des autres nations, ou que les autres maître de l'eau perisse, l'ordre lui venait de SON seigneur il ne pouvait refuser. Le rapace fuya son bras et fila rejoindre les cieux, en poussant son cri strident. Hisashi attrapa sa veste chaude et prit soin de verifier le niveau d'eau qu'il transportait, jeta son capuchon sur son visage, ouvrit la porte de son abris. Il serait au lieu de rendez vous dans quelque jours, le noir de la nuit s'étendait sur les montagnes. S'était un paysage magnifique mais il n'avait pas le temps de s'attarder il sauta de la falaise et dans un mouvement habile des mains il fit craqueler la neige, une coulée de neige se généra sous ses pieds. Il transforma la neige en glace et sauta sur la matière dure et dans un surf parfait il descendait de la montagne... Si on avait tendu l'oreille on aurait pu entendre un rire sourd, mais était ce le vent qui créait cette illusion? Ou est-ce que le jeune assassin prenait réellement du plaisir? Nul ne le sait...

**



Après plusieurs jours de voyage il était enfin arrivé en ville. Il tentait de passer inaperçu car des portraits de lui était placardés sur les murs. Et douidouda n'était plus chef des tribus pour empêcher qu'on l'enferme.
Les villageois arpentaient les rues, les marchands braillaient pour tenter de revendre leurs fouillies au premier touriste venu, la garde veillait. Elle s'attarda un instant sur le jeune homme au capuchon, Hisashi se détourna d'elle et elle reprit sa ronde. Enfin il se trouvait devant la taverne ou l'amiral leur avait donné rendez vous. Il aperçu un jeune maître de l'eau pousser la porte de l'auberge, à son pas il était claire qu'il était angoissé. Le jeune Eito attendit quelques instants encore et se lança, il poussa la lourde porte à son tour et pénétra dans la pièce. Elle était vide, l'auberge avait été réservée pour l'amiral et ses maîtres de l'eau. Ce fut avec grande surprise que Hisashi constata que Doudidouda était seul avec l'homme de tout à l'heure.
L'assassin s'avança et hotta son capuchon, libérant ses longs cheveux noirs. Ses yeux nuit se posèrent sur l'amiral qui se leva brutalement:


- Hisashi? C'est toi Hisashi? balbutia l'amiral.
- Oui seigneur répondit-il en posant un genoux à terre.
- Allons allons Hisashi pas de ça avec moi tu le sais très bien. Et puis je ne suis plus chef des tribus tu n'as plus à m'appeller seigneur.
- Peu importe seigneur. Pour moi vous l'êtes toujours et je ne vouerais jamais allégence à votre substitut rétorqua le jeune homme.
- Hisashi tu ne changera jamais! Tu es un des plus grand maître des glaces que je connaisse mais ne te met pas dans des difficultés dont je ne pourrais te sortir.
- Bien seigneur! Mais tu ne m'a pas fais venir pour échanger des politesses. Alors que se passe t-il?
- Nous allons attendre que les autres arrive pour faire le point pour le moment prend donc une chaise avec nous. Tiens je te présente JuJu maître de l'eau depuis peu.

Hisashi salua d'un signe de tête et prit un siège dans le fond de l'auberge. Il y attendrait jusqu'à ce que l'amiral lui dise le contraire. De plus cette position embusquée était propice à une cachette. En cas d'intrusion il pourrait réagir rapidement sans être vu...
Il attendrait...


**


Le capitaine de la garde fit signe à ses hommes de se rassembler. Immédiatement une dixaine d'hommes formèrent un cercle autour de lui et il donna ses instructions:

- Les gars l'assassin que nous recherchons depuis un an maintenant est dans cette taverne la bas. Deux de nos hommes l'on aperçu et ils affirment qu'il ne se doute de rien, nous allons donc pouvoir attaquer cette taverne et massacrer cette vermine une bonne fois pour toute.

- OUAIS!!!! répondirent en coeur les hommes du capitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Katatara
*
*
avatar

Féminin Age : 21
Messages : 49
Date d'inscription : 04/11/2009

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Sam 5 Déc 2009 - 10:34

Il fait noir… c’est normal quand on a les yeux fermés…
Quand on dort certain ne se rende pas compte de leurs rêves ou de leurs cauchemars, mais Kata, s’en souvient, Elle… C’est pour cela, qu’assit à un des quatre coins de sa chambre, elle pleure à grosses larmes. C’est à cause de ces mauvais rêves qui la hantent depuis maintenant trois ans.
Elle a envie de faire quelque chose de bien de sa vie, au lieu de resté a pleuré chaque matin et passer ses journées dans la tristesse et la solitude…

Cinq heures venait de sonner à son réveil. Il était tôt, mais pas pour elle. Elle se leva, fit sa toilette habituelle et sans même rien mangé, elle sorti discrètement de chez elle pour ne pas réveiller sa grand-mère. Une fois dehors, un frisson la parcouru, il faisait froid. Elle avança à pas lent à travers les ruelles vide, ou un silence terrifiant flottait dans les airs. Alors que tout le monde dormait, Kata sortit du village et s’éloigna le plus possible. Elle aimé être seule mais aussi se sentir seule. Et plus elle était long, plus il y avait de poissons car ces dernier n’aime pas le monde.
Comme chaque matin, elle pécha quelques beaux poissons mais avant cela elle révisa ce qu’elle avait apprit en entrainement avec son maitre, Evyle, le jour précédent. Une fois les révisions et la pêche terminait, elle fit une petite balade sur la banquise. Elle se sentait si légère… mais quelque chose était différent aujourd’hui, un drôle de pressentiment la perturbé… Puis respirant un bon coup l’air frais du petit matin, elle renonça à continuer sa ballade, car sa grand-mère devait l’attendre.
Sur le chemin du retour, elle croisa quelques hommes partant pour la pêche, mais contrairement à d’habitude, ils étaient beaucoup moins nombreux. La jeune fille comprit vite pourquoi lorsqu’elle trouva une lettre dans sa boite à la lettre. Elle fut énormément surpris, déjà par le faite qu’il est du courrier car c’était vraiment rare, mais aussi que notre amiral annonce une attaque de la part de la Nation du Feu et du Royaume de la Terre alors que la paix était sensé régner entre les quatre nations.
Beaucoup de gens avaient déjà trouvaient le courrier et certains ne voulaient plus sortir, de peur de se retrouver fasse a des guerriers du feu ou de la terre. Kata pénétra dans sa maison, posa les poissons qu’elle avait ramené sur une table et elle se dirigea immédiatement dans sa chambre pour méditer sur cela. Elle n’était qu’une gamine et elle savait que jamais son aide serait accepté, mais elle avait très envie de se rentre sur le lieu indiqué par l’amiral pour voir ce qu’il se passé… et comme le pole nord venait de se faire attaqué elle en déduit que son entrainement sera stoppé pendant un moment alors elle avait la journée de libre.

Après quelques minutes de réflexion, elle sorti en courant de sa chambre et se précipitant vers sa grand-mère, lui annonça quelle partait pour un moment, mais elle se rappela alors que sous l’émotion elle avait oublié qu’elle ne pouvait plus l’entendre car celle-ci était sourde. Donc, sur un morceau de papier elle lui écrit: « Je pars pendant un moment, je ne sais pas quand je reviendrai. Prend bien soin de toi et surtout ne t’inquiète pas… » Elle lui tendit le message et la lettre reçue un peut plus tôt annonçant l’attaque, puis elle l’embrassa sur la joue et tourna les talons. Elle prit une pomme qui se tenait dans une corbeille à fruit et elle parti, fermant brutalement la porte derrière elle part vitesse sachant que personne ne l’entendrai. Kata dévala les ruelles en direction de l'auberge du centre ville, comme l’avait indiqué l’amiral Doudi.
Une fois arrivé, elle rentra dans le bâtiment discrètement ou elle put apercevoir seulement trois hommes. Elle devina que celui que se tenait assit avec des documents à la main, l’air concentré devait être l’amiral Doudidouda. Le jeune homme qui ce tenait à coté de lui devait être un volontaire, tout comme celui qui était assit lui aussi, mais avec un air tout affait différent.
Kata se cacha alors aussitôt dans le fond de l’auberge, dans l’ombre pour ne pas être vue.

« Oups ! Je ne pourrais pas me cacher dans la foule si y’en a pas… je devrais peut-être attendre qu’il est plus de gens… »

Elle ne voulait pas se faire remarquer car elle pensait qu’ils allaient la rejeter a cause de son jeune âge et du faite qu’elle ne c’est pas se battre, c’est pour cela qu’elle est venue par simple curiosité. Espérant ne pas avoir était vue elle s’assit par terre, sans faire aucun bruit.


    Mais tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Lun 7 Déc 2009 - 3:11

Les gouttelettes d'eau tombaient au rythme de mes pas, je sortirais bientôt de se monde qui m'étouffait, un retour dans mon monde s'imposait! J'étais un flocon de neige perdu sur des terres de feux. Je réclamais mon âme, mon souffle de vie, celui qui me faisait verser quelques larmes... Ce qui me rappelait prix de la vie.

L'heure avait sonné, je devais sécher mes larmes et mes pleurs pour me remettre sur mes deux jambes, on affronte pas la vie cachée sous les rugueuses couvertures d'un orphelinat.
Je pinçais les lèvres et fronçait les sourcils, la petite fille qui pleurait et demandais mer et ciel avait disparu à sa place ne restait qu'un cœur dure... Pandora...
Un vent froid se levait fouettant chaotiquement le chocolat qui me servait de crinière. Au-devant de mes yeux la mer s'acharnait sur la petite embarcation de la terre. L'eau encore blanchâtre emplissait le pont pour se retirer doucement, laissant entrevoir la face de la lune qui dansait sur le bois écailler, elle me souriait. Jumais le doux parfum de la mer salé, au loin je voyais le monde de glace qui m'avais vue naître... Encore absent sous les yeux des aveugles. Il était temps de partir, mon canot à l'eau je glissait sur l'eau de vie, pas une seule vaguelette ne venait troubler l'eau, il ne me prit pas grand temps pour arriver devant la forteresse de glace. J'abandonnais mon embarcation quelque fissure bien placer et elle alla trouver le fond de l'océan telle une épave du passé. Je ne devais pas laisser de trace. Je faisais tournoyer ma corde maladroitement, le maniement des armes n'était pas dans mes cordes... Du moins pour le moment! Ma tentative maladroite fut récompensée par un coup de fout doubler d'une lame. Je ne pus m'empêcher de pousser un cri de frustration, qui résonna sur les glaces lisses pour finir aux oreilles d'un garde.
Je collai sur la paroi de glace, il baissa les yeux... J'étais sauve... Du moins pour le moment.
Je tombais face à face un homme qui avait dans le coeur et la tête la défense sa nation. Je ne pouvais rien contre un homme plus fort et plus grand que moi, la lutte risquait d'être longue et le temps je ne l'avais plus! Avant même qu'il est pu prononcer un mot je passais entre les jambes de l'homme qui se retrouva dans les froides eaux du pôle. N'ayant plus de temps je m'engouffrais les lèvres serrées, essayant de ne pas songer aux conséquences, par la porte que l'homme avait ouverte.
La peur, elle empestait la cité, personne ne sortait de leur demeure... C'est par un vent froid que j'appris la nouvelle, soulevant la neige il m'apporta un parchemin. La guerre qui déplace les montagnes, les continents pour emplir le coeur des hommes de ténèbres... C'était la mort qui rodait et le sang allait suivre...
Qu’elle voit suivre quand son monde s'écroule? Ou pourrais-je être acceptée n'étant pas une fille de l'eau ni une fille du feu.

Dans les doux pavés baigner par l’aurore, une jeune femme ce déplaçait agilement et rapidement. Avec pourtant une touche gracieuse, comme si elle flottait à chacun de ces pas. Ma démarche assurée fut de courte durée quand j’entrevis l’homme de la nuit passé. Une fuite s’imposait, il ne faillait pas qu’il me prenne.

Une mince silhouette marine poussa une porte parmi tant d’autres qui coulissa doucement. Avant que tous les regards du club eut le temps de se poser sur moi, j’avais déjà disparu. Dans l’auberge, personne ne se rendit compte de rien. Une douce musique emplie de rythme fessait danser chacun de mes pas félin.

Une petite brise de vent souleva ma grande capuche. Laissant paraître un gamine à la peau pâle. Au centre de sa figure y trônait un petit nez rose fin ainsi que de roses lèvres charnues. Mais ce qui était le plus visible chez elle était, ses grands yeux aussi violets qu'un rayon de lune sur les eaux azurées qui se mêlait pourtant à sa longe chevelure noire de nuit.

J’étais dans l’auberge où l’ont cherché des volontaires pour la guerre… C’était la justice ou la guerre… L'homme approchait et le piège se refermait.

-je veux bien me porter volontaire !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leti
*
*
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 176
Date d'inscription : 26/04/2008

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Lun 7 Déc 2009 - 21:47

Je me baladais sur cette terre couvert de blanc, blanc imaculé. C'est magnifique à regarder on se croirais au paradis protègé de se monde emplit de haine!On pourrais marcher sans fin à la recherche de...de quoi? cela est une bonne question! Chaque jour c'est la même chose,ce monde est emplit de haine, de larme, de sang, de pouvoir. La paix sera-t-elle possible un jour? Des fois j'ai envie de fermé les yeux et de ne jamais les rouvrir, de dormir profondément, sommeil éternel.... A peine couché dans la neige pour admirer le soleil éblouissant. Un cri, un cri d'oiseau me fit sortir de mes pensées. Je me leva avec peine, un aigle vint se poser sur la main que je lui tendait.

Tin tu a un message pour moi?^^

Je pris donc le message et le lit.

doudi.....

Je me dirigea vers l'auberge, une fois dedans je partis a la recherche de mon cher amiral.

hey!!! doudi!!! sa faisait un bail non? tu ma manqué!!!!

Se vautre sur une chaise

ah! leti....quel plaisir.......quesque tu fait là? Et surtout fais comme chez toi...ein!
Bah je suis venue te dire que je vien t'aider dans cette guerre!*petite tape dans le dos* T'inquiète je le fais déjà
aaaa...a..bon tu es sur.....c est que je veux pas que tu détruise une vingtaine de navire de notre camps au lieu de détruire ceux du camp adverse comme tu l'a déjà fais !
C'était un accident^^''et puis c'était il y a bien longtemps j'arrive a tout contrôler
T'es sur? parce qu'avec toi on ne sait jamais.....
Aller doudi s'il te plaît^^
....bon d'accord!
YES! Mais dit-moi y a-t-il d'autre personne dans cette "mission"?
oui bien sur ! il n'y a que quelques combattants pour le moment...mais surement que d'autre fils de l'eau viendrons...^^
D'accord.....
Revenir en haut Aller en bas
Doudidouda
*****
*****
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 2602
Date d'inscription : 23/04/2008

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Jeu 17 Déc 2009 - 22:03

Cela faisait maintenant quelques jours que l'Amiral Doudidouda avait écrit la lettre invitant les meilleurs combattants de la Tribu à le rejoindre dans sa lutte contre les envahisseurs, afin de les renvoyer chez eux directement. Après avoir envoyé une lettre à chacun des maîtres de l'eau qu'il connaissait, Doudi se dirigea, escorter de deux gardes, vers l'auberge du centre de la ville. Les deux gardes étaient depuis des mois déjà amis avec l'Amiral de l'Eau le plus réputé. Ils l'avait rencontré lorsque celui-ci était chef de la Tribu, et qu'il s'occupait des affaires de toute la Tribu, lorsqu'il n'était pas assis sur le trône à attendre des nouvelles de toute la région, où des nations étrangères. Le premier garde s'appelait Tsan, il était plutôt grand, environ un mètre quatre-vingt. Il avait des court cheveux bruns dressés en l'air sur sa tête et des petits yeux verts. Il était très souriant et se battait plutôt bien, c'est pour cela que l'Amiral Doudi lui avait adressé la parole et demandé son nom, ce qui fut le début d'une longue amitié. Le deuxième garde était lui de sexe féminin. La jeune fille avait une vingtaine d'années. Elle avait de longs cheveux blonds méchés de brun. Des yeux marrons. A l'époque, Silicienne, était la conseillère du palais royal de la Tribu de l'Eau. Lorsque l'Amiral Doudi décida de quitter le trône, Silicienne décida de partir à son tour, pour accompagner celui qui avait été son chef. Pendant son règne, l'Amiral Doudi recevait de précieux conseils qui avaient toujours été bénéfique au royaume, et ce grâce à Silicienne. Doudi lui était donc fort reconnaissant.

L'Amiral Doudi arriva donc finalement à la taverne bien accompagné, avec deux soldats de valeur vraiment précieuse. Il attendait alors que les combattants qu'il avait invité à le rejoindre arrivent peu à peu. Il s'assit sur une des chaises se trouvant dans une chambre, à l'étage, et commença à lire les dossiers de chacun des habitants, leur parcours, leur performances et tout un tas d'autres informations qui pourraient être utiles pendant ce temps de rébellion. Les deux soldats qui étaient avec lui sortirent un instant car ils devaient aller vérifier quelque chose au palais, et faire rentrer les habitants chez eux. L'Amiral était donc seul à attendre les fils de l'eau pour la contre-attaque.

Le premier arrivant entra dans l'auberge. Il monta les escaliers et se planta devant l'Amiral Doudi, entamant la discussion. Il annonça que ses bases de maitrises étaient plutôt faibles, mais Doudi n'était pas effrayé à l'idée de recruter des fils de l'eau qui n'avaient qu'une faible maîtrise. Un combattant fait parfois toute la différence en temps de guerre. Ce combattant était Juju, un ancien élève de l'Amiral Doudi, qui était plutôt un rigolo qu'un puissant maître, mais sans doute son humour serait bénéfique à toute l'équipe de la riposte. Car en temps de guerre, l'humour rend le sourire et fait parfois oublier pendant quelques secondes la situation dans laquelle on se trouve.

Un second combattant entra ensuite dans l'auberge. Doudi le reconnu de suite. Il s'agissait de Hisashi Eito. Ce fils de l'eau était un assassin entrainé exclusivement pour le meurtre de personnes dont on lui disait le nom. Avec sa discrétion et sa technique, son agilité, Hisashi Eito était le plus grand criminel de la Tribu de l'Eau. Il était tellement dangereux qu'il était recherché par les autorités de la Tribu, afin d'être condamné. Hisashi avait juré qu'il suivrait Doudi partout, car pour lui, il était le chef, et Evyle ne pourrait jamais le remplacer. Il se présenta et alla ensuite s'assoir dans l'ombre au fond de la pièce. L'Amiral Doudi reprit ses documents en main et recommença à les lire.

Une jeune fille pénétra à son tour dans la pièce, avec la plus grande délicatesse possible. Elle ne voulu pas se faire remarquer et alla donc se cacher dans un coin de la pièce, sans se faire remarquer. Malgré toute sa prudence pour ne pas se faire voir, en levant la tête une seconde, Doudi aperçu la jeune fille mais ne dit aucun mot. Il la laissa prendre place où elle se trouvait et faisait comme si elle n'était pas là. Il repencha ensuite la tête sur ses documents. L'amiral analysa ensuite les photos et reconnu parmi elles la tête de la fille qui venait de rentrer, c'était Katatara, une petite nouvelle du dojo des glaces.

Un instant plus tard, une autre fille fit son apparition dans la pièce. Elle avait l'air douce, mais l'Amiral Doudi ne semblait pas la connaître. Certes il lui avait envoyé une lettre d'invitation pour le rejoindre. Il avait sans doute vu son nom dans les registres des combattants de la Tribu de l'Eau. La fille s'avança vers Doudi. Il leva la tête. Avec des yeux pétillants et un léger sourire, l'élève de l'eau dit soudainement qu'elle était volontaire pour rejoindre les autres maîtres de l'eau dans le but de sauver la Tribu de l'Eau. Il s'agissait d'Ayou, une nouvelle recrue arrivée il y a peu dans les régions arctiques.

Doudi se leva alors et pensait avoir accueillit tous les combattants disponibles pour la contre-attaque, mais ce n'était pas le cas. Brusquement la porte s'ouvrit sous le regard attentif de tous ceux qui étaient dans la pièce. C'était encore une fille qui venait de rentrer. Une fille que Doudi connaissait bien : Leti, la folle de la Tribu de l'Eau. Ce n'est pas que Leti était un désastre pour ce qui concernait l'art de la bataille mais... Si en fait. C'était une véritable catastrophe et Doudi était toujours un peu réticent à l'idée de prendre Leti parmi ses troupes. Elle cria après l'amiral plutôt fort et puis s'assit sur une chaise comme si elle était chez elle, ce qui n'était vraisemblablement pas le cas. Après quelques minutes d'hésitations, Doudi accepta finalement de la prendre parmi les troupes disponibles pour aller sur le front de guerre.

L'Amiral Doudi fit quelques pas de droite à gauche et de gauche à droite, réfléchissant à ce qu'il avait à dire à ceux qui avaient répondu présent à son message. Après avoir trouvé quelques mots de remerciement et d'encouragement, celui-ci commença un discours philosophique sur l'art de la guerre dans la Tribu de l'Eau, ainsi qu'une série d'informations concernant la guerre, une fois qu'ils seraient au front.

A tous, merci d'être venu aussi rapidement et d'avoir répondu à ma demande pour votre présence concernant la nation. Je sais que cela vous a paru étrange que je vous appelle dans un état d'urgence comme celui-ci, ce qui n'est pas mon habitude, loin de là. Vous devez donc vous douter que la situation est critique, et je dirais même plus, dangereuse. Je ne sais pas encore le nombre d'adversaires que nous devrons affronter, mais sachez juste qu'il ne faudra jamais baissé les bras une fois arrivés sur le champ de bataille. Il faudra surveiller tous vos mouvements, vos paroles, afin de ne pas déstabiliser nos alliés, ni nous soumettre à l'ennemi. Il vous faudra pour cela écouter mes ordres, et les exécuter le plus rapidement possible. Avez vous des questions ?!

Les maîtres de l'eau se levèrent petit à petit et sortirent de leur cachette. Seule Katatara restait à l'abri. Aucun ne dit mot. L'explication de l'Amiral Doudi avait donc était suffisamment claire. Doudi réfléchit un moment à la situation et comprit que même si certains étaient déjà prêt à affronter les maitres du feu, ou les maîtres de la terre, d'autres n'étaient pas encore prêt à y aller. Doudi s'assura bien que la motivation de tout le monde était toujours au maximum. Il se retourna vers Katatara, lui fit un clin d'oeil discret et se rassit vivement sur la chaise sur laquelle il était assis auparavant. Les autres combattants firent de même et s'assirent soit sur les autres chaises disponibles, soit s'allongèrent sur un des lits qui se trouvait dans la chambre.

Quelques minutes plus tard, Tsan et Silicienne arrivèrent précipitamment. D'un air plutôt agité et perturbé, Silicienne fonça vers l'Amiral Doudi et lui glissa ces quelques mots à l'oreille :

Amiral. La plupart des villageois sont rentrés chez eux, mais un autre soucis se présente à nous.


Doudi regarda Silicienne d'un air surpris, se demandant ce qui pouvait être pire que la guerre. Il regarda alors un instant autour de lui, dans la pièce, et remit son regard vers Silicienne, qui continua sa confidence.

Une dizaine de maîtres de l'eau est dehors de l'auberge, avec le capitaine Cork. Ils viennent ici car deux des hommes de son service ont vu Hisashi Eito rentrer dans l'auberge, et ils ont été le dénoncé au capitaine Cork. Il est venu pour l'arrêter avec toute sa patrouille.


Doudi fit quelques pas vers la lumière et se pencha à la fenêtre. En effet, plusieurs hommes de la brigade de Cork se trouvaient dehors. Ils étaient reconnaissable par leur petit badge mauve sur le côté droit, à la place du cœur. Le symbole de Cork : Une étoile barrée en mauve, ce qui représentait le manque de liberté et l'enfermement. Ils étaient donc vraiment là pour Hisashi. Cork cria un bref '' Allez les gars, arrêtons cet assassin ! ''. Doudi retourna au centre de la pièce d'un acte vif.

Qu'allez vous faire amiral ?
Je vais m'occuper d'eux. Je voudrais que vous restiez tous à l'intérieur, je n'en ai pas pour longtemps.

Hisashi voulait sortir avec Doudi, mais ce dernier refusa. C'aurait été un suicide que de mettre Hisashi dehors, avec ces maîtres qui étaient là expressément pour lui. Doudi avançait lentement, et prit bien soin de refermer la porte. Surpris de voir l'Amiral Doudi en ces lieux, le capitaine Cork était craintif mais ne renonçait pas à partir.

Amiral Doudi !! Que faites-vous en ces lieux ? Vous devriez plutôt être au palais, au lieu de rester ici.
Capitaine, vous me faites bien rire. Ne suis-je pas grand assez que pour savoir où je peux me promener ?
Si bien sûr amiral.
Alors où est le problème ? Auriez vous un effet de surprise capitaine ? Ah je vois, vos gardes ont oublié de vous prévenir que j'étais présent à la taverne, quel dommage capitaine. Votre honneur ainsi baffoué. Vouloir attaquer les habitants de l'humble bâtiment. Est-ce vraiment ce qu'on apprend à notre garde ? Si c'est le cas, et bien je m'arrangerai pour changer cette règle que je trouve ridicule.
Le problème est que vous êtes en compagnie d'un assassin. Un dangereux criminel que l'on recherche depuis un an déjà.
Un criminel ? Où ça ? Doudi tourna la tête à gauche, puis à droite, lentement, pour montrer à quel point il se moquait de la remarque du capitaine Cork.
Amiral, ne vous moquez pas de moi. Mes hommes ont vu Hisashi Eito entrer dans cette auberge, nous devons l'arrêter immédiatement. Cet homme est dangereux.
C'est donc d'Hisashi Eito que vous parlez ? Cet allié courageux qui a prit la peine de répondre au besoin de sa Tribu. Lui, un traître ? Capitaine, retirez vos ordres sur le champ. Ne m'obliger pas à me fâcher mon chef Cork, cela serait fort dommage, d'autant plus que vous n'en valez pas vraiment la peine.

Le capitaine ne fit absolument rien, et ordonna à ses gardes de se placer devant la porte. Il regardait Doudi fixement dans les yeux.

Capitaine, je ne ferai pas ça si j'étais vous...
Silence Amiral. En restant avec un traître, vous devenez un traître. Vous irez en prison pour vos actes de rébellion.

Doudi rigola bien fort un instant. Avant qu'un soldat ne vienne et essaya de lui envoya un filet d'eau sur la tête pour le rendre immobile, et l'emmener en prison. Doudi remarqua la présence d'eau derrière lui et renvoya le filet sur le soldat en question.

Alors, c'est moi le traître il parait ?!
Gaaaaaaardes. Changeons de cible. Il faut capturer ce traître de Doudi !!

Les gardes arrivèrent rapidement et encerclèrent l'Amiral Doudi. La situation se compliqua et malgré ses grands compétences dans la maîtrise de l'eau, Doudi ne pourrait pas se défendre contre une dizaine de soldats de l'eau à la fois, sans oublier le capitaine Cork qui était plutôt redoutable. Doudi était donc en danger et finirait en prison. Sous le danger dans lequel il était, Hisashi Eito sortit de l'auberge, seul. Il était venu pour aider Doudi à renvoyer les soldats chez eux, et à le défendre. Une bataille allait avoir lieu. Heureusement que Hisashi l'assassin était un bon allié de Doudi, sinon il aurait fini en prison...




*** Désolé pour le retard ***
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Lun 21 Déc 2009 - 15:40


Ainsi tous les maîtres de l'eau recruté par l'amiral Doudidouda pour combattre étaient arrivés. Six.
Six braves, six courageux soldats pour lutter contre les solides maître de la terre et les puissants maître du feu. C'était peu, mais suffisant pour le jeune Eito. Il pourrait se battre sans qu'on ne le gène et pourrait au mieux défendre les intérêts de l'amiral. L'assassin demeurait dans l'ombre de la taverne lorsque le haut gradé de l'eau se leva et remercia ceux qui avaient acceptés de ce joindre à la quête. En une poignée de seconde l'amiral su faire briller dans le cœur de chacun des maîtres de l'eau l'espoir, la confiance. C'était lui qui rassemblait et unifiait les tribus de l'eau et personne d'autre, c'était lui le vrai chef des tribus. Hisashi qui s'était adossé au mur de l'auberge se redressa gonflé par ce surplus d'envie d'action et de combat. Ses partenaires semblait peu puissant mais ils seraient toujours temps d'apprendre comment tenir une lame durant la bataille. L'assassin ne fit paraître aucune émotion lorsque la jeune fille qui était entrée après lui le regarda droit dans les yeux. Son regard noir frappa la fillette qui ne pu le quitter des yeux. Enfin Hisashi détourna le regard pour se concentrer sur la porte de l'auberge et la jeune fille soupira comme si pendant un instant elle avait manquée d'air. Un bruit avait alerté son attention à l'extérieur du bâtiment et ses yeux se posèrent sur l'amiral. Immédiatement la porte s'ouvrit laissant place à deux gardes de forte stature, l'un était une femme l'autre un homme. La jeune femme dont la beauté n'avait d'égale dans la pièce s'approcha de l'amiral. Ils étaient surveillé de prêt par l'assassin qui, ne connaissant pas les nouveaux arrivant se préparait à intervenir. Elle se pencha à ses cotés pour lui murmurer à l'oreille ce que Hisashi fut le seul à entendre.


- Amiral les villageois sont rentrés chez eux, mais un autre soucis se présente à nous.

L'amiral parut surpris et la jeune femme poursuivit. Ainsi une dizaine de maître de l'eau attendait à l'extérieur de passer à l'action pour capturer l'assassin. Hisashi ne pu réprimer un sourire et s'approcha lentement de la porte de l'auberge.

- Je vais m'occuper de ça seigneur ne vous en faites pas. Ma présence ne généra en rien le déroulement de cette mission.
- Non! Tonna l'amiral, tu reste ici! Je me charge d'eux restez tous à l'intérieur je n'en ai pas pour longtemps.

Hisashi voulait protester mais Doudidouda lui lança un regard sévère, le jeune homme n'insista pas mais il se tenait prêt à intervenir si les choses tournaient mal. Il connaissait le capitaine qui attendait dehors, il avait passer un an de sa triste carrière à chasser l'assassin le plus connu des tribus de l'eau sans succès. Tombant toujours dans les pièges tendu par le jeune homme le capitaine Cork avait été humilié un bon nombre de fois. Cependant cela ne faisait pas de lui un maître de l'eau médiocre bien au contraire. Après tout il n'était pas capitaine pour rien.

Doudidouda poussa la porte et se posta devant l'auberge faisant face au capitaine et aux dix maître de l'eau qui s'étaient donnés la peine de se déplacer. L'amiral joua avec les nerfs du gros capitaine ravis de le voir perdre son sang froid. Le vent froid de l'hiver frappa les deux hommes qui se toisaient. Les cheveux bruns de l'amiral voletèrent et fouettaient ses joues rosie. Le teint mat de sa peau s'harmonisait parfaitement avec les couleurs vive de ses vêtements. De son allure émanait la puissance, son regard était emplis de mépris pour ceux qui osait contester ses ordres.


Une fois de plus le capitaine fit une erreur. Il hurla à ses hommes de sa voix grave et rauque:


- Gaardes! Changeons de cible. Il faut capturer ce traître de Doudi.

Les gardes arrivèrent et encerclèrent l'amiral, en quelques secondes Doudidouda ne pu reculer. Il était cerné et le capitaine Cork était décidé à ne plus se laisser marcher sur les pieds.
Les gardes qui avaient accompagnés Cork étaient déjà campés sur leurs appuis prêt à en découdre rapidement.


- Je suis désolé amiral! Vous avez beau avoir été le chef de ses tribus vous ne nous échapperez pas. Lança le gros capitaine.

Doudiouda sourit et rétorqua:
- Je crois capitaine que vous oubliez un détail important, ce détail même qui à causé votre échec.

- Mon échec? De quoi... il fut interrompu par une voix froide et douce.

- Shimobashira! Invoqua l'inconnu.

Immédiatement une aiguille de glace se planta dans la nuque d'un des dix maîtres de l'eau. L'homme s'écroula, mort sur le coup le sang coula et se répandit sur le sol pavé. Les compagnons de la victime changèrent de disposition et se replièrent aux cotés de leur capitaine pour affronter la nouvelle menace.
Hisashi Eito se tenait campé devant la porte de l'auberge, une main tendu vers le groupe, personne ne l'avait senti arriver. Son capuchon rabattu sur sa tête dissimulait son visage. Il releva lentement la tête et dévisagea le gros capitaine:


- Le détail que vous avez oublié mon brave Cork. C'est que, je suis le protecteur de l'amiral et quiconque s'en prend à lui subira ma colère. Il posa son regard sur l'amiral et continua, Seigneur veuillez vous écartez je vous prie. Je ne voudrais pas que vous vous abaissiez à combattre contre ces moins que rien.

- Aurais tu l'audace de prétendre nous affronter seul, vermine? Beugla le capitaine.

Hisashi jeta sa capuche sur ses épaules et plongea son regard noir dans celui de Cork et répondit d'une voix froide et douce (cruel accouplement).

- Absolument!

Hisashi fléchit les genoux d'une poussée forte des jambes il sauta par dessus l'amiral et dans une figure acrobatique parfaitement exécutée il retomba en souplesse une main sur le sol. Il tandis son bras droit derrière lui, une lance de glace se matérialisa dans sa paume ouverte. Il se releva rapidement et faisant tournoyer son arme au dessus de sa tête il fit passer la lance dans son dos et stoppa sa rotation. Déjà dix fouets d'eau filaient sur le jeune assassin, les gardes et le capitaine avait réagit au quart de tour mais lorsque les attaques semblaient avoir touchées leur cible, le jeune Eito disparu dans un éclat de glace. Réapparaissant dans le dos des soldats il tandis le bras, des filets d'eau s'échappèrent de sa manche avec une vitesse incroyable l'eau se changea en glace. Et de petites aiguilles filèrent vers la nuque des maîtres de l'eau. Cork réagit au dernier moment. Il connaissait la technique de téléportation du jeune assassin et s'était attendu à le voir apparaître dans son dos. Un mur d'eau s'éleva entre lui et les aiguilles de glace, l'attaque surprise avait échouée.

- Tu me déçois Hisashi. Je pensais que le pire des assassins sauraient au moins changer d'enchainements de temps à autre. J'ai déjà vu tout ça! Cria Cork en riant grassement.

Le jeune assassin sourit et lança sa lance droit sur le capitaine, la vitesse de rotation de l'arme était incroyable, le vent lui même se fendit sur son passage. Cork qui se remettait de son fou rire, évita au dernier moment l'attaque du jeune homme. Il ria une nouvelle fois pour se moquer de la tentative de Hisashi mais celui-ci n'était déjà plus là.
Il s'était une nouvelle fois téléporté et réapparu à 20 mètres de ses adversaires. Son but n'était pas d'arriver au corps à corps, il était tout autre. Un fouet d'eau se matérialisa dans sa main droite qui s'enroula autour de la lance de glace qu'il venait de projeter sur le capitaine. Pivotant sur lui même il fit changer l'attaque de trajectoire augmentant encore sa vitesse. Il fit disparaître le fouet et la lance fila une nouvelle fois sur le groupe de maître de l'eau. Surpris par la vitesse de l'attaque un garde avait élevé les mains pour se protéger, trop tard... La lance le frappa de plein fouet, l'impact était si puissant qu'il éjecta l'homme de l'autre coté de la rue. Son dos racla les pavés dure de la route, son cœur s'était arrêté de battre. Il en restait huit.


- Vous me décevez Cork! Après tout ce temps passé à me pourchasser j'avais au moins espéré que vous apprendriez de vos erreur. Dommage.


Hisashi se replia sur lui même et rassembla son énergie, alors que les huit gardes et le capitaine attaquait à nouveau en projetant cette fois si une multitude de kunai de glace.
Le jeune Eito se redressa claqua des doigts et disparu dans un éclat de glace. Perché sur le toit de l'auberge et tel un illusionniste il frappa dans ses mains au dessus de sa tête.


- Tama Aisu (billes de glace) murmura t'il.

Devant lui se matérialisa des centaines de boules de glaces flottant dans les airs. Maîtrisant les balles de ses doigts fin, il les lança toute en même temps sur les maîtres de l'eau. N'ayant jamais vu une telle technique Cork et les autres élevèrent un mur d'eau pour se protéger. Les balles de glace traversèrent la barrière sans la moindre difficulté et percutèrent par endroit le sol et y creusaient de profond trou. Tandis que la défense des gardes volait en éclat, Hisashi faisait tourner ses mains au dessus de sa tête tel un marionnettiste il manipulait les balles qui agressait les soldats horrifiés par la puissance de l'attaque. Chaque baissé de bras de l'assassin équivalait à une chute d'une dizaine des balles meurtrières. Deux maîtres de l'eau s'effondrèrent frappé de plein fouet par les attaques rapide de l'assassin. La technique de Hisashi s'acheva, des trous dans le sol encerclaient les survivants, le jeune Eito sauta du toit et se redressa en souplesse.
Ses cheveux noir flottèrent quelques instants derrière lui lorsqu'il se releva. Ses yeux couleur abysse se plongèrent dans ceux de ses adversaires terrifié par la puissance que dégageait l'assassin. Mais ce n'était qu'un début. Ses bras tombaient à ses cotés et lentement un filet d'eau s'échappa de sa manche transformé immédiatement en glace. Une nouvelle lance se matérialisa dans sa main droite Hisashi piqua:


- Veuillez me pardonnez capitaine. Ces techniques n'auraient jamais dû vous être révélée, mais je vais une nouvelle fois enfreindre ma déontologie. Mon seigneur est en danger et je risquerais tout pour le défendre. Adieu Capitaine.

Hisashi fit tournoyer sa lance dans son dos pour la ramener devant lui, sa main gauche se posa sur l'arme lorsqu'il l'enfonça de toute ses forces dans le sol.

- Bakuhatsu Aisu (explosion de glace) cria le jeune assassin.

Comme pour répondre à l'incantation du jeune homme, de tous les trous creusés par Tama Aisu surgirent des pics de glace. Le capitaine esquiva chacun des pics rapidement tandis que ses hommes tentaient d'échapper à la technique meurtrière. Déjà trois hommes s'écroulèrent transpercé par les pieux gelés. Hisashi Eito sourit il en restait trois. Cependant lorsqu'il se redressa il constata avec horreur que seulement deux hommes se tenaient devant lui. Le capitaine avait disparu rapidement Hisashi parcourut le terrain des yeux dans l'espoir de le trouver en vain... Cork surgit dans le dos du jeune assassin armé de son sabre dentelé. Il riait de sa voix grave et leva son arme au dessus de sa tête pour s'assurer force et puissance, lorsqu'il frapperait. Le jeune Eito était perdu il s'était déconcentré et ne pourrait éviter l'attaque à temps. Pour couronner le tout les deux hommes restant se jetaient également sur lui armé de dagues de glace. L'assassin ferma les yeux en soupirant et attendit le coup fatal.
Celui-ci ne vint jamais et Hisashi rouvrit les yeux. L'amiral Doudidouda était intervenu au dernier moment, le capitaine Cork était immobile et ne parvenait qu'à brailler de toute ses forces. Tandis que l'attaque des deux hommes avaient été bloqué par l'amiral. Expert dans les techniques de glace Doudidouda avait matérialisé dans chacune de ses mains de longs sabres.


- Vous ne toucherez pas à un seul cheveux de cet homme en ma présence. Maintenant disparaissez avant que ma patience ne s'achève.

Les deux maîtres de l'eau lâchèrent leurs armes et s'enfuirent aussi vite que leurs jambes leur permettait. Hisashi se détendit quelques peu alors que l'amiral se campa devant Cork.

- Capitaine vous avez une nouvelle fois échoué. Pour avoir attaqué un haut gradé de la nation je vous rétrograde que mes yeux ne se posent plus jamais sur votre face de porc Cork. Disparaissez!

En un éclair l'ex capitaine disparut. Hisashi se tourna vers son seigneur et questionna:

- Seigneur vous connaissez la maîtrise du sang?

- Héhé pour qui me prend tu ? J'ai été chef des tribus il est normal que je maîtrise tous les arts que peuvent offrir l'eau même les plus diabolique. Répondit calmement l'amiral. Une dernière chose avant de rejoindre les autres Hisashi.

- Oui seigneur?

- Tu te bats bien mon ami. Mais je ne veux plus te voir risquer ta vie seul face à des adversaires supérieur en nombre. Tu fais partit d'une troupe maintenant, tu dois avoir confiance en eux et te battre à leurs cotés.
- Je ferais selon vos désirs Seigneur.

Doudidouda et Hisashi Eito rentrèrent à l'auberge et quittèrent la ruelle baignée par le sang des fous qui s'étaient risqués à attenter à la vie de l'amiral...


Dernière édition par Hisashi Eito le Mer 22 Déc 2010 - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Lun 21 Déc 2009 - 22:01

Juju était là, assis dans le coin avec des autres personnes. Il ne connaissait personne, à part l'amiral Doudidouda, car ce dernier a entraîné il y a assez longtemps Juju dans sa maîtrise de l'eau. Ils avaient fait à eux-deux les 400 coups. Mais Juju a dû quitter son entraînement subitement à cause de problèmes personnels, et a dû aussi quitter l'activité de la Tribu de l'Eau. Mais quand il vit la lettre de son ancien maître, il n'a pas du tout hésité à lui prêter main forte, même si il ne connaissait pas grand chose dans la maîtrise de l'eau. Juju était déjà prêt à rigoler et déconner comme il fait tous les jours, mais dès que l'amiral a dit son discours, c'est ici qu'il s'est dit que c'était sérieux, qu'on n'était pas là pour rigoler. Juju allait sûrement garder ce discours si accrochant dans sa tête. C'était vraiment un discours de dernier espoir, que l'amiral sortit de sa voix. Quand tout d'un coup, un garde, celui de l'amiral arriva et chuchota quelque chose dans l'oreille de son chef. Juju essaya de murmurer quelque chose, mais impossible, il n'entendit que quelques sons, sans plus. Aussitôt, l'amiral sortit de l'auberge et deux, voir trois minutes plus tard, une voix grave se fit entendre : "Gaaaaaaardes. Changeons de cible. Il faut capturer ce traître de Doudi!!"
Juju murmurait : Mais depuis quand Doudi est un traitre? Je ne comprends vraiment plus grand chose moi...
Puis à l'instant qu'on entendit cette voix, un autre personnage se leva et sortit de l'auberge. Juju ne connaissait pas ce personnage, mais il avait l'air quand même assez confiant de lui. Juju se leva aussi, et regarda discrètement par la fenêtre. Il vit cet inconnu se battre contre une dizaine de soldats. Et cet individu se battait assez bien, il était même très fort. Juju était éblouit par son agilité et son art de combat. Il y a un moment, Juju n'avait rien compris dans sa maîtrise de l'eau. Il avait disparu comme cela, et avait réapparu beaucoup plus loin, comme si il savait se téléporter. C'était assez violent, cette étrange personne avait tué plusieurs soldats.

Mais pourquoi ils ont fait ça, et pourquoi ils ont attaqué l'amiral Doudidouda? Je suis complètement perdu là-dedans... Je n'imagine même pas par après... En plus que je ne connais rien du tout de la maîtrise de l'eau... Il va falloir que je me ré-entraîne ou que je sache manier une arme, par exemple une épée. Je vais demander par la suite si Doudi sait si il y a un maître des épées plus loin dans la tribu.

Doudi rentra dans l'auberge, suivi de l'étrange personnage dont maintenant Juju savait son prénom, Hisashi Eito. Oui, Doudi avait prononcé son prénom et aussi cette phrase qui allait rester longtemps dans la tête de Juju : "Tu fais partie d'une troupe maintenant, tu dois avoir confiance en eux et te battre à leurs cotés.". Il va falloir ne plus rien laisser tomber maintenant, l'amiral avait confiance en tout le monde, et il fallait montrer qu'il avait raison de nous faire confiance. On était prêt à tout pour sauver notre tribu, même à donner notre mort. Mais Juju était quand même un peu gêné de ne connaître quasiment aucune base de la maîtrise de l'eau. Peut-être que cela allait être un handicap pour eux... Il se décourageait tout seul. Il ne s'attendait pas à voir directement cela ici. Il était là, depuis presque une heure, pas plus et voilà qu'il y avait déjà de l'action. L'amiral reprit la parole.

Excusez-moi de ce petit contre-temps, on avait une petite affaire à régler. Donc je disais, les fils de la terre et les fils du feu ne sont plus très loin, donc il faut s'organiser tout de suite, sans perdre de temps. Eito, je sais que tu as l'art de la discrétion et du combat, donc est-ce que se serait possible que tu saches me rendre quelques services ?

Juju coupa directement l'amiral, car il avait une question urgente à poser.

Monsieur Doudidouda, excusez-moi de vous déranger mais j'ai quand même une question. Donc voilà, la plupart des personnes présentes dans cette salle sont assez doués dans la maîtrise de l'eau, mais moi je n'ai quasiment aucune base acquise. Est-ce que vous pourriez m'indiquer, si il y a, un... Hum comment dire ça... Un maître des épées ? Car je sais que la maîtrise de l'eau n'est pas pour moi, et que je voudrais me rattraper dans le maniement d'une arme. Serait-ce possible Amiral Doudidouda?

Mmmmh, je ne sais pas si il y a un maître d'armes ici, mais je peux te donner l'adresse d'un forgeron. Tu pourras lui demander des conseils et peut-être qu'il saura si il y a un maître des armes. D'ailleurs je te conseillerais d'aller tout de suite le voir. Mais tu n'es pas obligé d'apprendre quelque chose, même si tu ne connais pas grand chose dans la maîtrise de l'eau. Si je t'ai convoqué ce n'est pas pour t'envoyer dans le champ de bataille, je sais que tu risques de ne pas revenir en vie.

Un grand merci Amiral, je ne saurai comment vous remercier.

Rien que d'avoir répondu à ma lettre cela suffit.

Juju sortit de l'auberge pour aller directement chez ce forgeron. Mais ce forgeron était de l'autre coté de la tribu, il y avait plus ou moins deux heures de marche. Et pas d'arrêt de bus dans les horizons. Alors Juju alla à pied, mais après dix minutes de marche, il était déjà saoulé. C'est alors qu'il commença à faire ses 400 coups : sonner aux portes et s'enfuir en courant ect... Il adorait faire ça. Ou bien jeter des boules de neige sur des personnes et encore une fois s'enfuir en courant. Bref il s'amusait comme il pouvait. Après 1h et 3/4 d'heure, Juju arriva chez ce forgeron. Directement il sonna à sa porte et le forgeron ouvrit la porte. Il était immense, au moins 1m90, assez gros et il était barbu. On aurait tout dit un bucheron. Le forgeron commença à discuter, avec une voix très grave.

Bonjour mon garçon, que puis-je faire pour vous?

Sous la panique, Juju ne savait pas quoi dire. Il était très intimidé. Alors il prit son souffle et raconta toute son histoire très rapidement.

Bonjour monsieur. Voilà, j'ai été envoyé par notre amiral Doudidouda car j'ai été appelé par lui pour être dans ses troupes pour arrêter les fils du feu et les fils de la terre car ils nous attaquent. Mais comme je n'ai aucune base de maîtrise de l'eau je me demandais si vous pourriez me donner quelques conseils ou si vous pourriez me donner des leçons?

Juju était super essoufflé, il n'avait même pas reprit sa respiration pendant sa phrase.

Haha, tu es bien tombé mon garçon, rentre je t'en prie. L'amiral Doudidouda est un homme très bon, je le connais assez bien. Il était mon ancien maître mais j'ai vu que la maîtrise de l'eau n'était pas pour moi. Alors j'ai quitté la Tribut de l'Eau pendant trois ans pour aller dans le Royaume de la Terre pour apprendre, comme toi, la maîtrise des armes. Je pourrais te donner des conseils et même quelques leçons.

Juju était très bien tombé, il était dans le même cas de lui.

Ne t'inquiète pas je ferai ça gratuitement, car je sais que toi il te manque du temps. Et puis l'amiral Doudidouda a besoin d'hommes forts, pas de petites mauviettes. Tout d'abord je vais te demander de choisir ton arme. Choisis-là bien, car dans un champs de bataille ce sera ta meilleure amie, tout comme la maîtrise de l'eau pour un fils de l'eau ou encore la maîtrise de la terre pour un fils de la terre.

Juju était avec cet homme si sympathique pendant plus ou moins deux heures. Il lui a montré tout et n'importe quoi. Des conseils et des astuces pour bien apprendre le maniement d'une épée. Il avait appris les bases très rapidement. C'était un élève, pour une fois, très studieux. Il était très content d'apprendre cet art, qu'il adorait plus que tout. Juju était tout intimidé à l'idée que cet homme a pris pas mal de son temps libre à lui apprendre cela, et sans rien devoir en retour. C'était vraiment un homme de cœur, quelqu'un qui était à l'écoute et qui savait aussi bien rigoler. Juju était quasiment tombé amoureux de lui. Mais l'heure de la séparation fut très dure. Juju avait quelques larmes sur son visage, et le vent froid qui tapait sur son visage rendait les larmes très froides. Mais maintenant c'était l'heure de revenir à l'auberge. Sur la route de retour, une bande d'enfants lui avait lancé une boule de neige en pleine tête, et Juju était prêt à renvoyer cette boule de neige. Mais il pensait plus au forgeron qu'aux gaffes qu'il aurait pu faire.

C'est décidé maintenant, je vais devenir sérieux et j'arrête toutes ces conneries! Je ne suis plus un enfant maintenant, et je dois montrer l'exemple, comme l'a fait l'amiral Doudidouda et le forgeron

Quand Juju rentra dans l'auberge, Doudidouda parlait d'un plan, dont Juju ne comprenait pas grand chose. Il rentra sans trop faire de bruit et s'assit sur sa chaise tout en l'écoutant...


Dernière édition par Juju le Dim 24 Jan 2010 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katatara
*
*
avatar

Féminin Age : 21
Messages : 49
Date d'inscription : 04/11/2009

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mar 22 Déc 2009 - 16:14

Après être rentrait, dans ce bâtiment, deux jeunes femmes vinrent aussi, chacune leur tour de rôle, avec un caractère surement bien différent, vus leurs différentes façons de se tenir. La première a arrivé, paraissait plus douce que la seconde qui fit son apparition un peu plus violemment. Une fois tout le monde arrivé, Doudidouda, ce leva et après quelques secondes de méditation, il fit un court discourt, remerciant et encourageant tout le monde. La fillette, toujours dans son coin, l’écouta avec attention. Ces mots avait vraiment l’air sincère, et elle remarqua seulement maintenant à qu’elle point la tribu de l’eau courrait un énorme danger.

Un homme la fixé, et elle sut qu’elle n’avait pas était assai discrète, mais elle oublia tout cela, et elle se perdu dans le regard sombre de cette personne. C’était vraiment effrayant. Mais ça ne dura pas longtemps, car ils firent interrompis par l’entrée de deux personnes. Toutes les têtes se tournèrent en cette direction. Et on y vit un homme et une femme se dirigeant vers l’amiral. Ils lui annoncèrent que des gens étaient dehors, à la recherche de « Hisashi Eito ». L’amiral sortit seul, mais cet homme qui était si bizarre voulait le suivre aussi. Puis après un moment on put tous entendre une voix forte et grave.

- Gaardes! Changeons de cible. Il faut capturer ce traître de Doudi.

Kata ne comprenait plus rien, cette dizaine d’hommes venait d’arrivé au devant de l’auberge accuser l’amiral Doudidouda d’être un traitre, ce qui a son avis était tout a fait faux car elle n’avait entendu que de bonne chose sur l’amiral de la tribu de l’eau. C’est alors quand voyant que l’homme de toute a l’heure était sortit a son tour, elle comprit que c’était lui ce Hisashi Eito. Elle se releva, et se retourna pour regarder part une fenêtre qui se trouvé au dessus d’elle, laissant passer de la lumière dans le coin d’ombre ou elle se trouvé. Elle se mit d’abord sur la pointe des pieds, mais elle était encore trop petite et la fenêtre trop haute, alors elle prit un tabouret de bois qui se tenait a sa droite, et escaladant dessus, elle essuya les carreaux pour voir plus claire et elle put enfin apercevoir se qu’il se passé dehors. Kata poussa un léger cri aigus qui lui échappa fasse au spectacle qui se trouvé dehors, elle venait de voir giclait le sang d’un inconnu transpercé par une sorte de pointe de glace. Kata regarda autour d’elle, a priori personne l’aurait entendu, elle poussa un soupir, en signe de soulagement. Car elle ne tenait pas a se que les gens croient qu’elle avait peur de se genre de chose. L’homme mort, s’étala au sol, dans une marre de son propre sang. Jamais elle n’avait vue cela. L’aiguille de glace s’emblait provenir de ce « Hisashi Eito ».

" Pourquoi fait-il cela ? C'est horible !...
Mais impressionant ! Il est fachement doué !
Je ne devrait pencer cela d'une telle personne... "


Elle savait bien que cet homme était louche, mais a ce point ! Le pire vint quand son regard se fixa sur l’amiral, qui ne disait rien pour l’empêché de tuer ces dix hommes qui n’étaient plus que neufs maintenant, car ils étaient des gens de la tribu de l’eau, on était sensé aller se défendre de l’attaque de la nation du feu et du royaume de la terre, pas de dix maitres de l’eau ! Peut-être y avait-il une autre raison a ce massacre, alors Kata resta là, à observer les dégâts de l’assassin, admirant quand même ses techniques magnifiques, il était d’une tel rapidité et agile a la fois, c’était vraiment merveilleux a voir, malgré le sang et les âmes tuer. Au travers de la vitre, à moitié brisé, et poussiéreuse, elle vit, toujours avec émerveillement, Hisashi réduire facilement le nombre de personnes puis se retrouvant fasse au plus costaux d’entre eux, qui avait l’air d'être le capitaine, le tuer violemment, sans la moindre pitié. Après cela, Hisashi et l’amiral échangèrent quelques mots, Kata entendue parler de "la maitrise du sang" se qui l'intriga beaucoup. Elle ne savait pas exactement ce que c'était.

Puis ils rentrèrent touts deux dans l’auberge, tout en s’excusant de leur contre temps et ne laissant que seul explication, qu’ils avaient un compte un réglé. Kata fut surprise de leurs comportements, et elle remarqua qu’elle n’était pas la seule à avoir observait la scène, certaines personnes qui se trouvaient dans le bâtiment avait eux aussi regardaient, par curiosité. Mais voyant que tout le monde oublia l’événement après les paroles de Doudidouda, et que tout redevint comme si rien ne s’était passé, elle se rassit de nouveau, mais cette fois pas sur le sol, humide et poussiéreux, mais sur le tabouret, qui grinça un peu sous son léger poids. Et toujours dans l’ombre elle observa le peu de rayons de soleil qui passé au travers de la vitre loin au dessus de sa tète, laissant apercevoir de la poussière, flottant dans les airs.

Un des hommes, qui paraissait être plutôt marrant, s’approcha de l’amiral et ils se mirent à discuter, et Kata arriver à entendre leur conversation. Cet homme disait ne pas avoir de bases de la technique de l’eau et c’est pour cela qu’il demandé l’indication d’un forgeront pour pouvoir manier l’épée. Après quelques minutes il s’absenta, sortant de l’auberge.

Doudidouda avait reprit place sur son siège, fouille ses documents, parlant de plans aux autres personnes qui étaient tout autour de lui. Reparcourant la pièce du regard, elle tomba à nouveau sur Hisashi Eito. Il avait toujours son regard noir, cet homme lui faisait vraiment peur, il était si terrifiant mais pourtant si fort. Kata se demanda si toutes les gens dans cette piéce, étaient eux aussi, doués autant que lui…

Au bout d’un moment, l’homme de toute a l’heure revint discrètement et s’assit, écoutant lui aussi ce qu’avait à dire Doudidouda.
De loin, Kata essayait de comprendre, ce qui était assai compliqué. Même si elle savait qu’elle avait était repéré par certaines personnes, elle continua de rester seule, sans plus trop se cacher maintenant, ne faisant plus attention a ne plus faire de bruit. Mais quand même muette, elle se sentait mieux comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mar 5 Jan 2010 - 23:45

L’auberge faisait place à six volontaires tous prêts à défendre leur nation, leur monde impitoyablement. Mais mes allégeances étaient encore emprois au questionnement… Je ne connaissais personne et les regards lourds me pesaient… Le questionnement voila ce qui animait les yeux de certains… À moins que ce soit la guerre… Le sang…
Je n’avais pas la moindre intention de parler de mon passé...

Pourtant avant même je pus me mettre à mon aise, la porte fut violemment frappée et on appela… Didou à l’extérieur. Il ne prit pas long avant qu’une agitation gagne un a un les petits soldats fièrement assit sur le trône de bois… L’amiral semblait avoir des ennuis…

Un dès ses hommes, quitta la pièce pour se porter à son secours. Personne ne broncha… Jusqu’attente que l’écho d’une bataille résonne à nos oreilles. La curiosité l’emporta bientôt sur notre confort personnel. Je me j’étais a l’une des grandes fenêtres tout aussi abasourdies que la petite fille a mes coter.

Sous mes yeux se dessinait coup de crayon après coup de crayon un combat exceptionnel, purement incroyable ! J’avais beau avoir côtoyé quelques maîtres observer l’eau sous toutes ces formes… Je n’avais jamais essayé ou encore vu jusqu'à ce jour toutes ces possibilités.

Les deux hommes victorieux rentrèrent dans la petite auberge qu’ils avaient quittée, il y avait moins de 10 minutes, sous les regards abasourdît de tout un chacun. Le cercle se reforma sous des idées d’un plan…

Peut-être pour la première fois dans ma courte vie, je me sentais intimider face à cet homme à tous ces gens... Manquais-je de socialisation à ce point? Mais une chose était sûr, je ne ferais pas le poids, dans quand m'étais-je encore embarquée!?
Je ne semblais pas être la seule à ne pas avoir totalement dans mes cordes la maitrise de l’eau, ce qui me fessait pour le moment un peu moins honte… Si j’avais su, je me serais plutôt dirigée vers un endroit pour apprendre la maitrise plutôt que dans le camp des volontaires, pour se lancer dans une guerre corps et âme…

J’aurais préféré rester silencieuse, comme la petite fille assise près de moi, mais il faudrait aussi que je parle de ma faiblesse… De mon flagrant manque d’expérience.

-Je dois vous confier. Que moi aussi je n’ai aucune expérience ... Il n’y a que la fuite qui me connaisse, mais pas pour cette fois !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Leti
*
*
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 176
Date d'inscription : 26/04/2008

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mer 6 Jan 2010 - 19:57

J'étais donc assise à mon aise, je me mit a regarder les volontaires. Des regards craintifs se dessinaient sur certain visage...d'autres c'était plutôt la détermination! Je savais que maintenant c'était du sérieux et que la rigolade était fini!
J'entendis la porte s'ouvrir, les visages se tournèrent vers la source du bruit: une femme et un homme vinrent chuchoter à l'oreille de l'ancien chef de nation. Il se leva, un jeune homme voulu l'accompagner à l'extérieur mais Doudi l'en empêcha.
Avant même qu'il claqua la porte, je me leva, sans un bruit, et me dirigea vers la fenêtre, je m'assis sur le rebord, croisa les bras et observa la scène.

Bakka....karera ibaru bakka*....comment être sur de pouvoir battre un ancien chef de nation...tsss! murmure-je

Un après les autres ils vinrent près de la fenêtre regarder...sauf...un qui lui resta dans l'ombre. Quand l'assaut sur Doudi fut donné, un léger coup de vent balaya mes cheveux brun, et la porte claqua! Un petit sourire se dessina sur mes lèvres....le combat allait commencer....sang....sang...voilà se qu'il y avait dehors...des soldats noyé dans leur propre sang! Voilà se qu'était la guerre!
Hisashi Eito....pitié ne devait pas faire partit de son vocabulaire....et d'un côté cela était bien....car en temps de mission ou de guerre avoir pitié était comme signer sont arrêt de mort! Douter une seconde devant l'ennemie suffisait nettement pour qu'il nous achève!
Mais lui...Hisashi Eito...il était..rapide...agile...attaque les points vitaux de ses adversaires....est sans pité....en gros un vrai assassin.....j'en été en gros fascinée!

mmmi....migoto!**

Cela se termina en un éclaire! Tout le monde repris place, une jeune fille dit a haute voix qu'elle n'avait pas de grande expérience...puis se fut au tour de juju de se lever et de chuchoter à l'oreille de Doudi, puis il sortit...En comprenant qu'il en aurait pour un moment avant de revenir je me tourna vers Doudi et demanda:

Eh! Doudi! Dit ...vu qu'on va faire une mission tous ensemble il faudrait qu'on fasse connaissance non?^^
oui effectivement....je crois que je vais te charger de sa hein ...je suis sur que tu n'aura aucun problème ...n'est-ce pas?
aucun! ^^ Bon aller ...faisons connaissance ^^ alors moi je suis leti ^^je suis ...bah une bonne amie...euh et une bonne confidente aussi ^^ et toi comment t'appelles-tu? en me postant devant une fille, qui baissa rapidement la tête...
Moi?..je suis Katatara....
Eh bien Katatara enchanté^^tu es très charmante^^tu sais? Bref et toi ton nom?
Je suis Ayou!^^
Enchanté Ayou...j'aime bien ce nom..il est joli ET tu sais avoir ou pas de l'expérience n'est pas important...mais c'est comment tu l'utilise qu'il est!...Ho et toi tu as pas besoin de me dire ton nom...Hisashi Eito...tu sais j'ai été impressionnée! par ton combat ^^en tout cas ravie de te connaitre^^

Il ne répondit pas, mais il me regarda....son regard fut déstabilisant...Je soutint son regard...mais je fini par détourner les yeux.

Aller un p'tit verre hein....?^^
Leti! va pas les saouler maintenant!
...un verre d'eau alors^^''

Nous discutâmes donc autour d'un verre d'eau xD...tous....pas vraiment...seulement....Eito ne c'était pas rejoint à notre table....Mais je trouvais dommage...mais cela était son choix....et nous devions le respecter!
Doudi finit par s'impatienter alors nous commencâmes sans JuJu....


Tradution: * imbécil....ils sont vraiment des imbécils
** ma...magnifique!
ces phrases sont en japonais^^
Revenir en haut Aller en bas
Doudidouda
*****
*****
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 2602
Date d'inscription : 23/04/2008

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Dim 24 Jan 2010 - 21:38

Avis au(x) lecteur(s) curieux : Ce message ne fait pas partie du RP. Il est plutôt là pour donner quelques pistes et un récapitulatif des couleurs, ainsi que quelques conseils d'orthographe (Même si je ne prétends pas avoir une écriture excellente!). Vous pouvez donc zapper ce poste pour ne pas perdre le fil du RP avec quelque chose d'inutile. ~

Spoiler:
 


Dernière édition par Doudidouda le Mer 22 Déc 2010 - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Doudidouda
*****
*****
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 2602
Date d'inscription : 23/04/2008

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Ven 26 Mar 2010 - 19:44

Cela faisait un moment que Juju était rentré à l'auberge, après avoir été rencontrer le forgeron du village. Mais il n'était pas seul. Il était revenu auprès des autres maîtres de l'eau avec une épée magnifique. Il ne l'avait pas encore tout à fait montrée mais Doudi l'avait remarquée. Cachée dans son dos. En effet, le forgeron était un homme bon et généreux, cela n'aurait étonné personne qu'il fasse ainsi un cadeau au jeune Juju.

Doudi était assis sur une chaise, seul à une table de l'étage. Il observait toujours des documents qu'il était le seul à pouvoir observer, les autres n'en avaient pas l'autorisation. En attendant peut-être que d'autres personnes arriveraient pour rejoindre le petit groupe. Il était temps de faire les présentations. Doudi remercie déjà Leti d'avoir cité les noms des combattants déjà présent. C'était une bonne chose de faite. Doudi se leva dignement. Regardant chacun des fils de l'eau qui l'entouraient.

Bien, c'est l'heure de faire une présentation un peu plus détaillée de chacun de vous. Je vais m'en occuper. Etant donné que je sais tout, ou presque, de vous tous. Alors, commençons par Hisashi Eito. Connu de peu de monde en ville mais très connu par les autorités de la nation pour meurtre à multiples reprises. Combattants maitrisant plutôt bien l'eau et connaissant les bases de la maîtrise des glaces. Tu te caches beaucoup pour ne pas être arrêté et jeté en prison, ou condamné à mort. Et je te comprends. Mais nous avons tous vu ce qu'il vient de se passer, tu viens d'éliminer des membres de ta nation. Il faudra faire attention la prochaine fois, ce sont quand même des combattants de notre tribu.

Mais Amiral !! Ils voulaient vous capturer !!
Ce n'est pas grave Hisashi. Ce n'est pas à la garde d'un capitaine affreusement maladroit qui me fait peur et qui saura me faire grand chose. Essayes toutefois de ne plus tuer nos maîtres de l'eau, où on risquerait d'en manquer.

Doudi se retourna un instant, examinant la pièce et jeta un bref coup d'œil à l'extérieur pour voir s'ils étaient toujours en sécurité. Apparemment, il n'y avait rien d'anormal à signaler. Il se tourna ensuite vers Juju.

Juju. Jeune maître de l'eau qui n'a malheureusement aucune maîtrise. Habitant normal de la Tribu de l'Eau, combattant débutant et voulant apprendre l'art de manier une épée. Rusé et rapide, ton agilité pourra nous être utile au cas où je manquerait d'idées sur le front, ou s'il m'arrivait quelque chose et que vous deviez vous retrouver sans moi. Malheureusement, ce n'est pas avec une épée que tu pourras combattre les maîtres du feu et de la terre.

Juju baissa la tête un d'un air déçu, mais Doudi venait d'avoir une idée, une merveilleuse idée même. Il ne pouvait évidement pas l'exprimer maintenant mais très bientôt, il en aurait besoin. Il y pensa donc un instant, histoire de ne pas l'oublier. Il fit quelques pas et alla se mettre debout à côté de Katatara et Ayou.

Jeunes filles. Ayou. Katatara. Faisant récemment partie des Tribus de l'Eau. Vous avez rejoint nos rangs il y a peu de temps et je vous trouve déjà présentes dans la troupe de la contre-attaque. Cela me fait énormément plaisir. Ayou je sais que tu n'as qu'une connaissance théorique infime de la maîtrise de l'eau. Quand à toi Katatara, je pense que tu n'es pas non plus une combattante exceptionnelle. Je ne doute pas des capacités d'Evyle à donner un entrainement, juste que le peu de temps que vous aviez eu pour cela fut relativement court. Il est donc impossible que tu fasses déjà partie de l'élite des Tribus de l'Eau. Ce n'est pas grave. Vous pourrez toujours nous servir, tant pas votre gentillesse que par vos encouragements ou pour les soins que vous donnerez au groupe.

Ayou et Katatara tournèrent la tête et se regardèrent un instant avec un petit sourire au coin de la bouche. Katatara était plus que ravie de savoir qu'elle servirait à quelque chose. Leti tournait en rond, attendant que Doudi s'occupe de son cas. Elle redoutait ce que l'amiral avait à dire à son sujet mais écoutait cependant ce qu'il avait à dire des autres personnes.

Leti ! Arrête de tourner en rond s'il te plait. Nous avons besoin de concentration et je dois avouer que ça me tape un peu sur les nerfs. Je suis désolé mais j'ai besoin de maximum de silence et de concentration. Si je m'énerve déjà maintenant, ça n'ira jamais et on se fera rétamer à la contre-attaque. Bon, je ne vais pas cacher à tout le monde que tu es une vraie maladroite et qu'il va falloir faire attention à tous tes faits et gestes étant donné que la dernière fois, tu as attaqué notre flotte au lieu de t'occuper des ennemis. Oui, Leti s'est trompée de bateau lors de la dernière attaque. C'était d'ailleurs une catastrophe. Soit. Passons ce contre-fait.

Leti était un peu vexée mais n'osa rien dire vu qu'il s'agissait en fait de la vérité. Doudi poursuivit.

Voilà, il est temps pour vous d’avoir un entrainement particulier, et rapide. C’est pourquoi je vais prendre sous mon aile Leti, et Katatara. Hisashi, j’espère que tu voudras bien former Juju et Ayou. Il faut faire vite, vous n’aurez que deux heures pour apprendre la maitrise de l’eau, ou du moins les bases qui vous seront utile au combat. Sur ce, pas de temps à perdre, sortons.

Les six personnes sortirent les unes à la suite des autres. Doudi resta sur la grand place tandis qu’Hisashi partit avec Juju et Ayou dans la ruelle, pour les former. Doudi montra d’un geste élégant le déplacement de l’eau dans l’air et demanda aux deux jeunes filles de faire de même. Elles observèrent d’abord et devraient le refaire ensuite.

Cela fut très rapide. Il s’assit ensuite et regarda les deux jeunes filles essayer de maitriser l’eau.

[Consignes : Vous devrez répondre après Hisashi et Juju, dans le même ordre qu’avant. Il faut absolument, et j’insiste sur ce point, que vous fassiez avancer l’histoire. Il n’est plus temps de reprendre mes dire ou mes gestes en un seul poste. Vous devez expliquer ce que vous allez faire, ce que vous pensez de votre pseudo maitrise et de l’idée de mini entrainement avant la guerre. Restez cohérents surtout. Excusez moi aussi pour le retard mais je commence à avoir de moins en moins de temps pour le RP, c’est pourquoi ce poste est en préparation depuis… hum… Deux mois ? Je n’aurai donc plus l’occasion de faire si long qu’avant mais j’essayerai quand même de finir ce RP par petits postes. Bonne continuation à tous =)]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Ven 7 Mai 2010 - 21:15

[Je réponds avant Eito, sous la demande de Doudi]


Juju et Ayou suivirent Hisashi Eito, qui va les initier un peu à la maîtrise de l'eau, tandis que Katatara et Leti suivirent Doudidouda. Hisashi Eito sortait très prudemment, en regardant partout, pour voir si quelqu'un voulait encore l'arrêter ou pire encore, le tuer, soit pas vengeance, ou soit parce que sa tête est mise à prix dans le monde entier. Pendant ses quelques minutes de marche, il n'y eut pas beaucoup de paroles entre ses trois personnes. Il y régnait une atmosphère étrange. Certes, Ayou et Juju savaient qui était à coté d'eux. Ce n'était pas n'importe qui, mais le grand Hisashi Eito. Tout d'un coup, ce dernier prit la parole, pour essayer de faire connaissance.

Ne soyez pas effrayez par moi, je suis dans vos rangs, ne l'oubliez pas. Peut-être que vous êtes encore un peu choqué à ce que j'ai fait tantôt. Certes, je regrette vraiment, c'étaient des personnes de notre nation, qu'on côtoyait tous les jours. Rien qu'à voir votre visage, je peux voir que vous n'avez pas l'habitude de la guerre.

Le problème, c'est que j'ai aucune initiation, et le pire de tout, c'est que j'ai peur de tuer des gens, des vies... Chaque personne a droit à la vie dans ce monde...

Hisashi Eito coupa directement la parole à Juju

Je me doute de cette philosophie, mais si j'ai une chose à initier en tout premier, avant la maîtrise de l'eau, c'est qu'à la guerre, soit vous tuez votre ennemi en premier, soit il vous tuera avant que vous vous en rendez compte. On est impliqué dans une grande guerre, qui va sûrement impliquer beaucoup de morts. Vous devez vous y habituer tout de suite. Comprenez-vous?

Oui, il n'y a aucune problème Monsieur.

Appelle-moi Hisashi Eito, je préfère qu'on se tutoie entre confrère. Et Ayou, c'est bien cela ton prénom si mes souvenirs sont bons. Tu es bien silencieuse, on ne t'entend pas du tout. Si tu as une petite confession, tu peux le dire, ne t'en fait pas.

Non... Non j'ai rien à dire. J'attends d'être initier à la maîtrise de l'eau. Je suis plutôt même impatiente, car c'est un art que je respecte vraiment, et je pense que j'en aurais vraiment besoin dans cette guerre, surtout à ce que j'ai vu tantôt...

Justement, nous voilà arrivé. Nous avons pas beaucoup de temps pour apprendre la maîtrise, donc je vais vous apprendre les bases de la maîtrise de l'eau. Dès que vous avez ses bases, vous pouvez progresser tout seul, mais c'est cela le plus important, et bien-entendu, le plus difficile, car il faut que cela se fasse à la perfection. Commençons tout de suite, car on a pas beaucoup de temps. Le premier exercice à faire est de ressentir l'eau. Mais la première fois est la plus difficile, car on ne sait pas comment la ressentir. Ceci est la base élémentaire de la maîtrise de l'eau.

Et qu'est ce qu'on doit faire? Car je ne comprends pas trop...

Justement, voilà pourquoi je disais que ce n'est pas du tout facile, car pour le moment vous ne savez pas comment ressentir l'eau. Vous devez trouver le truc. Certains l'ont rien qu'en touchant l'eau, d'autre doivent méditer, faire du yoga, ou encore d'autre bricole. Mais quand vous ressentez l'eau, vous allez sentir peut-être un frissonnement, ou encore quelque chose, je ne sais pas. Moi la toute première fois, c'était un courant électrique, mais très agréable... Je ne sais pas comment décrire cela.

Juju et Ayou étaient très motivés pour apprendre la maîtrise de l'eau. Ils commencèrent directement, à essayer de ressentir l'eau. Juju alla directement toucher l'eau avec ses doigts, tandis que Ayou commença à méditer. Quand Juju toucha l'eau, il ne ressentit rien, à part que l'eau était froide et... Mouillée. Ayou avait une autre technique beaucoup plus efficace que Juju. Elle pensa à l'eau qui l'entoura: à coté d'elle, dans l'air, dans la terre, ou encore dans la végétation qu'elle l'entoura. Mais pas moyen de ressentir l'eau, c'était vite ennuyant. Juju était quelqu'un de très pressé, il n'était pas très patient. Tandis que Ayou avait l'art d'attendre. Elle était en méditation depuis le début, elle ne parlait pas, elle était en concentration absolue. Hisashi Eito aida Juju en lui donnant quelques conseils. Il appela Juju, tout doucement, en faisant le moins de bruit possible pour ne pas déranger Ayou dans sa méditation.

Juju, juste un conseil, il ne faut pas perdre espoir. Ici c'est vraiment la base élémentaire, et vous devez le faire correctement. Je sais que tu es capable de le faire, tu l'as déjà fait auparavant à ce que j'ai entendu...

Oui, l'amiral Doudidouda était mon ancien Maître, mais j'ai dû abandonner l'entraînement à cause de raisons familiale... Fin' c'est assez compliqué. J'étais bien ici, mais mes parents voulaient partir de cette nation, car ils voulaient créer leur petit commerce dans la grande cité de Bah Sing See. A cette époque, j'avais seulement 17 ans, j'étais encore à la charge de mes parents. Mais dès que j'avais 18 ans, j'ai vite quitté cette ville pour revenir dans la nation de l'eau. Ici c'est toute mon enfance. J'adore cette nation... Et dire que si mes parents n'avaient pas fait cela, je serais un grand maître de l'eau, comme toi, qui n'aurait peur de rien...

Arrête de dire cela, et pense plutôt à comment tu as ressentis l'eau la fois où l'amiral t'avait enseigné cette maîtrise.

Si je me souviens bien, je touchais l'eau, en pensant à sa force... Oui c'est cela. Un grand merci Hisashi.

Juju alla retoucher encore une fois l'eau, mais cette fois-ci, pas en pensant à la texture de l'eau, mais en pensant à la force de l'eau. Certes, l'eau peut avoir des dons de guérisons, mais aussi elle peut être destructrice. Tout d'un coup, Juju ressentit l'eau, comme auparavant. Il se souvient de pleins d'autres choses grâce à cela. Sans qu'Hisashi dise quelque chose, Juju tendit les bras, et souleva l'eau d'une dizaines de centimètres. Il la laissa en lévitation pendant plus ou moins 15 secondes, puis il essaya de la remonter encore plus. Mais il fit de trop grands gestes, et l'eau retomba dans le petit fleuve qui passa à coté. Ayou était toujours en méditation, mais sans plus. Le temps s'écoula très vite, il n'y avait plus beaucoup de temps. Hisashi Eito se rapprocha de Ayou, et laissa Juju dans sa maîtrise. Il commença à méditer à coté d'elle, tout en posant des questions.

Ayou, à quoi tu penses pour ressentir l'eau?

[Donc si j'ai bien compris, ici c'est à Ayou de répondre... Elle va expliquer comment elle va apprendre à ressentir l'eau. Et après c'est à Kata ou Leti, qui vont expliquer de leur coté. Fin' moi j'ai compris comme cela... Sinon si je voulais tout expliquer, j'en aurais jamais fini oO' :)]
Revenir en haut Aller en bas
Elyzandre
-
avatar

Féminin Age : 23
Messages : 224
Date d'inscription : 17/06/2010

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mer 24 Nov 2010 - 0:19

Doudidouda: 148xp + 50xp(bonus) = 198xp
Juju: 126xp + 50xp(bonus) = 176xp

Citation :
Nasso dit: XP attribués

Si les autres participants qui désire recevoire leur XP, veuillez me MP, car pour l'instant, vous êtres innactif.
Revenir en haut Aller en bas
Doudidouda
*****
*****
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 2602
Date d'inscription : 23/04/2008

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mer 22 Déc 2010 - 15:29

Après un long moment d'attente, Leti et Katatara se regardèrent en essayant d'abord de maitriser un peu l'eau. Ce fut d'abord le tour de Katatara, la plus jeune des deux jeunes demoiselles. Du haut de sa petite taille, elle fit un rond au dessus de sa tête avec ses deux mains. L'eau qui se trouvait dans la rivière de l'allée avait un peu bougé et un léger filet de celle-ci se trouvait maintenant entre les mains de la jeune fille. Stupéfaite de ce qu'elle venait de faire, Katatara recula de quelques pas et regarda l'amiral avec un grand sourire. Elle était fière d'elle. Pour la première fois depuis le début de son apprentissage, elle avait réussit à maîtriser l'eau. Certes il s'agissait d'un niveau basique, mais c'était déjà un bon début. Ensuite, ce fut le tour de leti. La maîtresse de l'eau avait déjà eu l'occasion de faire ce mouvement, elle essaya donc quelque chose de plus compliqué. Elle élança ses bras de gauche à droite et les fit tournoyer à folle allure. Un cercle d'eau tournait telle une roue élancée à grande vitesse. Ensuite, Doudi indiqua à Leti de l'envoyer sur lui, pour montrer la force qu'il y avait dans cette attaque. Leti avança donc ses deux mains simultanément et le cercle d'eau arriva à toute vitesse sur l'amiral. Doudi tourna sur lui même emportant l'eau de la rivière pour forme un dôme de glace afin de le protéger. Lorsque la roue d'eau arriva contre le dôme, celui-ci éclata littéralement. Une vraie explosion de glace venait de se produire. Cette attaque avait été assez puissante que pour briser le bouclier du maître de l'eau, mais sans le blesser.

Doudi se releva et félicita Leti. Il invita les deux jeunes femmes à retourner à l'auberge pour reprendre quelques forces avant de repartir sur le front. Elles acquiescèrent. Tous les trois retournèrent donc ensemble jusqu'au lieu de rendez-vous. Ils prirent une boisson chaude pour se détendre un peu et éviter de refroidir. Car malgré leurs épais manteaux de fourrure, la température était tout simplement glaciale. L'amiral reçu son café, les deux filles prirent leurs thé chaud, au jasmin pour Leti, nature pour Kata. L'aubergiste offrit avec bon cœur ces trois boissons, car elle savait que c'était une juste cause. Elle qui ne pourrait pas aller sur le front de combat aurait aider les seuls combattants du mieux qu'elle pu. Quelques minutes plus tard, la porte trembla. Il s'agissait de Hisashi. L'assassin venait de rentrer au rez-de-chaussée de l'auberge, seul. Doudi se leva pour aller lui demander comment s'était passé l'entrainement qu'il devait fournir à Juju ainsi qu'à Ayou. Celui-ci ne répondit point, et baissa simplement la tête. L'amiral avait comme un vide dans la tête mais les mots ne voulaient pas sortir de sa bouche. Que c'était-il passé pour que l'assassin fasse une tête pareille, sans rien dire lui non plus. Doudi prit finalement la parole.

Hisashi! Dis moi! Où sont passés Ayou et Juju ?!

L'assassin ne répondit toujours pas. Il semblait triste à l'intérieur de lui, comme si quelque chose de grave venait de se produire. Cette attitude ne lui ressemblait pas, lui qui avait déjà abattu des dizaines d'hommes, lui qui avait pour seul loisir, ou presque, le crime et la rébellion. Mais il avait juré fidélité à l'amiral. Il leva donc le bras et indiqua la ruelle dans laquelle il s'était entraîné avec les deux élèves.

Quoi ?! Que se passe-t-il enfin ?! Hisashi !
C'est par là... dit-il d'une faible voix.

Sans plus attendre, Doudi fonça à toute vitesse vers la ruelle. Il arriva à bout de souffle. Il y eut un silence. Même lui ne s'entendait plus respirer. Juju était assis à terre. Il pleurait. C'est avec souffrance qu'il découvrit le corps de Ayou, inanimé. Une lance était plantée dans sa poitrine. L'amiral hurla de tristesse. Il courra encore vers Ayou et retira le plus délicatement possible la lance de son corps. La pointe en fer l'avait sans doute tuée. Voilà ce qui expliquait le silence de Hisashi, et la tristesse de Juju. Doudi indiqua à Juju de rentrer à l'auberge et d'attendre là avec les autres. Pendant ce temps, il irait apporter le corps de Ayou dans le centre hospitalier de la Tribu du Nord. Heureusement, les meilleurs guérisseurs du monde se trouvaient dans cette Tribu. Il prit donc le corps dans ses bras et se remit à courir. Il avait eut le temps de reprendre son souffle et de verser quelques larmes. Juju écouta l'amiral et partit à l'auberge. Doudi prit la direction opposée. Dix minutes plus tard, il arriva chez les guérisseurs...

La porte claqua. De toute les forces, Doudi l'enfonça. Il n'avait pas de temps à perdre et n'avait donc eut aucun remord à le faire. Il cria à l'aide.

Messieurs je vous en supplie! Guérissez là!


Les guérisseurs se retournèrent, regardant l'amiral avec les larmes dans les yeux. Les guérisseurs comprirent de quoi il s'agissait en voyant le corps de la jeune fille. L'un d'eux pris la parole.

Excusez moi jeune homme, mais c'est impossible.

...
Votre amie est morte. Il n'existe aucun remède pour ce genre de problèmes!

Cette dernière phrase fit exploser l'amiral de colère. Il déposa le corps d'Ayou sur un lit et fonça en direction de Sho, le guérisseur qui venait de prendre la parole, qui était en fait un assistant du grand soigner de la tribu.

Vous allez bien m'écouter espèce de vieux fou, si vous tenez à votre vie! Je suis l'amiral de guerre de la Tribu de l'Eau, je peux vous exploser le crâne contre le mur en moins de deux minutes! Si vous ne voulez pas la guérir, c'est vraiment ce qu'il va se passer, c'est bien compris? Et je demanderai alors à vos collègues de vous laisser dépérir. Cette fille a risqué sa vie pour sauver la peau d'un vieux débile comme vous! Alors vous avez intérêt à la guérir!

Un homme arriva part derrière et attrapa la main de Doudi alors que celui-ci préparait un couteau de glace.

Arrête, cela ne sert à rien...

Il s'agissait d'Hisashi Eito. Il était venu voir ce qu'il se passait dès que Juju lui avait révélé son idée. Doudi tomba à genou. Il ne savait plus ce qu'il faisait. L'amitié qu'il avait pour Ayou lui avait fait perdre la tête.

Maîtres guérisseurs s'il vous plait. Ceci est une demande de l'Amiral, représentant de la Tribu toute entière! C'était une amie à lui, comprenez messieurs que voir son amie mourir est quelque chose de très difficile à endurer. Je sais que vous avez beaucoup de talent. Prenez tout le temps qu'il faudra, utilisez tous les procédés que vous voudrez, mais rendez-lui la vie...

Doudi regarda l'assassin avec des larmes dans les yeux. Mais Hisashi comprit le message que l'amiral voulait lui faire passer. Il voulait simplement le remercie.

C'est d'accord, je vais m'occuper de votre amie.

La grande guérisseuse Noh'La venait de parler, ce qui rassura Doudi. Hisashi le releva et lui indiqua de le suivre. Le corps de Ayou était toujours sur le lit. Les guérisseurs l'emmenèrent tous les trois. Hisashi reprit la parole...

Doudi, il faut que je t'explique ce qu'il s'est réellement passé...
Revenir en haut Aller en bas
Doudidouda
*****
*****
avatar

Masculin Age : 26
Messages : 2602
Date d'inscription : 23/04/2008

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mer 22 Déc 2010 - 16:30

Hisashi et Doudi sortirent. Dousi s'assit sur l'escalier en pierre. Celui-ci était froid mais cela n'inquiétait pas l'amiral le moins du monde. Compatissant, Hisashi s'installa à côté de lui. Doudi regardait le paysage dans le vide. Il remettait tout en question. Était-il un bon maître? Avait-il au moins enseignée une fois convenablement la maîtrise de l'eau? Sa place était-elle à la guerre alors qu'il n'arrivait même pas à protéger les siens? Tant de questions dans sa tête. Il ne savait plus du tout où il en était. Hisashi rompit le silence.

Doudi. Je dois te parler... Pour Ayou...
Non. Ce n'est pas la peine. Je te remercie mais je le vis assez mal comme ça. S'il te plait n'en rajoute pas...
C'est de ma faute.

Doudi ne répondit plus. Il était comme dans un autre monde. Hisashi profita de ce moment d'absence pour continuer de parler. Pendant tout ce temps, Doudi écoutait simplement, sans plus prendre la parole.

Je pensais que mes talents d'assassins m'auraient éviter de commettre un meurtre contre une personne nos troupes. Mais malheureusement ce ne fut pas le cas. Je pensais que la meilleure technique pour entraîner Ayou et Juju était de les faire combattre l'un contre l'autre directement, en leur rappelant simplement la base. Après tout, c'est le combat qui est utile lors des affrontements en temps de guerre. J'ai donc enseigné une attaque forte presque de suite. Une sorte de torrent pour repousser les ennemis. Seulement j'avais oublié un petit détail, c'est que les deux élèves n'avaient jamais, ou pratiquement jamais, maitrisé l'eau, même à petite dose. Juju utilisa la technique en premier, dès que je lui en eu donner l'ordre. La puissance de l'attaque le surmonta, il n'arriva plus à la contrôler. Le seul moyen qui lui restait pour ne pas céder à la force était d'envoyer l'attaque. Mais jusque là, tout allait encore bien, étant donné que c'était mon but. Il envoya donc la sauce sur Ayou. Elle se retourna donc pour éviter de ce prendre l'attaque de face. Mais celle-ci recula à cause du torrent, étant envoyée contre un mur à toute vitesse. Au moment où je vis qu'une lance était contre le mur, je courus pour réparer cette erreur, mais il était déjà trop tard, la lance était plantée en elle. J'en suis sincèrement désolé. Étant assassin, j'aurais du mieux analyser l'environnement. J'espère qu'un jour tu me pardonneras...
Hisashi, répond moi honnêtement. Peut-elle avoir encore la vie sauve?
Je l'espère. Mais le champ de bataille est terminé pour elle.

Doudi ne dit rien. Il se leva à la vue d'un faucon messager. Katatara avait envoyé le sien pour Doudi. Elle demandait à ce dernier de retourner à l'auberge. Doudi lu le message pour Hisashi. Il se leva, entrainant l'amiral.

Pars devant, je t'en prie.

L'assassin descendit les escaliers un à un lentement. Doudi descendit la première marche puis s'arrêta silencieusement sans que Eito le remarque. Il saisit un poignard qui était caché dans ses manches. Il s'approcha de Hisashi. Au moment de lui porter le coup dans le dos, Doudi laissa tomber l'arme et s'écroula une deuxième fois sur le sol.

Je savais ce que tu comptais faire. Sache que je ne t'en veux pas. C'est une réaction normale que tu as envers ton amie.

Je m'en veux tellement! Je ne sais plus où j'en suis. S'il te plait Hisashi, aide moi!

L'homme tendit la main à Doudi pour l'aider à se relever. Il y eut un silence. Ils rentrèrent alors tout les deux jusqu'à l'auberge en marchant, toujours silencieusement. A l'auberge, Katatara attendait sur le seuil le retour des deux hommes. Celle-ci couru et sauta dans les bras de Doudi lorsqu'elle vit revenir celui-ci sain et sauf. Hisashi ouvrit la porte de l'auberge, Doudi rentra, suivi de Katatara. Hisashi termina la marche et referma la marche...
Revenir en haut Aller en bas
Machiso
-
avatar

Masculin Age : 22
Messages : 49
Date d'inscription : 03/02/2009

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Sam 15 Jan 2011 - 17:13

-Hurf hurf... quel service rapide >< !
Je venais de recevoir ce curieux courrier, il datait déjà d'un bout de temps, je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais l'oiseau-livreur a mit plus de temps que prévu, conséquence, je suis en retard au rendez-vous de l'amiral Doudidouda.
Etant à l'autre bout du pôle, revenir à pied prend du temps, il fallait donc se dépêcher.

Après quelques heures de marche, j'arrivai enfin en ville, un brouillard épais s'était répandu, et l'atmosphère était encore plus "glaciale" que d'habitude, peu de monde s'aventurait dans les rues...
En arrivant à la taverne, un spectacle auquel je ne m'attendais pas...
Un bain de sang, avec des cadavres, que des gens étaient en train de retirer... Mais que s'était-il passé ici ?

Je me décidai à rentrer dans la taverne, l'ambiance était toujours la même, plutôt lugubre... La salle était éclairée à la bougie, et le barman n'avait pas l'air commode...
Au fond de la salle, je vis Doudi, avec plusieurs personnes, dont certaines d'un jeune âge... Je ne connaissais personne à part l'amiral. Je décidai de m'approcher, malgré que j'étais un peu intimidé.


-Heu, salut Doudi... j'ai reçu ta lettre, j'ai mis du temps à venir car j'étais un peu loin et...
Doudidouda me regardai d'un air abattu, et mis sa tête dans ses mains... décidément, l'ambiance se dégradai de plus en plus, ou était passé mon maître joyeux et cruel à la fois.. ? C'était un tout autre personnage devant moi, un personnage abattuet rempli de tristesse... cela me faisait un drôle d'effet...
-Erm... je tombe au mauvais moment... ?
-Mmf, ne t'en fais pas... C'est bien que tu sois venu.
-J'ai du rater un épisode ?
-Oui, l'épisode le plus triste de la série...
-Alors... qu'en est-il alors ? Le Royaume de la Terre et la Nation du Feu qui s'unifient ? C'est invraisemblable.
-Euh oui...
-Sache que je suis prêt à me rendre le plus utile possible Doudi...
-...

Doudi ne répondit pas, je ne sais pas quelle expérience il a pu subir pour en arriver là, mais celle-ci ne devait pas être commode...
Je décidai d'aller m'asseoir avec les autres, et commanda un chocolat chaud... non plutôt un café(*)...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hélène
-
avatar

Féminin Age : 19
Messages : 101
Date d'inscription : 17/02/2011

RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !! Mer 8 Juin 2011 - 16:16

Hélène était là depuis bien longtemps. Elle avait vu les gens passer et repasser. Elle avait vu du remue ménage. Mais elle n'avait pas bougé de son bloc de glace posté au coin de la taverne.
Elle était invisible au yeux de tous. Enfin... Pas si invisible, elle savait simplement se faire discrète dans les moments où il le fallait.
Elle se décida enfin, se leva et se dirigea vers la taverne.

Elle entra et se présenta à Doudi sans pour autant dire son âge. Elle paraissait plus vieille qu'elle ne l'était, et si il voulait savoir son âge, Il le lui demanderait. Elle se tut après s'être présentée et déclara qu'elle voulait les aider pour leur "guerre".

Elle se recula d'un pas, s'avachit sur la première chaise qui venait et regarda l'amiral attendant son verdict.
Ne voyant aucune réponse venir, elle soupire et demande :


-Je vais faire simple... Je peux vous aider ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




RPG


MessageSujet: Re: [RP collectif] Fils de l'eau, nous avons besoin de vous !!

Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» Nous avons besoin de vous
» [recherche sous titres] Nous avons besoin de vous !
» Nous avons tous eu vingt ans
» Pendant une heure, nous avons joué à cache -cache,
» Paul Éluard. (1895-1952 ) Nous avons fait la nuit. . .
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: